Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 6565
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Yusei » lun. déc. 03, 2018 10:03 pm

Kandjar a écrit :
lun. déc. 03, 2018 9:56 pm
Mais si ça se confirme, je maintiens [...] que ça confirme que Yaz est là en tant que love interest
Pas forcément, le Docteur n'étant généralement pas intéressé par ce genre de choses. En fait j'ai été rassuré quand je l'ai crue lesbienne, parce que ça nous évitait une intrigue amoureuse entre elle et Ryan. Après, oui, Bill était aussi lesbienne, mais dans les deux cas c'est assez secondaire et elles n'ont pas la même personnalité (les moqueurs se demanderont si Yaz en a une).

Le plus gros reproche que j'ai vu vis à vis des compagnons, c'est qu'ils ne remplissent pas leur rôle habituel: ils ne posent pas de questions, ils s'en foutent, ils sont là et se laissent porter. Du coup on explore très peu la personnalité du Docteur.

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 6212
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Kandjar » lun. déc. 03, 2018 10:24 pm

Yusei a écrit :
lun. déc. 03, 2018 10:03 pm
Kandjar a écrit :
lun. déc. 03, 2018 9:56 pm
Mais si ça se confirme, je maintiens [...] que ça confirme que Yaz est là en tant que love interest
Pas forcément, le Docteur n'étant généralement pas intéressé par ce genre de choses.
Boarf, je suis pas un expert, mais entre River Song, Rose et Clara, on a déjà trois contre-exemples récents.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 6565
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Yusei » lun. déc. 03, 2018 10:39 pm

Il n'y a que pour Rose que je me souvienne que le Docteur ait vraiment été amoureux (dans le sens "romance niaise" du terme), mais je dois avouer que je ne me souviens pas des circonstances de son mariage avec River. Avec River il a toujours semblé un peu perdu à cause du fait qu'il ne la rencontrait pas dans le bon ordre. Avec Clara je n'ai pas perçu de sentiment amoureux (de sa part à lui) mais je peux me tromper. Enfin dans les deux cas les intrigues étaient plus intéressantes qu'un simple rapport amoureux comme avec Rose.

Je ne suis pas fan de ce passage avec Rose, du coup j'espère vraiment qu'on ne s'oriente pas vers ça avec Yaz. Mais je n'en ai pas eu l'impression pour l'instant.

Avatar de l’utilisateur
Krieghund
Dieu du fleuve
Messages : 7276
Inscription : ven. avr. 01, 2005 6:40 pm
Localisation : Cité des Ducs
Contact :

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Krieghund » mar. déc. 04, 2018 9:12 am

Rose : amour partagé
Martha : Elle est attirée, mais elle se rend compte que c'est impossible
Donna : elle est pas attirée du tout (too skinny !!!), ce qui surprend le docteur
Amy : elle semble attirée, mais en fait pas du tout, ce qui surprend là aussi le docteur
Clara : idem
River : Quand il la rencontre, elle est déjà mariée avec lui mais il ne le sait pas, l'attirance est donc plus que là chez elle, et va grandir chez lui au fur à mesure des recontres. A la fin, elle est pas attirée encore, mais lui l'est.

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 6212
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Kandjar » mar. déc. 04, 2018 10:18 am

Krieghund a écrit :
mar. déc. 04, 2018 9:12 am
Rose : amour partagé
Martha : Elle est attirée, mais elle se rend compte que c'est impossible
Donna : elle est pas attirée du tout (too skinny !!!), ce qui surprend le docteur
Amy : elle semble attirée, mais en fait pas du tout, ce qui surprend là aussi le docteur
Clara : idem
River : Quand il la rencontre, elle est déjà mariée avec lui mais il ne le sait pas, l'attirance est donc plus que là chez elle, et va grandir chez lui au fur à mesure des recontres. A la fin, elle est pas attirée encore, mais lui l'est.
Pas d'accord pour Clara.
Avec le 11e docteur, il y a une grosse ambiguïté : ce n'est peut-être que de la fascination et du dévouement réciproque, mais je l'ai interprété comme une attirance chargée.
Avec le 12e, Clara prend clairement de la distance, et le docteur me paraît plus jaloux que surpris.

Bref, c'est secondaire dans la série, mais les intérêts romantiques autour du docteur n'en sont pas non plus si absents.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Krieghund
Dieu du fleuve
Messages : 7276
Inscription : ven. avr. 01, 2005 6:40 pm
Localisation : Cité des Ducs
Contact :

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Krieghund » mar. déc. 04, 2018 10:21 am

Tu as raison : elle est intéressé, et lui aussi, quand il est le 11e, mais elle rencontre Pink et son intérêt à elle disparait. Le 12e est plus intéressé par Me, je trouve.

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 8003
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Mugen » mar. déc. 04, 2018 10:24 am

Kandjar a écrit :
lun. déc. 03, 2018 10:24 pm
Yusei a écrit :
lun. déc. 03, 2018 10:03 pm
Kandjar a écrit :
lun. déc. 03, 2018 9:56 pm
Mais si ça se confirme, je maintiens [...] que ça confirme que Yaz est là en tant que love interest
Pas forcément, le Docteur n'étant généralement pas intéressé par ce genre de choses.
Boarf, je suis pas un expert, mais entre River Song, Rose et Clara, on a déjà trois contre-exemples récents.

Dans les anciennes séries, il n'y a guère que Romana, qui avait la particularité d'être une Time Lady (dont la seconde interprète fut brièvement Mrs Baker à la ville). Pas de xénophilie, donc. :D
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Messie
Messages : 1135
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : Sur la brèche

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Ganelon » mar. déc. 04, 2018 12:47 pm

Condor m'a lassé. La faute à la dilution de l'intrigue originale dans les atermoiements de l'interprète principal, une fois passé clandestin (toujours ce jeu torturé, la faute à cette abomination d'Actor's Studio cf. The Plurnisher, DD, etc). J'ai donc laissé tomber. Little Drummer Girl en revanche remet Max Irons à sa place naturelle, celle d'un rôle secondaire. Sans compter que c'est meilleur.
¯\_(ツ)_/¯

Avatar de l’utilisateur
madame ridulle
Déesse des perruches
Messages : 3337
Inscription : lun. sept. 24, 2012 1:15 pm

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par madame ridulle » mar. déc. 04, 2018 2:38 pm

Je viens de regarder un épisode de The Outpost... C'est navrant dès les 5 premières minutes et ça s arrange pas après... me pose la question si c'est vraiment une coïncidence que ce machin soit tourné en Utah et que vient d ouvrir dans le même état un parc d immersion ''medfan''... Et du coup si c'est les mêmes ça donne pas envie...
Real stupidity beats artificial intelligence every time.
Hogfather

Avatar de l’utilisateur
Humphrey B
Dieu des physiciens wargamers
Messages : 4728
Inscription : sam. avr. 03, 2010 7:35 pm
Localisation : Troyes
Contact :

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Humphrey B » mar. déc. 04, 2018 6:25 pm

Tristan a écrit :
lun. déc. 03, 2018 6:55 pm
Intéressant. Pas très engageant, mais de toute façon, je ne suis pas fan du Docteur, mais intéressant. En tant qu'espèce, on a besoin de juger, et finalement, les gens du passé sont faciles à juger : ils sont morts, ils s'en foutent, et ils ont tous les vices dont nous autres sommes si merveilleusement exempts...
Oui, c'est exactement cela. Et ce jugement rétrospectif, c'est vraiment quelque chose dont le Docteur était relativement exempt jusqu'à présent. C'est pour cela que cela m'énerve autant.
 
Krieghund a écrit :
mar. déc. 04, 2018 9:12 am
Amy : elle semble attirée, mais en fait pas du tout, ce qui surprend là aussi le docteur
Hmmm... Amy amène le Docteur dans sa chambre, lui saute dessus et tente de lui rouler une pelle. Ça lui passe, mais quand même ! :D
“Harry, I’m going to let you in on a little secret. Every day, once a day, give yourself a present. Don’t plan it. Don’t wait for it. Just let it happen. It could be a new shirt at the men’s store, a catnap in your office chair, or two cups of good, hot black coffee.” – Agent Dale Cooper

Avatar de l’utilisateur
Najael
Déesse Nadine
Messages : 3169
Inscription : lun. déc. 18, 2006 7:23 pm
Localisation : Rennes

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Najael » mar. déc. 04, 2018 7:17 pm

Ganelon a écrit :
mar. déc. 04, 2018 12:47 pm
Condor m'a lassé. La faute à la dilution de l'intrigue originale dans les atermoiements de l'interprète principal, une fois passé clandestin (toujours ce jeu torturé, la faute à cette abomination d'Actor's Studio cf. The Plurnisher, DD, etc). J'ai donc laissé tomber.
Au premier épisode donc. Mmmokay.
On va dire que je suis en désaccord complet. Avec tout.
Thread CNO Sur l'Etagère

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Messie
Messages : 1135
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : Sur la brèche

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Ganelon » mar. déc. 04, 2018 7:50 pm

Najael a écrit :
mar. déc. 04, 2018 7:17 pm
Ganelon a écrit :
mar. déc. 04, 2018 12:47 pm
Condor m'a lassé. La faute à la dilution de l'intrigue originale dans les atermoiements de l'interprète principal, une fois passé clandestin (toujours ce jeu torturé, la faute à cette abomination d'Actor's Studio cf. The Plurnisher, DD, etc). J'ai donc laissé tomber.
Au premier épisode donc. Mmmokay.
On va dire que je suis en désaccord complet. Avec tout.
Bah j'en ai vu trois (ou quatre ?). Et donc l'intrigue plutôt ramassée du film d'origine est mixée de psychologie pour donner plusieurs épisodes un peu coupés à l'eau à mon avis.
¯\_(ツ)_/¯

Avatar de l’utilisateur
Tosheros
Dieu parce pourquoi pas ?
Messages : 1924
Inscription : jeu. août 14, 2008 4:53 pm
Localisation : Brüsel

Happy birthday sweet sixteen

Message par Tosheros » mer. déc. 05, 2018 10:02 am

C'était idiot, mais j'aimais beaucoup la sitcom Sabrina, l'apprentie sorcière quand j'étais ado, du coup j'ai levé un sourcil haut en voyant le trailer du remake que proposais Netflix. On m'a fait regarder dans un effort de groupe.

Bah merde. On a bien fait.

The Chilling Adventures of Sabrina quitte donc le format sitcom pour des épisodes assez riches et longs (épisodes d'une heure, souvent plusieurs sous-intrigues développées), et quitte l'humour sitcom, les guest-star improbables et la marionnette de chat effilochée, et reprend un peu des codes de l'horreur mais plutôt pour se baser sur de l'humour noir. Chaque épisode prend un ton un peu différent avec des clichés dont l'usage parait assez volontaire en fait (un coup c'est l'exorciste, un coup c'est Mean Girls vs Harry Potter...) du coup je trouve vraiment que chaque épisodes arrive à se dégager beaucoup des autres en termes de feeling. A la fois y'a une intrigue globale dans laquelle il y a une franche progression, à la fois y'a aussi un côté Monster of the Week qui fait très 90's.

Le feeling des années 90 est d'ailleurs très présent, en fait je retrouve vraiment le même genre de feeling que Buffy m'apportait à l'époque.
Des effets visuels, pas toujours adaptés certes (parfois les flous rajoutés quand un personnage est confronté au surnaturel sont un peu too much), avec différents degrés de grammage de l'image, le choix des looks et accessoires qui entretient cette incertitude quand à l'époque de la série (on ne voit qu'à deux reprises des technologies datant clairement d'après le XXème siècle), une OST du feu de Satan et délicieusement rétro...
Avec des éléments plus originaux. Le renversement de situation avec le développement du Satanisme comme référentiel et la vision de la chrétienté comme la bizarrerie à la limite de l'abominable est juste mirifique. La tante Zelda était de base ma préférée quand je grandissais, ici l'actrice (Eowyn dans le Seigneur des Anneaux) s'est donné à fond pour un rôle de snob sadique absolument délicieux. La tante Hilda est plus discrète et limite effacée, mais la construction de la série la rend de plus en plus attachante, elle en est presque plus réussie que Zelda à la fin.
Salem a été divisé ici en deux personnages, le chat Salem qui ne parle plus et a un rôle ici plus symbolique que vraiment utile, et le cousin Ambrose qui a récupéré tout le côté sassy de la marionnette kitch, mais est apparemment censée être la caution sexy du show, je sais pas, j'avoue que c'est à lui que j'accroche le moins pour l'instant.

Bref, je suis devenu accro. Et je suis bien content qu'une saison 2 soit déjà annoncée.
Démolition : Compétence qui vous permet de dissocier utilisation de TNT et suicide.

Shoggoth a mail

Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 6020
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Kardwill » mer. déc. 05, 2018 10:58 am

Merci du retour. La série me fait de l'oeil depuis que j'ai vu les BA sur Netflix, donc je vais la tester quand j'aurai fini la S2 de Dirk Gently :)

Avatar de l’utilisateur
Najael
Déesse Nadine
Messages : 3169
Inscription : lun. déc. 18, 2006 7:23 pm
Localisation : Rennes

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Najael » mer. déc. 05, 2018 11:39 am

Je plussoie, j'avais oublié d'en causer mais force est de constater que c'est pas mal du tout. On s'éloigne de la comédie familiale des années 90, on rentre dans un registre vachement plus sombre (genre vachement, voire carrément trashouille) sur fond de teen drama et de satanisme version patinée Crowley-Lavey.
Alors clairement on est pas à l'abri de certaines scènes ouatzefuquesques concernant le dogme de la Church of Night à laquelle appartient Sabrina, c'est parfois un peu long, mais il y a aussi pas mal de scènes vraiment bien foutues, les différents acteurs font le taf (mention à Michelle Gomez - Missy dans Dr Who -), l'ambiance gothico-théâtrale est bien rendue et la BO est bonne.
Thread CNO Sur l'Etagère

Répondre