Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Najael
Déesse Nadine
Messages : 3130
Inscription : lun. déc. 18, 2006 7:23 pm
Localisation : Rennes

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Najael » mar. déc. 04, 2018 7:17 pm

Ganelon a écrit :
mar. déc. 04, 2018 12:47 pm
Condor m'a lassé. La faute à la dilution de l'intrigue originale dans les atermoiements de l'interprète principal, une fois passé clandestin (toujours ce jeu torturé, la faute à cette abomination d'Actor's Studio cf. The Plurnisher, DD, etc). J'ai donc laissé tomber.
Au premier épisode donc. Mmmokay.
On va dire que je suis en désaccord complet. Avec tout.
Thread CNO Sur l'Etagère

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Prophète
Messages : 903
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : Sur la brèche

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Ganelon » mar. déc. 04, 2018 7:50 pm

Najael a écrit :
mar. déc. 04, 2018 7:17 pm
Ganelon a écrit :
mar. déc. 04, 2018 12:47 pm
Condor m'a lassé. La faute à la dilution de l'intrigue originale dans les atermoiements de l'interprète principal, une fois passé clandestin (toujours ce jeu torturé, la faute à cette abomination d'Actor's Studio cf. The Plurnisher, DD, etc). J'ai donc laissé tomber.
Au premier épisode donc. Mmmokay.
On va dire que je suis en désaccord complet. Avec tout.
Bah j'en ai vu trois (ou quatre ?). Et donc l'intrigue plutôt ramassée du film d'origine est mixée de psychologie pour donner plusieurs épisodes un peu coupés à l'eau à mon avis.
Nous déclinons toute responsabilité quant aux propos tenus par notre patient.

Avatar de l’utilisateur
Tosheros
Dieu parce pourquoi pas ?
Messages : 1915
Inscription : jeu. août 14, 2008 4:53 pm
Localisation : Brüsel

Happy birthday sweet sixteen

Message par Tosheros » mer. déc. 05, 2018 10:02 am

C'était idiot, mais j'aimais beaucoup la sitcom Sabrina, l'apprentie sorcière quand j'étais ado, du coup j'ai levé un sourcil haut en voyant le trailer du remake que proposais Netflix. On m'a fait regarder dans un effort de groupe.

Bah merde. On a bien fait.

The Chilling Adventures of Sabrina quitte donc le format sitcom pour des épisodes assez riches et longs (épisodes d'une heure, souvent plusieurs sous-intrigues développées), et quitte l'humour sitcom, les guest-star improbables et la marionnette de chat effilochée, et reprend un peu des codes de l'horreur mais plutôt pour se baser sur de l'humour noir. Chaque épisode prend un ton un peu différent avec des clichés dont l'usage parait assez volontaire en fait (un coup c'est l'exorciste, un coup c'est Mean Girls vs Harry Potter...) du coup je trouve vraiment que chaque épisodes arrive à se dégager beaucoup des autres en termes de feeling. A la fois y'a une intrigue globale dans laquelle il y a une franche progression, à la fois y'a aussi un côté Monster of the Week qui fait très 90's.

Le feeling des années 90 est d'ailleurs très présent, en fait je retrouve vraiment le même genre de feeling que Buffy m'apportait à l'époque.
Des effets visuels, pas toujours adaptés certes (parfois les flous rajoutés quand un personnage est confronté au surnaturel sont un peu too much), avec différents degrés de grammage de l'image, le choix des looks et accessoires qui entretient cette incertitude quand à l'époque de la série (on ne voit qu'à deux reprises des technologies datant clairement d'après le XXème siècle), une OST du feu de Satan et délicieusement rétro...
Avec des éléments plus originaux. Le renversement de situation avec le développement du Satanisme comme référentiel et la vision de la chrétienté comme la bizarrerie à la limite de l'abominable est juste mirifique. La tante Zelda était de base ma préférée quand je grandissais, ici l'actrice (Eowyn dans le Seigneur des Anneaux) s'est donné à fond pour un rôle de snob sadique absolument délicieux. La tante Hilda est plus discrète et limite effacée, mais la construction de la série la rend de plus en plus attachante, elle en est presque plus réussie que Zelda à la fin.
Salem a été divisé ici en deux personnages, le chat Salem qui ne parle plus et a un rôle ici plus symbolique que vraiment utile, et le cousin Ambrose qui a récupéré tout le côté sassy de la marionnette kitch, mais est apparemment censée être la caution sexy du show, je sais pas, j'avoue que c'est à lui que j'accroche le moins pour l'instant.

Bref, je suis devenu accro. Et je suis bien content qu'une saison 2 soit déjà annoncée.
Démolition : Compétence qui vous permet de dissocier utilisation de TNT et suicide.

Shoggoth a mail

Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 5902
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Kardwill » mer. déc. 05, 2018 10:58 am

Merci du retour. La série me fait de l'oeil depuis que j'ai vu les BA sur Netflix, donc je vais la tester quand j'aurai fini la S2 de Dirk Gently :)

Avatar de l’utilisateur
Najael
Déesse Nadine
Messages : 3130
Inscription : lun. déc. 18, 2006 7:23 pm
Localisation : Rennes

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Najael » mer. déc. 05, 2018 11:39 am

Je plussoie, j'avais oublié d'en causer mais force est de constater que c'est pas mal du tout. On s'éloigne de la comédie familiale des années 90, on rentre dans un registre vachement plus sombre (genre vachement, voire carrément trashouille) sur fond de teen drama et de satanisme version patinée Crowley-Lavey.
Alors clairement on est pas à l'abri de certaines scènes ouatzefuquesques concernant le dogme de la Church of Night à laquelle appartient Sabrina, c'est parfois un peu long, mais il y a aussi pas mal de scènes vraiment bien foutues, les différents acteurs font le taf (mention à Michelle Gomez - Missy dans Dr Who -), l'ambiance gothico-théâtrale est bien rendue et la BO est bonne.
Thread CNO Sur l'Etagère

Avatar de l’utilisateur
Saladdin
Dieu des braquages chronométrés
Messages : 3264
Inscription : dim. août 03, 2003 7:47 pm
Contact :

Re: Happy birthday sweet sixteen

Message par Saladdin » mer. déc. 05, 2018 12:04 pm

Tosheros a écrit :
mer. déc. 05, 2018 10:02 am
The Chilling Adventures of Sabrina
Bref, je suis devenu accro. Et je suis bien content qu'une saison 2 soit déjà annoncée.

Il y a déjà un épisode bonus de Noël le 14 décembre...

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6215
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Cédric Ferrand » mer. déc. 05, 2018 6:25 pm

Pour Sabrina, ça peut se regarder si on n'a pas suivi Riverdale ?

morgalel
Ascendant
Messages : 1635
Inscription : ven. janv. 20, 2006 9:50 am

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par morgalel » mer. déc. 05, 2018 6:45 pm

Cédric Ferrand a écrit :
mer. déc. 05, 2018 6:25 pm
Pour Sabrina, ça peut se regarder si on n'a pas suivi Riverdale ?

Sans problème. Je n'ai jamais vu ne serait ce que la bande annonce de Riverdale et je n'ai eu aucun mal à suivre le truc. Y'a peut être des références et crossovers qui me sont passés au dessus remarque.

Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 6392
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Yusei » mer. déc. 05, 2018 6:49 pm

Je n'ai pas vu Riverdale et je n'ai pas eu l'impression de manquer quelque chose en regardant Sabrina, je pense que c'est bon.

Par contre je suis un peu moins enthousiaste que vous. C'est pas mal, ça a un petit goût de Buffy, et j'aime mieux Michelle Gomez dans ce rôle qu'en Missy... mais ça manque à mon goût de temps morts, de ces moments où les gens traînent ensemble sans que ça fasse avancer l'intrigue globale. Ses amis normaux sont assez monolithique, réduits à leur fonction narrative et le lycée existe à peine. D'habitude j'aime bien les formats courts mais là je trouve que ça manque de remplissage. Contrairement à Buffy, pour qui l'envie d'être normale était compréhensible, là je trouve qu'il manque cet ancrage.

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 7815
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Mugen » ven. déc. 07, 2018 12:46 pm

Une fois n'est pas coutume, j'ai trouvé le dernier épisode de Doctor Who vraiment bon, avec une vraie intrigue, qui se dévoile petit à petit.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 6392
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Yusei » ven. déc. 07, 2018 1:15 pm

Moi aussi, mais je trouve que l'idée aurait eu plus d'impact sous la forme d'un fil rouge sur une saison, culminant sur la conclusion de cet épisode.

Avatar de l’utilisateur
Humphrey B
Dieu des physiciens wargamers
Messages : 4699
Inscription : sam. avr. 03, 2010 7:35 pm
Localisation : Troyes
Contact :

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Humphrey B » sam. déc. 08, 2018 9:44 am

Yusei a écrit :
ven. déc. 07, 2018 1:15 pm
Moi aussi, mais je trouve que l'idée aurait eu plus d'impact sous la forme d'un fil rouge sur une saison, culminant sur la conclusion de cet épisode.
Pareil. L'idée est vraiment bonne et cela donne un épisode qui tient la route, mais c'est dommage que ce soit torché en une séquence avec un discours (pas très bien écrit) du Docteur.

Après, j'ai toujours un problème avec le traitement de l'image dans cette saison, que je trouve assez laide avec des couleurs glaciales. Et le début des épisodes est toujours un peu foireux. Je me remate en parallèle la saison 5, et je peux vous dire que la comparaison est terrible quand on compare la mise en place des histoires.
“Harry, I’m going to let you in on a little secret. Every day, once a day, give yourself a present. Don’t plan it. Don’t wait for it. Just let it happen. It could be a new shirt at the men’s store, a catnap in your office chair, or two cups of good, hot black coffee.” – Agent Dale Cooper

Avatar de l’utilisateur
Blondin
Initié
Messages : 126
Inscription : jeu. sept. 25, 2014 10:51 am
Localisation : Liège

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Blondin » sam. déc. 08, 2018 2:26 pm

Quelqu'un a déjà vu The end of the f***ing world ?

Perso, j'ai vraiment bien aimé : les deux acteurs principaux sont cools, la dimension road-trip tragi-comique dans une Angleterre pas vraiment glamour est plutôt bien exploitée. C'est assez mélancolique, mais aussi assez glauque (pas mal de violence de nature sexuelle, et en plus, les protagonistes sont des ados). Et on a pas le temps de s'ennuyer : c'est 8 épisodes de 20 minutes.

Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 6392
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Yusei » sam. déc. 08, 2018 4:10 pm

J'ai bien aimé aussi. Un peu sceptique par rapport à l'annonce d'une saison 2, vu la fin de la première, mais on verra.

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2593
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: Séries TV: The Good Place for Sharp Objects to Glow

Message par Sama64 » lun. déc. 10, 2018 2:51 pm

Fini hier la saison 4 du Bureau des Légendes. Un super dernier épisode, qui remonte bien le niveau de cette saison. 
Il s'y passe plus de choses qu'en 3 ou 4 épisodes habituels (et clair clair que tout ce qui  se passe en Irak et Syrie m'a paru bien inutile - à part pour revoir Gregory "engrenages" Fitoussi). 
Et une fin logique, ce qu'on voit très rarement en séries TV, qui pour moi met cette saison bien au-dessus de la précédente
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Répondre