Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 5902
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Kardwill » mar. nov. 20, 2018 2:10 pm

Je me rappelle que certains fans de Edgard de la Cambriole avaient dit à l'époque que Le Château de Cagliostro ne correspondait pas à l'ambiance déjantée et un peu grasse de la série. En gros, on reprochait à Miyazaki d'avoir pris les persos de la série et d'avoir fait du Miyazaki avec.
Perso, ça ne me pose aucun problème : J'avais adoré le film, alors que le peu que j'avais vu de la série m'avait paru dispensable.

Maintenant, si en plus la série ne correspond pas à la BD, et que Miyazaki a participé à la série mais pas à la partie diffusée en France, c'est sur que ça simplifie pas la compréhension du truc :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4476
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Vorghyrn » mar. nov. 20, 2018 3:06 pm

Mugen a écrit :
mar. nov. 20, 2018 2:06 pm
Vorghyrn a écrit :
mar. nov. 20, 2018 11:48 am
Mugen a écrit :
lun. nov. 19, 2018 2:46 pm

Arsène Lupin 3e du nom, pour être exact (Rupan sansei/Lupin the 3rd). Personnage qui devint Edgar de la Cambriole, puis Vidocq en VF, les héritiers de Maurice Leblanc n'ayant pas donné leur accord pour l'exploitation de ce nom. 
pour l'anim' : j'ai vu une série d'anim' qui se passent en Italie et plutôt sympa.
Pour les fan hard core (moi c'est plutôt le Lupin des romans mais bon, je ne fais pas la fine bouche), il y a aussi un film Rupan sansei, sortie au Japon en 2014 (de mémoire). Je l'ai acheté en DVD lors d'un voyage et j'ai trouvé le film plutôt sympa même si dispensable (en gros, une curiosité)

mes 2 yens
  

En fait, selon wikipedia il y a 6 séries, 25 téléfilms, 9 films et 4 OAV. 
tu as raison, j'aurais dû préciser "le film que j'ai vu" ;)
 

Avatar de l’utilisateur
Silenttimo
Dieu bavard du muet
Messages : 7779
Inscription : mar. févr. 13, 2007 3:39 pm
Localisation : Hauts-de-Seine sud (92)

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Silenttimo » mar. nov. 20, 2018 3:33 pm

J'ai vu hier le très bon "payroll" (lien IMDB), film anglais de Sidney Hayers de 1961, histoire de gangsters assez classique sur le fond (des malfrats doivent changer et accélérer leurs plans quand ils apprennent que l'argent de la paye ne sera plus transporté par voiture, mais dans un fourgon blindé d'un modèle tout nouveau).

Mais ce n'est pas tant le casse qui intéresse le réalisateur que le naturalisme qu'il met dans son récit : les (nombreux) extérieurs sont tournés à Newcastle (upon Tyne), les personnages sont bien caractérisés sans sombrer dans la caricature, les petits rôles sont assez pittoresques, la photographie est très belle, la musique de Reg Owen, une sorte de jazz très enlevé, est très efficace et anticipe (AMHA) de quelques années certaines partitions type "Bullitt" et d'autres de la fin des 60's qui mélangent les influences.

En outre,  ce n'est pas tant le casse lui-même qui intéresses Hayers, mais la peinture des personnages principaux (relativement nombreux : 6 hommes et deux femmes), les relations qu'ils entretiennent, leurs ambitions et aspirations, leurs faiblesses.
Si on ajoute à cela que les deux femmes (incarnées par Françoise Prévost et Billie Whitelaw) sont des personnages moteurs de l'intrigue, des personnages nuancés, volontaires et qui font plus appel à leur intelligence qu'à leur physique, on tient une petite pépite (pas un chef d'œuvre, mais quelque chose d'excellente facture ET pas ennuyeux) digne des meilleurs films anglais d'après-guerre.
"Les Balkany font plus de caméos dans les scandales financiers que Stan Lee dans les films Marvel" (Blackjack)

Fan de ciné muet et US :
- Lubitsch : "Je fais appel à l'intelligence du spectateur !"
- Avatar : "l'homme qui rit" de P. Leni (1928)

Avatar de l’utilisateur
glamourous.sam
Banni
Messages : 1206
Inscription : lun. janv. 27, 2014 5:14 pm
Localisation : Paris 13

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par glamourous.sam » mar. nov. 20, 2018 4:58 pm

Calisto a écrit :
mar. nov. 20, 2018 9:37 am
Hier sur Netflix, La ballade de Buster Scruggs des frères Coen, ben c'est un véritable délice ce film et même si le rythme peut passer du western sous acide à la limite du burlesque tout en passant pas loin de l'absurde sur certains moments la cohérence globale est juste bluffante. Un film qui nous fait passer par bien des émotions contradictoires et fortes le tout avec une réalisation sobre et bien maitrisée, un vrai régale.

Je l'ai vu également dimanche soir et j'ai beaucoup aimé même si, comme tout film à sketchs (il y en a 6), c'est assez inégal.

La première séquence est un hommage aux films dit "Singing Cowboy" mais avec ce petit twist légèrement gore typique des frères Cohen, c'est assez sympathique mais ce n'est qu'un en-cas.

La seconde m'a parue assez anecdotique (elle est très courte)

Ensuite, ça monte crescendo sur les 3 autres séquences qui sont toutes de très bonne facture:
- la troisième prends le cadre du Western pour démontrer que le divertissement à prit le pas sur l'art
- la quatrième est visuellement superbe avec une ode à la nature sauvage et au ridicule de l'activité de l'homme
- la cinquième est, à mon sens, la plus réussie de toutes les séquences, je ne lui trouve pas de faiblesse, un vrai "masterpiece"

La sixième est un huis clos qui à une tendance à lorgner un peu vers Sleepy Hollow.


Sinon, dans la foulée, j'ai fait the Ridiculous 6 hier soir. Un conseil : abstenez-vous comme la production aurait dût s'abstenir.

@Sama64  : Pour la ballade de Buster Scruggs, oui, c'est certain, il est sur Netflix France

Avatar de l’utilisateur
Calisto
Dieu des audacieux
Messages : 3783
Inscription : mer. août 13, 2003 7:26 pm
Localisation : Houdan (78)

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Calisto » mar. nov. 20, 2018 5:42 pm

J'ai aussi essayé Ridiculous 6 il y a quelques temps, bon j'ai adoré mais ça c'est mon péché mignon les Films débiles... oui Land of the lost est l'un de mes films cultes... Blades of glory, etc... si comme moi vous aimez les films très très cons allez y, sinon non il ne faut surtout pas aller voir.
“Omnes stulti, et deliberatione non utentes, omnia tentant”

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6215
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Cédric Ferrand » mer. nov. 21, 2018 4:57 pm

Calisto a écrit :
mar. nov. 20, 2018 9:37 am
Hier sur Netflix, La ballade de Buster Scruggs des frères Coen, ben c'est un véritable délice ce film et même si le rythme peut passer du western sous acide à la limite du burlesque tout en passant pas loin de l'absurde sur certains moments la cohérence globale est juste bluffante. Un film qui nous fait passer par bien des émotions contradictoires et fortes le tout avec une réalisation sobre et bien maitrisée, un vrai régale.

Pour moi, la sauce n'a vraiment pas prise.
Y'a des idées géniales, des situations vraiment cocasses, c'est du vrai western surréel.
Et en même temps, trop souvent, j'étais sorti du film par le sentiment que tout ça était forcé.
Le premier sketch m'a pris à rebrousse-poil avec son outrance, à partir de là j'étais un peu réfractaire à l'ambiance proposée.

En fait, j'aurais aimé que le film se focalise sur le convoi se dirigeant vers l'Oregon, car c'était clairement le segment le plus solide.

Avatar de l’utilisateur
Calisto
Dieu des audacieux
Messages : 3783
Inscription : mer. août 13, 2003 7:26 pm
Localisation : Houdan (78)

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Calisto » mer. nov. 21, 2018 5:29 pm

Cédric Ferrand a écrit :
mer. nov. 21, 2018 4:57 pm
Pour moi, la sauce n'a vraiment pas prise.
Y'a des idées géniales, des situations vraiment cocasses, c'est du vrai western surréel.
Et en même temps, trop souvent, j'étais sorti du film par le sentiment que tout ça était forcé.
Le premier sketch m'a pris à rebrousse-poil avec son outrance, à partir de là j'étais un peu réfractaire à l'ambiance proposée.

En fait, j'aurais aimé que le film se focalise sur le convoi se dirigeant vers l'Oregon, car c'était clairement le segment le plus solide. 
Perso je l'ai regardé par pure opportunité donc je ne m'attendais à rien et je n'avais que de très loin entendu parler du film, d'où peut être la très bonne surprise. Après comme toi et glamourous.sam c'est le segment le plus fort et aussi le plus abouti sur bien des points. Perso j'ai vraiment adoré le format comme la globalité du film mais je peux très bien comprendre que l'on accroche pas, la première scène est particuliérement décalée et pas forcément simple quand on ne s'attend pas à ça... pour moi la surprise a été totale et jubilatoire.
 
“Omnes stulti, et deliberatione non utentes, omnia tentant”

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Messie
Messages : 1153
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Guts of Darkness » mer. nov. 21, 2018 9:21 pm

J'ai cru un moment que The Ridiculous 6 était le 6ème opus d'une franchise. :mrgreen:
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc
-----------
Dans un futur proche de type cyberpunk, même les armes seront sponsorisées par de riches particuliers ou des corpos et les missiles porteront le nom de leurs bienfaiteurs (cf. War Inc.)

Hyeronimus
Pratiquant
Messages : 215
Inscription : dim. janv. 20, 2013 1:58 pm

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Hyeronimus » jeu. nov. 22, 2018 11:30 pm

Tybalt (le retour) a écrit :
mar. nov. 20, 2018 1:27 pm
Je n'ai jamais rien vu d'autre avec Lupin III. D'après ce que j'ai lu et entendu un peu partout, les films où il a une veste verte sont meilleurs globalement que ceux où il a une veste rouge. (On ne rit pas : ce n'est pas un pire conseil que les numéros pairs ou impairs pour les films Star Trek !)

Spécial dédicace pour toi, le prochain aura une veste noire

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 15225
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Loris » ven. nov. 23, 2018 2:56 pm

Bon, j'ai regardé Batman Ninja. Pffff. Y'a des idées rigolotes mais c'est du vu, vu et revu sinon. Et ça n'en finit pas. Bref, une idée rigolote mais qui peine à déployer son concept au-delà d'un gimmick.
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
KamiSeiTo
Dieu aux ailes de papillon
Messages : 2941
Inscription : lun. août 27, 2007 7:05 pm
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par KamiSeiTo » ven. nov. 23, 2018 3:14 pm

Pareil.
J'aimais bien le début, et plus le film avançait et plus ça devient n'importe quoi (La fin avec les châteaux... o.O) ! ^^

Mais esthétiquement il y a des trucs bien cool.
Image

Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.
Brand.

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Messie
Messages : 1153
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Guts of Darkness » dim. nov. 25, 2018 10:08 pm

Un film italien indépendant: In Un Giorno La Fine?
Un directeur commercial cynique (marié, mais qui baise toute ce qui bouge) a un important rdv dans sa boîte. Il est de mauvais poil car non seulement il est en retard à cause des embouteillages, mais voilà qu'il se retrouve bloqué dans l'ascenseur suite à une panne. Passant des appels à son assistante et au service d'entretien de l'ascenseur, puis recevant un coup de fil de sa femme, il s'aperçoit que quelque chose ne tourne pas rond. Comme il en a marre d'attendre l'équipe qui n'arrive pas, il tente d'ouvrir les portes, il ne parvient qu'à les entrouvrir et découvre que ses collègues sont devenus des fous furieux assoiffés de sang.
95% du film se déroule dans l'ascenseur, mais on ne s'ennuie pas.
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc
-----------
Dans un futur proche de type cyberpunk, même les armes seront sponsorisées par de riches particuliers ou des corpos et les missiles porteront le nom de leurs bienfaiteurs (cf. War Inc.)

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 5726
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par sherinford » lun. nov. 26, 2018 1:05 pm

Vu hier le « tout nouveau testament », un film que j’attendais comique, avec notamment Benoît Poelvoorde et Yolande Moreau, mais qui, en fait, est beaucoup plus émouvant et poétique que drôle.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire, tant sur le fond que dans sa réalisation esthétique.

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6215
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Cédric Ferrand » lun. nov. 26, 2018 2:50 pm

Au poste de Quentin Dupieux
J'ai adoré me faire balader tout au long de cette heure irréelle.
Ça m'a fait beaucoup cogiter sur les interrogatoires.
J'aimerai beaucoup faire ça une fois en JdR. Peut-être dans Itras By, @Emöjk Martinssøn ?

Je vais évidemment regarder la filmo de Dupieux, maintenant.

Et Problemos, de et avec Eric Judor et Blanche Gardin
Le visionnage devrait être obligatoire pour les fans de Tryo.

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4476
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Vorghyrn » lun. nov. 26, 2018 3:56 pm

sherinford a écrit :
lun. nov. 26, 2018 1:05 pm
Vu hier le « tout nouveau testament », un film que j’attendais comique, avec notamment Benoît Poelvoorde et Yolande Moreau, mais qui, en fait, est beaucoup plus émouvant et poétique que drôle.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire, tant sur le fond que dans sa réalisation esthétique.
J'ai aimé aussi mais c'est vrai que la BA est assez trompeuse.

j'y avait emmené Vorghyrnette et belle-maman en leur vendant ça comme une comédie. Vorghyrnette a bien aimé (sauf Poelvoorde), mais belle-maman, qui est dans sa huitième décennie et qui n'aime ni les surprises, ni les trucs trop "fouillis", n'a pas accroché...

Répondre