Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3666
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Tybalt (le retour) » sam. déc. 29, 2018 9:27 pm

Tybalt (le retour) a écrit :
jeu. déc. 27, 2018 4:56 pm
Lotin a écrit :
jeu. déc. 27, 2018 1:08 pm
Tybalt (le retour) a écrit :
jeu. déc. 27, 2018 10:19 am
Pour ma part, j'ai beaucoup aimé Mary Shelley qui fait redécouvrir les débuts d'une auteure célèbre mais dont je ne connaissais pas bien la vie. Bons acteurs, beaux décors et costumes, scénario équilibré. J'espère qu'il te plaira aussi ! Au passage, il est dispo en DVD.

Ha mais il était totalement passé sous mon radar ! Merci à vous deux pour l'information.

Dans le genre "film biographique littéraire", je viens de voir qu'il y a un film sur Edmond Rostand intitulé Edmond qui sortira en janvier. Edmond Rostand étant l'auteur de la pièce Cyrano de Bergerac (et d'autres succès d'époque désormais méconnus, comme L'Aiglon ou Chanteclerc).

Et j'oubliais Colette, film américain avec Keira Knightley dans le rôle de l'écrivaine, qui sort à la mi-janvier.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Messie
Messages : 1186
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : Sur la brèche

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Ganelon » sam. déc. 29, 2018 11:24 pm

Dans le genre, je viens de revoir Predator (sa vie, son oeuvre). C'est pas mal, un peu lent et nanardeux par moment, avec des scènes typique 80's tel le défouraillage du minigun à vide dans la jungle, à une époque où on ne se préoccupait pas encore de la limitation des ressources. Le Predator est réussi, avec ou sans camouflage. Et les grenades sont gorgées de napalm comme il se doit.
Il faudrait que je me fade Matrix et Cobra également pour faire un tour incomplet mais conséquent de mon adolescence (New Wave Hookers et Squalor Motel aussi, mais c'est une autre histoire).
¯\_(ツ)_/¯

Avatar de l’utilisateur
glamourous.sam
Banni
Messages : 1245
Inscription : lun. janv. 27, 2014 5:14 pm
Localisation : Paris 13

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par glamourous.sam » dim. déc. 30, 2018 1:39 am

Je viens de voir Illang, l’adaptation live-action de Jin Roh sur Netflix. Ne vous infligez pas ça et regardez plutôt l’anime original

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Banni
Messages : 1446
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Guts of Darkness » dim. déc. 30, 2018 1:59 am

Realms est un film d'horreur (trailer) qui se déroule en Thaïlande (ils font de très bons trucs, bien que la distribution ne soit pas optimale). 2 Américains (un homme une femme) font un hold-up dans une banque et s'enfuient en prenant 3 otages (thaïs). Poursuivis par la police, ils finissent par semer les voitures en plein campagne, mais l'un des otages veut jouer au héros et provoque un accident. Ils se réfugient dans une maison abandonnée pour la nuit.
le dieu Ra a régné
les 10 yeux de l'araignée

« Haut les têtes, la mitraille c'est pas de la merde ! »  Lepic à Eylau

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 5120
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Fingolfin » dim. déc. 30, 2018 12:44 pm

Ai vu :

Bumblebee : le premier film de la licence Transformers que je vois, alléché par une très bonne note Rotten Tomatoes. Et bien, on a a passé un très bon moment : plein d'humour, de l'action pas trop bourinne (pour du Transformers), une belle ambiance 80's… parfait pour un samedi soir !

Roma : sur Netflix, Le Lion d'Or à Venise cette année, par A. Cuaron (réal de Gravity) : l'histoire d'une famille mexicaine dans les seventies, vue à travers les yeux de leur ménagère/nounou. C'est beau, très touchant, on décroche pas de la première à la dernière seconde. Je recommande chaudement.

F.
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
Deimoss
Dieu des spaces marines
Messages : 5674
Inscription : mar. sept. 18, 2007 9:27 am

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Deimoss » dim. déc. 30, 2018 4:56 pm

glamourous.sam a écrit :
dim. déc. 30, 2018 1:39 am
Je viens de voir Illang, l’adaptation live-action de Jin Roh sur Netflix. Ne vous infligez pas ça et regardez plutôt l’anime original
De façon générale, ne jamais regarder s'infliger un live action movie d'un anime/manga. C'est juste abominable au point de faire passer un épisode d'une série AB Production pour un éminent moment de cinéma.
D, qui frémit encore d'horreur en repensant aux quelques minutes du LAM sur Full Metal Alchemist. :?
 
La mort, c'est quand t'as plus de pièces de rechange.

poireau
Evêque
Messages : 410
Inscription : lun. juin 02, 2008 6:29 pm
Localisation : Etalans Doubs

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par poireau » dim. déc. 30, 2018 5:39 pm

Deimoss a écrit :
dim. déc. 30, 2018 4:56 pm
glamourous.sam a écrit :
dim. déc. 30, 2018 1:39 am
Je viens de voir Illang, l’adaptation live-action de Jin Roh sur Netflix. Ne vous infligez pas ça et regardez plutôt l’anime original
De façon générale, ne jamais regarder s'infliger un live action movie d'un anime/manga. C'est juste abominable au point de faire passer un épisode d'une série AB Production pour un éminent moment de cinéma.
D, qui frémit encore d'horreur en repensant aux quelques minutes du LAM sur Full Metal Alchemist. :?
  
Là dessus mon moment de gloire reste Devil man en Live, horrible de A à Z...
 
victime lurker de la hype casusienne

"Finalement, la résistance au changement inhérente à l'être humain est ce qui sauvent les mauvais systèmes ... j'adore l'humanité " Whimpering Vote

Avatar de l’utilisateur
glamourous.sam
Banni
Messages : 1245
Inscription : lun. janv. 27, 2014 5:14 pm
Localisation : Paris 13

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par glamourous.sam » dim. déc. 30, 2018 8:38 pm

Deimoss a écrit :
dim. déc. 30, 2018 4:56 pm
glamourous.sam a écrit :
dim. déc. 30, 2018 1:39 am
Je viens de voir Illang, l’adaptation live-action de Jin Roh sur Netflix. Ne vous infligez pas ça et regardez plutôt l’anime original
De façon générale, ne jamais regarder s'infliger un live action movie d'un anime/manga. C'est juste abominable au point de faire passer un épisode d'une série AB Production pour un éminent moment de cinéma.
D, qui frémit encore d'horreur en repensant aux quelques minutes du LAM sur Full Metal Alchemist. :?
 

Ah oui, mais c’était ma première expérience du genre et je me suis dit qu’avec l’excellence du matériau de base, ça ne pouvait qu’être bon.... bien mal m’en a pris.... ils ont juste réussi à complètement sortir le propos initial de l’anime dans le film et de rajouter une couche d’intrigues à tiroir indigeste. Donc en Corée, jouer un taiseux c’est en fait jouer comme une tarte et un antagoniste se doit forcément de buter ses hommes pour montrer qu’il est mech et qu’il puisse recevoir son juste châtiment de la part du héro.

A défaut de vous infliger le film, si vous voulez, vous pouvez vous infliger la comparaison (29min) qui est tres bien faite.

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 8109
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Mugen » dim. déc. 30, 2018 10:10 pm

Deimoss a écrit :
dim. déc. 30, 2018 4:56 pm
glamourous.sam a écrit :
dim. déc. 30, 2018 1:39 am
Je viens de voir Illang, l’adaptation live-action de Jin Roh sur Netflix. Ne vous infligez pas ça et regardez plutôt l’anime original
De façon générale, ne jamais regarder s'infliger un live action movie d'un anime/manga. C'est juste abominable au point de faire passer un épisode d'une série AB Production pour un éminent moment de cinéma.
D, qui frémit encore d'horreur en repensant aux quelques minutes du LAM sur Full Metal Alchemist. :?
 

L'adaptation de Bleach n'était pas naze, mais c'est plutôt une exception.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Messie
Messages : 1186
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : Sur la brèche

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Ganelon » lun. déc. 31, 2018 1:37 pm

Comme je suis seul cette semaine, je suis allé voir en bon parisien L'Homme Fidèle de et avec Pierre Nin... euh Louis Garrel et Laeticia Casta et la fille de 21 Jump Street. C'est très bien. On a cité la nouvelle vague, et moi ça m'a fait penser à un Desplechin qui arrêterait de questionner ce qu'il filme.
Tout le monde joue bien, surtout la petite crapule qui sert de fils à Casta. Garrel fait moins Léaud que Berroyer dans les films de Bonitzer.
Ce qui m'a frappé c'est que c'est un film minéral sans horizon ni ligne de fuite, tout étant cadré d'assez près.
¯\_(ツ)_/¯

Avatar de l’utilisateur
Wlad
Dieu des Warpathes
Messages : 3885
Inscription : lun. mars 17, 2008 3:49 pm
Localisation : 1-6 : torse ; 7-9 : membres ; 10 : tête

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Wlad » lun. déc. 31, 2018 2:06 pm

Kamoulox !
"C'est quand même plus enrichissant de se mélanger par paquets de douze,
Non à l'apartheid, oui à la partouze !" (Nelson Bandela)

Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 7054
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Fabfab » mar. janv. 01, 2019 12:54 pm

Fingolfin a écrit :
dim. déc. 30, 2018 12:44 pm

Roma : sur Netflix, Le Lion d'Or à Venise cette année, par A. Cuaron (réal de Gravity) : l'histoire d'une famille mexicaine dans les seventies, vue à travers les yeux de leur ménagère/nounou. C'est beau, très touchant, on décroche pas de la première à la dernière seconde. Je recommande chaudement.
 
Tu as raison, c'est un très beau film, qui sait prendre son temps et joue énormément sur les silences et les expressions de visage. Et puis 1971, quoi,quand même. La meilleure année du siècle précédent! :)
 
A distorted reality is now a necessity to be free

Avatar de l’utilisateur
KamiSeiTo
Dieu aux ailes de papillon
Messages : 3013
Inscription : lun. août 27, 2007 7:05 pm
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par KamiSeiTo » mer. janv. 02, 2019 1:44 pm

Hier au ciné j'ai été voir au ciné le film d'animation Spider-Man: into the Spider-verse (dont il y a une chouette critique ici).

Quelle claque !!
Graphiquement, ça m'a bluffé comme jamais je crois je n'ai été graphiquement bluffé. Rien que pour ça, si vous aimez les films d'animation et même si vous n'y connaissez rien à Spidey (ça ne gêne en rien ici), il faut absolument que vous alliez le voir sur grand écran.
Le rythme est parfaitement maîtrisé, dense (j'ai été surpris en sortant de voir que le film n'avait pas en fait été plus long) mais léger et envolé.
Le scénario lui est très classique dans le fond, on n'y va pas pour le twist de fou ou pour la réflexion philosophique profonde, soyons honnêtes. Niveau ton, c'est pour toute la famille (ce qui inclut les adultes), et plutôt léger.

Pour ceux qui sont des fans historiques des comics, le générique de fin est bourré de références jusqu'au bout (*wink wink* restez jusqu'à après le générique) ; mais le reste du film ne demande absolument aucune connaissance et n'est pas -heureusement- une foire à la référence (il y en a peu et plutôt subtiles).

Bref, si vous aimez la belle animation, ne vous faites pas offense et foncez le voir (j'aimerais que ce film cartonne assez au box office pour donner aux studios envie d'en faire d'autres visuellement semblables, Spider-Man ou pas) !!
Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.
Brand.

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6554
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Cédric Ferrand » mer. janv. 02, 2019 2:43 pm

Je sais, je suis à la bourre, mais j'ai fini par regarder Ridicule, de Patrice Leconte.
Bon, c'est la même histoire que dans 8 Mile avec Eminem, c'est essentiellement un battle de rap avec des perruques poudrées.
Giraudeau, Berling, Rochefort et Ardant sont vraiment excellents dans ce nid de vipères.
C'est là qu'on voit que la recherche de la punchline sur Twitter participe du même esprit. C'est la recherche du bon mot avant tout, la phrase qui tue.
Par contre Judith Godrèche, elle joue vraiment mal. J'ai l'impression que Leconte s'est contenté de filmer ses seins sans la diriger.

BlacKkKlansman de Spike Lee.
Un juif et un noir qui infiltrent le KKK, c'est quand même un pitch d'enfer.
C'est assez jouissif, mais j'ai trouvé les clins d'oeil à Trump trop appuyés. Et je ne parle pas de la séquence finale mais bien pendant le film, où j'arrivais bien à faire des parallèles avec la situation actuelle sans que Spike Lee le fasse dire explicitement à ses personnages.
J'ai également l'impression qu'il a pris beaucoup de liberté avec la réalité, ce qui me donne envie de lire de livre de Ron Stallworth.

Le monde est à toi, l'histoire d'un dealer qui se rêve en distributeur officiel de Mr Freeze au Maghreb mais qui est invariablement rattrapé par la médiocrité de son milieu. C'est un film avec un méchant à la PNL, Vincent Cassel en pauvre mec obsédé par les théories du complot, Adjani en manipulatrice de première... Un très bon moment.

Le prix du succès, sur deux frangins qui se déchirent parce que l'un est un humoriste à la Jamel et l'autre n'est que son frère magouillard. Roschdy Zem est encore une fois excellent. Une très belle chronique familiale.

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2522
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Léonard » mer. janv. 02, 2019 5:00 pm

Cédric Ferrand a écrit :
mer. janv. 02, 2019 2:43 pm
Je sais, je suis à la bourre, mais j'ai fini par regarder Ridicule, de Patrice Leconte.
Bon, c'est la même histoire que dans 8 Mile avec Eminem, c'est essentiellement un battle de rap avec des perruques poudrées.
 
:bravo: Le prix de la Critique 2019 est d'ors et déjà attribué !
 

Répondre