Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Udo Femi
Dieu des langues de poulpes
Messages : 19720
Inscription : mer. juil. 12, 2006 4:41 pm
Localisation : Genève
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Udo Femi » jeu. mars 14, 2019 1:33 pm

Vous savez, quand je décrochais mon téléphone pour dire "Allo" à Eindhoven, j'avais la moitié des néerlandais autour qui se bidonnaient...
Mon blog: http://www.udo-prod.com avec La Superclique gratuite et les Aventures Spears & Sandals d'Agôn !
Venez à l'UdoCon 2019

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7185
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Cédric Ferrand » jeu. mars 14, 2019 1:41 pm

Triple Frontier, la nouveauté Netflix avec Ben Affleck et Oscar Isaac.

Des militaires américains reforment leur platoon pour aller tuer un baron de la drogue et lui piquer son blé.

La première moitié ressemble à une partie de Ghost Recon (l'opération est sans surprise), c'est l'extraction qui va poser souci et donner lieu à une étrange fuite.

C'est pas mauvais, je pense même que c'est réutilisable en JdR comme problématique en remplaçant les billets par des pièces d'or.

Mais j'ai trouvé le résultat un peu vain. Les personnages manquent de relief, je ne me suis pas investi émotionnellement dans cette histoire.

Et puis l'appel du pied pour une suite était trop grossier.

Bien, mais pas top.

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 12707
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Erwan G » jeu. mars 14, 2019 1:58 pm

Cédric Ferrand a écrit :
jeu. mars 14, 2019 1:41 pm
Bien, mais pas top.

C'est un peu la conclusion de la majorité des films Netflix, non ?
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7185
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Cédric Ferrand » jeu. mars 14, 2019 2:17 pm

Erwan G a écrit :
jeu. mars 14, 2019 1:58 pm
C'est un peu la conclusion de la majorité des films Netflix, non ?

Netflix est comme les autres producteurs de contenu : ils font majoritairement des trucs moyen-bof.
Pour un Roma, tu as une chiée de trucs ni fait ni à faire.

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6554
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par sherinford » jeu. mars 14, 2019 2:34 pm

Cédric Ferrand a écrit :
jeu. mars 14, 2019 1:27 pm
sherinford a écrit :
jeu. mars 14, 2019 12:59 pm
On est tous les incultes de quelqu'un... 

Je ne traitais pas les gens d'incultes.
Je soulignais que dans un cinéma québécois lambda, y'avait que 2 couillons de français pour rigoler à une private-joke franco-française.

J'ai pas inventé le terme "fossé culturel", il vient de ton message...

C'est surtout à Mugen que je répondais : on a l'impression que Star Wars, c'est devenu très mainstream, genre tout le monde devrait connaître juste parce que ça brasse des millions.

Mais en fait, ça reste de la sous-culture geek. J'ai même l'impression (peut-être erronée) que Game of Thrones est actuellement plus connu.

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 12707
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Erwan G » jeu. mars 14, 2019 2:35 pm

Cédric Ferrand a écrit :
jeu. mars 14, 2019 2:17 pm
Erwan G a écrit :
jeu. mars 14, 2019 1:58 pm
C'est un peu la conclusion de la majorité des films Netflix, non ?

Netflix est comme les autres producteurs de contenu : ils font majoritairement des trucs moyen-bof.
Pour un Roma, tu as une chiée de trucs ni fait ni à faire.

Sauf que au niveau séries, il y a plein de choses très sympas.
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7185
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Cédric Ferrand » jeu. mars 14, 2019 2:48 pm

Erwan G a écrit :
jeu. mars 14, 2019 2:35 pm
Sauf que au niveau séries, il y a plein de choses très sympas.

C'est parce que tu ne regardes pas toutes les séries de merde qu'ils produisent.
Tu ne cliques jamais sur des titres comme "Bangkok Love Stories: Innocence" ou "Romance is a bonus book".

Mais c'est vrai que statistiquement, ils réussissent plus souvent leur coup avec les séries télé.

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 12707
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Erwan G » jeu. mars 14, 2019 4:10 pm

Cédric Ferrand a écrit :
jeu. mars 14, 2019 2:48 pm
Erwan G a écrit :
jeu. mars 14, 2019 2:35 pm
Sauf que au niveau séries, il y a plein de choses très sympas.

C'est parce que tu ne regardes pas toutes les séries de merde qu'ils produisent.
Tu ne cliques jamais sur des titres comme "Bangkok Love Stories: Innocence" ou "Romance is a bonus book".

Mais c'est vrai que statistiquement, ils réussissent plus souvent leur coup avec les séries télé.

C'est vrai sauf que je ne sais pas ce qu'ils produisent de ce qu'ils achètent. Et peut être que ces séries correspondent au public ciblé. Visiblement, Riverdale a ses aficionados. Peut être même que la Fête à la maison, 20 ans après en a aussi.
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6554
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par sherinford » jeu. mars 14, 2019 4:17 pm

Cédric Ferrand a écrit :
jeu. mars 14, 2019 2:48 pm
C'est parce que tu ne regardes pas toutes les séries de merde qu'ils produisent.
Tu ne cliques jamais sur des titres comme "Bangkok Love Stories: Innocence" ou "Romance is a bonus book".

Mais c'est vrai que statistiquement, ils réussissent plus souvent leur coup avec les séries télé.

Je n'ai pas non plus l'impression que Netflix ait une "direction artistique" quelconque.

A mon avis, c'est plutôt du genre : je suis réalisateur, j'ai une idée, j'ai besoin de fric, les majors ne veulent pas investir dans mon projet mais Netflix accepte d'être producteur en échange d'une exclusivité...

Que ce soit des séries ou des films, ceux qui sont produits en Turquie ou en Asie doivent coûter moins cher à produire et font du volume dans le catalogue, tout en offrant de la culture "locale" aux clients abonnées dans la région.

C'est du win-win.

Et quelque part, c'est assez cool, car on trouve parfois de petites perles. J'avais commencé à regarder DARK, par exemple, et ça n'avait rien à envier à Stranger Things.

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7185
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Cédric Ferrand » jeu. mars 14, 2019 4:21 pm

Erwan G a écrit :
jeu. mars 14, 2019 4:10 pm
C'est vrai sauf que je ne sais pas ce qu'ils produisent de ce qu'ils achètent. Et peut être que ces séries correspondent au public ciblé. Visiblement, Riverdale a ses aficionados. Peut être même que la Fête à la maison, 20 ans après en a aussi.

Pour savoir ce qui sort, je consulte un site : https://fr.flixable.com/

S'il y a le logo Netflix en haut à gauche de l'affiche, c'est une production Netflix, pas juste un achat.

Avatar de l’utilisateur
BlackJack
Dieu du mec qu'on sait pas qui c'est
Messages : 6228
Inscription : lun. mai 30, 2005 2:30 pm
Localisation : A consommer avec modération

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par BlackJack » jeu. mars 14, 2019 5:28 pm

Cédric Ferrand a écrit :
jeu. mars 14, 2019 4:21 pm
Erwan G a écrit :
jeu. mars 14, 2019 4:10 pm
C'est vrai sauf que je ne sais pas ce qu'ils produisent de ce qu'ils achètent. Et peut être que ces séries correspondent au public ciblé. Visiblement, Riverdale a ses aficionados. Peut être même que la Fête à la maison, 20 ans après en a aussi.

Pour savoir ce qui sort, je consulte un site : https://fr.flixable.com/

S'il y a le logo Netflix en haut à gauche de l'affiche, c'est une production Netflix, pas juste un achat.

Oh mon dieu


https://fr.flixable.com/title/81026095/

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7185
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Cédric Ferrand » jeu. mars 14, 2019 5:30 pm

BlackJack a écrit :
jeu. mars 14, 2019 5:28 pm
Oh mon dieu

https://fr.flixable.com/title/81026095/

@intylzah en parle sur le fil Vampire, si tu es curieux.

Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 6361
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Kardwill » jeu. mars 14, 2019 5:31 pm

Pas de raison que toutes les bestioles spawnent à NY ou dans un bled pourri du Kentucky et qu'il n'y ait que les ricains qui s'amusent ^^
 

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 8798
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Mugen » jeu. mars 14, 2019 9:16 pm

sherinford a écrit :
jeu. mars 14, 2019 2:34 pm
Cédric Ferrand a écrit :
jeu. mars 14, 2019 1:27 pm
sherinford a écrit :
jeu. mars 14, 2019 12:59 pm
On est tous les incultes de quelqu'un... 

Je ne traitais pas les gens d'incultes.
Je soulignais que dans un cinéma québécois lambda, y'avait que 2 couillons de français pour rigoler à une private-joke franco-française.

J'ai pas inventé le terme "fossé culturel", il vient de ton message...

C'est surtout à Mugen que je répondais : on a l'impression que Star Wars, c'est devenu très mainstream, genre tout le monde devrait connaître juste parce que ça brasse des millions.

Mais en fait, ça reste de la sous-culture geek. J'ai même l'impression (peut-être erronée) que Game of Thrones est actuellement plus connu.

En réalité, je crois que la moitié de la salle était composée de gamins, et l'autre par leurs parents venus en mode corvée sans jeter un oeil au film... Plus moi...
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1734
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Guts of Darkness » jeu. mars 14, 2019 11:09 pm

Guts of Darkness a écrit :
jeu. mars 14, 2019 12:08 am
Je reviens brièvement sur le film Suspiria dont la musique a été réalisée par le chanteur de Radiohead.
Donc pour ceux qui ne l'ont pas vu et qui hésitent, sachez que si le film de Dario Argento était un pure slasher, celui-ci n'a aucun jump scare et est plus un drame psychologique. Il y a en effet plusieurs histoires imbriquées : le féminisme (référence à Ruth Bré et à l'émancipation des femmes pendant la guerre), un amour perdu (la femme du psy a disparu pendant la guerre), la chorégraphie d'une danse quasi animale, la recherche d'une jeune danseuse qui a disparu et dont certaines laissent entendre qu'elle a adopté des idées extrémistes (de gauche) et est entrée en clandestinité, une force insidieuse au sein de l'école de danse et une rivalité intangible (très feutrée) entre sorcières qui n'éclate véritablement qu'à la fin.
Chaque plan est très travaillé, ajoutant à la dimension psychologique. Il a y constamment des références à la mère des soupirs, mais aussi à la mère des ténèbres et à la mère des larmes et au culte de la mère en générale (il y a même un panneau accroché à un mur qui dit: "a mother is a woman who can take the place of all others but whose place no one else can take".
Bref, contrairement à beaucoup de films qui se comprennent rapidement, il faut ici soit être hyper attentif et avoir un gros bagage culture, soit voir le film plusieurs fois et certaines scènes d'une seconde ou deux ne prennent leur sens plus tard que dans le grand schéma d'ensemble. C'est donc un film dont l'objectif premier n'est pas de faire peur.
Sinon, on pense aussi un peu au mythe de Cthulhu, notamment à une variante du roi en jaune (une chorégraphie de danse au lieu d'une pièce de théâtre).
2 USD for a drought, 3 USD for a flood and no cradle shall ever stay afloat even though infants won't grow gills. But you can still nail them to a cross.

Répondre