Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2626
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Léonard » mer. mars 20, 2019 3:54 pm

Saladdin a écrit :
mer. mars 20, 2019 2:23 pm
Ben moi, j'y suis allé avec mes deux garçons, et force est de constater que j'ai vieilli... Eux disent que c'est presque leur film préféré, et moi... disons que voir une énième baston de 45 minutes, je crois que ce n'est plus pour moi, hélas... 
Et bien moi, c'est là que je vois que je suis resté jeune : je trouve Dragon Ball aussi débile maintenant que quand j'avais 12 ans.
:mrgreen:
 

Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 10194
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : dans le quartier perse de Paris

bâiller…

Message par le Zakhan Noir » mer. mars 20, 2019 11:51 pm

rogre a écrit :
mer. mars 20, 2019 1:30 pm
 

En plus, j'avoue m'amuser du côté "blaxploitation" du perso - crée à l'origine en 1967. Comme d'autres persos DC ou Marvel, Black Lightning, Black Goliath, Black Panther (!!), les auteurs de l'époque trouvaient malin que des héros ou vilains, heu, "black", ajoutent à leur nom la précision un peu revendicative: "Black"! 

C'est clair que ces gens qui mettent Black partout sur leur nom, ça me fait bien rire moi aussi... ce que ça peut être puéril...

Bon, sinon ben je l'ai maté Aquaman. C'est effectivement un navet, mais avec parfois un petit goût de pomme de terre (ou de mer). Ca se laisse voir quoi, c'est gentiment épique, gentiment nawak, et gentiment un peu trop long. Mais comme je l'ai maté en deux fois, ça passe...
Sans dédouaner qui que ce soit (mais alors, vraiment pas), dresser les pauvres contre les pauvres, c'est vieux comme le monde pour qui veut faire ses affaires tranquillement quelque part à l'étage du dessus...  
(Udo Femi)

Avatar de l’utilisateur
OSR
Prêtre
Messages : 306
Inscription : mar. nov. 21, 2017 10:32 am

Re: bâiller…

Message par OSR » jeu. mars 21, 2019 7:15 am

le Zakhan Noir a écrit :
mer. mars 20, 2019 11:51 pm
rogre a écrit :
mer. mars 20, 2019 1:30 pm
En plus, j'avoue m'amuser du côté "blaxploitation" du perso - crée à l'origine en 1967. Comme d'autres persos DC ou Marvel, Black Lightning, Black Goliath, Black Panther (!!), les auteurs de l'époque trouvaient malin que des héros ou vilains, heu, "black", ajoutent à leur nom la précision un peu revendicative: "Black"!
C'est clair que ces gens qui mettent Black partout sur leur nom, ça me fait bien rire moi aussi... ce que ça peut être puéril...
Bon, après, "Black" a toujours été cool, même quand on est pas black du tout.

Image Image Image Image

"Blue" est légèrement moins cool, mais comme "Black Marvel" était déjà pris chez l'éditeur (pendant l'Age d'Or), l'un des derniers héros noirs majeurs de chez Marvel a dû se contenter de "Blue Marvel" ; c'est toujours mieux que "Pink Marvel".
Image
Organisation Syndicale Représentative

Du rétrovieux sur Lulu et DriveThruRPG ; infos sur Twitter ou ici-même.

Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 3579
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: bâiller…

Message par rogre » jeu. mars 21, 2019 9:14 am

OSR a écrit :
jeu. mars 21, 2019 7:15 am
le Zakhan Noir a écrit :
mer. mars 20, 2019 11:51 pm
rogre a écrit :
mer. mars 20, 2019 1:30 pm
En plus, j'avoue m'amuser du côté "blaxploitation" du perso - crée à l'origine en 1967. Comme d'autres persos DC ou Marvel, Black Lightning, Black Goliath, Black Panther (!!), les auteurs de l'époque trouvaient malin que des héros ou vilains, heu, "black", ajoutent à leur nom la précision un peu revendicative: "Black"!
C'est clair que ces gens qui mettent Black partout sur leur nom, ça me fait bien rire moi aussi... ce que ça peut être puéril... 
Bon, après, "Black" a toujours été cool, même quand on est pas black du tout.

On s'éloigne complètement du thème "films" (donc je serai bref!), mais sur Black Manta, je découvre (comme quoi je ne connais pas si bien les comics Aquaman!) que…

Spoiler:
les gens de DC ont voulu créer - cyniquement? - une surprise "politique" avec le démasquage de Black Manta - parce qu'à l'origine (1967), c'était juste un type en armure auquel les auteurs ne s'étaient pas fatigués à donner une origine, une motivation ou même un visage. Et soudain, en 1977, surprise: "Lors d'un de ces affrontements il est révélé que Black Manta était en fait noir, son objectif étant de conquérir l'océan pour le peuple noir, qui avaient été si longtemps martyrisé sur la terre ferme."
"Il s'est avéré en réalité que ce plan était une ruse afin que Cal Durham (personnage mineur de l'univers de DC et mercenaire intéressé par l'idée d'un état africain marin, mais lorsqu'il se rendit compte que Manta était en réalité plus intéressé par le fait de tuer qu'Aquaman que de réaliser ce plan, il se rebella) prenne part à son plan."

Portnawak, le truc du vrai-faux activiste! Tout comme en fait tout le perso de BM, qui est passé par tous les états improbables (muté en raie, extraterrestre, etc…)

https://www.mdcu-comics.fr/encyclopedie ... manta/502/
Alors tu réfléchis longuement, tu consultes le saint ermite et les autres sommités des religions constituées, tu fais le vide en toi, tu prends du recul et de la hauteur, et tu en conclus sagement que la vengeance la plus implacable est la seule solution. (Eric Chevillard)

Avatar de l’utilisateur
OSR
Prêtre
Messages : 306
Inscription : mar. nov. 21, 2017 10:32 am

Re: bâiller…

Message par OSR » jeu. mars 21, 2019 9:29 am

rogre a écrit :
jeu. mars 21, 2019 9:14 am
On s'éloigne complètement du thème "films" (donc je serai bref!)
De toute manière, nous sommes hors sujet depuis de nombreux messages ; c'est sur le fil dédié qu'il faut évoquer les films super-héroïques : viewtopic.php?f=28&t=31096
Organisation Syndicale Représentative

Du rétrovieux sur Lulu et DriveThruRPG ; infos sur Twitter ou ici-même.

Avatar de l’utilisateur
Olivier Fanton
Dieu des lapins qui bouquinent
Messages : 2153
Inscription : jeu. août 07, 2003 10:01 pm
Localisation : Rouen (ou pas loin)
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Olivier Fanton » jeu. mars 21, 2019 10:24 pm

Rebelles, film social, braquage, comédie noire, western urbain ? Un putain de bon film en tout cas, porté par un trio d'actrices formidables, dont une Audrey Lamy pleine de gouaille et une Cécile de France quasi-méconnaissable, belle et forte dans son personnage aux multiples fêlures. Absurde par moments, pas si drôle, bien mené, un film que je recommande chaudement. 9/10.
Un lapin qui bouquine n'a pas besoin de lunettes.

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Ascendant
Messages : 1538
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : La Maison de Toutou

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Ganelon » ven. mars 22, 2019 10:27 am

John Wick 1 et 2. L'impression de manger une bonne andouillette, ça pue un peu mais c'est bon mais quand même c'est un peu de la... bref...
Les sous-titres incrustés en euh futura impact (je n'y connais rien mais ça sonne bien) bold italique multicolores pimpé relief pastel, ça vaut le détour.
 

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7105
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Cédric Ferrand » sam. mars 23, 2019 5:03 pm

La Mort de Staline, adaptation anglophone de la BD francophone.
Staline meurt, ses N-1 rivalisent d’imbécillité pour combler le vide du pouvoir.
J'ai un faible pour les histoires de stupidité soviétique, alors j'ai été servi.
Michael Palin est excellent en Molotov, Steve Buscemi fait un très bon Kroutchev. Vraiment, le casting est aux petits oignons.
C'est comique, mais paradoxalement glaçant car emprunt d'un certain réalisme kafkaïen.

Évidemment, les Russes ont fait interdire le film à sa sortie,
Ça le rend encore plus féroce.

Pascalahad
Pape
Messages : 645
Inscription : mar. déc. 15, 2009 4:51 pm

A

Message par Pascalahad » sam. mars 23, 2019 7:32 pm

Cette chanson est incrustée dans me tête. Je suis allé voir Lego La Grande Aventure 2 avec mon fils, c'était vraiment très sympa ! Le film semble hésiter entre deux thématiques, à savoir la relation frère/sœur et la perte d'innocence lors du passage à l'adolescence, même si la première thématique finit par prendre définitivement le dessus. Mais les personnages sont toujours aussi attachants et Batman est excellent. La chanson de la Reine aux Mille Visages qui explique pourquoi Superman ferait un meilleur mari que Batman vaut son pesant de cacahuètes. Autant de références qui passent au-dessus de la tête de mon fils, à qui il a fallu que j'explique qui était ce Bruce Willis que les personnages rencontraient trois fois dans des conduits d'aération. Une bonne suite.

Lors de mon voyage en Afrique j'ai aussi vu un film sud-africain, "5 Fingers for Marseilles", et bien que le langage soit l'Afrikaneer et le contexte soit-disant moderne, c'est à 100% un western que n'aurait pas renié Sergio Leone, y compris dans ses clichés. Une curiosité à conseiller, apparemment le film serait dispo sur Netflix ?
Les héros ne meurent jamais, ils sont juste remplacés par ces acteurs plus jeunes.

VCAID6 forever

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10857
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Sammael99 » dim. mars 24, 2019 1:32 am

Cédric Ferrand a écrit :
sam. mars 23, 2019 5:03 pm
La Mort de Staline, adaptation anglophone de la BD francophone.
Staline meurt, ses N-1 rivalisent d’imbécillité pour combler le vide du pouvoir.
J'ai un faible pour les histoires de stupidité soviétique, alors j'ai été servi.
Michael Palin est excellent en Molotov, Steve Buscemi fait un très bon Kroutchev. Vraiment, le casting est aux petits oignons.
C'est comique, mais paradoxalement glaçant car emprunt d'un certain réalisme kafkaïen.

Évidemment, les Russes ont fait interdire le film à sa sortie,
Ça le rend encore plus féroce.

J'ai adoré. Le film de 2018 pour moi.
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3911
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Tybalt (le retour) » dim. mars 24, 2019 11:11 am

Vu l'autre jour Ma vie avec John F. Donovan, le dernier Xavier Dolan. Un célèbre acteur hollywoodien vient de mourir brutalement, trop jeune. Peu après, une journaliste habituée aux vrais sujets sérieux (elle est correspondante de guerre) interviewe à contrecoeur un jeune homme qui publie la correspondance improbable qu'à l'âge de 11 ans il a entretenue avec l'acteur en question, au temps où il en était un fan absolu.

Un face à face tendu entre la journaliste et l'interviewé, un parallèle entre deux vies très différentes mais où se dessinent des points communs, un petit garçon précoce aux allures de Calvin de Calvin & Hobbes (en moins imbuvable), plein de thèmes casse-gueule (la célébrité et l'artificialité du monde du cinéma, l'homosexualité, le harcèlement, les problèmes familiaux...) abordés généralement avec beaucoup de nuance, des personnages secondaires pas plats, une réalisation aux petits oignons, une musique bien choisie et des scènes d'une justesse et d'une émotion impressionnantes.

Ce n'est que le deuxième film de Dolan que je vois après Lawrence Anyways et j'en suis sorti presque aussi épaté que quand j'avais vu celui-là (le "presque" provenant du fait que je connaissais un peu l'esthétique du réalisateur, mais ça ne m'a pas empêché de plonger dans le film).
Bref, je recommande sans hésitation.

PS : Histoire que ça ne paraisse pas caricaturalement dithyrambique, je précise que j'ai trouvé un ou deux défauts au film, comme

Spoiler:
- La digression entre la journaliste et l'interviewé sur la question de savoir si le sujet du livre n'est pas trop léger par rapport aux "vrais problèmes" qu'elle a été amenée à couvrir de son côté en tant que correspondante de guerre. Le jeune homme répond par une tirade et pouf, elle est convaincue et lui fait des petits sourires. Ça aurait demandé plus d'approfondissement, mais du coup plus de temps consacré au personnage de la journaliste, qui est déjà nuancé mais ne peut pas éclipser le reste puisqu'elle fait "seulement" partie du récit-cadre.

- Le vieil homme qui apparaît juste pour donner un bon conseil à John Donovan dans son arrière-cuisine donne lieu à une belle scène, mais un peu déconnectée du reste là aussi (même si ça m'a moins gêné). Il y a sans doute une allusion "méta".
Dernière modification par Tybalt (le retour) le dim. mars 24, 2019 1:53 pm, modifié 1 fois.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
vivien
Prêtre
Messages : 346
Inscription : mer. avr. 19, 2006 1:24 pm
Localisation : Paris

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par vivien » dim. mars 24, 2019 1:05 pm

Alors moi j'ai revu "the revenant", et hormis quelques incohérences scenaristiques, ça reste une grosse claque, très sensorielle, et une réalisation magnifique. Et les mouvements de caméra, c'est une leçon de cinéma.
ok on a rien a se dire, mais on a tout le temps de trouver!

Avatar de l’utilisateur
McLovin'
Messie
Messages : 1179
Inscription : mar. mai 17, 2005 4:45 pm

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par McLovin' » dim. mars 24, 2019 5:02 pm

Olivier Fanton a écrit :
jeu. mars 21, 2019 10:24 pm
Rebelles, film social, braquage, comédie noire, western urbain ? Un putain de bon film en tout cas, porté par un trio d'actrices formidables, dont une Audrey Lamy pleine de gouaille et une Cécile de France quasi-méconnaissable, belle et forte dans son personnage aux multiples fêlures. Absurde par moments, pas si drôle, bien mené, un film que je recommande chaudement. 9/10.

Vu ce matin, et je confirme tout. C'est excellent.
"C'est à la sueur de notre front, que les salauds gagnent leur pognon, et ils nous jettent pour faire ripaille, les copeaux de notre travail.
Mais un jour, on sera fort, et dans les villes et dans les ports, les hommes lèveront leurs poings pour foutre sur la gueule des rupins. "

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 5161
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Vorghyrn » lun. mars 25, 2019 8:39 am

Vu "Triple frontières" sur Netflix

"bande d'amateurs" (en pensant à l'équipe de bras-cassés qui servent de "héros") et "navet" sont le premiers mots qui me viennent.
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 12605
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: Film 24 : je relève mon strapontin, j'ai une envie de bâiller…

Message par Erwan G » lun. mars 25, 2019 12:33 pm

vivien a écrit :
dim. mars 24, 2019 1:05 pm
Alors moi j'ai revu "the revenant", et hormis quelques incohérences scenaristiques, ça reste une grosse claque, très sensorielle, et une réalisation magnifique. Et les mouvements de caméra, c'est une leçon de cinéma.

Alors, tu peux répondre à la question : Leonardo di Caprio a-t-il tué un ours pendant le tournage ?
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Répondre