Actus et politique, pour une fin d'année zen

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Zeben
Dieu des hypoglycémistes
Messages : 7691
Inscription : jeu. sept. 06, 2007 5:10 pm
Localisation : Villeurbanne

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Zeben » ven. janv. 11, 2019 10:09 am

Internet et la brutalisation du débat public

Ya pas à dire, plus les années passent et plus je trouve qu'Internet a des aspects néfastes.
Come get some !

Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 9697
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : dans le quartier perse de Paris

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par le Zakhan Noir » ven. janv. 11, 2019 10:25 am

Intéressante cette lecture merci.
Au passage, puisqu'il y est aussi question de "trolls", je me demande si cette expression vient des farfadets nordiques ou des gros trucs qui régénèrent à la sauce Tolkien. Parce que si c'est le cas, c'est quand même une influence hallucinante de la fantasy sur le monde des moldus non?
Sans dédouaner qui que ce soit (mais alors, vraiment pas), dresser les pauvres contre les pauvres, c'est vieux comme le monde pour qui veut faire ses affaires tranquillement quelque part à l'étage du dessus...  
(Udo Femi)

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4584
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Vorghyrn » ven. janv. 11, 2019 10:42 am

je relais ça ici, même si c'est moyennement de l'actu (en fait si, c'est en ce moment et jusqu'au 19 janvier)

L'UE a commissionné un groupe d'expert pour réfléchir à des stratégies de développement d'IA "de confiance" au niveau européen. (un article du monde, abonné malheureusement, ici )

Il est possible de suivre les travaux de ce groupe (qui a déjà émis un rapport de 37 pages sur la question ici) et qui organise une consultation européenne jusqu'au 19 janvier ici.

Quelque soit votre avis sur l'IA ou l'EU, ça me parait important de participer. L'IA est une technologie qui fait déjà partie de notre quotidien. Dans un sens ou un autre, il va se passer des choses dans ce domaine. Ca peut se passer sans nous, et là le pire est à craindre, ou on peut essayer de peser sur la question (chacun avec son avis bien sûr).

Avatar de l’utilisateur
Celi
Ascendant
Messages : 1590
Inscription : mer. avr. 27, 2005 8:14 pm

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Celi » ven. janv. 11, 2019 11:02 am

Zeben a écrit :
ven. janv. 11, 2019 10:09 am
Internet et la brutalisation du débat public

Ya pas à dire, plus les années passent et plus je trouve qu'Internet a des aspects néfastes.

Ce que je trouve assez frappant c'est que les réseaux sociaux permettent sans doute une "libération de la parole" du vulgus qui se lâche et peut raconter n'importe quoi sur n'importe quel ton.
Mais cette "libération de la parole" et les problèmes de forme qui s'y attachent est aussi pratiquée par ceux que nous pouvions imaginer au dessus de la mêlée en d'autres temps (intellectuels, politiques , penseurs etc) et pas toujours à leur bénéfice.
 

Avatar de l’utilisateur
Calisto
Dieu des audacieux
Messages : 3849
Inscription : mer. août 13, 2003 7:26 pm
Localisation : Houdan (78)

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Calisto » ven. janv. 11, 2019 11:06 am

Inigin a écrit :
jeu. janv. 10, 2019 7:25 pm
Je vais dire une énormité, mais : arrêter d'étrangler leurs fournisseurs ? Augmenter les salaires ? (et les salaires ce n'est pas de la redistribution). 


Alors non tu ne dis pas une énormité, bien au contraire et c'est un peu ce qui est en train de nous tuer, moi aussi je reverrais que l'on construise un vaisseau pour y mettre l'ensemble des services achats de la planète afin qu'ils aillent coloniser Alpha du Centaure (en priant pour qu'il n'y ait pas races intelligentes sur place, ils risquent de très mal prendre la chose)... mais bon en dehors de l'aspect incantatoire de la tirade on a quoi comme solutions pour y arriver ? Parce qu'à moins de prendre des mesures au niveau mondial je ne vois pas comment on pourra résoudre l'équation... oui la mondialisation... et non cela n'est pas près de changer.

Aussi, Thibor n'a vraiment pas tord quand il critique le CICE pour les grands groupes, ils sont en haut de la chaine alimentaire et ce sont eux qui profitent un max de leur position dominante pour bouffer le cœur de leurs fournisseurs et comme ils ne font plus grand chose en interne c'est pas compliqué et ils sont tous à l'international. Ils font leurs courses où ils veulent, je le sais très bien vu que nous sommes en concurrence avec toute l'Europe, voire avec l'Inde et la Chine assez souvent... d'un côté ils margent comme des porcs sur leurs fournisseurs et de l'autre ils vendent avec encore des bénéfices très confortables en comparaison des petites structures. Je ne vois pas de raisons vraiment pertinentes pour qu'ils bénéficient du CICE, peut être dans des cas spécifiques sur de mauvaises années et encore généralement ils ont des fonds de réserves. Par contre le CICE c'est une vraie bouée pour les TPE, PME et ETI, c'est souvent ce qui permet d’investir, oui on investit plus que l'on embauche... le retard de l'industrie française dans ses investissements est abyssale et je suis bien placé pour le savoir. Demain tu m'enlèves le CICE, je survie et je ne sais pas pour combien de temps vu que l'on me supprime une grande part de capacité à investir, à savoir que sur les deux dernières années le CICE m'a bien aidé pour créer deux postes... c'est vraiment une bonne mesure pour les PME. J'ai un collègue d'une ETI de 150 personnes qui me disait que le CICE pour lui c'est une nouvelle machine par an.
 
“Omnes stulti, et deliberatione non utentes, omnia tentant”

Avatar de l’utilisateur
Udo Femi
Dieu des langues de poulpes
Messages : 19257
Inscription : mer. juil. 12, 2006 4:41 pm
Localisation : Genève
Contact :

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Udo Femi » ven. janv. 11, 2019 11:09 am

Celi a écrit :
ven. janv. 11, 2019 11:02 am
Zeben a écrit :
ven. janv. 11, 2019 10:09 am
Internet et la brutalisation du débat public

Ya pas à dire, plus les années passent et plus je trouve qu'Internet a des aspects néfastes.

Ce que je trouve assez frappant c'est que les réseaux sociaux permettent sans doute une "libération de la parole" du vulgus qui se lâche et peut raconter n'importe quoi sur n'importe quel ton.
Mais cette "libération de la parole" et les problèmes de forme qui s'y attachent est aussi pratiquée par ceux que nous pouvions imaginer au dessus de la mêlée en d'autres temps (intellectuels, politiques , penseurs etc) et pas toujours à leur bénéfice.
 
c'est exactement ça: les réseaux sociaux sont le domaine d'expression de la lâcheté: tu peux dire n'importe quoi à n'importe qui, tranquille derrière ton écran puisque tu n'as pas à assumer tes propos en face d'êtres vivants à même de te contredire directement (puisque tu peux ignorer leurs propos en ne les lisant pas, ce qui est plus difficile verbalement et avec le regard des autres posé sur toi).
Et on s'aperçoit que ladite âcheté n'est pas limitée au vulgus pecum.
Mon blog: http://www.udo-prod.com avec La Superclique gratuite et les Aventures Spears & Sandals d'Agôn !
Venez à l'UdoCon 2019

Avatar de l’utilisateur
Calisto
Dieu des audacieux
Messages : 3849
Inscription : mer. août 13, 2003 7:26 pm
Localisation : Houdan (78)

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Calisto » ven. janv. 11, 2019 11:20 am

Minlister a écrit :
ven. janv. 11, 2019 11:15 am
Heureusement, ça n'a pas cours sur CasusNo

Merci la modération !
“Omnes stulti, et deliberatione non utentes, omnia tentant”

Doji Satori
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1682
Inscription : mer. oct. 29, 2003 6:18 pm
Localisation : Epinal dans les Vosges

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Doji Satori » ven. janv. 11, 2019 11:26 am

Thibor a écrit :
jeu. janv. 10, 2019 9:54 pm
Alors pour éviter une tirade, et de manière très factuelle. Je suis choqué par ces chiffres quand mon salaire de fonctionnaire est gelé depuis dix ans et que le gouvernement rogne chaque mois un peu plus les fonds de tiroirs des pauvres. Mais on chacun se fera son avis:

-les politiques et les médias répètent à l'envie que c'est "la crise" et qu'il faut se serrer la ceinture.
-le CAC 40 fait des bénéfices record de plus de 100 milliards d'euros
-les entreprises du CAC 40 ont distribué pour 57,8 milliards en dividendes ou rachats d'actions, soit plus de 50% de leurs bénéfices, un record qui sera sans doute battu l'année prochaine.
-les rémunérations versées aux actionnaires ont augmenté de 12% en un an, contre 1,2% pour les salaires.
-ces grands groupes touchent le CICE, licencient mais versent des dividendes! Un exemple, Carrefour: 300 millions de CICE, 157 millions de dividendes versés, licencie 2300 personnes...
-ces mêmes grands groupes ont un taux moyen d'impôt sur les sociétés de 14%...
-dans le même temps l'investissement est au plus bas et que l'on supprime l'ISF ou la "flat tax" justement pour que les riches investissent...

On peut continuer à crier au loup quand des voitures brûlent sur les Champs mais ce n'est pas prêt de s'arrêter...
Alors au risque de passer pour la Xème fois pour le chantre du libéralisme, je vais essayer de répondre de manière factuelle.

 -les politiques et les médias répètent à l'envie que c'est "la crise" et qu'il faut se serrer la ceinture.
La crise non, mais qu'on (l'état) dépense plus que les recettes, oui.
Le principe keynésien de déficit public structurel = investissement de l'Etat sur le futur contre le principe monétaire de déficit public structurel = passif légué aux générations futures est sujet à débat. Et quand c'est le 2) qui importe --> il faut se serrer la ceinture (budgétaire) mais on le voit c'est plus facile à dire qu'à faire.

-le CAC 40 fait des bénéfices record de plus de 100 milliards d'euros
Que les plus grosses entreprises françaises fassent beaucoup de bénéfices est une bonne chose pour l'économie française.
C'est plutôt l'inverse qu'il faut craindre pour l'économie française.
Après de savoir si ce chiffre est "trop" important ou pas, ce n'est pas évident à répondre dans l'absolu. Par rapport à quoi ? Regarder par rapport au PIB serait pour moi intéressant (à voir si c'est pertinent ou pas)

-les entreprises du CAC 40 ont distribué pour 57,8 milliards en dividendes ou rachats d'actions, soit plus de 50% de leurs bénéfices, un record qui sera sans doute battu l'année prochaine.
Alors, contrairement à ce que l'on croit généralement, le "distribuable" d'une entreprise commerciale n'est pas le bénéfice mais l'ensemble des réserves et bénéfices de l'entreprise.
C'est ce principe qui permet par exemple à une entreprise déficitaire sur l'exercice de quand même distribuer des dividendes si les réserves le permettent (par exemple réserves 2000, déficit 50 --> distribuable 1950).

Aussi, les bénéfices d'une entreprise commerciale servent schématiquement à 3 choses :
- distribuer des dividendes
- autofinancer des investissements
- rembourser des emprunts (dettes)

Dès lors que les entreprises du CAC 40 distribuent "beaucoup", c'est signe que non seulement elles ont les ressources nécessaires et une bonne santé financière mais qu'elle ont confiance dans l'avenir (grossièrement, elles n'ont pas besoin de "consolider leurs capitaux propres" c'est à dire de laisser leurs bénéfices en réserve pour faire face à l'avenir).

Pour l'année prochaine, bien malin qui peut le dire mais si ça augmente c'est davantage une logique de communication "regardez comme on est rentable, venez investir chez moi" qu'une logique économique.

-les rémunérations versées aux actionnaires ont augmenté de 12% en un an, contre 1,2% pour les salaires.
Les sommes versées aux actionnaires ne sont pas des rémunérations mais des dividendes.
Ce n'est pas jouer sur les mots, c'est juste pour dire que tu compares des choux et des carottes.
L'élasticité, le fonctionnement général ne sont pas les mêmes pour les dividendes et les rémunérations. Parler en %age d'évolution est source d'erreur d'interprétation etc. ... Les dividendes d'une société peuvent faire facilement +50 % ou -50 %

Aussi, il n'y a pas de lien de cause à effet économiquement entre les deux (du moins pas plus et pas moins que les autres agrégats économiques).
Parler de la rémunération du travail et du capital n'est pas factuel, c'est un débat de société.

-ces grands groupes touchent le CICE, licencient mais versent des dividendes! Un exemple, Carrefour: 300 millions de CICE, 157 millions de dividendes versés, licencie 2300 personnes...
J'ai déjà dit ici par le passé tout le mal que je pensais sur le CICE, pas nécessairement sur son fondement (c'est un débat justement non factuel) mais sur ses modalités pratiques.

Le CICE est un crédit d'impôt (remboursable dans certaines conditions) qui est calculé par rapport aux (à certaines) charges de personnel de l'entreprise. C'est une mesure visant à réduire le coût du travail, c'est une réduction de charges (mal conçu mal fait mais une réduction de charges quand même).

Dès lors, le CICE a pour effet un mécanisme de "réduction", l'entreprise paie 94 de charges au lieu de 100.
Isoler le 6 du CICE en faisant abstraction des 100 dues et des 94 payées est une présentation trompeuse de l'information économique.

-ces mêmes grands groupes ont un taux moyen d'impôt sur les sociétés de 14%...
Grossièrement si ce taux net est nettement inférieur au taux brut, c'est par le biais de crédits d'impôt d'une part et par le biais du mécanisme de bénéfice consolidé des grands groupes d'autre part (schématiquement les bénéfices réalisés dans d'autres pays y sont taxés, ils "remontent" dans le groupe et il ne sont pas taxés une deuxième fois en France).

Il convient donc de bien séparer les deux : d'évaluer l'importance qu'a les crédits d'impôts en montant, avant d'estimer leur pertinence ou non (subjectif) ; d'évaluer l'importance des bénéfices France et Etranger. Les mécanismes d'optimisation fiscale des grands groupes éludent clairement de l'impôt en France. Mais pour quelle fourchette ? Si c'est un réel problème, l'estimation est là encore délicate et les moyens légaux sont difficiles à mettre en œuvre pour les contrer (voir les discussions précédentes sur ce sujet).

Mais 14 % dans l'absolu, ce n'est pas de l'information directement exploitable.

-dans le même temps l'investissement est au plus bas et que l'on supprime l'ISF ou la "flat tax" justement pour que les riches investissent...

Je ne crois pas que l'investissement soit au plus bas sur 2018. Après comme l'investissement repose pour beaucoup sur un critère subjectif qui est la confiance dans l'avenir pour les investisseurs, c'est assez délicat sur la fin d'année 2018 dans le contexte actuel en France ...

Aussi, si le lien de cause à effet de la flat tax et des investissements en France existe (l'investisseur regarde la rentabilité nette d'impôt de son placement financier), à ma connaissance il n'existe aucun lien de cause à effet entre la suppression de l'ISF et l'investissement.
Je veux dire, la personne à qui on supprime l'iSF dit éventuellement merci si il est poli (pour le différentiel qu'il a avec l'IFI) et puis il fait ce qu'il veut de cette somme supplémentaire. Il peut la dépenser ou l'épargner en France ou ailleurs.
Pour le coup, croire que la personne ait un quelconque engagement moral à investir en France est naïf ou le faire croire est trompeur.

L'enjeu de la suppression de l'ISF est ailleurs, je veux bien éventuellement en discuter si ça n'occasionne pas trop de débat passionné mais là mon message est déjà trop long (et ne sera pas vraiment lu :)).
Enfin, pour terminer cette brève description, ajoutons que le pélican est, avec le kangourou, le seul oiseau qui possède une poche ventrale sous le bec.
Rubrique à Brac T1 - Gotlib

Avatar de l’utilisateur
Orfeo²
Dieu des sosies musicaux
Messages : 2141
Inscription : lun. mai 22, 2006 3:15 pm
Localisation : Rennes

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Orfeo² » ven. janv. 11, 2019 11:48 am

Doji Satori a écrit :
ven. janv. 11, 2019 11:26 am
Aussi, si le lien de cause à effet de la flat tax et des investissements en France existe (l'investisseur regarde la rentabilité nette d'impôt de son placement financier), à ma connaissance il n'existe aucun lien de cause à effet entre la suppression de l'ISF et l'investissement.
Je veux dire, la personne à qui on supprime l'iSF dit éventuellement merci si il est poli (pour le différentiel qu'il a avec l'IFI) et puis il fait ce qu'il veut de cette somme supplémentaire. Il peut la dépenser ou l'épargner en France ou ailleurs.
Pour le coup, croire que la personne ait un quelconque engagement moral à investir en France est naïf ou le faire croire est trompeur.

L'enjeu de la suppression de l'ISF est ailleurs, je veux bien éventuellement en discuter si ça n'occasionne pas trop de débat passionné mais là mon message est déjà trop long (et ne sera pas vraiment lu :)). 
Oui, ça m'intéresse, parce que justement l'unique ligne de défense de la ligne gouvernementale quant à la suppression de l'ISF porte cette fable de l'investissement.
 

Avatar de l’utilisateur
Ravortel
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2406
Inscription : lun. juin 02, 2014 5:52 pm
Localisation : Pas là.

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Ravortel » ven. janv. 11, 2019 11:52 am

@Doji Satori moi je l'ai lu en entier et avec délectation, parce qu'il est clair et bien écrit.  :bravo:

Doji Satori
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1682
Inscription : mer. oct. 29, 2003 6:18 pm
Localisation : Epinal dans les Vosges

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Doji Satori » ven. janv. 11, 2019 11:58 am

Calisto a écrit :
ven. janv. 11, 2019 11:06 am
Inigin a écrit :
jeu. janv. 10, 2019 7:25 pm
Je vais dire une énormité, mais : arrêter d'étrangler leurs fournisseurs ? Augmenter les salaires ? (et les salaires ce n'est pas de la redistribution). 


Alors non tu ne dis pas une énormité, bien au contraire et c'est un peu ce qui est en train de nous tuer, moi aussi je reverrais que l'on construise un vaisseau pour y mettre l'ensemble des services achats de la planète afin qu'ils aillent coloniser Alpha du Centaure (en priant pour qu'il n'y ait pas races intelligentes sur place, ils risquent de très mal prendre la chose)... mais bon en dehors de l'aspect incantatoire de la tirade on a quoi comme solutions pour y arriver ? Parce qu'à moins de prendre des mesures au niveau mondial je ne vois pas comment on pourra résoudre l'équation... oui la mondialisation... et non cela n'est pas près de changer.

Aussi, Thibor n'a vraiment pas tord quand il critique le CICE pour les grands groupes, ils sont en haut de la chaine alimentaire et ce sont eux qui profitent un max de leur position dominante pour bouffer le cœur de leurs fournisseurs et comme ils ne font plus grand chose en interne c'est pas compliqué et ils sont tous à l'international. Ils font leurs courses où ils veulent, je le sais très bien vu que nous sommes en concurrence avec toute l'Europe, voire avec l'Inde et la Chine assez souvent... d'un côté ils margent comme des porcs sur leurs fournisseurs et de l'autre ils vendent avec encore des bénéfices très confortables en comparaison des petites structures. Je ne vois pas de raisons vraiment pertinentes pour qu'ils bénéficient du CICE, peut être dans des cas spécifiques sur de mauvaises années et encore généralement ils ont des fonds de réserves. Par contre le CICE c'est une vraie bouée pour les TPE, PME et ETI, c'est souvent ce qui permet d’investir, oui on investit plus que l'on embauche... le retard de l'industrie française dans ses investissements est abyssale et je suis bien placé pour le savoir. Demain tu m'enlèves le CICE, je survie et je ne sais pas pour combien de temps vu que l'on me supprime une grande part de capacité à investir, à savoir que sur les deux dernières années le CICE m'a bien aidé pour créer deux postes... c'est vraiment une bonne mesure pour les PME. J'ai un collègue d'une ETI de 150 personnes qui me disait que le CICE pour lui c'est une nouvelle machine par an.
 
La férocité de la concurrence locale c'est déjà quelque chose alors la concurrence internationale j'ose même pas imaginer ...

Clairement à mes yeux le CICE est globalement utile voire nécessaire pour les entreprises de France (pour les entreprises du CAC 40 faut voir au cas par cas, mais Total est de mon point de vue pas vraiment française, pas plus pas moins que les autres entreprises pétrolières), le ciblage par taille ou secteur d'activité est quasiment impossible à faire sans rentrer dans une logique de discrimination devant l'impôt.
Sa transformation en réduction directe de charges sociales devrait apporter une meilleure visibilité et une meilleure transparence.

Il y a quelques temps, je crois (sauf erreur de ma part) que tu avais une position plus mesurée sur l'impact du CICE sur ton entreprise. Finalement, l'impact que tu y vois aujourd'hui est plutôt inquiétant.
Enfin, pour terminer cette brève description, ajoutons que le pélican est, avec le kangourou, le seul oiseau qui possède une poche ventrale sous le bec.
Rubrique à Brac T1 - Gotlib

Avatar de l’utilisateur
Calisto
Dieu des audacieux
Messages : 3849
Inscription : mer. août 13, 2003 7:26 pm
Localisation : Houdan (78)

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Calisto » ven. janv. 11, 2019 12:00 pm

Pareil pour Doji, que de patience pour donner des explications aussi pertinentes et claires ! Merci à toi.
 
“Omnes stulti, et deliberatione non utentes, omnia tentant”

Avatar de l’utilisateur
Calisto
Dieu des audacieux
Messages : 3849
Inscription : mer. août 13, 2003 7:26 pm
Localisation : Houdan (78)

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Calisto » ven. janv. 11, 2019 12:06 pm

Doji Satori a écrit :
ven. janv. 11, 2019 11:58 am

Il y a quelques temps, je crois (sauf erreur de ma part) que tu avais une position plus mesurée sur l'impact du CICE sur ton entreprise. Finalement, l'impact que tu y vois aujourd'hui est plutôt inquiétant. 
Bonne mémoire ! Oui c'est inquiétant, c'est de plus en plus féroce dehors et en 3 ans on voit vraiment une évolution qui va dans ce sens, on doit s'adapter de plus en plus vite, investir de plus en plus, tout ça pour être de plus en plus flexible, réactif et le moins chère possible... à un moment ça risque de casser. Heureusement que l'on a notre filiale en Pologne qui nous sauve de plus en plus souvent la mise... mais pour encore combien de temps ?
 
“Omnes stulti, et deliberatione non utentes, omnia tentant”

Tristan
Panthéon
Messages : 6341
Inscription : mer. oct. 08, 2003 7:46 pm

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Tristan » ven. janv. 11, 2019 12:07 pm

le Zakhan Noir a écrit :
ven. janv. 11, 2019 10:25 am
Intéressante cette lecture merci.
Au passage, puisqu'il y est aussi question de "trolls", je me demande si cette expression vient des farfadets nordiques ou des gros trucs qui régénèrent à la sauce Tolkien. Parce que si c'est le cas, c'est quand même une influence hallucinante de la fantasy sur le monde des moldus non?



L'expression semble venir du verbe "To troll", pêcher en laisser traîner un filet pour faire remonter des trucs...

Tristan
Panthéon
Messages : 6341
Inscription : mer. oct. 08, 2003 7:46 pm

Re: Actus et politique, pour une fin d'année zen

Message par Tristan » ven. janv. 11, 2019 12:10 pm

Celi a écrit :
ven. janv. 11, 2019 11:02 am
Zeben a écrit :
ven. janv. 11, 2019 10:09 am
Internet et la brutalisation du débat public

Ya pas à dire, plus les années passent et plus je trouve qu'Internet a des aspects néfastes.

Ce que je trouve assez frappant c'est que les réseaux sociaux permettent sans doute une "libération de la parole" du vulgus qui se lâche et peut raconter n'importe quoi sur n'importe quel ton. 

C'était déjà sensible à l'époque du forum Casus officiel, à la fin des années 90, avec des mecs qui venaient nous hurler dessus en boucle.

Ca m'a valu quelques échanges rigolos en convention.

"Bonjour M. Lhomme, je suis Dudule, du forum.
- Ah oui, Dudule, le gars qui dit qu'on est des chiens puants vendus à Descartes. Enchanté, moi c'est Tristan. Dis, c'est pas toi qui m'a traité de nomenklaturiste du jeu de rôle, l'autre jour ?
(devient tout rouge)
- Ah oui mais non, c'est pour rire, hein, en vrai, j'aime beaucoup ce que vous faites."

Ca s'est démultiplié depuis, au point où je demande si les pseudonymes sont vraiment une si bonne idée...

Répondre