BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Man From Outerspace
Messie
Messages : 1104
Inscription : mar. janv. 27, 2015 12:02 pm
Localisation : Région Parisienne - Yvelines
Contact :

BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Man From Outerspace » lun. déc. 17, 2018 1:21 pm

On continue à parler de BD, comics & mangas ici…

Pour les super-slips (tous supports), c'est ici qu'on cause : viewtopic.php?f=28&t=31096
Dernière modification par Man From Outerspace le sam. déc. 22, 2018 2:42 am, modifié 1 fois.
Image


Ressources pour Les Lames du Cardinal : http://tinyurl.com/ResLamCrd :escrime


Image…Wiki…

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10755
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Sammael99 » mar. déc. 18, 2018 12:53 am

Mais oui, Erwan a évidemment raison, LA référence sur les contes de fées c'est carrément Castle Waiting (Chateau l'Attente, j'y arrive pas, désolé).

Image

J'ai du le lire une bonne dizaine de fois, et j'espère toujours qu'on aura la suite un jour, même si c'est tellement contes de fées qu'il n'y aura jamais de fin. Mes fils et ma fille adorent également, même ma femme aime ça, c'est dire (elle, elle est plus Rabaté comme style de BD...)
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
agone35
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2284
Inscription : jeu. févr. 11, 2010 2:58 pm
Localisation : Back to Breiz
Contact :

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par agone35 » mar. déc. 18, 2018 8:46 am

Mais oui, Chateau l'attente ! Que n'y ai-je pensé alors que les BD trônent fièrement dans ma bibliothèque. Dans le genre conte de fée c'est une vraie réussite, qui joue avec ce qui est l'origine de tout conte (c'est étymologiquement flagrant), le fait de raconter (avec des récits enchâssés habilement entremêlés). Merci pour la piqûre de rappel Erwan.

Ah, la suite... Je ne sais pas si je dois y croire ou pas. Entre le premier et le deuxième tome l'attente (ahah) avait été longue.

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1227
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Carfax » mar. déc. 18, 2018 9:22 am

Image

Thorgal - Aniel - Tome 36
Mon dernier Thorgal assurément. Grosse grosse déception que ce numéro. Scénario nullissime, sans intérêt ; certaines transitions du récit sont risibles pour ne pas dire pitoyables ; les personnages sont creux, on se moque de leur devenir, pire on souhaite leur disparition. Quel dommage que ce grand classique de mon adolescence sombre. Fuyez !
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Une envie pressante de courir en Terre du Milieu ?
J'ai narré sur CNO Le vent se lève... et poursuis avec Les 5 supplices revisités 
 

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 12477
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Erwan G » mar. déc. 18, 2018 9:37 am

Image
Didier, la cinquième roue du tracteur

Alors, ce que j'aime, chez Rabaté, c'est cette faculté de parler des petites gens, de leurs difficultés, avec sensibilité et humour. On rit avec eux de ce qu'ils vivent, comme on pleure avec eux de leurs difficultés. J'ai toujours été plus sensible au discours de Rabaté qu'à celui de Davodeau, un discours de l'humain et non un discours militant.

Bon, niveau sensibilité, la proposition est là. Sur le reste, je suis déçu : une histoire affligeante, des clichés par paquets de 12, des erreurs de documentation qui m'ont sorti de l'histoire.

En bref : quelques fulgurance, toujours la même humanité et la même sensibilité, mais au service d'un scénario indigent servi dans un lot de clichés tous plus kitshs les uns que les autres.
Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3842
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Tybalt (le retour) » mar. déc. 18, 2018 10:53 am

Carfax a écrit :
mar. déc. 18, 2018 9:22 am
Image

Thorgal - Aniel - Tome 36
Mon dernier Thorgal assurément. Grosse grosse déception que ce numéro. Scénario nullissime, sans intérêt ; certaines transitions du récit sont risibles pour ne pas dire pitoyables ; les personnages sont creux, on se moque de leur devenir, pire on souhaite leur disparition. Quel dommage que ce grand classique de mon adolescence sombre. Fuyez !

Hélas, j'aurais pu écrire la même chose de chaque tome scénarisé par Sente depuis que Van Hamme a lâché la série. Déjà que les derniers tomes de Van Hamme n'étaient pas brillants, avec Sente et Moi Jolan la série a touché le fond puis commencé à creuser. C'est devenu de la fantasy commerciale de base, sans la moindre originalité et sans plus de souci de l'esprit de la série d'origine (où sont passés les éléments de SF et l'ambiguïté savamment entretenue sur la nature réelle des dieux et des créatures surnaturelles ?), avec des scénarios médiocrement feuilletonnisants qui tirent à la ligne et ne font que favoriser la surexploitation de la franchise par l'éditeur (trois séries parallèles à une époque !).
Donc oui, hélas, fuyez... et relisez les anciens tomes. C'est consternant de voir une série se survivre à elle-même de cette façon, je ne souhaite ça à aucune.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 8467
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Mugen » mer. déc. 19, 2018 3:44 pm

Tybalt (le retour) a écrit :
mar. déc. 18, 2018 10:53 am
Hélas, j'aurais pu écrire la même chose de chaque tome scénarisé par Sente depuis que Van Hamme a lâché la série. Déjà que les derniers tomes de Van Hamme n'étaient pas brillants, avec Sente et Moi Jolan la série a touché le fond puis commencé à creuser. C'est devenu de la fantasy commerciale de base, sans la moindre originalité et sans plus de souci de l'esprit de la série d'origine (où sont passés les éléments de SF et l'ambiguïté savamment entretenue sur la nature réelle des dieux et des créatures surnaturelles ?), avec des scénarios médiocrement feuilletonnisants qui tirent à la ligne et ne font que favoriser la surexploitation de la franchise par l'éditeur (trois séries parallèles à une époque !).
Donc oui, hélas, fuyez... et relisez les anciens tomes. C'est consternant de voir une série se survivre à elle-même de cette façon, je ne souhaite ça à aucune.

Et pourtant, cette fois Sente n'y est pour rien (cf la couverture)...
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1227
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Carfax » mer. déc. 19, 2018 3:49 pm

Les deux derniers tomes sont le fait de deux scénaristes différents depuis Y.Sente...
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Une envie pressante de courir en Terre du Milieu ?
J'ai narré sur CNO Le vent se lève... et poursuis avec Les 5 supplices revisités 
 

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3842
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Tybalt (le retour) » mer. déc. 19, 2018 10:15 pm

Il a joué un rôle déterminant dans le projet à long terme du "détriplement" temporaire de l'intrigue de la série, qui avait été annoncé il y a quelques années ; donc je doute qu'il ait été complètement sans influence sur la façon dont elle essaie de renouer ses fils.
Tant mieux s'il est parti... ça augmente les chances qu'un meilleur scénariste reprenne les rênes. Et tant pis si ce n'est pas encore le cas. Il va me falloir beaucoup de motivation pour remettre le nez dans un Thorgal, de toute façon. Je guetterai l'adaptation prévue en série télé, au cas où.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 12477
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Erwan G » jeu. déc. 20, 2018 11:52 am

Lastman tome 1 à 10

Bon, clairement, au démarrage, on se demande pourquoi mais on est accroché. La première série se finit au tome 6 et c'est une première excellente série. Le tome 7 surprend, par son changement : on passe d'un double univers médfan/contemporain à un univers médfan/futur proche. Malgré tout, tout y est : la logique qui s'étale tout au long des dix tomes et de la série animée, les révélations, les changements d'orientation, les évolutions des personnages... Bref, je suis bluffé par cette série ambitieuse et différente, qui est très influencée par le manga, dont elle reprend certains codes, mais qui trouve, à mon sens, son propre ton. Si je devais la comparer, au niveau histoire, intrigue et serial, elle se rapproche d'un Mutafukaz ou d'un Lucha Libre.

Image

Image

Image

ImageImageImage

Bref, c'est du bon, mangez en !
Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
Nébal
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2090
Inscription : jeu. avr. 04, 2013 10:04 am
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Nébal » jeu. déc. 20, 2018 12:43 pm

ImageImage

Lu les volumes 4 et 5 (intégrale Deluxe) de Monster, de Naoki Urasawa.

Ca se disperse, et il y a du gros twist artificiel, mais ça reste un thriller palpitant, servi par de bons personnages (notamment trois nouveaux) bien caractérisés, avec un dessin fluide et dynamique.

Hop : Naoki URASAWA, Monster (intégrale Deluxe), vol. 4 et 5

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3842
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Tybalt (le retour) » sam. déc. 22, 2018 8:55 pm

Image

Lu Le Serment des cinq Lords, d'Yves Sente (scénario) et André Juillard (dessin), dans la série Blake et Mortimer, d'après les personnages d'E.P. Jacobs.

L'album commence par un prologue intrigant montrant le jeune Lawrence d'Arabie confronté à la perte d'une valise qui contenait le manuscrit de son livre tout juste terminé, puis soumis à un tête à tête avec un ancien collègue qui lui explique que la valise lui a en réalité été confisquée pour l'empêcher de publier son livre, jugé trop critique envers l'empire britannique. Lawrence va devoir se censurer pour pouvoir publier quelque chose.
Après cette entrée en matière prometteuse et une ellipse de 35 ans, nous retrouvons nos deux héros à Oxford où Mortimer a été inventé à l'Ashmolean Museum. Le musée fait face à une série de vols mystérieux et en apparence déroutants, commis par un individu insaisissable. Mortimer fait bientôt appel à Blake, qui vient d'assister aux funérailles de Lord Pitchwick, un ancien camarade d'études qu'il avait connu à Oxford. Naturellement, les deux faits vont bientôt se trouver reliés à mesure que les vols continuent et se doublent d'une série de meurtres, sans laisser une minute de répit aux deux héros. Blake se trouve impliqué dans l'affaire plus qu'il ne voudrait, puisqu'il connaît toutes les victimes et la raison probable pour lesquelles le meurtrier s'acharne contre elles.

Sente signe ici une enquête haletante et pas mal ficelée. Comme dans La Marque jaune, les deux héros ont affaire à un individu mystérieux aux capacités étonnantes qui n'a de cesse d'agir en prenant tout le monde de court et en les narguant au passage. Les rebondissements sont nombreux et les révélations se veulent surprenantes.
L'aspect le plus convaincant de l'album à mes yeux est la façon dont il lie l'histoire de l'empire britannique à l'histoire personnelles des deux héros, en particulier Blake sur la jeunesse duquel nous apprenons beaucoup. Les innovations de Sente sur ce plan sont assez crédibles et cadrent très bien avec la personnalité de Blake tel qu'il apparaissait chez Jacobs, avec son mélange particulier d'esprit militaire, de culture vaste et de sens du devoir indéfectible. Le personnage gagne indéniablement en profondeur et en intérêt après cet album, et ce n'est pas un petit accomplissement.
Cependant, d'autres aspects de l'album m'ont moins convaincu. Si les rebondissements sont légion, certaines ficelles et quelques indices volontairement glissés dans les cases n'échapperont pas aux yeux des lecteurs de romans ou de BD policières un tant soit peu habitués aux petits trucs propres au genre. L'avantage est que l'album se montre honnête : pas d'information surgie de nulle part, pas de grand récit convoquant toutes sortes d'aspects inconnus des lecteurs pour dévoiler le coupable comme dans les romans d'Agatha Christie. Ici, si on lit attentivement, il est possible de deviner l'identité du coupable avant la révélation finale. Des lecteurs aguerris risquent en revanche d'éventer assez vite le mystère et de comprendre où Sente veut en venir. L'album garde-t-il un intérêt suffisant une fois la surprise levée ? Moyen.
Car Sente déploie tous ses efforts pour maintenir le suspense et la pression sur ses héros. Ces derniers ont affaire à très forte partie, ce qui fait que, dans la logique de la série, on s'attend à ce que le personnage capable de les tenir en échec si longtemps dispose de grandes qualités, d'une personnalité affirmée, d'une histoire hors du commun, voire de pouvoirs surnaturels. Or de ce point de vue, j'ai été déçu, au point de voir dans la réponse un problème de vraisemblance.

Spoiler:
Le personnage qui a été capable de commettre au moins quatre meurtres au nez de Blake et plusieurs vols à la barbe de Mortimer s'avère être quelqu'un dont les talents impressionnants pour la course, le saut, la cascade, le tir au pistolet, etc. ne sont jamais vraiment expliqués, alors qu'il accomplit parfois des prouesses à propos lesquelles le scénariste laisse quelquefois planer à dessein l'ambiguïté sur leur caractère naturel ou surnaturel. Certes, il y a somme toute non pas un seul adversaire, mais deux, dont un est présenté comme quelqu'un d'exceptionnel. Mais cela m'a laissé sur ma faim. A la limite, j'aurais préféré que ces personnages, ou au moins l'un d'entre eux, parvienne à s'échapper et devienne un adversaire récurrent potentiel des héros, ce qui lui aurait conféré une ampleur à la hauteur de ses capacités. Mais que Blake et Mortimer aient été à ce point tenus en échec par un personnage qui n'apparaît que de façon très ponctuelle et ne devient pas un "grand" méchant, cela ne cadre pas, à mon avis, et cela laisse l'impression qu'ils ont tous les deux été en-dessous de tout dans cet album. A vrai dire, on se demande un peu comment Blake ne se fait pas virer du MI-5 ou fortement rétrograder à l'issue de cette histoire !

Un dernier point qui m'a un peu laissé sceptique : l'impression que le scénario est inutilement retors et inutilement meurtrier, simplement pour justifier un dénouement que Sente devait avoir en tête depuis le début, quand on voit ce dont Blake devient le dépositaire à la fin de l'histoire. Or ce détail n'est pas si important, en tout cas pas dans la logique de la série. Tout ça pour ça, ça me semble un peu forcé. Il aurait mieux valu opter pour un dénouement un peu différent et ne pas tuer autant de monde sur le chemin, ce qui aurait aussi permis aux héros d'avoir l'air moins nuls.

Spoiler:
Toute l'intrigue semble faite pour permettre à Blake à la fois de rester "le dernier des cinq Lords" et de devenir l'unique dépositaire du manuscrit secret de Lawrence d'Arabie. Statuts flatteurs, certes, mais qu'il obtient en... échouant à protéger les quatre autres Lords, et en réussissant à survivre à un tueur en série qui s'attaque à tout le monde sauf à lui, je me demande bien pourquoi ! Bref, pas si bien ficelé que ça, et un brin gadget, quand même.

J'ai donc eu l'impression que Sente plaquait parfois des procédés issus d'une intrigue policière classique mais réussie à l'univers de Blake et Mortimer, en oubliant de respecter la stature et le niveau de talent qui sont normalement les leurs.

L'histoire reste cependant d'un niveau très honnête et peut plaire à un lectorat assez large, y compris aux gens qui n'apprécient pas les éléments de science-fiction ou de fantastique présents dans d'autres albums de la série.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
Nébal
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2090
Inscription : jeu. avr. 04, 2013 10:04 am
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Nébal » ven. déc. 28, 2018 2:33 pm

ImageImage

Lu les deux premiers (et seuls pour l'heure) volumes de L'Île errante, de Kenji Tsuruta - que j'avais découvert avec Souvenirs d'Emanon, qui l'avait collé une grosse, grosse baffe. Graphiquement c'est toujours aussi bien - par contre le deuxième tome use d'une narration purement graphique qui peut se montrer un peu frustrante quand on tourne la dernière page... Reste que cette histoire très Miyazaki, avec héroïne obstinée (et qui a du caractère, vraiment un très chouette personnage), hydravions et destination mythique et mouvante, fonctionne très bien.

Hop : Kenji TSURUTA, L'Île errante, vol. 1 et 2

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2915
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par Sama64 » sam. déc. 29, 2018 2:40 pm

Tybalt (le retour) a écrit :
sam. déc. 22, 2018 8:55 pm
Image

Lu Le Serment des cinq Lords, d'Yves Sente (scénario) et André Juillard (dessin), dans la série Blake et Mortimer, d'après les personnages d'E.P. Jacobs.


Je l'avais acheté et lu à sa sortie et il m'avait déçu, j'avais très moyennement accroché et trouvé l'histoire vraiment faible, alors que l'accroche est super.
A lire ton compte rendu, ça me rappelle vaguement quelque chose mais l' histoire ne m'avais pas du tout marqué :/
Traductions & relectures pour le DDD

Avatar de l’utilisateur
tauther
Dieu des animaux qui bavent
Messages : 3836
Inscription : jeu. janv. 18, 2007 11:31 am
Localisation : Ardoth

Re: BD, comics & mangas : cases, bulles et splouing ou vignettes, phylactères et onomatopées ?

Message par tauther » dim. déc. 30, 2018 1:29 pm

@Nébal
Si ce n'est déjà fait, tu devrais jetter un coup d'oeil sur la cantine de minuit de Yaro Abe.

Répondre