Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Krieghund
Dieu du fleuve
Messages : 8051
Inscription : ven. avr. 01, 2005 6:40 pm
Localisation : Capitale des Grands Ducs d'Occident
Contact :

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Krieghund » ven. oct. 18, 2019 3:53 pm

Ravortel a écrit :
ven. oct. 18, 2019 3:14 pm
Je me demande, de la même façon qu'on permet aux infirmièrs et aux pharmaciens d'effectuer certains gestes autrefois réservés aux médecins, ne pourrait-on permettre à la police/gendarmerie de gérer, par délégation, le job de certains types de cas au nom d'un tribunal ?

Je me demande si tu réalises réellement ce que tu écris...

Avatar de l’utilisateur
madame ridulle
Déesse des perruches
Messages : 3454
Inscription : lun. sept. 24, 2012 1:15 pm

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par madame ridulle » ven. oct. 18, 2019 3:56 pm

j'ai des photos de fientes de poule éventuellement à renvoyer au cas ça intéresse des dames pour répondre à ce genre de chose...
Real stupidity beats artificial intelligence every time.
Hogfather

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2406
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Julian_Manson » ven. oct. 18, 2019 4:21 pm

Pour faire simple, dans l'histoire, c'est moi le salaud, le lâche ect.

Et comme j'ai pas envie de frapper par énervement un mégarde un / des mineurs et que, pour ce faire, je m'éloigne, ils trouvent ça lâche.

Question de génération / éducation je pense, ils l'ont jamais vu des mômes avoir raison, répondre à leurs parents et se faire défoncer.

Du coup, ce que certains d'entre vous ( ainsi que je nombreux adultes ) comprennent ( voire soutiennent ) comme étant une alternative à confrontation / fuite n'est pas compris par eux.

Du coup, ma décision de ne plus aller au club pour ne plus voir des personnes qui m'énervent fait de moi un plus gros con entre et un sacré salaud.
"Shang Bu Han: C'est toi qui te fais des idées! Moi, depuis le début, j'ai jamais dit que j'avais un sabre! [ ... ]
Ennemi: Mais qui es-tu à la fin?
Shang Bu Han: On m'appelle "L'Epée sans lame" je crois. Cela vient juste d'être décidé..."



Avatar de l’utilisateur
Major John
Evêque
Messages : 424
Inscription : jeu. mars 02, 2017 4:40 pm
Localisation : Mulhouse

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Major John » ven. oct. 18, 2019 4:54 pm

Julian_Manson a écrit :
ven. oct. 18, 2019 4:21 pm
Pour faire simple, dans l'histoire, c'est moi le salaud, le lâche ect.

Et comme j'ai pas envie de frapper par énervement un mégarde un / des mineurs et que, pour ce faire, je m'éloigne, ils trouvent ça lâche.

Question de génération / éducation je pense, ils l'ont jamais vu des mômes avoir raison, répondre à leurs parents et se faire défoncer.

Du coup, ce que certains d'entre vous ( ainsi que je nombreux adultes ) comprennent ( voire soutiennent ) comme étant une alternative à confrontation / fuite n'est pas compris par eux.

Du coup, ma décision de ne plus aller au club pour ne plus voir des personnes qui m'énervent fait de moi un plus gros con entre et un sacré salaud.

Personne n'est obligé de rester en présence de gens que l'on apprécie pas. Encore moins durant un loisir qui normalement rime avec plaisir.

Qu'importe pourquoi vous ne vous entendez pas, tu n'es pas obligé de te forcer ni de te sacrifier. Cette compagnie ne te correspond pas c'est ton droit. Tu as fait un effort depuis un certain temps sans succès. Tu restes polie et respectueux mais tu mets de la distance, moi je trouve au contraire que c'est courageux et responsable.

Avatar de l’utilisateur
Le Chacal
Dieu sans vraiment y croire
Messages : 3478
Inscription : ven. sept. 28, 2007 7:55 pm

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Le Chacal » ven. oct. 18, 2019 4:56 pm

Julian_Manson a écrit :
ven. oct. 18, 2019 4:21 pm
Pour faire simple, dans l'histoire, c'est moi le salaud, le lâche ect.

Et comme j'ai pas envie de frapper par énervement un mégarde un / des mineurs et que, pour ce faire, je m'éloigne, ils trouvent ça lâche.

Question de génération / éducation je pense, ils l'ont jamais vu des mômes avoir raison, répondre à leurs parents et se faire défoncer.

Du coup, ce que certains d'entre vous ( ainsi que je nombreux adultes ) comprennent ( voire soutiennent ) comme étant une alternative à confrontation / fuite n'est pas compris par eux.

Du coup, ma décision de ne plus aller au club pour ne plus voir des personnes qui m'énervent fait de moi un plus gros con entre et un sacré salaud.
"Passer pour un idiot aux yeux d'imbéciles est une volupté de fin gourmet" Georges Courteline.

Je sais que ce n'est pas important pour l'ego, mais si ce sont de telles tâches, quelle importance ?
"Séquestrée et nulle en géographie, elle finit par développer un syndrôme d'Helsinki"

"It's hard to be a self-made man, unless you have a time-machine and an oedipus complex"

ImageImageImageImageImageImage

Ravortel
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3266
Inscription : lun. juin 02, 2014 5:52 pm
Localisation : Pas là.

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Ravortel » ven. oct. 18, 2019 5:07 pm

Krieghund a écrit :
ven. oct. 18, 2019 3:53 pm
Ravortel a écrit :
ven. oct. 18, 2019 3:14 pm
Je me demande, de la même façon qu'on permet aux infirmièrs et aux pharmaciens d'effectuer certains gestes autrefois réservés aux médecins, ne pourrait-on permettre à la police/gendarmerie de gérer, par délégation, le job de certains types de cas au nom d'un tribunal ?

Je me demande si tu réalises réellement ce que tu écris...

Il semble que non. Du moins, je ne réalise pas ce que tu sous-entends. En fait, c’est déjà plus ou moins le cas : tous les délits « contraventionnels » ne passent pas devant un juge, heureusement. Je réfléchissais juste à élargir le spectre (non, pas d’idées sales).

Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 6601
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Kardwill » ven. oct. 18, 2019 5:12 pm

Disons que demander à un policier d'exercer le rôle d'un juge, ça fait un peu "Judge Dredd" ^^
(Et oui, je sais que tu n'entendais pas ça pour les délits/crimes sérieux, mais cumuler le pouvoir de police et le pouvoir judiciaire, c'est une très vilaine pente savonneuse)

Ceci dit, c'est pas vraiment le fil pour en débattre. Si tu veux vraiment en discuter, je pense mieux de porter ça dans le fil actu, mais ça risque de vite faire monter le ton.
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)

Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 6601
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Kardwill » ven. oct. 18, 2019 5:21 pm

Julian_Manson a écrit :
ven. oct. 18, 2019 4:21 pm
Pour faire simple, dans l'histoire, c'est moi le salaud, le lâche ect.

Et comme j'ai pas envie de frapper par énervement un mégarde un / des mineurs et que, pour ce faire, je m'éloigne, ils trouvent ça lâche.

Question de génération / éducation je pense, ils l'ont jamais vu des mômes avoir raison, répondre à leurs parents et se faire défoncer.

Du coup, ce que certains d'entre vous ( ainsi que je nombreux adultes ) comprennent ( voire soutiennent ) comme étant une alternative à confrontation / fuite n'est pas compris par eux.

Du coup, ma décision de ne plus aller au club pour ne plus voir des personnes qui m'énervent fait de moi un plus gros con entre et un sacré salaud.
Je sais que c'est pas facile quand ça nous tombe dessus, mais sois positif, ça a le mérite de faire le tri dans les gens que tu sais pouvoir fréquenter sans que ça te donne un ulcère.

Il est stérile, stressant et contreproductif de garder rancune aux gens ou de s'emmerder à pratiquer des intrigues politiques de bac-à-sable du genre "t'es dans mon camp ou dans le leur", mais on est aussi trop vieux pour se forcer à fréquenter des emmerdeurs.

 
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)

Avatar de l’utilisateur
VigiloConfido
Messie
Messages : 1059
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:34 am

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par VigiloConfido » ven. oct. 18, 2019 5:41 pm

Y a une femme en 2015 qui m'a envoyé deux photos de parties de son corps, mais ça reste une exception oui...
- il y a un plan B ?
- oui, s'assurer que le plan A fonctionne.

Avatar de l’utilisateur
eskhiss
Initié
Messages : 176
Inscription : jeu. mars 01, 2018 11:04 am
Localisation : rennes

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par eskhiss » ven. oct. 18, 2019 5:59 pm

Julian_Manson a écrit :
ven. oct. 18, 2019 4:21 pm
Pour faire simple, dans l'histoire, c'est moi le salaud, le lâche ect.

Et comme j'ai pas envie de frapper par énervement un mégarde un / des mineurs et que, pour ce faire, je m'éloigne, ils trouvent ça lâche.

Question de génération / éducation je pense, ils l'ont jamais vu des mômes avoir raison, répondre à leurs parents et se faire défoncer.

Du coup, ce que certains d'entre vous ( ainsi que je nombreux adultes ) comprennent ( voire soutiennent ) comme étant une alternative à confrontation / fuite n'est pas compris par eux.

Du coup, ma décision de ne plus aller au club pour ne plus voir des personnes qui m'énervent fait de moi un plus gros con entre et un sacré salaud.
ça fait de toi quelqu'un qui fait des choix et qui les assume.
quelqu'un qui se respecte soi même plutôt que de rester dans un confort qui ne lui convient plus.
C'est plus un signe de courage que de lâcheté.

l'importance de leur opinion ...  ça te passera
plus ça change plus c'est pareil.

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 7091
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Kandjar » ven. oct. 18, 2019 6:02 pm

VigiloConfido a écrit :
ven. oct. 18, 2019 5:41 pm
Y a une femme en 2015 qui m'a envoyé deux photos de parties de son corps, mais ça reste une exception oui...
En réponse à une dickpic non-sollicitée ?
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2406
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Julian_Manson » ven. oct. 18, 2019 6:11 pm

@Kardwill je ne dirai pas que c'est mon âge ( je n'ai que 32 ans ) mais j'ai le facteur santé et le facteur famille ( j'ai manqué de perdre mon beau père il y a peu, qui a frôlé la mort par septicémie à cause d'un saucisson mal conditionné au marché )

@eskhiss ah ben vois-tu de leur point de vue, c'est exactement le contraire. Soit, depuis le jour de la prise de tête, je passe pour le "méchant" de l'histoire, donc autant l'être jusqu'au bout.
"Shang Bu Han: C'est toi qui te fais des idées! Moi, depuis le début, j'ai jamais dit que j'avais un sabre! [ ... ]
Ennemi: Mais qui es-tu à la fin?
Shang Bu Han: On m'appelle "L'Epée sans lame" je crois. Cela vient juste d'être décidé..."



Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 7091
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Kandjar » ven. oct. 18, 2019 7:50 pm

Elle elle elle, en jouant avec sa soeur et son cousin, ma fille s'est cognée et ouvert l'arcade sourcilière.
Heureusement il y a un centre de soins immédiats à 10 minutes de chez moi : après l'enregistrement, on a à peine eu le temps de s'asseoir qu'elle est prise en charge. Mais la salle de soins est petite, sa mère l'accompagne et je fais le planton à l'accueil...

Faut vraiment généraliser ce genre de dispositifs pour désaturer les urgences !
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 7091
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Kandjar » ven. oct. 18, 2019 8:01 pm

Vache ! Déjà sorti...
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Harfang
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1876
Inscription : lun. sept. 10, 2007 2:00 am
Localisation : Tours

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Harfang » ven. oct. 18, 2019 8:26 pm

Moi, moi, moi...

Ca y est c'est l’hallali final dans mon futur ex-travail.
J'ai du effectuer plus de douze contentions dans un mois. Pour empêcher des jeunes d'en frapper d'autres, éviter des collègues d'être menacé et autres moments de plénitudes du même acabit . Aucune sanction: "nous sommes là pour inclure pas pour exclure" dit le mongol à l'abri dans son bureau de directeur...
Ce fut, donc la goutte d'eau. Je suis le dernier titulaire de poste à me barrer... faut croire que la précarité financière (ou l'orgueil?) m'ont poussé loin dans mes limites.
Je suis en arrêt pour probablement longtemps, j'ai lancé les procédures prud’homale, j'ai effectué une saisine CHSCT et je vais probablement attaquer aussi à l'ex-TSA.

Bref, le social, je n'y remettrai plus jamais le pied, je crois que je suis écœuré ad vitam æternam.
Et dire qu'il y a vingt-deux ans maintenant j'avais entamé mes études par idéalisme humaniste et que j'en suis à être écœuré de côtoyer des individus qui sont perdus pour toute espèce de civilisation.

Cette expérience professionnelle aura été un échec sur toute la ligne... et je suis quelque peu, fatigué de devoir, encore me réinventer ailleurs, je l'ai trop fait. Mais enfin, c'est ainsi.
Dernière modification par Harfang le sam. oct. 19, 2019 8:38 am, modifié 2 fois.

Verrouillé