Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Banni
Messages : 1335
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Thibor » ven. oct. 18, 2019 8:36 pm

Je compatis avec toi. Ma compagne étant educ j'entends parler depuis des années du monde merveilleux du "social". Je bosserai dedans je passerai mon temps à avoir envie de pendre des directeurs avec les tripes des derniers chefs de service. Ou l'inverse...
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Mon fil de vente sur le forum: viewtopic.php?f=25&t=33193

Avatar de l’utilisateur
Harfang
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1876
Inscription : lun. sept. 10, 2007 2:00 am
Localisation : Tours

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Harfang » ven. oct. 18, 2019 8:39 pm

Thibor a écrit :
ven. oct. 18, 2019 8:36 pm
Je compatis avec toi. Ma compagne étant educ j'entends parler depuis des années du monde merveilleux du "social". Je bosserai dedans je passerai mon temps à avoir envie de pendre des directeurs avec les tripes des derniers chefs de service. Ou l'inverse...
Si j'avais la foi en quelque chose, je prierai avec une grande humilité pour que les nécessités financières me préservent de devoir, un jour postuler de nouveau dans un service social.
Bref.
Je pense, tout de même, avoir suffisamment de cartouches pour faire mal à mon directeur actuel, peut-être même le faire sauter. Bon, ce qu'un fusible de la direction générale, mais j'y prendrai tout de même un certain plaisir thanataire.

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 5429
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Fingolfin » ven. oct. 18, 2019 9:32 pm

VigiloConfido a écrit :
ven. oct. 18, 2019 5:41 pm
Y a une femme en 2015 qui m'a envoyé deux photos de parties de son corps, mais ça reste une exception oui...

Si c'est deux selfies envoyés par ta maman, ça compte pas.

F.
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
VigiloConfido
Messie
Messages : 1059
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:34 am

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par VigiloConfido » ven. oct. 18, 2019 10:10 pm

Fingolfin a écrit :
ven. oct. 18, 2019 9:32 pm
VigiloConfido a écrit :
ven. oct. 18, 2019 5:41 pm
Y a une femme en 2015 qui m'a envoyé deux photos de parties de son corps, mais ça reste une exception oui...

Si c'est deux selfies envoyés par ta maman, ça compte pas.

F.

Non ce n'était pas ma mère et c'est tout ce que j'en dirais.
- il y a un plan B ?
- oui, s'assurer que le plan A fonctionne.

Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 7349
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Fabfab » ven. oct. 18, 2019 10:45 pm

Moi moi moi je suis un vieux con, je sais. Mais je suis totalement abasourdi par la brochette de nouveaux embauchés qu'on a dans la boîte, qui se croient capables de faire 3 trucs en parallèle : jouer à un jeu en réseau sur leur poste de travail, tenir une discussion par messagerie sur smartphone, et...bosser.
Le pire étant qu'ils sont persuadés de bien bosser, alors qu'ils n'arrivent juste pas à se concentrer plus de 20 minutes d'affilée. C'est un vrai truc de fou : les mecs passent la journée à zapper, se sentent crevés à 17h, et tu te rends compte qu'ils ont oublié la moitié des trucs à faire en cours de route. Et bien sûr, ça veut devenir coordinateur technique.
Je suis proprement sidéré.
A distorted reality is now a necessity to be free

Ravortel
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3266
Inscription : lun. juin 02, 2014 5:52 pm
Localisation : Pas là.

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Ravortel » ven. oct. 18, 2019 10:51 pm

:D C'est effectivement le syndrome du vieux con (et crois-moi, je connais bien, de l'intérieur), être capable de voir les conneries des autres ;)

Avatar de l’utilisateur
vivien
Evêque
Messages : 478
Inscription : mer. avr. 19, 2006 1:24 pm
Localisation : Paris

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par vivien » ven. oct. 18, 2019 11:15 pm

@Harfang
Courage, courage et encore courage. Je ne sais pas dans quel région tu es mais j'ai des adresses de structures (MECS et itep) sur Paris et Strasbourg qui tiennent la route, si ça peut t'intéresser.
ok on a rien a se dire, mais on a tout le temps de trouver!

Avatar de l’utilisateur
Adj
Envoyé de la Source
Messages : 1515
Inscription : jeu. juil. 31, 2003 10:23 am
Localisation : Paris / Paris
Contact :

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Adj » sam. oct. 19, 2019 7:16 am

Fabfab a écrit :
ven. oct. 18, 2019 10:45 pm
Moi moi moi je suis un vieux con, je sais. Mais je suis totalement abasourdi par la brochette de nouveaux embauchés qu'on a dans la boîte, qui se croient capables de faire 3 trucs en parallèle : jouer à un jeu en réseau sur leur poste de travail, tenir une discussion par messagerie sur smartphone, et...bosser.
Le pire étant qu'ils sont persuadés de bien bosser, alors qu'ils n'arrivent juste pas à se concentrer plus de 20 minutes d'affilée. C'est un vrai truc de fou : les mecs passent la journée à zapper, se sentent crevés à 17h, et tu te rends compte qu'ils ont oublié la moitié des trucs à faire en cours de route. Et bien sûr, ça veut devenir coordinateur technique.
Je suis proprement sidéré.

Copain !
On forme un club !
Ici c'est plutôt vidéo sur internet / chat (Skype ou SMS) / jeu sur téléphone.
Quand je suis leur chef, j'ai encore un peu de marge : essayer de recadrer, faire partir (c'est peut-être l'un des seuls avantages d'avoir plein de prestataires), motiver...
Ce qui me rend fou, c'est quand c'est dans les équipes à côté et que ces mêmes personnes me répondent : on a pas le temps, pas le budget. Ça me tue d'autant plus que derrière la direction joue sur du velours pour délocaliser en Inde : pas vraiment de perte d'efficacité sur le run quand ça bouge là, les projets sont moins bien faits mais ils n'étaient pas parfaits ici et ils coûtent 4 fois moins cher...

Adj
Maurice
Le Zakhan Noir a écrit :Je suis 100% bourguignon : je sens même l'époisse

Avatar de l’utilisateur
Deimoss
Dieu des spaces marines
Messages : 5896
Inscription : mar. sept. 18, 2007 9:27 am

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Deimoss » sam. oct. 19, 2019 7:42 am

Harfang a écrit :
ven. oct. 18, 2019 8:39 pm
Je pense, tout de même, avoir suffisamment de cartouches pour faire mal à mon directeur actuel, peut-être même le faire sauter. Bon, ce qu'un fusible de la direction générale, mais j'y prendrai tout de même un certain plaisir thanataire.
Ne jamais bouder son plaisir, surtout si ça permet de dynamiter un connard. :bierre:
La mort, c'est quand t'as plus de pièces de rechange.

Avatar de l’utilisateur
Seigneur Ombre
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2645
Inscription : mer. oct. 19, 2016 11:22 am

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Seigneur Ombre » sam. oct. 19, 2019 12:48 pm

Fabfab a écrit :
ven. oct. 18, 2019 10:45 pm
Moi moi moi je suis un vieux con, je sais. Mais je suis totalement abasourdi par la brochette de nouveaux embauchés qu'on a dans la boîte, qui se croient capables de faire 3 trucs en parallèle : jouer à un jeu en réseau sur leur poste de travail, tenir une discussion par messagerie sur smartphone, et...bosser.
Le pire étant qu'ils sont persuadés de bien bosser, alors qu'ils n'arrivent juste pas à se concentrer plus de 20 minutes d'affilée. C'est un vrai truc de fou : les mecs passent la journée à zapper, se sentent crevés à 17h, et tu te rends compte qu'ils ont oublié la moitié des trucs à faire en cours de route. Et bien sûr, ça veut devenir coordinateur technique.
Je suis proprement sidéré.

Sans penser que tu es un vieux con, je pense en effet qu'il y a une réelle "fracture" générationnelle.

Un petit exemple parmi tant d'autres. Il nous arrive de temps en temps de devoir refaire des installations complètes de notre client lourd. Pour des raisons de sécurité, toute nouvelle installation nécessite la génération de nouvelle clefs de cryptage des blobs de la base locale (permettant le décodage de ces données lors de l'injection dans le système de fichier)... Bref, lors de la première synchronisation entre la base locale et notre base serveur, la génération de cette nouvelle clefs crée des erreurs de décryptage qui sont remontées dans une boite mail d'alerte. Et bien celle ci n'est jamais surveillée par les "jeunes" ni même l'information passée que ces erreurs vont arriver. Il n'y a aucune conscience des conséquences au delà de la tâche première.

Je veux en venir, par cet exemple, à souligner l'incapacité totale de réfléchir au delà de la tâche en cours, sur ses conséquences. Je constate aussi une réelle difficulté, pour ne pas dire incapacité, à gérer ses frustrations.

Je raccroche tout cela à cette question générationnelle qui met en avant les choses immédiates et rien d'autre.

Voila, c'était mon témoignage de vieux.

Avatar de l’utilisateur
Fabien_Lyraud
Dieu, sérieux les gars.
Messages : 4839
Inscription : ven. mai 05, 2006 2:09 pm
Contact :

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Fabien_Lyraud » sam. oct. 19, 2019 1:30 pm

Sans penser que tu es un vieux con, je pense en effet qu'il y a une réelle "fracture" générationnelle.
 
En même temps c'est la même génération qui marche pour le climat et fait de l'activisme pour diverses causes. Donc c'est pas une fracture générationnelle mais une fracture sociale. Entre ceux qui ont tout eux issus de milieu aisé. Je pense que vous travailleriez avec des gosses d'ouvriers qui ont réussi des études supérieures, ils n'auraient pas la même attitude. Justement parce qu'ils n'ont pas tout eux et qu'il ont été obligé de faire des choix. 

Avatar de l’utilisateur
Seigneur Ombre
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2645
Inscription : mer. oct. 19, 2016 11:22 am

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Seigneur Ombre » sam. oct. 19, 2019 1:42 pm

Fabien_Lyraud a écrit :
sam. oct. 19, 2019 1:30 pm
En même temps c'est la même génération qui marche pour le climat et fait de l'activisme pour diverses causes. Donc c'est pas une fracture générationnelle mais une fracture sociale. Entre ceux qui ont tout eux issus de milieu aisé. Je pense que vous travailleriez avec des gosses d'ouvriers qui ont réussi des études supérieures, ils n'auraient pas la même attitude. Justement parce qu'ils n'ont pas tout eux et qu'il ont été obligé de faire des choix. 

Sincèrement, je trouve que c'est hors de propos. Pour avoir travaillé avec de gens issus de toutes les classes sociales, ce phénomène est présent partout. Ce que me raconte madame Seigneur Ombre, A.S.S. de son état, confirme très nettement ceci.

Point sur lequel je suis partiellement d'accord avec toi, le coté militantisme. Pour le coup, l'aspect "rébellion" peut apparaître comme une caractéristique, non pas d'une génération, mais d'une tranche d'age (ce n'est pas tout à fait pareil pour moi).
Cela me parait être une caractéristique qui s'est reproduite régulièrement depuis les années 50. Un constat plus dérangeant est que les dits mouvements de contestation/rébellion n'avaient pas pour finalité de faire changer des choses, mais de prendre la place. Le changement n'a été qu'une conséquence ou un moyen de mobilisation, mais pas une finalité.

Avatar de l’utilisateur
Fabien_Lyraud
Dieu, sérieux les gars.
Messages : 4839
Inscription : ven. mai 05, 2006 2:09 pm
Contact :

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Fabien_Lyraud » sam. oct. 19, 2019 1:56 pm

Je me demande si ce n'est pas propre à la France cette situation. Par exemple dans un autre ordre d'idée ( qui en plus brise certaines idées reçues), les jeunes américains n'ont jamais autant lu que depuis les années 2000. En France la jeune génération a tendance pour une grande partie à considérer le livre comme ringard. 
Quand je regarde en ce qui concerne le militantisme, j'ai l'impression que dans d'autres pays c'est plus structuré, qu'il y a des idées plus construites derrière et que chez nous c'est plus flou. J'ai comme l'impression que dans une grande partie de cette génération on raté quelque chose. 

Avatar de l’utilisateur
Seigneur Ombre
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2645
Inscription : mer. oct. 19, 2016 11:22 am

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Seigneur Ombre » sam. oct. 19, 2019 2:08 pm

C'est tout à possible oui.

Concernant les questions de militantisme, surpris de ne pas l'avoir trouvé en France, j'ai du commander "The red pill" de Cassie Jaye. C'est un documentaire avec un VLOG sur sa prise de contact avec des militants des droits des hommes.

Cette femme était une militante féministe qui, suite aux interrogations soulevées par ces rencontres à abandonné le féminisme pour militer pour le droit des femmes, ce qui n'est pas du tout la même chose. Sur NEtFlix, il y a une grande interview d'elle (en deux parties) sur cette démarche.

Ce qui m'a marqué dans tout cela (je n'ai vu que les interviews d'elle) pour le moment le bluray n'est pas encore arrivé, c'est l'aspect politique et la finalité qui va avec du féminisme (à minima américain).

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 7093
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Moi, moi, moi, l'âme des enfants des autres

Message par Kandjar » sam. oct. 19, 2019 2:25 pm

Et si vous souhaitez poursuivre, je vous invite à passer à côté.
ImageImageImageImageImageImage

Verrouillé