Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
vivien
Evêque
Messages : 483
Inscription : mer. avr. 19, 2006 1:24 pm
Localisation : Paris

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par vivien » dim. déc. 01, 2019 8:33 am

Ça a l'air très bien crown vic!. Cest déjà sorti en France ?
ok on a rien a se dire, mais on a tout le temps de trouver!

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Banni
Messages : 1337
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Thibor » dim. déc. 01, 2019 11:58 am

Guts of Darkness a écrit :
dim. déc. 01, 2019 1:24 am
Crown Vic est un film de flics (des idées pour COPS)...
Cool. Fana de COPS je me note ça dans un coin.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Mon fil de vente sur le forum: viewtopic.php?f=25&t=33193

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1990
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Guts of Darkness » dim. déc. 01, 2019 2:32 pm

vivien a écrit :
dim. déc. 01, 2019 8:33 am
Ça a l'air très bien crown vic!. Cest déjà sorti en France ?
Pas encore, mais il est indiqué "prochainement" sur AlloCiné.
Il est parfait pour sortir un peu des histoires hollywoodienne à base de grosses conspis et de mega-cartels. Cela pourrait presque être un documentaire (non officiel par contre) ou un flic qui ferait un Vlog. 9h de patrouille de nuit dans une ville comme LA, il y a vraiment de quoi faire. Cela aide aussi (sans doute) à comprendre certaines réactions IRL des flics américains qui semblent exagérées.
Quand le con pointe du doigt près de quelqu’un, espère-t-il montrer la lune et penser dénicher un fou ou veut-il faire sentir son doigt qu’il s’est récemment mis dans le cul, parce qu’il a lu que cela permettait de deviner la direction du vent ?

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1949
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : La grotte de Labscons

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Ganelon » dim. déc. 01, 2019 7:40 pm

Image
Monsieur de Mitrolles.

Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 10548
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : dans le quartier perse de Paris

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par le Zakhan Noir » lun. déc. 02, 2019 3:38 pm

Quand tu vois que the Irishman, de Scorcese, avec de Niro, Al Pacino etc ne sort que sur Netflix, y'a quand même des questions à se poser...

La thèse officielle c'est qu'aucun producteur n'a voulu financer le film, et que seul Netflix a permis au réalisateur de le tourner

Donc, que s'est-il passé?  Scorcese a été trop gourmand?  Les producteurs trop frileux ou en manque de pognon?  Netflix a fait une surenchère et fait tourner la tête à Scorcese?

Mais un film comme ça qui sort pas au ciné, je trouve ça ouf...

 
Expliquer une blague, c'est comme disséquer une grenouille. On comprend le mécanisme, mais elle n'y survit pas (Mark Twain, un peu modifié)

Avatar de l’utilisateur
Dokkalfar
Dieu tue-mouches
Messages : 5541
Inscription : jeu. avr. 02, 2009 4:07 pm
Localisation : Paname

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Dokkalfar » lun. déc. 02, 2019 4:04 pm

De ce que j’avais lu c’est plutôt un problème de chronologie des médias. Netflix souhaite enrichir rapidement son catalogue et donc réduire le temps d’exclusivité en salle, d’où bras de fer avec les exploitants de salles. En France vu les délais de la svod Netflix préfère se passer des entrées en salle.
"Jesus loves you" - a nice thing to hear in church, but a horrific thing to hear in a Mexican prison.

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7593
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Cédric Ferrand » lun. déc. 02, 2019 4:10 pm

le Zakhan Noir a écrit :
lun. déc. 02, 2019 3:38 pm
Quand tu vois que the Irishman, de Scorcese, avec de Niro, Al Pacino etc ne sort que sur Netflix, y'a quand même des questions à se poser...

La thèse officielle c'est qu'aucun producteur n'a voulu financer le film, et que seul Netflix a permis au réalisateur de le tourner

Donc, que s'est-il passé?  Scorcese a été trop gourmand?  Les producteurs trop frileux ou en manque de pognon?  Netflix a fait une surenchère et fait tourner la tête à Scorcese?

Mais un film comme ça qui sort pas au ciné, je trouve ça ouf...

Le budget du film est estimé à 140 millions de $. C'est un pari financier risqué pour les majors, qui ont eu peur que la facture gonfle encore plus.
Scorcese aurait très bien pu faire le film de trop et raté complètement son coup, c'était loin d'être un succès annoncé.

Perso, j'ai aimé la promenade en voitures avec les papys de la vendetta mais la technologie permettant de rajeunir les acteurs ne fait pas tout.
Dans une scène, De Niro casse la gueule à un épicier, et ça se voyait qu'il était physiquement à côté de la plaque. Ils ont beau lui refaire la gueule à la palette graphique, le corps bouge comme un vieux de 75 ans, et ça rend la scène étrange.

Je n'ai pas vu tous ces beaux dollars à l'écran, à titre personnel. C'était un très bon film Netflix mais je ne serais pas aller le voir au cinéma.

Netflix voulait que le film soit en salle mais n'offrait que 30 jours d'exclusivité aux salles de cinéma (alors que le standard dans l'industrie c'est 90 jours).

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1990
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Guts of Darkness » lun. déc. 02, 2019 4:28 pm

le Zakhan Noir a écrit :
lun. déc. 02, 2019 3:38 pm
Quand tu vois que the Irishman, de Scorcese, avec de Niro, Al Pacino etc ne sort que sur Netflix, y'a quand même des questions à se poser...

La thèse officielle c'est qu'aucun producteur n'a voulu financer le film, et que seul Netflix a permis au réalisateur de le tourner

Donc, que s'est-il passé?  Scorcese a été trop gourmand?  Les producteurs trop frileux ou en manque de pognon?  Netflix a fait une surenchère et fait tourner la tête à Scorcese?

Mais un film comme ça qui sort pas au ciné, je trouve ça ouf...
Je n'en sais rien, mais Scorcese jette plus qu'un pavé dans la mare. En visionnant ce film, je me suis dis: "mais putain, les USA sont gangrenés à tous les niveaux. Les Anglais font croire qu'ils dirigent le pays alors qu'ils servent les intérêts des mafias juives et italiennes.
Qui incidemment, gouvernent la politique intérieure et extérieure du pays. Celui qui s'y refuse se le fait rappeler publiquement à l'ordre."
Et en dehors du pitch initial, ce film est hautement intéressant car très instructif. Si c’est la vérité (un biopic basé sur les mémoires d'un ponte de la mafia qui gravit peu à peu les échelons), on apprend toute la politique majeure de la mafia dans ce pays. Il est une seule fois question de la mafia juive (blanchisserie), mais les clans italiens font comprendre qu'elle est suffisamment puissante pour qu'il n'y ait pas de guerre de territoire entre eux.
Le chef syndicaliste est associé à la mafia italienne (il lui octroie des prêts à taux avantageux pour investir dans l'immobilier) et a Robert Kennedy (ministre de la justice) dans les pattes, mais la mafia ne fait rien pour qu'il arrête de l'emmerder. Il file des ronds à Nixon qui le gracie quand il est arrêté pour fraude fiscale (mais il faut qu'il attende le départ de Johnson).
Quand le con pointe du doigt près de quelqu’un, espère-t-il montrer la lune et penser dénicher un fou ou veut-il faire sentir son doigt qu’il s’est récemment mis dans le cul, parce qu’il a lu que cela permettait de deviner la direction du vent ?

Avatar de l’utilisateur
BlackJack
Dieu du mec qu'on sait pas qui c'est
Messages : 6284
Inscription : lun. mai 30, 2005 2:30 pm
Localisation : A consommer avec modération

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par BlackJack » lun. déc. 02, 2019 5:04 pm

le Zakhan Noir a écrit :
lun. déc. 02, 2019 3:38 pm
Quand tu vois que the Irishman, de Scorcese, avec de Niro, Al Pacino etc ne sort que sur Netflix, y'a quand même des questions à se poser...

La thèse officielle c'est qu'aucun producteur n'a voulu financer le film, et que seul Netflix a permis au réalisateur de le tourner

Donc, que s'est-il passé?  Scorcese a été trop gourmand?  Les producteurs trop frileux ou en manque de pognon?  Netflix a fait une surenchère et fait tourner la tête à Scorcese?

Mais un film comme ça qui sort pas au ciné, je trouve ça ouf...



De mémoire à la base c'était un budget de 100 millions dollars partagé entre un studio Mexicain et la Paramount et les couts commencant à s'envoler les deux ont lachés l'affaire.
Donc initialement il y avait bien des producteurs acceptant de financer le film mais pas d'assumer l'augmentation de budget (finalement évalué à 160 millions de dollars ) Netflix rachetant les droits pour 105 millions auprés des producteurs initiaux 

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 5551
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Vorghyrn » lun. déc. 02, 2019 5:11 pm

vu les misérables dimanche. Ils étaient en tournée au Cap :)

le film est un véritable coup de poing, et pourtant ce n'est pas le premier film que je vois sur ce sujet, loin de là.
Je ne peux pas m'empêcher de faire un parallèle avec la vie scolaire qui est infiniment plus positif, sans être Bisounours.
Je crois que je l'ai préféré aux Misérables, mais je ne peux pas dire si c'est parce que le film est objectivement meilleur, parce que j'aime bien Grand Corps Malade ou si parce que je n'ai pas envie de regarder trop en face "les misérables". Reste que ce dernier fait une piqure de rappel qui n'est jamais mal venue...
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
Poulpivre
Prophète
Messages : 903
Inscription : ven. juin 27, 2008 3:10 pm

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Poulpivre » mar. déc. 03, 2019 3:28 pm

Cédric Ferrand a écrit :
lun. déc. 02, 2019 4:10 pm
le Zakhan Noir a écrit :
lun. déc. 02, 2019 3:38 pm
 
Perso, j'ai aimé la promenade en voitures avec les papys de la vendetta mais la technologie permettant de rajeunir les acteurs ne fait pas tout.
Dans une scène, De Niro casse la gueule à un épicier, et ça se voyait qu'il était physiquement à côté de la plaque. Ils ont beau lui refaire la gueule à la palette graphique, le corps bouge comme un vieux de 75 ans, et ça rend la scène étrange.
J'ai ressenti exactement la même chose. La scène dégage un je-ne-sais-quoi de ridicule tant la gestuelle de De Niro ne correspond pas à l'âge qu'il est censé avoir. ça ne dégage aucune violence, on dirait du mauvais catch, celui dans lequel on voit que les coups sont totalement fake, si bien que la peur et la douleur de l'épicier en deviennent risibles.

L'autre élément dérangeant de cette technologie, c'est que - je trouve - notre cerveau reste plus fort/détaillé qu'elle dans la reconnaissance des visages : en visionnant le film, "quelque chose" m'est "inconfortable" dans le fait de voir les visages rajeunis, mais je suis incapable de mettre le doigt sur quoi exactement. A mon avis, certaines perceptions inconscientes de la reconnaissance des visages ne sont pas encore bien simulées/capturées par ce genre de technologie, et on ressent sans cesse cette sensation d'anomalie sans pouvoir vraiment dire pourquoi (mais c'est suffisant pour me sortir un peu du film...).

De manière générale, ça reste un pas-très-bon Scorsese : en principe, je m'attends à recevoir une putain de grosse claque lorsque je mate les films de ce réalisateur. Là, ça reste gentil dans le traitement, mais sans éclat, ni vraie scène coup de poing. Qui plus est, je trouve ironique que Scorsese ait, avec Coppola, critiqué le Marvel-verse sur le fait qu'il ne se renouvelait pas (critique que je trouve en partie vraie), pour finalement nous sortir CE film qui m'a juste donné envie de revoir les Affranchis ou Casino...

Certains trucs restent quand même bien, en particulier du côté des acteurs : Pacino dévore toujours autant l'écran, et puis revoir Pesci dans un rôle à l'opposé de ce qu'il a pu jouer pour Scorsese justement (ou dans l'Arme Fatale) est assez sympa. 
 
Meet the new boss, same as the old boss.

Avatar de l’utilisateur
SeigneurAo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2655
Inscription : sam. mai 04, 2013 1:44 am
Localisation : Lyon

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par SeigneurAo » mar. déc. 03, 2019 9:09 pm

Pour moi Scorsese n'a de toute façon rien fait de bon depuis Casino (qui était lui-même passable, à mon goût). Sa critique de Marvel m'a irrité, et ce projet ne fait rien pour rattraper en effet, que ce soit les arrangements avec Netflix ou un énième film de mafieux. Vos remarques sur le rajeunissement artificiel vont achever de m'en tenir éloigné, tant je n'aime pas ces procédés.
Faith in God means believing absolutely in something with no proof whatsoever. Faith in humanity means believing absolutely in something with a huge amount of proof to the contrary. -Joss Whedon (merci Yusei)

Avatar de l’utilisateur
Silenttimo
Dieu bavard du muet
Messages : 8005
Inscription : mar. févr. 13, 2007 3:39 pm
Localisation : Hauts-de-Seine sud (92)

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Silenttimo » mer. déc. 04, 2019 12:20 am

Tu es un peu dur tout de même !

J'ai beaucoup aimé "the aviator" et "Hugo Cabret" et le documentaire "voyage à travers le cinéma américain", mais peut être aussi parce que ce sont des films qui parlent de l'histoire du cinéma.

Le remake "les inflitrés" était pas mal aussi.
"Les Balkany font plus de caméos dans les scandales financiers que Stan Lee dans les films Marvel" (Blackjack)

Fan de ciné muet et US :
- Lubitsch : "Je fais appel à l'intelligence du spectateur !"
- Avatar : "l'homme qui rit" de P. Leni (1928)

Avatar de l’utilisateur
Shahrukhan
Dieu du kazoo dans la patoche
Messages : 786
Inscription : jeu. janv. 05, 2006 6:09 pm
Localisation : Centre

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Shahrukhan » mer. déc. 04, 2019 2:55 am

Tosheros a écrit :
ven. nov. 29, 2019 10:33 pm
(...)Frozen 2.

Assez convenu et prévisible niveau scénario, le film fait son boulot efficacement, niveau technique c'est ébouriffant et ça fait des plans vraiment superbes. L'humour est présent et réussi.
Niveau chansons, on est clairement pas au même niveau que le premier. On doit pas s'inquiéter d'entendre les chansons en continu pendant des années au moins. Ils se moquent d'ailleurs (gentiment) de Let it Go, j'ai quand même eu une belle levée de poils sur la première vraie note haute d'Idina Menzel qui fait Elsa. Cette femme chante tellement bien...

Ah, y'a une scène post-génerique BTW
J'y suis aussi allé (en famille).
L'histoire peine à démarrer selon moi, avec de l'info dumping au départ, ce n'est pas le point fort du film.
Par contre les scènes sont magnifiques et variées.
Il y a beaucoup de chansons et de l'émotion.
L'aspect "touffu" de ce film peut le rendre peut-être compliqué pour un très jeune public.

Avatar de l’utilisateur
SeigneurAo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2655
Inscription : sam. mai 04, 2013 1:44 am
Localisation : Lyon

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par SeigneurAo » mer. déc. 04, 2019 5:59 am

Silenttimo a écrit :
mer. déc. 04, 2019 12:20 am
Tu es un peu dur tout de même !

J'ai beaucoup aimé "the aviator" et "Hugo Cabret" et le documentaire "voyage à travers le cinéma américain", mais peut être aussi parce que ce sont des films qui parlent de l'histoire du cinéma.

Le remake "les inflitrés" était pas mal aussi.

Pour résumer, j'ai cordialement détesté tout ce que Scorsese et Di Caprio ont sorti ensemble alors que j'apprécie énormément ce qu'ils font chacun de leur côté. Je pense notamment que la direction d'acteurs de Scorsese est mauvaise et/ou ne correspond pas à Di Caprio, qui devient extrêmement fade dans ses films.
Hugo Cabret, outre l'aspect esthétique qui m'a vraiment déplu (et c'est hautement subjectif), était de mon point de vue d'une mollesse absolue, et se débattait à essayer de prouver le contraire. Je ne nie pas les bonnes intentions, à savoir redonner un coup de projecteur sur Melies, mais le résultat ne lui fait pas beaucoup honneur.

Et le remake était, au mieux, propre mais diablement académique, sans parler du fait que, justement, c'est un remake, donc un peu une facilité pour quelqu'un de la trempe de Scorsese (c'est d'ailleurs à mon sens révélateur d'un manque d'inspiration et d'un talent qui battait déjà de l'aile).

Ça peut paraître un peu violent. J'ai adoré Taxi Driver, Raging Bull, même des choses plus expérimentales et confidentielles comme Alice doesn't live here anymore m'ont énormément plu, mais à l'instar d'autres, je trouve qu'il s'est fatigué, reposé sur ses lauriers, a perdu quelque chose en route, je n'en sais rien, en tous les cas je ne me retrouve pas dans ses films plus récents, et j'ai jeté l'éponge après Le loup de wall street, auquel j'avais encore laissé une chance suite aux critiques dithyrambiques et aux récompenses, mais qui m'a une nouvelle fois profondément déçu.

(N.B. : Di Caprio aurait dû avoir l'Oscar pour Blood Diamond, en aucun cas pour le boursouflé Revenant, et encore moins pour "Le loup", où tout le monde a déplore que McConaughey lui "subtilise")
Faith in God means believing absolutely in something with no proof whatsoever. Faith in humanity means believing absolutely in something with a huge amount of proof to the contrary. -Joss Whedon (merci Yusei)

Répondre