Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Silenttimo
Dieu bavard du muet
Messages : 8005
Inscription : mar. févr. 13, 2007 3:39 pm
Localisation : Hauts-de-Seine sud (92)

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Silenttimo » ven. nov. 08, 2019 11:25 pm

Guts of Darkness a écrit :
ven. nov. 08, 2019 10:17 pm
Silenttimo a écrit :
ven. nov. 08, 2019 11:13 am
- "Un pont trop loin" de Sir Richard Attenborough (1977) : grosse production internationale avec pléiade de vedettes (Anthony Hopkins, Gene Hackman, Maximillian Schell, Sean Connery, Liv Ullman, Dirk Bogarde, Ryan O'Neal, Michael Caine, James Caan, Hardy Kruger, Elliott Gould, Robert Redford ...) qui recréé le désastre de l'opération Market Garden à l'automne 1944. Belle reconstitution, il manque, à mon sens, du texte qui présente le bilan de l'opération, mais c'est du même acabit que le jour le plus long (et également adapté de Cornelius Ryan). Sympa, mais pas un chef d'œuvre du genre. Ce film a le mérite d'exister, et d'être fait par un anglais, avec comme conseillers militaires certains des officiers supérieurs de l'opération. J'ai beaucoup aimé Gene Hackman qui tire bien son épingle du jeu de cette distribution bigarrée dans son rôle de général de la brigade polonaise qui ronchonne en doutant du succès de l'opération.
Il faut être wargamer pour apprécier ce film à sa juste valeur. Quand tu auras jouer des paras anglais (et polonais) sautant sur Arnhem, ainsi que des paras américains sautant sur Nimègue et Eindhoven et essayer de faire passer le XXXème corps britannique à travers cette autoroute de l'enfer pour passer le Rhin, bloquée par une multitude de troupes allemandes médiocres, déconfites après les combats de Normandie mais très bien organisées, alors tu pourras savourer la substantifique moelle du film et de cette épopée. :)
On reprochait souvent à Montgomery sa lenteur d'exécution par rapport à Patton, mais cette opération était assez judicieuse car avec un peu de réussite et de meilleurs renseignements, les alliés auraient pu franchir le Rhin avec 6 mois d'avance (Septembre 44 contre mars 45, avec le pont de Remagen).
Mais il a voulu donner les honneurs aux Anglais de prendre le pont du Rhin alors qu'ils n'étaient pas équipés d'armes lourdes.

Je n'ai pas détesté, loin de là, mais justement, étant intéressé par l'histoire militaire ET ayant un peu pratiqué le wargame, j'aurais aimé ce petit bilan en fin de film pour me rendre compte des dégâts humains (parce que Arnhem ressort tout de même rasée de chez rasée !).

Et franchement, le fim n'est pas à l'avantage du haut commandement britannique, Montgomery en tête.

Du coup, "Cry freedom" reste le film qu'il a réalisé qui m'a le plus marqué (et je l'ai revu il y a 3 ans).

Quant à Attenborough acteur, je l'ai vu deux fois avec un rôle majeur (je zappe ses premiers petits rôles ou ceux dans "Jurassik park"), et je le trouve dans ces deux rôles absolument phénoménal (lien IMDB) : "le gang des tueurs" (Brighton rock, 1948) de John Boulting d'après Graham Greene) et "l'étrangleur de Rillington place" (10, Rillington place, 1971) de Richard Fleischer d'après une histoire vraie.
Et je conseille vivement ces deux films (tous deux sortis en DVD en France, le 2nd également en BR), car ce sont des bijoux (et ils donnent des idées de BG pour du jeu de rôle se déroulant dans la banlieue anglaise ou les petites villes d'Angleterre juste après la 2nde GM (1946-1950), et ce n'est pas très reluisant...
"Les Balkany font plus de caméos dans les scandales financiers que Stan Lee dans les films Marvel" (Blackjack)

Fan de ciné muet et US :
- Lubitsch : "Je fais appel à l'intelligence du spectateur !"
- Avatar : "l'homme qui rit" de P. Leni (1928)

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1988
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Guts of Darkness » sam. nov. 09, 2019 12:35 am

Silenttimo a écrit :
ven. nov. 08, 2019 11:25 pm
Guts of Darkness a écrit :
ven. nov. 08, 2019 10:17 pm
Silenttimo a écrit :
ven. nov. 08, 2019 11:13 am
- "Un pont trop loin" de Sir Richard Attenborough (1977) : grosse production internationale avec pléiade de vedettes (Anthony Hopkins, Gene Hackman, Maximillian Schell, Sean Connery, Liv Ullman, Dirk Bogarde, Ryan O'Neal, Michael Caine, James Caan, Hardy Kruger, Elliott Gould, Robert Redford ...) qui recréé le désastre de l'opération Market Garden à l'automne 1944. Belle reconstitution, il manque, à mon sens, du texte qui présente le bilan de l'opération, mais c'est du même acabit que le jour le plus long (et également adapté de Cornelius Ryan). Sympa, mais pas un chef d'œuvre du genre. Ce film a le mérite d'exister, et d'être fait par un anglais, avec comme conseillers militaires certains des officiers supérieurs de l'opération. J'ai beaucoup aimé Gene Hackman qui tire bien son épingle du jeu de cette distribution bigarrée dans son rôle de général de la brigade polonaise qui ronchonne en doutant du succès de l'opération.
Il faut être wargamer pour apprécier ce film à sa juste valeur. Quand tu auras jouer des paras anglais (et polonais) sautant sur Arnhem, ainsi que des paras américains sautant sur Nimègue et Eindhoven et essayer de faire passer le XXXème corps britannique à travers cette autoroute de l'enfer pour passer le Rhin, bloquée par une multitude de troupes allemandes médiocres, déconfites après les combats de Normandie mais très bien organisées, alors tu pourras savourer la substantifique moelle du film et de cette épopée. :)
On reprochait souvent à Montgomery sa lenteur d'exécution par rapport à Patton, mais cette opération était assez judicieuse car avec un peu de réussite et de meilleurs renseignements, les alliés auraient pu franchir le Rhin avec 6 mois d'avance (Septembre 44 contre mars 45, avec le pont de Remagen).
Mais il a voulu donner les honneurs aux Anglais de prendre le pont du Rhin alors qu'ils n'étaient pas équipés d'armes lourdes.

Je n'ai pas détesté, loin de là, mais justement, étant intéressé par l'histoire militaire ET ayant un peu pratiqué le wargame, j'aurais aimé ce petit bilan en fin de film pour me rendre compte des dégâts humains (parce que Arnhem ressort tout de même rasée de chez rasée !).
Le bilan n'est pas chiffré, mais on comprend bien à la fin que tous les britanniques situés outre-Rhin ont été tués ou faits prisonniers, soit la quasi totalité des effectifs combattants de la 1ère DP qui n'a plus participé à aucune opération militaire par la suite (au contraire de leurs confrères américains).
Quand le con pointe du doigt près de quelqu’un, espère-t-il montrer la lune et penser dénicher un fou ou veut-il faire sentir son doigt qu’il s’est récemment mis dans le cul, parce qu’il a lu que cela permettait de deviner la direction du vent ?

Avatar de l’utilisateur
Silenttimo
Dieu bavard du muet
Messages : 8005
Inscription : mar. févr. 13, 2007 3:39 pm
Localisation : Hauts-de-Seine sud (92)

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Silenttimo » sam. nov. 09, 2019 8:32 am

Sean Connery dit "Je suis parti avec 10.00 hommes, je reviens avec 2.000".

Mais je pensais aussi à une estimation du bilan humain global, pas que militaire, parce que les civils d'Arnhem semblent déguster sévère également.
"Les Balkany font plus de caméos dans les scandales financiers que Stan Lee dans les films Marvel" (Blackjack)

Fan de ciné muet et US :
- Lubitsch : "Je fais appel à l'intelligence du spectateur !"
- Avatar : "l'homme qui rit" de P. Leni (1928)

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2713
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Léonard » sam. nov. 09, 2019 8:49 am

Guts of Darkness a écrit :
ven. nov. 08, 2019 10:43 pm
Cédric Ferrand a écrit :
ven. nov. 08, 2019 3:19 pm
Pour du western qui ne mette pas en scène des garçons-vachers et des autochtones manichéens, je vous conseille Bury my heart at Wounded Knee, qui évoque le massacre de la tribu Lakota.
Il y a aussi le Geronimo de 1993, un des premiers films de Matt Damon et Wes Studi.
Danse avec les Loups a le mérité d'avoir plusieurs scènes en langue lakota (sioux). De plus il me semble que Costner a acheté des terres pour une tribu sioux.
Techniquement, le rapport des américains avec les amérindiens est quand même épineux, mais il y a quelques recommandations
Danse avec les loups n'était pas mauvais, mais se heurtait à quelques stéréotypes bien lourds : les gentils Sioux contre les méchants Pawnees, et, à une époque où les couples mixtes étaient immontrables à l'écran, l'histoire d'amour entre le personnage de Costner et la captive blanche de la tribu.

Celui que j'adore, et qui évoque bien les Amérindiens, c'est Jeremiah Johnson. Et j'ai très envie de revoir Little Big Man, qui n'est pas parfait dans mon souvenir, mais s'attaque assez bien aux clichés.

J'ai l'impression que ces dernières années, c'est plus dans des films se passant aux XXe-XIXe siècles qu'on montre les indiens que dans des western. Mon préféré, c'est Les chansons que mes frères m'ont apprises. Un vrai bijou.

@Silenttimo : Merci pour cette belle liste. Je la garde de côté et je vais essayer de voir les films que tu recommandes.
 

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1988
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Guts of Darkness » sam. nov. 09, 2019 9:43 am

Silenttimo a écrit :
sam. nov. 09, 2019 8:32 am
Sean Connery dit "Je suis parti avec 10.00 hommes, je reviens avec 2.000".
Ceux qui ont eu la chance de sauter de l'autre côté du Rhin et de ne pas être bloqués.

@leonard Il y a également quelques thrillers récent qui mettent les indiens au 1er plan et où l'action se déroule dans les réserves. C'est instructif pour voir le niveau social et la structure administrative (en gros ils sont livrés à eux mêmes). Il y a notamment Wind River. L'époque est certes moderne, mais vu leur niveau de vie, cela reste pas loin du western.
Quand le con pointe du doigt près de quelqu’un, espère-t-il montrer la lune et penser dénicher un fou ou veut-il faire sentir son doigt qu’il s’est récemment mis dans le cul, parce qu’il a lu que cela permettait de deviner la direction du vent ?

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1941
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : La grotte de Labscons

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Ganelon » sam. nov. 09, 2019 10:12 am

@Silenttimo merci pour toutes ces références !!!
Monsieur de Mitrolles.

Avatar de l’utilisateur
lockheed
Mystique
Messages : 821
Inscription : sam. nov. 11, 2006 2:45 pm
Localisation : Asnières sur Seine

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par lockheed » sam. nov. 09, 2019 10:40 am

Wind River était effectivement très bon !!!
Never give up. Never surrender
Si tous les métaleux du monde se donnaient la main , y'aurait plus personne pour tenir les bières !!!

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1988
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Guts of Darkness » dim. nov. 10, 2019 2:29 am

The Silence est un film apocalyptique. Des spéléologues détruisent une paroi dans laquelle étaient enfermés des bestioles qui ressemblent à de petits ptérodactyles. Elles sortent de leur trou et menace l'humanité du fait de leur nombre. La seule chance de survie: elles ne s'orientent qu'au son et ne supportent pas le froid.
L'héroïne est donc une jeune femme sourde suite à un accident et sa famille qui utilise la langue des signes.
Un film netflix bien moyen à cause des clichés américains classique de fin du monde (rejoignez nous sinon cela signifie que vous êtes le mal) mais les bestioles sont sympathiquement horribles.
Quand le con pointe du doigt près de quelqu’un, espère-t-il montrer la lune et penser dénicher un fou ou veut-il faire sentir son doigt qu’il s’est récemment mis dans le cul, parce qu’il a lu que cela permettait de deviner la direction du vent ?

Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 7349
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Fabfab » dim. nov. 10, 2019 10:47 am

Léonard a écrit :
sam. nov. 09, 2019 8:49 am
Et j'ai très envie de revoir Little Big Man


Parce que "Ours qui fouille" quand même!
A distorted reality is now a necessity to be free

Avatar de l’utilisateur
Silenttimo
Dieu bavard du muet
Messages : 8005
Inscription : mar. févr. 13, 2007 3:39 pm
Localisation : Hauts-de-Seine sud (92)

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Silenttimo » dim. nov. 10, 2019 11:18 am

(liens IMDB)

S'il faut parler de massacre d'indiens, il y a bien entendu "soldat bleu", sorti une poignée de mois avant "little big man".

Et dans les films sortant de l'ordinaire, j'ai oublié, il y a "le convoi sauvage" : si le point de départ est proche des films de survie (il semble que "the revenant" est basé sur la même histoire, mais réalisé 35 ans après), la séquence d'accouchement de l'indienne est présenté sur un ton naturaliste, presque documentariste, on y croise un capitaine qui fait traverser les montagnes à son bateau.

Image


Mais aussi "la chevauchée sauvage" de Richard Brooks (1975) qui raconte une longue course à cheval à travers les USA.
Pas un chef d'oeuvre, mais très bien filmé, avec quelques moments très réussis. Et puis Gene Hackman et James Coburn quoi !
(Brooks avait déjà fait le western assez jouissif "les professionnels" sur une bande mercenaires qui préfigurait le chef d'oeuvre de Peckinpah "la horde sauvage" par son ton assez violent et nihiliste)
"Les Balkany font plus de caméos dans les scandales financiers que Stan Lee dans les films Marvel" (Blackjack)

Fan de ciné muet et US :
- Lubitsch : "Je fais appel à l'intelligence du spectateur !"
- Avatar : "l'homme qui rit" de P. Leni (1928)

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 9243
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Mugen » dim. nov. 10, 2019 12:14 pm

J'ai vu Doctor Sleep hier, malgré des critiques assez tièdes.
J'ai beaucoup aimé retrouver la patte de Mike Flanagan, que j'avais aimé sur la série Netflix The Haunting of Hill House.
Suite de The Shining, il s'inscrit aussi dans la continuité de livres comme Carrie ou Firestarter (Charlie) avec sa thématique de pouvoirs psis.
J'aimerais vraiment avoir le temps un jour de faire une campagne de JdR dans ce genre de contexte, moins mystique que Mage.

Spoiler:
Et si j'ai aimé retrouver le personnage de Danny Torrance devenu adulte, l'aspect "suite" m'a semblé assez forcé.
Le retour à l'Overlook, et le ré-emploi de scènes cultes du premier film ne m'ont vraiment pas emballé.
Surtout lorsque le film reprend une idée du bouquin qui avait été abandonnée par Kubrick, celle de la chaudière qui provoque un incendie...
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Khentar
Dieu des charrettes divines
Messages : 3791
Inscription : mar. oct. 28, 2008 5:31 pm
Localisation : Paris XV

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Khentar » mar. nov. 12, 2019 2:19 pm

Mugen a écrit :
dim. nov. 10, 2019 12:14 pm
J'ai vu Doctor Sleep hier, malgré des critiques assez tièdes.
J'ai beaucoup aimé retrouver la patte de Mike Flanagan, que j'avais aimé sur la série Netflix The Haunting of Hill House.
Suite de The Shining, il s'inscrit aussi dans la continuité de livres comme Carrie ou Firestarter (Charlie) avec sa thématique de pouvoirs psis.
J'aimerais vraiment avoir le temps un jour de faire une campagne de JdR dans ce genre de contexte, moins mystique que Mage.

Spoiler:
Et si j'ai aimé retrouver le personnage de Danny Torrance devenu adulte, l'aspect "suite" m'a semblé assez forcé.
Le retour à l'Overlook, et le ré-emploi de scènes cultes du premier film ne m'ont vraiment pas emballé.
Surtout lorsque le film reprend une idée du bouquin qui avait été abandonnée par Kubrick, celle de la chaudière qui provoque un incendie...

Je suis assez d'accord avec toi. Un autre remarque serait de dire que pour une fois les gentils sont plus "forts" que les méchants d'entrée de jeu. C'est très rare pour du King.

K.

Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 7393
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Yusei » mar. nov. 12, 2019 2:27 pm

Khentar a écrit :
mar. nov. 12, 2019 2:19 pm
Un autre remarque serait de dire que pour une fois les gentils sont plus "forts" que les méchants d'entrée de jeu. C'est très rare pour du King.
J'avais trouvé le livre assez raté, en partie à cause de ça. J'ai eu l'impression de lire une sorte de remake de l'Échiquier du Mal, mais avec des gentils vachement forts et des méchants complètement cons. Les quelques scènes cool où on voyait Danny gérer son traumatisme étaient noyées dans cette histoire d'affrontement à l'échelle des USA, sans grand intérêt.

Avatar de l’utilisateur
Fender
Banni
Messages : 1357
Inscription : dim. oct. 02, 2005 6:04 pm

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Fender » mar. nov. 12, 2019 2:32 pm

Yusei a écrit :
mar. nov. 12, 2019 2:27 pm
Khentar a écrit :
mar. nov. 12, 2019 2:19 pm
Un autre remarque serait de dire que pour une fois les gentils sont plus "forts" que les méchants d'entrée de jeu. C'est très rare pour du King.
J'avais trouvé le livre assez raté, en partie à cause de ça. J'ai eu l'impression de lire une sorte de remake de l'Échiquier du Mal, mais avec des gentils vachement forts et des méchants complètement cons. Les quelques scènes cool où on voyait Danny gérer son traumatisme étaient noyées dans cette histoire d'affrontement à l'échelle des USA, sans grand intérêt.
Le livre était clairement raté.
Un des plus mauvais King à mon avis.
C'est pourquoi je trouve le film agréable, bien mieux que le bouquin, avec quelques idées de réalisation bien vu (le retour de Rose dans son corps après son voyage astral, super bien géré !).
Je recherche -> l'écran de la Brigade Chimérique 

Avatar de l’utilisateur
Krieghund
Dieu du fleuve
Messages : 8053
Inscription : ven. avr. 01, 2005 6:40 pm
Localisation : Capitale des Grands Ducs d'Occident
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Krieghund » jeu. nov. 14, 2019 9:01 am

Sur les amérindiens, je suis étonné que vous n'ayez pas cité "Thunderheart", qui se base (en les arrangeant et leur donnant une fin gentille) les événements de 1976 à Wounded Knee. Le film date de 1992 et j'ai du le regarder une bonne douzaine de fois. Dans le film, l'indien accusé à tort est innocenté... Dans la vraie vie, il s'appelle Léonard Peltier et il est toujours en taule, en Floride, donc à 1800km de chez lui...

Et puis faut lire Scalped, aussi, en comics.

Répondre