Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 4283
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Tybalt (le retour) » lun. nov. 18, 2019 9:51 pm

Ah oui, Le Retour du héros était très bon, léger mais très bien ficelé, avec une distribution qui s'en donnait à coeur joie. Et de jolies idées autour des intrigues épistolaires, de la création, de la littérature populaire, etc.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
7Tigers
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2686
Inscription : lun. août 10, 2015 9:36 pm

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par 7Tigers » lun. nov. 18, 2019 9:58 pm

Wlad a écrit :
sam. nov. 16, 2019 11:37 pm
Je sors du film de l'année, Joker.
Perso, de loin, c'est Le Mans 1966 (Ford v Ferrari), alors que je ne suis ni fan des biopics ni des courses de voitures...
Forum officiel pour la VF de RuneQuest: Roleplaying in Glorantha

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 5551
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Vorghyrn » mar. nov. 19, 2019 8:48 am

Tybalt (le retour) a écrit :
lun. nov. 18, 2019 9:51 pm
Ah oui, Le Retour du héros était très bon, léger mais très bien ficelé, avec une distribution qui s'en donnait à coeur joie. Et de jolies idées autour des intrigues épistolaires, de la création, de la littérature populaire, etc.
une belle surprise en effet. Je n'attendait rien de ce film et j'ai, au final, beaucoup aimé (et pas que pour Dujardin)
 
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 3812
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par rogre » jeu. nov. 21, 2019 1:53 pm

Allez, encore un petit CR (subjectif) d'un James Bond ? Ben oui, à la télé, c'est un chaque semaine: hier, c'était "Licence to kill" (Droit de tuer), 1989 - le n°16, avec encore Timothy Dalton (seconde et dernière fois, dommage). Et, comme le précédent, c'est pas mal, mais ce n'est pas un "James Bond"… Je l'avais vu en salle en 1989, pas revu depuis, et je gardais le souvenir d'un JB "avec des requins" (comme un peu tous!), et qui m'avait scandalisé, à l'époque. Parce que JB mène une "vendetta privée" (dixit M), anticipant en cela sur les pires Brosnan - flanquant sa démission et un coup de pied dans le bide d'un collègue du MI6, juste parce que M trouve qu'il a mieux à faire que vouloir buter Pablo Escobar (ici, "Franz Sanchez"/Robert "Pineapple" Davi), narco-boss de Panama ("Isthmus City"), qui a fait mâchouiller son pote de la CIA, Leiter (par un requin).
En 1989, de nouveau, les scénaristes ne savant pas quoi faire de Bond: plus de Russes, pas encore de Chinois (quoique, y'en a - mais de Hong-Kong, avec des ninjas!), donc pourquoi ne pas lui faire endosser, en solo, la "War on Drugs" américaine? Bien filmé (John Glenn), rapide & quasi-clippé, c'est surtout un patchwork de citations visuelles OU d'anticipations géniales: certains y voient une matrice du film d'action des 90's (un peu de "Die Hard", de "Total Recall", un peu de "Deux Flics à Miami", un peu de plein de trucs en fait). Le problème, c'est que le scénario (comme l'image) "jumps the shark" plusieurs fois (scène dite ci-dessus, ou l'esquive de missile Stinger en faisant rouler le camion sur deux roues…). Et, comme d'hab avec Dalton, c'est cracra, dans sa manière haineuse de tuer les gens : il plaisante à peine, il a les nerfs!
"C'est pas mon genre d'homme", a dit mon épouse - qui, je ne crois pas l'avoir signalé, regarde aussi, parce que le mercredi/jeudi elle est crevée, et du coup elle ne comprend rien à l'intrigue, pourtant étique. Hier, le truc révélateur, c'est qu'elle y voyait des sosies contemporains partout ("Eh, on dirait Kirsten Steward! Eh, on dirait…" etc…), et elle n'avait pas tort: ce JB marginal et pourri, sans conclusion nette, anticipe sur la suite du cinéma…
Cela dit, premier rôle de Benicio Del Toro, tout jeune, maigre et vicieux, en tueur qui finit dans la broyeuse (déjà, "Fargo"!). JB n'utilise pas de gadgets (ou ironise sur ceux-ci), pas de bagnole; il n'est plus macho (et ironise sur les machos); commande du Martini mais n'en boit pas à l'écran; couche avec tout le rooster féminin, mais on ne voit rien; a un faible pour une pseudo-Kate (d'Indiana Jones), femme forte et pilote, qui fait tout le boulot. Chanson titre: Tina Turner. Jeune, j'idôlatrais Talisa Soto; vieux, je préfère Carey Lowell ; les deux ont eu une carrière pourrie. La première a fait Kitana dans "Mortal Combat"; l'autre a été mariée 18 ans avec Richard Gere… C'est la Tristitude, Timothy…
"La description d'un Casusien moyen: un expert en tout, une incapacité à communiquer, la légèreté d'un tractopelle et l'empathie d'une brique." :P (glamourous.sam)

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 5551
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Vorghyrn » jeu. nov. 21, 2019 2:48 pm

rogre a écrit :
jeu. nov. 21, 2019 1:53 pm
Chanson titre: Tina Turner
c'est pas plutôt Gladys Knight (source). Tina turner, il me semble qu'elle a uniquement chanté "Golden Eye" (un de mes générique préférés)

sinon, sympa de se refaire les James Bond :) si j'avais la patience, je le ferais aussi. Tu nous fera une récap' à la fin ?
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 3812
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par rogre » jeu. nov. 21, 2019 3:45 pm

Vorghyrn a écrit :
jeu. nov. 21, 2019 2:48 pm
rogre a écrit :
jeu. nov. 21, 2019 1:53 pm
Chanson titre: Tina Turner
c'est pas plutôt Gladys Knight (source). Tina turner, il me semble qu'elle a uniquement chanté "Golden Eye" (un de mes générique préférés)

sinon, sympa de se refaire les James Bond :) si j'avais la patience, je le ferais aussi. Tu nous fera une récap' à la fin ?
Oui, oups, Gladys Knight! Si ça se trouve, je me suis trompé sur tout, et c'est en fait Jean Lefèbvre qui jouait Bond!
 
"La description d'un Casusien moyen: un expert en tout, une incapacité à communiquer, la légèreté d'un tractopelle et l'empathie d'une brique." :P (glamourous.sam)

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3110
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Sama64 » jeu. nov. 21, 2019 10:29 pm

@rogre merci pour le CR de ce JB. Je l'avais aussi vu au ciné et il m'avait déjà paru bien violent à l'époque. Effectivement il n'a pas grand chose d'un vrai James Bond. Même les Girls ont quelque chose de bizarre (par rapport à celles d'autres films)
Traductions & relectures pour le DDD

Avatar de l’utilisateur
Wlad
Dieu des Warpathes
Messages : 4061
Inscription : lun. mars 17, 2008 3:49 pm
Localisation : 1-6 : torse ; 7-9 : membres ; 10 : tête

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Wlad » ven. nov. 22, 2019 11:18 am

Et le mec explosé dans une chambre de décompression...
Y a pot !

Pascalahad
Pape
Messages : 667
Inscription : mar. déc. 15, 2009 4:51 pm

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Pascalahad » ven. nov. 22, 2019 11:41 am

C'est bizarre parce que pour moi, Permis de Tuer c'est encore du James Bond, un peu atypique certes, mais il met encore en scène cet agent fantasmé qui a fait le succès de la série. Ce qui est paradoxal c'est que la scène du requin vient très directement de la version roman de Vivre et laissez mourir, ce qui en fait le rapprocherait plus de Ian Fleming que n'importe quel autre "Bond" de cette époque. Pour moi la cassure complète, c'est Daniel Craig, dont le personnage perd à mon sens tout le côté suave pour se focaliser surtout sur le côté "bourrin".

J'ai une relation très ambivalente avec Bond. Pour une fois j'étais ravi de constater que le personnage s'éloignait radicalement de celui des romans. Je les ai lus et ils ne m'ont pas plu plus que cela. Bond était devenu le parfait personnage "pulp" au cinéma, une fantaisie pure, portée quasiment uniquement par le charisme de l'interprète du moment. Quand Spielberg et Cameron s'inspiraient de la série des films pour faire les leurs, vu le résultat, je doute fort qu'ils aient eu "Bon baisers de Russie" en tête, plutôt que "Moonraker", pour évoquer l'un des moins bons. De Bond lui-même on ne savait quasiment rien, sinon quelques tics (Martini secoué, non agité). Le caractère du personnage n'était finalement défini que par ses actions.

J'ai regretté qu'on abandonne ce côté fantasmé pour les Bond modernes. Bond doit avoir un "arc" maintenant. D'où sa démission tous les quatre matins, d'où le fait qu'on fasse de Blofeld son frère. En tant que fan de la série jusqu'à Pierce Brosnan, je trouve limite plus mon compte maintenant dans les Fast & Furious que dans les Bond eux-mêmes. Mais bon, ils fonctionnent bien apparemment au box-office donc c'est probablement juste moi.
Les héros ne meurent jamais, ils sont juste remplacés par ces acteurs plus jeunes.

VCAID6 forever

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 5551
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Vorghyrn » ven. nov. 22, 2019 12:08 pm

Je partage un peu ton avis. Je ne déteste pas Daniel Craig et je trouve que les Bond mondernes ont aussi quelque qualités, mais je trouve qu'on a perdu un peu l'âme de ce qui faisait un film de James Bond "avant".

Après, comme vous, mon premier Bond au cinéma était "Permis de tuer", les précédents, je les ai vu à la télé, plutôt en mode "un classique du film d'aventure avec un personnage familier". Or, quand ils sont sortis, ces films était des blockbusters pour l'époque... comme Daniel Craig maintenant. Les gens attendait peut être la séquence du gun barrel, la musique, le "mon nom est Bond, James Bond" et la vodka-martini, au shaker pas à la cuillère, mais pour le reste, ils voulaient surtout de l'actions, des belles filles, des super bagnoles, des course-poursuites et des gadgets, comme aujourd'hui. De ce point de vue, je pense que la licence n'a pas déviée de son ambition originelle : elle tente de rester au goût du jour. C'est peut être nous qui nous sommes attaché à un style d'une époque qui n'est plus... ;)
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 3812
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par rogre » ven. nov. 22, 2019 7:29 pm

Pascalahad a écrit :
ven. nov. 22, 2019 11:41 am
C'est bizarre parce que pour moi, Permis de Tuer c'est encore du James Bond, un peu atypique certes, mais il met encore en scène cet agent fantasmé qui a fait le succès de la série. (…)

J'ai regretté qu'on abandonne ce côté fantasmé pour les Bond modernes. Bond doit avoir un "arc" maintenant. D'où sa démission tous les quatre matins…

C'est bien ce qui m'avait "scandalisé", en 89, dans "Permis de tuer"! Bond démissionnait, ce qui est son droit, mais non sans avoir fichu un gros coup de pied - à un collègue, juste à côté de  M en personne, scène pas claire. Et rien ne vient réexpliquer à la fin du film comment les services secrets pourraient envisager de réengager un pareil caractériel. A leur place, je le ferais liquider, ce dingue qui se conduit là quasi en "Malotru"!

https://www.youtube.com/watch?v=hSyk0jmBx6s

 
"La description d'un Casusien moyen: un expert en tout, une incapacité à communiquer, la légèreté d'un tractopelle et l'empathie d'une brique." :P (glamourous.sam)

Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 3812
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par rogre » ven. nov. 22, 2019 7:44 pm

Pascalahad a écrit :
ven. nov. 22, 2019 11:41 am
Pour moi la cassure complète, c'est Daniel Craig, dont le personnage perd à mon sens tout le côté suave pour se focaliser surtout sur le côté "bourrin".

Ah ah, c'est sur qu'est très "suave" un type qui bute directement 362 personnes (et 793 indirectement, estimations par les maniaques du net) - aux dernières nouvelles:
Sean Connery: 68 kills, George Lazenby: 6 kills, Roger Moore: 121 kills, Timothy Dalton: 20 kills, Pierce Brosnan: 103 kills, Daniel Craig: 44 kills 8)

 
"La description d'un Casusien moyen: un expert en tout, une incapacité à communiquer, la légèreté d'un tractopelle et l'empathie d'une brique." :P (glamourous.sam)

Avatar de l’utilisateur
OSR
Evêque
Messages : 486
Inscription : mar. nov. 21, 2017 10:32 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par OSR » ven. nov. 22, 2019 8:53 pm

Barry Nelson et David Niven doivent augmenter légèrement ce décompte !
Operational Sex Ratio

Du rétrovieux sur Lulu et DriveThruRPG ; infos sur Twitter ou ici-même.

Avatar de l’utilisateur
Khentar
Dieu des charrettes divines
Messages : 3791
Inscription : mar. oct. 28, 2008 5:31 pm
Localisation : Paris XV

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Khentar » ven. nov. 22, 2019 9:12 pm

Je suis allé voir Les Misérables. Le film est long, situé à Montfermeil et dépeint un univers sordide où les torts sont de tous les côtés. Nous avons une équipe de la BAC dirigée par un cowboy acceuillant un petit nouveau beaucoup plus modéré d'un coté et une cité avec ses excès, ses réussites et ses possibilités de l'autre.

Le film dépeint un quotidien très éloigné du mien qui me fait froid dans le dos. Une sorte de "La Haine" plus de 20 ans après. Un peu moins percutant que son ainé, le film reste poignant et flippant. Je me demande jusqu'où va la fiction.

En tout cas, à voir.

K.

Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 10548
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : dans le quartier perse de Paris

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par le Zakhan Noir » lun. nov. 25, 2019 5:20 pm

rogre a écrit :
ven. nov. 22, 2019 7:44 pm
Pascalahad a écrit :
ven. nov. 22, 2019 11:41 am
Pour moi la cassure complète, c'est Daniel Craig, dont le personnage perd à mon sens tout le côté suave pour se focaliser surtout sur le côté "bourrin".

Ah ah, c'est sur qu'est très "suave" un type qui bute directement 362 personnes (et 793 indirectement, estimations par les maniaques du net) - aux dernières nouvelles:
Sean Connery: 68 kills, George Lazenby: 6 kills, Roger Moore: 121 kills, Timothy Dalton: 20 kills, Pierce Brosnan: 103 kills, Daniel Craig: 44 kills 8)



" Merci Rogre pour ce catalogue de petits joueurs, de tueurs de bac à sable..."

Signé:
Image
 
Expliquer une blague, c'est comme disséquer une grenouille. On comprend le mécanisme, mais elle n'y survit pas (Mark Twain, un peu modifié)

Répondre