Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
fleo
Dieu des gens nés un 24 Octobre
Messages : 1239
Inscription : mer. oct. 15, 2003 11:35 pm
Localisation : Rennes

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par fleo »

Ben justement, de Niro j'ai eu l'impression qu'il jouait dans une parodie tellement ses mimiques étaient surjouées. D'ailleurs tout le film m'a fait penser à une auto parodie par Scorsese. Chiant, long, sans idée forte, j'ai arrêté à 30 min de la fin. Dans mes flops 2019.

Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 7368
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Fabfab »

Comme quoi. Comme toujours chez Scorcese, la galerie de personnages est croquignolesque, en tout cas je me suis régalé.
A distorted reality is now a necessity to be free

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7663
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Cédric Ferrand »

Je vais avouer un plaisir coupable, mais le Mamma Mia! avec Meryl Streep, Pierce Brosnan, Colin Firth et Stellan Skarsgård a débuté comme une aimable concession de couple pour devenir une belle soirée de cinéma.
Arriver à écrire une histoire en se basant seulement sur les chansons d'ABBA, il faut le faire.
Sa suite étant encore mieux notée sur IMDB, j'ai hâte de voir ce qu'ils vont arriver à faire avec le reste du répertoire.

Sinon, avec Meryl Streep, j'ai vu The Post, de Steven Spielberg.
C'est fou comme cette histoire nixonienne prend une drôle de saveur en cette période trumpienne.
La scène qui m'a le plus marqué, c'est la mise en page du journal à l'ancienne. C'était chouette, l'imprimerie des années 70.
Après Spotlight et Les Hommes du président, j'ai vraiment envie de faire jouer des journalistes à une table de JdR. Il me semble que c'est @Loris qui voulait également maîtriser dans un contexte journalistique.

Oh, et The Meg, une version des Dents de la Mer sous testostérone avec Jason Statham et un requin préhistorique.
Je me suis assoupi plusieurs fois devant ce chef d'oeuvre, mais il faut bien avouer que les histoires de requin tueur se ressemblent beaucoup.

Avatar de l’utilisateur
nerghull
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3980
Inscription : dim. mai 03, 2015 3:02 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par nerghull »

Houlà, malheureux, ne va surtout pas dire ça à porter d'oreille d'un spécialiste du genre. Du moins, pas sans avoir au moins vu Ghost Shark, le film avec un requin-fantôme navajo capable de se matérialiser dans n'importe quelle étendue d'eau dont, oui, un gobelet pris à la fontaine du Cogip Assurance du coin.
Spooky scary creepypasta

Ici j'ai pris du temps pour faire des trucs :
Une bafouille sur les plateaux de jeu & Un truc plus synthétique sur la déstabilisation / Des CR de partie d'Eclipse Phase
Un système alternatif pour Warhammer 40k (Black Crusade et Dark Heresy, surtout)

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7663
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Cédric Ferrand »

nerghull a écrit :
sam. janv. 04, 2020 9:25 pm
Houlà, malheureux, ne va surtout pas dire ça à porter d'oreille d'un spécialiste du genre. Du moins, pas sans avoir au moins vu Ghost Shark, le film avec un requin-fantôme navajo capable de se matérialiser dans n'importe quelle étendue d'eau dont, oui, un gobelet pris à la fontaine du Cogip Assurance du coin.

Mon préféré s'intitule Shark in Venice.

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2072
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Guts of Darkness »

The.Wanderers - The Quest of The Demon Hunter est un film assez bizarre: pas vraiment un film d'horreur et un peu une suite du Vampires de John Carpenter mais 30 ans plus tard. Le vieux schnock confond Transylvanie et Pennsylvanie (il commence à parler des maisons hantées à Pittsburgh). Un de ses collègues confond Autriche et Australie (en anglais Austria/Australia). Une histoire de livre ancien occulte en 3 exemplaires.
Bon le film n'est pas exceptionnel, mais au moins le scénario est cohérent. cela me fait penser à un fan qui écrit un bon scénario amateur pour l'Appel de Cthulhu.
Une scène du film (âmes sensibles s'abstenir). Elle est d'autant plus marquante que c'est aussi la musique que l'on entend dans le film, c.à.d. il n'y a pas de sons sensés accentuer le passage (musique stridente, cris, etc.), rien que cette scène muette et cette musique et la synchro entre le passage à l'acte et le crescendo de la chanson est assez remarquable.

--------------------------------

Et puis 6 Underground qui commence par 20 minutes de poursuite pour que le film dure plus de 2h et qui n'arrive pas à la cheville du Casse de Verneuil. Donc on a 4 généraux d'un gouvernement condamné pour crimes de guerre qui se rendent à Las Vegas voir un marchand d'armes. Scénario petit bras. Pourquoi ne pas envoyer le n° 2 d'Al Quaïda faire la même chose à côte de la Maison Blanche et dire: "vous arrivez trop tard. la transaction a été réalisée", pendant que sur Youporn on voit FBI Joe faire sauvagement l'amour à CIA Jane. Je croyais aussi que c'était aux marchands de mort de se déplacer.
Le but de créer une révolution alors qu'il y a déjà une guerre civile? (sinon pourquoi gazer les civils au début).
Pourquoi le dictateur n'est pas protégé par l'armée? Pas de char, pas de garde présidentielle, rien que (beaucoup) de miliciens à 2 balles. Des policiers armés de matraque contre les manifestants (même en France ils sont équipés pareil, sauf que là, ils n'ont même pas de LBD), quand d'autres envoient les chars. Israël ne s'embarasse pas autant non plus.
Un budget de 150 millions quand même. Pour paraphraser Napoléon, c'est de l'étron dans une chaussette en nylon (ou en coton).
D'autant plus que ce sont les premiers à condamner la NRA quand il y a des tueries de masse. Là c'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité.

C'est pourquoi j'apprécie le cinéma indépendant. Il y a moins de moyens, mais les réalisateurs peuvent y exprimer librement leurs idées, sans recourir aux mêmes scénars pondus en masse.
Quand le con pointe du doigt près de quelqu’un, espère-t-il montrer la lune et penser dénicher un fou ou veut-il faire sentir son doigt qu’il s’est récemment mis dans le cul, parce qu’il a lu que cela permettait de deviner la direction du vent ?

Avatar de l’utilisateur
Humphrey B
Dieu des physiciens wargamers
Messages : 4911
Inscription : sam. avr. 03, 2010 7:35 pm
Localisation : Troyes
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Humphrey B »

Fabfab a écrit :
sam. janv. 04, 2020 8:25 pm
Comme quoi. Comme toujours chez Scorcese, la galerie de personnages est croquignolesque, en tout cas je me suis régalé.

J'ai vu The Irishman cet après-midi, et j'ai adoré. C'est un très bon film, superbement interprété et raconté. Je ne le remarque pas souvent dans les films mais là le montage m'a impressionné, notamment dans la scène de la fête en l'honneur en Frank, où Scorsese arrive à faire sentir toute l'atmosphère de cette salle simplement en enchainant ses plans. Et puis, comme tu le dis, cette galerie de personnages !

Dans l'espèce de petit reportage que Netflix a fait sur le film (la conversation), Scorsese explique qu'il voit un peu ce film comme de la musique de chambre. C'est exactement cela.
“Harry, I’m going to let you in on a little secret. Every day, once a day, give yourself a present. Don’t plan it. Don’t wait for it. Just let it happen. It could be a new shirt at the men’s store, a catnap in your office chair, or two cups of good, hot black coffee.” – Agent Dale Cooper

Avatar de l’utilisateur
Meuh
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1736
Inscription : mer. juil. 02, 2014 10:34 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Meuh »

Vorghyrn a écrit :
ven. janv. 03, 2020 8:42 am
et vous ?

Parasite (pour sa richesse et sa capacité à sauter d'un genre à l'autre tout en restant parfaitement cohérent), Midsommar (pour son ambiance et sa finesse), The Lighthouse (pour son jeu d'acteur et sa photo)... et je sèche pour la suite du top.

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6983
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par sherinford »

Cédric Ferrand a écrit :
sam. janv. 04, 2020 9:11 pm
Je vais avouer un plaisir coupable, mais le Mamma Mia! avec Meryl Streep, Pierce Brosnan, Colin Firth et Stellan Skarsgård a débuté comme une aimable concession de couple pour devenir une belle soirée de cinéma.
Arriver à écrire une histoire en se basant seulement sur les chansons d'ABBA, il faut le faire.
Sa suite étant encore mieux notée sur IMDB, j'ai hâte de voir ce qu'ils vont arriver à faire avec le reste du répertoire.

J'étais allé le voir au cinéma, et il est effectivement excellent... à condition d'aimer ABBA (ce qui est plutôt mon cas, mais j'ai une excuse : j'ai été biberonné aux chansons de ce groupe).

J'ai pas vu la suite, par contre... Elle est passée sous mon radar...

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7663
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Cédric Ferrand »

sherinford a écrit :
lun. janv. 06, 2020 1:04 pm
J'ai pas vu la suite, par contre... Elle est passée sous mon radar...

Nous l'avons regardé hier soir : c'est une affreuse redite du premier, le charme n'a vraiment pas opéré sur nous.

Avatar de l’utilisateur
OSR
Cardinal
Messages : 516
Inscription : mar. nov. 21, 2017 10:32 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par OSR »

Cédric Ferrand a écrit :
sam. janv. 04, 2020 10:20 pm
nerghull a écrit :
sam. janv. 04, 2020 9:25 pm
Houlà, malheureux, ne va surtout pas dire ça à porter d'oreille d'un spécialiste du genre. Du moins, pas sans avoir au moins vu Ghost Shark, le film avec un requin-fantôme navajo capable de se matérialiser dans n'importe quelle étendue d'eau dont, oui, un gobelet pris à la fontaine du Cogip Assurance du coin.
Mon préféré s'intitule Shark in Venice.
J'ai un faible pour les hybrides, Sharkman (Hammerhead en VO) est un délicieux classique du genre, avec Jeffrey Combs en grande forme comme savant fou de service (et Velizar Binev en assistant).
Operational Sex Ratio

Du rétrovieux sur Lulu et DriveThruRPG ; infos sur Twitter ou ici-même.

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 5464
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Fingolfin »

Cédric Ferrand a écrit :
mer. janv. 01, 2020 5:49 pm
The Two Popes
Je ne comprendrais jamais rien aux scénaristes de Netflix. Quand tu as un bon gros conclave, un pape nazi et un autre pape complice d'une junte militaire, il te suffit d'ajouter un complot international, un assassin mystérieux et des explosions dans le Vatican pour rendre le tout excitant, mais non, ils font le choix de la facilité en proposant une rencontre au sommet entre deux acteurs qui parlent, parlent, parlent...

Non, sérieux, même pour un anticlérical comme moi, ça a été deux belles heures de cinéma.
Je ne prendrais pas le récit du film pour argent comptant, évidemment, mais c'est une belle rencontre idéalisée.
Ça fait bizarre de voir le Grand Moineau de Port-Réal devenir pape, quand même.

Merci pour la découverte, très beau film, avec deux grands acteurs :wub:

(moi, c'est de voir Sam Lowry devenir pape qui m'a fait bizarre !)

F.
 
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
Udo Femi
Dieu des langues de poulpes
Messages : 19981
Inscription : mer. juil. 12, 2006 4:41 pm
Localisation : Genève
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Udo Femi »

moi moi moi je suis totalement hypé: j'ai vu le trailer de Wonder Woman 1984. :wub: :wub: :wub:

Déja, Wonder Woman, qui est une des rares SH a avoir été très bien traitée dans son film dédié. Et puis Gal Gadot est juste une des femmes les plus charmantes que la Terre ait jamais porté. Au moins. :twisted:

Ensuite, 1984, qui dans ma vie une année charnière culturellement que je chéris plus que tout: le gamin de 10 ans qui voit Terminator, Dune, Ghostbusters, Gremlins, À la poursuite du Diamant Vert... ça vous formate une culture pop. Et je ne parle pas de la Colecovision, de l'Atari 2600. Ni de l'Oeil Noir, mon premier JdR. Bref, 1984 rulez. :smoke

Et pour finir, ils ont pris Blue Monday pour sonoriser ce trailer. Rahaaaa :rock

Alors, oui les rumeurs qui courent après les screen tests sont affreuses, oui les suites aux agréables surprises sont rarement réussies, je sais je sais.

Mais pour le moment, je suis transi d'amour et d'impatience.
Laissez-moi ça pour les 6 prochains mois. Que vienne ensuite le temps de la déception (s'il en est).
Mon blog: http://www.udo-prod.com avec La Superclique gratuite et les Aventures Spears & Sandals d'Agôn !
Venez à l'UdoCon 2019

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 4401
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Tybalt (le retour) »

Grand fou... ça me rappelle quand j'avais vu la toute première bande-annonce d'Avatar de James Cameron, tiens.
(Puis le film est venu :x )
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7663
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Cédric Ferrand »

Les bandes-annonces n'engagent que ceux qui les regardent.

Répondre