Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Highlandjul
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2238
Inscription : lun. avr. 18, 2011 3:19 pm
Localisation : Lille

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Highlandjul »

Ouais ou alors Indie devient Dr Jones senior et s'est fouttu dans la merde en cherchant.... Je sais pas. Un truc. Genre le Graal. Et il envoie Salah chercher de l'aide auprès de fiston. Et y'aurait des nazis qui l'ont manipulé avec une assistante canon agent double.
J'ai bon?

Avatar de l’utilisateur
Meuh
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1743
Inscription : mer. juil. 02, 2014 10:34 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Meuh »

The Gentlemen : Guy Ritchie revient au genre qui l'a fait connaître, la comédie de gangsters. Si la mise en scène et le jeu d'acteur sont succulents, le scénario ne suit malheureusement pas. Les maladresses s'enchaînent (entre autres lourdeurs, le traitement du seul personnage féminin est à se taper la tête contre le mur) et les moments de bravoure sonnent souvent déjà vus ailleurs. Pour qu'au final...
Spoiler:
L'histoire s'avère tristement plate, puisque si le film feint au début de nous présenter une situation où les cartes sont en train d'être rebattues, le twist consistera à montrer comment le super-trop-fort personnage d'un Matthew McConaughey en pleine auto-satisfaction (co-producteur du film, aurait il pris la grosse tête ?), son bras droit et leur armure scénaristique étincelante ont traversé le film en ayant déjoué tous les défis. On se retrouve donc presque à l'opposé des premiers films de gangster de Guy Ritchie qui s'intéressaient bien plus à nous montrer d'attachants losers se démenant dans la tourmente, que d'antipathiques puissants la gérant parfaitement... ce qui s'avère franchement moins croustillant.

Avatar de l’utilisateur
Guts of Darkness
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2202
Inscription : jeu. janv. 19, 2017 12:47 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Guts of Darkness »

2ème film de Spike Lee que je vois en moins d'une semaine: Inside Man. Un excellent film, mais j'ai préféré Flypaper en matière de braquage de banque. J'ai noté une erreur qui gâche un peu le très bon scénar:
Spoiler:
faire passer le dialogue à l'intérieur de la banque sur les HP pour que l'un des badaud reconnaisse la langue parlée. A ce stade, si les braqueurs entendent les HP de la rue, ils savent qu'ils sont écoutés et cela change toute la donne avec le négociateur.
Quand le con pointe du doigt près de quelqu’un, espère-t-il montrer la lune et penser dénicher un fou ou veut-il faire sentir son doigt qu’il s’est récemment mis dans le cul, parce qu’il a lu que cela permettait de deviner la direction du vent ?

Tosheros
Dieu parce pourquoi pas ?
Messages : 2019
Inscription : jeu. août 14, 2008 4:53 pm
Localisation : Brüsel

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Tosheros »

Sauf s'ils sont à plusieurs pâtés de maison, de mémoire c'est plutôt dans une petite rue que juste devant la banque.

Spoiler:
De toutes façons les braqueurs savent qu'ils sont écoutés donc bon...
Démolition : Compétence qui vous permet de dissocier utilisation de TNT et suicide.

Shoggoth a mail

Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Pape
Messages : 656
Inscription : sam. janv. 31, 2015 11:57 pm
Localisation : Isandlwana

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Lord Foxhole »

Cédric Ferrand a écrit :
jeu. déc. 05, 2019 12:56 pm
American Made, avec Tom Cruise.
Basé sur la vie de Barry Seal, un pilote américain qui a bossé pour la CIA et les narcos.
Je n'ai pas trouvé le film très bon, mais en allant lire la vraie vie de Seal, c'est encore pire : le film est vraiment très éloigné de la réalité.
Le mec est censé être gros, mais on prend Tom Cruise avec une fille qui a 20 ans de moins que lui.
On comprend que la scène de crash où il se pose à l'arrache dans une banlieue est complètement bidon.
La scène où la DEA, l'ATF, la police et le FBI font un raid simultané sur l'aéroport sans savoir que les autres sont là est tout aussi inventée.
Je comprends le besoin de romancer les choses, mais là c'est beaucoup trop pour moi.
Dernièrement, j'ai visionné ce Barry Seal: American Traffic de Doug Liman.... Et, franchement, je me suis bien marré.
Personnellement, je m'en fiche complètement que le vrais Barry Seal était gros, et que les organisations gouvernementales états-uniennes soient sensées être moins efficaces dans la réalité....
Reste une histoire élucubrantesque,  où la CIA recrute des pieds nickelés de bas étage, pour réaliser concrètement la politique interventionniste des USA dans  les affaires des pays d'Amérique  latine.
Par certains côtés, ça m'a rappelé La Guerre selon Charlie Wilson, où un politicien bien-pensant se dépense sans compter pour aider les pôvres Afghans à lutter contre les Soviétiques ( tiens, c'était au cours des années 1980, là aussi... Sûrement un hasard).

Depuis un certain temps, je rêve ainsi d'une campagne où les PJ seraient des minables, engagés par l'une ou l'autre agence américaine, et chargés d'accomplir les pires saloperies... Trafic d'armes et de drogue, assassinat de gêneurs, enlèvements, méthodes  coercitives pour faire parler certains réticents ( les Américains n'utilisent jamais la torture, voyons ! ), corruption à tous les échelons, alliance avec les pires organisations criminelles locales voire avec des agents étrangers.... Et tout ça au nom de la défense de la Liberté et de la Démocratie, bien sûr.

Ah oui, bien sûr, au dernier moment, les PJ seront lâchés par leurs supérieurs, et abandonnés  aux fauves. Parce que - faut pas déconner - les fusibles, ça sert à ça : à être grillés au bon moment...

 
Gary Gygax réveille-toi ! Ils sont devenus fous !

Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 3949
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par rogre »

Bon, allez, retour à la mine: un 19ème James Bond de suite, je vis dangereusement…

Hier soir, c'était d'ailleurs "Dangereusement votre" (1985), ("A view for a kill" - titre intraduisible, chanson "fameuse" de Duran-Duran), par John Glen, qui filme encore avec savoir-faire. Roger Moore est Bond pour la dernière fois (la 7ème); il a 58 ans, bronzé, lifté, ridé, coiffure laquée. Doublé pour les cascades, doublé pour les bagarres, doublé pour skier, doublé pour sauter, doublé pour courir, doublé pour marcher (mais bizarrement, pas doublé pour conduire le camion de pompier, Moore ayant son permis), Il a l'air embaumé ou de sortir du XIXème siècle, et il ne se montre plus guère que sanglé dans des hideux blousons noirs en skai et des smokings ivoire: c'est papy Bond. Mais étrangement, je le trouve convaincant, car il a l'air de bien s'amuser.
Il faut dire que les décors, au début, sont chicos: la tour Eiffel, le chateau de Chantilly et la vente de chevaux. Après, hélas, on passe vaguement en Californie, mais San Francisco est mal exploité, et si ça se termine au pont rouge, une bonne part de l'histoire culmine dans une mine indianajonesque inondable - il y a de l'argent dans les accessoires, mais Bond n'aura pas de gadgets.
Le casting est somptueux, avec des méchants cartoonesques: Christopher Walken (Sting et Bowie étaient pressentis) en "Max Zorin" fait son numéro de "nevropathe" aryano-KGB autour d'une très bonne idée (en 85, et sans doute maintenant aussi): devenir le boss de la micro-informatique en éradiquant la Silicon Valley; Grace Jones en garde du corps féline fait aussi bien son truc (et elle se tape Bond, qui semble terrifié!); Patrick Mc Nee est un peu ridiculisé en sidekick cacochyme de Bond, j'espère que Steed n'a pas fini sa carrière comme ça. J'aime (bien sur) beaucoup Tanya Roberts en géologue de caractère (mais qui finalement ne fait rien, sauf brâmer "Jaaaaames") - et son chat sacré de Birmanie est le sosie du mien (qui regardait aussi). Elle a quand même reçu le Razzie Awards de la plus mauvaise actrice 1986. C'est en se rendant compte qu'il était plus vieux que la mère de sa partenaire que Moore aurait jeté l'éponge.
C'est un assez bon Bond au total, quoique parfois poussif et pépère. Truc étonnant: Bond ne tue personne (ou presque): il est bonasse et souriant - sauf devant le méchant, qui l'indigne, et qui triche à cheval en plus. Y a aussi un zepplin, ce qui reflête bien le côté un peu viagra, laque à cheveux, gonflé d'air. A un moment Bond est sauvé par un pneu Michelin ! On ne boit plus de martini, mais du champagne Bollinger 1975. Et Bond cuisine une quiche. Reposant. Retraite méritée.
"La description d'un Casusien moyen: un expert en tout, une incapacité à communiquer, la légèreté d'un tractopelle et l'empathie d'une brique." :P (glamourous.sam)

Pascalahad
Pape
Messages : 694
Inscription : mar. déc. 15, 2009 4:51 pm

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Pascalahad »

Rassure-toi, Sir Patrick McNee avait encore quelques chefs-d'oeuvre à suivre dans sa carrière, comme la série Thunder in Paradise avec Hulk Hogan.

Toi, tu as loupé l'apparition de Dolph Lundgren en garde du corps de Max Zorin (ma mémoire me trahit sans doute, c'était pas plutôt un flic ?). Lui et Grace Jones sortaient ensemble à l'époque.

Très bon souvenir de visionnage du film avec mon père. On voit très distinctement le visage de Rémy Julienne lors des cascades à Paris. Paris, quoi, James Bond était à Paris !!! Mind Blown. Par contre je ne les ai jamais pardonnés pour avoir tué John Steed. Bande de bâtards. Et j'ai dû user jusqu'à l’aplanissement total des sillons le 45 tours de Duran Duran.

Mais oui, même à l'époque on trouvait qu'il avait quand même pris un sacré coup de vieux.
Les héros ne meurent jamais, ils sont juste remplacés par ces acteurs plus jeunes.

VCAID6 forever

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7802
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Cédric Ferrand »



Bande-annonce pour The Iron Mask avec Jackie Chan et Arnold Schwarzenegger.

Avatar de l’utilisateur
Krieghund
Dieu du fleuve
Messages : 8237
Inscription : ven. avr. 01, 2005 6:40 pm
Localisation : Capitale des Grands Ducs d'Occident
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Krieghund »

Euh... ça a l'air bien mauvais quand même, non ?

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7802
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Cédric Ferrand »

Du même niveau que Les Trois Mousquetaires de Paul W.S. Anderson, a priori.

Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 6749
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Kardwill »

Cédric Ferrand a écrit :
jeu. févr. 13, 2020 1:45 pm
Du même niveau que Les Trois Mousquetaires de Paul W.S. Anderson, a priori.
Qui était une très bonne adaptation d'une partie de 7th Sea
(Sérieusement, oubliez le titre, dites vous que ça se passe sur Theah et que les héros sont vos joueurs, et le bourrinisme nawak du film passe très bien ^^)
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)

Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 6749
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Kardwill »

Par contre, sur Iron Mask, la vache! Tous les paysages et les travelling sur des cités/forteresses sont dignes d'un jeu vidéo à la DA douteuse, et super mal mis en valeur. Je crois que les décors de The Witcher 3 étaient plus crédibles. 8O

(Ce qui ne m'empêchera pas de regarder le film, hein? ^^)
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)

Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 3949
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par rogre »

Krieghund a écrit :
jeu. févr. 13, 2020 1:31 pm
Euh... ça a l'air bien mauvais quand même, non ?

Mmm, ça a l'air bon. Dans le genre maison de retraite et boite de chocolats Ferrero. DTV?
"La description d'un Casusien moyen: un expert en tout, une incapacité à communiquer, la légèreté d'un tractopelle et l'empathie d'une brique." :P (glamourous.sam)

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 7139
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par sherinford »

rogre a écrit :
jeu. févr. 13, 2020 9:19 am
Bon, allez, retour à la mine: un 19ème James Bond de suite, je vis dangereusement…

Ah ben... Je me suis regardé Dr No samedi dernier (après avoir relu le scénario, pour comparer).

Tout ça a fort vieilli, à part Ursula, et son maillot de bain icônique. :wub:

Mais c'est ce qui fait le charme: retourner dans les années 60 qui jamais n'existèrent (air connu) pour incarner des agents pas si secrets que ça.

Dimanche, j'ai ressorti mon vieux paravent, et vogue la galère...
ImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 7802
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Cédric Ferrand »

Kardwill a écrit :
jeu. févr. 13, 2020 1:51 pm
Qui était une très bonne adaptation d'une partie de 7th Sea
(Sérieusement, oubliez le titre, dites vous que ça se passe sur Theah et que les héros sont vos joueurs, et le bourrinisme nawak du film passe très bien ^^)

Ah mais c'est un film que j'ai regardé avec plaisir, pour ma part.
Ce Masque de fer me semble du même acabit et sera l'occasion d'une bonne soirée de déconne, m'est avis.

Répondre