Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1686
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Thibor »

Je viens de regarder "the silence" sur netflix. J'aurai oublié le film demain mais il y a deux ou trois idées sympas à utiliser dans un scénario horrifique basé sur le bruit. En gros des bestioles se réveillent après des millions d'années à vivre dans des grottes, elles sont très énervées, aveugles et se repèrent au moindre son. Je passe en spoiler pour les idées à récupérer. 

Spoiler:
Utiliser des portables comme armes,  on les balance dans une maison et elle se fait envahir de créatures. Le sacrifice de personnage, on se jette sur les méchants, on les tient et on se met à hurler. La secte apocalyptique qui a obligé ses membres à se couper la langue et qui veut faire de la fille des personnages, muette, leur messie.
Dernière modification par Thibor le dim. juin 14, 2020 8:42 am, modifié 1 fois.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
bashar29
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1713
Inscription : dim. août 26, 2012 9:52 pm
Localisation : BZH - Rennes

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par bashar29 »

Je viens de regarder Detroit, film de 2017 qui relate les émeutes raciales de 1967 et s'attarde sur les violences policières du motel Algiers (je ne connaissais pas cette histoire). Ça fait bien évidemment écho à ce qui se passe en ce moment. Ce film est très fort, j'en suis tout retourné...On voit d'abord un plan large de ces émeutes, c'est presque comme un documentaire, et soudain on plonge au cœur de l'arbitraire, sans filtre.

Avatar de l’utilisateur
VigiloConfido
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1718
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:34 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par VigiloConfido »

J'ai tenté de me regarder Forrest Gump en VO sur Prime, je n'ai pas encore fini, je ne me fais pas à la voix de Tom Hanks, j'ai du trop regarder la VF. C'est mon film préféré en fait.
‘Tell the Supreme Intelligence that I’m coming to end it. The war, the lies, all of it.’

Avatar de l’utilisateur
Tosheros
Dieu parce pourquoi pas ?
Messages : 2090
Inscription : jeu. août 14, 2008 4:53 pm
Localisation : Brüsel

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Tosheros »

Thibor a écrit :
jeu. juin 11, 2020 6:38 pm
Je viens de regarder "the silence" sur netflix. J'aurai oublié le film demain mais il y a deux ou trois idées sympas à utiliser dans un scénario horrifique basé sur le bruit. En gros des bestioles se réveillent après des millions d'années à vivre dans des grottes, elles sont très énervées, aveugles et se repèrent au moindre son.

Tu n'avais pas vu A Quiet Place? Si ce n'est pas le cas je trouve que ça vaut très largement la peine. Le jeu d'acteurs est excellent et t'as le cœur qui remonte dans la poitrine pendant la moitié des scènes.

Le dernier point que tu détaille dans ton spoil, c'est la conclusion originale de The Birdbox dans la nouvelle. Le film a édulcoré ça.
Dans le cyberespace, personne ne vous entend URLer

Avatar de l’utilisateur
Silenttimo
Dieu bavard du muet
Messages : 8140
Inscription : mar. févr. 13, 2007 3:39 pm
Localisation : Hauts-de-Seine sud (92)

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Silenttimo »

Tosheros a écrit :
dim. juin 14, 2020 10:30 pm
Thibor a écrit :
jeu. juin 11, 2020 6:38 pm
Je viens de regarder "the silence" sur netflix. J'aurai oublié le film demain mais il y a deux ou trois idées sympas à utiliser dans un scénario horrifique basé sur le bruit. En gros des bestioles se réveillent après des millions d'années à vivre dans des grottes, elles sont très énervées, aveugles et se repèrent au moindre son.

Tu n'avais pas vu A Quiet Place? Si ce n'est pas le cas je trouve que ça vaut très largement la peine. Le jeu d'acteurs est excellent et t'as le cœur qui remonte dans la poitrine pendant la moitié des scènes.

Le dernier point que tu détaille dans ton spoil, c'est la conclusion originale de The Birdbox dans la nouvelle. Le film a édulcoré ça.

Visiblement, le pitch est proche, mais Thibor parle de the silence (lien IMDB), tu parles de "Sans un bruit" / "a quiet place" dont j'ai parlé quelques pages avant.
"Les Balkany font plus de caméos dans les scandales financiers que Stan Lee dans les films Marvel" (Blackjack)

Fan de ciné muet et US :
- Lubitsch : "Je fais appel à l'intelligence du spectateur !"
- Avatar : "l'homme qui rit" de P. Leni (1928)

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1686
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Thibor »

@Tosheros. A quiet place a pour lui un bon casting et un réalisation aux petits oignons. J'ai beaucoup apprécié l'ambiance qui se dégageait du film. The silence n'est vraiment pas au même niveau. A l'exception des quelques idées à conserver pour du jdr il n'y a pas grand chose à sauver. Quant à The bord box j'ai trouvé le livre médiocre et je n'ai pas le courage de regarder le film, que j'imagine bien pire...
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 9921
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Mugen »

Silenttimo a écrit :
dim. juin 14, 2020 10:37 pm
Tosheros a écrit :
dim. juin 14, 2020 10:30 pm
Thibor a écrit :
jeu. juin 11, 2020 6:38 pm
Je viens de regarder "the silence" sur netflix. J'aurai oublié le film demain mais il y a deux ou trois idées sympas à utiliser dans un scénario horrifique basé sur le bruit. En gros des bestioles se réveillent après des millions d'années à vivre dans des grottes, elles sont très énervées, aveugles et se repèrent au moindre son.

Tu n'avais pas vu A Quiet Place? Si ce n'est pas le cas je trouve que ça vaut très largement la peine. Le jeu d'acteurs est excellent et t'as le cœur qui remonte dans la poitrine pendant la moitié des scènes.

Le dernier point que tu détaille dans ton spoil, c'est la conclusion originale de The Birdbox dans la nouvelle. Le film a édulcoré ça.

Visiblement, le pitch est proche, mais Thibor parle de the silence (lien IMDB), tu parles de "Sans un bruit" / "a quiet place" dont j'ai parlé quelques pages avant.

Et tout ça n'a rien à voir avec Silence, le film de Scorcese sur des jésuites au Japon en pleine répression du catholicisme.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
kazkurtum
Initié
Messages : 187
Inscription : mar. nov. 29, 2005 10:30 am
Localisation : Etampes (91)

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par kazkurtum »

Vu Mort un dimanche de pluie, un film français de 1986 avec Bacri.
Un thriller qui a vieilli dans la forme mais que j'ai trouvé efficace et très moderne dans le ton. Apparemment il a précédé une série de 'thrillers domestiques' américains du même genre.
Look on the brightside: you're mindless, good at hitting things and you do what a wizard tells you to do.
You're finally the perfect fighter!

The Order of the Stick

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 8434
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Cédric Ferrand »

Artemis Fowl
Je n'ai pas lu les bouquins, mais ils avaient bonne presse.
Et puis bon, Kenneth Branagh à la réalisation, c'était plutôt engageant.
Je n'aime pas dire du mal, mais c'était pas très bon.
La réalisation est aux fraises (non mais le plan où pour montrer la surprise d'Artemis, on le filme en train de lâcher son verre de lait...), le scénario est risible, le résultat est pénible.

Quand tu vois Judi Dench en costume, délivrer des dialogues absurdes, tu te dis que ça devrait être pénalement répréhensible de la faire tourner dans des navets pareils.

J'avais bon espoir d'une nouvelle saga qui aurait marqué l'imaginaire de ma fille, mais ce n'est vraiment pas le cas.

Avatar de l’utilisateur
Silenttimo
Dieu bavard du muet
Messages : 8140
Inscription : mar. févr. 13, 2007 3:39 pm
Localisation : Hauts-de-Seine sud (92)

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Silenttimo »

@Cédric Ferrand : je ne sais pas quel âge a ta fille, mais j'ai regardé avec ma file (9 ans 1/2) il n'y a pas très longtemps "Stardust" d'après Neil Gaiman, avec Claire Danes, Michelle Pfeiffer, Robert de Niro et Mark Strong, et je l'ai trouvé très chouette.

Idem pour la trilogie "Dragons" que j'ai trouvée très sympa.
"Les Balkany font plus de caméos dans les scandales financiers que Stan Lee dans les films Marvel" (Blackjack)

Fan de ciné muet et US :
- Lubitsch : "Je fais appel à l'intelligence du spectateur !"
- Avatar : "l'homme qui rit" de P. Leni (1928)

Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Dieu de la péninsule
Messages : 3635
Inscription : ven. févr. 15, 2008 7:40 pm

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Cyrano »

Cédric Ferrand a écrit :
lun. juin 15, 2020 3:57 pm
Artemis Fowl
Je n'ai pas lu les bouquins, mais ils avaient bonne presse.
Je ne sais pas où tu avais regardé mais le film est à 9% sur Rotten Tomatoes :mrgreen:  (et même la note spectateur est mauvaise)
La violence est le dernier refuge de l'incompétence (Isaac Asimov, Fondation)

Avatar de l’utilisateur
Silenttimo
Dieu bavard du muet
Messages : 8140
Inscription : mar. févr. 13, 2007 3:39 pm
Localisation : Hauts-de-Seine sud (92)

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Silenttimo »

Cyrano a écrit :
lun. juin 15, 2020 4:10 pm
Cédric Ferrand a écrit :
lun. juin 15, 2020 3:57 pm
Artemis Fowl
Je n'ai pas lu les bouquins, mais ils avaient bonne presse.
Je ne sais pas où tu avais regardé mais le film est à 9% sur Rotten Tomatoes :mrgreen:  (et même la note spectateur n'est que de 21%)
Les livres ont bonne presse.
J'ai hésité à "lancer" mon fils sur cette série, mais il s'est plongé dans Percy Jackson.
 
"Les Balkany font plus de caméos dans les scandales financiers que Stan Lee dans les films Marvel" (Blackjack)

Fan de ciné muet et US :
- Lubitsch : "Je fais appel à l'intelligence du spectateur !"
- Avatar : "l'homme qui rit" de P. Leni (1928)

Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Dieu de la péninsule
Messages : 3635
Inscription : ven. févr. 15, 2008 7:40 pm

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Cyrano »

Silenttimo a écrit :
lun. juin 15, 2020 4:14 pm
Cyrano a écrit :
lun. juin 15, 2020 4:10 pm
Cédric Ferrand a écrit :
lun. juin 15, 2020 3:57 pm
Artemis Fowl
Je n'ai pas lu les bouquins, mais ils avaient bonne presse.
Je ne sais pas où tu avais regardé mais le film est à 9% sur Rotten Tomatoes :mrgreen:  (et même la note spectateur n'est que de 21%)
Les livres ont bonne presse.
J'ai hésité à "lancer" mon fils sur cette série, mais il s'est plongé dans Percy Jackson.

Pardon, j'ai effectivement lu trop vite :yes:
 
La violence est le dernier refuge de l'incompétence (Isaac Asimov, Fondation)

Avatar de l’utilisateur
Saladdin
Dieu des braquages chronométrés
Messages : 3913
Inscription : dim. août 03, 2003 7:47 pm
Contact :

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Saladdin »

Cette année, le Festival International du Film d'Animation d'Annecy n'a pas pu avoir lieu, suite à la pandémie, mais vous pouvez vous abonner en ligne pour 15 malheureux euros et regarder une partie de la programmation en compétition (longs métrages, des dizaines et des dizaines de courts, films de télévision, etc. ) quand vous le voulez depuis chez vous...

Il n'y a pas l'ambiance du festival, mais à ce prix, il serait vraiment dommage de passer à côté !

Image

Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 4145
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par rogre »

Crossover série-télé/film: Le Crime de l'Orient-Express, d'après Agatha Christie, vu deux fois en deux semaines en deux formats, dans le version de Sidney Lumet (1974, qui m'avait tant impressionné quand j'étais gamin!) et dans la version série avec David Suchet (2011). Merci les chaines de télé: coïncidence, j'en doute!

C'est à la fois le même topo (fatalement l'histoire, mais aussi dans la mise en scène, la version 2011 calquant délibérément les mêmes plans que dans celle de 1974 - il est vrai que dans un train, peu d'angles possibles) et pas du tout pareil, car les deux adaptations sont, je crois, vraiment le reflet de leur époque (ah?), et aussi de partis-pris de lecture.

Spoiler:
Chez Lumet, ce qui importe c'est "faire ciné" (6 oscars) avec un défilé de stars (L. Bacall, J. Gielgud, J.Bisset, M. York, I. Bergman, S. Connery, J-P Cassel, etc…), qui, en jolies tenues, ont chacune droit leur numero. A Finney campe un Poirot assez convaincant, cruel et sarcastique - mais il est un peu trop grand, donc il se tient voûté - et surtout il est très jovial. Pour ce Poirot, l'affaire est une farce - et, disons, le roman dont il est lui-même le héros, du simple divertissement - le personnage semble ne pas du tout prendre au sérieux les implications morales du truc. Donc, une fin escamotée, sur une musique guillerette, et une apparente approbation de l'amoralité du tout par le réalisateur: on est bien dans les 70's, un peu anarchistes, au mieux c'est vaguement bunuelien. Chic, vif, parfois impressionnant dans la cruauté, mais superficiel.

Chez Suchet (réal. un certain P. Martin), ça ne plaisante plus! Le téléfilm est délibérément lugubre, sérieux, en teintes sombres, angoissant, avec un Poirot vieilli, vacillant, stressé et qui semble à l'article de la mort. La scène d'ouverture à Istambul était chez Lumet l'occasion d'étaler un décorum de grand restaurant, là c'est une scène de lapidation… Stars aussi, plus mineures (j'ai reconnu J. Chastain), tout le monde joue avec une gravité tendue convaincante. Parce que qu'en 2011, c'est le "retour de la morale", et D. Suchet, qui est aussi le n°2 de la Bible Society anglaise (!), a tenu à monter ici un (petit) drame théologique, sur la question de la justice personnelle et du pardon, dont son Poirot sort presque brisé. L'équipe pensait que ce serait le dernier téléfilm, conclusif - il y a eu une saison supplémentaire, menant Poirot jusqu'au basculement que constitue sa dernière affaire (Curtains!), du coup bien préparé ici… Cet téléfilm me semble donc bien, "moderne" (on sent l'influence des séries récentes, sombres), assez radical, parfois un peu confus, mais clair dans l'intention: prendre au sérieux cette histoire invraisemblable, pour créer le vertige

Me reste donc à voir la version Branagh (2017), dont j'ai eu des échos contrastés!…
"La description d'un Casusien moyen: un expert en tout, une incapacité à communiquer, la légèreté d'un tractopelle et l'empathie d'une brique." :P (glamourous.sam)

Répondre