Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Hyeronimus
Prêtre
Messages : 340
Inscription : dim. janv. 20, 2013 1:58 pm

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Hyeronimus »

Vorghyrn a écrit :
sam. août 01, 2020 9:47 am
Hier, j'ai revu Alatriste, le film tiré des romans d'Arthuro-Perez Reverete. Je n'en avais aucun souvenir (sauf de l'avoir vu) et il y avait une bonne raison à ça : le film est vraiment décevant.

Du côté positif, les décors, les acteurs, les costumes, l'ambiance sont plutôt bons. Quelques répliques ou scènes qui rendent bien l'atmosphère des romans. Les combats sont sobres et violents, pas du tout du cape et épés classiques mais quelque chose de plus "réaliste".

Hélas, le gros point noir, c'est la narration. Le film cherche à faire rentrer dans 2h30 des bouts des cinq premier romans et à imaginer la fin des "aventures du capitaine Alatriste". Pour moi qui connaissait les romans, c'était déjà difficile à suivre, pour Vorghyrnette, qui ne les connaissaient pas, ça devenait un mélange de tableaux sans trop de lien. Bref, ils ont voulu trop en faire. Pour une fois, la bonne vieille recette hollywoodienne d'adaptation d'une ou deux aventures, réunies dans une trame cohérente et qui ouvre la porte à des suites aurait sûrement été meilleure.

Bref, si vous êtes curieux de ce personnage et de ses aventures... lisez les romans !

C'est exactement le problème de ce film qui aurait pourtant pu être très bien s'ils avaient dès le départ tablé par exemple sur une trilogie... Je n'ai lu que le début des romans, peut-être un peu surévalués, mais sympas quand même. Je sais qu'il y a aussi une série espagnole, mais je ne pense pas qu'elle ait le même budget et je ne sais pas ce qu'elle vaut.

Leviathan
Initié
Messages : 186
Inscription : lun. févr. 27, 2012 11:11 am
Localisation : Toulouse

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Leviathan »

Hyeronimus a écrit :
sam. août 01, 2020 1:36 pm
Vorghyrn a écrit :
sam. août 01, 2020 9:47 am
Hier, j'ai revu Alatriste, le film tiré des romans d'Arthuro-Perez Reverete. Je n'en avais aucun souvenir (sauf de l'avoir vu) et il y avait une bonne raison à ça : le film est vraiment décevant.

Du côté positif, les décors, les acteurs, les costumes, l'ambiance sont plutôt bons. Quelques répliques ou scènes qui rendent bien l'atmosphère des romans. Les combats sont sobres et violents, pas du tout du cape et épés classiques mais quelque chose de plus "réaliste".

Hélas, le gros point noir, c'est la narration. Le film cherche à faire rentrer dans 2h30 des bouts des cinq premier romans et à imaginer la fin des "aventures du capitaine Alatriste". Pour moi qui connaissait les romans, c'était déjà difficile à suivre, pour Vorghyrnette, qui ne les connaissaient pas, ça devenait un mélange de tableaux sans trop de lien. Bref, ils ont voulu trop en faire. Pour une fois, la bonne vieille recette hollywoodienne d'adaptation d'une ou deux aventures, réunies dans une trame cohérente et qui ouvre la porte à des suites aurait sûrement été meilleure.

Bref, si vous êtes curieux de ce personnage et de ses aventures... lisez les romans !

C'est exactement le problème de ce film qui aurait pourtant pu être très bien s'ils avaient dès le départ tablé par exemple sur une trilogie... Je n'ai lu que le début des romans, peut-être un peu surévalués, mais sympas quand même. Je sais qu'il y a aussi une série espagnole, mais je ne pense pas qu'elle ait le même budget et je ne sais pas ce qu'elle vaut.
J'adhère aux commentaires ci dessus, et je rajouterais que, pour ma part, j'ai également regretté:

Spoiler:
La manière dont est représenté le personnage d'Angélica de Alquézar. De mémoire, dans le film, elle est réduite à être la gentille jeune fille noble amoureuse d'Inigo, alors que dans les livres, je la trouvais plus complexe: à la fois intrigante, déterminée, dangereuse, tout en étant l'objet de toutes les attentions de la part du narrateur (Inigo), qui confesse d'entrée de jeu son amour incommensurable pour la jeune demoiselle. Amour qui failli le perdre.
Bref, j'avais gardé l'idée d'un personnage bien plus ambivalent, et dans le film je ne l'ai pas du tout retrouvé.
Et c'est également dommage d'avoir choisi une actrice au type latin: la première description d'elle dans le romain évoque clairement une blonde aux yeux bleus et à la peau pâle, ce qui tranche avec l'espagnol moyen, et montre bien son statut social.

 

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 13771
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Erwan G »

Fingolfin a écrit :
sam. août 01, 2020 10:08 am
Erwan G a écrit :
ven. juil. 31, 2020 11:39 pm
20 ans plus tard, j'ai revu Scooby Doo.

Aïe.

T'aurais dû lire la critique Télérama.

https://www.telerama.fr/cinema/films/sc ... ,78096.php

F.
 

Une pendule cassée donne l'heure juste deux fois par jour.
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 10082
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Film : Les Blockbusters qui (dé)tonnent

Message par Mugen »

Alatriste, je l'avais vu sur les conseils dithyrambiques d'un pote, et... Mouaif.
Bon, en même temps c'est ma faute s'il avait vu Beowulf au ciné (oui, celui de Lambert), j'avais donc une dette envers lui...
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Répondre