Séries TV: Docteur Witcher vs the Protomolecule

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
VigiloConfido
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1969
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:34 am

Re: Séries TV: Docteur Witcher vs the Protomolecule

Message par VigiloConfido »

On avance tranquillement dans la saison 7 de Buffy à qui on pose une décision importante concernant Spike et fin de l'épisode.
‘Tell the Supreme Intelligence that I’m coming to end it. The war, the lies, all of it.’
Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 8710
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Séries TV: Docteur Witcher vs the Protomolecule

Message par Cédric Ferrand »

Je finis tranquillement la saison 2 de Borgen.
C'est cool, je m'y intéresse pour avoir un aperçu de la politique scandinave et je me retrouve à développer de l'empathie pour un connard de spin doctor infidèle et cynique.
Avatar de l’utilisateur
Man From Outerspace
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2019
Inscription : mar. janv. 27, 2015 12:02 pm
Localisation : Région Parisienne - Yvelines
Contact :

Re: Séries TV: Docteur Witcher vs the Protomolecule

Message par Man From Outerspace »

Image
Désolé si ça a déjà été posté…
Image


Forum des Lames (du Cardinal) : https://forum-des-lames.fr/phpBB3


Image
Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 10253
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: Séries TV: Docteur Witcher vs the Protomolecule

Message par Mugen »

Mickey-bis a écrit : lun. sept. 14, 2020 8:54 am Nancy Drew

Anecdote dont tout le monde se fout : en France, le personnage s'appelle Alice Roy.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.
Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2534
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : L'oreille en coin

Re: Séries TV: Docteur Witcher vs the Protomolecule

Message par Ganelon »

Disponible depuis aujourd'hui sur Achtung TV, No Man's Land :
https://www.arte.tv/fr/videos/089025-00 ... -land-1-8/
L'épopée d'un français (un bobo parisien dirais-je si je n'en étais pas un) parti en Syrie chercher chez les partisanes kurdes sa soeur (supposée morte) car aperçue lors d'un flash tv. Eh bé c'est très bien.
Entre ça et Fauda, je vais passer mes vacances dans le coin si ça continue.
"The Villain, on the other hand, is there to chew bubblegum and kick ass, and as bubblegum hasn't been invented yet he's a bit of a monomaniac."
Avatar de l’utilisateur
Mickey-bis
Evêque
Messages : 442
Inscription : mar. oct. 24, 2017 12:04 pm

Re: Séries TV: Docteur Witcher vs the Protomolecule

Message par Mickey-bis »

Brave new world
NBC lance son service de streaming et a du créer un produit d'appel ambitieux : adapter un roman de SF culte. Celui-ci narre la rencontre entre 2 personnages d'une société futuriste étant organisée autour de strate sociale bien définie, où les émotions, la vie privée et la reproduction sexuée sont tabous (et interdit), et un "sauvage" venant de l'extérieur et commun à nos vies des années '50.

Je vais être honnête, je n'ai jamais lu "Le meilleur des mondes", donc mon avis sur la série sera détaché de toute comparaison.
Malheureusement, si les images sont belles et le casting intriguant (j'adore Harry Lloyd depuis Counterpart ; Joseph Morgan m'a fait bonne impression ; et il faut le dire les actrices sont plutôt jolies - ce qui est tout à fait raccord avec l'histoire!), l'histoire n'est guère passionnante et n'atteindra jamais la profondeur de son oeuvre d'origine.

La faute à des personnages mal écrit, ne laissant prise à aucune empathie ni développement en dehors de trio amoureux terriblement banals et lourdauds. Les thèmes du show sont soit assénés avec de gros sabots (en conséquences des 3 tabous, la monogamie n'a pas de sens. Comment l'illustrer subtilement? Orgies! Orgies everywhere! 8| et encore, c'est ni assumé ni "chaud" comme du Westworld de la grande époque), soit ... invisibles?
Un autre problème vient de l'utilisation du Soma, ces drogues que chaque individu consomme par conditionnement pour maintenir ses émotions inhibées. Autant la gestuelle et le bruit constitue un élément d'ambiance important bien mit en scène. Autant l'écriture ne permet en aucun cas de faire la différence entre quelqu'un qui vient de prendre un soma, quelqu'un qui devrait en prendre ou quelqu'un qui est en manque (à part l'illustration, une fois pour chacun de ses cas, par de très gros sabots à nouveau). Du coup, on ne ressent pas la force de cet outil fondamental pour la cohésion social et c'est malheureux, parce que c'est quand même le thème principal de l'oeuvre!

Bref, passez votre chemin.
Répondre