moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 7191
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par Kardwill »

Effectivement, le go-to, ça revient assez cher. Perso, au début de ma recherche, j'étais parti sur un Schmidt-Cassegrain de 150/1500, histoire de me faire plaisir sur un appareil puissant et compact. Le prix du tube optique (500 à 600 balles) piquait un peu mais restait dans mon budget, mais couplé à la monture go-to qui équipe de série la plupart de ces modèles, ça fait vraiment mal ^^
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)

Avatar de l’utilisateur
Mangon
Dieu de l'abysse
Messages : 2473
Inscription : lun. juin 23, 2008 5:35 pm
Localisation : De l'autre coté de la lame qui s'enfonce dans ton dos

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par Mangon »

Fabfab a écrit :
lun. juin 22, 2020 9:38 am
@rougepied , je ne peux que te réitérer ce que je t'avais déjà dit : tu as toutes mes pensées.
Et je me sens obligé d'ajouter la chose suivante, car je le prends comme un devoir : la perte de mémoire d'un malade d'Alzheimer est quelque chose qui revient toujours dans la discussion avec une tierce personne, car c'est à la fois l'image d'Epinal de cette maladie et la chose qui frappe le plus au début, quand on sait que la personne est atteinte.
Mais en fait, si ça s'arrêtait là, tout serait beaucoup plus simple à gérer. Et au bout d'un moment, quand les amis/collègues te regardent horrifiés en disant "Mon pauvre, il ne te reconnait même pas" comme si c'était la fin d'un monde, tu es partagé entre deux émotions : la compréhension de leur remarque (on avait la même avant de "savoir"), et l'agacement vis-à-vis de leur réaction finalement tellement décalée.
Car, on le sait, cette maladie est une merde infâme, dont la perte de mémoire n'est que le syndrôme le plus "évident" dans un premier temps. On sait comment elle finit, et si ça pouvait se limiter à cette perte de mémoire ce serait une vraie bénédiction. Mais non, en fait. Juste non.
Ma femme et moi avons accompagné ma belle-mère jusqu'au bout, ce fut terrible pour ma femme de voir sa mère finir comme elle a fini. Et maintenant c'est au tour de son père, juste dans la continuité. 17 ans que cette maladie nous accompagne quasi-quotidiennement, et le fait que son père ne nous reconnaisse pas est une goutte-d'eau dans l'océan de la situation.
J'espère ne pas être trop rude en écrivant ça, mais je me sens obligé de le faire. Car la déchéance intellectuelle est très dure à accepter dans le cas d'un malade qui a été brillant, mais elle annonce la déchéance physique, qui est en fait insupportable et qui vient s'y ajouter.
Il faut le savoir (et je dis ça pour ceux qui traduisent Alzheimer = perte de mémoire), un malade d'Alzheimer qui va "au bout" de sa maladie, c'est une redoutable épreuve pour son entourage qui est mis devant la signification même de ce que veut dire être humain.

Et merde, je viens de me relire, j'écris peut-être des mots durs, mais je les assume. Si vous souhaitez m'engueuler, allez-y, mais sachez que ce n'est pas un manque d'empathie de ma part, bien au contraire...

Ma copine psy en Ehpad dit qu’il reste une forme de mémoire émotionnelle, qui permet à une partie du cerveau de continuer à identifier certaines personnes, sans les remettre en contexte, y compris de nouvelles personnes. Généralement c’est une émotion négative qui est engrammée, ce qui permet d’identifier notamment les cas de mal traitance. Mais la possibilité de retenir des émotions positives demeure, aux proches de savoir en générer, du fait de leur connaissance intime du malade.
Compare toi à l'Univers, ne le compare pas à toi
"Tu n'entendra jamais mon cri de triomphe parceque ça voudra dire que tu es mort"
"Si tu veux me voir sourire, pend toi avec tes tripes"

Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 7586
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par Fabfab »

Tout à fait. Mais c'est un long et douloureux apprentissage pour l'aidant, alors que dans le même temps le malade devient difficilement capable d'exprimer des besoins simples (j'ai faim/soif, j'ai mal, etc...). Ce qui fait que la mémoire ne devient plus le vrai sujet, au fil du temps.
A distorted reality is now a necessity to be free

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 13650
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par Erwan G »

Moi, moi, moi, j'étais en ligne avec un client quand des gendarmes sont venus le chercher. Pas un gars violent, mais un gars bourru et un peu lent à la détente. Il a une difficulté avec un locataire qui lui pourrit la vie et qui passe son temps à porter plainte pour des violences imaginaires, allant jusqu'à faire saisir ses armes chez lui. J'étais donc en ligne en train de dire au client de suivre les gendarmes, de se calmer et de faire en sorte que les choses se passent bien.

Les échanges ont commencé par être délirants. Avant de devenir violents, mon client ne comprenant pas ce qui se passait. Du genre "mais pourquoi venir avec vous ?" "bin, pour jouer à la belote, vous croyez quoi ?". Et après, comme il ne posait pas le téléphone et au lieu de me laisser calmer les choses, il se sont jetés sur lui, au point où le téléphone a été violemment raccroché.

Je le vis assez mal, comme si j'avais été un peu victime de cette violence disproportionnée.
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
Condutiarii
Pape
Messages : 698
Inscription : jeu. févr. 07, 2008 10:33 pm
Localisation : Epernon
Contact :

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par Condutiarii »

Moi, moi, moi, je travaille dans un bureau juste au dessus d'une chaufferie depuis 3 semaines, nous sommes 4 avec chacun 2 ordinateurs en plus de 2 autres utilitaires, soit 10 machines. La semaine dernière le service maintenance nous a demandé de ne pas ouvrir la fenêtre pour mesurer la température avec une sonde, 19° dehors, 29° dedans... j'ai souffert. Avec les températures élevées qui s'annoncent, je crains le pire... Nous avons reçu une note nous interdisant l'utilisation de la climatisation (que nous n'avons pas) et de ventilateurs... je vais mourir.
"La violence est le dernier refuge de l'incompétence" - Salvor Hardin.
Mythras, Runequest, Hawkmoon, Bitume, Empire Galactique, Fate, Hitos, Bloodlust, et beaucoup d'autres...

Mric
Prêtre
Messages : 364
Inscription : jeu. nov. 08, 2018 7:24 pm

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par Mric »

si c'est le service informatique , laisse couler. Si c'est le service maintenance de la production de la boite, annonce leurs que les PC ne vont pas supporter une tel chaleur, et que les machines fonctionne mal au dessus de 17°, donc il vous haïs inconcevable de travailler dans de tel conditions.

et ouvre les stores avant qu'un responsable passe inspecté les lieux, histoire de lui mettre un coup de chaux.
Si tu ne veux pas être pris pour un pigeon, fait comme le saumon.
( remonte aux sources ).

Avatar de l’utilisateur
Condutiarii
Pape
Messages : 698
Inscription : jeu. févr. 07, 2008 10:33 pm
Localisation : Epernon
Contact :

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par Condutiarii »

Mric a écrit :
lun. juin 22, 2020 5:52 pm
si c'est le service informatique , laisse couler. Si c'est le service maintenance de la production de la boite, annonce leurs que les PC ne vont pas supporter une tel chaleur, et que les machines fonctionne mal au dessus de 17°, donc il vous haïs inconcevable de travailler dans de tel conditions.

et ouvre les stores avant qu'un responsable passe inspecté les lieux, histoire de lui mettre un coup de chaux.

Service de maintenance général (plomberie, électricité, etc. et des chaudières... ) autant dire que nos machines ils s'en tapent.
"La violence est le dernier refuge de l'incompétence" - Salvor Hardin.
Mythras, Runequest, Hawkmoon, Bitume, Empire Galactique, Fate, Hitos, Bloodlust, et beaucoup d'autres...

Avatar de l’utilisateur
cdang
Banni
Messages : 1501
Inscription : jeu. avr. 30, 2015 10:23 am
Localisation : Le Havre

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par cdang »

@rougepied et aux autres dont les parents sont Alzheimer : je suis avec vous, dans le sens propre du terme. Papa et maman le sont, à des stades différents (ils ont 9 ans d'écart).

Point de vue émotionnel, j'ai eu le temps de me préparer en voyant évoluer la grand-mère de ma femme. Je prend ça au jour le jour. On passe des moments ensembles, je n'ai aucune attente particulière sur leurs « performances » mentales. Ils ont été tous deux brillants, papa ingénieur informatique et maman analyste-programmeuse (avant de s'arrêter pour s'occuper du foyer, yavait probablement pas beaucoup de femmes à avoir le bac dans les années 1960), ils ont connu l'évolution depuis les cartes perforées jusqu'aux PC de table. Maintenant, je suis juste dans le relationnel et c'est bien comme ça.

Samedi soir, j'ai amené maman voir de la famille, on n'a pas eu le temps de la retenir elle a fat la bise à tout le monde. Après, le repas, c'était à la viet, tout le monde se servait avec ses baguettes dans le plat, si vous entendez parler d'un foyer épidémique dans le 94, pensez à moi ^_^

Dimanche, j'ai fait un tour au marché de Choisy, foule compacte épaule contre épaule avec 1/3 des personnes masquées (hypothèse optimiste), c'était rock n' roll (tendance world music). Bah si vous entendez parler d'un foyer épidémique dans le 94, pensez à la population de Choisy.
Dernière modification par cdang le lun. juin 22, 2020 8:27 pm, modifié 1 fois.
--
Vous êtes mort

Avatar de l’utilisateur
Deimoss
Dieu des spaces marines
Messages : 6141
Inscription : mar. sept. 18, 2007 9:27 am

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par Deimoss »

A partir du moment où il fait 30+°C dans les bureaux ils peuvent faire jouer leur droit de retrait. Prenez la température en filmant la chose, allez voir votre direction. Si rien n'est fait bah ils peuvent rien vous dire à tout le moins vous pourrez vous en battre les roufles avec une pelle à tarte.
La mort, c'est quand t'as plus de pièces de rechange.

Avatar de l’utilisateur
Ange Gardien
Dieu du psychonautisme
Messages : 5515
Inscription : mer. juil. 30, 2003 4:45 am
Localisation : St Germain du Puy, Cher.
Contact :

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par Ange Gardien »

Bon, ben je lis des trucs ici, et je me dis que dans la même semaine devoir accepter le divorce, constater que t'as pas eu les infos pour t'inscrire à festival de théâtre où t'es programmé (mais faut s'inscrire), voir un joueur en engueuler un autre en partie, devoir refaire les statuts de l'association que tu lances parce que celui qui devait être trésorier panique et le sent plus, ne pas avoir de nouvelles claires de la partenaire avec qui je dois jouer, avoir une déchirure musculaire et sans doute deux névralgies au moins,  apprendre la séparation également d'une autre amie, c'est pas si grave, tant que mon fils ne souffre pas.
Y a pas eu d'alzheimer dans ma famille, et c'est tant mieux, je ne saurais pas gérer.
J'ai visité des tas de malades avant de ne plus pouvoir (dans une asso de visite aux malades, faut pas avoir l'air malade) et autant je peux les étranger, autant les proches, non.
Très cyniquement si ma mère ne me reconnaissait pas, je ne verrai pas l'intérêt (c'est que moi) d'aller me faire du mal pour rien. Ca serait pas possible. Enfin, je dis ça, mais je peux me le permettre, j'habite vraiment loin. Très loin.

Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1686
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par Thibor »

Deimoss a écrit :
lun. juin 22, 2020 8:26 pm
A partir du moment où il fait 30+°C dans les bureaux ils peuvent faire jouer leur droit de retrait. Prenez la température en filmant la chose, allez voir votre direction. Si rien n'est fait bah ils peuvent rien vous dire à tout le moins vous pourrez vous en battre les roufles avec une pelle à tarte.

Attention, rien dans le droit français n'indique une température permettant de faire-valoir son droit de retrait. Sinon tous les établissements scolaires du sud de la france seraient fermés un an sur deux en juin. Bien souvent il fait 30° le matin à 8h00 dans les salles, et 35 au moins à 12h00. Il vaut mieux se rapprocher d'un syndicat et demander conseil dans un premier temps à mon avis.
Une campagne d'Ars Magica au long cours: http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20: https://choshizennotabi.blogspot.com
 

Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 13650
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par Erwan G »

rougepied a écrit :
dim. juin 21, 2020 8:56 pm
Moi, moi, moi, c’est le weekend ascenseur émotionnel qui s’achève.

Je suis allé voir mes parents. Première fois que je les revoie depuis le confinement. Ma mère a arrêté de se teindre les cheveux. Ça lui va plutôt bien mais ça fait ressortir encore d’avantage sa maigreur (elle a perdu beaucoup de poids après son opération du cœur, poids qu’elle n’a jamais récupéré) et sa fatigue (après s’être occupé de sa belle-mère grabataire pendant un an jusqu’au décès de cette dernière, elle doit gérer quasi seule la succession).

Mon père est physiquement pas pire qu’avant. C’est à dire pas brillant.
Par contre avec Alzheimer, il est complètement au fraise. J’ai passé une partie de la matinée à nettoyer son PC rempli de malwares, plugins de véroles et faux anti-virus. Jusqu’à nettoyer la base de registre à la paluche. Sachant que j’avais fait la même chose avant le confinement.
Mais ce qui m’a vraiment démonté, c’est que ce soir, en rentrant chez moi, après 3 heures et demi de route, où sont ses photos. J’ai pris la main en remote sur son ordi pour lui montrer. Au bout de 15 minutes d’explication, je lui demande « alors, tu me dis où elles sont, maintenant que je t’ai montré ? ». Et là, gros blanc. Il ne se souvenait de rien. Il ne sait même plus ce qu’est un fichier. Il était prof de techno au collège. C’était son quotidien professionnel pendant plus de 20 ans. Je suis effondré.

Mince, j'étais passé à coté de cela. Je pense fort à toi et comprends la douleur. Prends soin de toi autant que tu le fais d'eux.
Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité.
Simone de Beauvoir

Spoiler:
Image

Avatar de l’utilisateur
Deimoss
Dieu des spaces marines
Messages : 6141
Inscription : mar. sept. 18, 2007 9:27 am

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par Deimoss »

Thibor a écrit :
mar. juin 23, 2020 8:34 am
Deimoss a écrit :
lun. juin 22, 2020 8:26 pm
A partir du moment où il fait 30+°C dans les bureaux ils peuvent faire jouer leur droit de retrait. Prenez la température en filmant la chose, allez voir votre direction. Si rien n'est fait bah ils peuvent rien vous dire à tout le moins vous pourrez vous en battre les roufles avec une pelle à tarte.

Attention, rien dans le droit français n'indique une température permettant de faire-valoir son droit de retrait. Sinon tous les établissements scolaires du sud de la france seraient fermés un an sur deux en juin. Bien souvent il fait 30° le matin à 8h00 dans les salles, et 35 au moins à 12h00. Il vaut mieux se rapprocher d'un syndicat et demander conseil dans un premier temps à mon avis.

Oh, je les connais bien ces températures, je bosses dans les collèges du plus au sud des départements et j'ai déjà eu des machines qui se mettaient en rideau avec les élèves pareillement pour cause de température dans une salle informatique avec 16 machines et 27 élèves+ prof sans clim... Le pire étant une salle informatique avec une grande surface vitrée. Dès le matin c'était une coquetière à partir de la mi mai. Je te raconte pas l'odeur après une journée où plusieurs classes d'ados avaient fondu dedans. 8)7

Si les températures ne sont pas fixées dans le marbre, il est admis que 30+°C est risqué et 33+°C est dangereux. L'entreprise a l'OBLIGATION légale de mettre en place des moyens pour permettre à ses employés de ne pas se retrouver exposé à de fortes températures (même chose avec les basses température) et un air de qualité décente. Donc dans le cas de Mric qu'on leur interdise formellement de pouvoir ventiler la pièce est plus un tacle à la mâchoire au règles qu'un croche-patte.
Par exemple notre droit de retrait est acté à 34°C et à 30°c nous n'avons plus d'obligation vestimentaire (adios le pantalon, la chemise, le polo, welcome pantashort, t-shirt tant que cela reste décent)

Là où je te rejoins c'est que s'orienter vers un syndicat pourrait être une bonne solution pour peser face à la direction (ce sera toujours plus que quatre gars dans un placard).
La mort, c'est quand t'as plus de pièces de rechange.

Avatar de l’utilisateur
cdang
Banni
Messages : 1501
Inscription : jeu. avr. 30, 2015 10:23 am
Localisation : Le Havre

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par cdang »

Pour tout ce qui est des risques au travail, une bonne ressource, c'est l'INRS. Pour la chaleur :

http://www.inrs.fr/risques/chaleur/ce-q ... tenir.html
--
Vous êtes mort

Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 11152
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : dans le quartier perse de Paris

Re: moi, moi, moi, confinement et beer yoga

Message par le Zakhan Noir »

Courage rougepied,  je ne sais pas quoi dire d'autre...


Pour la chaleur, ce n'est heureusement qu'un coup de semonce puisque ça finit vendredi je crois, mais tous ceux qui râlaient sur le temps pluvieux au début du déconfinement, vous allez vous rendre compte,  en payant le prix fort hélas, que 20°C avec un peu de pluie, c'est un milliard de fois préférable à ce qui nous attend cet été...
Expliquer une blague, c'est comme disséquer une grenouille. On comprend le mécanisme, mais elle n'y survit pas (Mark Twain, un peu modifié)

Répondre