Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfray)

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 7887
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Kardwill »

Yusei a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:08 am
Fabfab a écrit : ven. févr. 19, 2021 8:35 am Oui bien sûr, mais en fait ça ne change rien (je peux pas développer, je file à la montagne).
Si tu as l'occasion, je serais intéressé par le raisonnement derrière cette idée. Pour moi, trouver de la vie sur Mars serait plutôt un élément positif en faveur de plus de vie dans l'univers, sans changer grand chose à l'éventuelle possibilité d'aller voir ailleurs.

Disons que la vraie cata serait de trouver les ruines d'une civilisation extraterrestre, puisque cela voudrait dire que la vie intelligente est courante, mais qu'au cours des milliards d'années qui ont précédé, pour une raison ou pour une autre, aucune n'a survécu assez longtemps pour arriver jusqu'à nous, même au cours d'une expansion lente sur plusieurs millions d'années.

Par contre, constater que la vie est courante serait quand même une mauvaise nouvelle pour notre civilisation. L'hypothèse du grand filtre est que l'une des étapes menant à l'existence d'une civilisation interstellaire est si improbable que ça n'arrive presque jamais. Ca peut être l'existence de planètes habitables, l'apparition spontanée de la Vie, le développement d'organismes complexes, la vie intelligente, la survie à long terme d'une civilisation technologique, la colonisation spatiale, l'expansion vers les étoiles... Le simple fait de trouver des micro-organisme prouverait que le filtre n'est pas sur les premières étapes, mais plus loin. Du coup, ça augmente les chances que nous ne fassions pas partie des "miraculés" mais qu'il soit dans notre futur, et que nous nous fassions à terme "filtrer" comme tous les autres.

Bon, ceci dit, soyons franc, l'avenir lointain de notre espèce, et son inévitable extinction, ne m'émeut pas plus que ça. Je kifferais grave de découvrir qu'il y a de la vie partout dans l'univers, ou au moins sur Mars. :)
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)
Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 8758
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Yusei »

Kardwill a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:30 am la vraie cata serait de trouver les ruines d'une civilisation extraterrestre, puisque cela voudrait dire que la vie intelligente est courante, mais qu'au cours des milliards d'années qui ont précédé, pour une raison ou pour une autre, aucune n'a survécu assez longtemps pour arriver jusqu'à nous, même au cours d'une expansion lente sur plusieurs millions d'années.
Oui, voilà. Enfin, sauf si la civilisation Martienne avait la même origine que la notre.

Mais perso je ne suis pas persuadé que même des millions d'années suffiraient pour qu'une civilisation lointaine arrive jusqu'à nous. D'accord, si elle se dépêche, en essaimant de système en système, oui. Mais si elle se répandait en prenant le temps de coloniser, tout serait beaucoup plus lent. S'il faut 100 ans pour arriver sur un système, 500 ans pour terraformer, 1000 ans pour se multiplier et saturer la planète et vouloir aller plus loin, on est sur un rythme de croissance assez lent.

Bref, j'ai quand même assez confiance en la vie dans l'univers.
Avatar de l’utilisateur
Altay
Evêque
Messages : 415
Inscription : sam. mai 07, 2016 12:04 pm

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Altay »

Deimoss a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:19 am Une image qui montre la capacité du module de descente et atterrissage à se guider avec précision
En rouge, là où il ne fallait pas atterrir. 8)7

Sans l'échelle c'est vachement moins parlant quand même. :)
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 7887
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Kardwill »

Yusei a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:39 am
Kardwill a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:30 am la vraie cata serait de trouver les ruines d'une civilisation extraterrestre, puisque cela voudrait dire que la vie intelligente est courante, mais qu'au cours des milliards d'années qui ont précédé, pour une raison ou pour une autre, aucune n'a survécu assez longtemps pour arriver jusqu'à nous, même au cours d'une expansion lente sur plusieurs millions d'années.
Oui, voilà. Enfin, sauf si la civilisation Martienne avait la même origine que la notre.

Mais perso je ne suis pas persuadé que même des millions d'années suffiraient pour qu'une civilisation lointaine arrive jusqu'à nous. D'accord, si elle se dépêche, en essaimant de système en système, oui. Mais si elle se répandait en prenant le temps de coloniser, tout serait beaucoup plus lent. S'il faut 100 ans pour arriver sur un système, 500 ans pour terraformer, 1000 ans pour se multiplier et saturer la planète et vouloir aller plus loin, on est sur un rythme de croissance assez lent.

Bref, j'ai quand même assez confiance en la vie dans l'univers.

Vu que ce serait à priori une croissance exponentielle (improbable qu'une seule mission vers une seuls planète soit envoyée à chaque "cycle"), même avec un "pas de temps" de plusieurs milliers d'années, après quelques centaines d'itérations en un million d'années, ça ferait quand même une expansion qui couvre beaucoup de terrain de plus en plus vite.
Avec un "pas de temps" assez long (et l'univers en a beaucoup, du temps), la seule chose qui peut empêcher un "remplissage galactique", c'est l'extinction totale de la civilisation expansionniste, ou l'impossibilité pure et simple d'une colonisation interstellaire (en raison des difficultés du voyage, de la logistique démentielle de l'expédition, du caractère inhospitalier des planètes, ou autre) qui "emprisonne" une espèce dans son système solaire d'origine jusqu'à la mort de celui-ci.

J'ai moi aussi confiance en la vie dans l'univers. Mais cette confiance veut dire que je crois beaucoup moins à la possibilité du voyage interstellaire.
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)
Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 8758
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Yusei »

Kardwill a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:49 am improbable qu'une seule mission vers une seuls planète soit envoyée à chaque "cycle"
Vraiment ?
À mon avis si un jour on se lance dans le voyage interstellaire on enverra un truc vers Alpha du Centaure, mais je ne suis pas sûr qu'on essaime dans toutes les directions.
Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6758
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Vorghyrn »

Deimoss a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:19 am Une image qui montre la capacité du module de descente et atterrissage à se guider avec précision
Image
En rouge, là où il ne fallait pas atterrir. 8)7

c'est quoi l'échelle ? parce que si le point est à l'échelle du module par rapport à la carte, c'est en effet impressionnant. Si 1cm c'est 100km, il y avait de la marge ;)
Mon blog JDR : De l'autre Côté de l'écran. critiques de JDR et techniques de jeu, surtout en solo

Mon site d'écriture : Imaginaires lointains. Récits cyberpunks, CR littéraires de solo medfan et un projet d'univers sous forme de wiki
 
Avatar de l’utilisateur
zanwot
Transcendé
Messages : 746
Inscription : jeu. août 23, 2007 4:16 pm

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par zanwot »

Yusei a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:55 am
Kardwill a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:49 am improbable qu'une seule mission vers une seuls planète soit envoyée à chaque "cycle"
Vraiment ?
À mon avis si un jour on se lance dans le voyage interstellaire on enverra un truc vers Alpha du Centaure, mais je ne suis pas sûr qu'on essaime dans toutes les directions.


Tout le principe de l'équation de Drake et du paradoxe de Fermi, c'est que si en technologie moderne + 1000 ans une civilisation (comme la notre) envoie "un truc" vers Alpha du Centaure, il n'y a pas de raison (sans filtre justement) qu'en 10 millions d'année de plus elle n'en envoie pas dans une grosse portion de la galaxie (nombres à la louche, mais c'est l'idée).
Si on peut envoyer une sonde à Alpha du Centaure, on peut en envoyer dans un système à 100 années lumière, technologiquement ça ne change pas tant que ça. Etc.
La galaxie ayant 13 milliards d'année, cette échelle de temps c'est rien, donc si une civilisation a atteint ce stade dans le passé, elle devrai s'être ainsi étendue.
ImageImageImageImageImage

 
Avatar de l’utilisateur
lepropre
Dieu de l'hygiène
Messages : 6195
Inscription : mer. janv. 27, 2010 11:41 am

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par lepropre »

Yusei a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:55 am
Kardwill a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:49 am improbable qu'une seule mission vers une seuls planète soit envoyée à chaque "cycle"
Vraiment ?
À mon avis si un jour on se lance dans le voyage interstellaire on enverra un truc vers Alpha du Centaure, mais je ne suis pas sûr qu'on essaime dans toutes les directions.
Dans un premier temps certainement.
Mais dans un second temps ? Une fois qu'on aura réussi à coloniser Alpha du centaure on fera 1 autre planète. Puis peut être qu'on en tentera 2 d'un coup ar on aura 3 bases de départ.
Quand nous aurons à ce rythme lent colonisé 50 planètes chacune pourra lancer ses propres missions.

De toute façon vous êtes tous à côté de la plaque :
ET, Stargate, Predator, Indiana Jones 4,...

Hollywood nous a prouvé que la vie extraterrestre existait et été venue sur terre.
Pas la peine d'aller sur Mars pour le savoir !
 
Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 8758
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Yusei »

zanwot a écrit : ven. févr. 19, 2021 10:14 am Si on peut envoyer une sonde à Alpha du Centaure, on peut en envoyer dans un système à 100 années lumière, technologiquement ça ne change pas tant que ça.
Ce que ça change, c'est que si c'est dangereux, s'il faut 500 ans pour arriver et encore 500 ans pour avoir un habitat confortable, je ne suis pas sûr que ce soit fait de manière massive, même en prenant le temps. En tout cas nous, les humains, n'avons pas l'air très motivés pour faire des sacrifices pour les générations futures.

Je me trompe peut-être, mais je trouve un peu simplificateur de dire que le temps n'est pas important. Il doit y avoir un seuil au delà duquel ce n'est plus intéressant de partir.

Disons que si on peut, partant d'une étoile, arriver à la suivante en ~20 ans, j'ai confiance dans le fait que des gens voudront le faire, et donc je m'attendrais à voir une galaxie colonisée. S'il faut des centaines d'années, je me demande si l'obstacle ce n'est pas juste le manque de motivation.
Avatar de l’utilisateur
zanwot
Transcendé
Messages : 746
Inscription : jeu. août 23, 2007 4:16 pm

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par zanwot »

Yusei a écrit : ven. févr. 19, 2021 10:25 am
zanwot a écrit : ven. févr. 19, 2021 10:14 am Si on peut envoyer une sonde à Alpha du Centaure, on peut en envoyer dans un système à 100 années lumière, technologiquement ça ne change pas tant que ça.
Ce que ça change, c'est que si c'est dangereux, s'il faut 500 ans pour arriver et encore 500 ans pour avoir un habitat confortable, je ne suis pas sûr que ce soit fait de manière massive, même en prenant le temps. En tout cas nous, les humains, n'avons pas l'air très motivés pour faire des sacrifices pour les générations futures.

Je me trompe peut-être, mais je trouve un peu simplificateur de dire que le temps n'est pas important. Il doit y avoir un seuil au delà duquel ce n'est plus intéressant de partir.
Moi je parlait de sondes automatisées pour enlever cette limitation.
Cela étant dit c'est justement un filtre possible: voyage interstellaire juste pas pratique.
Par contre, SI on envoi sur Alpha du Centaure une colonie et qu'elle est viable, 10 mille ans plus tard il n'y a pas de raison qu'elle ne soit une nouvelle civilisation qui colonise un nouveau système. Et ainsi de suite de proche en proche.
 
ImageImageImageImageImage

 
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 7887
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Kardwill »

Ben justement, l'un des "filtres" possible, c'est "la colonisation interstellaire est simplement trop compliquée et trop gourmande en ressources pour que quiconque arrive à le faire"
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)
Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 8758
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Yusei »

Kardwill a écrit : ven. févr. 19, 2021 10:30 am Ben justement, l'un des "filtres" possible, c'est "la colonisation interstellaire est simplement trop compliquée et trop gourmande en ressources pour que quiconque arrive à le faire"
C'est ce que je dis, oui.
Pour revenir au début du débat, je disais que trouver de la vie ailleurs ne m'inquiéterait pas trop par rapport au paradoxe de Fermi. Par contre, si on se met à être capable de voyager très vite et de terraformer rapidement les planètes, là oui, je me dirai que c'est mauvais signe qu'on n'ait jamais rencontré de voisins :)
Dernière modification par Yusei le ven. févr. 19, 2021 10:34 am, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
cdang
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2032
Inscription : jeu. avr. 30, 2015 10:23 am
Localisation : Le Havre

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par cdang »

Deimoss a écrit : ven. févr. 19, 2021 8:17 am Il y a aussi un dispositif permettant de produire de l'oxygène à partir de l’atmosphère martienne, MOXIE afin de voir la faisabilité de cette option pour d'éventuelles missions habitées.
C'est pas forcément un bonne idée.
--
Vous êtes mort
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 7887
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Kardwill »

Yusei a écrit : ven. févr. 19, 2021 10:25 am Disons que si on peut, partant d'une étoile, arriver à la suivante en ~20 ans, j'ai confiance dans le fait que des gens voudront le faire, et donc je m'attendrais à voir une galaxie colonisée. S'il faut des centaines d'années, je me demande si l'obstacle ce n'est pas juste le manque de motivation.
L'absence totale de retour sur investissement joue aussi. Déplacements lents = pas de commerce, pas de transport de voyageurs en dehors des colons initiaux, pas de "réfugiés" fuyant l'enfer de la planète mère surexploitée, pas d'envoi de ressources vers la planète mère. Pas de contrôle gouvernemental possible quand les coms mettent des années... En bref, un investissement collossal pour créer une nation autonome qui ne rapportera jamais rien à la "métropole". C'est vrai que la motivation risque de manquer.
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Dieu de la péninsule
Messages : 3827
Inscription : ven. févr. 15, 2008 7:40 pm

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Cyrano »

Yusei a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:55 am
Kardwill a écrit : ven. févr. 19, 2021 9:49 am improbable qu'une seule mission vers une seuls planète soit envoyée à chaque "cycle"
Vraiment ?
À mon avis si un jour on se lance dans le voyage interstellaire on enverra un truc vers Alpha du Centaure, mais je ne suis pas sûr qu'on essaime dans toutes les directions.
L'idée est que si l'on parvient à envoyer une poignée de colon vers Alpha du Centaure ou Tau Ceti et que la colonie survive pour s'installer durablement elle va se développer jusqu'à former une nouvelle société (même si cela prend quelques siècles). À partir de là, il est fort possible qu'elle décide à son tour d'envoyer une mission de colonisation vers une ou plusieurs destinations proches de 5 à 10 année lumière et fonde une colonie et l'histoire pourra se répéter.

Même si cela prend cela prendra peut-être 500, 1000 ou 1500 ans à chaque fois, à l'échelle de l'univers c'est bien peu !
 
La violence est le dernier refuge de l'incompétence (Isaac Asimov, Fondation)
Répondre