Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfray)

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 8758
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Yusei »

Cyrano a écrit : ven. févr. 19, 2021 11:01 am À partir de là, il est fort possible qu'elle décide à son tour d'envoyer une mission de colonisation vers une ou plusieurs destinations proches de 5 à 10 année lumière et fonde une colonie et l'histoire pourra se répéter.
Même si cela prend cela prendra peut-être 500, 1000 ou 1500 ans à chaque fois, à l'échelle de l'univers c'est bien peu !
J'ai bien compris l'idée, mais je pense que ça dépend si on a une croissance exponentielle ou "juste" un disque qui s'agrandit à partir de l'étoile de départ. Si on étend le diamètre du disque de 5 années lumières tous les 1000 ans, en un million d'années on aura fait 5000 années lumière, ce qui est pas mal, mais pas énorme face aux 100 000 années lumières de diamètre de la galaxie. Une civilisation qui aurait commencé il y a 4 millions d'années (au moment de l'apparition de la vie sur Terre) aurait un diamètre de 20 000 années lumière, et donc ne nous aurait pas forcément atteint. (edit: je dis n'importe quoi, bien sûr, la vie est apparue il y a 4 MILLIARDS d'années) C'est sans compter que quand on agrandit le diamètre, la périphérie augmente beaucoup plus et ne serait pas forcément très dense.

Ce sont des chiffres qui ne veulent pas dire grand chose, mais bon voilà, je ne pense pas qu'on puisse tabler sur une croissance exponentielle si les voyages sont lents.
Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3934
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Nolendur »

Il est clair que le facteur limitant n'est pas la vitesse de la lumière en elle même (même si je suis assez pessimiste à cause de tous les autres facteurs, qui peuvent en plus se cumuler).

Admettons que la vitesse d'expansion soit de 1 a.l. tous les 1000 ans. C.-à-d. qu'il faille 4000 ans pour atteindre Alpha du Centaure, s'y implanter et développer la société jusqu'à ce qu'elle atteigne le niveau techno-industriel de la société mère (ce qui est carrément faisable, même si on ne dépasse jamais 1% de la vitesse de la lumière). Alors ça veut dire qu'une civilisation peut traverser la galaxie en 100 millions d'année (moins d'1% de l'âge de l'univers). Si une civilisation avait prospéré n'importe où dans la galaxie à l'époque des dinosaures, elle pourrait largement nous avoir atteint entre temps.

Pareil pour le nombre de planètes. Admettons que pour tout un tas de raisons économiques et sociales, une civilisation ne se permette de lancer une mission de colonisation que tous les 4000 ans (c'est quand mêle assez prudent). La planète mère lance une mission, puis 4000 ans plus tard la planète mère et la première colonie en lance chacune une, puis 4000 ans après il y en 4 de plus, etc. Au bout de 100 millions d'années la progression géométrique est tellement explosive qu'on obtient des nombre inconcevables (plus que le nombre de particules dans l'univers observable). En "nombre de systèmes" (indépendamment des contraintes de vitesse), tous les systèmes de la galaxie pourraient être occupés en seulement 200 000 ans.
Pour mes petits jeux et bricolages, c'est ici : jeux de rôle perso et aides de jeu.
_________________
Quand les gens disent « il faut vivre avec son temps », ils veulent dire en réalité : « vous devez vivre à ma façon ».
Terry Pratchett
Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 8758
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Yusei »

Nolendur a écrit : ven. févr. 19, 2021 11:24 am La planète mère lance une mission, puis 4000 ans plus tard la planète mère et la première colonie en lance chacune une, puis 4000 ans après il y en 4 de plus, etc.
Alors il faut quand même que les planètes "au centre" du disque d'expansion puissent atteindre de nouvelles planètes. Au bout d'un moment, tu es limité par la vitesse de déplacement, puisque tu risques de lancer des missions qui trouveront les planètes déjà colonisées, quand elles arriveront, des millénaires plus tard.

J'ai vraiment du mal à imaginer que des missions de colonisation plus longues qu'une vie humaine puissent intéresser beaucoup de monde.
Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 3934
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Nolendur »

Yusei a écrit : ven. févr. 19, 2021 11:35 am
Nolendur a écrit : ven. févr. 19, 2021 11:24 am La planète mère lance une mission, puis 4000 ans plus tard la planète mère et la première colonie en lance chacune une, puis 4000 ans après il y en 4 de plus, etc.
Alors il faut quand même que les planètes "au centre" du disque d'expansion puissent atteindre de nouvelles planètes. Au bout d'un moment, tu es limité par la vitesse de déplacement, puisque tu risques de lancer des missions qui trouveront les planètes déjà colonisées, quand elles arriveront, des millénaires plus tard.

J'ai vraiment du mal à imaginer que des missions de colonisation plus longues qu'une vie humaine puissent intéresser beaucoup de monde.
Oui, je suis d'accord avec toi. Mais c'était juste pour souligner qu'une progression géométrique est un truc qui explose les limites. Dans les faits, même si seule l'enveloppe d'expansion (pas seulement les tous derniers systèmes, l'enveloppe a quand même une petite épaisseur vu que les colonisateurs peuvent probablement "enjamber" un ou deux systèmes) bénéficie de ce taux, c'est suffisant pour que les colons se répandent comme un feu de paille. Et en plus, la progression géométrique assure que l'intérieur de la sphère se remplit rapidement autant qu'il est possible, laissant bien peu de "trous".

EDIT: et encore une fois, je précise que je ne m'intéresse qu'à l'aspect "limites physiques imposées par la vitesse de la lumière". En réalité je suis assez pessimiste quand à la faisabilité social, politique, énergétique, écologique, etc. de ce genre d'expansion. Mon propos est juste d'évacuer la vitesse de la lumière de la liste des facteurs limitants.
Pour mes petits jeux et bricolages, c'est ici : jeux de rôle perso et aides de jeu.
_________________
Quand les gens disent « il faut vivre avec son temps », ils veulent dire en réalité : « vous devez vivre à ma façon ».
Terry Pratchett
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Dieu de la péninsule
Messages : 3827
Inscription : ven. févr. 15, 2008 7:40 pm

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Cyrano »

Nolendur a écrit : ven. févr. 19, 2021 11:51 am
Yusei a écrit : ven. févr. 19, 2021 11:35 am
Nolendur a écrit : ven. févr. 19, 2021 11:24 am La planète mère lance une mission, puis 4000 ans plus tard la planète mère et la première colonie en lance chacune une, puis 4000 ans après il y en 4 de plus, etc.
Alors il faut quand même que les planètes "au centre" du disque d'expansion puissent atteindre de nouvelles planètes. Au bout d'un moment, tu es limité par la vitesse de déplacement, puisque tu risques de lancer des missions qui trouveront les planètes déjà colonisées, quand elles arriveront, des millénaires plus tard.

J'ai vraiment du mal à imaginer que des missions de colonisation plus longues qu'une vie humaine puissent intéresser beaucoup de monde.
Oui, je suis d'accord avec toi. Mais c'était juste pour souligner qu'une progression géométrique est un truc qui explose les limites. Dans les faits, même si seule l'enveloppe d'expansion (pas seulement les tous derniers systèmes, l'enveloppe a quand même une petite épaisseur vu que les colonisateurs peuvent probablement "enjamber" un ou deux systèmes) bénéficie de ce taux, c'est suffisant pour que les colons se répandent comme un feu de paille. Et en plus, la progression géométrique assure que l'intérieur de la sphère se remplit rapidement autant qu'il est possible, laissant bien peu de "trous".

EDIT: et encore une fois, je précise que je ne m'intéresse qu'à l'aspect "limites physiques imposées par la vitesse de la lumière". En réalité je suis assez pessimiste quand à la faisabilité social, politique, énergétique, écologique, etc. de ce genre d'expansion. Mon propos est juste d'évacuer la vitesse de la lumière de la liste des facteurs limitants.
un facteur qui affecterait profondément le modèle serait si une technologie de stockage des humains est possible ou non. On rentre dans le domaine de l'anticipation, mais si la cryogénie ou un équivalent est suffisamment avancée pour permettre de conserver une personne pendant la durée du trajet, la réticence aux longs voyages diminuerait significativement (reste évidemment le souci de maintenir en état le vaisseau durant cette période)

Une autre possibilité serait que le développement de l'intelligence artificielle et de la robotique permettre d'envoyer des machines préparer la colonisation de sorte que les humains arrivent dans une colonie relativement stable
La violence est le dernier refuge de l'incompétence (Isaac Asimov, Fondation)
Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 8758
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Yusei »

Cyrano a écrit : ven. févr. 19, 2021 12:05 pm L'autre possibilité serait le développement de l'intelligence artificielle et de la robotique où l'arriver des colons serait anticipé en envoyant des machines préparer la colonisation
Ça, pour le coup, c'est certainement possible.
Le risque c'est qu'au final le "vrai départ" n'ait jamais lieu parce qu'il faudrait quand même se taper tout le voyage.
Avatar de l’utilisateur
Deimoss
Dieu des spaces marines
Messages : 6378
Inscription : mar. sept. 18, 2007 9:27 am

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Deimoss »

Vorghyrn a écrit : ven. févr. 19, 2021 10:07 am c'est quoi l'échelle ? parce que si le point est à l'échelle du module par rapport à la carte, c'est en effet impressionnant. Si 1cm c'est 100km, il y avait de la marge ;)
Image
 
La mort, c'est quand t'as plus de pièces de rechange.
Avatar de l’utilisateur
Udo Femi
Dieu des langues de poulpes
Messages : 21778
Inscription : mer. juil. 12, 2006 4:41 pm
Localisation : Genève
Contact :

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Udo Femi »

Cyrano a écrit : ven. févr. 19, 2021 12:05 pm Une autre possibilité serait que le développement de l'intelligence artificielle et de la robotique permettre d'envoyer des machines préparer la colonisation de sorte que les humains arrivent dans une colonie relativement stable

Normalement, si la techno est bien faite, une fois les IA et les robots installés là-bas, ils indiqueront aux humains que "merci beaucoup c'est plus la peine de venir on se débrouille très bien sans vous"
:lol:
Mon blog: http://www.udo-prod.com avec La Superclique gratuite et les Aventures Spears & Sandals d'Agôn !
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 7887
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Kardwill »

Udo Femi a écrit : ven. févr. 19, 2021 12:35 pm
Cyrano a écrit : ven. févr. 19, 2021 12:05 pm Une autre possibilité serait que le développement de l'intelligence artificielle et de la robotique permettre d'envoyer des machines préparer la colonisation de sorte que les humains arrivent dans une colonie relativement stable

Normalement, si la techno est bien faite, une fois les IA et les robots installés là-bas, ils indiqueront aux humains que "merci beaucoup c'est plus la peine de venir on se débrouille très bien sans vous"
:lol:

Ca ferait un bon thème de civilisation-machine pour Stellaris, ça ^^
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Dieu de la péninsule
Messages : 3827
Inscription : ven. févr. 15, 2008 7:40 pm

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Cyrano »

Yusei a écrit : ven. févr. 19, 2021 12:07 pm
Cyrano a écrit : ven. févr. 19, 2021 12:05 pm L'autre possibilité serait le développement de l'intelligence artificielle et de la robotique où l'arriver des colons serait anticipé en envoyant des machines préparer la colonisation
Ça, pour le coup, c'est certainement possible.
Le risque c'est qu'au final le "vrai départ" n'ait jamais lieu parce qu'il faudrait quand même se taper tout le voyage.
Effectivement, mais au moins cela permettra de vendre "une vie meilleure pour vos enfants" ce qui est à mon sens un argument extrêmement puissant !
Même en étant optimiste, si la perspective est de voyager 20 ans et de voir ses descendants condamnés à s'épuiser à rendre un monde habitable pendant des générations, je doute qu'on ait beaucoup d'initiatives de colonisation et on va certainement manquer de volontaire (ou alors cela veut dire que monde qu'on quitte est encore pire !).
À l'inverse si on promet aux colons qu'ils arriveront dans un environnement (relativement) confortable et que la nouvelle planète offrira des opportunités incroyables pour soi et/ou une vie meilleur pour nos enfants, je suis sûr que nombreux seront les volontaires (par exemple : plus d'espace pour une société souffrant de surpopulation, l'ascension sociale par le biais de formations entièrement financé durant les 20 années de voyage, la perspective de s'accomplir si le chômage de masse est un problème, s'échapper à une vie de besogne, ou prendre un nouveau départ par exemple).

Udo Femi a écrit : ven. févr. 19, 2021 12:35 pm
Cyrano a écrit : ven. févr. 19, 2021 12:05 pm Une autre possibilité serait que le développement de l'intelligence artificielle et de la robotique permettre d'envoyer des machines préparer la colonisation de sorte que les humains arrivent dans une colonie relativement stable

Normalement, si la techno est bien faite, une fois les IA et les robots installés là-bas, ils indiqueront aux humains que "merci beaucoup c'est plus la peine de venir on se débrouille très bien sans vous"
:lol:
C'et le risque, surtout qu'une des théories serait assez logiquement d'envoyer des robots capables de se répliquer en utilisant les matériaux locaux :mrgreen:
(le concept de sonde de Von Neumann est d'ailleurs assez intéressant)
La violence est le dernier refuge de l'incompétence (Isaac Asimov, Fondation)
Hubeuh
Initié
Messages : 182
Inscription : mer. mars 16, 2005 9:24 pm

Re: Science : pourquoi personne ne nous aime

Message par Hubeuh »

Hello !
Pour remettre une pièce dans votre machine :
https://www.youtube.com/watch?v=tMkpjjjDRYI
Le temps perdu ne se rattrape jamais.
Avatar de l’utilisateur
cdang
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2032
Inscription : jeu. avr. 30, 2015 10:23 am
Localisation : Le Havre

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par cdang »

Cyrano a écrit : ven. févr. 19, 2021 1:26 pm Effectivement, mais au moins cela permettra de vendre "une vie meilleure pour vos enfants"

Image
--
Vous êtes mort
Avatar de l’utilisateur
cdang
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2032
Inscription : jeu. avr. 30, 2015 10:23 am
Localisation : Le Havre

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par cdang »

Perceverance a trouvé 100 balles. (Copyright les Belges de France Inter)
--
Vous êtes mort
Avatar de l’utilisateur
Deimoss
Dieu des spaces marines
Messages : 6378
Inscription : mar. sept. 18, 2007 9:27 am

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Deimoss »

dans les autres images WOW!
Image
Le module de descente de Perseverance en pleine descente justement sous son parachute. Le tout photographié par Le Mars Reconnaissance Orbiter à... 700km de distance. :rock
La mort, c'est quand t'as plus de pièces de rechange.
Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 4472
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par rogre »

Mars ça craint: personne à l'horizon, pas de comité d'accueil, rien quoi…

https://twitter.com/i/status/1362274214707924993
"La description d'un Casusien moyen: un expert en tout, une incapacité à communiquer, la légèreté d'un tractopelle et l'empathie d'une brique." :P (glamourous.sam)
Répondre