Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfray)

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Répondre
Marcel Ix
Initié
Messages : 117
Inscription : mar. nov. 16, 2010 10:25 am

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Marcel Ix »

Elles sont pas zonées les vacances de la Toussaint non ?
:??:
Avatar de l’utilisateur
Highlandjul
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2670
Inscription : lun. avr. 18, 2011 3:19 pm
Localisation : Lille

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Highlandjul »

Je confirme. C'est tout le monde en même temps. Pas de zone.
Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 14304
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Erwan G »

Non, il n'y a pas de zone pour les vacances de la Toussaint. Et si c'est J+15, le fait générateur de la baisse est le début du confinement.
💖 Je suis Yoann 💖
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3277
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Léonard »

M a écrit : sam. nov. 14, 2020 2:56 am Hein? Les vacances de la Toussaint ont commencé il y a un mois.
Elles se sont terminées dans le confinement.
Et c'est par zone, donc on verrait des différences significatives par région.

Les vacances de Toussaint ont commencé il y a quatre semaines, pour tout le monde en même temps.

Est-ce que la baisse (à partir du 8 novembre, on dirait) ne s'expliquerait pas par le fait que contrairement au mois de mars, on a déjà tous les outils (masques, tests...) pour un confinement vraiment efficace ?
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com
Avatar de l’utilisateur
Meninho
Banni
Messages : 1486
Inscription : ven. juin 01, 2012 8:03 pm
Localisation : Andorre-la-Vieille

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Meninho »

Udo Femi a écrit : jeu. nov. 12, 2020 3:52 pm Allez, laissons les esprits obscurs ou dérangés (je parle des complotistes, hein !) là où ils devraient être et parlons Science !, pour changer.
Un papier justement publié dans Science (donc pas exactement le Journal of Indonesian Immunology Amateurs ou une revue de son bon copain qui vous en doit une).

https://science.sciencemag.org/content/ ... 07/tab-pdf

Preexisting and de novo humoral immunity to SARS-CoV-2 in humans

TLDR: on trouve des anticorps pré-existants anti-COVID19 dûs à des infections par d'autres coronavirus de saison relativement peu souvent chez l'adulte (15%) mais plus d'une fois sur deux chez des 5-16 ans. Ces anticorps sont capables de neutraliser in vitro l'entrée du SARS CoV-2 dans les cellules. Un début 'explication de la faible prévalence du Covid chez les plus jeunes ?

Un peu plus de détail:

- une partie de la population adulte non-contaminée par le SARS CoV-2 mais qui a été relativement récemment infectée par un autre coronavirus bénin de saison ("le rhume") possède des anticorps néanmoins capables de se fixer à la protéine S de SARS CoV-2.
C'est pas fréquent (5 sujets sur 34 = 15%) mais c'est néanmoins significatif: c'est ce qu'on appelle une réaction croisée.

- ces anticorps pré-existants sont en outre capables de neutraliser in vitro l'entrée du virus dans les cellules, même si c'est de manière moins efficaces que des "vrais" anticorps spécifiques retrouvés dans le sang des patients Covid 19. Comme la protéine S du SARS CoV-2 et les protéines S des autres coronavirus sont relativement similaires d'un point de vue structural, des anticorps pré-existants vont pouvoir s'y attacher mais moins efficacement que des anticorps récemment générés contre SARS CoV-2 spécifiquement.

- les chercheurs sont allés vérifier chez la population pédiatrique la présence de ces anticorps pré-existants. Et c'est là que ça devient imporessionnant: 43% (21/48) des sujets entre 0-17 ans possèdent de ces anticorps à réaction croisée, et si on se conncentre uniquement sur les 6-16 ans de cette même cohorte on monte à 62%. Le groupe témoin "jeunes adultes" (17-25 ans) ne démontre qu'un seul sujet positif sur 46.

- Ca a des implications sur la recherche d'un vaccin: les domaines de la proéine S reconnus par les anticorps pré-existants font de bonnes cibles pour un vaccin, vu que même des anticorps "pas très spécialisés" sont capable de bloquer l'entrée du SARS CoV-2 en s'y fixant.

- Ca peut aussi amener un début d'explication du faible taux de Covid déclaré chez les enfants/jeunes ados que l'on constate en Europe mais aussi d'une manière générale, pourquoi les pays pauvres ne subissent pas d'hécatombe suite à la pandémie (la pyramide des âges qui est complètement inversée avec la nôtre). Les populations pédiatriques présentant une prévalence d'infection aux coronavirus de saison bien supérieure à celle des adultes, ceci expliquerait cela.

Maintenant, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit... et une hirondelle ne fait pas le printemps.
C'est de la recherche sérieuse, bien menée, carrée (ils ont fait différents tests de détection des anticorps et de neutralisation du virus afin de ne pas biaiser leurs résultats) mais effectuée sur un relatif faible nombre (cohortes de 100-200 patients). Les résultats sont obtenus in vitro avec des systèmes artificiels d'infection - néanmoins solidement validés par le passé.

Les auteurs ne tirent pas de conclusions hâtives et larges mais se permettent d'ouvrir des pistes qui demanderont à être confirmées. Les écoles ne vont pas devenir désormais des lieux sanctuaires où aucune infection n'arrive chez les enfants: l'immunité conférée par ces anticorps pré-existant ne sera que parcellaire et bien moins efficace qu'une immunité acquise post-infection ou bien post-vaccination. C'est un pis-aller mais qui répété sur une large population à grande échelle pourrait expliquer la prévalence relativement faible observée chez les -16 ans. Maintenant, ceux-ci sont-ils complètement protégés ou bien porteurs asymptomatiques ? La question rese entière mais on a déjà un début de piste...

Est-ce que cela expliquerait aussi le plus faible nombre de morts dans les pays asiatiques qui ont été plus touchés par les précédents SRAS et dont la population n'est pas vraiment jeune ?
Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 8051
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Kandjar »

le Zakhan Noir a écrit : sam. nov. 14, 2020 1:25 am
bashar29 a écrit : ven. nov. 13, 2020 11:32 pm Si je suis bien les données il semble que la dynamique de contamination ralentisse assez fort, c’en est presque surprenant.
Plus qu’à espérer que ce soit durable.

il y a une thèse  désagréable qui commence à sortir, c'est que ça correspond au J+15 des vacances de la Toussaint, quand les gosses n'étaient plus à l'école quoi...  ce qui serait un mauvais présage si c'était vrai

Encore plus désagréable : on est à J+15 de la rentrée. Coïncidence ?
Dieu des mecs un peu trop naïfs
dK synergique for ever
ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Fytzounet
Prophète
Messages : 964
Inscription : ven. mars 31, 2017 9:25 pm
Localisation : L'Haÿ-Les-Roses

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Fytzounet »

M a écrit : sam. nov. 14, 2020 2:56 am Hein? Les vacances de la Toussaint ont commencé il y a un mois.
Elles se sont terminées dans le confinement.
Et c'est par zone, donc on verrait des différences significatives par région.

Les vacances de Toussaint sont les mêmes pour tout le monde  :charmeur
Avatar de l’utilisateur
Tignace
Initié
Messages : 113
Inscription : dim. mai 07, 2017 11:05 pm

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Tignace »

La mise en place des couvre-feux dans certaines métropoles est tombée en même temps que le début des vacances de Toussaint. Il semblerait que le taux d'incidence baisse plus vite dans ces métropoles que la moyenne. Alors, espérons que la méthode du couvre-feu porte des fruits. En tout cas, à St Etienne la baisse du taux d'incidence est très nette et bientôt on devrait passer le place de numéro un à d'autre.

N'oublions pas que tout le monde n'a pas repris à la rentrée et ces métropoles ont souvent des pôles étudiants. A quel point la fermeture des facs va peser sur la tendance ? Comme toutes les autres mesures, on est sur de rien. Mais dans mon quartier, université fermée ça donne l'effet d'un couvre-feu doublé d'un semi-confinement.
Avatar de l’utilisateur
Highlandjul
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2670
Inscription : lun. avr. 18, 2011 3:19 pm
Localisation : Lille

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Highlandjul »

Tignace a écrit : sam. nov. 14, 2020 9:21 am La mise en place des couvre-feux dans certaines métropoles est tombée en même temps que le début des vacances de Toussaint. Il semblerait que le taux d'incidence baisse plus vite dans ces métropoles que la moyenne. Alors, espérons que la méthode du couvre-feu porte des fruits. En tout cas, à St Etienne la baisse du taux d'incidence est très nette et bientôt on devrait passer le place de numéro un à d'autre.

N'oublions pas que tout le monde n'a pas repris à la rentrée et ces métropoles ont souvent des pôles étudiants. A quel point la fermeture des facs va peser sur la tendance ? Comme toutes les autres mesures, on est sur de rien. Mais dans mon quartier, université fermée ça donne l'effet d'un couvre-feu doublé d'un semi-confinement.
A Lille, le 100% distanciel a été mis en place avant, de mémoire c'était la semaine juste avant les vacances mais je vérifie.

 
Avatar de l’utilisateur
bashar29
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1804
Inscription : dim. août 26, 2012 9:52 pm
Localisation : BZH - Rennes

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par bashar29 »

Léonard a écrit : sam. nov. 14, 2020 7:19 am  
Est-ce que la baisse (à partir du 8 novembre, on dirait) ne s'expliquerait pas par le fait que contrairement au mois de mars, on a déjà tous les outils (masques, tests...) pour un confinement vraiment efficace ?
Ca serait une bonne nouvelle. Ca voudrait dire qu'avec un confinement moins dur, on obtient un aussi bon résultat qu'en début d'année.
Il me semble qu'en mars/avril on n'avait pas cet indicateur de taux de contamination d'ailleurs, en l'absence de politique de tests a grande échelle. Je ne suis pas sur du coup qu'on dispose des données pour comparer sur cet axe là.
Est-ce que le fait que certaines zones ont d'ores et déjà un % de la population non nul qui a déjà été au contact du virus (je sais pas, 15 ou 20%) ne freinerai pas aussi un peu le truc? Peut être à la marge, mais couplé aux masques, gestes barrière, prise de conscience etc. cela finirait par impacter sensiblement le fameux R?
 
Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 11397
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : dans le quartier perse de Paris

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par le Zakhan Noir »

Kandjar a écrit : sam. nov. 14, 2020 8:29 am
le Zakhan Noir a écrit : sam. nov. 14, 2020 1:25 am
bashar29 a écrit : ven. nov. 13, 2020 11:32 pm Si je suis bien les données il semble que la dynamique de contamination ralentisse assez fort, c’en est presque surprenant.
Plus qu’à espérer que ce soit durable.

il y a une thèse  désagréable qui commence à sortir, c'est que ça correspond au J+15 des vacances de la Toussaint, quand les gosses n'étaient plus à l'école quoi...  ce qui serait un mauvais présage si c'était vrai

Encore plus désagréable : on est à J+15 de la rentrée. Coïncidence ?

La légère décrue est observée depuis le 11 novembre, soit J+15 après les derniers jours d'octobre qui étaient encore pendant les vacances.  Bon après, oui, j'espère que le couvre feu ou le confinement jouent aussi (c'est tellement pénible et ravageur , autant que ce soit efficace), mais je le soulignais car si c'était pertinent, ça voudrait vraiment dire que les clusters scolaires sont sous évalués
 
Expliquer une blague, c'est comme disséquer une grenouille. On comprend le mécanisme, mais elle n'y survit pas (Mark Twain, un peu modifié)
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3277
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Léonard »

bashar29 a écrit : sam. nov. 14, 2020 11:31 am Est-ce que le fait que certaines zones ont d'ores et déjà un % de la population non nul qui a déjà été au contact du virus (je sais pas, 15 ou 20%) ne freinerai pas aussi un peu le truc?
Effet peut-être renforcé par le fait qu'une plus forte proportion des gens qui ne prennent pas de précautions (ou qui ne peuvent pas en en prendre suffisamment, du fait de leur emploi par exemple) ont déjà été contaminés.
 
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com
Avatar de l’utilisateur
M
La Source
Messages : 2081
Inscription : mar. juil. 29, 2003 8:50 pm
Localisation : Lutèce

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par M »

Bon j'arrête de parler de dates de vacances c'est visiblement un sujet trop technique pour moi :)

bashar29 a écrit : sam. nov. 14, 2020 11:31 am Est-ce que le fait que certaines zones ont d'ores et déjà un % de la population non nul qui a déjà été au contact du virus (je sais pas, 15 ou 20%) ne freinerai pas aussi un peu le truc? Peut être à la marge, mais couplé aux masques, gestes barrière, prise de conscience etc. cela finirait par impacter sensiblement le fameux R?

Le R0 baisse dans la même proportion que l'immunité.
C'est d'ailleurs comme cela que tu calcules le seuil nécessaire pour l'immunité collective, c'est celui qui va faire passer le R0 en dessous de 1.
Membre émérite du comité de soutien à Léon Zitrone.
Plopinou
Evêque
Messages : 456
Inscription : mar. janv. 24, 2017 3:49 pm
Localisation : Lyon

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Plopinou »

le Zakhan Noir a écrit : sam. nov. 14, 2020 11:49 am
Kandjar a écrit : sam. nov. 14, 2020 8:29 am
le Zakhan Noir a écrit : sam. nov. 14, 2020 1:25 am

il y a une thèse  désagréable qui commence à sortir, c'est que ça correspond au J+15 des vacances de la Toussaint, quand les gosses n'étaient plus à l'école quoi...  ce qui serait un mauvais présage si c'était vrai

Encore plus désagréable : on est à J+15 de la rentrée. Coïncidence ?

La légère décrue est observée depuis le 11 novembre, soit J+15 après les derniers jours d'octobre qui étaient encore pendant les vacances.  Bon après, oui, j'espère que le couvre feu ou le confinement jouent aussi (c'est tellement pénible et ravageur , autant que ce soit efficace), mais je le soulignais car si c'était pertinent, ça voudrait vraiment dire que les clusters scolaires sont sous évalués


Il me semble (mais je me trompe peut-être) que si les clusters scolaires étaient sous évalués, on aurait du voir cette légère décrue 15 jours après le début des vacances scolaire pas 15 jours après un jour vers la fin des vacances, non?
 
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3277
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Science : pourquoi les univers parallèles quantiques sont la source du réchauffement climatique (Spécial Michel Onfr

Message par Léonard »

M a écrit : sam. nov. 14, 2020 1:06 pm Bon j'arrête de parler de dates de vacances c'est visiblement un sujet trop technique pour moi :)

Oui, laisse parler les vrais professionnels. Ceux qui en ont 16 semaines par an.
:charmeur
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com
Répondre