Critiques

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Lotin
Banni
Messages : 1417
Inscription : jeu. août 30, 2012 9:31 pm
Localisation : Toulouse

Re: Critiques

Message par Lotin » mer. mai 17, 2017 11:24 pm

1.) Quoi que c’est ?
The Star on the Shore
Image

2.) Vous en avez entendu parler où la première fois ?
Un vil tentateur sur le fil dédié au Grand Ancien.

3.) Achat compulsif, impulsif ou réflechi ?
J’ai hésité un moment puis je me suis décidé à laisser sa chance au projet lors du financement kickstarter.

4.) Vous pensiez trouver quoi ?
Un module sandbox sous la forme d’une petite ville avec des petites intrigues à découvrir au fil de l’exploration de la ville.

5.) Vous avez trouvé quoi ?
Ca, en partie seulement.

Le projet Kickstarter demandait 4000 $ et il en a rassemblé 34 633, convaincant 922 contributeurs dont votre serviteur. Le financement a débloqué tous les paliers présentés par le porteur du projet (de quelques illustrations, des cartes de bâtiments professionnelles, des personnages prétirés, une seconde aventure, une aide de jeu pour les investigateurs, des aides de jeu réalistes, des pnj et des lieux supplémentaires, etc.). Avant tout je salue la tenue du projet et les efforts consentis par l’auteur.

Alors sur la forme, nous avons un pdf (futur livre imprimé aux Etats-Unis) de 99 pages. Après un exposé rapide du fond de l’histoire, nous avons droit à une présentation de la ville de Rockport sur un peu plus d’une quarantaine de pages. Viennent ensuite quelques aides de jeu dont le scénario additionnel, Key to the Abyss, les cartes, les pnj, etc.

Plus précisément, que nous offre ce petit module écrit pour la dernière itération de l’AdC ? La petite ville de Rockport est donc le terrain de jeu de ce module sandbox. Le pitch amenant les personnages en ville est très clair et, il faut l’avouer peu original pour deux sous. Le docteur Timothy Jennings embauche les personnages pour retrouver une statue volée. Statue qui se trouve au centre d’un rituel impie dédié à l’invocation d’une larve stellaire, puis, pourquoi pas, de Cthulhu. Les évènements décrits pour l’historique du module sont rattachés au raid sur la Chapel of Contemplation de Boston et des pistes sont présentées pour raccrocher les wagons avec le scénario The Haunting (servant alors d’introduction, très faible, au module). Rien d’original et rien que ne puisse faire tout gardien prenant 5 minutes pour écrire un background rattaché à des éléments préexistants de l’Appel dans la gamme pléthorique. Ce point est sympa mais très très léger.

En mettant les pieds dans cette ville de la côte nord est américaine, les personnages vont se retrouver dans un endroit quelque peu décrépi. La population décroît, plusieurs bâtiments sont donc à l’abandon, les lieux présentent des façades abîmées à cause d’un brouillard surnaturel perpétuel. Chose étonnante, la vue depuis un ponton de la ville attire de nombreux artistes en herbe à travers l’état. Autant dire de suite que rien ne sera épargné aux personnages : des cultistes, un sombre secret, des profonds, un monstre intuable, des souterrains, un rituel, une sorcière de Salem, un fantôme, des zombis dans le cimetière, etc. La totale et ce sans la moindre once d’originalité. Je ne suis pas convaincu du tout, surtout dans un ensemble clos aussi réduit, cela donne l’impression qu’il y a quelque chose de louche à chaque maison, et c’est presque ça dans les faits.
De très nombreux défauts parsèment l’ouvrage. La présentation aurait demandé plus de travail. Se trouvent mélangées sous une même partie des informations qui n’ont rien à voir (par exemple dans un chapitre intitulé Spells nous trouvons la description (incomplète) de quelques sorts mais aussi de pnj). De plus, il manque parfois des informations. Je suis certain que les 99 pages (tout compris) sont une limite physique que l’auteur ne souhaitait absolument pas dépasser. Il aurait fallu consacrer un peu plus de temps à l’organisation du texte. La carte de la ville, format A3 et étalée sur deux pages est plutôt jolie mais véritablement gâchée par la forme. Des vignettes en haut ne sont pas bien orientées, les numéros d’appel de chaque point d’intérêt sont aussi dans le mauvais sens et sont distribués aléatoirement sur la carte, les noms des rues sont orientés aussi au hasard (dans le sens de la lecture, ou à 90° ou carrément à l’envers). Orienter la carte en mode portrait ne change rien, c’est un peu l’anarchie. Les quelques très rares plans de bâtiment (de qualité pro suite à un palier débloqué) sont quelconques. Certes le logiciel de DAO/PAO utilisé devait être pro mais c’est à peu près tout. Il y a pas mal d’aides de jeu, ce qui est un plus, mais le passage en qualité photoréaliste n’est clairement pas une réussite pour certains (notamment les plaques métalliques avec inscriptions qui sont horribles). Côté illustrations, celle de la couverture est très réussie (selon mes goûts bien entendu), celle de la 4e beaucoup moins déjà. Pour ce qui est de l’intérieur, la qualité s’étale de l’exécrable au banal, exception faite de deux ou trois (dont l’une correspondant au dessin fait par un enfant de 10 ans, pas de bol, elle est réussie et fait très (trop) pro). Les illustrations des grands méchants de l’histoire sont les pires de l’ouvrage, à la limite du ridicule. Impossible de montrer ça aux joueurs pour les mettre dans l’ambiance, ils ne pourront s’empêcher de pouffer de rire. Je ne vais pas me lancer dans une compilation exhaustives de tous les petits défauts car vous aurez déjà saisi le sens de mon retour.

Vous l’aurez compris, le plumage n’est pas exceptionnel, loin de là même, mais qu’en est-il du ramage ? Pas d’originalité comme souligné plus haut mais l’autre souci est que ce module sandbox peut être (et le sera forcément) résolu en une séance à peine de quelques heures. Il n’y a pas matière à faire vivre une histoire à un groupe plus de 5-6 heures à moins d’amender fortement le module (dans ce cas quel intérêt ? les ajouts à faire seraient bien plus conséquents que l’ouvrage de base). A quoi bon proposer un sandbox plutôt qu'un "bête" scénario ? La question reste entière. L’auteur prévient que le module est mortel et qu’une erreur peut conduire au décès des personnages (pas compliqué, presque toute la ville bosse pour la méchante secte). Cependant, il a oublié de préciser que le « scénario » bonus (palier du financement, un objet à trouver, une action à mener et voilà tout le scénario) pouvait flinguer tout son module (par la destruction de Rockport).

Les quelques échanges par mail avec le porteur du projet auront fini de me forger un avis.

Le saviez-vous ? La viande préférée d’une larve stellaire est la viande de mouton.

6.) Allez-vous vous en servir ?
Probable orgueil et vanité de ma part mais non car je suis certain de pouvoir trouver (écrire ?) mieux que cela.

7.) En conseilleriez-vous l'achat ?
Franchement non, totalement dispensable.

Présenter un CR de lecture, une critique, d’un pdf d’un projet encore en cours (les livres devraient être envoyés dans quelques jours), surtout s’ils sont négatifs, peut s’apparenter à une mise à mort ou à un manque de « loyauté ». Si certains pensent qu’il faudrait attendre la sortie officielle du produit, qu’ils m’en fassent la remarque et je la supprimerai pour la remettre à disposition à un moment plus opportun.

Avatar de l’utilisateur
eric
Initié
Messages : 186
Inscription : lun. nov. 17, 2014 8:25 pm

Re: Critiques

Message par eric » jeu. mai 18, 2017 7:11 am

Merci pour ce retour - je ne regrette pas de n'avoir pas backé (j'avais pas mal hésité). Je pensais le prendre via backerkit ou autre postks et ma décision est prise grâce à ton retour!
Bienvenue dans le dédale!

Avatar de l’utilisateur
Fenris_M
Evêque
Messages : 484
Inscription : dim. juil. 20, 2014 9:26 am
Localisation : Vincennes

Re: Critiques

Message par Fenris_M » ven. mai 19, 2017 1:37 pm

Dannemoge a écrit :
mer. mai 17, 2017 10:43 am

1.) Quoi que c'est ?

Timezero, un setting Savage Worlds de Gramel (non traduit)
ça tombe bien j'avais raté le message initial, merci
j'avais aussi trouvé le setting intéressant, avec des bonnes idées, mais les scénarios (les miroirs de Carthage et celui avec Charlemagne) m'avaient quand même refroidis en pratique, donc n'hésites pas à faire un retour sur la mise en pratique éventuelle

Avatar de l’utilisateur
Dannemoge
Transcendé
Messages : 758
Inscription : jeu. juil. 25, 2013 2:36 pm

Re: Critiques

Message par Dannemoge » ven. mai 19, 2017 2:07 pm

Fenris_M a écrit :
ven. mai 19, 2017 1:37 pm
Dannemoge a écrit :
mer. mai 17, 2017 10:43 am

1.) Quoi que c'est ?

Timezero, un setting Savage Worlds de Gramel (non traduit)
ça tombe bien j'avais raté le message initial, merci
j'avais aussi trouvé le setting intéressant, avec des bonnes idées, mais les scénarios (les miroirs de Carthage et celui avec Charlemagne) m'avaient quand même refroidis en pratique, donc n'hésites pas à faire un retour sur la mise en pratique éventuelle
Je te réponds sur le fil Savage Worlds, au cas où ça entraine d'autres questions (de toi ou d'autres).

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités