[CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
Kotora
Profane
Messages : 3
Inscription : dim. déc. 03, 2017 3:23 pm

[CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par Kotora » dim. déc. 03, 2017 4:07 pm

Salut à tous,

Un petit compte-rendu pour fêter mon inscription et rendre hommage à l'excellent jeu d'Islayre.

Je viens donc de commencer le premier épisode de ce que j'espère être une campagne au long cours de Coureurs d'Orages en famille.

-------------

L'univers est un mélange d'inspirations venant d'un peu tous les anime japonais que l'on a regardés ensemble : Princesse Mononoke, les 12 royaumes, Naruto, Natsume yuujinshou, mushishi, kemono no souja Erin, etc... En gros, des guerriers sans peur, des ninja, des youkai, des hommes bêtes, des fantômes, des sorciers et une île encore sauvage à explorer. 

Pour le contexte, je prends parfois de grosses libertés avec l'histoire réelle mais je m'appuie sur la fin de la période Yayoi du Japon ancien (2éme - 3ème siècles EC, transition âge du bronze - âge du fer) au moment du règne de la reine chaman mythique Himiko, une figure comparable au roi Arthur par certains points. Le pays s'appelle encore Wa et le royaume d'Himiko est le Yamatai. Les héros sont des envoyés de la reine, chargés de redécouvrir des parties du pays tombées dans l'oubli et la ruine suite à de profonds changement de civilisation durant les dernières générations. Ils devront retisser des liens avec des villages perdus, repousser les frontières, distinguer les légendes de la réalité, faire face aux esprits et aux monstres qui se terrent dans les recoins les plus sombres et, parfois, calmer des seigneurs trop ambitieux. Tout ça baigne dans le fantastique puisque les joueurs peuvent incarner des héros mi-homme mi-animal et que chacun sait que les youkai et les fantômes rôdent la nuit dans les villages et les campagnes. Une sorte de Oltréé! dans le Japon proto-historique en somme...

-------------

Les trois personnages sont niveau 1.
M. (ma femme), J. (ma fille, 12 ans) et U. (mon fils, 8 ans) jouent les personnages suivants :

- M. : Asahi, une rôdeuse astronome (don : chance)
- J. : Ruka, une guerrière Kumajin (femme ours) et chef de bande (don : maîtrise des armures)
- U. : Kurama, un shinobi Kistune (homme renard) (je sais que les shinobi n'existent pas encore ; les kitsune non-plus  :D ) et ingénieur (don : vision nocturne) 

Pour les deux hommes-bêtes, j'ai choisi de leur faire préciser leur origine en y associant un métier et d'en faire un seul aspect.
Les trois offrent un bon panel des différentes armures dans le jeu, respectivement légère, lourde et mixte.

Les joueurs ont vraiment pu faire des persos qui leur plaisent.
Seule petite question sur les règles qui s'est posée : comment gérer les montures ou les personnages qui voudraient avoir un compagnon animal (chien, faucon...) ? A part ça, très bien. 

En passant, je dois signaler que ma fille vient de créer un club jeux de rôles dans son collège et a commencé à maîtriser pour ses copines les scénarios des Contes du Dragon de LG, motorisés sous CdO. Et ça roule aussi du tonnerre ! J'y reviendrait peut-être un peu plus tard ici. Si j'arrive à avoir des infos... Les ados...

-------------

Sinon, je pense ajouter aux règles de CdO une progression explicite entre les niveaux grâce à des points d'expérience accumulés en fonction d'une motivation des personnages (c'est très très inspiré d'Oltréé!). Nous avons décidé que les personnages seraient essentiellement des explorateurs. Pour simplifier, pour l'instant, tout le monde a la même motivation. Ils gagneront donc surtout des XP pour se rendre dans des lieux inconnus ou légendaires, cartographier une région, révéler si une rumeur est vraie ou fausse et ce genre de choses. Il faut encore que je fixe une échelle un peu plus précise. J'ai peut-être trop joué à Rêve de Dragon, mais j'aime bien la carotte d'une récompense en XP très explicite dans un scénario ou dans un jeu. Dans tous les cas, ça n'a pas encore servi.

Nous avons joué notre première session avec une adaptation du scénario OSR "The stealer of children" que j'ai modifié pour la période et le contexte en changeant tous les noms, les créatures fantastiques et de nombreux repères culturels. J'espère ne pas trop faire peur à mon fils avec cette histoire de conte de fée horrifique et d'enfants enlevés... J'ai peur d'être un mauvais père.

Le début s'est très bien passé. Nous avons eu un combat contre un guerrier gardien mort-vivant, des interactions avec les villageois et l'exploration de la tanière d'un monstre pétrifié (pour l'instant...).

Le système tourne très bien. J'ai juste un peu de mal à m'approprier la puissance et la difficulté des monstres. Je n'ai fait tourner qu'un combat et les scores d'attaque et de défense sont encore un peu abstraits pour moi. Je trouve qu'ils ont vaincu facilement le mort vivant malgré des jets pas terribles de la part de deux des trois PJ. En gros, c'est le Kitsune qui a fait 19 points de dégâts au mort-vivant (pour 20 PV) avec deux flèches et un coup d'épée. La créature, elle, n'a eu le temps que d'effectuer une attaque qui a facilement été esquivée par l'homme renard.

Au registre des nouveautés de règles essentielles pour le scénar il y a la question des immunités de certains monstres aux attaques non-magiques. Ce point est essentiel pour le scénario puisque tout repose sur le fait que le voleur d'enfants (qui donne son titre à l'aventure) ne peut pas être tué par des armes non magiques et qu'il faut enquêter, s'allier avec des esprits de la forêt, etc... pour créer la potion qui permettra d'exploiter une faiblesse de la créature et la vaincre sans armes magiques. J'ai donc ajouté cette immunité aux règles mais en ayant l'impression de faire une entorse à l'esprit du jeu. Je me demande si ce genre de créatures immunisées à certains attaques (fantômes, loup-garou, etc...) s'était présenté dans les scénarios d'Islaire ou des tables de playtest.

Je reviendrai raconter la suite dès qu'on aura pu continuer.
Et je me fendrai bien sûr d'une critique du jeu sur les sites appropriés quand je l'aurai vu tourner un peu plus :D
 

Avatar de l’utilisateur
Orfeo²
Dieu des sosies musicaux
Messages : 2001
Inscription : lun. mai 22, 2006 3:15 pm
Localisation : Rennes

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par Orfeo² » dim. déc. 03, 2017 5:07 pm

Chouette CR en tout cas, le contexte d'un Japon mythique proto médiéval est une très bonne idée !

Avatar de l’utilisateur
DDG
Zelateur
Messages : 84
Inscription : mer. oct. 04, 2006 2:42 pm

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par DDG » dim. déc. 03, 2017 5:41 pm

Contexte super intéressant.

Je vais suivre ce fil avec attention, je compte utiliser ce jeu aussi avec mes enfants qui ont le même âge. Mais il faut d'abord que je les initie au JDR, et c'est pas facile, j'ai perdu la main.

@++

DDG
 

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 9253
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Shanghai, Chine

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par Sammael99 » lun. déc. 04, 2017 12:52 am

Joli CR !
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
KamiSeiTo
Dieu aux ailes de papillon
Messages : 2684
Inscription : lun. août 27, 2007 7:05 pm
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par KamiSeiTo » lun. déc. 04, 2017 11:58 am

Le cadre de jeu me donne ultra envie !! o.O
Est-ce que toute cette culture est aussi suffisamment familière pour ta famille ??
Image
Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.
Brand.

Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 5397
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par Islayre d'Argolh » mer. déc. 06, 2017 2:12 pm

Kotora a écrit :
dim. déc. 03, 2017 4:07 pm
Le système tourne très bien. J'ai juste un peu de mal à m'approprier la puissance et la difficulté des monstres. Je n'ai fait tourner qu'un combat et les scores d'attaque et de défense sont encore un peu abstraits pour moi. Je trouve qu'ils ont vaincu facilement le mort vivant malgré des jets pas terribles de la part de deux des trois PJ. En gros, c'est le Kitsune qui a fait 19 points de dégâts au mort-vivant (pour 20 PV) avec deux flèches et un coup d'épée. La créature, elle, n'a eu le temps que d'effectuer une attaque qui a facilement été esquivée par l'homme renard.

Au registre des nouveautés de règles essentielles pour le scénar il y a la question des immunités de certains monstres aux attaques non-magiques. Ce point est essentiel pour le scénario puisque tout repose sur le fait que le voleur d'enfants (qui donne son titre à l'aventure) ne peut pas être tué par des armes non magiques et qu'il faut enquêter, s'allier avec des esprits de la forêt, etc... pour créer la potion qui permettra d'exploiter une faiblesse de la créature et la vaincre sans armes magiques. J'ai donc ajouté cette immunité aux règles mais en ayant l'impression de faire une entorse à l'esprit du jeu. Je me demande si ce genre de créatures immunisées à certains attaques (fantômes, loup-garou, etc...) s'était présenté dans les scénarios d'Islaire ou des tables de playtest.

Merci beaucoup de ce super CR et de ce contexte de jeu tip-top !!!

Pour répondre a tes questions :
Sur le fil dédié j'ai déjà proposé la mini-méthode suivante pour cadrer un peu les monstres : pour un groupe de PJ de niveau X, une rencontre climax (boss de fin de campagne) devrait avoir X+4 DV et quelques a cotés (dés de vilenie, parchemins, "bon tirage" des PV : tout ou partie. Ne jamais perdre de vue que le monstre du bestiaire est le représentant moyen et anonyme de son espèce).

Il faut bien garder en tête l'échelle suivante : le garde anonyme a 1d8 PV. Ce qui veut dire qu'un coup unique peut le tuer et qu'une attaque boostée avec un DH a des chances non négligeables d'en tuer deux d'un coup (a cause de la règle de minions et de PV mutualisés).

A l'inverse, des que les DV sont pluriels ET hauts (d10/d12) les joueurs vont en chier face a des adversaires au moins aussi nombreux qu'eux et claquer beaucoup de ressources. Sur ma dernière partie : 3 PJ niveau 2 contre 7 zombies.
Victoire des PJ, mais persos en loque (beaucoup de DH claqués et un PJ fini a 1 PV !).
Le zombie c'est 2d12 PV, c'est une plaie, parce qu'on a le réflexe de l'envoyer en horde, mais qu'individuellement ils sont durs a coucher.

Et pour ton monstre spécial tu as très bien fait : comme je le dis dans le chapitre sur la magie, le surnaturel dans CdO ne devrait JAMAIS être borné par les règles. Si ça crée de l'ambiance, du jeu, de la réflexion c'est bon !

J'attends la suite avec impatience ! Et si ta fille a des retours de ses parties, je prends aussi !
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players.

la Cité sans Nom
Coureurs d'Orages

Avatar de l’utilisateur
Silure
Zelateur
Messages : 43
Inscription : mar. janv. 05, 2016 6:30 pm

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par Silure » mer. déc. 06, 2017 4:52 pm

Génial comme compte rendu! Je guetterais la suite!

Kotora
Profane
Messages : 3
Inscription : dim. déc. 03, 2017 3:23 pm

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par Kotora » mer. déc. 06, 2017 8:09 pm

Merci pour tous les retours positifs ! C'est super encourageant :D
Et merci Islayre pour les monstres. J'ai commencé à modifier les miens. Je les posterai quand je les aurai terminés.

J'attends toujours le week-end pour pouvoir reprendre et nous n'avons pas encore continué. Par contre, je peux donner quelques détails sur le setting pour les curieux.

D'abord, je précise que je ne connaissais pratiquement rien de la période historique en question. J'avais envie de Japon ancien et de Youkai, parce que ça correspond aux anime qu'on regarde avec les enfants et c'est tout.

J'ai lu l'article "histoire du Japon" sur Wikipedia, en anglais et en français. J'ai fouillé sur des sites autour et j'ai collecté des infos. D'abord, je pensais situer l'action durant la période Heian, au début de l'âge classique, puis, au détour d'un article j'ai trouvé une référence à la reine Himiko et ça à fait "tilt." J'ai pensé à Oltréé!, au roi Arthur, à Britannia Obscura, à Princesse Mononoke et j'ai eu envie de faire quelque chose avec cette figure emblématique de reine chaman. Et tout à pris forme.

Pour visualiser personnellement cet univers particulier et pour pouvoir le communiquer aux joueurs, j'ai cherché un maximum d'images de documentation (archéologie, histoire, ...) et d'ambiance (backgrounds d'anime et illustrations présentant des époques proches ou une ambiance similaire à ce que je cherchais). Il y a vraiment de tout. Cela va de la photo de reconstitution d'un village de l'époque à des images de l'anime Naruto... J'ai classé tout cela dans des albums Google Photo et j'ai maîtrisé en tournant le dos à notre télé sur laquelle je projetais les images depuis ma tablette. Création de persos en une première petite soirée. Présentation rapide du contexte juste avant de jouer le scénar. Vous rajoutez la BO de Princesse Mononoke par dessus et cela passe comme une lettre à la poste.

---------------------------------

Voici les détails dont je parlais, en notant bien que tout ce que j'écris n'a aucune valeur historique. J'ai pioché à droite et à gauche en essayant à peu près de respecter la chronologie mais j'ai privilégié la jouabilité. Je ne suis pas historien et je ne fais pas de vérification poussée des sources :
  • La langue écrite : seuls les lettrés ayant vécu en Chine ou ayant reçu une éducation à la chinoise savent écrire et ils écrivent en chinois. J'ai décidé d'accorder ça à tous les PJ, pour simplifier. La langue japonaise n'a pas encore de transcription écrite. En tout cas, c'est le choix que j'ai fait en pensant à ce qui se passait en Europe aux premiers temps des langues romanes avec le latin qui servait pour tous les écrits.
  • Les "parchemins" magiques traditionnels des chamans de Wa sont plutôt des fétiches ou des objets magiques à usage unique. Je n'ai pas encore créé d'exemple. Sinon, l'équivalent des parchemins est écrit en chinois archaïque (écriture oraculaire ou sigilaire) sur du bois, des os (je vous recommande l'omoplate), des carapaces de tortues ou des plaquettes de terre cuite. Certains peuvent être également écrits sur de la soie ou du papier (rare).
  • Les armures sont assez archaïques mais j'ai permis aux joueurs d'avoir des armures moins typiques, inspirées des équipements chinois, voire un peu anachroniques, surtout pour ceux qui voulaient des armures lourdes.
  • Les armes sont en fer depuis peu mais certains se battent encore avec des armes de bronze. Le mort-vivant de mon scénar en particulier est équipé d'une épée en bronze.
  • La monnaie : la majorité des échanges se fait avec du troc mais lorsqu'on veut voyager léger ou faire du commerce lointain, on peut utiliser des monnaies de commodité : poudre d'or (pour les plus gros achats), pointes de flèches, cauris (coquillages péchés en mer) ou riz. J'ai ajouté cela pour la couleur car je m'en suis tenu, pour l'instant, à la façon de faire de Coureurs d'Orages et je n'ai pas fait de liste de matériel avec un coût. On verra plus tard cette question des ressources et de l'argent. C'est quelque chose d'important dans les jeux old school auxquels je suis habitué (Rêve de Dragon surtout) mais pour l'instant, je vais me concentrer sur l'action.
---------------------------------
Le sujets de la reine Himiko constituent le peuple du Yamatai ou pour faire court, les Yamatai. C'est un mélange de peuples locaux de l'âge de pierre et d'immigrants du continent. Ils sont de corpulence plus fine que les peuple indigènes et sont organisés autour de tribus dirigées par des chefs religieux et militaires. La société est très hiérarchisée et encore assez matriarcale mais cela tend à changer sous l'influence de la Chine. Le Yamatai lui-même est éclaté en une trentaine de petits royaumes tribaux que la reine a soumis par la force et l'intimidation magique. Himiko elle-même n'est jamais vue du peuple. Elle est servie uniquement par des femmes et par son jeune frère qui sert d'intermédiaire et de chef militaire. Seule exception : les PJ, qui sont ses envoyés directs et comptent malgré tout de nombreuses femmes dans leurs rangs.

Le royaume rival de la reine Himiko est royaume de Kuna situé un peu plus au sud, au peuplement comparable. Vivant plus près des côtes, ce sont des pêcheurs et des marins remarquables.

Les peuples anciens de l'île sont regroupés sous le vocable de "poilus," kebito ou emishi. Ces appelations leur sont données bien entendu par les Yamatai, pour lesquels ce sont des barbares hirsutes. Eux-même n'ont pas vraiment de nom pour leur propre peuple. Ils se considèrent comme des humains, tout simplement, et ils appellent les conquérants Yamatai "ennemis", "étrangers" ou "autres." Pour se distinguer entre eux, ils peuvent se dire peuple des plaines ou des montagne ou appeler leur tribu du nom de son chef. On les reconnait à leur chevelure épaisse et à la pilosité faciale abondante des hommes ainsi qu'à un physique souvent plus trapu que les Yamatai, héritage des peuples de l'âge de pierre. Ils se divisent en de nombreuses tribus dont : 
  • le peuple de l'ours, au nord de l'archipel: venu du nord du continent (actuelle russie). Chasseurs, cueilleurs, marins et pêcheurs de baleines. Ours et dieu sont un même mot pour eux. Pour eux, tous les animaux sont des dieux, d'ailleurs, mais l'ours est le plus grand de tous. Ce peuple vit en général très à l'écart des autres et sa culture reste encore pratiquement à l'âge de pierre.
  • les Yumishi ou Archers : cavaliers et archers redoutables.
  • les Fushu ou Den-i : ennemis puis alliés des Yamatai. Ils vivaient d'agriculture dans les plaines côtières.
  • les Ifu ou San-i : peuple des montagnes. Descendants de cultures anciennes de l'âge de pierre. Visage plus large et traits plus marqués encore que les autres emishis.
  • le peuple de la mer, dans les îles tropicales du sud de l'archipel.

A tout ça, j'ai rajouté quelques peuples d'hommes-animaux, aux origines liées aux Kami : Kitsune (hommes renard), Kumajin (homme ours, vénérés par les peuples du nord), Tanuki, Tengu... Je détaillerai plus tard.

---------------------------------

Globalement, imaginez que ce que je vise c'est équivalent japonais d'une époque arthurienne mythique. Je ne m'ennuie pas trop avec les anachronismes techniques ou culturels si cela nuit à la jouabilité immédiate de la partie. Et je dois dire que je m'éclate à monter cet univers de jeu. Coureurs d'Orages me soutient parfaitement dans ce travail là grâce à sa légèreté et à sa capacité d'adaptation. Il faudra que je dise tout le bien que je pense de la caractérisation des PJ à CdO, également. Ce jeu est génial pour créer le personnage que l'on rêve de jouer.

J'essaierai de faire une compilation dans un pdf de tout ça quand j'aurai eu le temps de me poser et de mettre de l'ordre dans mes notes et mes idées.

Concernant les parties de CdO de ma fille, j'essaie de la cuisiner pour qu'elle écrive un petit CR. Normalement, elle adore écrire. On va voir.

---------------------------------

Islayre, une dernière petite question : est-ce que tu as déjà dû gérer des montures ou des compagnons animaux dans tes parties ? Sinon, tu as une idée de ce qu'on peut faire ? Je crois que c'est le seul truc qui me pose problème avec les règles.

A bientôt, pour la suite !
 

Avatar de l’utilisateur
Harfang
Messie
Messages : 1075
Inscription : lun. sept. 10, 2007 2:00 am
Localisation : Tours

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par Harfang » jeu. déc. 07, 2017 1:02 pm

Je vais finir par avoir envie d'acquérir coureur d'orage.. :)

Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 5397
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par Islayre d'Argolh » jeu. déc. 07, 2017 1:35 pm

Kotora a écrit :
mer. déc. 06, 2017 8:09 pm
Islayre, une dernière petite question : est-ce que tu as déjà dû gérer des montures ou des compagnons animaux dans tes parties ? Sinon, tu as une idée de ce qu'on peut faire ? Je crois que c'est le seul truc qui me pose problème avec les règles.

Non, cela fait parti du contrat ludique (et j'ai envie de dire de l'esthétique) du jeu lié a son format de poche : de la même manière qu'on ne joue pas de mages (parce que des règles de magie ferait exploser le signage), il n'y a pas de liste de matos, pas de règles de lutte, de solidité d'armures ou de... combat monté :oops:

Les PJs sont les 9 marcheurs de la compagnie de l'anneau, le conan et le subotai de Millius qui courent à travers les plaines ou le capitaine Alatriste, spadassin aux bottes élimées dans les rues de Madrid...

Si monture il y a, elle ne sert qu'a voyager plus vite, elle n'entre pas en ligne de compte mécaniquement dans les actions. Et s'il faut absolument que ce soit le cas, ce sera par le biais de rulings ponctuels.

 
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players.

la Cité sans Nom
Coureurs d'Orages

Avatar de l’utilisateur
Silure
Zelateur
Messages : 43
Inscription : mar. janv. 05, 2016 6:30 pm

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par Silure » dim. déc. 10, 2017 3:02 pm

Pour rebondir sur le post d'Islayre, je dirais que pour utiliser un compagnon animal faudrait le créer comme un PNJ avec le même Stat-bloc, du type:
Compagnon corbeau: 1DV(d4) Att. 13 Déf.10  4PV 1 attaque (1d4 dégâts)
Aucuns liens magique (évidement) entre l'animal et le joueur, et l'animal devrait être géré par le MJ pour éviter l'aspect "objet" du compagnon et lui donner une volonté propre.
En gros, si un joueur veut un ours il va devoir composer avec son humeur, le trouble qu'il va semer auprès des PNJ et sa période d'hibernation.

Pour le combat, pour garder l'exemple du corbeau, si le Joueur veut l'envoyer distraire le gros-monstre-d'en-face et gagner l'avantage sur la prochaine attaque, il lui faudra déjà persuader la bête d'y aller (essayez de persuader un chat ou de demander ça à un lapin) et d'assumer le risque qu'il perdre son compagnon définitivement.

Et pour les niveaux, on pourrait envisager de donner un don ou une capacité à la bête tout les deux niveaux du joueur afin de marquer la progression de celle ci tant que ça reste dans la logique et peut être ajouter 1PV par niveau au DV.

Évidement, tout ceci ne sont que des idées et nécessite un playtest.

Qu'en pense le Chat?
 

Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 5397
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par Islayre d'Argolh » lun. déc. 11, 2017 10:26 am

Je ne suis pas tellement fan des compagnons animaux dans les D&D-like. Ceux qui me suivent depuis longtemps se souviendront que je les avait virés d'épique 6 par exemple.

Je trouve que le ratio cool/contraintes de jeu n'est pas en faveur du cool : une fiche de plus, combats plus longs, plus d'arbitrages pour le MJ, etc...
Tout ça pour qu'un joueur se fasse un trip Do Urden...

Bref, je ne vois pas l'absence de règles pour ce type de PNJ comme un manque.

Désolé :(
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players.

la Cité sans Nom
Coureurs d'Orages

Avatar de l’utilisateur
DDG
Zelateur
Messages : 84
Inscription : mer. oct. 04, 2006 2:42 pm

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par DDG » lun. déc. 11, 2017 10:39 am

Pour les compagnons, familiers et montures, dans quelle mesure ne serait-il pas possible de s'inspirer des règles de Le Grümph pour HotU dans Vastemonde (à la fin du cahier T001) ?
http://legrumph.org/Terrier/?Les-Cahier ... Vastemonde

DDG

Avatar de l’utilisateur
Silure
Zelateur
Messages : 43
Inscription : mar. janv. 05, 2016 6:30 pm

Re: [CR] Yamatai : Coureurs d'Orages dans un proto-Japon fantastique

Message par Silure » lun. déc. 11, 2017 5:53 pm

Islayre d'Argolh a écrit :
lun. déc. 11, 2017 10:26 am
Désolé :(
Tu n'as pas être désolé, Coureur d'Orage est comme tu l'as vendu: un jeu épuré, et il me convient très bien comme cela.

Je me demandais simplement comment palier à ce souhait si un joueur me le demandais.
Je pense que j'aviserais le moment venu à accepter ou non d'avoir un compagnon.

"You are the rulebook.There is no other rulebook" Eh! Mais ça commence à rentrer! :D
 

Répondre