[CR] City of Mist

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Ego'
Dieu de la taverne
Messages : 6353
Inscription : ven. nov. 28, 2003 2:04 pm
Localisation : derrière le comptoir (à Metz)

Re: [CR] City of Mist

Message par Ego' » sam. juin 08, 2019 8:49 pm

Salut @Boz :bierre:
Merci pour la présentation, tu ouvres méchamment l'appétit :wub:

Sans forcément rentrer dans les détails (je sais bien que c'est chronophage), ça a fonctionné à ta table ? Vous étiez satisfaits ? Vous avez joué combien de séances ?

Avatar de l’utilisateur
Boz
Cardinal
Messages : 503
Inscription : mar. juil. 12, 2016 12:29 pm

Re: [CR] City of Mist

Message par Boz » mar. juin 11, 2019 9:00 am

Ego' a écrit :
sam. juin 08, 2019 8:49 pm
Salut @Boz :bierre:
Merci pour la présentation, tu ouvres méchamment l'appétit :wub:

Sans forcément rentrer dans les détails (je sais bien que c'est chronophage), ça a fonctionné à ta table ? Vous étiez satisfaits ? Vous avez joué combien de séances ?

Hello, Ego. Oui, je n'ai pas pris le temps de poster le CR complet. On a fait trois séances, bouclant le premier mystère, qui tournait autour du Mythe de la Petite Fille aux Allumettes (la victime). En PNJs, j'avais aussi inclus le Chevalier de Cœur, la Reine des Neiges et le Chaperon Rouge (adversaires). C'était top et on s'est vraiment bien amusés - ambiance Film neo-noir, entre Léon et Drive, version super-héros street level. Les règles sont excellentes, je trouve et c'est beaucoup plus clair, et fluide, à l'usage qu'à la lecture. Ma seule réserve irait à la structure des mystères, qui gèrent mal la temporalité, il me semble. J'ai fait by the book, et c'était beaucoup moins confortable qu'un mystère de Monster of the Week.

Si ça intéresse des gens, je peux faire un petit CR, dès que j'aurai un moment, j'ai conservé toutes mes notes.

On reprendra sûrement un de ces jours pour la suite.

Avatar de l’utilisateur
Ego'
Dieu de la taverne
Messages : 6353
Inscription : ven. nov. 28, 2003 2:04 pm
Localisation : derrière le comptoir (à Metz)

Re: [CR] City of Mist

Message par Ego' » mar. juin 11, 2019 1:28 pm

Merci pour ce retour :bierre:

Ca serait un plaisir que de lire ton CR, et je ne serai sans doute pas le seul :charmeur

PS : une dernière question, je n'ai pas vu dans le PDF du jeu les illustrations N&B que tu emploies pour tes PJ. Pourrais-tu nous dire d'où elles proviennent ? Ou le nom de l'artiste si tu le connais ? Merci d'avance.

Avatar de l’utilisateur
Boz
Cardinal
Messages : 503
Inscription : mar. juil. 12, 2016 12:29 pm

Re: [CR] City of Mist

Message par Boz » mar. juin 11, 2019 2:21 pm

Ok, j'essaie de faire ca dans la semaine, surtout pour présenter une structure by the book d'Affaire Étrange.

Pour les illustrations, ce sont trois artistes différents, deux Marvel et un DC. Trouvés au gré de mes vagabondages sur Internet. Rien à voir avec CoM. Je dois avoir les noms quelque part, avec les originaux, en couleur et sans effet de Polaroïd. J'espère que ça ne pose pas de problème de droits de les avoir postés ici, c'était vraiment juste pour l'illustration du CR.

Avatar de l’utilisateur
Boz
Cardinal
Messages : 503
Inscription : mar. juil. 12, 2016 12:29 pm

Re: [CR] City of Mist

Message par Boz » mer. juin 12, 2019 10:48 am

Alors j'ai commencé par créer un quartier très typé, Five Points. J'ai dit à mes joueurs, pour qu'ils aient des images plein la tête : "Vous avez vu Daredevil, vous avez vu A tombeau ouvert de Scorcese, ben voilà, Five Points, c'est un peu Hell's Kitchen dans les années 80". 

Image

FIVE POINTS

Five Points. Un quartier cosmopolite, abritant plutôt des résidents de la classe moyenne, avec quelques blocs très populaires au sud et quelques rues de la classe moyenne supérieure, au nord, en bordure de Downtown (les loyers y sont relativement raisonnables, avec un accès facile au quartier animé des théâtres et des clubs). Le nord est en cours de gentrification, avec un air de Greenwich Village.
 
Le nom du quartier vient de sa position géographique, à la jonction de 5 quartiers : Downtown, le port, l’université, Little Italy et Chinatown.
 
Le quartier est dangereux. Pègre, gangs, crime organisé. Les agressions y sont fréquentes. Les guerres de gang font des dommages collatéraux. Les blocs du sud sont les plus agités. Les sirènes d’urgence, police ou ambulances, forment un bruit de fond quasi-permanent. Penser à Bringing out the dead, de Scorcese.
 
Five Points est l’endroit où viennent ceux qui veulent s’approvisionner en drogue – héroïne, cocaïne, speed, marijuana, LSD, etc. C’est un peu le Hell’s Kitchen de New-York dans les années 70.

Beaucoup d’activité. Proximité du port, à l’ouest. Nombreux entrepôts. Une gare ferroviaire, une station de triage. Beaucoup d’activité commerçante en journée. Nombreuses boutiques et grands magasins dans la partie nord du quartier. Très animé la nuit. Près de Downtown, bars, restaurants, cinémas, boites de nuit fréquentées par la classe moyenne.
 
Dans Five Points, il y a aussi le Loop, un quartier chaud (Red Light District) qui attire les habitants venus de toute la cité à la nuit tombée, s’étendant sur plusieurs blocs : prostitution, trafic de drogue, jeux clandestins, night clubs, lieux de débauches, peep-shows, sex shops, strip clubs, etc. Le taux de criminalité y crève le plafond. Les autorités tentent régulièrement de nettoyer le Loop, sans succès. Thème de campagne qui revient à chaque élection.
 
L’architecture est relativement homogène, plus ou moins huppée, plus ou moins délabrée : des rues longées d’immeubles anciens en brique, avec les fameux escaliers de service, posés en biais sur les façades.
 

L’EPOQUE
 
Il n’y a pas d’époque précise. La Ville des Brumes est une cité de film néon-noir stylisée. C’est hier, aujourd’hui, demain. On y met ce que l’on veut. Les flics s’habillent comme dans les années 60, les proxénètes noirs comme dans les années 70, la plupart des gens comme dans les années 90. Les flics en uniforme portent tous leur casquette dans la rue. Internet n’existe pas, mais un réseau informatique rudimentaire connecte entre elles la plupart des services municipaux – police, administration, bibliothèques. Beaucoup de gens ont des cellulaires, mais ce sont des téléphones à touches, avec ou sans clapet.

Dans l’ensemble, ce sont plutôt les années 80, avec de nombreux anachronismes (comme les cellulaires). On est encore sur les 33 tours et les cassettes. La presse est exclusivement papier. Il reste encore pas mal de bagnoles des années 60-70. La musique que les gens écoutent est plutôt années 80-90. Il n’y a pas de problème particulier avec l’Islam et les tensions raciales sont moins présentes que dans l’Amérique contemporaine. Il y a des gangs ethniques, mais ce n’est pas la norme. Les conflits sociaux sont importants, fondés sur la fortune plutôt que sur la couleur de peau ou l’origine ethnique. La drogue est moins facile d’accès, elle est aussi plus chère.

Avatar de l’utilisateur
Boz
Cardinal
Messages : 503
Inscription : mar. juil. 12, 2016 12:29 pm

Re: [CR] City of Mist

Message par Boz » mer. juin 12, 2019 11:08 am

Ensuite, j'ai créé des dynamiques de série. Tout n'allait pas apparaître dans la première Affaire Étrange, mais j'allais poser des jalons et des éléments pour l'avenir. Et pour ça, il me fallait des Mythos.

Je résume à grand traits, au moins les trucs importants pour la première Affaire Étrange, c'est vachement plus développé dans mes notes : 

le 10th Precinct Station House, Metropolitan Central Police Department (MCCD)

Poste de police de Five Points. Installé dans une ancienne église désaffectée. Marqué par de nombreuses années de brutalité policière et de corruption. Un nouveau capitaine vient d'arriver : Stanley White, une sorte d'Eliot Ness, bien décidé à rétablir l'ordre et la discipline. C'est un Mythos, le Roi Arthur. Il s'appuie sur deux inspecteurs qui vont apparaitre dans la première Affaire : Parcifal Graves et Lance Presbilevski. Ses chevaliers. 

Clayton "Clay" Davis

Le quartier est sous la domination d'un caïd, Clayton "Clay" Davis. Il règne sur les gangs de Five Points comme un baron féodal. Ce n'est pas un Mythos, mais il est fou amoureux d'une femme énigmatique, Claudia Borghese, Mythos du Coeur Glacé (la reine des neiges d'Andersen), apparue voici moins d'un an, et sans qu'il s'en rendre compte, elle le domine totalement, sorte d'éminence grise de Five Points. J'ai dans l'idée qu'elle poursuit un but particulier, Claudia, sans savoir vraiment de quoi il s'agit encore. Une histoire de vengeance, sans doute, qui implique des Avatars, mais je ne suis pas encore rentré dans le détail. Ce sera sûrement un truc important pour la série, mais plus tard. 

Les Gangs, Rubble Kings vs Murder of Crows

Il y a des tas d'autres gangs, inspirés par divers films (dont The Warriors) (Boppers, Knot-Tops, Lizzies, Soeurs de Marie, Gramercy Riffs, Hounds of Hell Motorcycle Club), mais j'en détaille deux ici qui auront leur importance dans la première Affaire Étrange : Les Rubble Kings et les Murder of Crows

Ces deux gangs sont concurrents sur le marché du crime de Five Points. Ces derniers mois ont vu leur rivalité s’exacerber, jusqu’à dégénérer en véritable guerre des gangs, avec meurtres, braquages et drive-by shooting. Les dommages collatéraux sont encore limités, mais l’escalade semble inévitable si Clayton Davis ne parvient pas à obliger les deux gangs à négocier. Lui-même est pressé par le clan DiBaggio (des mafieux de Downtown, très puissants, hors cadre pour l'instant, mais probablement dirigés par un Mythos), qui refuse qu’un bain de sang attire l’attention et finisse par compromettre les affaires de tout le monde.
 
Le chef des Rubble Kings, Slim Charles, est le plus civilisé : très impliqué dans le trafic de drogues, il investit depuis plusieurs mois dans des affaires plus ou moins licites, comme l’immobilier ou la pornographie. Les Rubble Kings ont fait le choix d’une violence contrôlée et du profil bas face à la police. Ils évitent de faire des vagues et s’il leur arrive de sortir les flingues, c’est que toutes les autres solutions ont échoué. Slim Charles se voit comme un entrepreneur, il est favorable au statu quo. Pour l’instant, les Rubble Kings sont plutôt les victimes des Murder of Crows.
 
Les Murder of Crow forment un gang de rue, agressif et expansif. Leur chef, connue sous le nom de Black Swan, est une femme, maquillée en clown triste, comme le Joker ou Eric Draven dans The Crow. Enigmatique, violente, psychotique, elle a fait des Murder of Crow un gang important de Five Points alors qu’ils n’étaient rien deux ans auparavant. Black Swan est un Mythos (le Méchant Clown) et se pouvoirs ne sont pas pour rien dans son ascension. Ses hommes sont de toutes origines ethniques et ils portent des masques de clown lorsqu’ils agissent.
 
Image

Avatar de l’utilisateur
Boz
Cardinal
Messages : 503
Inscription : mar. juil. 12, 2016 12:29 pm

Re: [CR] City of Mist

Message par Boz » jeu. juin 13, 2019 9:55 am

ENTREE EN SCENE

J'ai commencé par décrire la scène suivante à mes joueurs (Xander Jackson et Nate Crowe), comme s'ils regardaient une cinématique ou la scène d'ouverture d'un film : Un appartement sordide. Un type rentre. Il semble ivre. Laisse tomber ses clefs. Sa sacoche de cuir. Enlève son manteau et le jette sur un canapé. Arrive dans la cuisine. Semble voir quelque chose qui le contrarie. Dégrafe sa ceinture et se rend dans une autre pièce. Une chambre. Il cherche sous le lit. Regarde le placard et l'ouvre à la volée. Une gamine recroquevillée à l’intérieur. Le type hurle, attrape la fille par les cheveux, la traîne à travers la chambre. Elle crie. Image de voisins à table, dans un autre appartement. Un couple et deux enfants. On entend les claquements de la ceinture qui s'abat. Ils entendent, eux aussi. Un autre appartement. Une femme prend le téléphone et compose le 911. Un homme met la main sur le combiné : « On ne se mêle pas de ce qui ne nous regarde pas ». Retour dans la chambre. Le père est assis sur le lit à côté de sa fille, roulée en boule sur le sol. Il chiale. Il dit qu'il est désolé. Qu'il ne recommencera jamais. Il se lève et sort. Le temps passe. Plus un bruit. La gamine gratte une allumette pour allumer une bougie. Devant un poster aux couleurs passées représentant un palais féerique. Elle se couche. Elle s'endort. Matin. Elle se lève. La caméra la suit alors qu'elle avance dans le couloir de l'appartement silencieux. Elle se fige. Dans le salon, le père est pendu au bout d'une corde accrochée à une barre de traction. Une chaise renversée à ses pieds. Noir. 
 
Xander Jackson et Nate Crowe ont été contactés en début d'après-midi, piur un RV en début de soirée. Xander a été contacté par Bo Cassidy et Nate par Arthur Sternwood. C'est l'hiver, ils arrivent à l'orphelinat St Ann avec la nuit. Ils sont reçus dans un bureau par soeur Rachel (la mère supérieure), Arthur Sternwood, son père, et Bo Cassidy. 

- Le général Sternwood est un pilier de la communauté catholique de Five Points et un bienfaiteur des oeuvres du quartier. Un homme fortuné qui a perdu l'usage de ses deux jambes dans un accident de voiture. Il se déplace en fauteuil roulant. C'est un homme rude, taiseux, mais d'une grande générosité. 

- Bo Cassidy est l'un des trois prêtres de Five Points, curé de l'église du Coeur sacré de Jésus-Christ (Church pf the Sacred Heart of Jesus). C'est le mentor de Xander Jackson. Je demande à mon joueur de le décrire rapidement - un physique de boxeur, le crâne rasé, charismatique. 

- Soeur Rachel est la mère supérieure du monastère, l'abbesse de la congrégation de Five Points, du St Ann's Mission Shelter for Homeless Children. Belle femme, pieuse, souriante même quand elle est inquiète et économe de ses mots. Elle porte une cornette, comme toutes les soeurs de l'orphelinat. 
 
L'AFFAIRE
 
Les trois souhaitent leur parler de Maggie Kruzemark, une orpheline trouvée dans la rue à demi-morte de froid voici 7 ans. C'est la jeune fille de la scène d'introduction. Elle avait alors 13 ans. Son père, un alcoolique violent, avait été retrouvé pendu dans son salon plusieurs jours après sa mort. La police a dit à l'époque qu'il avait laissé une lettre exprimant ses regrets pour l'enfer qu'il avait fait vivre à sa fille pendant des années. Je propose que ce soit Xander, au séminaire à l'époque, qui ait retrouvé la gamine dans la rue, livrée à elle-même, en plein hiver. Des passants étaient passés à côté d'elle toute la journée sans lui jeter plus qu'un regard. Le personnage de Franck avait ensuite suivi la petite jusqu'à sa sortie de l'hôpital et son accueil par les sœurs de St. Ann. Il avait pris des nouvelles d'elle, à l'occasion, pendant les années suivantes.
 
Bo Cassidy et sœur Rachel expliquent aux personnages que Maggie a quitté l'orphelinat il y a deux ans. Les sœurs plaçaient beaucoup d'espoir dans sa réinsertion, mais Maggie a fait de mauvaises rencontres. L'année dernière, le père Bo Cassidy et les sœurs sont intervenus en sa faveur auprès de la police, lorsqu'elle a été mise en cause dans une affaire de trafic de stupéfiants. Le dealer qu’elle fréquentait a été condamné à la prison, mais le juge a fait preuve d’indulgence à l’égard de Maggie.
 
Désintoxiquée, le père Bo Cassidy lui a trouvé un job dans un bar du quartier, le Nice Guy Eddie's, et un petit appartement, en espérant la remettre en selle. Il est passé deux ou trois fois à son travail ; elle n'avait pas l'air d'aller mal et son employeur était satisfait de son travail. Mais ce matin, deux policiers « aux allures de gangsters » sont venus à l'orphelinat et ont posé des questions à propos de Maggie. Sœur Anne les a trouvés impolis, agressifs et menaçants. Ils ont sous-entendu que si les sœurs cachaient Maggie, « elles devraient faire face aux conséquences ». Ils ont essayé de parler aux enfants qui se trouvaient là, leur demandant s'ils avaient vu Maggie, mais deux sœurs se sont interposées, exigeant un mandat. Les deux policiers sont partis.
 
Bo Cassidy et sœur Rachel craignent que Maggie ne soit en danger (sœur Rachel ne semble pas craindre pour la sécurité des moniales) et elles demandent l'aide des personnages pour retrouver Maggie. Xander est un vigilant urbain, il fera cela pour rien. Nul ne pense à insulter Xander en lui proposant la moindre récompense. Arthur Sternwood ne demande pas à Nate Crowe, détective privé, de travailler pour la gloire. Il paiera les honoraires habituels pour ce genre d'investigation.
 
Ils reçoivent, à moins qu'ils refusent, une somme d'argent pour couvrir leurs frais. Ils ont tous les deux un Aspect Narratif "Avance confortable".
 

Avatar de l’utilisateur
Boz
Cardinal
Messages : 503
Inscription : mar. juil. 12, 2016 12:29 pm

Re: [CR] City of Mist

Message par Boz » jeu. juin 13, 2019 10:05 am

BACKSTORY

La construction d'une Affaire Étrange passe par plusieurs étapes : une backstory (ce qui s'est passé AVANT l'entrée en scène des personnages), des PNJ's, des lieux et des Indices, organisés en iceberg - on va du plus visible au plus secret, étape après étape. C'est très structuré. J'aurai l'occasion de revenir là-dessus. La construction de l'Affaire Étrange ressemble un peu à un Mystère de Monster of the Week, à la différence (cruciale) de l'absence d'une Horloge. Les agissements des PNJ's, quand ils ont un agenda, n'est pas prise en compte dans la structure de l'Affaire Étrange, et c'est un problème, je trouve, je reviendrai là-dessus. 

C'est un peu complexe, je fais comme je peux ^^
 
Bobby Vinton est un voyou, associé au gang de Clayton « Clay » Davis. Du menu fretin. C'est essentiellement un dealer (marijuana, héroïne, cocaïne, speed pour l'essentiel). Bagarreur. Joueur de poker. Il va sur ses 25 ans, rêve d'un gros coup mais ne se donne pas les moyens de sortir de sa médiocrité. Il reste sur de petites affaires. Il a deux potes avec lesquels il est en cheville depuis son adolescence, Lester Freamont et Thomas Carcetti. Issus d'un milieu plus favorisé, ces deux là sont parvenus à entrer en fac de droit, à l'université Pritzler, pour se faire expulser au début de l'année précédente ; officiellement pour manque d'assiduité, officieusement pour avoir vendu du speed à la fille du président de l'université. 
 
Bobby Vinton a rencontré Maggie Kruzemark il y a un an. Coup de foudre instantané. Maggie suit dès lors Bobby dans toutes ses combines. Ils prennent du speed, de la marijuana, de la cocaïne. Trop. Peu à peu, Bobby devient instable, négligent. Crise de confiance avec ses intermédiaires dans le gang de Clayton « Clay » Davis, ils commencent à prendre leurs distances. Il est finalement arrêté par les flics de la brigade des stupéfiants en pleine rue alors qu'il vendait du speed à des étudiants.
 
Les flics débarquent chez lui, trouvent Maggie défoncée, tentant de vider la drogue dans les toilettes, l'embarquent à son tour. Bobby ne balance personne : Clayton « Clay » Davis lui fournit un avocat, Bobbie prend un an. Maggie s'en sort avec un avertissement grâce à l'intervention de Bo Cassidy et le témoignage des soeur de St. Ann. Le juge, indulgent, renonce à la poursuivre.
 
Quand Bobby Vinton sort au bout de huit mois, il va directement au Nice Guy Eddie's et retrouve Maggie. Il rencontre aussi Clayton « Clay » Davis en personne pour la première fois : Bobby a tenu bon, il n'a balancé personne, il peut reprendre sa place dans le gang. Clay fait à Bobby un cadeau substantiel en dollars pour l'aider à se relancer. Bobby crame tout. Quelques semaines plus tard, il est chez T-Bird,  un gangster local trafiquant dans les paris et le jeu clandestin, joue au poker et perd une grosse somme d'argent. Bobbie a une semaine pour régler ses dettes auprès de T-Bird. La semaine passe, T-Bird se rappelle à son souvenir en lui envoyant Jimmy Lo, son homme de main. Bobby se fait méchamment casser la gueule, Jimmy Lo taillade l'aisselle de Maggie avec un rasoir devant Bobby et promet de passer à son visage si Bobby ne règle pas ses dettes dans la semaine. 
 
Bobby a un plan. Son oncle maternel, Anton Jigoulin, stocke de la drogue pour le compte du gang de Clayton « Clay » Davis. En prison, Bobby a fraternisé avec un membre des Hounds of Hell de Five Points, et les Hounds, rivaux de Clay, accepteraient sans doute de racheter ce qu'il aurait à leur vendre. Bobby contacte ses deux potes, ils se procurent deux flingues, se planquent derrière des masques choisis pour ressembler à ceux des Murder of Crows et braquent Anton Jigoulin chez lui. Ils s’enfuient avec plusieurs kilos de cocaïne et d'héroïne et un sac de cachets de speed. Comme prévu, les Hounds of Hell rachètent la marchandise, même si c'est à un prix très inférieur au marché. Bobby, Maggie, Lester et Thomas se retrouvent avec un sac rempli de billets. 
 
Le lendemain, des hommes de Clayton « Clay » Davis débarquent chez Anton Jigoulin. Ils constatent la disparition de la drogue, une violente dispute s'en suit. Ils le soupçonnent d'avoir organisé lui-même le braquage avec les Murder of Crows. L'un des gangsters est sous speed (penser au film Léon), il tire sur Jigoulin. C'est un bain de sang - sa femme, sa mère et ses deux fils (12 et 6 ans) sont massacrés. La police est sur les lieux moins d'une heure après. Une enquête est ouverte, confiée à Randall Kusik, de la brigade des stupéfiants. Une faveur du capitaine (Michael « Mike » Vronsky), le jour de son départ à la retraite, corrompu jusqu'à l'os et arrosé depuis des années par Clayton « Clay » Davis.
 
Randall Kusik est plus un criminel qu'un flic - c'est surtout une Faille, le Valet de Coeur, exécuteur des basses oeuvres de Clayton « Clay » Davis. Même si en réalité il ne sert qu'un maitre : Claudia Borghese, la faille du Coeur Glacé. Son rôle est de retrouver qui a volé la drogue et de couvrir les traces de Clayton « Clay » Davis. Au départ, comme tout le monde, il soupçonne les Murder of Crows, qui ont déjà braqué les hommes de Slim Charles. C’est pourtant la première fois qu’ils s’attaquent directement à Clayton « Clay » Davis. Claudia Borghese encourage son « Valet » à obtenir rapidement des résultats. Personne ne doit s’attaquer à Clayton « Clay » Davis sans subir les conséquences.
 
Kusik et ses hommes mettent deux jours pour retrouver la piste de Bobby Vinton. Un des indics de Kusik est un Hound of Hell et balance Bobby Vinton à Randal Kusik. Ses hommes se rendent à son appartement, le dévastent à la recherche d'un indice. Un voisin de Bobby Vinton, Coover Bennettprévient celui-ci que des flics ont pénétré chez lui et interrogé les voisins à son sujet.
 
Bobby et Maggie ne font pas le rapprochement entre le braquage et les flics (il ne connait pas Randall Kusik). Bobby pense que ça a plutôt à voir avec sa libération anticipée et ses deals récents. Lui et Maggie se planquent dans un motel, l'Olympia. 
 
Randall Kusik et ses hommes se rendent chez Thomas Carcetti et Lester Freamont. Ils tuent Lester Freamont devant son pote et forcent Thomas Carcetti à appeler Bobby. Bobby ne se méfie pas assez. Il dit à Carcetti où ils se trouvent. Thomas Carcetti est tué à son tour. 
 
Kusik et ses hommes coincent Bobby et Maggie au motel.  Bobby les voit arriver sur le parking. Bobby et Maggie sont piégés. Ils tentent de s'enfuir. Pris au piège, il tire, blesse un des flics, avant d'être lui-même grièvement blessé. Bobby est achevé d'une balle dans la tête par Randall Kusik. Maggie hurle de terreur et s'éveille (elle devient un Mythos, la Faille de la Petite fille aux allumettes). Elle enflamme toute la pièce dans laquelle elle se trouve, carbonisant un des flics ripoux  qui tentait de l'assassiner. En panique, sa fuite favorisée par l'incendie qu'elle a déclenché, elle disparaît. Sans réfléchir, elle rentre chez elle. Elle prend quelques affaires qu'elle jette dans une valise et s'enfuit. 
 
Randall Kusik prétend avoir réglé l'affaire : il charge Bobby Vinton de la mort d'Anton Jigoulin, que Bobby aurait assassiné en tentant de lui braquer la drogue qu'il possédait chez lui.  Il a sans doute aussi essayé de doubler Lester Freamont et Thomas Carcetti et les aurait tous les deux assassinés pour garder la totalité du butin pour lui et sa poule. Affaire close. Officiellement. Le nouveau capitaine, Stanley White, apprécie peu les méthodes expéditives de Randall Kusik. Il soupçonne que quelque chose ne colle pas mais il n'a aucune preuve. 
 
Randall Kusik, lui, a parfaitement conscience de ce qui est arrivé. Il sait que l'incendie n'était pas naturel, que la fille était probablement dotée de pouvoirs. Bobby et elle travaillaient-ils pour les Murder of Crows ? Et si Black Swan avait infiltré le gang de Clayton « Clay » Davis, combien y en a-t-il d’autres ? Bobby Vinton et Maggie Kruzemark savaient-ils quelque chose sur Black Swan ? Freamont et Carcetti ne savaient rien. Bobby mort, il ne reste que Maggie à interroger. Sur les ordres de Claudia Borghese, sans en informer Clayton « Clay » Davis, il se met en chasse. Il doit ramener Maggie à sa « Reine ». Et s'il ne parvient pas à convaincre Maggie, il doit la tuer.  
 
De son côté, Maggie ne compte pas rester inactive. Cette fois, elle a décidé d'arrêter de subir : elle va rendre coup pour coup et venger Bobby. 
 

Avatar de l’utilisateur
Ego'
Dieu de la taverne
Messages : 6353
Inscription : ven. nov. 28, 2003 2:04 pm
Localisation : derrière le comptoir (à Metz)

Re: [CR] City of Mist

Message par Ego' » jeu. juin 13, 2019 10:12 am

(tes textes se dévorent, merci)

Avatar de l’utilisateur
Ego'
Dieu de la taverne
Messages : 6353
Inscription : ven. nov. 28, 2003 2:04 pm
Localisation : derrière le comptoir (à Metz)

Re: [CR] City of Mist

Message par Ego' » jeu. sept. 26, 2019 9:22 am

Salut @Boz :bierre:
Vous avez repris vos séances à la rentrée ?

City of Mist me met une claque chaque soir que je m'y plonge depuis lundi :wub:
Si cette bombe tient ses promesses au cours des crashtests, elle va méchamment faire de la place dans mes projets... :twisted:

Merci pour ton CR, sans lui je serais sans doute passé à côté de cette pépite !

Répondre