[Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
Sylvestre
Cardinal
Messages : 567
Inscription : mar. mars 10, 2009 10:29 pm

[Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Sylvestre » dim. août 25, 2019 11:21 pm

Hello,
J'ouvre ce sujet parce que j'aimerais beaucoup lire des MJ qui racontent leur meilleure partie, leur meilleur scénar, leur session la plus folle/intense/drôle. Bref, la partie qui est votre chef-d'oeuvre à votre avis.
Pour moi, c'est ma campagne L5A inspirée de Ran (et donc du Roi Lear) où les PJ faisaient tous partie d'une famille du clan du Lion (ils devaient prendre le même clan, et ont donc choisi celui-là), enfants d'un seigneur à moitié fou dont le domaine est menacé par la guerre. De mon côté, les joueurs étaient hyper investis, et la fin a été épique : un PJ passé du côté rebelle, a affronté son frangin sous les murailles du château familial et tout s'est terminé dans un bain de sang. Le kif.
Au plaisir de vous lire :)
MEN ARE TRASH
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2174
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Julian_Manson » dim. août 25, 2019 11:25 pm

j'en ai plusieurs:

- Mindjammer, une campagne orientée mécha ou lors de la nuit du jeu j'ai eu un groupe tellement bon qu'ils ont torché la fin de la campagne de manière totalement triomphale, en prenant le contrôle d'une forteresse mobile armée, sauvant une princesse qui ne savait qu'elle en était une, minimisant les pertes civiles ect.

- Kuro, une autre nuit du jeu, j'étais malade à cause d'une allergie et pourtant, malgré mon état, malgré 5 joueurs, j'ai réussi à terroriser toute ma table durant toute la seconde moitié de la nuit.

 

Avatar de l’utilisateur
Charly Dean
Dieu des mickeys
Messages : 2908
Inscription : sam. mars 12, 2005 1:47 pm
Localisation : Mickey Land

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Charly Dean » dim. août 25, 2019 11:51 pm

Plusieurs souvenirs...

- Une table de Dés de Sang en convention où les joueurs et la joueuse étaient à fond et m'ont reparlé de la partie l'année suivante.

- Une partie du Résident Evil de Yno où je me trouvais moyen et où à la fin mes joueurs m'ont félicité tant les descriptions et l'ambiance étaient pesantes.

- La partie la plus folle dont je me souviens c'est totalement lié au jeu. Mantoïd Universe. Ma table et moi étions comme de petits jeunes intimidés face au nouveau prof d'histoire géo ou de math. Puis en deux secondes, dès la création de partie c'est parti en pur délire créativoludicodéfoulatoire.
C'était tellement énorme que parfois on se pose la question de savoir si nos souvenirs sont erronés ou pas.
:rock Joueur jusqu'au bout des globules :rock

Avatar de l’utilisateur
Sailor
Pratiquant
Messages : 234
Inscription : jeu. nov. 10, 2005 7:14 pm
Localisation : Landiras (33)

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Sailor » lun. août 26, 2019 9:51 am

Ma plus grande fierté, c'est à la fin d'une campagne dans le monde de Hârn quand un de mes joueur, comme un résumé des 22 parties, à dit : "avec toi on a pas la sensation que le décor c'est du carton pâte!"
Les femmes et les enfants d'abord. Toujours dans le naufrages.
Comme ça après les requins n'ont plus faim.

http://trollmetender.clicforum.fr/index.php

Avatar de l’utilisateur
Solaris
Dieu bien trop curieux
Messages : 7776
Inscription : dim. juin 05, 2005 12:09 pm
Localisation : Cornouaille (29)
Contact :

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Solaris » lun. août 26, 2019 1:14 pm

Shaan : le cycle d'Odéa.
A l'époque, je la faisais jouer presque by the book et quand on est arrivé à Fange : blocage car la suite n'est pas sortie. Alors je l'ai écrite, et faite jouer. Et on a vécu des scènes et des moments fabuleux, avec des idées qui fusaient à la seconde. Mes joueurs en redemandaient sans cesse, et des années après, on en reparle encore. Pas une campagne mythique pourtant, mais le rythme effréné que je lui ai donné, et les PJs vraiment marquants ont fait le reste. C'est aussi là où j'ai appris à rebondir sur les histoires personnelles des pjs et de les mettre au coeur de l'histoire, ce qui a fait que j'avais changé la fin de campagne parue en résumé dans Backstab.

Shadowrun : C'est un jeu que j'adore (règles exceptées) et je n'avais jamais vraiment réussi en en faire quelque chose de bien en campagne. Et j'ai créé "Des Flics et des Ombres".
L'idée était de faire jouer des flics qui allaient devenir des runners, et auraient ainsi eu une histoire commune et justifiée.
Mais mes joueurs en ont voulu autrement et se sont défoncés pour rester flics.
Ca été intense, sans temps morts, mes joueurs n'ont pas eu une minute et il y a eu de belles scènes d'anthologie.
J'ai eu le droit à bp de compliments, dont un joueur qui m'a avoué avoir joué la meilleure campagne.

Nightprowler Brigandyne
Ce jeu m'a permis d'accueillir pas mal de nouveau joueur et visiblement, ils adoraient y jouer. Et comme c'est un jeu que j'adore aussi...
Ca a été de très bons moments, avec de belles scènes. On y a quand même joué pas loin de 2 ans, avec même 2 tables en //. Et une campagne, le Quartier du Boucher,  où chacun s'impliquait, j'ai même un joueur qui m'a dessiné le plan du quartier de Bejofa où était concentré la campagne, en vue semi-aérienne. Tellement bien jouée que reprendre une nouvelle saison derrière me semble délicat. Mais refaire jouer Nightprowler Brigandyne, certainement oui !

Les Errants d'Ukyio
Un jeu qui ne paye pas de mine, mais qui permet des persos fabuleux et des scènes dignes du meilleur cinéma. Du drama, de l'action, des répliques cultes, des pnjs caricaturaux et parfois méchant mais en fait non... C'était joué en sérial, pas vraiment en campagne, mais si chaque épisode était indépendant, l'histoire personnelle des pjs évoluaient. On a vécu de très belles séances. Ma fierté est d'avoir su faire aimer ce jeu que j'adore, et avec mes joueurs, d'en avoir fait un grand jeu.

Je pourrais ajouter Guildes - Phalanges noires.
Campagne inspirée de loin de Pirates des Caraïbes, mélangés avec l'Empire du Noir couchant (Atlas de Guildes). J'avais fait les premières séances sur les Rivages pour lier les persos, puis ils sont partis sur le Continent, avec la survie de leur guilde sur les épaules. Cette campagne était prometteuse, surtout que nous étions à la fin, mais la table a éclaté et personne ne demande à la finir (il reste une séance pour info).
Les Chroniques de Solaris, site de Jdr

Mes créations sur Lulu.com

"Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir".
Jean de la Fontaine, 17è sièc... 2019.

Avatar de l’utilisateur
Dithral
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1931
Inscription : mer. mars 23, 2016 2:51 am

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Dithral » lun. août 26, 2019 2:00 pm

La fiancée de la momie (Appel de Cthulhu - Frères de sang)

Débuts des années 90, fin décembre dans une maison de montagne mal isolée, qui grince de partout et éclairée à la bougie. Un scénario volontairement caricatural. Des joueurs espagnols.
À l'époque, je savais à peu près dire bonjour et merci (et quelques variations sur le thème romantique ou érotique, j'étais jeune et amoureux).
Je ne sais pas trop comment on a réussi, mais ça a extraordinairement bien fonctionné. On m'en a reparlé il y a un ou deux ans.
« Les employées d’aujourd’hui manquent de respect et préfèrent s’amuser plutôt que travailler »
Manhattan Spark, l’actualité de ce jour à New York en 1924.

Avatar de l’utilisateur
Condutiarii
Cardinal
Messages : 522
Inscription : jeu. févr. 07, 2008 10:33 pm
Localisation : Epernon
Contact :

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Condutiarii » lun. août 26, 2019 8:46 pm

Une campagne Rolemaster maison : Lancée en utilisant tous les compagnons disponibles (Arms companion, Elemental companion, Companion I à VII, etc.), j'ai mené cette campagne pendant plus d'un an dans le monde de Trégor refait à ma sauce (Exemple, un Sandar avec une culture asiatique pour intégrer les monks ou Warrior-monks) avec 4 à 6 joueurs. Des moments épiques, souvent de l'improvisation et une campagne qui racontait une histoire. De personnages niveau 1, ils ont terminé la campagne niveau 14 avec des titres de noblesses ou postes importants. J'avais même sorti le Black Reaper présent dans un des  Creatures and Treasures qui s'appuyait sur l'illustration de Frazetta (http://duodartistes.eklablog.com/frank- ... a-a2395537) comme Big Boss. Rolemaster, c'est easy ! :rock

Une campagne Bitume maison : Avec la 2ème édition et Acide Formique (fabrication artisanale) qui se déroulait dans la ville de Châlons-en-Champagne, avec 4-6 joueurs. J'avais décrit la ville après l'apocalypse, créé des protagonistes et antagonistes que je croisais tous les jours en le caricaturant au maximum "à la Bitume" (mon prof de math que je n'aimais pas, ma prof de physique qui était... hum, etc.). J'ai même créé des Yankees vivant sur une péniche sur la Marne. Bref, pas mal de tranche de rire et de bons souvenirs et surtout une comptabilité précise des munitions. Final sur une invasion Viking en semi-remorques dans la ville, épique.

J'en ai quelques autres, comme Hawkmoon ou Empire Galactique, mais mes souvenirs sont trop vagues pour ces deux là. Quand j'ai repris le jeu de rôles il y a une douzaine d'années, je n'ai pas rencontrer ces moments intenses de ma jeunesse :?
"La violence est le dernier refuge de l'incompétence" - Salvor Hardin.
Mythras, Runequest, Hawkmoon, Bitume, Empire Galactique, Fate, Hitos, Bloodlust, et beaucoup d'autres...

Avatar de l’utilisateur
GCM
Evêque
Messages : 481
Inscription : ven. nov. 24, 2017 6:44 am
Localisation : Averoigne
Contact :

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par GCM » mar. août 27, 2019 7:24 am

Peut-être cette partie là.

C'était la première partie d'un scénario se déroulant dans le Japon de Rifts. Aucun de mes joueurs ne connaissait ce jeu. Les PJ: un pilote de mecha, un shugenja ami des machines, un netrunner et une gynoïde. Durant la première moitié de la partie, les PJ étaient séparés et je passais d'un joueur à l'autre, comme dans une œuvre de fiction où l'on change de protagoniste. Les PJ étaient séparés mais pas les joueurs: pas d'aparté (jamais!) et les joueurs étaient témoins des (més)aventures de leurs (futurs) comparses.
Ça a super bien marché. J'avais le bon flow, le bon timing, l'inspiration, l'énergie... La Force était avec moi ce soir là. Même quand leur perso n'était pas concerné, les joueurs étaient pris par ce qui arrivait aux autres. Cette "moitié de partie séparée" a présenté leurs personnages, les a bien mis dans l'ambiance pour la suite et, lorsque leurs PJ se sont retrouvés, ça roulait super bien: ils se connaissaient déjà, en quelque sorte.

Moi, j'ai méchamment pris mon pied. Eux étaient enchantés.

Seul bémol: je savais qu'il serait super compliqué de revenir au même niveau pour la partie suivante. Nous avions eu droit à un instant de grâce...
Mon blog à moi entièrement consacré à mon plus mauvais Jeu de Rôle de la galaxie préféré: Mon RIFTS à moi.

ImageImageImageImage

 

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Zelateur
Messages : 81
Inscription : lun. avr. 01, 2019 2:29 pm
Localisation : Cité des Ducs

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Talisker » mar. août 27, 2019 8:46 am

Une campagne de Changeling : The Lost.

L'action se passait à Londres, et j'avais concocté une campagne aux petits oignons avec en trame de fond le retour de Jack l'Eventreur, un Fae supposément exilé en Arcadie depuis plus d'un siècle, mais qui avait trouvé un échappatoire dans le pacte qui le liait et qui complotait pour faire basculer la ville entière en Arcadie. Et évidemment, il s'en prenait aux personnages et à leurs amis, aidé en cela par le double de l'un des personnages. Autant dire une ambiance pesante et pas franchement portée sur la rigolade.

Pourtant, certains personnages s'accrochaient comme ils pouvaient à leur côté humain, et on alternait entre les scènes d'enquête et de désespoir et les scènes touchantes où l'un travaillait dur pour sortir sa sœur de la drogue, un autre essayait de faire vivre à sa fille une vie normale, un troisième essayant de cohabiter tranquillement avec son double qui contrairement aux autres n'avait rien contre les changelings, et enfin une dernière qui s'engageait avec prudence dans une relation avec un humain non aware, malgré les sévices qu'elle avait subi.
C'étaient des personnages non humains mais pourtant tellement justes, avec des forces et des faiblesses très humaines.

Et il y a eu ce scénario, l'avant-dernier, je crois, juste avant la confrontation finale avec Jack, où tout le monde était en état de grâce. Le dernier personnage du paragraphe précédent avait décidé d'inviter son nouveau petit ami à dîner dans la colocation qu'il partageaient tous, et un autre avait renchéri en invitant aussi sa sœur, etc. Tous les PJ et PNJ importants ont donc fini autour de la table et au bout d'une heure trente, j'ai discrètement rangé mon scénario. On a joué la soirée des personnages en temps réel, je sautais d'un PNJ à l'autre, je vivais ce qu'il ressentaient, c'était très intense comme expérience. J'ai eu confirmation par la suite que plusieurs autres joueurs l'ont vécu avec la même intensité.

Bref, c'était un des meilleurs moments de jeu de rôle de ma carrière, à tel point qu'on en reparle encore maintenant, dix ans après. Et que ce scénario a été plus marquant que la fin de la campagne : pas mal des joueurs ont oublié comment ça s'était terminé...
Il en va des librairies comme du whisky: ce sont des passions auxquelles il vaut mieux s'adonner seul. Pendant qu'on boit un single malt de quarante ans d'âge, ce serait dommage de se déconcentrer en bavardant avec quelqu'un. - François Weyergans

Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 7279
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Fabfab » mar. août 27, 2019 12:08 pm

Deux grands moments que je suis fier d'avoir vécu en JdR :

1-La campagne des Masques de Nyarlatruc, jouée en une semaine quasi non-stop avec mon frère et ma grand-mère à la table de jeu. Génial, tout simplement.

2-Deux scénarios Paranoïa joués avec les copains de Terminale dans la seconde moitié des années 80 : l'un issu de Paranoïa Aiguë (celui avec le Robot Mark Quelquechose), l'autre avec une histoire de sous-marin (peut-être fourni avec l'écran, je ne me souviens plus vraiment). Du délire absolu de rigolade inarrêtable, des deux côtés de l'écran. On en avait mal au bide, réellement.
A distorted reality is now a necessity to be free

Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 8917
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Mugen » mar. août 27, 2019 1:42 pm

Il y a très longtemps (une bonne quinzaine d'année, au bas mot), un de mes joueurs avait déclaré que la grande qualité de mes tablées était le sentiment de liberté qu'il y avait ressenti, et je n'en était pas peu fier. J'ignore si je conserve cette qualité aujourd'hui...

C'était surtout suite à une campagne de Mage et une autre dans une ville med-fan, motorisée avec du BRP.
Dernière modification par Mugen le mar. août 27, 2019 1:43 pm, modifié 1 fois.
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6683
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par sherinford » mar. août 27, 2019 1:43 pm

Fabfab a écrit :
mar. août 27, 2019 12:08 pm
Deux scénarios Paranoïa joués avec les copains de Terminale dans la seconde moitié des années 80 : l'un issu de Paranoïa Aiguë (celui avec le Robot Mark Quelquechose)...

"Un mégalo pour mon gala - le Mark IV"... Je ne l'ai jamais fait jouer jusqu'au bout, mais ça reste un moment de lecture inoubliable... :lol:

Bon, de mon côté, je ne suis pas sûr d'avoir vraiment de quoi être fier...

Je suis assez content de ma grosse campagne DC Heroes (plus de 12 joueurs et de 100 scénarios, sur une période de 2-3 ans), qui reste en terme de "quantité", ce que j'ai fait de plus long.

En "qualité", j'avoue que je ne sais pas... J'ai écrit et maîtrisé plein de scénarios, et quand j'y reviens aujourd'hui, je me dis que l'idée de base était sympathique, mais qu'ils sont largement perfectibles...

Avatar de l’utilisateur
Dannemoge
Ascendant
Messages : 1631
Inscription : jeu. juil. 25, 2013 2:36 pm
Localisation : Rennes
Contact :

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Dannemoge » ven. août 30, 2019 10:28 am

De mon côté ma plus grande fierté en tant qu'MJ est directement extraite de ma réponse à un autre fil
Dannemoge a écrit :
mar. déc. 04, 2018 4:51 pm
Campagne Marée rouge (un setting med-fan low fantasy, rappelant un peu un Game of Thrones version nippone): un joueur a compris à la 9e séance qu'il s'était fait totalement manipuler depuis le début. Son personnage allait provoquer l'anéantissement de la (petite) civilisation ! Je mets en spoiler par confort de lecture et parce que ça spoile un peu le setting.

Spoiler:
Le personnage avait pour objectif de devenir un prince-démon. Dans les faits c'était irréalisable mais le joueur l'ignorait et son personnage y croyait dur comme fer. Assez vite, le personnage a eu des apparitions d'un démon lui demandant des services. Le PJ acceptait, et les services devenaient de plus en plus gros : libérer un criminel que les PJ ont eu tant de mal à attraper, provoquer un attentat dans leur cité, etc... Le personnage a fini par aider totalement le démon, espérant ainsi en être récompensé. D'ailleurs il avait commencé à avoir de petites récompenses.
Depuis le début, les PJ étaient régulièrement aux prises avec des fanatiques religieux. Des serviteurs du culte de la marée rouge. Les PJ en savaient très peu sur eux. Les fanatiques capturés se suicidaient généralement. Un jour, au cours d'un interrogatoire, une autre PJ fait preuve d'un exceptionnel roleplay et fait un jet d'intimidation exceptionnel. Le fanatique finit par tout raconter, y compris comment il s'est retrouvé embrigadé là-dedans.
Il a eu des visions, de plus en plus fréquentes, d'êtres lui demandant des services de plus en plus importants. Ces êtres sont en réalité des visions envoyées par la Marée rouge: une force démoniaque rappelant les Grands Anciens de Cthulhu. Elle manipule les êtres en leurs accordant progressivement des récompenses. Ils finissent par commettre volontairement d'horribles crimes et par se transformer en terribles monstres aberrants.
A ce stade de l'interrogatoire, le joueur pâlit. Il réalise qu'il s'est fait mener en bateau depuis le début :mrgreen: Par sa faute, la cité risque d'être anéantie sous peu, et le monde de sombrer. La dernière séance a été passée à tenter de réparer ses bêtises dans une ambiance pré-apocalyptique !
Par contre, comme plusieurs d'entre vous, j'ai tenté ensuite de poursuivre la campagne et retrouver cet éclat. La suite de la campagne s'avéra nettement en-dessous. Les joueurs étaient contents, sauf pour la fin qui est tombée à l'eau.

Spoiler:
A la 17e séance, j'ai fini par donner au PJ une véritable chance de devenir un prince-démon. Les PJ avaient émigré dans un petit village de campagne. Ils étaient aux prises avec une horde de barbares qui s'apprêtaient à tous les massacrer. Pour devenir un prince-démon, le PJ devait laisser son village (et tous les autres PJ) se faire exterminer. C'était un genre de sacrifice. Le joueur savait que c'était sa seule chance. Il a refusé. Son perso n'est jamais devenu un prince-démon, les PJ ont trouvé un autre moyen de neutraliser les hordes de barbares et tout le suspense de la dernière séance s'est écroulé.

Avec le recul, j'aurais dû forcer ce PJ à se dévoiler, afin de provoquer une confrontation entre ce PJ et les autres. Qu'on ait au moins un beau combat pour la fin. Occasion manquée !

Avatar de l’utilisateur
Dany40
Evêque
Messages : 497
Inscription : ven. avr. 28, 2017 2:04 pm

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Dany40 » ven. août 30, 2019 11:11 am

Cette question n'est pas facile ...impossible d'en ressortir une plus qu'une autre ... Mais les premières qui me viennent sont des choses très basiques :
- Jeune Gardien à l'AdC, découvrant la vie en club de JDR après un vécu de JDR entres amis, avoir réussi à animer une des tables de JDR de mon association avec l'AdC chaque samedi après midi pendant de longs mois. 

- Bien plus tard, en convention, faisant jouer un scénario ADD que nous avions écrit à plusieurs au sein de l'organisation ... Tomber sur une table avec un joueur particulièrement roleplay dans le bon sens du terme : mettant de la description dans ses actions de combat. J'ai sauté sur l'occasion et un simple combat est devenu épique ... Provoquant un véritable attroupement de curieux autour de notre table. Un moment pur de plaisir JDR.

- Entres amis, une partie de l'AdC à la bougie pendant une nuit d'orage, avoir fait trembler mes joueurs avec un simple jeu de miroirs totalement improvisé sur le moment dans les couloirs du manoir Castonegro.

D'autres me viennent mais on va éviter les romans :)
« Les hommes doués intellectuellement savent qu’il n’y a pas de différence nette entre le réel et l’irréel, que les choses ne nous apparaissent qu’à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s’opère subjectivement en chacun de nous. » HP Lovecraft

Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 5701
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: [Marronnier] Votre plus grosse fierté de MJ

Message par Cryoban » ven. août 30, 2019 11:20 am

Est ce que tous vos meilleurs souvenirs datent de "il y'a plus de 10 ans" ? C'est une vraie question.
Il n'y a pas de formulation adéquate pour un événement qui entend à bousculer la normativité du monde (Selene 5/09/17)

Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres

Répondre