Critiques

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Nico du dème de Naxos
Prophète
Messages : 960
Inscription : jeu. mai 25, 2006 7:53 pm
Localisation : 78
Contact :

Re: Critiques

Message par Nico du dème de Naxos »

Berzerk a écrit : jeu. oct. 08, 2020 9:56 pm Merci @Nico du dème de Naxos ça donne envie de m'y intéresser (je l'avait vu sur DrivethruRPG et je me demandais justement ce que c'était !), hop, sur ma liste d'achat ! ;)

Ps
Merci pour ta traduction du player guide pour Odyssey of the Dragonlords  :yes:

Merci beaucoup ! 
Avatar de l’utilisateur
Dany40
Messie
Messages : 1157
Inscription : ven. avr. 28, 2017 2:04 pm

Re: Critiques

Message par Dany40 »

Warring Kingdoms (Les Royaumes ennemis)
Supplément de contexte pour The Dark Eye 5th edition (gamme anglaise de l'Oeil Noir 5ème édition)
Livre Hardcover (28x22 cm) avec vernis sélectif de 190 pages (fourni avec une carte couleur séparée)

Image

Même si il y a déjà un réel intérêt à mettre un coup de projecteur sur le premier supplément de contexte traduit de la VO allemande d'un JDR réputé pour la grande qualité de son univers, Warring Kingdoms mérite aussi selon moi que l'on s'y attarde car ce livre pourrait être très utile pour tout meneur en quête d'un cadre de jeu Fantasy inspirant et inspiré ... y compris en dehors de toute utilisation du JDR l'Oeil Noir lui même.

En effet, avec seulement 40 pages de règles sur les 190 pages du livre (en gros 20%), cet ouvrage est largement utilisable avec tout système de jeu sur lequel un meneur chercherait à coller un cadre de jeu intéressant.

De quoi cela parle ? Qui sont ces "Royaumes ennemis" ?
 
Le cadre régional proposé ici va allumer un feu nostalgique chez beaucoup de rolistes quarantenaires, tous ceux qui auront des souvenirs lorsqu'on parle de la "Forêt sans retour" et du roi Casimir. En effet, ce supplément décrit une région occupée par deux royaumes en état de guerre permanent depuis des siècles (La Nostrie et Andergast), royaumes qui servaient de toile de fond à ce scénario célèbre de l'Oeil Noir V1 datant des années 80.
Mais aujourd'hui il ne s'agit plus de deux noms donnant vaguement un thème d'aventure, aujourd'hui la 5ème édition de l'Oeil Noir apporte une plongée en profondeur dans l'histoire, les mystères, les secrets et l'actualité récente de ces deux royaumes... et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il y a beaucoup de matière disponible.

Voici à grand trait l'ambiance et les éléments clefs de ce contexte de jeu :
(En rouge les éléments qui facillent grandement l'usage de ce livre en dehors du monde de l'Oeil Noir)

 Ce supplément décrit donc un territoire occupé par deux royaumes en guerre depuis des siècles créant une ambiance de féodalisme très traditionnel rappelant le haut moyen âge et un contexte de guerre de 100 ans.. Les deux nations engloutissent aussi de larges ressources dans leur affrontement, les plaçant toutes les deux dans un cadre de société peu tourné vers la modernité. Mobilisés par leur état de guerre perpétuel l'une envers l'autre depuis des siècles, les royaumes de Nostrie et d'Andergast sont relativement isolés et nourrissent peu de contact avec les pays environnants.
Mais ces deux royaumes ont aussi été fondés sur un territoire à la sombre et mystique histoire. Les deux pays sont largement séparés par une forêt ancestrale aux pistes changeantes jamais explorée et le plus possible évitée durant les trajets. Cercles de sorcières, clans de gobelins et sites datant d'époques oubliées se cachent dans ces bois denses. Par l'héritage des anciennes croyances toujours vivaces, les deux royaumes sont peu influencés par le panthéon des 12 qui domine sur une grande partie du continent. Ces dieux sont peu représentés, ils sont supplantés par les cultes locaux dirigés de chaque côté par une caste différents de mystiques : Les sorcières de Nostrie et les Druides d'Andergast.

Que contient exactement le livre ?

Warring Kingdoms décrit par le menu toutes les facettes de ces deux royaumes et du territoire sur lequel ils sont installés. Le supplément est descriptif et donne beaucoup d'informations, mais c'est clairement un bac à sable qui demandera au meneur d'écrire les détails sur chaque information donnée par le livre qu'il veut utiliser :
Le livre contient des plans de villes majeures avec une description en quelques mots de chaque lieu majeur, il décrit toute une série de PNJ importants avec portrait, personnalité et objectifs mais sans aucune caractéristique de jeu. Le livre explique les mystères du passé de ce territoire et les enjeux occupant les deux pays de nos jours, mais il lance et nourrie surtout de multiples pistes sur lesquelles un meneur pourra construire ses récits.
Pour aller un peu dans le détail, voici sous forme d'index ce que le livre propose :
- 40 pages sur le territoire et les gens (géographie, villes, un example de village typique etc ...)
- 40 pages sur la culture et les sciences (coutumes, traditions, superstitions, langage, société et classes sociales, loisirs, art etc...)
- 05 pages sur le commerce et les échanges (monnaie, unités de mesure, loi, taxes etc ...)
- 15 pages sur la faune et la flore (un bestiaire et un herbier utilisant les règles Oeil Noir)
- 10 pages sur les Dieux et Démons (religions, la foi dans la vie quotidienne, les églises, les cultes de la nature etc ...)
- 07 pages sur la magie (magie et vie quotidienne, les professions et traditions en règles Oeil Noir)
- 10 pages sur les personnages majeurs de la région (portraits, personnalité, rumeurs etc ...)
- 10 pages sur l'Histoire et les mythes (Histoire de la région avec chronologie)
- 30 pages pour jouer des Héros dans cette région (règles Oeil Noir de professions, équipements et autres)
- 15 pages sur les mystères et secrets (origine de la guerre permanente, complots etc ...)

Warring Kingdoms est donc un cadre de jeu clef en main, d'autant plus adaptable à n'importe quel JDR que cette région est relativement isolée et à part des grandes notions qui traversent spécifiquement le monde de l'Oeil Noir. Les meneurs trouveront une description très poussée mais leur laissant la totale liberté de créer dans ce cadre détaillé, avec une multitude de pistes de scénarios allant des thèmes évident liés à la guerre à des histoires plus mystiques (exploration de lieux oubliés, recherches sur le passé, restauration de la grandeur d'une nation en acteurs majeurs etc ...) 

Si vous êtes anglophones et que vous cherchez un cadre de jeu surprenant, bien décrit et peu connu .... foncés sur Warring Kingdoms
« Les hommes doués intellectuellement savent qu’il n’y a pas de différence nette entre le réel et l’irréel, que les choses ne nous apparaissent qu’à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s’opère subjectivement en chacun de nous. » HP Lovecraft
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 5345
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: Critiques

Message par Tybalt (le retour) »

Merci aux derniers posteurs pour vos avis si détaillés !
J'espère que ce supplément pour L'Oeil noir sera traduit en français, puisqu'il semble pouvoir intéresser un public particulièrement large.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Avatar de l’utilisateur
DocDandy
Messie
Messages : 1062
Inscription : ven. nov. 09, 2018 10:46 am
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Critiques

Message par DocDandy »

mode pinaillage mais la guerrière en armure légère n'a qu'à filer un coup de bottes dans la jambe gauche du chevalier à deux armes et le combat il est vite résolu :charmeur
Avatar de l’utilisateur
vivien
Mystique
Messages : 867
Inscription : mer. avr. 19, 2006 1:24 pm
Localisation : Alès

Re: Critiques

Message par vivien »

Attends, pour une fois qu'on a une guerrière avec une tenue un minimums pensée pour le combat on ne va pas chipoter.
ok on a rien a se dire, mais on a tout le temps de trouver!
Avatar de l’utilisateur
Dany40
Messie
Messages : 1157
Inscription : ven. avr. 28, 2017 2:04 pm

Re: Critiques

Message par Dany40 »

DocDandy a écrit : lun. oct. 19, 2020 9:01 am mode pinaillage mais la guerrière en armure légère n'a qu'à filer un coup de bottes dans la jambe gauche du chevalier à deux armes et le combat il est vite résolu :charmeur

Personnellement je m’étais surtout demandé comment ces personnes bien armurees étaient montées à l’arbre :)
« Les hommes doués intellectuellement savent qu’il n’y a pas de différence nette entre le réel et l’irréel, que les choses ne nous apparaissent qu’à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s’opère subjectivement en chacun de nous. » HP Lovecraft
Avatar de l’utilisateur
vivien
Mystique
Messages : 867
Inscription : mer. avr. 19, 2006 1:24 pm
Localisation : Alès

Re: Critiques

Message par vivien »

Bah quoi, vous n'avez j'ai fait de l'accrobranche avec 30kg d'équipement ?
ok on a rien a se dire, mais on a tout le temps de trouver!
Avatar de l’utilisateur
Tholgren
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4945
Inscription : mar. janv. 09, 2007 9:15 am
Localisation : Lieusaint 77

Re: Critiques

Message par Tholgren »

"Sous l'Ombre du Mont Yimsha" un module pour le jeu Coureurs d'Orages par Patrick Perret, Islayre d'Argohl, illustré et mis en page par John Grümph.

L’Afghanistan d’un XVIème siècle alternatif en mode R.E Howard

Imaginez que les Portugais aient mis la main sur l’Afghanistan suite aux différents voyages de Vasco de Gama pour l’ajouter à leur empire colonial.

Imaginez que la Perse et les autres puissances régionales souhaitent mettre la main sur les routes commerciales du pays.

Imaginez que dans les régions montagneuses, une guerre secrète se livre entre puissances mystiques.

Ajoutez une figure qui rappelle furieusement Sonia la Rouge de R.E. Howard… (non, pas le personnage en bikini de mailles de Marvel, l’autre, la guerrière qui combattit au siège de Vienne).

Dans cet Afghanistan agité d’un XVIème siècle alternatif à celui de notre propre Terre, se joue peut-être bien le destin du monde.

Les Coureurs d’Orages, qu’incarneront les Pjs, sont des mercenaires intéressés d’abord à leur propre survie, mais confrontés à l’impensable et aux dangers de toutes espèces ils sont appelés à devenir des héros (ou des scélérats).

Présentation et organisation

Ce module présenté à la façon très particulière et très efficace des suppléments pour Coureurs d’Orages est clairement l’aboutissement d’un processus de création poussé dans ses retranchements.

Les modules de cette collection ont pour ambition de proposer des aventures riches mais suffisamment courtes pour être rapidement lues et intégrées par le meneur.

Les modules précédents présentaient à mon sens quelques faiblesses (mineures) : un contexte régional un peu trop restreint (encore que La Mort Bleue dispose de son propre setting gratuit en .pdf) et surtout l’absence de cartes. Voilà qui est réglé, l’environnement régional peut difficilement être plus étoffé (sans tomber dans l’indigeste) et des cartes on en compte pas moins de trois, dont deux pour les villes de Kaboul et Peshawar qui sont appelées à être visitées par les Pjs, en toute logique.

Le module est organisé avec une efficacité redoutable :

Factions, lieux, tables aléatoires, « donjons », règles additionnelles, bestiaire, prétirés. Tout y est, il y avait plus, on nous l’a mis quand même et pour le même prix. Imbattable : on retrouve les habituels parchemins et sorts (assez gores et rigolos, parfaitement dans le ton « exotisme indicible » du module) et des événements modulaires à ajouter.

Hommage à Howard

Yimsha c’est aussi un hommage à une excellente nouvelle de Howard (Le Peuple du Cercle Noir, une aventure de Conan) et une réappropriation / recréation de certains personnages… aussi bien vue que particulièrement vicieuse.

Si les « donjons » , les sortilèges et les capacités des personnages non joueurs font froid dans le dos c’est qu’ils sont fondamentalement dans la thématique de l’horreur mâtinée de l’esprit très pulp des écrits d’Howard.

Amis en quête d’ambiances aventureuses, amateurs de la poussière des chemins, de soleil impitoyable, de sang versé dans l’ombre d’une grotte ou d’un palais princier corrompu par la plus sombre des magies, vous êtes ici chez vous.

Ramage et plumage

C’est court, efficace, riche, évocateur, inspirant et il faut également le remarquer : c’est beau !

C’est évidemment l’homme-orchestre John Grümph (aussi éditeur de la collection Chibi) qui est à la manœuvre tant à la maquette qu’aux illustrations. Il a trouvé un design très en accord avec l’évocation de l’architecture moghole et on sent le travail de recherche sur les personnages.

La maquette est claire et d’une lisibilité parfaite. Les illustrations pleines pages très réussies et parfaitement dans le ton. On peut aussi se laisser aller à admirer les petites miniatures et scénettes dont l’ouvrage est parsemé. Je me suis surpris à reconnaître les prétirés en pleine chevauchée dans une vignette en sommet de page. L’ouvrage est plein de ces petits clins d’œils très drôles ou curieux.

Quant à la couverture, hé bien quand vous aurez lu le module, vous comprendrez pourquoi elle est si amusante…

Conclusion et verdict

A la lecture on sent bien que cette aventure a un potentiel ludique assez extraordinaire et que si nécessaire on peut « rallonger la sauce », des outils sont d’ailleurs proposés pour cela.

Pour donner une vague indication sur la durée de vie de l’ouvrage : l’auteur principal, Patrick Perret, a mis près de treize séances à achever sa campagne de jeu.

Je me contenterais de dire, pour finir, que ce supplément contient si peu de technique qu’il est jouable avec un système tout à fait différent de Coureurs d’Orages. Et je pense, en l’occurrence, à tout système un peu pulp, voire à Cthulhu Pulp puisque l’horreur d’Howard est assez proche de celle de Lovecraft.
"La cupidité est la métropole de tous les maux." Diogène de Sinope

"Tant qu'un homme pourra mourir de faim à la porte d'un palais où tout regorge, il n'y aura rien de stable dans les institutions humaines" Eugène Varlin - Ouvrier imprimeur, membre de la Commune de Paris - 1871
Avatar de l’utilisateur
GCM
Ascendant
Messages : 1583
Inscription : ven. nov. 24, 2017 6:44 am
Localisation : Averoigne
Contact :

Re: Critiques

Message par GCM »

Un petit retour rapide sur Neon City Overdrive. En ce qui me concerne, c'est LA bonne surprise ludique de l'année en termes de système.
Mon nouveau blog où je me soigne: Ωmega TrΔsh.

Mon ancien blog de dingue: Mon RIFTS à moi.

ImageImageImageImage

 
Avatar de l’utilisateur
ypikaye
Evêque
Messages : 438
Inscription : lun. déc. 29, 2014 5:32 pm
Contact :

Re: Critiques

Message par ypikaye »

Un petit retour rapide sur Neon City Overdrive. En ce qui me concerne, c'est LA bonne surprise ludique de l'année en termes de système.
BOUM Vendu direct ! Très jolie petit système qui m'a rappelait - de loin ! - Burning Wheel pour sa base de résolution. Illustration de couverture sympas et maquette très lisible. Petit prix en plus ! On va tester. Merci GCM !
 
... tous ces moments se perdront dans l'oubli comme les larmes dans la pluie ...(Blade Runner)
Avatar de l’utilisateur
GCM
Ascendant
Messages : 1583
Inscription : ven. nov. 24, 2017 6:44 am
Localisation : Averoigne
Contact :

Re: Critiques

Message par GCM »

ypikaye a écrit : dim. nov. 22, 2020 6:38 am
Un petit retour rapide sur Neon City Overdrive. En ce qui me concerne, c'est LA bonne surprise ludique de l'année en termes de système.
BOUM Vendu direct ! Très jolie petit système qui m'a rappelait - de loin ! - Burning Wheel pour sa base de résolution. Illustration de couverture sympas et maquette très lisible. Petit prix en plus ! On va tester. Merci GCM !
 

:bierre:
Mon nouveau blog où je me soigne: Ωmega TrΔsh.

Mon ancien blog de dingue: Mon RIFTS à moi.

ImageImageImageImage

 
Répondre