[CR] Raiders of Lemuria (RoL) du Pulp motorisé BoL !!

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
childeric maximus
Cardinal
Messages : 585
Inscription : mar. août 14, 2007 2:27 pm
Localisation : Baie des Anges

[CR] Raiders of Lemuria (RoL) du Pulp motorisé BoL !!

Message par childeric maximus » jeu. oct. 08, 2009 3:26 pm

CR du 1er scénario de Raiders of Lemuria (RoL)
"To end all wars"

Présentation des personnages

Lord Hermès Covington (joueur : 001)

Hermès est le fils d'un riche lord anglais et d'une cantatrice grecque. Alors qu'il participe à des fouilles en Grèce il eut un premier rapport traumatisant avec l'occulte. Il sera l'unique survivant de la catastrophe inexpliquée qui s'est abattue sur l'équipe archéologique.

Après quelques mois passés dans la ville de Londres et ne trouvant pas à sa convenance la vie dans la capitale britannique, il décida de se rendre à Paris pour répondre aux sollicitations d'un ancien camarade d'école. Appréciant les plaisirs de la ville lumière, il décide de s'y établir.
Suite à son expérience en Grèce Hermès Covington fonde le Club Bellerophon. Une organisation basée à Paris qui recrute des esprits brillants ayant eu quelques expériences avec l'occulte ou, du moins, avec l'inexplicable. Tous les personnages sont membres du club.

Hermès Covington est un personnage transfuge de "Tentacules & Tommy Guns", ce qui explique que ce n'est pas un personnage débutant.

Shane Mac Gowan (joueur : Le Clou)
Retrouvé nourrisson ; un soir de décembre 1911, sur le parvis de l’église de Notre Dame des Victoires de Boston, Shane Mc Gowan, n’a jamais su qui étaient ses véritables parents. Confié aux soins de l’église catholique, il grandira entre les murs de l’orphelinat St Paul ; une institution particulièrement austère qui lui inculquera malgré tout une solide éducation.

Avide de découvrir le monde, Shane s’enfuit à l’âge 15 ans d’une institution qui le destinait à la prêtrise pour partir à l’aventure et devenir un pilote. Trop jeune pour s’engager dans l’armée de l’air, il se retrouve à vagabonder sur les routes de l’Amérique profonde, survivant au jour le jour grâce à divers combines et larcins. C’est lors d’une étape à Oklahoma City, qu’il rencontre le Major Dawson. Propriétaire d’un cirque volant, ce vétéran de la Grande Guerre prendra le jeune Shane sous son aile et lui apprendra les rudiments de la mécanique et du pilotage de voltige.

Au fil des ans, le cirque volant se transforme en écurie de courses aéronautiques. Navré par l’incompétence des journalistes qui couvrent ces évènements, Shane fonde alors le magazine ‘Barnstormer’ pour couvrir lui-même les courses auxquels participent ses amis. Si le tirage de son magazine reste confidentiel, il se fait néanmoins remarquer par le Boston Globe qui l’embauche comme Junior Reporter pour couvrir les meetings aéronautiques et la rubrique des chiens écrasés.

Fan de vitesse et de sensations fortes, il se déplace en chevauchant une puissante moto.

Peter Sinister (joueur : Pierre – dont ce fut à cette occasion la première expérience de JdR)
Peter n'est pas tout à fait humain. Il est ce que d'aucun appelle une Engeance Infernale, un hybride entre un humain et un démon. Pour le moment Peter ne s'est guère ouvert sur ses origines dont lui-même n’est pas très sur. Hermès Covington fut la première personne a qui il révéla sa véritable nature quand il postula pour devenir membre du chapitre américain Club Bellerophon. Avec Shane Mc Gohan, Peter Sinister représente le Club sur la côte est des Etats Unis d'Amérique. C'est pour en apprendre plus sur lui même, sur ses origines et sa place dans la société qu'il est entré au Club.

Sa compréhension intuitive des arcanes les plus sombres de la sorcellerie (nécromancie et magie démoniaque) en font un adversaire redoutable.

Après avoir bourlingué (c'est le terme qu'il emploie et il n'en dit jamais plus) Peter est venu s'installer à Boston. Il a trouvé facilement un emploi auprès du maire de la ville, alors simple candidat aux élections municipales. Ce dernier l'a, depuis, chargé des relations avec toutes les associations culturelles et autres cercles littéraires que compte la ville.

Peter porte sur lui les stigmates de son sang infernal. Son dos est zébré de scarifications profondes qui semblent avoir été faites la veille. Elles forment un dessin complexe dont Peter ignore la signification. Plus déroutant encore, ses scarifications changent avec chaque nouvelle lune.

Alfred (PNJ)
Serviteur dévoué de Lord Covington et ancien Marines. Gazé lors la première guerre mondiale, il décida de rester en Europe après sa démobilisation. Il roula sa bosse dans le vieux continent avant d’entrer au service de la famille Covington et de service de chaperon au jeune lord Hermès. Alfred considère ce dernier comme le fils qu’il n’a jamais eu.

Amélia Covington (PNJ)
Cousine américaine d'Hermès Covington. Elle est fière de ses origines européenne mais reste une texane avant tout. Elle pilote son propre biplan, tire, monte et jure comme un vrai cow-boy. C'est pour faire plaisir à son père qu'elle a accepté de partir étudier à Boston. Elle passe plus de temps à faire tourner le tête des garçons et à parcourir la ville au volant d'un puissant roadster que sur les bancs de l'université.
Dread the First Book of Pandemonium, Spite the Second Book of Pandemonium, Coldcity, Spirit of the Century, Dictionary of MU, Sorcerer, Tranchons & Traquons, Polaris, Dogs in the Vineyard, Barbarians of Lemuria, Supercrew ... ça se voit que je donne dans l'Indy ?

Avatar de l’utilisateur
childeric maximus
Cardinal
Messages : 585
Inscription : mar. août 14, 2007 2:27 pm
Localisation : Baie des Anges

Message par childeric maximus » jeu. oct. 08, 2009 3:28 pm

Scénarion : To End All Wars
(paru dans "Daring Tales of Adventure" numéro 1)


Remarque : le scénario publié dans le magazine DToA, ne commence réellement qu’à partir de la scène 2. J’ai rajouté la première scène, « la mine abandonnée », en faisant le pari de débuter le scénario en plongeant les PJ directement au cœur de l’action. En commençant par la conclusion d’une précédente aventure qui n’a pas été jouée. Cela correspond à la séquence pré-générique des films du genre : Indiana Jones récupère l’idole d’or après avoir échappé à une multitude pièges et à une armée de sauvages ; James Bond sauve le monde libre, détruit l’installation secrète du méchant, tue ce dernier et échappe à une cohorte de ninjas. Personne ne sait ce qui c’est passé avant, on ne fait que l’imaginer, et cela n’a aucune importance. On retrouve le héros aux prises avec des méchants, l’action est intense et le plaisir que l’on éprouve tout autant.

Au vue des réactions de mes joueurs, je suis heureux de dire que mon pari s’est avéré payant. J’espère, au travers de ce pauvre CR, vous donnez une petite idée de l’excellent moment que nous avons passé ensemble.

Profitez de l’aventure !



Scène 1 : la mine abandonnée
Lieu : une mine abandonnée dans une région désertique du Texas, non loin de la frontière mexicaine.


Les personnages se retrouvent dans une situation très inconfortable. Tous sont entravés aux poutres de soutènement d'une mine abandonnée, au Texas, non loin du Rio Grande.

Face à eux, plusieurs tonneaux de poudre noire et un sinistre personnage qui serre contre lui Amélia, ligotée et bâillonnée. Ross est un texan, aux épaules larges, au chapeau et au colt de cow-boy avec un éternel cigare vissé aux lèvres. Il est le chef incontesté d'une bande de dangereux criminels. Alors qu'il s'adresse aux personnages, Pedro, un mexicain aux dents gâtées, se dirige à reculons vers la sortie en répandant, depuis les tonneaux, une longue trainée de poudre.

Le chef des bandits leur annonce qu’ils vont mourir et qu’il garde Amélia avec lui. Elle servira à distraire ses hommes. Ainsi, il épargnera une de ses prisonnières qui lui rapportera plus chez ses commanditaires sud-américains.
Dread the First Book of Pandemonium, Spite the Second Book of Pandemonium, Coldcity, Spirit of the Century, Dictionary of MU, Sorcerer, Tranchons & Traquons, Polaris, Dogs in the Vineyard, Barbarians of Lemuria, Supercrew ... ça se voit que je donne dans l'Indy ?

Avatar de l’utilisateur
childeric maximus
Cardinal
Messages : 585
Inscription : mar. août 14, 2007 2:27 pm
Localisation : Baie des Anges

Message par childeric maximus » jeu. oct. 08, 2009 3:29 pm

Mais comment les héros se sont-ils retrouvés dans cette situation ?

Après leur expédition en Antarctique (voir le CR du scénario "L'Atlante qui venait du froid", pour "Tentacules & Tommy Guns"), les personnages ont été contactés par le gouvernement américain. Ils ont été conviés à venir discuter en détail de leur aventure à Washington avec des experts d'un nouveau département du FBI : le "Delta Green".

Lord Covington a profité de l'occasion pour convier les membres américain du Club Bellérophon à l'accompagner pour un petit séjour de détente chez sa seule famille (éloignée) vivant dans le nouveau monde : Elias Angus Covington et sa charmante fille de 20 ans, Amélia. Elias et sa fille vivent dans un immense ranch, au sud du Texas, non loin de la frontière mexicaine. Le grand-père d’Elias a fait fortune dans l’élevage de bovins et Elias a trouvé des gisements d’or noir sur ses terres.

Lors d’un survol des terres du ranch dans son biplan, Amélia a remarqué deux camions, sortant d’un canyon encaissé. Le fond du canyon étant occupé par une vieille mine abandonnée, elle fut intriguée, au point de profiter de la présence de son « cousin » européen et de ses amis, pour leur demander de l'accompagner sur place. A l'aube la petite troupe s'est mise en route et espérée une simple chevauchée d'agrément.

Malheureusement, ils tombèrent dans une embuscade conduite par une bande de dangereux desperados. Les camions appartiennent à une bande de trafiquants et la mine leur sert de dépôt. Ils y stockent de l’alcool mexicain, des armes, mais aussi des jeunes femmes blondes qu’ils destinent aux bordels sud-américains. Quand l'occasion se présente, ils en profitent aussi pour voler du bétail au père d'Amélia.

Les bandits ayant repéré l’avion d’Amélia, ils avaient renforcé la surveillance. Il leur fut facile de prendre les personnages en embuscade et de les contraindre à se rendre. Conduits sous bonne escorte dans la mine, le chef de la bande décida rapidement de leur sort.
Dread the First Book of Pandemonium, Spite the Second Book of Pandemonium, Coldcity, Spirit of the Century, Dictionary of MU, Sorcerer, Tranchons & Traquons, Polaris, Dogs in the Vineyard, Barbarians of Lemuria, Supercrew ... ça se voit que je donne dans l'Indy ?

Avatar de l’utilisateur
Syzia
Transcendé
Messages : 749
Inscription : jeu. oct. 19, 2006 10:54 pm
Localisation : Santes (59)
Contact :

Message par Syzia » jeu. oct. 08, 2009 3:30 pm

...
Dernière modification par Syzia le jeu. oct. 08, 2009 3:32 pm, modifié 2 fois.
Syz - MJ Volatile

Avatar de l’utilisateur
childeric maximus
Cardinal
Messages : 585
Inscription : mar. août 14, 2007 2:27 pm
Localisation : Baie des Anges

Message par childeric maximus » jeu. oct. 08, 2009 3:31 pm

Retour à l'action

001 dépense un PdH (Point d'Héroïsme) afin que le cigare de Ross lui échappe des lèvres et tombe sur la poudre noire répandue au sol. Je le lui accorde volontiers.

Ross repousse Amélia violemment et commence à tenter d'arrêter la progression du feu en dispersant la poudre avec ses pieds.

Shane Mac Gohan, utilisant des petits outils qu'il dissimule sur lui, en souvenir de sa jeunesse passée aux frontières de la loi, tranche ses liens et bondit sur Ross. Il plaque au sol le texan et une violente bagarre commence entre les deux hommes.

Hermès Covington, qui avait vigoureusement frotté ses liens contre l'arrête de la poutre, se libère enfin.

001 dépense un nouveau PdH pour obtenir un palan qui court le long d'une poutre métallique fixée au plafond, le long de la galerie, et qui sert aux ruffians à manipuler de lourdes charges. Je lui accorde même une lourde chaîne avec un énorme crochet à son extrémité.

Hermès saute et s'agrippe au crochet. Il amorce un mouvement, suspendu au palan, en direction de la sortie. Il crie à Shane de lui expédier l'arme que Ross vient de lâcher. Shane s'exécute mais se retrouve à découvert. Ross lui assène une série de directs ravageurs pour une rhinoplastie sans anesthésie.
Poursuivant sur sa lancée, Hermès arme le lourd colt et rattrape Pédro. Ce dernier lève la tête quand il entend le bruit du palan. Hermès vide son chargeur et l'expédie ad patres. Il arrête le palan et attend ses compagnons.

De son côté, Peter Sinister marmonne quelques mots incompréhensibles qui ont pour effet de faire tomber ses liens à terre. Il se précipite vers Alfred, le serviteur d'Hermès, et le libère. Ensemble ils aident Amélia à se remettre sur pieds. Non loin d'eux, Ross et Shane continuent à rouler sur le sol et à échanger de violents coups. Ross bénéficiant d'une différence de poids en sa faveur prend le dessus. Peter décide de prendre la situation en mains. Il agite ses mains et s'exprime à nouveau dans cette langue inconnue de ses compagnons. D'un mouvement brusque il conclut son invocation et semble tirer sur des fils invisibles. Ross qui s'apprêtait à massacrer le visage de Shane est stoppé net dans son élan. Vulgaire pantin suspendu aux fils d’un marionnettiste, il est totalement immobilisé. Shane en profite pour lui donner un violent coup de boule qui lui explose le nez et l'envoie au tapis.

Dix minutes plus tard, l'équipe est regroupée autour d'Hermès. Ross, inconscient, est attaché au palan avec le tonnelet de poudre de Pedro, puis il est poussé en direction de la sortie.

Devant l'entrée de la mine, les deux gros camions des bandits sont prêts à prendre la route. En voyant leur chef accroché comme une vulgaire carcasse de bœuf ils se précipitent vers lui. C'est le moment que choisit Hermès pour tirer sur le tonnelet et le faire exploser. Ross est déchiqueté ainsi que la majeure partie de ses hommes. Le sable du canyon boit avidement leur sang.

Jaillissant hors la mine en hurlant, les héros profitent de la confusion qui règne chez les bandits survivants. Peter et Shane s'élancent vers le camion transportant les jeunes femmes. Au dernier moment, Shane s'accroche à l'autre véhicule qui démarre en trombe. Agrippé à la bâche, il est trainé sur plusieurs mètres avant de pouvoir se hisser à la force des bras.

001 claque à nouveau 1 PdH afin d'obtenir un side-car.

Dans un appentis, qui tient plus du vieil assemblage de planches, Amélia et Hermès découvrent un side-car. Amélia fait démarrer l'engin en jurant comme un cow-boy. Hermès saute dans le side car après avoir récupéré une Winchester au sol. Dans un nuage de fumée et une pétarade digne d'une fusillade la moto s'élance à la poursuite du camion.

De son côté, Peter monte dans la cabine du premier véhicule et se retrouve face à deux bandits qui commencent à réagir. Tous deux cherchent à dégainer leurs armes. Dans un réflexe, Peter crache quelques mots. Des forces obscures se réveillent et portent le sang de ses adversaires à ébullition. Les deux hommes meurent en quelques secondes en poussant des cris d’horribles d'agonie. La cabine est repeinte en rouge.
Une fois cette menace éliminée, avec Alfred, ils libèrent les jeunes femmes qui se jettent en pleurant dans leurs bras.

A bord du second véhicule, les choses vont très vite. Shane bondit sur la cabine du camion et tire à travers le pare-brise. Le chauffeur s'effondre sur son volant menaçant d'expédier le véhicule dans le décor. Shane se glisse par la fenêtre ouverte les pieds en avant. Il donne une puissante ruade dans le corps du chauffeur et l'envoie contre le deuxième bandit qui se retrouve bloqué contre la portière.

Amélia et Hermès se portent à sa hauteur. Hermès ouvre le feu mais sa position est trop instable. La balle passe en sifflant au travers de la cabine du camion, à quelques centimètres de la tête de Shane. Ce dernier subtilise l'arme du chauffeur et tire à son tour sur l'autre bandit. Son projectile passe non loin de la tête du lord anglais. Le bandit réussit à se saisir de sa propre arme et s'apprête à tirer sur Shane. Il n'arrivera jamais au bout de son action. La balle que vient de tirer Hermès le tue sur le coup. La portière s'ouvre et il bascule, entrainant le corps du chauffeur avec lui. Shane écrase la pédale de frein et met un terme définitif à la poursuite,

Quelques jours plus tard, l'article de Shane Mc Gohan sur les événements de la mine abandonnée passe inaperçu. Heureusement, lord Covington et Peter Sinister, du cabinet du maire, font jouer chacun de leur côté leurs relations. Deux jours après, l'article fait la une.
Dread the First Book of Pandemonium, Spite the Second Book of Pandemonium, Coldcity, Spirit of the Century, Dictionary of MU, Sorcerer, Tranchons & Traquons, Polaris, Dogs in the Vineyard, Barbarians of Lemuria, Supercrew ... ça se voit que je donne dans l'Indy ?

Avatar de l’utilisateur
childeric maximus
Cardinal
Messages : 585
Inscription : mar. août 14, 2007 2:27 pm
Localisation : Baie des Anges

Message par childeric maximus » jeu. oct. 08, 2009 3:32 pm

Scène 2 : Quinze jours plus tard, à Boston, au "Café Ma".
Lieu : le centre ville de Boston


Amélia a demandé à son cousin Hermès et ses amis de la rejoindre pour le déjeuner dans ce restaurant du centre de Boston. Elle doit y rencontrer un ancien ami de collège, Jim Black, qui est venue étudier la chimie puis travailler sur Boston. Lui toujours si calme et posé avait une voix anxieuse et a bafouillé au téléphone que c'était une question de vie ou de mort.

Au moment de reprendre un apéritif, Amélia voit son ami de l'autre côté de la rue. Pendant quelques secondes il est caché à la vue des héros par la densité du trafic. Soudain, des coups de feu claquent. Les voitures avancent enfin et laissent voir Jim Black agenouillé sur le trottoir, sur sa poitrine, trois grosses fleurs écarlates sont en train d'éclore.

Shane repère de suite une grosse berline noire qui force le passage entre plusieurs autres automobiles et accélère. Il se lance à sa poursuite car au bout de la rue la circulation est bloquée.

Peter et Amélia se précipitent vers le malheureux Jim Black. Avant de mourir dans leur bras, il n'a que le temps de leur cracher dans un dernier souffle "Starkweather ... Nazis".

001 ne voulant prendre aucun risque a utilisé sa carte événement "Confession". Ce fut inutile car de toute façon, Jim était destiné à mourir et à délivrer son dernier message.
001 ne s'arrête pas là et dépense un PdH pour avoir un policier à cheval non loin. Je le lui accorde.


Hermès se précipite vers le policier et le désarçonne. Il grimpe sur le dos du cheval et pique des deux pour prendre la voiture noire en chasse.
Après une fouille rapide des poches de la victime, Amélia entraine Peter vers son roadster garé juste devant le café. Elle fait hurler son moteur et dans un crissement de pneu elle se lance à son tour à la poursuite des bandits.

Elle ne ralentit même pas quand Shane saute sur le marchepied et s'accroche au roadster.
Au bout de l’avenue la Sedan noire vient de passer sur le trottoir pour éviter l'embouteillage.
Dread the First Book of Pandemonium, Spite the Second Book of Pandemonium, Coldcity, Spirit of the Century, Dictionary of MU, Sorcerer, Tranchons & Traquons, Polaris, Dogs in the Vineyard, Barbarians of Lemuria, Supercrew ... ça se voit que je donne dans l'Indy ?

Avatar de l’utilisateur
childeric maximus
Cardinal
Messages : 585
Inscription : mar. août 14, 2007 2:27 pm
Localisation : Baie des Anges

Message par childeric maximus » jeu. oct. 08, 2009 3:33 pm

Utilisation des règles de poursuite de LG.

Détermination de l'initiative. Les bandits obtiennent 5, ainsi que les personnages dans le roadster. 001 obtient un extraordinaire 10. C'est lui qui ouvre le bal. Il dépense 5 points d'initiative pour que le trottoir cause des dommages au véhicule des tueurs. Ces derniers ratent leur jet de conduite (ce ne sont que des brutes après tout et une pénalité de 5 ... ça ne pardonne pas !). La direction de la voiture vient d'en prendre un bon coup. 1er point de rupture.

Amélia écrase l'accélérateur pour tenter de se rapprocher afin que Shane puissent sauter sur le véhicule adverse (autrement dit un abordage en règle se prépare).

Les joueurs décident de l'aider dans sa conduite afin de lui octroyer des bonus sur son jet. Shane, de par son passé de mécano, indique à Amélia quand changer de vitesse et comment tirer le meilleur parti de son moteur. Peter quant à lui, connait bien cette partie de la ville pour y avoir fait campagne pour le maire. Il la guide et lui sert de navigateur. Chacun des deux joueurs ayant réussit son jet, Amélia se retrouve avec un bonus pour son propre jet de conduite. Elle dévore ainsi la distance qui la sépare des fuyards.

Ces derniers décident de passer par une ruelle étroite. Hermès qui se fait dépassé par le roadster rugissant, tire sur un escalier de secours afin de déclencher la descente de l'échelle au moment du passage de la berline. Malgré un lourd handicap il vise juste. L'échelle glisse et percute la Sedan. Le pauvre chauffeur ne peut l'éviter. L'échelle arrache une partie du toit et met à mal toute l'aile droite. 2ème point de rupture

C'est dans cette ruelle qu'Amélia s'approche assez pour que Shane saute et s'accroche à la roue de secours de la Sedan. Voyant que les véhicules vont définitivement le distancer s'il ne tente pas le tout pour le tout, 001 claque encore 5 pts d'initiative (il est donc à zéro) afin qu'une charrette de primeurs obstrue l'extrémité de la ruelle. Le pauvre homme qui la pousse avec peine n'a que le temps de se jeter en arrière avant de voir sa charrette réduite en charpie par la Sedan lancée à vive allure. 3ème point de rupture.

La berline finit sa course en défonçant un réverbère. Shane est éjecté, mais évite de trop gros dommages par un magnifique roulé-boulé. Le chauffeur est mort sur le coup la cage thoracique enfoncé par le volant. Le passager à côté de lui est mort lui aussi, son corps à défoncer le pare-brise et gît en partie sur le capot.

Seul le bandit sur la banquette arrière est en vie. Shane le déleste de sa tommy gun qu'il garde « pour plus tard » ! Le gangster avoue avoir été engagé par un homme, Klaus Adler, un géant au fort accent germanique, pour exécuter Jim Black.

Dans ses poches les héros découvrent une enveloppe contenant 500 USD, une carte de visite d'une certaine Valérie Braveheart, journaliste, et un morceau de papier avec l'inscription "RdV labo Starkweather pour aider au chargement à 16H00."

Alors que les sirènes des voitures de police retentissent, Amélia accepte de rester s'expliquer avec les forces de l'ordre pendant que ses amis empruntent son roadster.
Dread the First Book of Pandemonium, Spite the Second Book of Pandemonium, Coldcity, Spirit of the Century, Dictionary of MU, Sorcerer, Tranchons & Traquons, Polaris, Dogs in the Vineyard, Barbarians of Lemuria, Supercrew ... ça se voit que je donne dans l'Indy ?

Avatar de l’utilisateur
childeric maximus
Cardinal
Messages : 585
Inscription : mar. août 14, 2007 2:27 pm
Localisation : Baie des Anges

Message par childeric maximus » jeu. oct. 08, 2009 3:34 pm

Les personnages font le point

C'est quoi les laboratoires Starkweather ?


Le nom n'est pas inconnu pour Peter. Il informe ses amis que les laboratoires Starkweather sont situés dans une zone industrielle à la périphérie de Boston. Ils produisent des médicaments à partir de plantes et d'insectes importés d'Amazonie. Il croit se rappeler avoir déjà vu le professeur Henry Starkweather. Un homme dans la cinquantaine, cloué dans un fauteuil roulant.

Qui est Valérie Braveheart ?

Cette fois c'est Shane qui renseigne le groupe sur Valérie Braveheart. C'est une fort jolie journaliste travaillant pour le Boston Herald, une concurrente donc, qu'il a déjà approché une fois ou deux lors de réunions entre journalistes.
Les personnages reviennent non loin du « Café Ma » où Peter à garé son propre véhicule, beaucoup moins voyant que le roadster, pour la suite des événements. Ils passent ensuite par l'hôtel où Hermès récupère sa "Betty" dans son étui à violon. Ensuite, Peter conduit le groupe jusqu'aux laboratoires Starkweather.
Dread the First Book of Pandemonium, Spite the Second Book of Pandemonium, Coldcity, Spirit of the Century, Dictionary of MU, Sorcerer, Tranchons & Traquons, Polaris, Dogs in the Vineyard, Barbarians of Lemuria, Supercrew ... ça se voit que je donne dans l'Indy ?

Avatar de l’utilisateur
childeric maximus
Cardinal
Messages : 585
Inscription : mar. août 14, 2007 2:27 pm
Localisation : Baie des Anges

Message par childeric maximus » jeu. oct. 08, 2009 3:35 pm

Scène 3 : Les laboratoires Starkweather

Lieu : une zone industrielle à la périphérie de Boston


Au milieu d'une zone recouverte d'une belle pelouse verte se dresse un bâtiment rectangulaire et austère. L'enseigne qui le surmonte ne laisse aucun doute, il s'agit bien des laboratoires Starkweather. Avant de pénétrer dans les lieux, les personnages font un rapide tour d'horizon. L'endroit est plutôt calme. Il n'y a qu'un seul coupé, garé assez loin du bâtiment. A l'opposé, sont stationnés trois camions en cours de chargement. Une douzaines d'ouvriers manipulent de lourdes caisses en bois estampillées « Matériel médical ».

L'entrée n'étant pas gardée, les héros s'introduisent avec audace et parquent leur véhicule non loin des camions. Ils passent devant les employés en jouant les habitués et jettent un œil sur le quai de chargement. Les moyens d'accéder à l'intérieur du laboratoire sont un escalier à vis donnant sur une passerelle métallique et, dans le fond, une lourde porte à double battants, très haute et très large. Au travers des hublots de cette dernière Hermès distingue la vaste unité de production. Il voit aussi, nettement, une jeune femme ligotée sur une chaise en train de recevoir de grandes gifles par un véritable géant. Autour de ces deux personnages, il compte cinq hommes, en demi cercle, armés de mitraillettes,

Hermès emprunte l'escalier de secours et monte sur la passerelle métallique. Deux portes donnent sur les bureaux et les laboratoires de l'étage. Il franchit une des deux portes et constate qu'il domine la scène de l'interrogatoire. L'homme s'exprime avec un fort accent allemand, il demande à « Fräulein Braveheart » de lui avouer qui sont ses complices. Hermès suppute qu'il vient de trouver Her Klaus Adler !

Pendant ce temps, du côté du quai de chargement, les ouvriers regardent d'un drôle d'air les nouveaux venus. Peter, très intrigué par les caisses, se manifeste auprès des hommes en se disant du service de l'inspection sanitaire. Les employés interrompent leur tache et se précipitent vers lui. Dans un réflexe, il crache quelques mots, toujours dans cette langue étrange, avec une voix à la tessiture très roque. Tous les hommes titubent, certains tombent au sol, d'autres perdent l'équilibre. Il y en a même qui fuient devant Peter comme s'ils avaient le diable aux trousses.
Shane, profitant de la confusion, est allé récupérer la tommy gun dans le coffre et revient en distribuant des coups de crosses.

Peter peut assouvir sa curiosité. Il monte dans un camion et ouvre une des caisses. Elle recèle de grosses bonbonnes métalliques qui semblent contenir un produit sous pression. Il n'y a aucune inscription quant au contenu. Lorsque les hommes constatent qu'un des étrangers manipulent une des bonbonnes, ils poussent de grands cris et détalent encore plus vite. Les personnages soupçonnent fortement la présence d'un gaz ou d'un virus. Avec précaution, Peter remet la bobonne en place.
Dread the First Book of Pandemonium, Spite the Second Book of Pandemonium, Coldcity, Spirit of the Century, Dictionary of MU, Sorcerer, Tranchons & Traquons, Polaris, Dogs in the Vineyard, Barbarians of Lemuria, Supercrew ... ça se voit que je donne dans l'Indy ?

Avatar de l’utilisateur
childeric maximus
Cardinal
Messages : 585
Inscription : mar. août 14, 2007 2:27 pm
Localisation : Baie des Anges

Message par childeric maximus » jeu. oct. 08, 2009 3:37 pm

Sauver Valérie Braveheart

Hermès fait diversion en lançant don zippo sur les cuves de l'unité de production. Les cinq hommes de main se dispersent et recherchent l'origine du bruit. Hermès les allume et en descend trois.
Malheureusement, il provoque également des fuites de différents produits chimiques. Des gaz et des liquides s'échappent de réservoirs et se mélangent, amorçant des réactions potentiellement dangereuses.

Shane saisit l'occasion et passe la porte. Il se jette dans les jambes du gigantesque allemand et le fait trébucher.

Klaus Adler, puisqu'il s'agit bien de lui, dépense d'un point de Vilénie, dégaine son luger et tire une balle dans un réservoir sous pression.


Un gaz sulfureux orange et très corrosif envahit la zone. Shane ne tente pas le diable, il se précipite sur Valérie et la sort de ce qui est en train de devenir un enfer.

001 utilise la règle des Chocs & Contrecoups, il accepte que son PJ prenne des dommages (dus au gaz) et tire une rafale bien ajustée en direction de Klaus. Il le tue en transformant son succès en succès héroïque (1PdH). Avec 21 points de dommage … Klaus est transformé en passoire.

Les personnages fuient à leur tour le laboratoire en feu. Une succession d'explosions et un feu d'origine chimique réduisent à néant les fiers laboratoires Strakweather. Shane s'est glissé au volant d'un des camions. Valérie Braveheart, très mal en point, gît inerte à ses côtés. Quelques centaines de mètres plus loin, Shane s'arrête et fait parler Valérie avec de l'aide d'une forte dose d'alcool mexicain (souvenir de sa récente escapade au Texas).

Bien que choquée, Valérie explique qu'elle a été contactée par Jim Black, un chimiste travaillant dans les laboratoires Starkweather. Il était persuadé que son patron, Henry Starkweather, avait été kidnappé par des nazis. Venue enquêter sur place, elle s'est faite surprendre alors qu'elle rôdait et cherchait des informations. Klaus était persuadé qu'elle appartenait aux services secrets américains. Elle supplie Shane d'aller au secours du professeur Starkweather.

Vu son état, les héros la déposent au service des urgences d'un hôpital. Puis, suivant les recommandations de Valérie, foncent chez Heny Starkweathehr. Sa propriété est située à 1 heure de là, dans un quartier résidentiel.

Interlude
Hermès insiste pour acheter une gerbe de roses, afin d'y cacher sa Betty. Il en profite également pour téléphoner aux agents du FBI de la section Delta Green, ceux qui sont à l'origine de leur présence aux États Unis. Il les met au courant de leur découverte et de l'enlèvement possible du professeur. Il demande que des renforts soient envoyés sur place. L'agent promet de faire son maximum.
Dread the First Book of Pandemonium, Spite the Second Book of Pandemonium, Coldcity, Spirit of the Century, Dictionary of MU, Sorcerer, Tranchons & Traquons, Polaris, Dogs in the Vineyard, Barbarians of Lemuria, Supercrew ... ça se voit que je donne dans l'Indy ?

Avatar de l’utilisateur
childeric maximus
Cardinal
Messages : 585
Inscription : mar. août 14, 2007 2:27 pm
Localisation : Baie des Anges

Message par childeric maximus » jeu. oct. 08, 2009 3:38 pm

Scène 4 : Le manoir Starkweather
Zone : un quartier résidentiel de la banlieue chic de Boston

Devant le manoir, Shane fait une reconnaissance des lieux.

Le Clou transforme le PdH qu'il avait investi dans ses lunettes de motard pour les doter d'un système de vision nocturne (la règles « Bidules & Machins » sera expliquée en détail dans le PDF RoL – « Raiders of Lemuria »).

Les abords de la propriété sont calmes et silencieux. Seul le grand salon du rez-de-chaussée est brillamment éclairé. Une superbe blonde semble organiser un dîner pour deux personnes. Elle est en train de choisir une bouteille de vin quand la cloche de l'entrée retentit.

C'est Hermès, incapable de suivre un plan quelconque (le personnage possède le défaut "Indiscipliné"), qui se présente à la porte du manoir Starkweather. La jeune femme lui ouvre et ne peut retenir une exclamation de surprise devant le bouquet de roses. Elle s'enquière de l'identité du visiteur ainsi que de la raison de sa visite. Elle-même se présente comme étant Claudia Knight, la secrétaire personnelle du professeur Henry Strakweather.

Claudia Knight appelle une domestique pour s'occuper de la gerbe de fleurs et demande sa carte de visite à lord Covington afin de la faire passer au professeur. Hermès la dépose, ainsi que Betty, sur le plateau tendu par la domestique. A la vue de la tommy gun, la pauvre femme lâche son plateau et devient hystérique. Mademoiselle Knight bafouille et tremble tout en tentant de conserver un minimum de sang froid. Sur ces entre-faits, Peter et Shane se présentent à leur tour. Usant de leur charme respectif, les trois hommes réussissent à calmer les deux femmes. Claudia Knight reprend rapidement ses esprits et fait rajouter des couverts supplémentaires. Elle appelle personnellement le professeur pour l'informer qu'il a de la visite. En attendant que la table soit dressée, elle se refait une beauté et s'asperge abondamment de parfum.

Henry Starkweather se montre enfin. Il apparait dans son fauteuil roulant et s'excuse de ne pouvoir saluer ses hôtes en station debout. Il les invite ensuite à prendre un verre de vin (malgré la prohibition qu'il juge stupide) et écoute la raison de leur présence. Il reconnait vaguement Peter Sinister pour l'avoir croisé au moins une fois lors d'un cocktail organisé par le maire.

Il est vraiment très surpris d'apprendre la destruction de son laboratoire. Mais cela ne le gène pas outre mesure, car son nouveau projet est sur le point d'aboutir et son unité de production a fait son office. Il se lance, très excité, dans une diatribe sur ses propres travaux et son arme qui doit mettre un terme à toutes les guerres. Une neurotoxine très puissante. Elle sera testée cette nuit sur le gouvernement américain qui s'est moqué de lui et l'a raillé avec force. Il trouve que ce n'est que justice qu'une bande d'incapables, aveugles aux idées de progrès, soit la première victime de son génie. Pour lui, la paix mondiale est à ce prix.

Les personnages se sentent soudain vaseux et éprouvent les plus vives difficultés à bouger et même à penser. En quelques secondes ils s'effondrent tous. Le rire du professeur retentit à leurs oreilles. En quelques mots il leur explique qu'ils viennent de succomber à une dose infime de sa neurotoxine qui était contenue dans le parfum de mademoiselle Knight. Cette dernière et lui-même y étant immunisés.

Un suspens insoutenable …
Ce sont des héros hébétés et nauséeux, qui ont du mal à garder leur paupières ouvertes, que l'on retrouve menottés dans une cave. Leur mains sont attachées aux tuyaux fixés au plafond. Au milieu de la pièce trône un chariot de service avec un magnifique couvre plat en argent. Le professeur s'excuse d’abandonner ses hôtes, mais une grande mission l'attend. Il laisse mademoiselle Knight régler les derniers détails de la fin des personnages. Claudia Knight soulève alors le couvre plat et dévoile une bombe à retardement. Elle active la minuterie et s'en va avec un dernier mot sur l'inefficacité des personnages en tant qu'adversaires.

La porte métallique de la cave claque. Les personnages, retenus par leurs menottes, pendouillent mollement, l'esprit embrumé par la neurotoxine, ils ont du mal à aligner deux pensées cohérentes, la minuterie d’une bombe égraine son tic-tac à quelques mètres d'eux. L’ombre d’une mort horrible plane sur la scène …

A suivre ….
Dread the First Book of Pandemonium, Spite the Second Book of Pandemonium, Coldcity, Spirit of the Century, Dictionary of MU, Sorcerer, Tranchons & Traquons, Polaris, Dogs in the Vineyard, Barbarians of Lemuria, Supercrew ... ça se voit que je donne dans l'Indy ?

Avatar de l’utilisateur
001
Initié
Messages : 170
Inscription : mar. févr. 20, 2007 12:23 pm

Message par 001 » jeu. oct. 08, 2009 3:48 pm

Très sympa comme CR, cela donne encore plus envie de continuer le scénario. :P
https://www.flickr.com/photos/130252111@N06

Avatar de l’utilisateur
Kobayashi
Dieu des cochons d'Inde samouraï
Messages : 3197
Inscription : sam. mai 20, 2006 10:35 pm

Message par Kobayashi » jeu. oct. 08, 2009 4:03 pm

Clairement, c'est du pulp ou je ne m'y connais pas, à lire avec la musique de la Dernière Croisade en fond :yes:
Les Livres de l'Ours : jeux de rôles indépendants ou presque

La Boutique des Livres de l'Ours

"Role-playing isn’t storytelling. If the dungeon master is directing it, it’s not a game." Gary Gygax

Avatar de l’utilisateur
Le Grümph
Dieu du foisonnement créatif
Messages : 9637
Inscription : mar. avr. 05, 2005 1:44 am
Localisation : Nord-Mayenne
Contact :

Message par Le Grümph » jeu. oct. 08, 2009 4:24 pm

Whaa
ça donne grave envie...
Si jamais il y avait déjà des trucs d'écrits sur tes bidules et machins, j'ai un mail très accueillant :mrgreen:
LG
Petit Marteau - Mon site - Mes images - Le catalogue Chibi - Patreon
Chibi : des jeux pour faire des trucs dedans
JOUER ET LAISSER JOUER
system matters, players matter more
Jeu de rôle. n.m. On jette des dés et on dit des conneries.

Avatar de l’utilisateur
Lordelric
Dieu de dans 7 ans
Messages : 1985
Inscription : lun. nov. 12, 2007 9:15 pm
Localisation : Imrryr, avant la chute...

Message par Lordelric » jeu. oct. 08, 2009 4:31 pm

Chapeau bas... :bravo:
Finir un scénario Pulp sur un authentique cliffhanger diabolique... :twisted:
Total respect :yes:
co-fondateur autoproclamé de l'ABA (désolé)

Le jdr : faire et se faire plaisir. What else ?

Répondre