critique de La méthode du docteur Chestel

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Jiohn Guilliann
Dieu du plan social
Messages : 579
Inscription : jeu. août 14, 2003 3:55 pm

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par Jiohn Guilliann » sam. juin 18, 2011 12:30 pm

Chestel a joué à mon jeu Neuro Itineris, qui traite du même thème, donc, je pense qu'il va être d'accord avec moi.

Même lorsque le jeu est plus orienté aventure ou enquête, façon "jeux classiques", on reste dans un mode de scénarios à missions. Et les personnages restent au second plan. C'est soit l'intrigue qui passe au premier plan, soit le thème, soit encore l'univers (cas de Neuro Itineris).

Jiohn Guilliann

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6763
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par sherinford » lun. juin 20, 2011 4:06 pm

Chestel a écrit :Tu peux me situer le contexte de psychonautes ?
Difficilement... Je vais essayer. Ca fait longtemps. Si tu veux, je peux essayer de te mettre en contact avec l'auteur, qui est psychologue de métier (d'où le thème).

De mémoire, c'est une sorte de post-apocalyptique (ça se passe dans un futur relativement proche, 2057, après une fonte des pôles) mais optimiste et utopiste, ce qui est en soi assez bizarre, je sais...

Dans cet univers là, les psychonautes sont une sorte d'échellon suivant de l'évolution humaine, qui peuvent explorer la psyché d'une personne qui se trouve à proximité...

Je dois dire que si je devais écrire mon propre jeu sur ce thème, je serais nettement plus noir, et j'irais puiser mon inspiration dans des trucs comme l'échiquier du mal, pour ne donner qu'un exemple...

Avatar de l’utilisateur
Chestel
Transcendé
Messages : 781
Inscription : jeu. nov. 26, 2009 7:14 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par Chestel » mar. juin 21, 2011 8:12 pm

sherinford a écrit :je peux essayer de te mettre en contact avec l'auteur
avec plaisir

l'échiquier du mal est une bonne idée pour des méchants
« La guerre, c’est un massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent, mais ne se massacrent pas. » (Paul Valéry)
Il y a ceux qui trouvent des boucs émissaires et ceux qui trouvent des solutions.

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6763
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par sherinford » mer. juin 22, 2011 11:19 am

Chestel a écrit :L'échiquier du mal est une bonne idée pour des méchants
C'est l'idée.

Je trouve toutes ces histoires de gentils docteurs et de thérapies un peu trop propres: s'il y a bien une chose que l'histoire de l'humanité a démontré, c'est que l'innovation est plus souvent utilisée à des fins égoïstes qu'altruistes...

Voilà mon pitch de base pour un jeu de ce genre: une fraction très réduite de l'humanité a le pouvoir d'entrer dans l'esprit des autres pour les influencer ou leur voler des secrets (cf. Inception). La plupart de ces télépathes n'ont pas conscience de leurs pouvoirs et pensent simplement rêver alors qu'ils modifient la psyché de personnes proches, qui sombrent dans diverses formes de folies. Certains de ces télépathes ont cependant fini par décrypter et contrôler ces pouvoirs. La plupart s'en servent à des fins complètement triviales (influencer les pensées d'une femme envers qui ils sont attirés pour l'amener à les épouser, obtenir plus de compréhension de la part de leur patron, ou de leur banquier, etc.), mais une minorité s'est un peu plus organisée:

D'une part, il y a le "Cartel", formé de télépathes très intelligents et éduqués qui utilisent leurs pouvoirs pour augmenter leur emprise économique sur le monde. Au début de la campagne, l'existence même d'un tel groupe est cachée.

D'autre part, il y a le "groupe des cinq", rassemblés autour du docteur C, qui tentent d'utiliser leurs pouvoirs à des fins thérapeuthiques...

D'autres factions peuvent être créées par la suite (origine gouvernementale, espionnage, mafia, etc.) pour rajouter du piment...

Avatar de l’utilisateur
Shamzam
Prêtre
Messages : 396
Inscription : jeu. oct. 02, 2008 12:22 pm
Localisation : Metz
Contact :

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par Shamzam » mer. juin 22, 2011 2:09 pm

ça fait un peu pensé au film The prodigies, adaptation modernisé du roman les Enfants rois.
Dernière modification par Shamzam le mer. juin 22, 2011 2:25 pm, modifié 1 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6763
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par sherinford » mer. juin 22, 2011 2:17 pm

Shamzam a écrit :ça fait un peu pensé au fil The prodigies, adaptation modernisé du roman les Enfants rois.
Deux autres excellentes références... :yes:

Avatar de l’utilisateur
Chestel
Transcendé
Messages : 781
Inscription : jeu. nov. 26, 2009 7:14 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par Chestel » jeu. juin 23, 2011 7:57 pm

@sherinford : plein de bonnes idées. merci

Précision : il y a eu quelques éléments déjà écris :
http://www.sden.org/methode-du-dr-chest ... r-Courtois
le méchant du jeu est potentiellement Monsieur Courtois, le Docteur Chestel est en coma, auto branché sur lui même, et personne ne souhaite le débrancher.
Après, c'est ouvert !
« La guerre, c’est un massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent, mais ne se massacrent pas. » (Paul Valéry)
Il y a ceux qui trouvent des boucs émissaires et ceux qui trouvent des solutions.

Avatar de l’utilisateur
Chestel
Transcendé
Messages : 781
Inscription : jeu. nov. 26, 2009 7:14 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par Chestel » dim. févr. 12, 2012 5:08 pm

une nouvelle idée en cours de développement mais pas encore testée : le plateau de jeu pour Chestel (merci aux forumistes de Silentdrift pour leur remarques pertinentes http://www.silentdrift.net/forum/index.php).

L'idée est de positionner les protagonistes du jeu sur un sorte d'échiquier pour visualiser les interactions :
il y a le Patient à soigner, le Problème du Patient, les PJ. Le but est de faciliter la compréhension du jeu.

Chacun est représenté par un pion. En vertical, une échelle qui va de Rassurant à Effrayant. En horizontal, un axe de Inconnu à Sûr et Certain.

Au départ le Patient est généralement dans la zone légèrement Rassurant, Sûr et Certain.
Le problème est en rassurant/neutre/effrayant, Sûr et Certain. Par exemple, le "Père Noel" existe est rassurant, "les enfant sont des tueurs psychopathes" est effrayant, "mes parent m'ont trouvé et adopté" est neutre.
Les PJ commencent en Neutre, Inconnus.

Au fur et à mesure, la position de chacun évolue : les PJ prennent de la consistance en se rapprochant du Patient et deviennent effrayant ou rassurant, ce qui permettra de change rel point de vue du Patient sur certains points.
Le problème doit être modifiée : les peurs deviennent neutres ou rassurantes, les certitudes deviennent inconnues.
En conséquence non maîtrisées, le Patient devient plus effrayé (sujet à des angoisses) ou trop confiant envers tout le monde, ou ses certitudes sur sa vie, ses souvenirs disparaissent (décalage de Sûr et Certain vers Inconnu ).

Je dois encore préciser le vocabulaire des échelles et créer des règles d'interactions entre les mouvements des différents pions (tout en restant dans le JDR, ce n'est pas un jeu de plateau).

est ce clair ? en particulier sur le vocabulaire ?
est ce que le principe pourrait simplifier l'approche du jeu pour les joueurs et le MJ ?
« La guerre, c’est un massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent, mais ne se massacrent pas. » (Paul Valéry)
Il y a ceux qui trouvent des boucs émissaires et ceux qui trouvent des solutions.

Avatar de l’utilisateur
cern
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1986
Inscription : mer. juil. 07, 2010 1:22 pm

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par cern » mar. févr. 14, 2012 10:59 pm

Personnellement, j'ai trouvé l'idée sympas en lisant votre message, puis je me suis rappelé ce qui m'a plu dans ce jeu lorsque je l'ai masterisé, et les retours de mes joueurs... et là je me dit que finalement à part si cette nouvelle version veut une ambiance trés differente c'est une fausse bonne idée (mais je peus meplanter ). J'explique mon avis:
Dans ma façon de jouer la methode du docteur Chestel l'ambiance est tournée vers l'etrange, l'inatendue, l'inconnu: les joueurs ne savent pas dans un premier temps comment ils doivent agir/réagir dans l'intracosme du patient, ils leur faut du temps pour le comprrendre et pour faire les liens avec le dossiers du patient
Si l'échiquier est visible des joueurs, j'ai peur que ce "tableau " d'avancé très cartésien change l'ambiance en leurs montrant justement s'ils vont dans le bon sens ou pas.

Bon après ce n'est que ma vision des choses de ce jeu.... vous avez bien sûr bien plus de parties au conteur que moi sur ce jeu ;) donc je pense que vous êtes le mieux placé pour savoir si cette echiquier risque de casser l'ambiance (que vous voulez pour votre jeu) autour de la table ou non.

Avatar de l’utilisateur
Chestel
Transcendé
Messages : 781
Inscription : jeu. nov. 26, 2009 7:14 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par Chestel » ven. févr. 17, 2012 7:44 am

Je n'ai pas l'intention de modifier l'ambiance qui me satisfait.

quand j'ai expliqué ce concept de tableau à deux axes à mes joueurs habituels, j'ai eu des réactions de rejet très nettes. En y réfléchissant, il me semble qu'il faut distinguer la forme et le fond.
Sur la forme, axe, échiquier et pions font très cartésien. Or Chestel est un jeu intuitif; comme tu le dis si bien :
cern a écrit :la methode du docteur Chestel l'ambiance est tournée vers l'etrange, l'inatendue, l'inconnu: les joueurs ne savent pas dans un premier temps comment ils doivent agir/réagir dans l'intracosme du patient, ils leur faut du temps pour le comprrendre et pour faire les liens avec le dossiers du patient
et cette présentation va à l'encontre de cette ambiance.

Sur le fond, je ne sais pas expliquer Chestel, je le fais jouer et puis ça marche plus ou moins vite. Est il possible de faire autrement ? Je cherche un moyen d'expliquer et je pense en avoir trouvé un. Mon questionnement est double : est ce que l'explication est compréhensible et est elle nécessaire ? faut il pour l'ambiance laisser les joueurs découvrir les concepts intuitivement ou leur donner des pistes, au risque de rendre le jeu plus cérébral ?
« La guerre, c’est un massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent, mais ne se massacrent pas. » (Paul Valéry)
Il y a ceux qui trouvent des boucs émissaires et ceux qui trouvent des solutions.

Avatar de l’utilisateur
Blakkrall
Dieu des girouettes
Messages : 8478
Inscription : dim. déc. 20, 2009 7:10 pm
Localisation : Montivilliers

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par Blakkrall » dim. avr. 19, 2015 2:33 pm

Je déterre un peu le sujet. J'ai joué à ce jeu pour la première fois hier soir et j'ai adoré. Système simple et fluide, plein de bonnes idées, une infinité de possibilités d'ambiances de parties...

Aura-t-on un jour droit à une réédition ?
When you have to shoot, shoot, don't talk.

Avatar de l’utilisateur
Gridal
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1794
Inscription : jeu. août 17, 2006 8:13 pm

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par Gridal » dim. avr. 19, 2015 2:47 pm

Désolé, ma réponse est peut-être hors sujet, mais tu sais que le jeu est encore disponible sur le site de l'éditeur ?

Avatar de l’utilisateur
Blakkrall
Dieu des girouettes
Messages : 8478
Inscription : dim. déc. 20, 2009 7:10 pm
Localisation : Montivilliers

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par Blakkrall » dim. avr. 19, 2015 3:12 pm

Je l'ignorais, c'est sympa de me le signaler. En fait c'est surtout pour savoir si le jeu pouvait connaître une nouvelle édition un peu dépoussiérée (pas au niveau des règles, que personnellement je trouve très bien , du moins telles que mon mj les pratique) : modernisation de la maquette, passage au format A5, intégration des scénarios qui traînent ça et là sur le net... c'est un excellent jeu que je conseille à tous à tester ; il n'est sans doute pas évident à appréhender pour tous les mj, mais il offre un tel éventail d'ambiances que c'est une vraie perle rôlistique.
When you have to shoot, shoot, don't talk.

Avatar de l’utilisateur
Jehan de Montpéril
Banni
Messages : 1326
Inscription : jeu. juil. 31, 2003 8:57 pm

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par Jehan de Montpéril » dim. avr. 19, 2015 3:21 pm

J'y ai joué peu après sa sortie dans un club avec un MJ enthousiaste. Le jeu m'a bien plu mais j'étais complètement fauché (ado en fait) donc j'ai mastérisé ensuite une partie (hors club) avec un scénario paru dans un casus de l'époque et en me basant sur mes souvenirs des règles. Du coup, j'en ai gardé le souvenir d'un jeu où l'essentiel résidait dans son principe et dans de bons scénarios. Aujourd'hui, je ne me verrai pas trop me relancer là-dedans car je n'ai pas des joueurs très orientés psychologie... Bref, sans avoir lu le LdB (on est sur CasusNO :P ) ce que j'attendrais d'une nouvelle édition c'est surtout des scénarios avec pas mal de guides pour les mettre en scène facilement.

Avatar de l’utilisateur
Blakkrall
Dieu des girouettes
Messages : 8478
Inscription : dim. déc. 20, 2009 7:10 pm
Localisation : Montivilliers

Re: critique de La méthode du docteur Chestel

Message par Blakkrall » dim. avr. 19, 2015 3:26 pm

Jehan de Montpéril a écrit : ce que j'attendrais d'une nouvelle édition c'est surtout des scénarios avec pas mal de guides pour les mettre en scène facilement.
Je suis d'accord avec ça.

EDIT : LG à la maquette et au dessin, ça le ferait grave :mrgreen:
When you have to shoot, shoot, don't talk.

Répondre