[CR] Campagne Z-Corps

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1968
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

[CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » sam. oct. 13, 2012 12:09 pm

voilà le résumé des 4 premiers scénarios joués par mes joueurs.

1°Partie

ImageJennifer « Jenny » Mc Clellan
ImageKevin Frost
Image Gretchen Wilson
ImageJohnny Gray
Image Arnold Cosby

Bowling Paradise - Lawrence – KANSAS
31 Juillet 2012
20H30


En cette période de vacances scolaires, une canicule s’est installée sur le Middle West et une partie du Kansas. Ceux qui cherchent à fuir ce climat difficile se retrouvent au bar-restaurant-bowling « Bowling Paradise », en périphérie de Lawrence pour déguster son fameux steak.
Image
source sgt Perry

Jennifer « Jenny » Mc Clellan, l’une des serveuses, accueille avec beaucoup de gentillesse les clients, dont Kevin Frost ; un informaticien également passionné de bowling, qui rejoue avec son compagnon de jeu « The Dude ». Venue juger de l’acoustique de la salle de concert, Gretchen Wilson ; une chanteuse de country music est de passage. L’un des clients, un biker répondant au prénom de Johnny Gray trône au bar en sirotant une bière. La soirée passe tranquillement, dans la bonne humeur générale.

Brusquement et sans raison, une violente altercation éclate au bar : un afro-américain s’en prend à Johnny ! « Tu es en état d’arrestation ! » hurle l’inconnu à Johnny. Lui maintenant le bras droit, il lui passe le bracelet d’une paire de menottes. Effrayé, le barman recule. Johnny n’entend pas en rester là : il décoche une droite qui cueille son adversaire à la mâchoire, mais sans le faire lâcher prise.

Paniquée, Jenny se précipite sur l’interphone de service pour appeler Greg ; l’agent de sécurité. Elle se prend la porte battante qui la fait tomber par terre ! Gretchen, alertée par les cris, surgi avec un support de guitare en mains. Elle hésite à prendre part au combat et reste près de la porte battante.

Greg Olson déboule de l’escalier venant du premier et se fait expliquer brièvement la situation par Jenny. Empestant l’alcool, il hésite quant à l’action à entreprendre. En effet, le biker balance une droite que le noir encaisse et ce dernier lui passe le deuxième bracelet. Gêné mais pas battu, Johnny poursuit le combat tant bien que mal.

Jenny tente de neutraliser le biker en lançant son plateau, comme Captain America dans le film récent. Sans succès. Greg essaye d’impressionner les deux hommes pour qu’ils se calment, mais n’y parvient pas.

Descendant rapidement l’escalier, le gérant de l’établissement ; Michael Simmons, débarque avec un fusil à pompe. D’une voix intransigeante, il ordonne aux deux hommes de s’arrêter ! Ceux-ci obtempèrent sous la menace de l'arme.

Dans son coin, Kevin vérifie qu’il n’a rien raté de la scène qu’il a enregistrée sur son IPhone et qu’il se dépêche de mettre en ligne sur son compte Youtube.

L’assaillant se présente comme étant Arnold Cosby. Il détient un mandat d’arrêt portant le nom et la photo du biker, avec de multiples chefs d’accusations (dont trafic de drogues). Une fouille rapide du biker met en évidence une arme de poing, un grand couteau et des échantillons de drogues douces et dures. Le gérant fait appeler le shérif de Lawrence pour démêler cette histoire qui perturbe la tranquillité de son établissement.

En attendant l’arrivée de celui-ci, le gérant reste avec Arnold pour surveiller Johnny. Il demande aux personnes présentes dans le bowling de rejoindre le restaurant, leur offrant une boisson.

Les clients présents dans le restaurant s’inquiètent du chahut qui leur est parvenu de la salle de bowling. Jenny parvient à calmer les inquiétudes et la curiosité, grâce à sa gentillesse et sa bonne humeur.

Un fracas effroyable surprend les occupants du restaurant quelques minutes plus tard : une voiture fonce à travers le parking, emboutissant plusieurs véhicules au passage avant de défoncer la façade avant de la salle ! Malgré le violent impact, le moteur tourne toujours, tandis que le klaxonne hurle violemment dans la nuit silencieuse.

Courageusement, Jenny s’approche du véhicule accidenté coté conducteur : C’est une Toyota Yaris, portant le logo d’One World ; la célèbre multinationale américaine. La voiture japonaise est recouverte de sable et de végétaux provenant du désert. Le conducteur reste effondré dans l’airbag qui s’est dégonflé. La serveuse est rejointe par Gretchen, qui s’approche coté passager. Les deux portes sont verrouillées de l’intérieur, mais la fenêtre côté passager est entre-ouverte. La chanteuse passe la main et déverrouille la porte de son côté.

Elle passe au dessus du conducteur pour déverrouiller la porte pour Jenny. Cette dernière examine l’homme : il est brulant, n’a plus de pouls. La serveuse tente de réanimer l’accidenté, mais ni les massages cardiaques, ni le bouche à bouche ne parviennent à le sauver...

Le gérant arrive, surpris par la succession d’évènements. Il demande à sa clientèle de garder son calme, le sheriff ne devant plus tarder à arriver. De son coté, Kevin a immortalisé toute la scène…

Greg Olson aide Jenny à sortir le mort de la voiture. Triste, la jeune femme fait mettre un drap sur le défunt, à l’écart des clients dans la salle.

Gretchen en profite pour fouiller de la voiture :

- Une chemise en carton ouverte repose sur le fauteuil du passager. Portant le logo « OW », elle est intitulée « Alma ». Aucune feuille ne s’y trouve.
- Une mallette de premiers soins utilisée traine en vrac sur le plancher avant.
- Des restes de plats à emporter datant de plusieurs jours.
- La boite à gants contient la feuille d’emprunt du véhicule à la « One World Water Division Company » de Kansas City (Kansas).
- Le coffre contient une combinaison anticontamination complète et une mallette de prise d’échantillons.

Un examen rapide du mort révèle un portefeuille qui contient :

- une carte d’identité au nom de John Butler, 52 ans, résidant au 3100 Kensington Avenue, à Kansas City (Kansas),
- un permis de conduire confirmant cette identité,
- une carte professionnelle de « One World Water Division » de Kanas City (Kansas),
- des photos d’une femme et de deux jeunes femmes,
- diverses cartes de crédits.

Plusieurs clients sortent pour découvrir les dégâts causés à leur voiture. L’ambiance s’échauffe lorsque le gérant demande à tout le monde, une nouvelle fois de patienter jusqu’à l’arrivée du sheriff.
Quelques minutes plus tard, la voiture du shériff Coltran ; un quinquagénaire ventripotent, fait son apparition sur le parking. L’assistance se calme un peu, tandis que l’homme de loi fait le point de la situation. Le shériff procède à la fouille de la moto du suspect, malgré les protestations de Johnny. Il y découvre un fusil à pompe et deux kilos de drogues dures. Le biker est dans de sales draps !

Arnold et le shériff procèdent ensuite à une fouille du défunt, sans succès. Kevin, en retrait, conseille de mettre la dépouille dans la chambre froide. Le shériff et Arnold suivent son conseil et lorsqu’ils ressortent de la chambre froide, ils surprennent le projectionniste essayant maladroitement de donner un tournevis au prisonnier ! Confondu, le projectionniste avoue dealer des drogues avec le biker, mais sous la contrainte !

Attendant l’arrivée d’une ambulance et d’une dépanneuse, le shériff prend les dépositions des clients, mais commence à s’étonner du temps que les renforts mettent à venir. Recevant un Twitt alarmiste, Kevin demande à Jenny de mettre une chaine d’information sur les écrans vidéo du restaurant. La serveuse s’exécute, une journaliste mal à l'aise sur le terrain, lit un communiqué:

Kansas City va être mis en quarantaine ce soir. Une violente épidémie de grippe a fait plusieurs centaines de décès en trois jours. Des émeutes ont éclaté dans la ville, violemment réprimées par la police. Des unités de l’armée ont été déployées dans la ville.

Des images montrent les émeutes dégénérer et des soldats ouvrir le feu sur des protestants. La dernière image montre une camera chuter au sol, alors qu’une main ensanglantée apparait dans le champ.

L’assistance est extrêmement choquée par le reportage.

Gretchen, qui était sortie pour tenter de trouver les feuilles volantes constituant le dossier « Alma » fait signe que quelque chose se passe de l’autre coté de l’établissement : le commis vient de chasser deux sdf- Kevin et Bob-qui trainent dans les environs après qu’ils aient agressé Curtis, l’un des clients. La morsure à la main est assez vilaine. L’une des clientes ; infirmière de formation, se propose de lui faire les premiers soins.

Excité par l’idée d’avoir un sujet pouvant faire exploser le nombre de visiteurs sur son site, Kevin se lance à la poursuite des deux vagabonds, armé de son seul IPhone. Au bout d’une dizaine de minutes, il tombe nez-à-nez avec les deux êtres, qui n’ont plus rien d’humains. Les yeux injectés de sang et témoignant d’un comportement animal, ils tentent de saisir Kevin. Se lançant dans une course effrénée, le jeune informaticien parvient difficilement à distancer ses poursuivants. Épuisé, il parvient à rejoindre la sécurité du restaurant.

Plusieurs clients aperçoivent les deux junkies hagards et recouverts de sang les dévisager derrière la baie vitrée défoncée. Gretchen panique et le Dude ; le camarade de Kevin, tombe de sa chaise. Le gérant crie à Jenny qu’elle lui rapporte son fusil à pompe (remisé dans le bureau de sécurité au 1° étage). Le shériff Coltrane intime l’ordre à Kevin et Bob de rester là où ils sont. Les intéressés pénètrent par l’endroit où la voiture s’est encastrée. Les occupants du restaurant reculent derrière le shériff, une peur grandissante s’étendant dans l’assistance.

Arnold se tient près du shériff et utilise son taser sur l’un des deux junkies, sans aucun effet ! Kevin attaque le shériff qui tire avec son arme de service en pleine poitrine. Le junkie encaisse le tir sans sourciller et saute sur le shériff ! C’est la panique dans le restaurant : tout le monde s’enfuit !

Redescendant avec le fusil à pompe, Jenny découvre Kevin entrain d’aider Johnny à se libérer de ses menottes. La serveuse essaye de raisonner son client habituel quant aux risques encourus, mais cela semble peine perdue.

Arnold se précipite sur le parking, parmi les clients qui quittent précipitamment l’établissement, pour récupérer son fusil à pompe dans son coffre de voiture. Lorsqu’il retourne dans le restaurant, les deux junkies sont penchés sur le sheriff mort, des bruits malsains de mastication provenant d’eux. Le chasseur de primes ouvre le feu sur eux. Ils sont projetés en arrière mais se relèvent vers l’afro-américain. Éberlué, celui-ci leur retire dessus, faisant exploser les intestins de Bob, sans gêner particulièrement ce dernier ! Un troisième coup de fusil à pompe parvient difficilement à les faire reculer !

Les coups de feu provenant du restaurant convainquent Johnny, Jenny et Kevin de se presser. Une fois libre, le biker tire sa révérence en sortant par la sortie de secours de la salle du bowling. Kevin s’empare du fusil à pompe que Jenny a déposé au sol pour l’aider. L’informaticien reste à bonne distance de la serveuse, lui assenant le fait qu’elle a les symptômes de la grippe ! Il obtient d’elle qu’elle porte quelque chose lui masquant la bouche. Ils grimpent jusqu’au bureau de la sécurité. Les caméras révèlent le chaos qui règne dans l’établissement. Pour éviter les deux junkies, ils prennent l’escalier de secours qui donne sur le parking. Ils sont klaxonnés par le Dude, au volant de son combi Volkswagen. Les deux jeunes gens traversent rapidement la distance qui les sépare du véhicule. Le parking fini de se vider très rapidement, plusieurs clients emboutissant d'autres voitures au passage !

Johnny, s’étant emparé d’une quille de bowling lors de sa fuite, se dirige rapidement vers la voiture du shériff, bien décidé à récupérer ses possessions. Il se retrouve sur la trajectoire de l’un des junkies, qui fonce vers lui ! Une détonation provenant du fusil d’un des clients (un vieux près de son pick-up) déchire la nuit : le sdf est projeté contre une voiture, coupé en deux ! Johnny décide de rejoindre le combi Volkswagen sans demander son reste.

Sortant de l’établissement en courant, Arnold veut récupérer également l’arsenal détenu dans la voiture du shériff. Alors qu’il termine de vider le coffre, une terrible douleur l’assaille au mollet gauche : le junkie coupé au niveau du torse le mord au niveau de sa botte ! Il fait exploser la tête de son agresseur avec un tir de fusil à pompe dévastateur. Recouvert de sang et de débris de cervelle, Arnold retourne précipitamment à sa voiture, tout en boitant.

Rapidement, un convoi se forme :

- Le « Dude », dans son combi, transporte Kevin, Gretchen, les quatre pom pom girls et Johnny,
- Jenny, dans sa Toyota Scion, prend Lucius le barman,
- Arnold, dans sa vieille Pontiac, est accompagné de Curtis et de son frère Stan.

Les fuyards quittent le chaos qu’est devenu le « Bowling Paradise ». Les radios locales reportent l’explosion de violence à Kansas City et à Lawrence.

Ayant parcouru quelques kilomètres en direction de l’Interstate 70, une station essence située juste avant l’axe routier impose un arrêt au groupe. Tout le monde en profite pour faire le plein d’essence, de boisson, de nourriture et se rafraîchir. En étta de choc, personne dans le groupe n'adresse la parole au caissier. Une BMW rouge arrive comme un diable, avec à son bord cinq membres d’un gang de Lawrence ; « les Mayans ». Passablement énervés, ils viennent se réapprovisionner. Ils indiquent que le chaos règne en ville et que tout le monde cherche à fuir. Ils repartent vers l’Interstate sur les chapeaux de roues.

Kevin consulte la situation locale depuis son IPhone : les évènements relatés ne cessent d’empirer.

Les lumières de la station révèlent l’arrivée de dizaines de personnes infectées ! Remontant précipitamment dans leurs voitures, les survivants partent, sans que Gretchen aie pu convaincre le patron de la station-essence de les rejoindre. Ils aperçoivent l’homme disparaître au milieu du groupe d’assaillants.

Après un court arrêt plus loin pour juger de l’état de santé de Curtis qui empire, le groupe décide de se rendre à Topeka, la capitale du Kansas. Sur l’Interstate, ils ne rencontrent ni ne croisent aucune voiture. Une coupure de courant sur la région plonge le convoi dans une nuit noire, seulement percée des faisceaux de leurs phares. A une dizaine de miles de Topeka, une forte lumière se dessine : un gigantesque carambolage, duquel s’élève de nombreux incendies, occupe les voies dans les deux sens. Des silhouettes déambulent maladroitement dans l’enchevêtrement des tôles embouties. Le groupe est obligé de rebrousser chemin, en direction de Kansas City.

Quelques miles plus loin, la Pontiac qui ouvre la route fait une violente embardée, manquant de provoquer une collision générale ! Arnold sort précipitamment de sa voiture et grimpe dans le combi : Curtis est mort pour se relever et agresser son frère. Les silhouettes se débattent à l’intérieur du véhicule abandonné. Kevin avance l’idée de zombies, pour essayer d’expliquer ces cas de personnes mortellement blessés qui agressent les vivants.

Avant d’arriver à Lawrence, la radio-qui était muette depuis la coupure d’électricité- diffuse un message en boucle :

Le gouverneur du Kansas a décrété l’état d’urgence et indique qu’il est interdit de se rendre à Kansas City. Toute personne tenant de franchir les barrages mis en place sera mise en état d’arrestation. Pour votre sécurité, restez chez vous.

Le groupe s'arrête pour faire le point, scrutant nerveusement les environs. La situation au niveau essence et provisions est bonne, mais le groupe ne dispose que de trois fusils à pompe et d’une trentaine de cartouches. Consultant une carte de la région achetée à la station-essence, Johnny et Kevin remarque un petit aérodrome au nord de la zone industrielle de Lawrence. Sur le trajet, les formes indistinctes sont attirées par les deux voitures, tels des nuées d’insectes.

L'aérodrome est plongé dans le noir, entouré par un grillage cadenassé salutaire.

Crochetant la chaîne qui ferme la grille d’accès, Johnny permet au groupe de se réfugier dans l’aérodrome. Une voiture se trouve au pied de la tour de contrôle. Sur la piste se tient un appareil bimoteur à coté du quel train une silhouette masculine. Au loin, des explosions et des flammes perturbent le silence général de la nuit.

Constatant que les portières sont ouvertes dans la voiture, Johnny monte dans la voiture et échappe de justesse à un infecté qui se tenait sur les places arrières. Il fait sauter le crâne du monstre avec son fusil à pompe à canon scié à travers la vitre. Arnold explose d’un tir la tête du zombie venant de l’avion, la détonation se propageant dans le silence environnant… Jenny commence à se sentir mal. Revenant du bimoteur, Kevin est en possession d’un manuel de pilotage lui permettant -en théorie- de savoir manœuvrer l’appareil s’il a un peu de temps devant lui...

Se retranchant dans la tour de contrôle, le groupe bloque l’entrée et se met à chercher comment utiliser les équipements du lieu. Dans le même temps, de nombreuses silhouettes s’agglutinent le long du grillage d’enceinte. Démarrant les groupes électrogènes, l’aérodrome se retrouve illuminé, gigantesque phare au milieu des ténèbres qui règnent sur Lawrence…

Kevin cherche à régler les appareils de communication pour lancer un message de détresse. Arnold, visiblement épuisé, tombe dans les escaliers. La fatigue semble gagner le groupe. Les pom pom girls et Jenny ont investit une salle de repos, laissant les hommes gérer la situation dans la tour de contrôle.

Gretchen et Johnny finissent de consolider la barricade derrière la porte d’accès à la tour.

Après vingt minutes d’acharnement sur les fréquences radios, Kevin parvient à contacter quelqu’un : le lieutenant McDougal de la Garde Nationale. Ce denier les informe qu’un cordon sanitaire a été placé aux abords de l’aéroport international de Kansas City (Missouri). Les civils doivent quitter les abords de Lawrence, désormais sous juridiction des militaires.

Dehors, le grillage vient de céder : des dizaines de zombies progressent vers la tour de contrôle ! Le groupe semble piégé, sans solution pour fuir quand des hurlements proviennent de la salle de repos ! Arnold saisit son fusil à pompe et descend quatre à quatre les marches. Il découvre une vision d’horreur : deux filles ont été égorgées par Jenny, qui présente désormais une physionomie similaire aux junkies et à Curtis ! Le zombie mord Arnold, mais ses dents ne rencontrent que le cuir de son manteau ! In-extremis, le chasseur de prime tire dans la tête de feu Jenny. Il est recouvert de sang et de cervelle et craignant d’en avoir avalé, se force à vomir.

Se ressaisissant, le chasseur de primes loge une balle dans la tête des victimes avant de rejoindre ses compagnons. Kevin et Johnny ont réussi à faire des cocktails Molotov qu’ils lancent sur les zombies tassés devant la porte d’entrée. L’informaticien prévient le groupe qu’il a découvert un tunnel d’entretien dans la salle des générateurs, qui longe le tarmac et permet d’arriver près du grillage en bout de piste.

Après avoir crapahuté une centaine de mètres, le groupe réduit débouche en extrémité de piste. Derrière eux, les zombies enflammés se dispersent, ayant propagés l’incendie à d’autres créatures et aux véhicules proches-dont ceux du groupe. Le « Dude » ne peut manquer de verser une larme sur sa vieille « Betsy ».

Trouvant un SUV à quelques dizaines de mètres de l’aérodrome, Johnny le crochète et permet au groupe de prendre la route pour tenter de rejoindre l’aéroport international de Kansas City, en plein cœur d’une nuit noire chargée d’horreur…
Dernière modification par Hudson le mer. avr. 03, 2019 4:08 pm, modifié 1 fois.
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1968
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Drive As Fast As You Can !

Message par Hudson » sam. oct. 13, 2012 12:10 pm

2°Partie

ImageBlue Hopson
ImageKevin Frost
Image Gretchen Wilson
ImageJohnny Gray
Image Arnold Cosby

01 Aout 2012
03:00 AM


Le groupe de survivants fuyant l'horreur qui règne à Lawrence prend la direction de l'Aéroport International de Kansas City (coté Missouri).
Le "Dude" conduit le gros 4x4 mais gravement perturbé par les récents évènements, sa conduite s'en ressent. Étant incapable de rouler tous feux éteints, le SUV reste un point brillant que remarqueront toutes les choses qui ne manqueront pas de trainer dans les environs.

Les incendies qui ravagent désormais l'aérodrome sont comme un dernier rappel sur le passé des membres du groupe depuis le Bowling Paradise...

Le petit bourg de Reno est indiqué sur les panneaux à moins d'un mile.
Deux véhicules apparaissent, occupant la route dans un accident.

Le "Dude" braque pour les éviter, mais un pneu éclate et le 4x4 se renverse sur le bas coté !
Sortant rapidement par le coté "haut", Johnny et Arnold aperçoivent un homme d'affaires et une gangsta se diriger malhabilement vers eux !
Des détonations secouent la nuit silencieuse : les deux combattants sont venus à bout des monstres avec plus ou moins de succès : Johnny est recouvert de sang.

Une fois tout le monde sortit du véhicule, celui-ci est remis sur ses roues. Un rapide examen confirme qu'en dehors de la tôle froissée, il faut changer le pneu avant gauche. Le "Dude" est prostré, incapable d'aider à quoi que ce soit. Kevin s’attelle à changer la roue.

Johnny, examine les deux voitures des créatures : une BMW série 7 et une Toyota Corolla. La voiture allemande démarra sans problème et contient des provisions dans le coffre. Blue tente de démarrer la Toyota, mais celle-ci ne répond pas.

Le groupe repart ; Arnold conduit le SUV nerveusement, tandis que Johnny, au volant de la BMW et accompagné de Lucius, suit à une bonne distance de sécurité.

Reno est traversé rapidement, sans prêter attention aux éventuels habitants.
La route déserte pousse Arnold à rouler plus vite que de raison. En arrivant près de Mapple Grove, les phares du 4x4 révèlent au dernier moment une dizaine de silhouettes déambuler sur la route !

Écrasant le frein et braquant le volant sur la gauche, Arnold tape violemment une créature sur son aile droite puis sort de la route goudronnée ! Réussissant in extremis à reprendre le contrôle du véhicule, il regrimpe sur la route, heurte un autre zombie qui fini sous les roues et quitte la zone.

Arrivant sur la zone à moindre vitesse, Johnny parvient facilement à éviter le groupe de monstres qui commence à suivre le SUV.

Près de Tonagnoxie, une voiture arrive en contre-sens, pleins phares allumés et roulant extrêmement vite. Échaudé, le chasseur de primes se gare sur le bas coté droit, laissant passer le conducteur. La même tactique est appliquée par Johnny plus loin.

Au bout d'une dizaine de minutes, une silhouette féminine apparait dans la lumière des phares, sortant d'un bois. Ralentissant prudemment, Arnold tente de parler à la jeune femme, en nuisette. Visiblement traumatisée, celle-ci reste muette, recouverte de sang. Focalisés sur l'inconnue, les survivants sursautent lorsqu'une demi-douzaine de zombies tambourinent violemment la voiture. Arnold démarre en faisant crisser les pneus, mais un zombie parvient a défoncer la vitre droite du coffre et s'engouffre à moitié dans le SUV !

Derrière, Johnny arrive et aperçoit une jeune femme ensanglantée poursuivie par un groupe de zombies ! Ouvrant la porte arrière gauche, Lucius saisi la jeune femme, qui tombe sur lui. Écrasant la pédale des gaz, Johnny fait slalomer la BMW entre les monstres.

Dans le SUV, la situation est grave ! Arnold lance le 4x4 à une vitesse folle. Le "Dude" panique sur son siège, Rebecca se blotti contre Blue et Kevin se tasse aussi bas que possible pour éviter d'être saisi par le monstre! Courageusement, Blue se détache, saisie le fusil à pompe de Kevin et décoche un coup de crosse en pleine tête de la créature !

Arnold ouvre à distance le haillon du coffre. Saisissant l'opportunité, la pom pom girl se dresse autant que possible sur la banquette arrière et assène un coup de crosse qui projette le zombie hors du véhicule !

L'arrivée à Tonagnoxie se fait dans une ambiance tendue : une fusillade se déroule entre des voitures de police et les occupants d'un coupé BMW rouge. Le groupe du 4x4 poursuit sa route. Johnny apprend en arrivant quelques minutes plus tard sur place que le shérif a été blessé par un groupe d'inconnus ayant dévalisé l'épicerie. Le biker décide de prendre une petite route plutôt que la voie principale. Lucius a nettoyé la jeune femme, toujours silencieuse, et lui a donné quelques vêtements.

Quelques miles après la ville, le groupe de tête aperçoit un hélicoptère de l'US Army dans un champ, éclairé par une dizaine de véhicules. Sur l'insistance de Rebecca, Blue et du "Dude", Arnold engage le SUV en direction de l'appareil. L'apparition de silhouettes maladroites lui fait faire demi-tour tout de suite, malgré les cris de désespoir de certains.

Apercevant un véhicule sur une route parallèle, Johnny écrase l’accélérateur et rejoint ses camarades.
Les occupants du SUV sont passablement à cran.

Faisant le point, ils remarquent de grands feux en direction de Kansas City (coté Kansas). Après examen de la carte routière de Johnny, le convoi part en direction de Basehor. Une église illuminée et au parking remplie, attire l'attention de Johnny, qui y engage la BMW.

Apercevant la manœuvre, Arnold fait une marche arrière pour observer les faits et gestes du biker. Ce dernier examine le contenu d'un pick-up. Gretchen, mue par un sentiment de culpabilité à l'égard du gérant du Drugstore (Cf. épisode 1), descend et tente de prévenir les occupants du lieu de culte. Une musique forte couvre sa voix, tandis que des chaînes à l'intérieur bloquent l'accès. La musique baisse un peu .
De son coté, Arnold distingue un véhicule qui se rapproche très rapidement. Faisant une marche arrière, il assiste stupéfait au dérapage contrôlé qu'exécute l'autre conducteur, se retrouvant nez-à-nez avec les gangers déjà croisés (Cf. épisode 1). La kalachnikov brandie par l'un d'eux le dissuade de toute intervention. Dans un crissement de pneus, les "Mayans" repartent.

Gretchen, aperçoit tardivement une femme mutilée sortir des fourrées près de l'église et foncer vers elle ! Les cris de la chanteuse country attirent l'attention de Blue et Johnny qui se précipitent à son secours. Ils la découvrent au bas des escaliers de l'église, dans un corps à corps mortel. Le biker décroche un violent coup de santiag sur le zombie, mais s'effondre sur Gretchen ! Blue rate son coup de pied sur l'assaillante aussi.

Le zombie se relève, se désintéressant de Gretchen pour attaquer les compagnons de celle-ci. Gretchen en profite pour s'éloigner, morte de peur! Blue assène au zombie un violent coup de pied en pleine mâchoire, qui la projette contre une voiture, dont l'alarme se déclenche ! Johnny, debout, armé et furieux, lance un "Dégage de là!" à la pom pom girl. Mue par l'adrénaline, Blue exécute un saut périlleux arrière digne d'un athlète olympique ! La voie libre, le biker tire une décharge de chevrotine qui fait exploser la poitrine du monstre, qui tombe en arrière. Les trois survivants en profite pour rejoindre leurs véhicules. Dieu devra venir en aide à ses fidèles retranchés...

Traversant Fairmont, le groupe voit les habitants préparer leur fuite à la hâte. Un accident sur la route vers Lansing provoque une bouchon, qui se traduit par d'autres accidents lorsque certaines personnes tentent de se faufiler sur la voie opposée. Arnold, utilisant les capacités tout-terrain du SUV, s'engage dans les champs de maïs à proximité, suivi par d'autres conducteurs plus ou moins expérimentés. La BMW de Johnny parvient à suivre le sillage.

La propagation de cette mystérieuse maladie a déjà atteint Lansing lorsque le convoi y arrive : incendies, véhicules accidentés, habitants fuyants les silhouettes maladroites et affamées... Faisant demi-tour, la BMW heurte un zombie. Malgré un pare-brise étoilé, Johnny parvient à conduire.

Mais la fatigue commence à se faire sentir : Epuisé, Arnold manque de jeter le SUV dans un champ. Lucius prend le volant du 4x4, Johnny se retrouvant seul avec l'inconnue qui s'est endormie. Hormis les deux conducteurs, seul Kevin reste éveillé, réglant le chauffage pour ne pas sombrer dans les bras de Morphée.

L'issue du trajet semble proche.

En arrivant près de Leavenworth, le convoi aperçoit 4 pick-up bloquer l'accès de la route, les occupants visiblement armés. Johnny se nettoie, devinant des complications. Une dizaine d'hommes habillés en treillis et armés de carabine de chasse et de fusils semi-automatique demande aux membres du convoi de descendre. Une fouille minutieuse des passagers et des véhicules es t effectuée sou la menace des armes de chasse bien visibles.

Des corps maladroitement dissimulés dans les fourrées font comprendre ce qui attend ceux qui résistent ou présentant des symptômes de cette mystérieuse grippe. Le groupe parvient à passer le barrage et reprend sa progression.

De rares lumières sont visibles en ville en cette heure avancée de la nuit, mais plusieurs patrouilles armées sont croisées, ralentissant la traversée de la ville.

Traversant le Missouri, la délivrance semble proche pour le groupe.

05:00 AM

La ville de Platte City, à proximité de l'aéroport indique la fin du voyage. Mais les habitants de la ville, et un nombre incalculables de réfugiés viennent bloquer les routes qui conduisent à l'aéroport. Après avoir attendu un bon moment, certains perdent patience et tentent de doubler les files d'attente, en roulant dans les champs en jachère. Le groupe décide de faire pareil, mais un concert de klaxons accueille cette action.

Des jeeps de l'US Army, accompagnées d'un hélicoptère intiment aux réfractaires l'ordre de rejoindre les rangs rapidement, sous peine d'essayer des tirs de sommation !
Rejoignant la queue, le groupe constate que la progression est très lente : une voiture par 1/4 d'heure.
Grâce aux jumelles récupérées dans la tour de contrôle, Kevin aperçoit le point de contrôle.

Des soldats en tenues NBC fouillent les personnes.

Image

Elles sont déshabillées, aspergées d'un liquide blanchâtre puis conduites jusqu'à des cabines. Les véhicules subissent le même traitement avant d'être déplacées par des dépanneuses. Des incinérateurs crachent à une dizaine de mètres une fumée noirâtre après avoir brûlé les affaires des réfugiés.

En contrebas, l'InterState 435 est noire de voitures à l'arrêt, des flots de personnes à pied progressent entre elles vers l'autre accès de l'aéroport.

Prenant leur mal en patience, le groupe écoute les folles rumeurs qui courent:

- Al Quaïda est à l’origine de cette épidémie de grippe,
- Des parents ont tué leurs enfants sous l'effet de messages subliminaux,
- La chaine de restaurant KFC est responsable avec leurs nouveaux produits "bio",
- C'est le gouvernement, à la botte de l'ONU, qui a lancé cette fausse attaque pour suspendre les droits constitutionnels de chaque américain,

14:00 PM

Au bout de ce qui semble être une éternité, le groupe passe le point de contrôle. Toutes leurs affaires sont confisquées, y compris les armes. Subissant une douche avec des produits désinfectant extrêmement puissants, chaque membre se voit doté d'une tenue blanche et d'un bracelet avec un code barre.

Image

Une prise de sang est faite à chacun, puis ils sont conduits dans une grande tente où des militaires - équipés de masque de chirurgien - font un débriefing individuel des dernières 24 heures.

Le groupe est reformé et placé dans un enclos grillagé, parmi des dizaines d'autres, accueillant chacun des dizaines de personnes.

L'aéroport est contrôlé par les militaires. Des gros porteurs C-130 et C-17 enchaînent les rotations pour délivrer des palettes de nourriture et de matériels divers. Les services du génie construisent à la chaîne des enclos grillagés et montent de nombreuses tentes et baraquements. Le bourdonnement des hélicoptères empli continuellement l'air chaud qui règne. Une forte odeur de kérosène et d'hydrocarbures brulés vient alourdir la canicule que subissent impuissants les réfugiés.

La jeune fille, restée muette, commence à tousser, provoquant un mouvement de panique discret du reste du groupe. Quelques minutes plus tard, un gradé et deux soldats en tenue NBC viennent la chercher...

Le phénomène se répète dans les autres enclos par moments, les militaires réprimant les contestations par des coups de crosse.
Le remède n'est-il pas pire que le mal ?

En début de soirée, Lucius se met à tousser, mais ne parvient pas à calmer ses compagnons. Le "Dude" est toujours prostré. Des projecteurs sont installés vers les enclos, où le nombre de patrouilles, rejoint par des chiens de gardes, a augmenté.

Un repas est fourni à chaque réfugié. Les affaires personnelles réclamées sont remises à ceux qui les demandent. Ainsi, Gretchen se lance dans une série de chansons qui reflètent l'état d'âme des centaines de survivants. Des applaudissements proviennent des autres groupes de réfugiés. Kevin constate que les réseaux de communication civils sont bloqués.

L'accalmie est de courte durée : des bruits de combat éclatent au loin, sporadiquement et cessent tout aussitôt.

Les survivants du Bowling Paradise, dont le nombre a diminué drastiquement en 24 heures, passent leur première nuit dans un réconfort relatif.
Ils sont réveillés en pleine nuit par une patrouille qui s'empare de Lucius. Malgré les protestations de ce dernier, aucun membre ne bronche.


02 Aout 2012
14:00 PM


Premier jour depuis le début de l'enfer...

Image
Dernière modification par Hudson le dim. janv. 06, 2013 3:27 pm, modifié 1 fois.
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1968
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Kansas Knights

Message par Hudson » sam. oct. 13, 2012 12:11 pm

3°Partie

ImageBlue Hopson
ImageZe Dude
Image Gretchen Wilson
ImageJohnny Gray
Image Arnold Cosby

02 Aout 2012 02:00 PM


Regroupés à l'aéroport international de Kansas City, le groupe des personnages voit la lente détérioration de la situation: les colonnes de réfugiés arrivants de toute part, les militaires peinant à maintenir l'ordre et le calme sur cette zone.

Un lieutenant de l'US Army, accompagnée de 2 soldats en combinaison NBC vient chercher les survivants du Bowling Paradise. Ils sont conduits dans une série de préfabriqués bourrés d'équipement de surveillance et de communications.
Un haut-gradé les reçoit, ayant consulté les déclarations remises par les membres du groupe à la suite de leur arrivée. Ce dernier souhaite s'appuyer sur leur connaissance de la région et des "malades" pour assister un groupe qui doit récupérer un agent du FBI - Jace Barum - infiltré au sein d'une milice ; les Kansas Knights.

Image

Ses ressources en hommes frais (ses équipes sont déployées depuis 96 heures pour endiguer cette épidémie) lui imposent de trouver certaines options pour pallier à l'épuisement et à la dispersion des forces militaires.

Une première mission aéroportée lancée la veille, a disparu durant l'après-midi sans donner d'informations.

Une nouvelle mission, par voie terrestre, va partir cet après-midi. Johnny accepte en contrepartie d'une note dans son dossier judiciaire. Le Dude se porte volontaire spontanément. Le reste du groupe accepte, sauf Kevin et Rebecca, morts de peur à l'idée de retourner dans la direction qu'ils ont fuit. Blue essaye de convaincre le colonel de customiser les Humvee - dans un style Mad max pour pouvoir dégommer facilement les gens infectés, mais elle s'embrouille dans son discours et accepte de partir telle quelle.

Image


Le groupe se voit confier l'équipement minimum : treillis, rangers, gilet pare-balles, glock 17 et pour le Dude, Johnny et Arnold : couteau de combat et fusil à pompe. Les militaires sont étonnés de voir des civils participer à la mission qui leur incombe. Le sergent Arnold Nance, qui dirige la mission met les choses au clair dans le vestiaire : ce sont les militaires qui dirigent, point barre.

La tension monte entre lui et Arnold Cosby, et le sous-off convoque tout le monde devant les véhicules. Il y répète les instructions : le trajet est de 6 heures pour rejoindre Jamestown. Son équipe récupère l'agent du FBI et retourne à cette base. Les civils sont là pour guider le convoi par rapport aux spécificités de la région.

04:00 PM

Blue joue de son décolleté pour être dans l'un des Humvee, tandis que ses compagnons voyagent plus ou moins confortablement dans le gros camion transportant la logistique. Le trajet se déroule tranquillement en suivant des voies secondaires. Des véhicules abandonnés bloquent la plupart des axes principaux et secondaires, des villes sont désertées ou en proie aux flammes, des silhouettes à pied sont aperçues, au loin...

ImageImage


06:00 PM

Le convoi doit s'arrêter : la route est obstruée par un carambolage vieux de quelques heures. Malgré les avertissements des civils, le sergent déploie sa section. La tension est palpable. Des silhouettes se révèlent entre les voitures, se dirigeant vers les militaires. Depuis le camion, Arnold et Gretchen aperçoivent d'autres zombies sortir des haies qui bordent la route.


Les personnages crient aux Zombies ce qui perturbe les soldats ( ils venaient d'entendre "viser la tête") puis essayent de tirer sur les 3 qui sortent des voitures (sans succès). L'un des militaires est saisi et se fait mordre à la gorge. Un autre parvient in extremis à échapper à son assaillant. le troisième est criblé de balles, mais se relève...

La pom pom girl, prend le volant du 2° Humvee (qui ferme le convoi) et parvient à écraser 2 Hostiles sur le bas coté à gauche et à les projeter sur un troisième. Le groupe de 3 militaires (qui était sorti de ce même Humvee) élimine les 3 trois Hostiles qui venaient de la droite .
Le Dude tire maladroitement sur un soldat, qui s'écroule, secoué par l'impact. Il réessaye de tirer sur une autre créature, mais enraye son arme. Blue, déchaînée, crie aux militaires de grimper dans sa jeep. L'escouade qui l'accompagnait monte rapidement, obéissant à al jeune pom pom girl.

Le sergent, parvient à loger une balle dans les têtes des infectés pour sauver ses hommes qui se replient dans le Humvee de tête. Le convoi recule rapidement pour soigner le blessé. Le médecin parvient à stabiliser Fosbee. Considérant les civils différemment , il fait mettre le blessé sous calmants et attacher dans la remorque du camion.

La découverte de l'épave de l’hélicoptère sort le convoi de sa torpeur. Se joignant aux éclaireurs, Johnny constate que le pilote est devenu l'un de ces monstres. il lui explose le crâne avec son fusil à pompe. Deux cadavres de soldats occupent l'arrière de l'habitacle, visiblement abattus par celui qui occupait la place du copilote. Trois autres cadavres de militaires sont dissimulés à proximité dans des fourrées, délestés de leurs armes. Les civils pensent que des complices de la milice étaient parmi les soldats. Des traces de pick-up à proximité, indiquent que des complices les ont rejoint.

Quelques dizaines de minutes plus tard, le convoi aperçoit une femme courir à travers champ avec un enfant dans leur direction, talonnés par une dizaine de zombies !
S'arrêtant et formant une ligne de tir, le groupe touche plusieurs infectés en pleine tête , mais sans parvenir à éliminer efficacement le groupe de monstres ! Horrifiés, les civils et les militaires assistent à la mise à mort des humains. De rage et de désespoir, plusieurs militaires vident leur chargeurs dans le groupe qui se repait de cette chaire fraîche. Le convoi repart, dans un silence de mort ...

11:00 PM

L'arrivée près de Jamestown, en proie aux flammes et à des combats sporadiques, plonge le groupe dans un stress important.
Le sergent décide d'envoyer 2 groupes d'éclaireurs près du lieu d'où provient le signal GPS (en haut de silos à grains):

Johnny, Arnold et le caporal Harris constituent le 1° groupe qui prend les silos à grains par la droite.

Le Dude, Gretchen et le 1° classe SANTOS forment le 2° groupe par la gauche. Ils tombent nez-à-nez avec une infectée, qui traverse la route à ce moment. Le Dude sort son Glock et l'entend se coincer encore : Il a oublié de désenrayer son arme précédemment ! La chanteuse recule et le soldat ne parvient pas à blesser le monstre malgré un violent coup de crosse. Le Dude se fait mordre superficiellement puis son groupe parvient à faire tomber l'infectée au sol, avant qu'ils ne la finissent à coup de Rangers.

L'autre groupe repère l'agent du FBI sur les silos, mais essuient des tirs de 3 hommes. Une fusillade éclate, au cours de laquelle Johnny fonce rejoindre l'agent pour l'extraire. Ses compagnons sont blessés, mais parviennent à rendre la pareil. Ils grimpent dans les Humvee, alors que les trois agresseurs sont attaqués à leur tour par des infectés attirés par la fusillade... L'agent semble mal en point ce qui inquiète fortement le chasseur de primes lorsque l'agent monte à ses cotés dans l'Humvee du sergent...

Au bout de quelques centaines de mètres de la ville, Barum demande un arrêt dans les bosquets.
L'intestin soulagé, l'agent leur révèle que la milice est persuadée que l'épidémie est un coup du gouvernement fédéral/l'ONU pour prendre le pouvoir et restreindre les libertés individuelles. Ils ont prévu de lancer plusieurs attaques simultanées (bombes, commandos, zombies) contre les différentes bases militaires au Kansas. Leur base se trouve à une dizaine de miles de leur position actuelle.

Il est décidé d'envoyé un Humvee avec à son bord le sergent, Arnold , le Dude et le 1° classe Simons pour attaquer de front la base.
Un groupe à pied prendre à revers les miliciens.

Le plan se déroule sans accro : pensant voir leurs compagnons revenir de Jamestown dans un Humvee, les deux gardes de factions se font descendre par l'équipage du 4x4.
Des cris proviennent de l'équipe à pied : jetant un coup d’œil dans la maison principale, ils aperçoivent 3 miliciens zombifiés en dévorer 2 autres. Les monstres sont promptement éliminés par les militaires et les civils.

Après avoir retrouvé les données sur les attentats et les avoir transmises à l'armée, le convoi reprend la route vers Kansas City, alors que la ville de JamesTown est ravagée par les flammes.

Le retour se passe dans une ambiance détendue jusqu'à ce que le Humvee de queue sorte de la route ! Blue et le caporal Harris de la 2° escouade - installés à l'arrière - bondissent avant que le véhicule ne fasse un tonneau. S'arrêtant précipitamment, les autres membres aperçoivent le copilote Chavez en train de déchiqueter la gorge du conducteur Greyson. La jeep est criblés de balles et incendiés, plongeant les survivants dans une rage silencieuse.

03 Aout 08:00 AM

L'arrivée à l'aéroport international se déroule sans incident, les colonnes de réfugiés ne cessant d'augmenter et saturant les capacités du camp. Le Dude, ayant pris froid, tousse par moments sous le regard suspicieux de ses compagnons.
Les survivants de la section sont ébranlés par ce qu'ils ont vu et vécu.Après un rapide débriefing, les civils rejoignent leur enclos, où les attendent Rebecca et Kevin. Les rumeurs accusent la multinationale OneWorld d'être à l'origine de l'épidémie qui secoue le Kansas...
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1968
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Home sweet Home

Message par Hudson » sam. oct. 13, 2012 12:12 pm

4°Partie

ImageBlue Hopson
ImageKevin Frost
Image Gretchen Wilson
ImageJohnny Gray
Image Arnold Cosby


03 Aout 2012
08:30 AM


Le retour du groupe semble libérer Rebecca et Kevin d'une terrible tension: quatre réfugiés ont été placés dans l'enclos du groupe en leur absence.
Une quadragénaire sympathique qui se présente comme s'appelant Rose Fugins.
Un homme en proie à une crise de panique, prénommé Beverly.
Un jeune latino (dont le regard lourd ébranle Johnny) qui reste à l'écart.
Un bouseux, qui s'est octroyé le lit de camp et la guitare de Gretchen, crispe la tension. Arnold, à bout de patience devant l'attitude raciste de l'homme, se retient difficilement. Il s'avère que ce dernier est un fan de Gretchen ! La chanteuse parvient à calmer avant que la situation ne dégénère.

Gretchen, Arnold, Johnny, Blue et le Dude racontent le récit de leur aventure dramatique dans le Kansas, en proie à un cauchemar continue.

Kevin leur révèle qu'il est parvenu à infiltrer les réseaux de communications des militaires. La situation est dramatique: 75% des équipes déployées ont été soient décimées soient portées disparues. Les militaires projettent de déployer l'opération Silver Gate : utiliser les 154 aéroports de l'état pour répartir les zones de des réfugiés et de déploiements des unités militaires et fédérales.

Dans le même temps, les militaires se comportent de façon odieuse avec les réfugiés - comme l'ont remarqué Rebecca et Kevin.
De plus, le status de la quarantaine s'est rallongé, permettant aux militaire de contenir les réfugiés, alors même que les capacités de la base ne suffisent plus.

Sur le Net, OneWorld continue d'être montrée comme la responsable de cette mystérieuse épidémie. Malgré ses démentis les plus virulents, de nombreuses manifestations spontanées ont lieux à travers le pays, dégénérant en émeutes et provoquant de nombreux blessés. Les journalistes n'avancent toujours pas le coté "zombie" de l'affaire, celui-ci étant propagé par les réseaux sociaux et les sites internet un peu loufoques, mais qui gagnent progressivement en crédibilité.

Grâce à ses capacités de magouilleur, Johnny parvient a récupérer un tournevis. Kevin passe le reste de la journée à consulter les sites expliquant comment piloter un hélicoptère.

Le groupe réfléchit quant à la décision à prendre : fuir le camp militaire (avec les risques que cela comporte) ou faire confiance aux forces armées ? Le débat s'éternise puis s'enlise...
Durant le reste de la journée, la tension continue à monter parmi les réfugiés, à l'étroit, mal informés, sous-alimentés.

08:00 PM

Le repas est servi dans le camp de réfugiés, sous une forte chaleur. Johnny constate que la majorité des civils succombe au sommeil juste après avoir mangé. La nourriture a été droguée ! Ses compagnons sombrent tous dans les bars de Morphée.
Jouant le jeu, il observe que les militaires semblent rassurés par cet état de fait. Grand bien lui a pris : les rares individus supportant les effets des drogues sont neutralisés par médication supplémentaire. Profitant des tours de gardes, le biker examine le cadenas qui bloque la porte de l'enclos. Il décide de crocheter et de réveiller ses compagnons plus tard durant la nuit. Il en profite pour fouiller les nouveaux occupants. En dehors d'un canif dissimulé par le latino, ses compagnons de fortune n'ont rien d'intéressant.

10:45 PM

Luttant toujours contre les effets des drogues, une alarme sort Johnny de sa torpeur : des zombies sortent des bosquets à quelques dizaines de mètres des enclos !
Bondissant, l'ex-taulard crochète rapidement le cadenas. Tout autour de lui, les patrouilles ouvrent le feu sur les créatures qui se rapprochent !
Johnny entreprend de réveiller ses compagnons énergiquement pour fuir rapidement. La bonté de Gretchen et Blue permet de ne pas abandonner leurs quatre compagnons.

Déjà, des zombies sont sur les grilles des enclos, essayant d'atteindre toute cette nourriture endormie...
Paniqués, les soldats tirent sur tout ce qui bouge en dehors des enclos.

Pris dans un tir de barrage, Arnold et Blue évitent les balles de justesse.
Leurs compagnons doivent à l'attaque inopinée d'infectés la fin des tirs.

La fuite vers les tentes des militaires - à proximité d'hélicoptères UH-1 et d'Humvee - semble la seule solution logique dans ce chaos général.

En plein délire et malgré les protestations de ses compagnons, Kevin prend les commandes d'un hélicoptère, accompagné d'Arnold.

Johnny grimpe aux commandes d'un Humvee, rejoint par ses compagnons. Les quatre autres réfugiés montent dans une autre jeep. Aux commandes de celle-ci, le latino embouti plusieurs toilettes chimiques en démarrant en trombe. Puis il lance l'Humvee vers le nord de l'aéroport international.

Alors que les premiers zombies arrivent sur l'hélicoptère militaire et sont repoussés par Arnold, Kevin réussit le tour de maitre de faire décoller l'appareil !

Image

En transe, le geek se fait expliquer fortuitement par Arnold - qui compulse aussi vite que possible des vidéos sur internet - comment diriger l'hélicoptère pendant de longues minutes.

Au sol, Johnny attend un soldat poursuivit par des zombies avant de démarrer en direction du premier humvee partit.
Le première classe William Laury hurle que les voies d'accès sont bouchées et qu'il faut fuir par le sud. Dans sa radio, des combats sont signalés sur tout la coté ouest de la base. Des centaines de créatures ont réussi à pénétrer le périmètre de la base !

Se lançant dans un demi-tour à quelques mètres d'une dizaine de zombies, Johnny écrase l'accélérateur mais finit par perdre le contrôle du véhicule alors qu'une autre jeep fonce vers eux ! Le choc est terrible pour les deux véhicules, qui se heurtent de front. Les deux occupants de l'autre Humvee ont été projetés hors de l'habitacle, trouvant la mort instantanément. Le véhicule des survivants du Bowling Paradise est également dans un piteux état.

Reprenant leurs esprits, les cinq occupants distinguent une demi-douzaine de créatures à quelques mètres d'eux ! Dans une panique quasi générale, tout le monde s'enfuit ! Le soldat Laury ouvre le feu, touchant difficilement les zombies.

Effectuant un vol stationnaire au-dessus de leurs camardes mal en point, Kein et Arnold envoient le treuil pour remonter le groupe dans l'urgence.

A court de solution, les survivants n'ont d'autre choix que de monter dans l'hélicoptère, dirigé par un pilote uniquement certifié sur Flight Simulator...

Gretchen saisi le treuil en premier, évitant une morsure de justesse ! Blue esquive l'attaque d'un autre zombie et rejoint Johnny, à la recherche d'un véhicule près des bâtiments de l'aéroport. Le Dude se porte au secours de Rebecca, menacée par un infecté.

Arnold fait monter à bord Gretchen, suivie de Rebecca et du Dude.C'est au tour du soldat Laury, qui est parvenu à éliminer les créatures les plus proches du groupe au sol.

Lorsque Blue et Johnny s'accrochent au treuil et que Kevin fait s'élever l'appareil, un quadriréacteur en approche écrase plusieurs zombies en atterrissant !
L'explosion est prodigieuse, mais la réaction de Kevin l'est autant : avec une maitrise digne des vrais professionnels, il parvient à compenser le souffle de l'explosion et sauvent les deux personnes accrochées au treuil !

Une terrible surprise attend le groupe à bord du Bell Huey UH-1 : Rebecca est en pleurs, une vilaine morsure saignant de son bras gauche...
Traumatisée, elle est en plein déni. Son amie Blue parvient à la calmer, malgré la gravité des évènements.

Incapable d'utiliser la radio militaire, Kevin demande conseil au militaire. Le soldat Laury préconise de rejoindre la ville de Wichita, au sud-ouest de leur position actuelle. Prudemment, Kevin dirige l'hélicoptère dans la direction du GPS, s'éloignant de l'aéroport, en proie aux flammes et au chaos.

Tous les occupants sont rivés sur ses faits et gestes, la peur au ventre.
Kansas City - toute proche - est également ravagées par de nombreux incendies et des rideaux de fumigènes que larguaient jusqu'à présent les appareils militaires.

Surveillant nerveusement les possibles câbles électriques, Kevin s'oriente tant bien que mal.

Alors qu'il survole un convoi de deux camions bâchés, les occupants de ces derniers ouvrent le feu sur l'hélicoptère ! Les plombs s'écrasent sur la carlingue, faisant disjoncter certains cadrans et voyants, sans plus de problème que cela. Arrivant à 22 kilomètres de Wichita, les jauges de carburant sonnent furieusement, alors que le moteur s'éteint. L'appareil est porté par l'inertie de l'hélice, obligeant Kevin a réaliser un atterrissage d'urgence de nuit !

Réalisant encore une prouesse, l'informaticien parvient à poser l'appareil dans un champ, sans trop de casse !

04:00 AM

Le groupe poursuit sa route vers Wichita en longeant la Kansas Turnpike. Des silhouettes aperçues par moments obligent à faire des détours dans les champs

Des phares apparaissent sur la route : il s'agit d'un convoi militaire (4 Humvee, 2 M-35 et 1 bus scolaire). Le soldat Laury se porte à leur rencontre, puis après confirmation, appelle le groupe - dissimulé dans les fourrés. Cette unité recherche des survivants dans les environs de Wichita, où un camp de réfugiés a été installé depuis quelques jours.

Malgré une sensation de "déjà vue", Arnold, Blue, Gretchen, Johnny, Kevin, le Dude et Rebecca montent dans le bus scolaire qui fait demi-tour, escorté par deux Humvee.

Image

05:00 AM

Les survivants du Bowling Paradise de Lawrence atteignent la banlieue de Wichita, guère rassurés.
Dernière modification par Hudson le jeu. mars 31, 2016 10:50 pm, modifié 1 fois.
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1968
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » ven. janv. 18, 2013 1:29 pm

5°partie

ImageBlue Hopson
Image Gretchen Wilson
ImageJohnny Gray
Image Arnold Cosby

04 Aout 2012
07:00 AM


Le groupe de rescapés a rejoint un camp de réfugiés installé en périphérie proche de Wichita.
L'armée a éclaté les réfugiés provenant du nord de l'état dans différentes structures.

Les 5 survivants du Bowling Paradise reçoivent un traitement similaire à celui de Kansas City: douche aux produits désinfectants, nouvelle tenue et nouveaux tests sanguins.

Ils rejoignent une centaine de personnes placées dans des tentes derrière une zone délimitée par un double grillage. Déboussolé et épuisé, le groupe s'installe dans l'espace qui lui est alloué.

Blue, cherchant du réconfort, s'attire les bonnes grâces du soldat Robert "Bob" Crampton.

Au bout d'une heure, Rebecca est extraite de la tente du groupe par deux soldats en combinaison NBC, sans un mot, et disparait...

Les réfugiés semblent comprendre la situation, restant impassibles et ne communiquant pas avec les nouveaux venus.

Arnold, après de longues relances auprès des soldats, parvient à rencontrer le chef du camp; le lieutenant Spear. Il lui explique que le groupe a participé à une mission pour un haut-officier sur la base de l'aéroport de Kansas City.
Nullement impressionné, l'officier dit ne pas avoir besoin de l'aide de civils dans la gestion de son camp, en dépit des mises en grades du chasseur de primes.

En milieu de matinée, plusieurs fourgonnettes d'OneWorld arrivent, acheminant des équipes médicales qui viennent aider le personnel militaire pour prodiguer soins, réconforts et fournir de la nourriture. Tous les occupants sont auscultés, bénéficiant de vitamines et médicaments pour traiter les carences et soucis divers. Les questions qui leurs sont posées mettent en évidence que la communauté scientifique pense être confort.

Johnny, après avoir discuté avec le soldat Joe Passeti - sans trop de succès - se prend d'amitié avec un jeune enfant lorsqu'il tente de se confectionner une arme de fortune avec l'un des tubes constituant son lit de camp. Timmy Silvester, dont la maman a disparu dans le camp, s'émerveille lorsque le biker lui confectionne une petit tente pour sa peluche.
Susanne Silvester, revenant de la nouvelle visite médicale avec des fruits frais, sympathise avec l'ancien criminel.

Blue, au cours de ses escapades avec le soldat Crampton, parvient à se faire montrer les rudiments pour tirer avec des armes à feu.

La journée se passe sans fait notoire, sous le passage régulier d'avions de chasse et d'hélicoptères.

05 Août
02:00 AM


Une alarme retenti dans le camp de militaires, provoquant un mouvement de panique chez les réfugiés. Au bout de quelques minutes, les sentinelles ordonnent aux réfugiés de regagner leurs tentes et de s'endormir. Le sommeil revient difficilement,

07:15 AM

Des coups de feu au loin ont réveillé les occupants du camp depuis quelques minutes. La tension monte, tandis que l'activité des militaires devient frénétique au fur et à mesure que des coups de feu se rapprochent.

Les soldats préparent rapidement leur paquetage, alors que des camionnettes blanches d'OneWorld et bleues du CDC sont arrivées depuis une dizaine de minutes.
Le lieutenant est en grande conversation avec les responsables civils et les fonctionnaires. Donnant son autorisation, ses hommes font sortir les réfugiés en leur expliquant qu'ils sont transférés dans d'autres lieux plus loin dans la ville où ils seront en sécurité.

Arnold, Blue, Johnny et Gretchen sont conduits dans un van blanc, sous la surveillance de deux hommes en treillis noirs et armés de Beretta 92S.
Ils sont accompagnés de Susanne et Timmy Silvester, d'une femme d'une soixantaine d'années, d'une quinquagénaire et d'un latino d'une trentaine d'années.

Kevin et le Dude, pour leur part, grimpent précipitamment dans un van du CDC avec d'autres réfugiés.
Les convois quittent promptement la zone, suivis des jeeps militaires.

Partant pour une direction inconnue, Blue brise la glace en se présentant, ainsi que ses compagnons.
Avec eux se trouve:

- Susanne et Timmy Silvester, mère célibataire,
- Francis Dowstone, un homme d'affaires déboussolé,
- Louise Rotherford, une retraitée qui aimerait bien fumer,
- Paquito Pueblo, un employé d'une concession automobile, terrifié

Les deux hommes à l'avant du van gardent le silence.

Traversant la ville où ils ne croisent que des patrouilles militaires et des voitures de police, la fourgonnette OneWorld se dirige vers l'ouest. Une crevaison contraint à un arrêt dans un quartier d'entrepôts déserts.

Johnny, dont l'instinct le titille, se propose d'aider à changer la roue. Les autres passagers restent dans l'abri relatif que constitue le van.
Deux silhouettes qui émergent d'une rue à proximité provoquent un coup de sang au copilote : des zombies! Dégainant son arme, et malgré les protestations de son collègue, il se rapproche d'eux et ouvre le feu, sans parvenir à les toucher à la tête. Voyant la situation pouvant dégénérer, Blue retire son appui-tête et se précipite rejoindre l'homme.

De son coté, Arnold passe côté passager et fouille la boite à gants à la recherche d'une arme quelconque, sans succès.
Il préfère attendre la suite des évènements avant d'agir.

Arrivant près des protagonistes, Blue lance l'appui-tête qui fait tomber l'hostile le plus près de l'homme armé.
Récupérant son arme improvisée, Blue tombe à coté du mort-vivant et évite de justesse d'être mordu par lui. L'homme abat la créature au sol, puis, aidé de la cheerleader, parvient à éliminer le deuxième hostile. Les deux combattants sont éclaboussés par du sang et de la matière cérébrale.

Le véhicule redémarre une fois le pneu changé, le conducteur engueulant son compagnon pour la prise de risque qu'il a fait subir à tout le monde.
Une conversation a lieu, au cours de laquelle les deux hommes révèlent qu'ils travaillent pour OneWorld depuis quelques jours.
Leur travail est d'amener des réfugiés dans la clinique OneWorld de Wichita où ils reçoivent des traitements médicaux supplémentaires.

Le trajet dure encore une quinzaine de minutes ou bout desquelles la silhouette ultramoderne de la clinique apparait.
L'accès à la clinique OneWorld est gardé par un Humvee et six militaires, relativement décontractés.
Une église à proximité illumine les environs de ses vitraux éclairés en ce début de journée.

Le véhicule s'engouffre dans un parking souterrain. Les deux hommes conduisent les occupants jusqu'à un ascenseur où ils sont pris en charge par des infirmiers masculins et féminins de la clinique. Le personnel accueille chaleureusement le groupe, les rassurant sur le fait que leur séjour sera de courte durée et que tout le monde rejoindra une destination sure dans les prochains jours.

Blue est directement escortée dans une cabine d'analyse médicale, suite à son exposition au virus. Après plusieurs prélèvements de sang par une infirmière - et en présence d'un garde armé, elle rejoint sa chambre, avec pour instruction d'attendre la venue d'un docteur.

Les autres membres du groupe subissent également une visite médicale (ponctuée de plusieurs prises de sang). Leur planning journalier se composera, durant leur séjour, de nombreux examens médicaux.

Le docteur Maggie Orton, accompagnée de l'infirmière Lucy-Marie Strode, viennent effectuer des tests complémentaires sur Blue. L’infirmière et la cheerleader sympathisent durant la rencontre.

L'accès à la clinique se décompose en :

Sous-Sol : parking, accès restreint,
RdC : Self-service, bibliothèque,
1°etage : chambres, salles de détente,
2°étage : salles d'examens, laboratoires, accès restreint,
3°étage : niveau médical, accès interdit.

12:00 PM

Le groupe du Bowling se réunit à l’heure du repas, étant également rejoint par leurs compagnons de route, exception fait de Francis Downstone, qui mange seul. Tout le monde a subit l’examen et s’apprête à suivre une batterie de tests durant les prochaines 48 heures. Les avis sont divisés quant à la vraie raison de la présence ici.

L’après-midi est ponctué de divers tests médicaux et de prises de sang.

Lors de sa rencontre avec l’infirmière Lucy-Marie, celle-ci lui confie qu’elle était en poste à Topeka lorsque l’épidémie a éclaté. Elle a été mutée ici dès la fin juillet et est très inquiète pour son meilleur ami ; John Butler employé à la Water Division de Kansas City. Surprise, Blue lui révèle qu’elle a croisé l’homme le soir où tout a débuté pour elle et son groupe. L’infirmière confie bouleversée qu’elle n’a pas réussi à joindre la femme et la fille de John. Avant de partir, Lucy-Marie révèle sous le sceau du secret à Blue que certaines personnes sont immunisées au virus et qu’elle en fait partie !

Le reste du groupe tente de se renseigner sur les activités situées au 3° étage, sans grand succès : l’accès est restreint au chef de la sécurité, un gaillard afro-américain de 2 mètres surnommé « K.K », ainsi qu’à une partie du personnel que personne n’a croisé.

Les questions maladroites d’Arnold jettent un froid parmi le personnel médical d'OneWorld à son égard. Johnny traine avec Susanne et Timmy.

En début de soirée, Blue est conduite par Lucy-Marie et « KK » au 3°étage (l’homme à un passe magnétique), pour y rencontrer le chef de la clinique ; le docteur Jonathan Strong. L’homme confirme à la jeune femme qu’elle possède une capacité naturelle très rare à résister au virus. Le médecin la sollicite pour faire des dons de sang afin que ses équipes puissent travailler sur un vaccin. Blue demande en contrepartie d’obtenir des nouvelles de sa famille, qui réside à Lawrence. L’homme essaye d’être modéré dans sa réponse lorsqu’il lui dit calmement :

« Lawrence est en quarantaine dépassée. L’armée n’a plus de contact sur place… ».

Une femme, vêtue d’une tenue de pilote, entre dans le bureau à ce moment-là. Le docteur Strong lui remet une boite portant l’indication Biohazard. Il confirme à la pilote que les échantillons sont à transmettre à la division. En étant raccompagnée, Blue aperçoit la pilote s’éloigner vers un accès sur la terrasse, tandis qu’un bruit de rotor d’hélicoptère règne.

07:00 PM

Au cours du repas, la cheerleader fait part à ses compagnons de ses découvertes. Francis Dowstone est agité, tenant des propos de plus en plus enflammés sur le fait que sa femme et sa fille sont encore en vie. Devenant menaçant envers le personnel, il est tasé par les gardes, puis remonté dans sa chambre. La soirée se termine calmement dans la salle commune, jusqu’à l’extinction des feux à 22 heures.

Johnny parvient, avec ses couverts en plastiques conservés, à fausser le système de fermeture automatique de sa porte.

06 août 2012
07:00 AM


Au petit déjeuner, tout le monde constate que Francis est là, très calme et toujours à l’écart. Une discussion entre une infirmière te un garde révèle qu’il manque un pensionnaire. Ils partent précipitamment vers un ascenseur, sans provoquer plus d’intérêt.

Les tests médicaux et examens continuent…

Plus chanceux aujourd’hui, Arnold parvient à apprendre que la filiale LabWatch d’OneWorld, spécialisée dans les médicaments, occupe une partie du 3°étage. Sa curiosité lui vaut de se faire proposer de rejoindre le nouveau groupe de futurs gardes issus des anciens patients !

Blue, décide de ne plus prendre ses compléments vitaminés, sensés la fortifier par rapport aux nombreuses prises et dons de sang qu’elle subit.

05:00 PM
Johnny et Gretchen, en revenant d’une visite médicale, observent une camionnette OneWorld rentrer dans le parking. Pourtant, aucun nouveau patient, garde ou membre du personnel ne sort des ascenseurs ou des escaliers…

Parvenant à se faufiler jusqu’au parking, ils observent un garde effectuer une ronde et un van garé loin des autres.

Image

Progressant discrètement dans le sous-sol, Gretchen se fit quand même repérer. Johnny surprend le garde et l’assomme. Après l’avoir ligoté et placé à l’arrière du van, ils aperçoivent une goute de sang brunâtre. A quelques mètres de là, une porte avec une chaîne cadenassée attire leur attention. Récupérant le matériel du garde, ils forcent le cadenas et s’engouffrent dans un long couloir éclairé qui s’éloigne vers un autre bâtiment. Une porte donne sur un sous-sol où repose des tas d’équipements médicaux obsolètes. Un escalier conduit aurez-de-chaussée, d’où une lumière leur parvient. Ils se trouvent dans un immeuble dont la structure demeure.

Image

Des groupes électrogènes alimentent une structure en retrait: une sorte de rectangle aux parois ne plastique épais et opaque.

Un sas en restreint l’accès. Gretchen, poussée par Johnny, revêt la combinaison NBC. Après avoir subit une douche chimique, elle s’engouffre dans la tente et découvre une vision d’horreur : une vingtaine de personnes sont solidement attachées à des tables d’examens. Il s’agit de zombies ou de personnes infectées en cours de transformation. Au centre de la pièce se trouve un bureau avec des équipements médicaux (centrifugeuses, spectromètre, microscope atomique, etc.) ainsi qu’un ordinateur. Des dizaines d’animaux sont également les tristes cobayes des expériences qui sont menées ici. Une des créatures semble subir une mutation étrange : son corps se boursoufle. Gretchen parvient à identifier le pauvre homme : Robert Tapelski, qui la dévisage d’un air. La musicienne réussi à trouver sur l’ordinateur non verrouillé les données relatives au sujet Tapelski. Elle imprime une dizaine de pages, qui sont endommagées par la douche de décontamination lorsqu’elle ressort !

Revenant rapidement au parking, ils aperçoivent le van bouger, comme si quelqu’un s’y débattait. Johnny ouvre promptement les portes arrière et tase le garde. Ils l’installent ensuite au volant du véhicule, faisant croire qu’il a joué avec son arme. Puis, discrètement, ils retournent au rez-de-chaussée où ils cachent les documents dans la bibliothèque.

07:00 PM

Le groupe se réuni pour dîner et échanger les dernières découvertes…
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1968
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » mar. juin 11, 2013 2:25 pm

6°Partie

ImageBlue Hopson
Image Gretchen Wilson
ImageJohnny Gray
Image Arnold Cosby

06 août 2012
07:00 PM


Image

Le groupe fait le point sur les informations et révélations obtenues lors de la visite du laboratoire caché dans l'immeuble attenant à la clinique. Un de patients arrivés avec eux; Francis Downstone, provoque un esclandre. Après avoir tenté de le calmer, les gardiens le taze. L'homme est sédaté et emmené dans sa chambre, sous des discours rassurants de la part du personnel de la clinique présent dans la salle.

Le repas expédié, le groupe retourne à la bibliothèque pour essayer d'exploiter les documents récupérés dans le laboratoire externe. Malgré leurs efforts, les survivants du Bowling ne trouvent rien d'exploitable à leur niveau. Un remue-ménage des gardes attire leur attention : les gardes ont découvert leur collègue Joe Marouca inconscient dans le parking.

Quelques minutes plus tard, il est demandé aux patients de rejoindre la salle commune dès la fin de leur repas.
Le couvre-feu débutera ce soir à 21h au lieu de 22h.

Jouant le jeu, Arnold, Blue, Gretchen et Johnny regagnent leur chambre.
Sur le trajet, Gretchen et Johnny entendent les gardes dire que le laboratoire a été visité. La tension monte avec des allers et venues de gardes visiblement sur le qui-vive.

Tentant de surprendre un peu plus tard un garde qui patrouille dans le couloir, Johnny (qui a neutralisé le système de fermeture de sa porte la nuit précédente) se fait repérer et malgré son baratin, voit une équipe d'entretien venir réparer sa porte.

09:30 PM

Comme annoncé au repas, toutes les lumières du 1° étage s'éteignent. Tous les patients sont reconduits dans leurs chambres.
Particulièrement alerte, Gretchen entend les gardes patrouiller et une infirmière qui passe voir certains autres patients - dont son voisin de droite.

Les occupants de la clinique s'endorment...

07 août 2012
01:30 AM


Ayant résisté au sommeil, Johnny, dévisse la grille du conduit d'aération qui passe dans sa chambre et se lance dans l'exploration de l'étage.

02:00 AM

Un bruit de fracas réveille Gretchen et Arnold. Un silence pesant reprend le dessus comme si de rien n'était.
La chanteuse appuie sur le bouton d'appel, sans succès.

Le chasseur de primes démonte le système de contrôle de sa porte, déverrouille celle-ci et sort dans le couloir désert.
S'armant d'un extincteur, il se dirige prudemment vers une porte d'où provient des coups: c'est la chambre de Gretchen. Lorsqu'il parvient à la faire sortir, la jeune femme inquiète lui dit que son voisin de droite tousse beaucoup depuis ce, soir.

Ils décident de se rendre au poste de garde des infirmières de l'étage pour faire le point. Passant devant plusieurs chambres fermées, ils entendent de très mauvaises quintes de toux... et découvrent Johnny au poste de garde, en train de s'équiper sur le garde de faction, visiblement drogué.

Le biker leur révèle qu'il s'est perdu dans les méandres des couloirs d'aération. Il est tombé (l'origine du fracas qui les a réveillés) dans une pièce déserte et vient de découvrir le garde qui dormait. Ce dernier semble drogué, vu son faible pouls et l'impossibilité de le réveiller pour l'instant. Johnny en a d'ailleurs profité pour déshabiller et désarmer le garde.

Une alarme générale sonne dans la clinique, réveillant les patients qui veulent sortir. Une porte de chambre explose violemment : Francis Downstone, transformé en zombie, s'avance hagard. Arnold, armé de son extincteur, se précipite vers lui. Dans une attaque fulgurante et dévastatrice, il explose la tête du zombie. Sur sa lancée, il fracasse la porte de Blue, libérant la jeune femme.

Deux autres patients transformés défoncent la porte de leur chambre, s'avançant menaçant vers le groupe.
Johnny est confronté à un troisième zombie qui vient de sortir d'une chambre et l'attaque aussitôt.
Les deux assaillants s'affrontent, sans qu'aucun ne parviennent à blesser l'autre.

Gretchen s'équipe avec une hache à proximité de l'ascenseur du couloir. En appuyant sur le bouton d'appel, la cabine révèle deux zombies en train de dévorer un garde. La chanteuse parvient à renvoyer l'ascenseur au rez-de-chaussée. Arnold, Blue et Gretchen, après avoir repoussé les attaques des deux créatures dans le couloir s'enfuient par l'escalier.

Image

Des cris et des coups de feu provenant du rez-de-chaussée dissuadent le trio de descendre. Ils grimpent prestement au 2° étage.

De son coté, Johnny opte aussi pour la fuite par l'escalier à coté du poste qu'il occupe. Découvrant deux zombies en train de monter, il opte pour rejoindre l'étage supérieur. Il tombe nez-à-nez avec deux gardes armés et très nerveux. Il leur explique qu'il est poursuivit par deux monstres, tout en barricadant la porte de l'escalier.

Arnold, Blue et Gretchen débarquent au milieu d'un combat violent : le chef de la sécurité "King Kong" blessé affronte les deux zombies de l'ascenseur. les deux monstres sont rapidement neutralisés par les gardes et l'ascenseur est bloqué. Questionnés, les survivants expliquent la situation au premier étage. "King Kong" leur apprend qu'ils n'ont rien à craindre de lui : les gardes de la clinique sont immunisés au virus des infectés/zombies. Le personnel médical s'est réuni autour des gardes une fois les combats terminés. En faisant le point, il s'avère que l'infirmière Sigourney Williams est absente...

Un message crépite à ce moment sur les talkies-walkies des gardes, provenant d'un de leur collègue coincé au rez-de-chaussée :

" Les militaires bloquent les grilles d'accès !"

Les caméras externes montrent l'horrible spectacle : les soldats en faction ont bloqué les grilles avec de grosses chaînes. Quelques instants après, ils sont assaillis par une dizaine de zombies.
Parvenant à calmer tout le monde, "King Kong" monte chercher le chef de la clinique au troisième étage. Le docteur Strong comprend qu'il faut évacuer les lieux mais s'inquiète de l'absence de son collègue; le docteur Bellaware. Il retourne à son bureau télécharger les travaux stockés sur les serveurs de la clinique.

Le seul moyen de quitter le bâtiment, sans risquer de croiser les monstres qui l'ont envahi, est d'utiliser l'hélicoptère sur le toit.
Deux problèmes se posent:

- L'appareil ne peut transporter que dix personnes par rotation. Il va falloir tenir le temps que tout le monde soit barricadé.
- La pilote; Carmen Sanchez, est barricadée dans les toilettes à coté de la bibliothèque au rez-de-chaussée.

"King Kong" rappelle qu'il y a des encore des gens au premier étage ! Les portes ne tiendront plus longtemps si rien n'est fait pour les sauver.
Arnold, Blue, Gretchen et Johnny se proposent d'aider à libérer la pilote, puis de porter assistance aux derniers patients barricadés dans leur chambre.
« King Kong » mène les volontaires jusqu'à l'armurerie au rez-de-chaussée où tout le monde s'équipe avec des Beretta et tous les chargeurs disponibles. Les armes confisquées aux patients sont également récupérées.

Blue et Malik; le bras droit de "King Kong", passent par le couloir qui longe le hall principal, tandis que le reste du groupe

Avec précision, les humains tirent en visant la tête de la dizaine de zombies qui occupe le hall principal. Blue et Malik prennent les créatures à revers lorsqu'une porte derrière eux explose !

Une silhouette gigantesque et difforme se dresse devant eux : Robert Tapelski a fini sa transformation ! S'en est trop pour Malik, qui s'enfuit, laissant seule Blue face au monstre.

Le zombie de plus de 3 mètres se lance après la jeune femme, explosant et pulvérisant tout sur son passage.

Malgré plusieurs tirs en pleine tête, "Bob" poursuit ses attaques qui manquent de très peu de massacrer la pom pom girl. Celle-ci ne doit sa survie qu'à ses dons innés en acrobatie.

Arnold Cosby parvient à exploser la tête de "Bob" à coup de balles de SPA-15. Blue échappe à la chute lourde du cadavre d'un cheveu.

Carmen Sanchez; la pilote, est extraite de sa cachette et le groupe rejoint la sécurité du deuxième étage.

Interrogé sur l'apparition de "Robert Tapelski", le docteur Strong n'arrive pas à convaincre le groupe de Lawrence qu'il ignore la nature de ce monstre.

Mais les questions devront attendre.

Carmen commence à évacuer les occupants de la clinique, avec les assurances qu'elle reviendra chercher tout le monde.

Les survivants ont l'idée de récupérer une bonbonne d'azote liquide pour leur plan de sauvetage.
Les caméras du premier étage montrent que la situation a tourné au carnage : la plus part des patients ont succombé à l'attaque des zombies et il ne reste qu'une poignée de chambres résistant aux attaques répétées des créatures.

Arnold, Blue, Grecthen et Johnny descendent via l'ascenseur. In-extremis, ils parviennent à sauver Paquito du groupe de créatures qui enfonçait sa porte de chambre. Johnny déverse sur le sol le contenu du réservoir d'azote liquide : une dizaine d'hostiles s'effondre sur la zone arrosée, les jambes réduites en morceaux sous l'action du liquide.

Effectuant un crochet éclair par le deuxième étage pour récupérer l'autre ascenseur qui se trouve à l'opposé des hostiles, les survivants parviennent à descendre les derniers monstres encore debouts. Louise Rutherford, Susanne Silvester et Timmy; les compagnons de trajets du groupe, sont sauvés.

04:00 AM
Barricadés sur le toit de la clinique, les derniers occupants assistent à l'apparition de groupes de zombies aux alentours du bâtiment. Ce n'est qu'une question de temps avant que la grille d'enceinte ne lâche...
Malgré l'heure matinale, des chasseurs-bombardiers F-16 larguent des gaz fumigènes sur la ville, saturant l'air d'un brouillard où se mêle des odeurs de brûlé et de sang.

Comme répondant à leurs prières, le Bell 230 aux couleurs d'OneWorld surgit des colonnes de fumée.
Remplit à ras-bord, l'hélicoptère s'élève rapidement dans le jour naissant, se dirigeant vers la base aérienne Mcconnell AFB.

Image

Vu du ciel, l'enfer se déchaîne à Wichita...
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Marchiavel
Dieu des ex de Jennifer Lopez
Messages : 3415
Inscription : mar. juil. 27, 2004 3:48 pm
Localisation : Nantes (44)

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Marchiavel » mer. nov. 20, 2013 5:59 pm

la suite ! la suite ! :D
LA Cause du XXIème siècle : SAUVONS LES ROLISTES

Avatar de l’utilisateur
Syzia
Transcendé
Messages : 749
Inscription : jeu. oct. 19, 2006 10:54 pm
Localisation : Santes (59)
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Syzia » jeu. nov. 21, 2013 9:36 pm

Je viens de dévorer l'ensemble : très bon ! ça semble pas évident de garder une dynamique dans ce type de setting et là ça a l'air franchement réussi. Le tout en mettant en scène les éléments du background. Hâte de voir la suite !
Syz - MJ Volatile

Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1968
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » ven. nov. 22, 2013 10:49 pm

7°partie

ImageBlue Hopson
Image Gretchen Wilson
ImageJohnny Gray
Image Arnold Cosby

07 août 2012
05:00 AM


L’hélicoptère dépose les derniers survivants sur base aérienne Mcconnell AFB. Celle-ci abrite des milliers de réfugiés en provenance de la ville et de tout l’état. Malgré leurs protestations, les nouveaux venus subissent de nouveaux examens sanguins. Gretchen, Blue, Johnny et Arnold retrouvent le Dude et Kevin dans une des nombreuses tentes abritant les réfugiés durant la journée. Échangeant sur leurs mésaventures, le groupe de Lawrence retrouve aussi une partie du personnel médical de la clinique OneWorld.

Malgré les épais nuages des fumigènes, la fumée de nombreux incendies se dresse de toutes parts. Le crépitement d’armes automatiques retenti au loin, se rapprochant

La journée se passa dans une ambiance lourde et incertaine. Des gros porteurs civils embarquent les réfugiés dans une cohue qui par moments, menace de se transformer en émeutes. Mais la présence militaire lourdement armée ne laisse clairement pas de doute sur la réaction qu'entrainerait le moindre trouble.

08:00 PM

La soirée commence à tomber, les survivants de la clinique sont appelés pour embarquer sur un vol ! Alors qu’ils se présentent au point d’embarquement, ils ont la surprise de tomber sur le colonel Ronhson. L’officier, impressionné, bombarde ces derniers à la sécurité du vol qu’ils vont prendre. Ils complètent ainsi l’équipe du lieutenant Coogan, épaulé du sergent Becker et de quatre soldats de la PM.

Toutes les armes des réfugiés sont enregistrées et enfermées dans une armoire de la soute. Chaque membre de la sécurité est doté d’un taser et d’un flashball pour 2.

Les groupes sont formés :

Dude (Flashball) & Kevin,
Arnold (Flashball) & Gretchen
Johnny (Flashball) & Blue

Le lieutenant confie que leur mission est de rassurer les passagers et calmer les excités. Un lynchage a eu lieu la veille dans son précédent vol et il ne souhaite pas revivre la même chose. Son sergent ne cesse de draguer les hôtesses dès que l’occasion s’en présente, montrant son niveau de compétence aux survivants.

Le commandant de bord Bashore et son copilote Statmore refusent tout contact avec les réfugiés et entendent ne pas être dérangés durant le vol. Être avion-taxi ne les enchantent pas des masses..

Après réflexion, il est décidé d’attribuer les places de la façon suivante :

- Les infirmières et les hôtesses montent dans la classe affaire à l’étage (derrière la cabine de pilotage),
- Les militaires et les membres de la sécurité prennent la 1°classe (dans le nez de l’appareil),
- Les femmes enceintes, avec enfants, les personnes âgées sont mis en classe affaire sur le pont principal,
- Le reste des places est attribué sans préférence.

Les premiers passagers s’installent vers 20h30. Certaines personnes, épuisées ou excédées, tentent de se faire attribuer de meilleures places. Parmi elles, un sosie de Michael Jackson, le présentateur météo d’une chaine locale et un footballeur américain; Terence Freeman. L’équipe calme leurs velléités, les installant avec les autres passagers.

Vers 21h, des coups de feu éclatent dans le périmètre de la base ! Sur les fréquences militaires de la base, la situation est critique :

« Le périmètre est compromis ! Des créatures ont pénétré la base ! Il faut évacuer tout de suite ! »

Sur ordre des militaires, une vingtaine de personnes grimpent rapidement dans l’avion. Aucune d’elles ne possède le bracelet indiquant qu’elles ont été contrôlées… Gretchen et Arnold se disputent quant au fait de les faire monter (Gretchen) ou pas (Arnold). Ils s’installent finalement en classe éco, étant surveillés puis ligotés.

A peine la porte d’accès est fermée que les réacteurs rugissent, le 747 s’élançant sur la piste de décollage, précédé et suivi par plusieurs autres avions de lignes.

Image

Dans la nuit tombante, des silhouettes s’avancent sur la piste. L’accélération plaque les passagers dans leurs fauteuils, certains hurlants, d’autres priants. Mais la lourde masse finit par s’arracher au sol et s’élève dans les airs.

Sur une piste parallèle, un B-707 a son réacteur droit qui s’enflamme, juste au moment de décoller. L’appareil s’écrase sur la piste, s’embrasant dans la nuit noire.

Une fois l’appareil ayant atteint son altitude de vol, le commandant prend la parole :

Mesdames et messieurs, bienvenue à bord du Boeing 747 de la compagnie Pacific United. Notre plan de vol est prévu pour nous conduire en Floride d'ici demain matin. Je vous demanderai à toutes et à tous de vous détendre afin que nous passions tous un agréable voyage. Merci d'apporter votre soutien et votre aide aux hôtesses et à l'équipe de sécurité qui sont là pour vous aider le temps du vol .

L’examen des 20 va prendre au bas mot 1h30.

En faisant le tour des rangés, Johnny remarque deux US Marshalls qui encadrent un prisonnier en tenue orange. Les fonctionnaires ont laissé les menottes et chaines à leur prisonnier, afin de rassurer les autres passagers. Le biker est pris à partie par un quinquagénaire qui n’entend pas rester en classe économique sur un vol qu’on lui impose et dans des conditions déplorables ! Paul Andrews (c’est son nom) est attendu pour des rendez-vous d’affaires sur la cote-est, et pas dans 10 jours ! La contestation semble se propager aux autres passagers, excédés par leurs conditions de vie des derniers jours. Hésitant sur l’attitude à prendre, Johnny fait venir le lieutenant Coogan. Impressionné, le militaire autorise l’homme à s’installer en classe affaires.

Sitôt à l’abri des regards, Johnny attrape le passager par le col et lui fait passer un message on ne peut plus clair : « Ne me fais surtout pas chier ! » Terrifié, Paul Andrews s’urine dessus puis devient muet comme une tombe.

Un début d’agitation attire les membres de la sécurité : Parmi les passagers se trouve Don Johnson ! Mal à l’aise par la situation, la célèbre vedette-par la voix de son agent-demande à passer en 1°classe. Impressionné, le lieutenant accepte. Les deux hommes s’installent tranquillement et profitent du calme pour se reposer. Certains membres du groupe se posent des questions sur le lieutenant.

10:00 PM

Du brouhaha provient de la queue de l’avion : Le prisonnier-malgré l'intervention des marshalls- harangue les passagers contre un homme qui semble mal en point. Faisant évacuer les places autour de cet individu et appelant une infirmière, Johnny apprend que Kevin O’connor souffre d’un ulcère qui s’est ré-ouvert. L’homme souffre énormément. Il est conduit à l’avant de l’avion, s’attirant des regards méfiants sur son passage.

De son côté, Blue fait sortir un jeune couple qui profitait de l’intimité que donne les toilettes… Elle joue de son charme naturel pour calmer plusieurs passagers quelque peu irrités.

Deux jeunes hommes ne cessent de filmer et enregistrer ce qui se passe dans l’avion. Leurs appareils perturbent par moments l’avionique, entrainant un rappel à l’ordre par Gretchen et Arnold.

Les repas servis n’ont pas trop détendu l’ambiance à bord. A la suite de nombreuses réclamations, le lieutenant autorise la diffusion des chaines d’informations à bord. Pour le groupe du bowling, s’est la première fois qu’ils ont accès aux journaux télévisés depuis près de deux semaines.

La crise sanitaire qui frappe le Kansas est sans précédent. La mystérieuse épidémie de virus, qui fait décéder les gens avant de les réanimer en cannibales enragés, ne cesse de prendre de l’ampleur. Des scènes d’horreur se produisent dans une grande partie de l’état, tandis que des villes sont complètement isolées du monde. Des rumeurs de cas similaires dans de grandes villes (N.Y., L.A.) se répandent, sans fondement pour l’instant.

L’armée et les différentes agences gouvernementales concentrent leurs efforts pour contenir, identifier et combattre ce virus, jusqu’à présent sans effet.

Les accusations contre OneWorld ont entrainé l’ouverture d’une enquête fédérale. Le siège de la compagnie, à Savannah, a été perquisitionné par le FBI. A travers le pays, plusieurs manifestations devant des cliniques du groupe ont eu lieu. Certaines ont dégénéré, entrainant de nombreux blessés.

Bryan Clark, le célèbre PDG est interviewé en direct. Il dément formellement les allégations dont sa compagnie et ses employés sont la cible. Il confirme que sa compagnie a déjà lancé un vaste programme d’aide médicale et de soutien aux réfugiés. Il prête également son concours aux agences fédérales pour faire la lumière dans les plus brefs délais sur ce terrible drame.

Le général Dunwoody, chef d’état-major, est ensuite questionné sur les actions des forces armées dans le cadre de cette crise sanitaire. Ce dernier se retranche derrière la stricte application de ses ordres.

Bryan Clark accuse les forces armées de bavures, ayant couté la vie à de nombreux américains. Le militaire certifie que les troupes mises sous son commandement exécutent scrupuleusement les ordres du président.

Face à l’agitation de certains, les chaines sont coupées, suite à un « incident technique regrettable ».

11:00 PM

Les analyses de sang des 20 personnes embarquées en urgence reviennent, toutes négatives. Le groupe détache les réfugiés, qui respirent un peu mieux.

Arnold et Gretchen descendent, grâce à un ascenseur de service, dans la soute. Là, aucun passager clandestin. De plus, l’armoire renfermant les armes est solidement verrouillée. A leur retour dans la zone qu’occupent les infirmières, ils découvrent celles-ci en train de s’occuper d’une femme enceinte en pleine convulsion ! Le personnel médical, qui provient de la clinique de Wichita, est terrorisé par la menace potentielle que représente la jeune mère. Celles qui s’approchent sont perturbées, incapables d’établir un diagnostic ! Dans une ambiance irréelle, la femme décède, sans être secoure.

Lucy-Marie Straw, la jeune infirmière de la clinique OW, effectue une césarienne pour tenter de sauver le bébé. Une magnifique petite fille est ainsi sauvée in-extremis, montrant que la vie continue, malgré les horreurs. Elle est le centre de toutes les attentions des infirmières.

Devant ce terrible décès, le lieutenant essaye de contacter le commandant de bord. Il est intercepté par Johnny qui lui fait comprendre que signaler un décès dans un avion constitue un grand risque, alors que rien ne prouve que la femme ait contracté le virus.

Le cadavre de la mère est ligoté, placé à l’arrière de la classe recouvert d’une épaisse couverture. Le Dude et Kevin restent pour le surveiller…

L’équipe de sécurité se redéploie dans l’avion, pour dissiper tout début de

Blue est appelée par une hôtesse : du sang s’écoule de sous les portes d’une cabine de toilettes. Utilisant son passe, elle révèle un homme d’une trentaine d’années qui s’est ouvert les veines ! Blue appelle son amie Lucy-Marie qui parvient au terme d’un massage et d’une séance de bouche à bouche a réanimé l’homme. Se désinfectant la bouche à l’alcool, l’infirmière s’isole pour se faire une prise de sang, essayant de ne pas montrer sa peur.

La peur et la colère finissent par se propager parmi certains passagers se trouvant au milieu de l’avion. Gretchen tente de les calmer, sans succès : Certaines hôtesses sont prises à partie. Johnny fonce vers la classe concernée, assisté du célèbre footballeur américain. Le biker parvient à capter l’attention de tous les contestataires puis d’une voix autoritaire que personne ne lui aurait accordée, calmer toutes les velléités de rébellion ! Repérant 2/3 meneurs, ces derniers sont déplacés vers l’avant : Ils sont bâillonnés, ligotés, puis descendus dans la soute où ils n’exciteront plus personne.

11:45 PM

Alors qu’elle passe dans les allées, Blue remarque un passager qui semble greloter. Elle revient accompagnée de Johnny et de Maggie, une infirmière. L’homme ; Johnny Silver, grelote et tousse. Maggie demande à ce qu’une prise de sang lui soit faite. Le patient est donc escorté jusqu’à la zone avant, sous les regards, tantôt curieux, tantôt haineux des autres passagers. Durant son examen de sang, il est transféré dans la soute, ligoté et bâillonné, en dépit de ses protestations.

Les deux journalistes amateurs collent à Johnny, épiant ses moindres faits et gestes, ce qui a le don d’exaspérer le biker. Blue remarque une jeune femme qui est poussée dans une cabine par deux hommes. Informant Johnny, ce dernier repousse les journalistes, emprunte le passe d’une hôtesse et ouvre la cabine des toilettes. Il découvre une tentative de viol ! Ni une, ni deux, il décoche un violent coup de pied dans le premier homme et décoche une droite au deuxième. Aidant la jeune femme (visiblement perturbée) à sortir, il bloque les toilettes de l'extérieur.

08 août 2012
00:30 AM


La fatigue et la réduction des lumières commencent à venir à bout de la plupart des passagers, qui s’endorment. Blue doit cependant intervenir pour empêcher deux jeunes femmes d’en venir aux mains. Elle reconnait l’une d’elles comme étant celle ayant eu une escapade dans les toilettes…

Toujours aussi peu productif, le sergent Becker continue à raconter sa vie incroyable aux hôtesses, qui n’en sont pas à leur premier dragueur.

Après une petite sieste, Arnold descend du carré des infirmières pour effectuer une ronde. La première classe semble déserte et plongée dans les ténèbres. Il aperçoit Don Johnson pencher sur le lieutenant Coogan dans une posture équivoque. Alors qu’il s’approche, il est attaqué par la vedette, qui s’est transformée en zombie ! Le chasseur de primes a le réflexe de tirer en pleine tête avec son flash-ball. Les projectiles semblent ricocher sur la tête de la créature, lui faisant tomber son chapeau de cow-boy ! Arnold se fait mordre au bras alors qu’il engage une lutte acharnée avec Don Johnson. Entendant les bruits de lutte, Blue redescend à son tour et découvre la scène, sans savoir que la vedette est un hostile.

Elle bondit en bas de l’escalier et tire au taser sur Don Johnson, toujours à la lutte avec Arnold. Une forte odeur d’ozone et des éclairs jaillissent de l’arme, sans aucune réaction de la part de la vedette. Arnold est prit de convulsions et s’écroule, inconscient. La pom pom gril découvre à ce moment que Don est devenu un hostile ! La créature qui commence à prendre feu, se jette sur elle. Blue parvient à esquiver l’attaque, bondissant à l’abri derrière une rangée de sièges.

Alertés par les bruits de lutte et les cris, Gretchen arrive du coté opposé dans la première classe. Découvrant la situation et le lieutenant mort de morsures, elle se jette sur l'arme de service du défunt et lui tire à bout portant dans la tête ! La chanteuse tente ensuite de tirer dans la tête du zombie, mais le projectile s’enfonce dans le crâne sans le tuer.

Perturbée, la créature se penche sur Arnold et le mord à la poitrine.

Kevin et le Dude arrivent à ce moment-là et se retrouvent nez-à-nez avec le zombie, qui attaque l’informaticien et parvient à le griffer. Un autre tir vient loger une balle dans la boite crânienne, mais sans effet.

Blue donne plusieurs coups de pieds, sans parvenir à blesser ou déséquilibrer le monstre.

Johnny, au fond de l’avion pour garder le contrôle des passagers, sent que la situation risque de dégénérer. Piquant un sprint, il aperçoit les soldats et le sergent paralysés par la peur à bonne distance de la première classe ! Il dépasse le sous-officier en étouffant un juron.

Malgré la faible luminosité et la proximité de ses compagnons, Gretchen tire et le projectile ressort de la tête en emportant la moitié de celle-ci ! Le zombie qui fut Don Johnson s’écroule au sol, définitivement neutralisé.

Les infirmières descendent pour porter secours aux blessés. Les cadavres sont ligotés, emballés puis descendus dans la soute, à l’écart des prisonniers.

Promu officier en charge depuis la mort du lieutenant Coogan, le sergent Becker est complètement dépassé par les événements. Il ordonne à un des ses hommes d’informer le commandant de bord des décès et de l’apparition d’un hostile. Comprenant que les risques d’être abattus en plein vol viennent d’augmenter, Johnny parvient discrètement à convaincre le messager de ne pas transmettre l’information.

00:50 AM

Des cris retentissent au milieu de l’avion : L’agent de Don Johnson-que personne n’a pensé à chercher-sort des toilettes et attaque le soldat Chavez. Les passagers autours s’enfuient dans une panique totale. Les écrans TV des fauteuils s’allument et Neville Graham-l’un des journalistes autoproclamés-se lance dans un reportage live de la situation à bord de l’appareil. Aidés du footballeur américain, le groupe parvient à maitriser le zombie. Le soldat, mordu à la jugulaire, pisse le sang sur des personnes à proximité ! Gretchen loge une balle dans la tête de l’hostile et le footballeur lui défonce le crâne proprement avec un plateau-repas. Le soldat est soigné et évacué, tandis que le cadavre est déplacé à l’écart.

01:00 AM

Les deux Marshalls-qui viennent de calmer les gens à l’arrière-viennent porter assistance à l’équipe de sécurité. Marie-Lucy revient avec les analyses de Johnny Silver : Il est infecté ! Il est désormais évident que l’infecté doit être éliminé dans les plus brefs délais. Blue se rappelle alors que Johnny était avec 3 autres à poser avec Don Johnson juste avant que la vedette soit transférée en première classe. Il faut retrouver ces 3 autres personnes qui sont certainement infectées !

A ce moment, Neville est attaqué à proximité par une femme devenue un hostile !

Image

Les deux Marshalls tirent sur le monstre, sans succès. La créature se retourne contre le Marshall Spear et le mort au poignet ! Commençant à maitriser son arme, Gretchen loge une balle fatale en pleine tête de la créature. L’équipe de sécurité et les hôtesses parviennent à ramener un semblant de calme parmi des passagers enfermés, sans le savoir, avec des zombies en devenir.

« Il nous faut les armes qui sont dans la soute… » lance discrètement Gretchen
Dernière modification par Hudson le mar. juil. 26, 2016 1:56 pm, modifié 2 fois.
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
pelon
Banni
Messages : 1208
Inscription : mer. sept. 26, 2012 9:41 am
Localisation : Palaiseau 91

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par pelon » sam. nov. 23, 2013 9:38 am

de pire en pire (et de mieux en mieux :mrgreen: )

Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1968
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » sam. nov. 23, 2013 11:28 am

8°partie

08 août 2012
01:00 AM


ImageBlue Hopson
Image Gretchen Wilson
ImageJohnny Gray
ImageKevinFrost
ImageZe Dude

La situation dans l’avion commence a devenir tendue. Au cours des dernières minutes, un passager (Neville Graham) a été tué par une passagère devenue un hostile. Deux autres personnes (le soldat Chavez et l’US Marshall Spear) ont été blessés par deux de ces créatures, ne laissant guère de doutes sur leur avenir. Sans compter Arnold, dans un sale état et Kevin, méchamment griffé.

Le groupe de sécurité composé des derniers survivants du Bowling de Lawrence prend le contrôle de la situation. Et ce n’est pas le sergent Becker, bredouillant et blême comme un linge qui va chercher à s’imposer comme autorité responsable !

Les blessés sont amenés aux infirmières, tandis que Blue, le Dude partent à la recherche des 2 autres fans de Don Johnson infectés au début du voyage. En effet, la femme zombie a été identifiée par Blue comme étant l’une des fans. Les recherches ne donnent rien.

Johnny décide de contacter le commandant de bord. Malgré sa tentative de raisonner le pilote, celui-ci avertit les autorités, qui vont dépêcher 2 F-16. L’avion se voit ordonner de réduire sa vitesse. Inquiet, le biker tente de convaincre les pilotes d’atterrir dès que possible. Cela serait interprété comme une infraction des ordres et passible d’une destruction en plein ciel.

Mesdames et messieurs, votre attention s’il-vous-plaît. On m’a informé que nous avons eu plusieurs décès et que des cas d’hostiles ont été signalés à bord. Ceux-ci ont été éliminés dès qu’ils ont été repérés. Je vous demande à toutes et tous de garder votre sang-froid et votre calme. L’équipe de sécurité fait tout le nécessaire pour contenir tout risque à votre égard. Votre aide nous est indispensable pour lutter contre d’éventuels autres cas et pour que notre vol arrive à bon port. J’ai averti les autorités qui nous envoient une escorte afin de nous ouvrir le chemin. Nous allons être aiguillés en priorité sur notre aéroport d’arrivée. Merci .

01:20 AM

Remis de sa blessure, avec un beau pansement sur la joue, Kevin récupère les clefs du lieutenant et descend pour prendre les armes dans l’armoire de la soute.

Blue fini par reconnaitre un des fans : celui-ci dort tranquillement dans son siège. Appelant Gretchen, cette dernière colle un coussin sur la tête de l’homme et tire dedans. Les passagers autour n’ont rien remarqué et le corps est déplacé à l’avant de l’avion.

Image

01:40 AM

Des passagers aperçoivent 2 chasseurs-bombardiers F-16 se mettre dans le sillage du Boeing. Les passagers se calment, rassurés par cette manifestation de la puissance de l'armée. Personne ne semble remarquer les missiles air-air que transportent les avions de chasse…

01:50 AM

Deux nouveaux F-16 rejoignent la formation qui suit l’avion de ligne.

Ne voyant pas Kevin revenir, le Dude décide de descendre dans la soute. Il appelle l’ascenseur de service. Une vision d’horreur l’assaille lorsqu’il ouvre la porte : Le corps de son camarade gît sur le sol de la petite cabine, déchiqueté par un zombie. Johnny qui passait par là, entend le cri de son compagnon. Apercevant la scène, il réagit en un éclair : Il lance un chariot de boissons sur le zombie qui s’apprête à sortir de la cabine de l’ascenseur. Un terrible craquement indique que les jambes du monstre sont brisées, la créature s’affalant sur le chariot. Le biker enchaîne en lui brisant une bouteille sur le crâne.

Reprenant ses esprits, le Dude saisit son flashball et fracasse le crâne de l’hostile avec, tuant l’hostile. Recouverts de sang contaminé, Johnny et le Dude se nettoient avec l’alcool des bouteilles du chariot. L’hostile est identifié comme étant Johnny Silver. Les cadavres sont évacués aussi discrètement que possible vers l’avant de l’avion. Le Dude et Johnny, armés et protégés descendent dans la soute. Une scène insoutenable les accueille : Les passagers ligotés à coté de l’infecté ont été égorgés et dévorés en partie.

02:10 AM

Blue réussi à localiser le dernier fan : Il s’agit d’une femme qui dort paisiblement. Gretchen rejoint de nouveau sa camarade, prête à tirer. Les deux femmes font signe aux passagers dans les sièges mitoyens de libérer la rangée aussi discrètement que possible. Un homme mal réveillé s’emmêle les pieds et tombe sur la femme, les faisant chuter en dehors de la rangée. La suspecte ouvre des yeux rougeâtres, faisant hurler de peur l’homme, bloqué sur elle ! Blue tente de tirer l’homme hors des griffes du zombie, qui essaye de la mordre.

Gretchen tente un tir en pleine tête, mais touche un siège à proximité. Des cris de panique accueillent le coup de feu. Dégagent l’homme, Blue se met hors de portée de la créature. Gretchen tire une deuxième fois, explosant la tête de l’hostile. Prenant les devant sur un risque de panique, Blue utilise le système de communication interne pour rassurer les passagers et déclare que le dernier hostile a été éliminé. Des cris de joie et des applaudissements fusent dans l’appareil.

02:30 AM

Johnny et le Dude remontent de la soute, transportant discrètement dans un chariot toutes les armes à feu et des armes blanches trouvées dans l'armoire blindée.

03:00 AM

Les écrans TV des sièges s’activent de nouveau : Jensen Blueberth, le deuxième journaliste amateur révèle que des passagers ont été séquestrés dans la soute, à l’encontre de leurs droits les plus élémentaires ! Les signaux perturbent l’avion de ligne qui décroche, plongeant rapidement vers le bas ! De nombreuses personnes sont projetées dans les airs. Dans le même temps, les masques à oxygènes se déploient, ajoutant à la panique générale.

Au bout de ce qui semble durer une éternité, l’avion se redresse, puis remonte à son altitude de croisière. Le commandant de bord informe les passagers. Furieux, Johnny se met à la recherche du « fouille-merde », comme il l’appelle. Il le trouve caché dans une cabine de toilettes. L’assommant d’une droite foudroyante, il récupère sa mini-caméra et son pc portable.

03:30 AM

Des cris proviennent à ce moment là de la queue de l’appareil : Le prisonnier a pris en otage la Marshall qui le surveille et demande à parler au commandant. Ce dernier prend la parole à ce moment :

Mesdames et messieurs, votre attention s’il-vous-plaît. Nous arrivons en vue de l’aéroport militaire de Tyndall. Nous allons entamer les manœuvres d’atterrissage. Je vous demanderai de bien vouloir attacher vos ceintures et de ne pas gêner les allées. Merci

Un mouvement de foule commence autour du prisonnier, que Blue parvient à calmer. Blue et le Dude tentent de convaincre le prisonnier de renoncer à son projet. Johnny se faufile de l’autre coté de la classe économique, tentant de surprendre l’homme. Ce denier le repère et lui tire dessus, déclenchant une fusillade avec Blue et Gretchen, au cours de laquelle la Marshall parvient à se libérer. Blessé, le prisonnier est désarmé puis ligoté à son fauteuil.

L’équipe de sécurité s’assure rapidement que tout le monde est attaché dans son fauteuil, puis rejoint la première classe.

04:00 AM

Le Boeing touché le sol de Floride, mais la joie est de courte durée. Le commandant de bord informe ses passagers que l’avion va être isolé pour permettre la sortie et le contrôle individuel de chaque occupant. Un ras-le-bol général éclate, malgré les tentatives de médiation des hôtesses, des militaires et des membres de la sécurité. Des jeeps et des camions prennent position autour de l’avion de ligne. Une poignée de passagers enfreint les règles et tente de fuir par une sortie de secours. Le crépitement d’une mitrailleuse les cueille alors qu’ils sortent de la carlingue.

Terrifiés, tous les occupants de l’appareil obtempèrent…

04:30 AM

Les occupants sortent de l’avion et sont regroupés par cinq, ce qui nécessite beaucoup de temps. Des cris surviennent du carré des infirmières : Arnold s’est transformé en hostile et est sur le point de briser ses liens. Johnny lui fait exploser la tête avec une balle, sauvant Susanne qui se réfugie dans ses bras. Blue parvient à calmer la situation avec les militaires.

05:00 AM

L’avion a fini d’être évacué et est incendié, car contenant trop de cadavres contaminés. Un long convoi de camion achemine les passagers du vol vers une aile médicale. Cela fait près de deux semaines que la mystérieuse épidémie s’est déclarée, et plus d’une semaine que les survivants du Bowling Paradise ont pris la fuite…

scénario Leaving Wichita de Jerem, remixé par votre serviteur 8)
Dernière modification par Hudson le ven. janv. 03, 2014 7:41 pm, modifié 1 fois.
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
nonolimitus
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1783
Inscription : mer. oct. 25, 2006 9:20 pm
Localisation : la Côte de Jade
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par nonolimitus » sam. nov. 23, 2013 9:11 pm

Merci pour ces CR qui donnent une folle envie de faire du "ZOMBIES" !!!

;)
Nonolimitus
le MJ avec du gobelin dedans !!!
"Fort heureusement, un peu de séchage et une carotte lui ont remis les idées en place." Poulpivre

Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1968
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » sam. nov. 23, 2013 11:55 pm

Merci pour vos retours et encouragements. :bierre:
C'est ce qui me manquait pour mettre les 2 derniers CR en ligne - et qui datent d'un petit moment déjà.
J'en ai un troisième sous le coude, avant la reprise de la campagne en Janvier.
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1968
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » dim. nov. 24, 2013 2:47 pm

9° partie

ImageBlue Hopson
Image Gretchen Wilson
ImageJohnny Gray

08 août 2012
07:00 AM


Les passagers du Boeing 747 de Wichita ont intégré d’autres groupes de réfugiés en provenance du Kansas. Les évènements récents ont soudé le personnel de la clinique OneWorld de Wichita (Marri-Lucy, Maggie, etc.) avec les patients (Paquito, Suzanne, son fils et Louise) et les derniers survivants du Bowling de Lawrence (Johnny, Blue, Gretchen et le Dude). Les conditions de prises en charge sont meilleures, grâce à la présence d’équipes d’OneWorld et à un meilleur traitement des militaires de Floride.

Échangeant leurs informations avec d’autres réfugiés, il apparaît que la situation semble très préoccupante dans le secteur de Topeka :

- Les militaires et les services médicaux peinent à identifier les personnes infectées dès personnes saines, ce qui entraine de nombreuses bavures.

- La ville de Topeka est bouclée par l’armée-enfin ce qui l’en reste. Les gens contaminés se déplacent par bande de dizaines, de centaines d’individus, détruisant et dévorant tout ce qui est vivant.

- Le réseau routier (Interstate 35 & 70) est complètement paralysé par de multiples accidents et embouteillages monstres. Des milliers de voitures ont été abandonnées telles quelles.

- De nombreuses communautés se sont crées dans les villes, rassemblant des groupes hétéroclites dans des endroits parfois surprenants.

- Des groupes de pillards sont apparus, semant la mort et la désolation parmi les réfugiés.

- Les militaires de la base aérienne de Forbes Field tiendraient bons. Ils sont parvenus à porter secours à plusieurs groupes dans leur secteur.

- Une base militaire a été installée à Dodge City. Elle est commandée par un colonel des Marines qui lutte efficacement contre les contaminés.

Des nouvelles analyses de sang sont faites dans la journée et les réfugiés ont le bonheur d’apprendre que leur transfert vers d’autres états (famille, amis) va être organisé ! Le cœur un peu plus réjouit, les centaines de survivants se laissent à penser à l’avenir. La journée se passe sous un soleil radieux.

09 août 2012
07:00 AM


Les réfugiés finissent de déjeuner, apercevant des bus de différentes compagnies de transport se garer sur le parking externe de la base. Des employés d’OneWorld passent parmi les groupes et distribuent des enveloppes scellées à certaines personnes. Blue, Gretchen, Johnny et le Dude en font partis. Celles-ci contiennent une lettre manuscrite de Bryan Clark, le PDG d’OneWorld !

Madame, Monsieur,

Je tiens à vous exprimer toute ma sympathie dans la terrible tragédie que vous avez vécue au cours des derniers jours.

Il m’a été rapporté que vous avez fait preuve d’une volonté indéfectible et d’actes de courage qui vous ont permis de survivre à cette période d’horreur sans nom.

Je souhaiterai m’entretenir avec vous de certaines idées et projets que je souhaite mettre en place pour porter assistance, secours et aide aux milliers de survivants encore bloqués au milieu du chaos qu’est devenu le Kansas.

Nous ne pouvons abandonner nos concitoyens.

J’ai mis à disposition des personnes qui partagent mes inquiétudes un avion qui rejoindra le siège social d’OneWorld dans les prochaines heures.

J’espère que vous en ferez partie.

Puisse Dieu nous donner la force d’y parvenir.

Amicalement, Bryan Clark.


Hésitant, le groupe du Bowling se décide, pour diverses raisons, à accepter l’invitation. Des adieux poignant sont faits avec leurs amis (le personnel de la clinique a déjà été réaffecté) et en compagnie d’une centaine de volontaires, le trio rejoint des bus aux couleurs d’OneWorld. Un court trajet, sous la surveillance d’humvee armés, les dépose aux pieds d’un Boeing 777 de la compagnie. Un vol d’une heure, sous escorte discrète d’un F-16, amène la centaine de réfugiés à Savannah, en Géorgie.

01:00PM

Quittant un aérodrome privé dans 3 bus encadrés de plusieurs SUV noirs, le convoi rentre dans la ville. Retrouver un environnement urbain « normal » est éprouvant pour bon nombre de personnes, surtout lorsqu’ils passent devant des jardins d’enfants riants. La gigantesque tour de 55 étages se dresse à quelques distances de la cathédrale Saint-Jean Baptiste, dans le centre-ville. S’enfonçant dans le parking souterrain hautement sécurisé, le convoi est accueilli par une vingtaine d’hôtesses et le double d’agents de la sécurité. Chaque invité reçoit un sac remplit de goodies (bouteille d’eau Smart Water©, barres vitaminées GreenFood™, etc.) et une brochure sur OneWorld et ses filiales (GreenFood, Labwatch, Intech Systems, Strontium Consortium, Eye Metric, etc.).

La délégation est conduite jusqu’à une salle de réception au rez-de chaussée, où des tables ont été préparées pour un repas. Les invités s’installent, découvrant le menu qui se compose de mets simples que la majorité n’ont pas mangé depuis plus de deux semaines. Le porte-parole de la compagnie ; Nathan Hewes entre dans la salle et depuis un casque-micro relié à des haut-parleurs s’adresse aux invités, avec un profond sentiment de respect :

Mesdames et messieurs, votre attention s’il vous plaît.

Je vous remercie toutes et tous d’avoir accepté l’invitation de Bryan Clark. Le PDG d’OneWorld vous rencontrera après ce repas pour vous faire partager ses idées qu’il compte présenter au Président dans les prochains jours.

Mais tout d’abord, je souhaiterai que nous nous recueillions tous ensemble pour une minute de silence à l’attention des personnes qui sont tombés sous les effets de cette terrible épidémie.


L’assemblée obtempère, chacun replongeant dans les souvenirs récents. Le porte-parole reprend quelques instants la parole.

J’espère que vous trouverez ce repas agréable. C’est la moindre des choses qui nous puissions vous offrir. Bon appétit et à tout à l’heure.

Spontanément, de nombreuses tables font le bénédicité, remerciant Dieu de les avoir sauvés. Le trio de Lawrence hésite, comme une minorité. Les personnes attablés avec Blue, Gretchen, Johnny et le Dude sont très peu bavardes…
Les serveurs commencent à amener des plats délicieux mais simples, rappelant à tous un repas classique américain. Johnny remarque que les boissons proposées sont peu alcoolisées, sans doute pour éviter des comportements déplacés. Au terme du repas, un café bio délicieux est proposé aux invités, avant de se rendre dans une salle de conférence au 2°étage.

02:30PM

L’auditorium est assez spacieux pour contenir 300 personnes, chaque pupitre étant équipé d’une console multimédia high-tech. Les accès à internet sont cependant bloqués. Les invités se dispersent dans la salle, formant des groupes disparates. Au bout d’un quart d’heure, Bryan Clark arrive sur l’estrade, accompagné de Nathan Hewes et d’une petite escorte de sécurité. Les lumières baissent dans la salle, laissant l’estrade éclairée.

Mesdames et messieurs,

Je tiens tout d’abord à toutes et tous vous remercier d’avoir accepté mon invitation à Savannah.

Je ne peux qu’imaginer les drames et les horreurs par lesquelles vous êtes passés au cours des précédents jours. Ce que nous avons pu voir par l’entremise des médias ne représente pas le dixième de ce que vous avez vécu.

« Je suis désolé » semble tellement vide de sens et inapproprié à la situation actuelle.

Comme vous avez du l’entendre dans les médias, des allégations ont été formulées à l’égard d’OneWorld. Je vous jure, sur la tête de mes enfants ; Brian-Leon et Victoria-Mint, que ni moi, ni ma compagnie, n’avons quoique ce soit à voir avec cette tragédie.

Mais comme chaque américain aimant son pays, je me sens responsable de ce qui se passe dans le cœur de notre nation. J’entends mettre toutes les ressources, les moyens et les bonnes volontés de ma compagnie dans la lutte qui se joue actuellement sur le terrain.

Chacun d’entre vous a une, voir plusieurs bonnes raisons de vouloir retourner au Kansas : retrouver ses proches, venger un être cher, anéantir ces abominations, prouver à la société qu’elle se trompe sur votre compte, tenir une promesse, que sais-je encore…

Je souhaite m’appuyer sur vous pour pouvoir lancer des actions auprès des populations qui ont besoin d’aide et d’épauler les autorités qui sont confrontées à quelque chose d’inédit. Mon projet nécessite que les volontaires parmi vous acceptent de se rendre de nouveau au Kansas.


Des murmures se propagent dans l’assistance.

Devant chacun de vous, un pupitre va vous proposer les choix qui s’offrent à vous. Je souhaite ardemment m’appuyer sur votre aide, vos connaissances, vos compétences, votre volonté de stopper ce terrible fléau qui s’abat sur notre nation.

Ensemble, je sais que nous pouvons réussir à relever ce défi. Ceux qui se joindront à moi participeront à quelque chose de plus grand.

Je respecterai la décision de chacun d’entre vous. Nul ici ne peut vous juger. Décidez en votre âme et conscience.

Merci de m’avoir donné un peu de votre temps.


Le quinquagénaire sort de la salle, laissant chacun décider en son âme et conscience.
Les survivants du Kansas s’échangent des regards incrédules pour certains, hésitants pour d’autres et déterminer pour une minorité. Le grand écran de l’estrade indique les procédures à suivre suivant le choix de chacun :

- Ceux ne voulant rien à voir avec cette entreprise retourneront à l’aérodrome privé pour rejoindre la Floride. De là, ils seront aiguillés vers des camps pour partir chez des proches ou leur famille.

- Ceux qui ne veulent pas retourner au Kansas, mais qui veulent contribuer à aider les survivants, seront pris en charge par des spécialistes pour les orienter suivant leurs compétences/connaissances.

- Enfin, ceux déterminés à retourner au Kansas, seront conduits au 7° étage pour une visioconférence.

Pour différentes raisons, Blue, Gretchen, Johnny et le Dude choisissent la 3°option. Ils constatent qu’ils sont une trentaine. Soixante personnes ont décidé de ne plus rien avoir avec le Kansas et une dizaine souhaite participer à l’aide à distance.

03:30PM

Trois salles de réunion abritent la trentaine de volontaires. Ils sont entourés de conseillers et d’agents de la sécurité. Une collation est proposée, en attendant le début de la visioconférence avec Bryan Clark. Celle-ci débute vers 16 heures.

Depuis une salle à l’écart, Bryan Clark et son équipe se lancent dans l’explication détaillée de son plan.

Je tiens à vous remercier encore pour votre engagement exceptionnel.

Comme vous l’avez constatez sur place, l’armée gère les opérations avec une terrible inefficacité, provoquant des bavures et des actes dignes d’une armée d’occupation. Les agences fédérales qui prêtent leur concours ne font guère mieux. OneWorld est déjà présente au Kansas et constate avec impuissance la situation dégénérer.

Comme je l’ai indiqué tout à l’heure, OneWorld et ses filiales vont se lancer dans la lutte pour comprendre et vaincre ce virus.

Je souhaite m’appuyer sur vous tous ici présent pour former des équipes de terrain. Celles-ci auront dans un premier temps comme but d’aider nos équipes médicales sur place.

Les contaminés se sont transformés en des créatures qui n’ont plus rien d’humains. Nos connaissances sur ces…hostiles, sont encore maigres, même si nos équipes ont déjà collecté de nombreuses informations importantes.

Certaines de nos filiales sont en train de développer des armes capables d’agir efficacement contre ces hostiles. Nous devons tester ces prototypes sur le terrain avant de nous lancer dans la production massive à grande échelle.


Nathan Hewes intervient :

En clair, nous devons être plus performants que le CDC, le FBI et l’armée réunis.

Bryan Clark reprend.

Les équipes qui vont être composées comprendront des volontaires d’OneWorld : médecins, épidémiologistes, techniciens en systèmes d’armes, gardes privés. Ils travailleront avec vous pour mettre en œuvre et profiter de vos expériences et de vos domaines de compétences.

Nous ne sommes pas autorisés à agir en dehors du cadre d’assistance médicale. Vous devrez vous rendre dans les zones en quarantaine pour accomplir les tests, les enquêtes que nous souhaitons accomplir, sans en référer à aucun représentant fédéral.

Je me rends compte que je vous demande de retourner à cet enfer que vous avez réussi à fuir. C’est un énorme effort, mais dont la portée permettra d’aider des centaines, voir des milliers de nos concitoyens.

Je sais aussi que cette opération à un aspect illégal, mais je vous garantie que nos motivations sont purement humanitaires et les connaissances qui ré seront partagées au plus vite par toutes celles et ceux qui luttent d’une façon ou d’une autre contre ces monstres.


Nathan Hewes poursuit :

Vous allez être suivis durant 48 heures par des experts pour parfaire vos connaissances sur cette maladie. Vous bénéficierez d’un entrainement physique, ainsi qu’aux armes blanches et à feu. Le 12 août, vous intégrerez un convoi à destination de Garden City, où un détachement de Marines contrôle le secteur et pilote les actions militaires.

06:00PM

Les volontaires sont conduits jusqu’à des logements à l’extérieur de la ville où ils sont discrètement, mais étroitement surveillés. Bue tente de joindre sa famille à Topeka, mais les lignes sont inaccessibles. Gretchen parvient à joindre son agent et durant la soirée, enregistre 2 singles country : « Vise la tête » et « le taser leur fait pas peur » qui sont mis en vente le lendemain.

Du 10 au 11 août 2012

L’entrainement physique et des armes se fait sou la direction d’un ancien sergent des Marines ; Théodore O’Reilly, qui traite tous les volontaires de "loulouttes", en enchainant des parcours du combattant avec des séances de maniement d'armes (blacnhes, à feu) et des cours de vulgarisation scientifique/technique. Devant plusieurs contestations, le septuagénaire lance de façon cinglante :

Quand vous serez sur le terrain, coupez de toute logistique et de tout renfort, face à ces saloperies, vous n’aurez que vous-même sur qui compter. Et à ce moment-là, les cours de ce salopard d’O’Reilly seront la seule chose qui fera la différence entre un futur casse-croute et vous. Alors bougez-vous le cul mes loulouttes !

Les deux jours sont éprouvants, mais des progrès dans tous les domaines sont constatés pour la plupart des recrues.

12 août 2012

06:00AM

Le groupe du Bowling se voit travailler avec quatre volontaires du groupe OneWorld :

- Un ancien militaire devenu agent de sécurité, qui sera le chef de l’équipe composée,
- Une médecin épidémiologiste,
- Une spécialiste des systèmes informatiques,
- Un ancien prisonnier devenu chauffeur.

Du matériel expérimental est déployé pour être impérativement testé ;

- un activimètre, capable de détecter le taux de contamination d’une personne. Les connaissances actuelles déterminent qu’au-delà de 39%, une personne est condamnée à se transformer.

- des grenades ; dénommées M-65Mk1, contenant un agent chimique diminuant temporairement les capacités des hostiles,

- Un masque à gaz NBC de dernière génération, comportant des options H.U.D. et radio.

- Des balles expérimentales pour pistolet automatique (DeadInferno, DeadSmash), fusil à pompe (DeadSlug) et fusil-mitrailleur (DeadInferno, DeadSmash).

Du matériel classique (OWpad, robot Sentry) est remis en même temps que des armes de poing et du matériel divers. Tout cela est dissimulé dans des caisses de matériel médical. Chaque membre des équipes « ONG » est vêtue d’un treillis noir portant l’écusson d’OneWorld.

Blue demande s’il est possible d’avoir l’exosquelette médical d’OneWorld, mais sa requête est poliment refusée.

Le plan de route de l’équipe (3 camions 4x4 et 2 4x4 civils) les conduira, en partant de Garden City à Kinsley, Learned, Great Bend et Hoisinton. Au terme de ce ravitaillement, le groupe sera à moins de 80 miles de Wichita et 150 de Topeka…

09:00AM

Image

Les équipes ont embarqué dans 3 versions civiles du C-130 Hercules ; le L-100, avec des camions 4x4 remplis de médicaments, de nourriture et d’équipements pour réfugiés. Le survol du Kansas montre d’innombrables foyers d’incendies et la saturation du réseau routier. Dès que les 3 avions-cargos pénètrent l’espace aérien du Kansas, ils sont escortés par des Harrier AV-8b du Marines Corp (USMC) jusqu’à la base improvisée sur le Walker Army Airfield.

01:00PM

Au bout d’une heure de vérification, le convoi est escorté jusqu’à Garden City, où se trouve la base du colonel des Marines ; le colonel Killblood. L’odeur de choses brulées est portée par le vent provenant de l’est, ce qui ne rassure guère les volontaires.

Sur le trajet, de nombreux groupes fuient vers l’ouest, portant des traces et stigmates de l’horreur qui dévore le cœur du Kansas. De nombreuses épaves de véhicules-calcinés ou non- jonchent les bas-côtés, sans doute l’œuvre du génie de l’USMC.

Le groupe remarque qu’il y a très peu d’hostiles qui évoluent en plein jour ! La base est le cœur d’une activité frénétique, mais mieux organisée que ceux à quoi ont été confrontés jusqu’à présent Blue et ses compagnons.

02:20PM

La rencontre avec l’officier supérieur des Walking Dead est des plus brèves. Celui-ci interrompt une communication orageuse avec le colonel Eugène Sparks, de l’US Army, qui concentre les forces recomposées de la Garde Nationale et de l’US Army au Forbes Field au sud de Topeka. Visiblement, les deux hommes n’ont pas la même approche de la situation.

Examinant personnellement le plan de route du convoi humanitaire d’OneWorld, l’officier supérieur observe les volontaires et leur indique que la zone proche de Topeka est considérée comme extrêmement dangereuse. Il ne dispose pas des ressources pour escorter des civils aussi loin.

Les derniers rapports indiquent que des hostiles isolés seraient proches de Great Bend et d’Hoisinton.

05:15PM

Les dernières vérifications sont faites et le convoi peut partir. Johnny et Blue tentent de convaincre le reste de l’équipe d’atteindre le petit matin pour partir, mais le reste du groupe souhaite partir le plutôt pour aider dès que possible les habitants des communes concernées. Avant de quitter la base militaire, Gabriella Suarez, journaliste pour FOX News tente d’interviewer le groupe en tant que représentants d’OneWorld sur la tragédie qui se joue au cœur de l’Amérique.

05:40PM

Le convoi se lance sur les routes en direction de l’est. Les camions sont conduits par l’agent de sécurité, suivi du chauffeur professionnel et du Dude. Ils sont encadrés par Blue, Gretchen et Johnny dans le 4x4x de tête et le médecin et l’informaticienne ferment la marche. Au bout de quelques miles, le groupe s’arrête pour s’armer. Poursuivant sa route, il tombe sur trois hostiles abrités par l’ombre d’un grand arbre, en bord de route. C’est l’occasion de tester les grenades et les balles spéciales.

Le Dude, docteur es bowling, se propose. Il dégoupille et lance une grenade M-65 en plein milieu des trois créatures. Un gaz gris englobe rapidement les hostiles, qui sortent vers le Dude, en train d’épauler son fusil à pompe chargé de cartouches DeadSlug. La progression des zombies semble très gênée par l’action du gaz. Les projectiles font exploser les torses puis les têtes des créatures, dans un vacarme assourdissant.

07:10PM

Un groupe de réfugiés est croisé, fuyant vers l’ouest. Un jeune enfant malade (mais non blessé) est testé avec l’activimètre, indiquant un TDC (taux de contamination) de 0% Fournissant nourriture et eaux, le convoi repart vers l’est.

08:40PM

Le trajet est très chaotique jusqu’à Kinsley, obligeant le convoi a traverse les champs pour contourner plusieurs carambolages. La route d’accès à la ville est gardée par plusieurs sentinelles armées. Très nerveuses, ces dernières demandent aux arrivants de s’identifier. Le groupe s’identifie comme travaillant pour OneWorld.

L’une des sentinelles les accuse d’être à l’origine de l’épidémie et ouvre le feu. Se mettant à l’abri dans leur voiture, Blue fait un tir d’intimidation sans succès. Les balles se rapprochent malgré la bonne foi de Johnny et Blue. Lorsque sa camarade est légèrement blessée, le biker dégaine son M-9 chargé de balles Dead Smash et tire sur l’excité. La balle projette violemment l’assaillant en arrière, l’abdomen perforé par un trou de la taille d’une orange ! L'individu est mort sur le coup! Menaçant les autres gardes, Johnny parvient à les faire lâcher leur arme. Des gens arrivent précipitamment, mais le groupe parvient à désamorcer la situation (le fait de venir donner des médicaments et de la nourriture y joue pour beaucoup).

En déchargeant le camion du Dude, les habitants découvrent une jeune femme dissimulée à son bord ! Elle se présente comme étant Cassandra Qilford, journaliste au New York Times. Elle confesse que les militaires empêchent les journalistes de partir en reportage suite à de nombreuses disparitions ou de massacres par les hostiles en direct. Le groupe accepte a condition qu’elle soit testée par l’activimètre (0% pour elle aussi).

La situation dans la ville est préoccupante : De nombreuses personnes ont été blessées par les hostiles, d’autres par des accidents divers. De plus, ils souhaitent la totalité des médicaments ! Blue parlemente avec le responsable de la ville, lui faisant comprendre que d’autres villes doivent être ravitaillées. Le quart des stocks est déchargé, et une partie de l’équipe (médecin, Gretchen et Blue) se rend à l’hôpital improvisé dans l’école pour tester les blessés.

Les premiers patients sont tous contaminés à plus de 70%, nécessitant leur élimination dans les plus brefs délais.

Blue examine une vieille dame qui dort paisiblement, lorsque l’activimètre déclenche une alarme du TDC : 100% ! La vieille transformée ouvre aussitôt ses yeux et se jette sur l’ex-pom pom girl ! Dans un dégainé digne de Clint Eastwood, Blue dégaine, vise la tête et tire ! La puissance du coup recouche le zombie, mort ! Tous les occupants de la salle dévisagent la jeune femme, dans un mélange de respect et de frayeur extrême.

Au cours des examens, le groupe présent constate qu’une jeune femme infectée à 39% voit son TDC redescendre progressivement, laissant penser qu’elle présente la même immunité que Blue.

Une fois la visite terminée, les membres du groupe retournent dans leur véhicule pour dormir quelques heures. La route jusqu’à Hoisinton promet d’être longue et périlleuse…


Ébauche du scénario ici
Dernière modification par Hudson le lun. nov. 25, 2013 7:48 am, modifié 1 fois.
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

anonyme
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 19373
Inscription : sam. juin 30, 2012 2:31 pm

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par anonyme » dim. nov. 24, 2013 6:16 pm

Très sympa à lire; je viens de profiter de mon après midi au taf' pour zieuter tout ça (c'est plutôt calme, donc j'en profite). Bon, des fois (surtout au début), j'ai eu un peu de mal à suivre tous les personnages (certains faisant leur apparition sans tambour ni trompette...). Mais une fois le groupe de survivants formellement identifié, ça devient plus facile ! ;)

J'ai beaucoup aimé le huis-clos dans l'avion (c'est bien pensé, bien trouvé, et ça avait l'air bien aimé). J'ai juste regretté quelques incohérences aéronautiques (comme l'apprentissage du pilotage de l'hélicoptère par internet ou l'avion qui décroche à cause de la diffusion d'un reportage en direct...), mais on va dire que ça renforce le côté holywoodien de la chose (puis bon, en tant qu'amateur éclairé d'aviation, c'est le genre de détail qui fait forcément tiquer ! ;)).

Good job en tout cas, je suis... :)

Répondre