[CR] Campagne Z-Corps

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Marchiavel
Dieu des ex de Jennifer Lopez
Messages : 3380
Inscription : mar. juil. 27, 2004 3:48 pm
Localisation : Nantes (44)

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Marchiavel » mar. juil. 10, 2018 4:33 pm

Je me demande ce qui est arrivé aux survivants qui n'ont pas été secourus...
LA Cause du XXIème siècle : SAUVONS LES ROLISTES

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1933
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » mar. juil. 10, 2018 4:43 pm

Marchiavel a écrit :
mar. juil. 10, 2018 4:33 pm
Je me demande ce qui est arrivé aux survivants qui n'ont pas été secourus...
Les Z-Corps de la ZT04? Ils sont tous morts.
Mais les personnages ont sauvé tous les survivants civils.
C'est là où je dis que j'ai eu la main  un peu lourde : je n'applique pas ce que je propose dans mes scénarios (adapter comme ça nous chante).

Hudson, cœur d'artichaut avec ses PNJS :mrgreen:

 
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1933
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » sam. juil. 14, 2018 2:24 pm

Bonjour tout le monde !

Vous avez lu les CR, voici maintenant l'heure de parcourir les scénarios & les aides de jeu qui vont bien avec !!!

Walmart dans la brume

Back to the University

Bonne lecture :rock

EDIT (14/07 14:25) Le deuxième scénario a été modifié, ce qui nécessite une nouvelle validation de la scénariothèque. Be patient ! ;)
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Dox
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3548
Inscription : dim. oct. 26, 2014 10:42 am
Localisation : Dijon

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Dox » sam. juil. 14, 2018 3:28 pm

Hudson a écrit :
sam. juil. 14, 2018 2:24 pm
Bonjour tout le monde !

Vous avez lu les CR, voici maintenant l'heure de parcourir les scénarios & les aides de jeu qui vont bien avec !!!

Walmart dans la brumeBack to the University

Bonne lecture :rock

EDIT (14/07 14:25) Le deuxième scénario a été modifié, ce qui nécessite une nouvelle validation de la scénariothèque. Be patient ! ;)
Merci Hudson ! J'attends la nouvelle validation de la Scénariothèque avant de me jeter dessus :runaway
 
Le JDR : le poids des mots, le choc des dés ! :bierre:

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1933
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » sam. juil. 14, 2018 11:24 pm

c'est en ligne :twisted:
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1933
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » dim. sept. 30, 2018 7:56 pm

23° partie - Friday Night Fever

Image"Queen"
Image"Bishop"
Image"Rook"
Image"Knight"


23 août 2012
06:00 AM


Après quelques heures de repos - ponctuées par la rotation incessante d'hélicoptères, de véhicules et d'ordres aboyés à des militaires et des Z-Corps - la ZT-03 est réveillée pour une nouvelle mission:

STE-KS-TOP-P0T0H3-1208100

Elle doit procéder à la collecte des cadavres d'infectés sur le secteur pour acheminement jusqu'à l'incinérateur de Forbes Field afin qu'ils soient détruits.
L'opération est éprouvante du fait de la chaleur (la canicule sévit toujours au Kansas) qui gène considérablement le travail en combinaison NBC.

Image

Pour compliquer leur tâche, il s'avère que plusieurs cadavres ont été mal "traités", manquant de peu de dévorer les Z-Corps dont "Knight" qui s'en sort de justesse.
Ces affrontements font déferler une petite horde que la Z-T03 parvient à neutraliser sans trop de difficulté. L'expérience du combat face aux hostiles semble progresser !

03:30PM

De retour à Forbes Field, l'équipe goûte à un repos mérité, mais de courte durée...

06:00 PM

OBS-KS-WIC-P0T3H0-1208155

Pas le temps de souffler ! L'équipe est déposée sur l'Epic Center de Wichita pour y observer les mouvements des hostiles et d'éventuels survivants sur le secteur.

Image

Les informations collectées permettent de renseigner le C.O.S. (Centre des Opérations Stratégiques) qui coordonne mieux les interventions des autres Z-Teams sur le secteur. L'indice Hostile repasse de H0 à H2.
Des dizaines de vie en dépendront...

10:30 PM

La précédente mission n'est pas finie qu'une nouvelle apparait sur les OWPad de l'équipe:

ERA/EXT-KS-P2T3H2-1208200

Grâce à sa mission précédente, la Z-Team a repéré une communauté qu'elle doit évacuer.
Une horde a malencontreusement repéré les survivants dans le même temps.
Seule une évacuation aérienne est possible, obligeant à gagner le toit d'un immeuble, alors que les hostiles sont sur les talons du groupe.
"Queen" couvre la retraite de son équipe et des survivants, n'hésitant pas à se mettre en danger.

Image
 

24 août 2012
01:45 AM


La Z-Team et la poignée de survivants sont évacuées par deux hélicoptères jusqu'à Forbes Field.
Épuisés, les Z-Corps s'écroulent dans sur leur lit à peine débriefés et contrôlés.
Si ce rythme se poursuit, comment les Z-Corps pourront-ils mener à bien la lutte face à des adversaires qui n'ont nul besoin de repos ?

07:00 AM

Un collaborateur du MCP "Hunter" vient réveiller la ZT-03 pour un nouveau briefing dans 30 minutes. Après une douche et un petit déjeuner pris au ralenti, les quatre Z-Corps se rendent sous une des tentes de commandement.
Leur supérieur est lui-même marqué par une fatigue résultat d'incessants briefings pour les équipes qu'il gère.

Image

Avalant une gorgée de café, il débute le briefing:

EXT-KS-LAW-P0T0H1-12080255

"Comme vous le savez, Lawrence a été parmi les premières villes à voir apparaître les premiers cas d'infectés.
Les hôpitaux ont été des foyers extrêmement virulents de propagation, mais ont abrités les premiers  lieux de recherches.
Nous savons qu'au Lawrence Memorial Hospital se trouve une société privée; la Soulborn Company, spécialisée dans l'analyse du génome humain. Nous sommes sans nouvelle de Daniel Soulborn; le fondateur, qui est porté disparu depuis le début de l'épidémie.


Image

Même si la ville a été sévèrement bombardée il y 6 jours, nos spécialistes pensent que le personnel a pu travailler sur les premiers spécimens d'hostiles et ainsi collecter des informations critiques pour découvrir la carte du virus d'Alma.
 
Votre mission consiste à récupérer les données et les travaux de la Soulborn Company se trouvant au LMH. Vous disposerez de 6 heures pour explorer le site et mener à bien votre mission. Un bombardement d'Agent Gris est actuellement en cours aux abords de l’hôpital, pour réduire l'activité des hostiles qui seraient attirés . Si du personnel s'y trouve encore, vous devrez les évacuer. Tout infecté rencontré doit être neutralisé et sa dépouille détruite. Si des civils sont présents, ils doivent être testés et sauvés le cas échéant".


"Queen" se permet un court aparté sur le rapport qu'elle a transmis à propos des hostiles réfractaires à l'Agent Gris.
"Hunter" demande que des preuves tangibles lui soient apportées : tissus d'hostiles concernés, voir des têtes intactes. Dans le même temps, les combinaisons noires laissent place à des versions bleues foncées, dotés de protections(coudes, genoux) et d'une meilleur aération face à la canicule qui assaille le Kansas. Des silencieux sont fournis, avec un rappel sur le fait qu'il s'agit avant tout d’atténuateur de sons.

Après être passée s'équiper en armes, munitions et matériels, la ZT-03 se voit injecter des amphétamines sous le contrôle d'un médecin.
Ragaillardie, l'équipe se dirige vers le tarmac pour prendre son "taxi". Celui décolle rapidement.

08:30 AM

Le trajet jusqu'à Lawrence est court, les deux villes étant séparées de 20 kilomètres. Une grande partie de la ville est détruite, suite aux bombardements au napalm. L'hélicoptère se stabilise au-dessus de l'aile de l’hôpital où doit débarquer l'équipe. L'accès au toit se fait par une descente en cordes, qui manque d'être fatal à "Queen" !

Image

La chef d'équipe se rattrape de justesse, freinant sa chute mortelle.

L'épave carbonisée d'un hélicoptère civil occupe la plateforme d'accès du toit.
Par précaution, les Z-Corps s'équipent de leur masque NBC doté de lentilles UV, leur permettant d’évoluer dans le noir alors qu'il s'enfonce dans le bâtiment ravagé et silencieux.

09:00 AM

La progression dans l’édifice dévasté se fait prudemment : Hostiles enfermés dans la cafétéria, section de radiologie contaminée par des particules radioactives, couloirs menaçant de s'effondrer, escaliers obstrués : rien n'est épargné aux Z-Corps. Les plans de l'hôpital, mémorisés sur les OWPad, font aboutir les Z-Corps devant l'escalier qui mène au sous-sol, obstrué partiellement.

"Bishop", aidé de "Knight" et "Rook", entreprennent de déblayer le passage, sous la surveillance de "Queen" : des hostiles errent à quelques mètres dans ce qui reste de l'accueil...
Malheureusement, le niveau physique des deux Z-Corps ne vaut pas celui de l'ancien militaire et la tâche prend un temps fou : 2 heures !

11:15 AM

En nages mais ayant fait preuve de discrétion, les trois Z-Corps ont terminé de dégager l'accès au sous-sol. Une pause salutaire permet aux trois employés d'OneWorld de reprendre quelques forces.
La descente vers les entrailles de l'hôpital est pesante : les locaux de la Soulborn ne sont qu'à quelques mètres de la morgue, dont les portes sont cadenassées... Lorsque "Queen" écrase par inadvertance une canette de soda vide !
Le bruissement métallique sort de leur torpeur des hostiles enfermés dans la morgue ! Combien de temps les chaînes fixées sur les portes vont-elles tenir ?

La ZT-03 accélère le rythme :

"Knight" utilise le chalumeau portable pour faire fondre la serrure. La flamme bleue fait fondre facilement le dispositif de sécurité. "Queen" et "Rook" pénètrent aussitôt dans les lieux, armes au poing.

"Bishop" reste dans le couloir pour surveiller l'évolution de la situation.

Les locaux de la Soulborn Company se composent d'une salle d'attente et trois bureaux déserts. Équipée d'une batterie permettant de démarrer les PC, en prenant bien soin de ne pas les faire sonner au démarrage, "Rook" entreprend de siphonner les disques durs. De son côté "Knight" force délicatement une armoire contenant des dossiers papiers, et "Queen" compulse les agendas sur les bureaux.

Une fouille des papiers et des ordinateurs ne met aucune donnée scientifique en évidence, mais révèle que les locaux ne sont plus occupés depuis décembre 2011.
Le matériel de recherches a été transféré au 15 Colt Drive (signature du docteur Steinberg), suite au rachat de Soulborn Company par une société dénommée Genomic Trust en novembre 2011.

Soulborn Company est devenue officiellement GT Reslab Soulborn.

Le nom de Genomic Trust n'est pas inconnu à "Queen".
Cette société se compose de dizaines -si ce n'est plus- de laboratoires de recherches scientifiques de pointes éparpillés sur le territoire américain.
Elle se rappelle qu'OneWorld a intenté un procès retentissant à cette société en 1992 pour malversations, dessous de table, infractions aux charges éthiques, interventions médicales illégales.
La compagnie dû payer de grosses indemnités et réduire son activité dans certaines branches médicales.

11:30 AM

Un terrible fracas retentit à travers le bâtiment ! Les trois Z-Corps ressortent précipitamment, alors que des fissures apparaissent au plafond.
Lorsqu'ils sortent de la pièce, le plafond au bout du couloir s'effondre dans un terrible fracas, laissant choir la carcasse de l'hélicoptère, qui a entrainé dans sa chute à travers la cafétéria ses occupants, et dont le rotor arrière défonce le mur de la morgue en libérant les hostiles retenus prisonniers !

Un nuage de poussière déferle sur la Z-Team !

S'en est trop pour "Queen" qui se fige sur place, dépassée par les évènements!
"Rook" lance sa grenade d'Agent Gris qui tombe devant l'ancien militaire et commence à rebrousser chemin vers les escaliers.

"Bishop" et "Knight" ouvrent le feu sur trois créatures qu'ils éliminent d'une balle en pleine tête.

Alors qu'elle arrive près des escaliers, "Rook" tombe sur les trois occupants transformés de l'ascenseur qui viennent de s'extraire de la cabine  et l'attaquent ! Tenant encore son matériel informatique, la jeune femme est dans une situation délicate !
S'étant ressaisie, "Queen" arrive à la suite de sa collègue. Face à la menace, elle expédie une Deadsmash en pleine tête de l'hostile le plus proche de "Rook".
Des débris sanguins éclaboussent la technicienne (heureusement protégée par son masque NBC et sa combinaison), alors que le monstre s'effondre par terre.

"Knight" recule en filmant avec son OWPad, prêt à tirer si une menace traverse le nuage d'Agent Gris.

Un grognement menaçant parvient du nuage chimique qui s'étend : Un hostile est en train de réagir au gaz neurotoxique, alors que deux autres avancent au ralenti.
"Bishop" vise le cou dans l'espoir-fou de récupérer la tête intacte ! Son Colt M-4 balance une Deadsmash qui arrache une partie du cou.
Le monstre projette violemment "Bishop" à travers une porte, en arrachant les grenades et seringues qui ornaient le devant de sa combinaison.

Un zombie se brise les doigts et tombe au sol en essayant de griffer "Rook", qui doit se protéger de son PN-90 face à la tentative de morsure du troisième monstre.
"Queen" colle son Walter P-99 contre le crâne de ce dernier et fait feu. Foudroyé, le cadavre s'effondre sur la technicienne qui tombe au sol.

Tout en filmant la scène, "Knight" essaye d'arracher la tête du monstre géant de son torse d'un tir digne d'un sniper.
La balle projette la tête derrière le nuage gris, alors que le corps décapité tressaute avant de s'écrouler lourdement au sol !

"Rook" repousse le cadavre vers la menace qu'elle devine à travers le sang qui macule ses verrières."Queen" l'aide à se relever et la pousse dans les escaliers devant elle.
A quelques mètres, la technicienne loge une balle en pleine tête à l'hostile au pied des marches. Les deux femmes s'arrêtent sur le palier intermédiaire, reprenant leur souffle.

Les deux hostiles affectés par l'Agent Gris s'avancent vers "Knight" qui en élimine un en lui explosant le crâne.
Jaillissant de la salle, "Bishop" s'enfonce dans le nuage gris !

"Mais qu'est-ce que tu fous?!" hurle "Knight" à l'attention de son coéquipier et abat le deuxième hostile affecté.

Malgré le silence de son activimetre, "Rook" utilise des lingettes désinfectantes à l'aloe vera pour nettoyer son masque à gaz.
"Queen" redescend rapidement, arrivant aux côtés de "Knight".

N'entendant que les cris des monstres, les deux Z-Corps aperçoivent "Bishop" jaillir du nuage chimique, la tête de l'hostile décapité tenue par les cheveux et talonné par trois hostiles !

Remontant au rez-de-chaussée, "Rook" aperçoit quatre créatures converger vers sa position !

"Bishop" rejoint ses compagnons, qui éliminent les menaces, avant de se replier vers les escaliers. Mais quatre autres jaillissent déjà du nuage !

Grimpant rapidement l'escalier, "Knight" et "Bishop" découvrent "Rook" en mauvaise posture : Elle est tombée au sol, son revolver visiblement enrayé et entourée de quatre hostiles qui avancent vers elle ! Fusil à pompe et pistolet automatique aboient, fauchant les menaces !

"Queen" fonce à son tour vers les escaliers, distançant les quatre hostiles qui se rapprochaient d'elle.

La Z-Team se regroupe au rez-de-chaussée, devant faire face aux créatures arrivant du sous-sol et de l'accueil, obligeant l'équipe à tirer au mépris de la discrétion.

Image

Au bout de quelques minutes, les hostiles à proximités sont éliminés. Les grenades et les seringues Crematoria sont utilisées pour dissoudre les cadavres infectés, entamant fortement les stocks de l'équipe.

12:15 PM

Après avoir fait le point avec le MCP "Hunter", la durée de la mission est prolongée de 6 heures pour permettre l'exploration de la nouvelle adresse. Mais l'extraction est toujours planifiée à l'hôpital, au grand dam de "Rook". Avec tout le raffut des combats et de la chute de l'hélicoptère, des hostiles convergent en direction de l'hôpital. Sous la direction de "Bishop", la Z-Team part vers le 15 Colt Drive à marche rapide, tout en évitant les menaces possibles. La traversée de la ville, détruite, noircie et silencieuse fait penser à une nécropole.

12:45 PM

Le quartier de Colt Drive est désert pour l'instant.
La maison correspondant à l'adresse a été détruite par un incendie il y a de cela plusieurs jours. Mais l'attention du groupe est attirée par une caméra statique fixée devant le garage annexe et dont une lumière rouge indique qu'elle fonctionne !

"Knight" utilise son chalumeau portable pour découper la porte métallique, tandis que "Rook" écrit sur son OWPAD
"NOUS VENONS VOUS SAUVER". La section découpée tombe lourdement sur le sol. L'intérieur du garage se compose d'un établi vide, de cartons remplis de vieux journaux...et d'une caméra surplombant une lourde trappe !

Image

Celle-ci donne sur un escalier qui aboutit à une porte blindée, surmontée elle aussi d'une caméra en état de marche !

12:55 PM

La porte s'ouvre dan un chuintement pneumatique à la descente de la Z-Team !
Deux silhouettes se tiennent de l'autre côté. L'équipe reconnait Avak Podokass et Mina Volovich, les deux scientifiques travaillant pour Soulborn Company.
Ils semblent fatigués mais heureux de croiser des personnes vivantes.

"Queen" présente sommairement son équipe, la tâche des Z-corps et la raison de sa mission.
Les deux survivants ne comprennent pas le lien que l'équipe fait entre leurs travaux et l'épidémie : Cela fait des mois qu'ils ne travaillent plus à l'hôpital. De plus, leurs recherches appartiennent à leur société et ils ne peuvent pas laisser des tierces personnes s'en emparer ! "Rook" assiste sa supérieure pour calmer et convaincre les scientifiques.

"Knight" et "Bishop", peu intéressés par les échanges, matent discrètement la jolie scientifique.
 
La situation semble compliquée, voir inextricable. Demandant à parler à leur supérieur, "Queen" se voit indiquer une salle au fond du couloir. Elle s'y dirige, ignorant les protestations de Podokass et Molovich, qui sont repoussés fermement par le reste de l'équipe.

Le docteur Steinberg sort de la salle en entendant les intonations de voix, furieux de découvrir le sas d'entrée ouvert et un groupe d'inconnus. Il interpelle ces derniers, hors de lui !

"Queen" s'approche de l'homme, en répétant la mission de son équipe et sous quelle autorité celle-ci opère.
Le fait qu'il garde une main dans le dos inquiète quelque peu la scientifique.

En entendant mentionner le gouvernement américain, l'homme dévoile un Desert Eagle caché dans son dos et tire sur "Queen".
La balle de calibre .50 la touche en pleine poitrine et la projette au sol en arrière.

La situation dégénère.

"Knight" hurle un "Lâche ton flingue !" appuyé d'un tir de fusil à pompe à côté de l'homme pour tenter de l'effrayer. Sans succès.
Steinberg le vise en retour mais son arme s'enraye !
"Bishop" tente de l'intimider à son tour, sans plus de succès que "Knight" et "Queen". Il allume la caméra de son OWPad.

"Rook" parvient à calmer de justesse les deux scientifiques qui paniquaient en entendant les coups de feu.

Steinberg lance son arme dans une tentative désespérée de blesser "Knight". Le gros calibre rebondit maladroitement dans le couloir.
Excédé, "Knight" fonce vers l'homme dans un sprint digne d'Usain Bolt. L'affrontement se produit aux pieds de "Queen", sonnée par le puissant coup de feu.
L'homme fait de même et les deux protagonistes se décochent un coup de poing quasi-simultané !

Steinberg parvient à décocher une droite à "Knight". Mais le Z-Corps réplique par un uppercut qui met son adversaire au tapis !

Surgissant d'un couloir derrière le Z-Corps, John Clifford -transformé en hostile- l'attaque en le mordant par derrière !
La tenue indéchirable d'OneWorld est fidèle à sa réputation. "Knight" parvient à contenir les morsures en se débattant -de dos- comme un diable.

"Bishop" continu à filmer la scène tout en bloquant le passage vers la sortie du bunker aux deux scientifiques, au bord de la crise de nerfs.
"Rook" se met devant eux, braquant son PN-90 vers l'hostile.

Clifford manque "Knight" et tombe sur Steinberg, inconscient ! Une nouvelle proie d'opportunité se présente à l'hostile.

Reprenant prestement ses esprits, "Queen" tente un coup de la crosse de son PN-90 dans la tête de feu Clifford, sans succès.

"Knight" se retourne et décoche un coup de ranger dans la tête de Clifford. Le craquement des vertèbres accompagne la fin du monstre.

Un peu paniquée, la Z-Team :

- ligote les trois scientifiques et bâillonne le professeur Steinberg,
- fait passer un test de contamination à chaque scientifique (négatif),
- utilise une seringue Crematoria pour détruire le cadavre infecté,
- use de son autorité pour réquisitionner tous les travaux scientifiques effectués dans ce laboratoire.

01:15 PM

L'équipe se perd en conjectures quand à l'origine de la contamination du docteur Clifford, qu'elle pense liée à des recherches sur le virus.
Lorsqu'elle se décide à examiner la dépouille du défunt, celle-ci finit d'être dissoute par le liquide Z de la seringue employée...

L'équipe se réparti les tâches : "Rook" fouille la salle des serveurs, "Queen" les laboratoires de recherches, "Bishop" surveille les survivants et "Knight" fouille les chambres.
Les travaux menés ici portent bien sur le décryptage et le séquençage du génome humain, avec certaines avancées significatives.

Dans la chambre de Clifford, une compresse imbibée de sang séché se trouve au fond de sa poubelle.

La vérité sera découverte par "Rook" : Les caméras de surveillance montrent que Clifford s'est aventuré hors du bunker la veille au soir et a été mordu par un hostile.

02:45 PM

Après avoir fini de collecter les disques durs, "Queen" envoie un rapport et demande l'extraction au point actuel. Celui-ci arrivera d'ici 15 minutes.
Juste avant de sortir "Knight" croit apercevoir des chiens passer en courant dans la rue. Sans doute la fatigue, liée aux amphétamines.
La chaleur fait retirer à "Knight" et "Queen" leur masques NBC, désormais inutiles.

03:00 PM

Un bruit d'hélicoptère se rapproche et un UH-60 noir apparait.
"Knight" retient de ses deux mains les scientifiques par leurs entraves .
"Rook" porte difficilement un gros sac contenant tous les disques durs collectés.
"Bishop" et "Queen" assurent la sécurité de chaque côté.

L'hélicoptère vient se poser sur la route devant l'équipe, projetant des bourrasques d'air sur les environs, obligeant les Z-Corps à détourner la tête.
"Bishop" aperçoit sur sa droite un animal étrange, dépassant du coin de la maison détruite.

Image

"Knight" en distingue deux !

En un éclair, les molosses bondissent comme des fusées vers le groupe !
Mais galvanisé par les amphétamines, "Bishop" expédie une Deadsmash de son Colt M-4 sur celui près de lui. Le projectile explosif coupe en deux la créature au niveau du bassin arrière, la rendant inffensive pour le groupe pour le groupe.   

"Knight" pousse les scientifiques vers l'intérieur de l'hélicoptère, suivi par "Rook" qui se jette avec son sac dans l'habitacle !

Mais les deux autres créatures arrivent déjà sur les Z-Corps restant. "Bishop" se retourne et dans un tir instinctif en fauche une qui est projetée en arrière par la puissance de la Deadslug.
La seconde créature parvient à attaquer l'ex-militaire, le mordant au poignet. L'homme étouffe un cri de douleur, mais la combinaison tient le coup !

"Queen" fait feu à bout portant sur l'assaillant et sectionne la tête du corps !

"Knight" parvient à grimper dans l'appareil, tandis que "Rook" se débarrasse de son sac et saisit son PN-90.

Deux nouvelles bêtes surgissent des environs, fonçant vers les deux Z-Corps encore dehors.
Effrayés par les créatures qui foncent vers eux, les pilotes s'apprêtent à s'envoler.

"Knight" parvient à tirer une Deadsmash qui explose le torse du monstre et le projette violemment dans une voiture à proximité.
"Rook" touche le second qui s'apprête à bondir sur "Bishop", toujours à la lutte avec sa tête de chien zombie !
L'ancien militaire parvient à tirer, mais arrache seulement la patte gauche avant ! L'hostile animal tombe sur son dos et ouvre sa mâchoire dégoulinante de liquide

"Knight" vise désespérément avec une cartouche Deadslug la tête du monstre. Celle-ci explose dans un jet de sang et de matières cérébrales contaminées que les pales de l'hélicoptère projettent sur les environs, tels un puissant ventilateur.

Sans masque, "Queen" est aspergée ! Choquée, elle s'apprête à monter dans l'hélicoptère...

"Bishop" parvient à briser difficilement la mâchoire de sa tête de chien-zombie. Détenant un cerveau "sain", l'ancien militaire grimpe dans l'appareil, sous les yeux stupéfaits des pilotes, des scientifiques et du reste de l'équipe: "Bishop" semble avoir des pulsions héroïques -voir suicidaires- excessives...

03:05 PM

Après plusieurs consultations, l'activimètre de "Queen" reste à 0 ! Ses compagnons gardent cependant un œil sur elle.
"Bishop" place la tête du chien dans un sac à côté de celle du zombie réfractaire à l'Agent Gris, satisfait.

Sans plus attendre, l'hélicoptère décolle et repart la base de Forbes Field.
Malgré les imprévus et les dangers, la Z-Team a réussi haut la main sa mission, parvenant même à collecter des échantillons qui vont permettre d'intensifier la lutte contre les monstres engendrés par le virus d'Alma.

Aujourd'hui, les Z-Corps ont côtoyé l'espoir.

Image

Pour l'instant, l'équipe se contenterait d'une bonne nuit de sommeil...
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Antharius
Prophète
Messages : 972
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Antharius » dim. sept. 30, 2018 9:52 pm

CR impeccable et une sacrée pression pour ta Z-team ^^ on sent bien le stress des joueurs et leurs décisions "originales" ^^

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1933
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » lun. oct. 01, 2018 8:36 am

Antharius a écrit :
dim. sept. 30, 2018 9:52 pm
CR impeccable et une sacrée pression pour ta Z-team ^^ on sent bien le stress des joueurs et leurs décisions "originales" ^^
Ils avaient surtout beaucoup de points de Personnages et de Cojones qui leur ont permis d'inverser les situations.
Et moi je n'ai fais que de la daube sur mes jets :cry:
 
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
ZeDiac
Prêtre
Messages : 370
Inscription : mar. déc. 16, 2014 3:33 pm

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par ZeDiac » lun. oct. 01, 2018 9:13 am

Hudson a écrit :
lun. oct. 01, 2018 8:36 am
Antharius a écrit :
dim. sept. 30, 2018 9:52 pm
CR impeccable et une sacrée pression pour ta Z-team ^^ on sent bien le stress des joueurs et leurs décisions "originales" ^^
Ils avaient surtout beaucoup de points de Personnages et de Cojones qui leur ont permis d'inverser les situations.
Et moi je n'ai fais que de la daube sur mes jets :cry:
  
Et alors, t'es pas leur ennemi, c'est pas grave si cela se passe bien pour eux de temps en temps même pour un jeu aussi "sombre" que Z-Corps ;)
 
"Le temps ne fait rien à l'affaire... c'est le kilométrage!"

Le FacedeBouc de ZeDiac
Ses CR de TORG mené en convention

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1933
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » lun. oct. 01, 2018 12:31 pm

ZeDiac a écrit :
lun. oct. 01, 2018 9:13 am
Et alors, t'es pas leur ennemi, c'est pas grave si cela se passe bien pour eux de temps en temps même pour un jeu aussi "sombre" que Z-Corps ;)
Certes, mais lorsque le niveau de difficulté est tout pourri, difficile de mettre une ambiance angoissante/menaçante ne place ( je vous épargne la séquence ou l'ex-taulard, collé par le zonzon,  a eu sa séquence flashback "les douches du pénitencier :bravo: )
 
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Antharius
Prophète
Messages : 972
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Antharius » lun. oct. 01, 2018 3:15 pm

Effectivement l'ambiance horreur avec le souvenir de la savonnette dans les douches ^^

Pour le niveau de difficulté, perso, j'appelle ça le syndrome "Resident Evil": l'armement fait la différence, pas d'arme ou peu de munitions et c'est vraiment angoissant versus les armes automatiques et les caisses de munitions ^^

Après chapeau encore pour tes scénarios!

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1933
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » dim. déc. 23, 2018 4:41 pm

24° partie - Camp 23

Image"Leader"

Image"Doc"

Image"Headshot"

Image"Dude"

On reprend les aventures de la ZT-01 qui goûte à une nuit de repos après des missions mouvementées à Wichita.

23 août 2012
07:00 AM

Malgré l'activité nocturne qui règne sur le Forbes Field - la lutte contre les hostiles ne connait pas de pause - les Contrôleurs de la ZT-01 sont parvenus à s'endormir.
Ils sont réveillés, après un trop court repos, par un assistant du Maitre-Contrôleur Principal "Hunter" pour une nouvelle mission.

A peine plus rapide qu'un hostile, ils enchainent douche et petit-déjeuner avant de gagner la tente dédiée aux briefings, en bout de piste.
Le responsable accuse également la fatigue, le stress et le manque de sommeil, qu'il combat à coup de café et de cigarettes.

07:30 AM

Bonjour Strike Team. J'ai lu vos rapports : C'est du très bon travail, même si les informations que vous avez ramené (un hostile qui réagit bizarrement à l'Agent Gris, un autre avec le crâne vide et un qui grogne des ordres) semblant préoccupantes et nécessiteront des compléments d'enquêtes. Mais le travail ne s'arrête pas, tout comme les hostiles.

Il affiche la nouvelle mission sur les OWPads de l'équipe et poursuit son briefing.

PRE/STE-TX-AMA-P5T4H0-12080396

Les pouvoirs que le Congrès a attribué à OneWorld dans la lutte contre les hostiles lui valent de reprendre la gestion des camps de réfugiés disséminés sur l'ensemble du territoire et  surtout dans les états limitrophes au Kansas. Ils étaient jusqu'à présent sous le commandement du CDC et de l'US Army, avec de nombreuses dérives et bavures. Vous allez vous rendre au camp 23, situé en périphérie de la ville d'Amarillo, au Texas. L'équipe est dirigée par le docteur Denis Baker. Là, vous assisterez le personnel pour assurer la sécurité, traiter les infectés, donner une bonne image des Z-Corps, aider les réfugiés dans les terribles épreuves qu'ils traversent. Le camp est en capacité d'accueillir 300 réfugiés. Vous aurez également un bureau de recrutement dédié pour l'embauche de nouvelles recrues. Vous collaborerez avec les militaires pour veiller à ce qu'ils respectent les droits des civils. Vôtre affectation durera 72 heures, après quoi vous serez remplacés par une nouvelle équipe.

Conséquence de l'affectation hors zone-rouge, l'équipe ne reçoit aucune dotation de munitions "Dead".
Chaque Contrôleur perçoit des armes non-létales pour le maintient de l'ordre: Taser, flashball et matraque télescopique.

08:00PM

La ZT-01 embarque dans l'hélicoptère qui l'attend. La silhouette calcinée de Topeka disparait rapidement, le paysage étant ponctué de colonnes de fumée résultant d'incendies.
 
Consultant les dernières informations accessibles, les Z-Corps découvrent que les premiers cas d'infectés ont été signalés à New-York, à la Nouvelle-Orléans et en Californie.
Leur moral en prend un coup à l'évocation de la Grande Pomme. "Doc" s’interroge sur les risques de propagation au Mexique, qui risqueraient d'enflammer le continent.
 
Durant le vol, les Contrôleurs examinent l'agencement du camp 23.
Installé dans une zone industrielle qui végète -rapport à la situation économique du pays - il permet d'accueillir plusieurs centaines de réfugiés.

09:30 PM

L'hélicoptère dépose la ZT-01 à une dizaine de mètres du camp, soulevant un nuage de poussières.

Image

En se rapprochant de la structure, l'équipe découvre un groupe de contestataires à proximité des grilles d'accès.
Elle est rapidement prise à partie par ce groupe dont la majorité des membres porte - de façon visible - une arme à feu.

Les paroles sont agressives à l'encontre des Z-Corps et le ton monte rapidement parmi les texans.
Il ne manque qu'une étincelle à cette situation pour que tout dégénère.
"Doc" se met devant "Headshot", toujours affaiblie par sa récente blessure par balle.
"Dude", "Headshot" et "Leader" ont du mal à faire entendre raison à cette foule excitée.
Le biker, fort de son passé carcéral, dévisage froidement les civils, nullement effrayé et ouvre la voie vers le camp de réfugiés.
Quelque chose se passe entre l'ex-criminel et les texans : Est-ce le fait qu'il mette la main sur la crosse de son Walter P-99 ?

Toujours est-il que la dizaine de manifestants s'écarte devant la Z-Team, les cris faisant place au silence.
Progressant vers le camp, les Contrôleurs sont interpellés via les haut-parleurs par les soldats de faction dans une guérite sécurisée.

Après avoir vérifié l'identité des quatre Contrôleurs et leur ordre de mission, le soldat leur autorise l'accès au camp 23.
Le portail d'entrée coulisse sur son rail, dans un grincement sinistre.

Le comité d'accueil se compose d'un soldat (2°classe Millerhouse) et d'un employé d'OneWorld (Daniel Spaggi).
Le jeune homme conduit au docteur Denis Baker en passant à travers les zones "vertes" du camp.
Le sourire ravageur de "Leader" a tôt fait de séduire l'employé.

La clinique de campagne d'OneWorld occupe la zone centrale, parcourue par du personnel très sollicité.
Le bureau blanc, moderne et épuré, situé au deuxième étage de la clinique, domine le camp.

09:50 PM

Le responsable du camp; le docteur Baker, souhaite la bienvenue à la Z-Team 01 et propose des rafraîchissements (sans sucre/caféine/gluten) avant de débuter son laïus quant à la présence des quatre contrôleurs.

Image

Les points évoqués sont les mêmes que le MCP Hunter : La Z-Team doit assister le personnel d'OneWorld du camp dans la gestion des réfugies, le traitement des infectés, les relations avec les militaires et l'encadrement des sociétés externes (nourriture, traitement des déchets, distribution de l’eau, etc.).
La présence de l'équipe durera 72 heures, avant d'être relevée par une autre équipe. La zone du camp ne permettra que l'emploi d'armes non-létales (matraque, taser, flashball, gaz lacrymogène). Un bureau de recrutement leur a été aménagé.

"Doc" comprend que le traitement des infectés couvre purement et simplement l’élimination des réfugiés dépassant les 49% d'infection.
L'ex-criminel a visiblement des limites à ce qu'il est près à faire. Interpellant le docteur quant à cette "sale besogne", le biker se voit rappeler l'une des règles de la charte que tous les Z-Corps ont signé : éliminer les personnes infectées avant qu'elles ne deviennent des hostiles et procéder à la destruction des corps porteur du virus.

Jusqu'à présent, la Strike Team n'avait eu qu'a "traiter" des hostiles depuis sa création.
Pas des humains en proie à l'agonie annoncée du virus d'Alma...
La donne change pour l'équipe. Sera-t-elle à la hauteur de la tâche ?

Le docteur présente le fonctionnement du camp, à l'aide d'un schéma :

Image
 
Les nouveaux venus sont placés en quarantaine dès leur arrivée. Ils y restent au moins 24 heures, le temps que les personnes infectées dépassent le taux limite de 49% et soient traitées tel qu'il a été défini, où neutralisent les effets du virus d'Alma. Elles sont ensuite transférées dans le camp, où elles sont suivies par nos équipes médicales et des travailleurs sociaux qui cherchent à les réinsérer le plus rapidement possible dans un des nombreux états accueillant les réfugiés. Une fois en mesure de rejoindre des parents/amis (en général au bout d'une semaine), ils quittent le camp en bus sous escorte jusqu'à l’aéroport.

Le chef du camp écourte rapidement la conversation lorsque la Z-Team tente d'obtenir la possibilité d'une évacuation/aide aérienne.

10:30 PM

Une fois ressorti du bureau du docteur Baker ,"Leader" réfléchit à l'emploi du temps de l'équipe :

-Le matin, présence dans le camp pour manifester la présence d'OW, assistance aux intervenants externes.
-L'après-midi, présence dans le camp et au bureau de recrutement.
-Après dîner, présence dans le camp pour manifester la présence d'OW par alternance.
-Au couvre-feu, patrouilles à tour de rôle.
-A partir de minuit, traitement des dépouilles infectées.

L'emploi - autorisé temporairement - des amphétamines permettra de tenir le rythme demandé.

Daniel attendait la Z-Team pour lui faire le tour des lieux.
Il leur remet un badge individuel permettant d’accéder- en fonction des droits - à  tel ou tel secteur. Les Contrôleurs ont accès à toutes les zones.
"Leader" en profite pour tester son charme naturel sur le jeune employé (et le mettre dans sa poche), qui rougit très rapidement.
Il parvient néanmoins à expliquer le fonctionnement du camp aux Z-Corps:

Chaque réfugié dispose d'un badge permettant d'accéder à des services supplémentaires (cigarettes, nourriture, boissons, électricité, internet "filtré", etc.) fonction de leur comportement et interaction.
Ils sont issus du Kansas et des états limitrophes touchés par le virus : Missouri, Iowa et Nebraska.
Des tentes "tepee" de 4-6 places regroupent les familles, tandis que de grandes versions de 12-20 places accueillent les réfugiés isolés. OW prend soin de ne pas mélanger les hommes et les femmes afin d'éviter tout problème.

Les Contrôleurs voient sur les visages des réfugiés qu'ils croisent de la souffrance, de la tristesse et de l'incompréhension; des sensations par lesquelles eux-mêmes sont passés il y a presque ue éternité.
"Leader" remarque près d'une tente "tepee" une personne s'éloigner, apeurée. Elle entend des rires étouffés, accompagnés de coups : quelqu'un est passé à tabac ! Elle s'élance vers la tente, surprenant son équipe, mais suivi par Daniel !

La jeune femme pénètre dans la tente et découvre un adolescent au sol, encaissant des coups de pieds de trois hommes goguenards et hilares.
Daniel se fige devant l'entrée de la tente, terrifié par le crime perpétré.

"Mais qu'est-ce qui vous prend !?" Lance l'ancienne cheerleader aux trois brutes.

Ces derniers lui répondent dans des termes crus, avant de s'approcher d'elle avec des intentions peu recommandables à son égard.
Les notions de combat, enseignées par le chef-instructeur O'Reilly, reviennent subitement à la jeune femme: Un coup de genoux dans les parties génitales cueille le premier assaillant, qui s'écroule au sol, le souffle coupé.
Ses deux compagnons tentent de la frapper, sans succès.
 
Le reste de la Z-Team arrive dans la tente et découvre la situation:

"Doc" observe tactiquement la situation avant d'intervenir.
"Dude" dégaine son taser, prêt à agir.
"Headshot" l'imite et intime l'ordre aux assaillants d'arrêter le combat - sans y parvenir.
"Doc" s'avance devant sa chef et décroche un uppercut à l'homme le plus proche d'elle. Le puissant coup projette l'agresseur sur un lit de camp, assommé !
"Leader"  met une droite au dernier, qui encaisse le coup. "Dude" tire sur l'homme avec son taser. Celui-ci s'écroule au sol, pris de convulsions engendrées par l'arme.

"Fini les conneries !" lance "Dude" aux deux comparses mal en point.

"Leader" porte assistance à l'adolescent, toujours évanouit.

10:40 PM

Restés muets face aux questions qui leur sont posées, les trois agresseurs sont confiés aux militaires.
Etant dans le camp depuis cinq jours,  ils sont remis aux services du shérif d'Amarillo.

L'adolescent qui reprend conscience se présente comme étant Derek Jones. Les trois hommes ont tenté de lui dérober un médaillon en argent appartenant à ses parents défunts.
Ses blessures poussent "Leader" à l'accompagner jusqu'à la clinique OneWorld pour y subir des tests supplémentaires.
Le caractère renfermé du jeune homme ne permet pas à l'équipe d'obtenir plus de précisions sur les évènements survenus et sur lui. "Headshot" comprend que Derek se sent doublement humilié d'avoir été tabassée et d'être accompagné de quatre nounous à la vue de tous les occupants du camp.

Daniel reçoit un appel sur le talkie-walkie: Un bus de réfugiés arrive ! La Z-Team doit se présenter immédiatement en zone de quarantaine!

10:45 PM

Après avoir déposé le jeune homme à la clinique, l'équipe repart s'équiper précipitamment pour accueillir les nouveaux venus.
Plusieurs employés OW et des militaires en tenue NBC sont présents dans la zone lorsque le portail coulisse. Le groupe de contestataires - présent à l'extérieur - tambourine violemment les parois du bus, scandant des messages haineux à l'encontre des occupants terrifiés du véhicule.

La ZT-01 sort disperser les excités qui assaillent le bus en montrant les muscles cette fois-ci. Il faut cependant l'intervention des militaires pour repousser et contenir la colère qui couve chez les protestataires.
 
10:55 PM

Le bus scolaire passablement poussiéreux s'avance dans l'espace de quarantaine, sous la surveillance des soldats et des Z-Corps.
La cloison d'accès se referme après son passage, sous les insultes verbales et gestuelles de la population présente. Les prochaines arrivées de réfugiées risquent d'être plus difficiles...

Le véhicule s'arrête.

Image

Une infirmière d'OneWorld, à l'aide d'un haut-parleur, invite les occupants du bus en file indienne pour subir des examens médicaux.

La Z-Team encadre la porte d'accès, chaque membre étant tendu par ce qui va se passer.

Un vieil homme (Hamilton Hill) descend en premier, épuisé et mal en point. Le test de l'activimètre est sans appel : 77%.
Il se fige sur place, fermant les yeux. Une infirmière le déplace doucement pour laisser le passage aux autres occupants du véhicule.

Une quadragénaire de forte corpulence s'avance à son tour, chute et s'effondre inconsciente sur le sol devant le bus scolaire !

"Dude" se précipite sur elle et tente instinctivement un massage cardiaque ! Celui-ci s'accompagne d'un craquement sourd ! Il lui a cassé plusieurs côtes !
Une infirmière pousse le Z-Corps et entreprend d'appliquer de vrais gestes de premiers soins. "Headshot" teste la femme inconsciente : 00%
Effrayé par la conséquence de son geste, "Dude" recule, sentant les regards fondre sur lui.

Un homme famélique au teint jaunâtre descend à son tour, contournant la femme qui est soignée au pied du bus. Malgré un résultat négatif (00%), l'homme est prit de violentes quintes de toux.

Sept personnes descendent à la suite. Parmi elles, plusieurs infectés sont détectés:

- un jeune adulte (William Mills)(33%),
- un quadragénaire (Philip Acerda)(17%),
- une jeune femme (Jean Stanton)(08%),
- une mère (Emily Levins) (56%) et sa fille de 5 ans (Debra Levins)(50%).

Le père (Barry Levins)(00%) refuse  les résultats et demande qu'elle soient testées avec un autre appareil. La Z-Team accède à sa requête en employant son activimètre. Les résultats tombent; La mère passe à 57% et l'enfant à 49% !
Les résultats de la fillette défient les règles définies par OneWorld. Comment un individu ayant dépassé le seuil critique peut redescendre sous celui-ci ? L'activimètre serait-il défaillant ?

Le père de famille tente de prendre sa femme et sa fille dans ses bras, mais en est empêché par la Z-Team.

"Doc" se rend compte que les installations de la zone de quarantaine ne  permettent pas de séparer les infectés des sujets sains. Prenant à partie les employés d'OenWorld, le biker se décide à voir le responsable du camp, méchamment remonté contre la situation. Infectés ou pas, ces gens ont des droits et doivent être traités comme des humains, jusqu'à la fin !

"Leader" organise la répartition des réfugiés en zone de quarantaine: sains d'un côté, infectés de l'autre. Ces derniers tentent de refuser cet état de fait, comprenant ce que cela signifie.
"Dude" promet de les tester dans une heure.
De la nourriture, de l'eau et des soins sont donnés à tous. Échangeant avec le personnel, les Contrôleurs comprennent qu'ils doivent s'occuper des infectés d'une façon plus humaine que le faisait les militaires.
L'expérience de nettoyage, déjà vécue à Kingsley il y  a 11 jours, est encore dans l'esprit de chaque membre du groupe. "Dude" propose d'aider les infectés en leur administrant une dose massive de calmants qui les fera partir paisiblement.
Si la proposition touche le personnel médical, il faut cependant prioriser les soins donnés aux réfugiés sains du camp.
Et les Z-Corps ont été crées pour traiter les infectés.

Les implications morales de leurs devoirs assaillent les trois Contrôleurs, alors qu'ils observent réfugiés indemnes et ceux condamnés...

11:30 PM

Surgissant comme un ouragan et ignorant la secrétaire, "Doc" pénètre dans le bureau du docteur Baker, en réunion téléphonique.
Le Contrôleur explose face à l'incompétence du personnel et l'inhumanité du traitement réservé aux réfugiés.

Laissant son interlocuteur vider son sac, le responsable acquiesce dans son sens, en témoignant d'une profonde empathie à son égard.
Il lui précise que jusqu'à présent, l'armée était en charge de la gestion du camp, avec un traitement expéditif des infectés.
"Doc" propose de créer 3 zones dans le secteur de quarantaine : les "00%", les "01 à 49%" et les "50% et plus +"

Le médecin va tâcher d'accéder à la requête, mais dans l'urgence, il va faire dresser des draps pour séparer les zones.

11:50 PM

"Doc" rejoint ses compagnons et raconte la rencontre à l'écart des réfugiés. Peut-être exagère-t-il son intervention, mais toujours est-il que les choses vont changer pour les nouveaux réfugiés.
"Headshot" remarque du coin de l'œil que le soldat en charge du vieil homme infecté a relâché son attention, plus concentré sur les courbes de l'infirmière proche de lui.  
A l'insu de tous, l'infecté bave un filet de sang noirâtre et se redresse, transformé, et se jette sur le soldat, qui tombe à la renverse !
Dans un réflexe malheureux, le militaire presse la gâchette de son M16A4 ! Une rafale de balles explose les vitres du bus scolaire et plonge les occupants de la zone dans une panique terrible !

L'alarme générale est déclenchée !

L'hostile essaye de repousser le fusil que le soldat dresse comme protection, gêné par sa combinaison NBC.

Tel un pistolero, et malgré ses blessures, "Headshot" dégaine son Walther P-99 et loge une balle en pleine tête de la créature !

La tension retombe rapidement, le soldat étant nettoyé (et testé) et l'hostile abattu mis dans un sac NBC.

12:00 PM

Alors que la zone de quarantaine est aménagée en 3 parties, la Z-Team teste à nouveau les infectés:

- William Mills (30%), en baisse.
- Philip Acerda (20%), en progression.
- Jean Stanton (11%), en progression.
- Emily Levins (60%), en progression.
- Debra Levins(48%), en baisse.

La réorganisation de la zone de quarantaine fait que le préfabriqué pouvant accueillir 20 personnes sera dédié au groupe (01%-49%).
L'état de santé de la femme inconsciente nécessite son installation dans le préfabriqué, mais à l’écart des sujets sensibles.

Des lits sont sortis pour les "00%" et les "50% et +", chaque groupe étant séparé de l'autre.  

Pour calmer le père de famille, la Z-Team envisage de l'autoriser à rester avec sa fille. "Dude" est intransigeant: Debra est toujours contagieuse pour l'instant.
Le drame qui déchire la famille Levins est terrible. Emily, consciente de se qui l'attendent sentant son état de santé se détériorer, demande à en finir rapidement.
En larmes, après avoir fait ses adieux à ses proches, elle demande aux Z-Corps de prendre soins de son mari et de sa petite fille.
"Dude" réussit à obtenir des médicaments pour une injection létale qu'une infirmière vient faire. La jeune femme s'endort apaisée, mais menottée.

12:30 PM

Les constantes vitales d'Emily Levins sont nulles depuis plusieurs minutes.
La Z-Team place sa dépouille dans un sac NBC, pour traitement ce soir.

01:00 PM

La Z-Team reteste les infectés :

- William Mills (20%), en baisse.
- Philip Acerda (25%), en progression.
- Jean Stanton (12%), en progression.
- Debra Levins(48%), sans évolution.

01:30 PM

"Dude" et "Leader" quittent la zone de quarantaine pour se restaurer et se détendre un peu.
Ils croisent du personnel OneWorld qui dresse un tableau édifiant des militaires: Pas de considération pour les réfugiés, exécution sommaire des "infectés", mépris du travail du personnel d'OneWorld.

02:00 PM

C'est au tour de "Doc " et "Headshot" de quitter la zone de quarantaine.
Les tests des infectés se poursuivent :

- William Mills (10%), en baisse.
- Philip Acerda (30%), en progression.
- Jean Stanton (15%), en progression.
- Debra Levins(43%), en baisse.

02:30 PM

La Z-Team est demandée dans la zone des sociétés civiles pour accueillir et guider les employés en charge du nettoyage des toilettes chimiques.
"Dude" et "Headshot" se portent volontaires pour cette tâche. La chanteuse country tombe sur des fans, ce qui agrémente un peu la mission qui dure près de deux heures !
Malgré leur enthousiasme, elle refuse les selfies devant les toilettes chimiques. Profitant de la notoriété de sa collègue, "Dude" glisse des billets aux employés pour obtenir des boissons alcoolisées lors de leur venue demain.

L'opération de nettoyage est répétée des dizaines de fois dans le camp, révélant également les nombreux graffitis laissés par les différents occupants du camp.
Des réfugiés approchent les Z-Corps pour en apprendre d'avantage sur les coups de feu entendus en fin de matinée.
Un laconique "Tout est sous contrôle" constitue la seule réponse des deux Contrôleurs. Les employés quittent "Dude" et "Headshot" ravis, impatients de revoir la star de country le lendemain !

04:30 PM

"Doc" et "Leader" continuent leur surveillance de la zone de quarantaine.

- William Mills (07%), en baisse.
- Philip Acerda (33%), en progression.
- Jean Stanton (18%), en progression.
- Debra Levins(40%), en baisse.

04:45 PM

"Leader" et "Headshot" vont s'occuper du bureau de recrutement des Z-Corps.
Elles reçoivent une dizaine d'individus - majoritairement des hommes - avec peu de compétences utiles telles quelles.
Les entretiens sont détendus : Sept candidatures sont retenues, nécessitant des tests supplémentaires (QCM standard, QCM "Z", examens physiques poussées) sur place.

06:00 PM

Pendant ce temps, "Doc" a sympathisé avec le militaire sauvé par "Headshot".
Avoir un allié de circonstance, cela pourra servir à la Z-Team (ou à lui).

De retour en zone de quarantaine, les deux Contrôleuses font le point avec leurs compagnons.

- William Mills (00%), en rémission.
- Philip Acerda (35%), en progression.
- Jean Stanton (20%), en progression.
- Debra Levins(30%), en baisse.

Les Z-Corps installent Philip Acerda et Jean Stanton dans le préfabriqué.

06:20 PM

La soirée se passe en patrouilles dans le camp, surveillance de la zone de quarantaine et repas/détente.
Le planning des patrouilles nocturnes est le suivant :

"Headshot" : 10:00PM-12:00PM
"Doc" : 12:00PM-02:00AM
"Leaer" : 02:00AM-04:00AM
"Dude" : 04:00AM-06:00AM

10:00 PM

Rien à signaler pour "Headshot", en dehors de quelques tensions entre réfugiées qu'elle aplanie, avec l'aide du personnel d'OneWorld.

24 août 2012
01:00 AM


"Doc" transfère les sacs NBC dans la zone des incinérateurs pour destruction. L'opération se passe sans problème, le camp s'étant endormi malgré la chaleur qui règne en cette fin d'août. Il termine son quart sans incident particulier.

04:50 AM

Gêné par le bruit d'un camion qui passe au loin, "Dude" ouvre un œil et regarde machinalement l'heure: "Leader" n'est pas venue le réveiller ! Il secoue ses deux compagnons et une fois le trio équipé, fonce vers la zone de quarantaine.

04:58 AM

La zone est plongée dans le silence, alors que l'aube se dessine à l'horizon. Le poste de garde qui surplombe la zone est plongé dans l'obscurité.
"Doc" et "Headshot" prennent le couloir sécurisé jusqu'au sas d'accès du poste. Ils distinguent des silhouettes immobiles, faiblement éclairées par les écrans en veille.
Ecrasant la sonnette, les deux Z-Corps entendent une voix pâteuse leur répondre. Non, les militaires de faction ne dormaient pas. Ils ont éteint les lumières pour observer les mouvements d'éventuels excités dans els environs.
D'ailleurs ils rallument les éclairages, pour prouver leur bonne foi et font signes aux Z-Corps que tout va bien.

De son côté, "Dude", encore mal réveillé,  se dirige rapidement vers le préfabriqué abritant les deux infectés, qui dorment.
Il leur fait un test de dépistage en essayant de ne pas les réveiller.

Philip Acerda affiche 49%.

Image

Jean Stanton est à 25%.

Le Contrôleur se détourne pour appeler la clinique en espérant obtenir une injection qui fera "partir" Philip Acerda sans souffrance.
Quelque peu inquiet, il décide de passer un serre-flex aux infectés. Jean se réveille, inquiète de sa situation. "Dude" la rassure tant bien que mal.
Alors qu'il se retourne vers Philip Acerda, il aperçoit un filet sanguinolent noirâtre couler de sa bouche ! L'homme s'est transformé !

"Dude" a le réflexe de reculer en tirant avec son fusil à pompe !
La tête de l'hostile explose contre la cloison derrière, alors que Jean hurle !

Les lumières s'allument dans la zone de quarantaine, finissant de réveiller ses occupants.
"Headshot" et "Doc" débarquent, arme au poing et constatent la situation. Ils ne sont pas trop de trois Contrôleurs pour attraper Jean, hystérique, qui a compris ce qui l'attendait !
Elle est ceinturée, bâillonnée puis ligotée dans le préfabriqué.

05:00 AM

Une violente détonation fini de se répercuter dans le camp, tirant "Leader" de son sommeil. La Z-Corps reprend connaissance dans la zone des réfugiés, visiblement trainée derrière une rangée de toilettes chimiques.
Du sang séché au niveau de la tempe droite et un violent mal de tête lui confirme qu'elle a été assommée ! " Leader" contacte et rassure ses compagnons, qui vont la rejoindre.
Elle constate que rien n'a disparu dans son matériel. L'a-t-on empêché de voir/déranger quelque chose ?    

05:10 AM

"Headshot" interpelle ses compagnons sur un souvenir qui lui revient par rapport à l'enquête pour retracer le trajet de John Bulter; l'employée d'OneWorld Water Division.
Lors de l'enquête, le groupe a visité un motel où des hostiles tournaient mystérieusement près d'une chambre vide. Celle-ci avait été taguée de citations religieuses étranges.
Le registre du motel indiquait qu'un certain Clarence Luther y avait séjourné. Or, dans un des toilettes chimiques, la même citation a été récemment écrite !

Un protagoniste de cette terrible épidémie serait-il dans le camp ?

Les Z-Corps se perdent en conjectures, alors que le camp se réveille...
 
Dernière modification par Hudson le dim. déc. 23, 2018 6:39 pm, modifié 1 fois.
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Antharius
Prophète
Messages : 972
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Antharius » dim. déc. 23, 2018 6:29 pm

Chouette CR, on sent l'émotion et ça fait du bien de sortir du tir aux zombies ^^

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1933
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » dim. janv. 20, 2019 2:30 pm

Camp 23 -suite et fin
Image"Leader"
Image"Doc"
Image"Head Shot"
Image"Dude"

24 août 2012

05:15 AM

L'état de "Leader" incite ses compagnons à la faire examiner par les praticiens de la clinique OneWorld.
Image

"Doc" reste avec elle durant ses examens pour assurer sa sécurité, tandis que "Head Shot" se rend à l'entrée du camp pour consulter les enregistrements vidéo des caméras d'accès du camp.
"Dude" demande à lire les registres des réfugiés, à la recherche d'un Clarence Luther.

05:30 AM

Les militaires ne constatent aucune entrée ni sortie durant la nuit dans les enregistrements des caméras.
Remplissant une demande, "Dude" aura la réponse par mail une fois les personnes compétentes arrivées à leur poste.

05:40 AM

Alors que "Leader" se repose après quelques examens-avec "Doc" à ses côtés-son OWPad vibre, indiquant qu'elle a reçu un courriel.
Machinalement la jeune femme l'ouvre et un court fichier vidéo se joue:

Image

avant que le message ne s'efface.
L'évènement n'intrigue pas plus que cela les deux contrôleurs...

06:00 AM

La Z-Team échange les maigres pistes suivies lorsqu'elle est contactée par l'accueil : Un convoi de 26 réfugiés sains (qui ont passé une semaine dans le camp) va quitter le camp d'ici 30 minutes pour rejoindre l'aéroport.
L'équipe doit assurer la sécurité face aux habitants qui continuent à faire le blocus. Les précédentes expériences n'ont pas réussi plus que ça aux contrôleurs, mais le travail n'attend pas.

06:20 AM

Le trio se rend devant la sortie de la zone des réfugiés pour s'assurer qu'aucun individu louche/armé/s'appelant Clarence Luther ne va quitter les lieux.
L'un d'eux les informe qu'il a remarqué une odeur étrange près d'une tente. "Doc" va examiner les lieux, laissant ses compagnons faire les derniers contrôles et couvrir le départ des réfugiés.

06:45 AM

L'ouverture du portail est accueillie par des jets de cailloux, de canettes et de bouteilles qui frappent le bus. Des insultes fusent, alors que le groupe d'habitants bloque le passage.
La tentative de "Head Shot" et "Dude" de calmer la population rassemblée devant le portail échoue, obligeant les militaires à lancer des grenades lacrymogènes et à disperser les manifestants qui lancent des projectiles sur le bus qui part vers l'aéroport sous escorte policière et militaire. La tension qui s'est instaurée parmi les manifestants risque de dégénérer à la prochaine altercation...

Alors qu'ils regagnent la zone sécurisée du camp, les deux Z-Corps entendent "Doc" les appeler en urgence : La tente qui a été gazée abritait Derek ! Ce dernier a disparu et les autres occupants sont dans le coma !
Les urgences de la clinique ont été alertées !

06:50 AM

Retrouvant "Doc" devant la tente qu'occupait Derek, le biker leur raconte les évènements : Une forte odeur de gaz anesthésiant imprégnait les environs de la tente. A l'intérieur, Derek et ses affaires ont disparu et des traces de pas montrent que quatre personnes l'ont kidnappé. Les traces de pas se perdent rapidement parmi d'autres plus récentes.

L'équipe n'a pas le temps de souffler : Elle est informée qu'un nouveau bus de réfugiés arrive dans 30-40 minutes. La zone de quarantaine doit être évacuée avant et les infectés restant traités si nécessaire.

"Dude" se rappelle qu'il reste une jeune femme; Jean Stanton...

07:00 AM

La Z-Team se retrouve autour d'un petit-déjeuner, rejointe par "Leader" qui à quitté la clinique.
Elle se fait expliquer la situation en avalant son petit-déjeuner rapidement, avant que l'équipe ne poursuive ses investigations:

"Dude" et "Head Shot" vont enquêter dans la clinique sur les produits anesthésiants.
"Leader" s'occupera de la zone de quarantaine avec "Doc" et de l'arrivée des nouveaux arrivants, mais ce dernier souhaite continuer "l'enquête de voisinage" ensuite.

07:15 AM

Les 2 contrôleurs pénètrent dans le préfabriqué où se trouve la jeune femme infectée. Son état alarmant est confirmé par un test avec l'activimètre: 93%
Elle tente -alors qu'elle est attachée à son lit- d'implorer la pitié des Z-Corps, sentant la fin qui approche, mais sans succès.

"Doc" s'approche (imprudemment?) d'elle pour lui demander si elle veut se confier à un homme de Dieu.

Dans un geste désespérée, Jean tente de se saisir de son poignard !
"Leader", plus rapide, pousse son compagnon (qui n'a rien vu venir) hors de sa portée puis dégaine son Walter P-99 et loge une balle en pleine tête de la femme.
Foudroyée, elle s'effondre à la renverse, raide-morte.

Après avoir nettoyé les lieux et placer la dépouille dans un sac NBC, les Z-Corps laissent le personnel médical contrôler les autres réfugiés.
La petite Debra Levins, qui était arrivée la veille avec un taux de contamination à 51%, est à 00% ! Son cas intrigue le personnel médical et les Z-Corps.

Le petit groupe de réfugiés sains est conduit au sas qui donne sur le camp de réfugiés.
Ils quittent la zone de quarantaine avec une forte émotion, ayant assisté à des évènements terribles et tragiques.
Pendant ce temps, des désinfectants puissants sont aspergés pour tout nettoyer avant que le nouveau groupe n'arrive.
 
07:30 AM

L'enquête de "Dude" et "Head Shot" à la clinique ne donne rien : le gaz se présente sous la forme de grosses bonbonnes, employées uniquement dans les salles opératoires.
Le stock n'a pas baissé et le personnel médical (infirmières, médecins) est le seul habilité à le sortir des pièces sécurisées.

Le duo retourne dans les environs de la tente de Derek, à la recherche d'une grosse bonbonne dissimulée ou d'un cadavre démembré/dissimulé - sans succès.  
Une nouvelle enquête de proximité ne donne rien de plus.

07:40 AM

Avec du retard, le nouveau bus de réfugiés se présente près de la grille d'accès, bloqué et entouré par la foule de manifestants, très remontée, qui a été rejointe par d'autres habitants.
Les militaires ont toutes les peines à faire reculer les Amarilloan présents qui secouent le transport scolaire réquisitionné.

Malgré l'hostilité palpable, "Leader" réussit à monter sur le capot du bus pour s'adresser à la foule déchaînée.  
Elle interpelle les habitants avec un émouvant plaidoyer sur la condition humaine des réfugiés, les horreurs.
Portée par son expérience des évènements douloureux subis par les américains au cours des semaines passées,

Ses mots touchent une majorité de manifestants, qui finissent par se calmer et rentrent chez eux.

08:00 AM

Le bus pénètre dans la cours sécurisée, dans une ambiance plus calme.
Les deux contrôleurs équipés et épaulés derrière par deux militaires en combinaison NBC, se mettent en position devant la porte du bus.

Un sexagénaire, mal en point et toussant est le premier à descendre du véhicule. Son résultat (56%) lui vaut d'être mis sur la droite de l'équipe, malgré ses protestations.
Il est suivi d'un trentenaire branché et déboussolé qui fini du même côté (73%) que le vieil homme. Il est calmé par "Doc" qui veille au grain.

Un enfant de 8 ans descend les marches."Leader" retient son souffle lorsqu'il pose son doigt sur l'activimètre. Elle étouffe son soulagement dans son masque NBC lorsque le compteur affiche 00% !
Accompagné de sa mère (00% aussi), ils sont conduits sur la gauche des Z-Corps.

Un caporal en combinaison NBC intégrale descend à son tour. Retirant son casque sous lequel il est en nage, le militaire tente de passer le barrage que constituent les Contrôleurs.
Malgré sa voix cassante, "Doc" obtient du responsable du convoi qu'il se soumette au test. Marmonnant, il obtempère (00%) et se met en retrait sur la droite des Z-Corps.

Une jeune femme descend, tremblante et effrayée. Après avoir été testée (00%), elle est prise ne charge par "Leader" qui l'éloigne rapidement, sans un mot.

"Doc" prend la suite des opérations, orientant un quadragénaire énervé vers la droite (56%).

Puis un septuagénaire fébrile est testé : 20%. Malgré son masque NBC, "Doc" lui demande doucement de rejoindre le groupe des infectés sur sa droite.
Une altercation sur sa droite surprend le biker : le caporal vient de se faire subtiliser une grenade par "73%" qui la tient dégoupillée !

"Maintenant tout le monde m'écoute ! Vous me laissez sortir où tout le monde crève ici !"

L'alarme résonne aussitôt dans la zone de quarantaine ! Protégé par le bus scolaire, les gardes dans la tour ne peuvent le prendre en joue.

Les menaces de l'homme font fléchir les soldats du camp, qui baissent leurs armes.
Le personnel médical recule, ainsi que les réfugiés sains.

Le quadragénaire infecté se joint spontanément au forcené, s'approchant de "Doc" dans l'espoir de le désarmer.

"Laissez-nous partir, sinon ça va chier!" lance-t-il pour intimider l'ex-criminel.

Pour toute réponse, ce dernier lui fait une clé de bras et se sert de lui comme bouclier humain !

Surpris, "73%" ne voit pas le septuagénaire qui tente de saisir la grenade. Dans un mouvement brusque il le repousse, mais la grenade lui échappe et tombe à ses pieds !

Image

Un mouvement de panique s'empare des occupants de la zone de quarantaine !

"Doc" recule puis se jette au sol, toujours protégé par l'infecté qu'il retient.
"73%" fonce vers une des portes fermées.

N'écoutant que son courage, "Leader" passe en trombe devant "Doc" et s'emparant de la grenade, la projette au-delà du mur est !

L'explosion retenti derrière le mur d'enceinte, alors que "73%" se prend le mur qu'il pensait escalader avec élan!

L'homme se relève, mis en joue par tous les soldats présents. Le caporal du convoi, écarlate invective les autres à l'abattre sommairement !
"Leader" intervient en lançant un puissant "Halte au feu, soldats !" (tiré d'un film sans aucun doute) qui arrête les militaires dans le geste inconsidéré qu'ils s’apprêtaient à commettre.

08:10 AM

Tous les infectés- y compris l'héroïque vieil homme -sont ligotés et alignés contre le mur de la zone des 50% sous la menace des militaires, très remontés.

"Doc" reprend l'examen des réfugiés restants. Par chance, ils sont tous contrôlés négatifs.
"Leader" éloigne la jeune femme, ainsi que la mère et son fils.

Mais brusquement, le militaire du convoi l'interpelle à propos de sa protégé, suggérant qu'elle est infectée.
La jeune femme, livide, articule "Il m'a violé !" et se met à pleurer !

Le soldat rejette l'accusation, accusant la jeune femme de chercher à détourner les suspicions de sa contamination !
Et "Leader" semble être sa complice d'après lui !

Un échange de regards entre la Contrôleuse et le militaire fait dégénérer la situation : "Leader" s'empare de son Winchester 1300 Marine et fait feu avant que le militaire ne braque son Colt M4 sur elle !
Touché en pleine poitrine, le soldat est projeté en arrière dans un brouillard carmin !

"Leader" jette aussitôt son arme, mettant les mains en l'air.
"Doc", mains en l'air, fonce s'interposer entre sa collègue et les militaires.

Ceux-ci braquent leurs armes vers les Z-Corps, les sommant de se mettre à genoux.

Dans le camp des réfugiés, l'alarme, suivie de l'explosion et du coup de feu ont figé les occupants dans leurs actions.
"Head Shot" et "Dude" abandonnent leur enquête (aucune Clarence Luther n'a séjourné dans le camp, personne n'a vu Derek depuis hier soir et aucun corps n'a été dissimulé dans les environs de la tente du disparu) et foncent vers la zone de quarantaine.

Le personnel médical présent secoure le militaire, mortellement blessé.

08:40 AM

Le soldat est stabilisé pour être transféré rapidement en chirurgie à la clinique OneWorld.
Les deux Z-Corps arrivant se font expliquer la situation par leurs compagnons, toujours surveillés par les soldats.

Le docteur Baker pénètre dans la zone de quarantaine, alors que l'officier en charge des forces du camp; le sergent Lance essaye d'éclaircir la situation.
Le témoignage accablant de la jeune femme, étayé par des témoignages des autres réfugiés, dressent le portrait d'un militaire violent et sadique.

Les actes du soldat tombent justement dans le domaine des prérogatives défini par le sénat américain.
La chef de la Z-Team a en outre agit en état de légitime défense, dans le cadre de sa mission.

Après d'âpres discussions, "Leader" et "Doc" sont libérés et se rendent dans la clinique pour rédiger des rapports relatant les évènements survenus.

Mais les infectés doivent être traités rapidement, leur taux de contamination montant pour chacun.
Émue par l'acte du vieil homme, "Head Shot" milite pour qu'il est le droit à un départ en douceur.
Le directeur du camp intercède en sa faveur, pour la dernière fois.  

10:00 AM

"Dude" et "Head Shot" s'occupent finalement des infectés.

Administrant une seringue pleine de morphine après une dernière vérification au sexagénaire (75%), ce dernier le remercie du regard avant de s'effondrer dans ses bras, terrassé par le cocktail chimique.
Une fois son pouls nul, "Dude" lui transperce la tempe avec son couteau, déposant doucement son corps sans vie sur le sol.

Sur les trois autres infectés, deux sentent leur dernière heure venue (le vieillard n'est qu'à 26% pour l'instant).
Avant qu'ils ne puissent esquisser le moindre geste inconsidéré, "Dude" les abats d'une balle de son FN Tactical Police en pleine tête chacun.

Lui et "Head Shot"  essayent d'être chaleureux et positif pour le septuagénaire, sans trop y croire.

Une fois les cadavres infectés transportés jusqu'aux incinérateurs, les nouveaux venus sont installés dans le préfabriqué.

10:20 AM

Se retrouvant en zone verte, les membres de la Z-Team échangent leurs impressions sur la disparition de Derek.
L'implication de la clinique est claire pour eux, même si les indices manquent. Leurs souvenirs
"Dude" ne peut se retirer de la tête la sensation d'avoir été épié dans le camp de réfugiés...mais peut-être s'agit-il de la fatigue accumulée.

10:30 AM

Les Z-Corps sont de nouveau sollicités pour :
- transporter les déchets biologiques de la clinique aux incinérateurs ("Doc" et "Leader").
- accompagner du personnel recharger les distributeurs de nourriture du camp ("Dude" et "Head Shot").

10:45 AM
 
Les deux missions anodines se révèlent très intéressantes:

Une trappe dissimulée derrière les incinérateurs, donne sur un réseau d'égouts qui a été emprunté il y a peu de temps par quatre hommes. Le camp a été dressé sur un projet de lotissements qui a été abandonné au début de l'épidémie. Le groupe est partit au Nord-Nord-est, transportant quelqu'un.

Un individu "instable" qui espionnait les Z-Corps dans le camp a été capturé (tasé serait le terme plus approprié).
Dans sa tente - véritable capharnaüm - des cahiers d'écriture fiévreux mentionnent des enlèvements par des "démons en noir" certaines nuits au cour des deux dernières semaines.
Le dernier message indique qu'un "démon bleu" a été assommé, alors que l'individu (prénommé Jonas) n'a pu empêcher l'enlèvement de Derek.
Une barre de métal, recouverte de sang séché et d'une mèche de cheveux appartenant à "Leader", confirmant l’agression, est découverte également. Son état nécessite une hospitalisation psychiatrique.  

11:00 AM  

Le shérif Espinoza d'Amarillo demande à rencontrer les Z-Corps à l'accueil.
"Leader" s'occupe du policier, laissant les autres réfléchir aux découvertes faites.
Elle recontacte rapidement ses collègues: un charnier de quatre corps portant des morsures et griffures a été découvert ce matin sur les berges du Camp Don Harrington, au sud de la ville !

La ZT-01, après s'être équipée, monte avec le shérif en direction du charnier.

11:20 AM  

Le village de vacances est désert - comme le confirme une fouille de "Doc" - depuis le début de l'épidémie, les propriétaires ayant fuit.
Les quatre corps sont près d'un petit cours d'eau qui serpente au sud de la propriété. Arrosés d'essence, leur combustion a raté, calcinant en partie les cadavres.
Deux sont des hostiles, deux des humains griffés et mordus (00% et 66%). Les hostiles ont eu le crane perforé/défoncé, les hommes on reçu une balle dans la tête. Un bracelet avec code-barres (identique à ceux employés par le camp) et découvert sur l'un des humains.

"Dude" et "Leader" s'occupent de transférer les dépouilles jusqu'aux incinérateurs du camp et de nettoyer les lieux, tandis que leurs compagnons tentent de remonter la piste du bracelet, sans succès : Celui-ci ne correspond à personne dans les bases de données et n'a jamais été attribué.  

Les suspicions sur des expériences secrètes au sein du camp se renforcent dans l'esprit des Z-Corps.
Après tout, cela c'est déjà produit dans la clinique de Wichita...

12:30 PM

La Z-Team profite d'une pause méritée, ponctuée de patrouilles dans le camp et de l'inspection des occupants de la zone de quarantaine.
La situation est détendue pour ce petit groupe. Le sexagénaire voit son taux de contamination continuer à monter (31%).

"Leader" passe voir la jeune femme prise en charge par la clinique.
Le soutien du personnel aide la victime du militaire dans sa terrible épreuve.

Le forcené qui s'en est pris à "Leader" et "Head Shot" a été identifié : il s'appelle Jonas Banston. Arrivé il y a deux semaines, son état mental et l'absence de famille le bloque pour l'instant dans le camp.
Une demande de précision est adressée à la Z-Team du siège central concernant le cas Debra Levins; la petite fille étant passée de 50% à 00%. La paperasse prend une bonne partie de l'heure qui suit.

02:00 PM

"Dude" se porte volontaire pour accompagner les employés en charge des toilettes chimiques (et récupérer l'alcool qui leur a commandé).
Il revient passablement joyeux au bout d'une heure de sa "tournée". "Doc" parvient à obtenir une canette de son camarade.

03:00 PM

Le groupe décide de profiter de l'après-midi pour explorer la piste des tunnels.
"Leader" se sentant un peu faible, elle retourne à la clinique pour quelques examens. A l'insu des règles de sécurité, la Z-Corps garde ses armes sur elle et reste en contact radio avec son équipe.

Ses compagnons s'équipent et s'enfoncent dans les tunnels souterrains, sur la piste des ravisseurs supposés de Derek.

Image

03:30 PM

Les traces s'arrêtent au pied d'une plaque qui débouche près d'une conserverie fermée et visiblement à l'abandon.

Image

Restant en contact avec "Leader", le groupe explore les environs immédiats du bâtiment, à la recherche d'une entrée moins exposée.

"Doc" jette son dévolu sur l'un des quais de chargement, que ses outils et son art crochètent facilement et silencieusement.

La pièce de stockage abrite un incinérateur industriel - en panne - ainsi qu'une grande cuve de fuel et deux groupes électrogènes alimentant les lieux.
Une porte sur la droite dégage une odeur de charogne, ainsi que des grognements d'hostiles.
 
Le trio accède à un autre espace mitoyen, reconditionné en parking clients. Deux SUV y sont garés sans surveillance ( "Doc" récupère les clefs placées sur un panneau).

Deux portes laissent passer une musique country qui semble provenir de plus loin.

04:00 PM

Après réflexion, les trois Contrôleurs décident de couper les groupes électrogènes pour pousser le maximum d'occupants à venir les redémarrer.
Ils les neutraliseront avec leur taser et pourront ainsi explorer les lieux plus facilement.

Leur plan fonctionne parfaitement : "Doc" taze un premier individu (Bobby) et attire un autre (Jack) avec une imitation "Redneck" plus vraie que nature, que "Dude" neutralise également.
Les deux hommes sont désarmés, ligotés et bâillonnés.
Remettant les groupes électrogènes en fonction, le trio passe par les deux portes mitoyennes du parking ("Doc" et "Dude" en haut, "Head Shot" par celle du bas).

La musique country se remet à brailler, couvrant l'infiltration des Z-Corps.

04:10 PM
 
"Head Shot"  tombe sur un homme qui sort de toilettes ! Son taser le renvoi violemment sur la cuvette du WC d'où il sortait, inconscient, la porte se refermant derrière lui.
De leur côté, ses compagnons braquent un homme armé sortant d'une salle de repos. Ils le désarment, bâillonnent et ligotent, avant de le mettre avec les deux autres près de l'incinérateur.

"Head Shot" tase par acquis de conscience le sien.

04:20 PM

L'infiltration reprend sur le même schéma et du même côté, mettant à jour des cellules derrière des battants, alignés le long d'un couloir, où sont retenus trois prisonniers :

- Derek, qui raconte brièvement son enlèvement par quatre hommes déguisés en Z-Corps avec les anciennes tenues noires (elles sont bleues foncées depuis quelques jours seulement),
- Barry, individu craintif, agrippant un crucifix et refusant de répondre aux questions des Z-Corps,
- Un gars baraqué se faisant appelé "Bouncer". Il a été enlevé il y a deux semaines et doit se battre depuis.

Le combattant explique que l'autre salle contient plus d'une dizaine d'infectés et que les combats se déroulent devant un parterre de notables deux fois par semaine.
Les gardes sont cinq et le double lors des soirées de combat. Leur chef est un certain Lonnie, un individu violent et cupide. Des adjoints du shérif et au moins un militaire du camp travaille pour lui !

L'équipe fait le point avec "Leader".

DANS LE MÊME TEMPS AU CAMP 23

Se sentant mieux, la chef d'équipe vient de sortir de la clinique, tout en suivant les communications de son équipe.
Un fait étrange attire son attention : 3 corbeaux viennent se poser derrière une rangée de tentes à l'écart !
Prudemment, la jeune femme s'approche de leur position après s'être équipée de son masque.

===========================================

Alors que l'échange radio a lieu, "Dude" croise le regard de Barry. Quelque chose de malsain brille dans son regard fiévreux.
Se sentant découvert, l'homme retire la base de son crucifix  et asperge les Z-Corps  et "Bouncer" avec du sang qu'il contenait !

DANS LE MÊME TEMPS AU CAMP 23

"Leader" découvre une scène surréaliste : un homme est agenouillé devant les trois corbeaux, en tenant avec ferveur un grand crucifix pendu à son coup, tout en récitant des psaumes de la Bible sur l'Apocalypse !
Encore plus effrayant, les corbeaux ont des yeux semblables à ceux des hostiles ! L'homme s'adresse à eux !

Image

"Oui Seigneur, ce soir, les infidèles Te rejoindrons pour grossir Tes rangs !"

===========================================

"Doc" parvient à ceinturer Barry dans le couloir avant qu'il ne commette un autre geste de folie.

Intégralement protégés par leur combinaison, les Contrôleurs observent stupéfaits le torse de "Bouncer" se nécroser instantanément, alors que l'homme hurle comme un damné!
Un frisson d'effroi parcourt l'esprit des Z-Corps à cette terrible vision !

Se reprenant, "Dude" pousse "Head Shot" de son fusil à pompe et le braque vers le combattant qui mute et lui explose la tête d'une balle !
La détonation assourdit les occupants du couloir, mais le cadavre décapité de "Bouncer" s'écroule au sol.

"Lâchez-moi, Hérétiques! Seigneur Mort, libère-moi!" hurle Barry, sans parvenir à se libérer de l'étreinte de "Doc".
"Head Shot" déploie sa matraque télescopique et assomme Barry qui s’effondre dans les bras du biker.

Alerté par les cris et la détonation, un homme armé d'un Glock 17  débarque de la salle de spectacle !
Tel un cow-boy, "Doc" saisi son Walter P-99 et tire sur le nouveau venu ! Touché en pleine poitrine, l'homme s'écroule par terre.
Des hurlements de femme se fond entendre dans la salle de spectacles.

DANS LE MÊME TEMPS AU CAMP 23

"Leader" dégaine son Walter P-99 et lui somme de mettre les mains sur la tête ! Effrayé, l'homme sursaute, tandis que deux des oiseaux s’enfuis ! Le troisième, à la stupeur de la jeune femme, fonce sur elle et l'attaque !
Elle a le temps de tirer et blesser l'homme au genou gauche. Il s'écroule en hurlant de douleur !

Un combat irréel éclate entre les deux adversaires. "Leader" résiste aux attaques puissantes du monstre, mais au pris de son masque NBC, tailladé par l'animal.
Elle lui rend la pareil avec deux balles qui se logent dans son corps, sans parvenir toute fois à le détruire.

===========================================

Après avoir ligoté et bâillonné Barry, les Z-Corps mettent la base du crucifix - contenant encore un peu du sang contaminé - dans un sachet plastique pour analyses ultérieures.

Pénétrant dans la "salle de spectacle", les Z-Corps aperçoivent une jeune femme derrière un bar s'enfuir en les voyants, par une sortie de secours, ce qui déclenche une alarme !
"Dude" tire un coup de semonce en l'air, qui n'a que pour effet de la faire déguerpir plus vite encore !

Gardant la tête froide, l'équipe décide de finir de fouiller le rez-de-chaussée avant de partir, "Head Shot" faisant une vidéo des lieux.

DANS LE MÊME TEMPS AU CAMP 23

A la faveur d'une esquive, "Leader" aperçoit l'homme sortir une fiole de son crucifix ! Il tente de ramper vers des réfugiés qui se rapprochent, attirés par les coups de feu.
Sans hésiter, elle lui loge une balle en pleine tête qui le tue net! Le corbeau infecté semble articuler un "NON !"avant de s'enfuir dans les airs.
Ébranlée, La Z-Corps vide son chargeur sur la forme qui s'éloigne rapidement, sans succès.

L'alarme du camp sonne, suivi au bout de quelques instants par l'arrivée des militaires armés.
La Z-Corps explique la situation, épuisée mais ayant besoin de quelques points de sutures.

05:00 PM

"Doc" fait monter Derek dans un SUV et place Barry dans le coffre, puis va attendre ses coéquipiers dans la cour, moteur au ralenti et pistolet sur les genoux.

"Dude" et "Head Shot" vont s'occuper des hostiles dans l'autre salle : Quinze hostiles sont enfermés dans trois grandes cellules.
Le traitement se passe bien jusqu'à ce que le duo tombe sur un hostile qui vomit un long jet de bile acide vers eux ! De justesse ils évitent les sucs gastriques ultra corrosifs avant d'occire ce nouveau type de monstre.
Un autre hostile s'avère être un "brainless" qui est difficilement éliminé à coup de seringues Crématoria. Les autres cadavres sont regroupés et détruits avec les grenades Crematoria du duo.

De fausses combinaisons de Z-Corps sont découvertes, ainsi que des mentions à un hacker; le "Grey Ghost", qui nettoient les bases de données et peut débloquer les sas de l'incinérateur et du camp.

Le portable d'un des hommes de main sonne. L'écran affichant un énigmatique "Boss".
L'homme au bout du fil veut savoir pourquoi l'alarme s'est déclenchée et pourquoi Bobby ne répond pas sur son téléphone.

"Dude" simule le fait d'être soûl pour répondre, provoquant la colère du "Boss".
Ce dernier s'emporte, intimant l'ordre à personne de ne bouger, le temps qu'il arrive.

05:30 PM

S'étant garés à quelques distances de la conserverie à l'abri d'une haie délimitant un champ proche, les Z-Corps voient arriver un convoi de 3 SUV et une voiture de police d'Amarillo.
Ils renoncent à l'idée de se frotter au groupe de criminels.
Filmant la scène avec leur OWPad, les Contrôleurs repartent ensuite, transmettant au shérif les vidéos tournées dans l'usine.
Ce dernier envoie toutes ses unités pour arrêter les criminels et démanteler le réseau de combats illégaux.

06:00 PM

De retour au camp 23, les Z-Corps font des rapports détaillés vers leur hiérarchie sur les faits survenus.

La première conséquence est la mise en vigilance des camps de réfugiés, pour prévenir d'autres tentatives de contamination sous l'effet d'une souche extrêmement virulente du virus.

06:30 PM

Les médias locaux reprennent l'information sur une descente de police dans une ancienne usine abritant un trafic d'hostiles et de réfugiés.
Une fusillade entre les hommes du shérif Espinoza et le gang de Lonnie Stanton a fait trois morts et deux blessés graves, dont un adjoint du shérif.

Entre temps, la Z-Team a du "gérer" le septuagénaire infecté dont le taux a dépassé le seuil limite (56%) durant la journée.
Emplis d'humanité, "Dude" lui propose une rasade de vodka, tandis que "Doc" - on ne sait trop comment - sort un paquet de cigarettes et en propose une à l'homme.
Après avoir échangé avec l'équipe sur une vie bien vécue, l'homme est éliminé en évitant de le faire souffrir...

07:00 PM

De nouveaux ordres arrivent du Centre Stratégique des Opérations.

L'équipe va être remplacée d'ici deux heures par la ZT-25, pour ramener à Topeka :
- Debra et son père, sous la surveillance du docteur Philip Leng et de l'infirmière Sonia Bares.
- Barry, menotté sous la responsabilité de Terence Spencer, un adjoint du shérif, pour être déféré au FBI.
- Les crucifix des deux terroristes biologiques pour analyse par le CDC et OW.

La ZT-01 "Strike Team" en profite pour souffler un peu : ces 40 heures ont été éprouvantes pour tout le monde.

08:00 PM

Alors que la ZT-25 - composée de recrues quasi-inexpérimentées - descend d'un UH-60, la ZT-01 embarque dedans, quittant avec inquiétude le Texas : Outre les nouvelles menaces découvertes, le contexte actuel favorise encore l'enrichissement de certains sur le malheur des autres.

Le sergent Lance, muté, profite de ce "taxi" pour rejoindre sa nouvelle affectation, dans le nord de l'Oklahoma. Le virus est en train de s'y étendre, parait-il.

Dans la chaleur étouffante de cette fin de mois d'août, l'hélicoptère redécolle en direction de Topeka, alors que le crépuscule tombe sur le Texas.

Image


 
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Antharius
Prophète
Messages : 972
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Antharius » dim. janv. 20, 2019 6:40 pm

Yes!

Et quelle suite ^^

Répondre