[CR] Campagne Z-Corps

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1930
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » lun. nov. 14, 2016 9:04 am

Dox a écrit : Merci pour ta réponse Hudson ! Je suis intéressé par tes scénarios. J'ai téléchargé tous ceux de la scénariothèque. Si tu as la gentillesse de partager "Chasseur de têtes", je me jetterai dessus ! :yes:
A table !!! :mrgreen:

chasseurs de têtes

retour aux sources
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Dox
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3543
Inscription : dim. oct. 26, 2014 10:42 am
Localisation : Dijon

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Dox » lun. nov. 14, 2016 1:25 pm

Hudson a écrit :
Dox a écrit : Merci pour ta réponse Hudson ! Je suis intéressé par tes scénarios. J'ai téléchargé tous ceux de la scénariothèque. Si tu as la gentillesse de partager "Chasseur de têtes", je me jetterai dessus ! :yes:
A table !!! :mrgreen:

chasseurs de têtes

retour aux sources
Génial ! Un grand merci Hudson. Je les téléchargerai ce soir.
Le JDR : le poids des mots, le choc des dés ! :bierre:

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1930
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » lun. févr. 20, 2017 3:30 pm

16° partie - Welcome to Washington DC

ImageJames Crompton
Image Gretchen Wilson
ImageZe Dude
ImageJohnny

19 août 2012
05:00 AM

Les équipes revenues du terrain ont quitté la base militaire de Garden City durant la nuit, à destination de Savannah. Sur les 6 équipes déployées au Kansas, deux sont portées disparues. On dénombre 4 morts et 3 infectés dans un état critique parmi celles qui sont revenues. Dans cette ambiance lourde, la plupart des passagers parviennent difficilement à dormir.

07:00 AM

Lorsque le L-100 se pose sur l’aérodrome proche de Savannah, celui-ci grouille d’une activité frénétique. De nombreux avions-cargos affrétés par OneWorld déchargent de mystérieuses caisses pris en charge par des porte-palettes jusqu’à des semi-remorques avec le logo « OW ». Les services de sécurité de la compagnie assurent la tranquillité des opérations.

Plusieurs SUV prennent en charge le personnel débarqué de l’avion et les conduisent jusqu’au siège de la compagnie.

Les personnages sont accueillis dans le parking souterrain par Nathan Hewes.
Quelle n’est pas leur surprise de voir des dizaines d’employés-de tous les services-les applaudir lorsqu’ils sortent des ascenseurs. Une gigantesque banderole annonce fièrement « MERCI A NOS HEROS ORDINAIRES » dans le hall d’accueil de l’immeuble. Les équipes de communication ne manquent rien de la séquence. Le responsable de la communication se lance dans un discours émouvant sur l’engagement et l’esprit de sacrifice qui anime ces héros ordinaires. Lorsqu’il s’approche de lui pour une accolade à destination des caméras, Johnny le repousse discrètement mais sèchement. Le biker semble détester naturellement le sympathique communicant.

Image

Suite à cette séance médiatique, le personnel retourne à ses occupations, tandis que les volontaires du Kansas vont être débriefés durant la matinée par John Harvey Donaldson. Ils peuvent profiter des services de la tour OneWorld pour se reposer ou se détendre, tout en préparant un rapport relatif à leur séjour via leur OWPad. Les équipes se séparent pour décompresser chacune à leur façon. Les personnages s’installent dans l’un des espaces petit-déjeuner au 17°étage où ils se restaurent.

09:00 AM

Johnny échange avec d’autres équipes avant qu’elles soient briefées pour savoir ce qu’elles ont fait au Kansas. La plupart ont effectué des actes humanitaires tout en testant certains équipements comme le biker et son équipe. Le ressentit général est que les gens sombrent dans la folie sur place.
Les autres équipes sont reçues avant celle des personnages, faisant d’eux le sujet d’intérêt de nombreux employés qui les reconnaissent sur les écrans de communication interne.

Vient enfin le tour des survivants du bowling, qui sont convoqués au 17°étage. John Harvey Donaldson est un géant de 2 mètres, affichant plusieurs photos avec Bryan Clark et alignant des trophées prestigieux de football américain.

Ayant déjà lu les rapports de l’équipe, l’homme s’enquiert de leur état (physique et mental), puis aborde un sujet sensible : la disparition de la carte mémoire de l’OWPad du Dude qui contenait les fichiers originaux de l’exploration du bunker et du bombardement de l’USAF. La suspicion d’un vol au sein de la base militaire laisse planer des doutes sur l’intégrité des militaires ou d’une autre force à l’œuvre…

Sollicitant le retour d’expertise des personnages, ces derniers préconisent l’emploi de véhicules blindés ou aériens. James propose un système permettant de détourner l’attention des hostiles, basé sur des feux d’artifices. Suite à cet échange fructueux, l’équipe est libérée le reste de la journée. Un remue-ménage aux 10°et 11°étages monopolise les ascenseurs : Des systèmes de communication et des serveurs y sont installés…

01:00 PM

L’équipe retourne dans le motel réservé par la compagnie pour se changer. Johnny propose de déjeuner dans un petit bar pour s’éloigner de l’ ambiance de la compagnie. Les personnages peuvent y voir les chaînes d’informations qui sont interdites au travail pour préserver le moral du personnel. Les dernières nouvelles font mention d’une situation préoccupante dans les états limitrophes du Kansas (Colorado, Oklahoma, Nebraska et Missouri). C’est l’occasion pour le Dude de renouer avec sa boisson favorite : Le White Russian.

Image

Profitant de ce moment de détente, les survivants du bowling se remémorent les évènements qui les ont conduits jusqu’ici. Bientôt, une tournée pour leurs compagnons décédés est faite ; Jenny, Kevin et Arnold. L’ambiance devient triste, mais un SMS de Blue, qui vient d’arriver avec le personnel d’OneWorld à la base de Garden City, redonne le moral au groupe, qui boit à sa santé.
Après avoir travaillé sur une nouvelle chanson sur un coin de serviette en papier, Gretchen se joint à ses camarades qui se sont lancés dans un concours de fléchettes et y démontre des talents insoupçonnés.

Après avoir demandé au barman de zapper sur des chaînes moins anxiogènes-au grand damne de quelques clients-le groupe tombe sur l’interview d’un candidat aux élections présidentielles : Donald Trump. L’homme d’affaires propose de bâtir un mur autour du Kansas pour contenir le problème, puis se lance dans des élucubrations qui consternent les survivants du Kansas. Poursuivant leur moment de détente, les personnages font honneur aux différents jeux de l'établissement. Quelque peu imbibé, le Dude déchire le tapis du billard.

06:00 PM

Le smartphone des employés d’OneWorld sonne en cette fin d’après-midi : Ils reçoivent une convocation de Nathan Hewes. Finissant leur verre, ils partent sans attendre vers le siège de la compagnie.

07:30 PM

L’équipe arrive au bureau de Hewes, qui les accueillent, alors qu’il est en communication vidéo avec Bryan Clark, depuis une suite dans un hôtel luxueux. Le responsable de la communication les informe qu’un comité sénatorial les attend à Washington pour être entendu sur leur vidéo dans le cadre d’une enquête sur les bombardements militaires illégaux.

L’idée d’être soumis à un feu continu de questions de la part de sénateurs en colère met mal à l’aise Gretchen et Johnny. Nathan tente de les rassurer en précisant que des avocats spécialisés les brieferont sur le déroulement de la séance et seront avec eux.

De son côté, le Dude constate que la vidéo réalisée sur l’exploration de la mystérieuse base n’a encore été révélée publiquement. Bien qu’il s’en étonne, il ne mentionne pas le fait, tout comme ses compagnons.

Le PDG d’OneWorld explique que le pays est à l’aube de choix décisifs. Grâce aux survivants du Bowling et à leur témoignage, la situation va changer pour le peuple et le pays. La sécurité des témoins sera assurée par la filiale spécialisée du groupe : Blue Eagle. Le séjour à Washington devrait durer au maximum 48 heures. Le groupe accepte la demande et part se préparer.

11:00 PM

Le groupe rejoint l’aérodrome pour y prendre un avion de la compagnie à destination de la capitale fédérale. L’intense activité logistique sur l’aérodrome n’a pas faiblit depuis le matin…

20 août 2012
04:00 AM

L’arrivée au-dessus de Washington révèle un ciel vide de vols commerciaux, seuls des chasseurs F16 évoluent pour encadrer l’appareil d’OneWorld. L’atterrissage se fait à Washington Dules, où les vols civils sont restreints. Le groupe est pris en charge lors de son débarquement par une équipe militaire suspicieuse qui effectue un test de dépistage du virus. Une fois contrôlé négativement, un agent de sécurité de Blue Eagle-Denis Walton-réceptionne les employés et les conduits à l’hôtel où se trouve Bryan Clark.

La capitale fédérale à des airs de ville en état de siège : Patrouilles militaires dans les rues, forces de sécurité déployées, snipers sur les toits : Tout laisse à penser à l’émergence prochaine de l’épidémie…

05:00 AM

Des manifestants pro et anti OneWorld assiègent les abords de l’hôtel Kimpton Hotel Monaco Washington, sous une surveillance renforcée de la police et sous l’œil des médias. L’arrivée du SUV des personnages contribue à réveiller les deux parties malgré l’heure matinale. S’engouffrant dans le parking souterrain sous les hués et les acclamations, le véhicule blindé débarque l’équipe. Elle gagne le dernier étage pour y prendre ses quartiers. Chaque membre découvre un petit-déjeuner ainsi que plusieurs tenues pour pouvoir se présenter devant la commission sénatoriale.

Le Dude en profite pour faire une razzia sur son minibar afin de se remettre du décalage horaire.

Alors qu’ils déjeunent, un appel de la réception les informe qu’ils sont attendus dans la suite 515 occupée par Bryan Clark d’ici une vingtaine de minutes. Le trajet jusqu’au PDG d’OneWorld se compose de plusieurs points de contrôle. Le quinquagénaire accueille amicalement l’équipe en finissant de déjeuner. Il félicite l’équipe pour tout ce qu’elle fait pour aider le peuple américain.

06:00 AM

Le quinquagénaire les informe du déroulement de la réunion avec le comité sénatorial. Aux questions posées sur la vidéo et la visite de la base secrète, leur employeur leur fait part de son désir de la soumettre directement au président Obama et de maintenir le secret dessus, sauf question expressément posée dessus.

L’équipe résume devant son employeur leur enquête menée à Alma, dans la mystérieuses base et en suivant le parcourt de James Butler : Les faits étranges sont la découverte de la petite fille transformée dans un motel, occupé par un dénommé Clarence Luther. La conversation continue, mais le Dude n’a pu s’empêcher de remarquer une réaction dissimulée, mais involontaire de Bryan Clark à la citation du nom de l’inconnu ! Quelques tentatives discrètes du fan de bowling ne permettent pas de découvrir leur employeur.

Bryan Clark leur demande de ne divulguer aucune des informations non-communiquées pour l’instant, pour ne pas permettre aux gens qui œuvrent de pouvoir dissimuler d’indices. La subtilité de la chose les choque pour la plupart, mais ils acceptent la demande.

Lorsqu’ils sortent de la suite de Bryan Clark, ils croisent un afro-américain qui n’est autre qu’Eric Holden, le secrétaire d‘état de la Justice. Ce dernier pénètre dans la suite du PDG d’OneWorld.

09:00 AM

Une rencontre avec les avocats de la compagnie a lieu durant le reste de la matinée, préparant autant que possible le groupe pour la réunion du comité sénatoriale, prévue pour l’après-midi même. Johnny s’absente quelques minutes, étant convoqué par Bryan Clark lui-même.

12:30 PM

Ayant fini la réunion de préparation, le groupe-sans James-se retrouve dans la chambre du Dude. Après avoir mis la musique, le Dude leur révèle le comportement étrange de Bryan Clark à l’évocation du nom de Clarence Luther. La suspicion sur OneWorld s’installe parmi le trio...

Johnny réfléchi aux personnes qui pourraient les aider dans leur enquête officieuse. La liste est relativement courte :

- Jace Baruk, l’agent du FBI sauvé au Kansas,
- Le colonel Rohnson, détaché aux opérations spéciales,
- Syzia Bogart, une US Marshal croisée dans le vol quittant Wichita.

Le Dude tente une recherche sur son Smartphone concernant Clarence Luther, mais celui-ci se met à fonctionner bizarrement. Un redémarrage a raison du bug…

01:00 PM

Le groupe se sépare pour se reposer avant la séance sénatoriale.

Johnny et Gretchen se rendent au bar. Le biker interroge le barman pour obtenir des adresses « sympathiques » en ville. Le regard réprobateur de l’employé le dissuade de poursuivre la conversation et Johnny fini par siroter une bière avec Denis Waldon, l’agent de sécurité.

De son côté, la chanteuse est abordée par une jeune femme qui se révèle être une journaliste de presse écrite ! Malgré les nombreuses questions pertinentes, Gretchen tient le coup jusqu’à ce que la sécurité de l’hôtel prie l’intruse de sortir.

02:00 PM

Le départ de l’hôtel se fait sous escorte policière. Le trajet jusqu’au Capitole révèle une ambiance morose et inquiète dans les rues de la ville.

Les accès au Capitole sont protégés par les forces de police et armées. Le cœur politique du pays continue à battre, en dépit des graves évènements. Le général Dunwoody, récemment limogé, est également présent pour à une convocation de la commission sénatoriale. Le militaire lance des regards lourds aux employés d’OneWorld.

Puis la séance débute, sous les caméras des télévisions présentes. Le chef de la commission ; James tanner, du Kansas, fait un discours qui annonce la couleur : La vérité va éclater aujourd’hui, coûte que coûte !

Il s’en suit un affrontement titanesque entre le sénateur et l’ex-chef de l’état-major qui électrise l’atmosphère. Le militaire, vétéran du VietNam, de la Grenade et des deux guerres du Golfe ne lâche et ne reconnait rien, au grand damne des politiciens, habitués à faire craquer ceux qui leur tombe sous la main.

03:45 PM

Vient le tour des employés d’OneWorld. Johnny confirme avoir obtenu le matin même une amnistie du département de la justice pour ses crimes passés ! Des interrogations se portent sur les conditions de son obtention. Le biker se défend adroitement, renvoyant le volet juridique au département de la justice.

C’est au tour de James d’être sous le feu des questions. Notamment pourquoi un convoi humanitaire se retrouve éloigné de plus de 100 km de son itinéraire ? Quel est ce bunker qui est détruit par le raid aérien (la vidéo produite ne montre aucun bunker) ? Voulant venir au secours de son camarade et ignorant les conseils de leurs avocats, le Dude révèle involontairement qu’une base a été complètement détruite par le bombardement !

Prenant tout le monde de court, une alarme incendie se déclenche, obligeant à l’interruption de la séance et à l’évacuation totale dans le bâtiment !

Le retour vers les SUV est houleux, les avocats s’énervant contre les révélations du Dude ! Bryan Clark appelle le groupe pour les débriefer suite à leur témoignage maladroit. L’homme leur rappelle que la vérité peut-être « malmenée » si l’intérêt du peuple est en jeu. Le Dude se défend « en ayant tenu la Bible ». Le groupe s’inquiète cependant de l’étendue des informations qui ont fuité. L’existence d’une taupe, en plus du vol de la carte SSD, semble confirmée. Par la force des choses, Denis Waldon se retrouve dans la confidence des évènements.

04:30 PM

De retour à l‘hôtel, le convoi est pris à partie par les manifestants anti OneWorld, galvanisés par la séance de la commission sénatoriale. Le groupe-sans Denis-se réunit dans la chambre du Dude. Ce dernier prend le smartphone de ses collègues et les met dans une pièce avec de la musique. Il révèle ensuite à ses compagnons qu’il pense qu’ils sont sur écoute via leur téléphone cellulaire !

Sur ces interrogations, on tape à la porte de la chambre : Un expert d’EyeMetrics, la filiale de sécurité informatique et électronique, passe vérifier les chambres. Il en profite ensuite pour leur faire un cours de sécurité élémentaire. Le Dude en profite pour lui faire remonter ses problèmes récents avec son portable.

Gretchen constate que l’homme pâlit en examinant le téléphone du Dude. Il part précipitamment pour en « chercher un autre ». Les chambres sont ensuite examinées par du personnel d’EyeMetrics. Des mesures supplémentaires de sécurité sont prises « justes » par précaution.

Une fois seul, le Dude découvre son minibar rempli de boissons non-alcoolisées. La journée s’annonce difficile pour certains…

Profitant de la fin de journée, le groupe se voit informé qu’une soirée de charité aura lieu le soir même à la clinique OneWorld de Washington. Une partie du personnel évacué de Wichita y travaille !

Les avocats ont été informés qu’une nouvelle séance aura lieu au Capitole demain matin.

08:00 PM

Habillés pour la réception, les quatre employés rejoignent les convives de cette soirée qui tranchent avec l’ambiance qui règne actuellement dans le pays. Encore une fois, les forces de sécurité, privées et publiques assurent la sécurité aux abords de la clinique. Des manifestants sont également tenus à distance.

Image

Un parterre de vedettes (Beyoncé, Jay Z, Lady Gaga) et d’intellectuels tagués démocrate compose les invités de la soirée. Un quatuor musical agrémente l’ambiance de musique classique. Un peu perdu, le groupe fini par retrouver une partie du personnel de la clinique de Wichita. Le plaisir de se revoir des têtes connues réchauffe un peu les survivants du Kansas.

Bryan Clark remercie l’assistance pour participer à cette soirée importante pour le peuple et ses droits, puis il demande une minute de silence à la mémoire de toutes les victimes de cette terrible crise. Le moment est émouvant et solennel. Puis le PDG d’OneWorld annonce qu’il a pris des contacts avec le président Obama et que les choses vont changer dans cette terrible lutte.

Avant que les stars musicales ne se produisent, Gretchen est sollicitée par ses compagnons pour se produire sur scène. Justement, son titre « Héros ordinaire », produit sur une table d’un bar de Savannah, est prêt ! D’abord réticent, Bryan Clark accepte la prestation inattendue.

La chanteuse country émeut toutes les personnes présentent par sa prestation musical et ses paroles émouvantes. Une ovation accueille la fin de sa chanson, alors que le Dude a enregistré la chanson live. Plusieurs personnes du show business la félicite et lui propose des collaborations.

La soirée se poursuit, déconnectant pour quelques heures les participants de la terrible réalité.

10:15 PM

Gretchen aperçoit Bryan Clark qui s’isole avec un serveur dans une pièce à l’écart. Intriguée, elle fait signe au Dude de la suivre près de la porte de la salle.

De son côté Johnny essaye d’emballer une infirmière en prétendant que « Héros ordinaire » a été écrit d’après lui…Sans grand succès. James pour sa part, est perturbé par tout le côté artificiel mais aperçoit ses collègues et se dirige vers eux avec un temps de retard.

Malgré le bruit ambiant, Gretchen parvient à entendre des bribes de la conversation : L’homme menace le PDG d’OneWorld. Le cliquetis d’un révolver qu’on arme laisse échapper à la chanteuse un « Mon Dieu ! » avant de se précipiter sur la porte, suivi du Dude !

Forçant la porte, une scène terrible s’impose aux curieux : Bryan Clark est menacé par le serveur. Celui-ci tient un révolver et de son autre main la photographie d’une femme et d’un enfant. En larmes, il semble instable !

Les choses s’emballent.

Gretchen essaye de calmer l’homme verbalement. Le Dude tente de s’emparer de l’arme du serveur, mais déporte le révolver qui tire dans le vide ! La chanteuse se porte sur l’assaillant pour l’assommer, sans y parvenir. Bryan Clark cherche à calmer son agresseur, sans succès.

La situation semble désespérée.

Prenant l’avantage sur le serveur, Gretchen tente de le désarmer, mais échoue à sortir le barillet du révolver. Le Dude essaye de bloquer les mains .James qui fonce vers ses compagnons-qui ont disparu dans une pièce-tombe et s’étale dans la salle de réception. Fou de rage, le serveur parvient à reprendre le contrôle de son arme et fait feu au hasard !

Dans la pièce, le temps semble suspendu.

Dévisageant ses compagnons avec des yeux hagards, Gretchen s’effondre, en état de choc, sa robe de soirée rougissant au niveau de l’abdomen !

Horrifié par son geste, le serveur se fige. Le Dude s’empare de l’arme.
James surgit dans la pièce à ce moment, et comprenant la situation, ceinture l’assaillant.

Surprenant tout le monde, Bryan Clark s’empare de la mallette de premiers soins présente dans la salle, déchire la robe de Gretchen et se lance dans des soins médicaux. Il ordonne au Dude et à James d’aller chercher du personnel discrètement pour l’aider.

Un groupe restreint d’infirmières et de chirurgiens vient prêter assistance au PDG de la compagnie, pendant que Nathan Hewes alerté, s’arrange pour éloigner l’attention sur son employeur. Celui-ci ne quitte Gretchen qu’une l’intervention réussie et terminée.

L’interrogatoire du serveur-dans la même pièce-révèle qu’il s’agit de Joe Both, dont la femme et le fils sont portés disparus au Kansas depuis 10 jours. Fréquentant des sites internet conspirationnistes, il pensait que Bryan Clark savait ce qui se passait vraiment et pourrait l’aider à les retrouver.

Comprenant le traumatisme de l’homme, Bryan Clark entend sa douleur et lui promet de tout faire pour l’aider à retrouver sa famille.

21 août 2012
00:30 AM

La soirée se termine sans anicroche, Bryan Clark étant redevenu un maitre de soirée comme si de rien n’était.

02:00 AM

Gretchen, hors de danger, est hospitalisée discrètement et l’équipe quitte la clinique avec son agent de sécurité, Denis Walton. Escortés par deux voitures de police, la traversée de la capitale plonge les anciens survivants dans une ambiance morose. La fatigue commence à s’emparer du groupe lorsqu’une voiture de police, jaillissant d‘un croisement sur la gauche, heurte violement le véhicule !

Secoués, les occupants sont protégés efficacement par le blindage et les airbags du véhicule.
Les voitures d’escorte se lancent contre le SUV, tentant d‘emboutir le moteur et l’arrière. Encore une fois, le véhicule de Blue Eagle encaisse les dégâts sans broncher, mais se retrouve coincer. Une quatrième voiture de police rejoint les trois autres dans ce guet-apens. Reprenant leurs esprits, Denis et ses passagers observent des policiers sortir des véhicules, vêtus de gilets pare-balles et armés de pistolets-mitrailleurs !

Image
OK..imaginez que c'est la nuit :D

L’agent de sécurité, boosté par l’adrénaline, lance le SUV en marche arrière. Dans un crissement de pneus, le véhicule se dégage du piège et part à l’opposé des assaillants.

Négociant une marche arrière audacieuse, Denis allume les pleins phares pour aveugler les assaillants. La stratégie porte ses fruits, quelques impacts s’écrasent sur le blindage, mais sans parvenir à le traverser.

Le Dude essaye de contacter le 911, mais aucune communication n’aboutit ! Désormais habitué aux séquences importantes et intenses, déclenche la caméra de son OWPad et ne rate rien des événements. Le biker de son côté récupère le mini-extincteur, prêt à s’en servir.

Fournissant un Glock 17-caché dans la boîte à gants-à James, Denis et lui baissent les vitres avant et ouvrent le feu sur les faux policiers. James à un tir heureux, parvenant à neutraliser un assaillant d’une balle en pleine tête.

Denis va emboutir le SUV dans une voiture avant de monter sur le trottoir. James touche un second « policier » dont le gilet pare-balles le protège.

Deux des voitures de police tentent alors de rejoindre le SUV arrêté. La première emboutie une voiture sur son trajet et se retrouve coincée, la seconde se gare sur l’autre côté de la rue. Les occupants en sortent et mitraillent le véhicule d’OneWorld. Miraculeusement, le blindage encaisse les rafales de balles.

Johnny entre-ouvre sa vitre et vide l’extincteur qui va gêner les policiers. James tire sur l’un des assaillants, mais le gilet pare-balle de ce dernier le protège.

La deuxième voiture parvient à se dégager et fonce sur le SUV. Le choc est terrible, faisant reculer un peu le véhicule d’OneWorld, mais sans plus ! La voiture bélier s’arrête à quelques mètres, ayant calé.

James loge une balle en pleine tête du deuxième assaillant. Denis parvient à redémarrer et repart en marche arrière. Le biker baisse complètement sa vitre, lançant son extincteur sur le pare-brise de la deuxième voiture qu'il étoile. James tente un tir sur le conducteur, sans succès.

Réussissant un demi-tour suivi d’une accélération foudroyante, Denis met rapidement le SUV hors de portée des tirs dont les dernières balles s’écrasent sur la vitre arrière, complètement étoilée.

Sur les nerfs, l’équipe s’éloigne rapidement de la zone du piège, cherchant quelle décision adopter. Après une rapide concertation, Denis contacte ses supérieurs pour les informer de l situation. La nouvelle d’une tentative d’assassinat contre Bryan Clark finie de plonger l’équipe dans la paranoïa.

Le groupe rejoint l’aéroport pour embarquer sur le vol privé d’OneWorld. Le Boeing 717 décolle rapidement pour Savannah. Une fois dans les airs, Nathan Hewes fait une annonce officielle : Bryan Clark a subi une tentative d’assassinat peu après avoir quitté la soirée. Il a demandé l’assistance des autorités pour assurer sa protection le temps que les commanditaires soient identifiés.

04:00 AM

Une allocution du président Obama est diffusée durant le vol :

Image

« Mes chers concitoyens,

Notre pays est frappé par un mal aux proportions sans commune mesure dans l’histoire de l’Humanité.

Chaque homme et femme des services de l’état et des forces armées se consacre à combattre ce fléau depuis près d’un mois, sans relâche.

Notre approche et notre gestion de cette affaire ont cependant échoué. Il nous faut compter sur toute l’aide que notre nation peut recevoir.

J’ai autorisé la création d’une force privée, composée de volontaires de notre pays. Elle sera destinée à coordonner la lutte avec toutes les agences et nos forces armées, afin que nous puissions inverser la situation et défaire cette épidémie. Elle disposera d’armes et de technologies capables de neutraliser les porteurs de cette calamité, et interviendra partout pour sauver ce qui peut l’être.

Cette force sera placée sous mon autorité directe et dirigée par les services d’OneWorld. Son nom est Z-Corps.

J’ai pleinement confiance en Bryan Clark et dans le projet qu’il porte.

Dieu nous a guidés à travers notre histoire dans tous les moments sombres que nous avons affrontés. Une fois de plus, nos prières sont dirigées vers Lui ».


La somme d’informations et de révélations des dernières heures plonge les survivants du Kansas dans de profondes interrogations quand aux événements qui viennent de se produire. L'avenir semble incertain et complexe...
Dernière modification par Hudson le ven. avr. 21, 2017 4:35 pm, modifié 1 fois.
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Dox
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3543
Inscription : dim. oct. 26, 2014 10:42 am
Localisation : Dijon

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Dox » lun. févr. 20, 2017 4:01 pm

Encore un CR passionnant, merci Hudson ! :rock
Le JDR : le poids des mots, le choc des dés ! :bierre:

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1930
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » mer. févr. 22, 2017 12:00 pm

17° partie-888 000 ZCORPS

ImageBlue Hopson
Image Gretchen Wilson
ImageZe Dude
ImageJohnny

21 août 2012
05:00 AM

De retour de la capitale fédérale, le personnel regagne le siège d’OneWorld. Le repos durant le vol a été des plus sommaires, ponctués de nouvelles informations :

- Pour enrayer le risque de faillite des compagnies américaines, le président Obama a décidé de geler les cotations de la bourse américaine. L’économie est figée le temps que la crise soit rétablie.

- Bryan Clark a été victime d’une tentative d’assassinat lors de son séjour à Washington. Il a réchappé à l’attentat (non-revendiqué) et se trouve en sécurité.

- La création d’un corps privé ; les Z-Corps, servira à épauler l’armée dans la lutte contre l’épidémie et les hostiles, ainsi qu’à lutter contre les crimes envers les populations. Le recrutement est possible pour tous les citoyens, ainsi que pour les prisonniers non-incarcérés pour des peines graves (meurtres, viols, trafic de drogues). Ce corps prendra ses fonctions d’ici 24 heures.

07:00 AM

En retournant au siège d’OneWorld, Johnny et le Dude ont reçu un message de Blue sur leur messagerie de la compagnie. Leur amie sort aujourd’hui de la clinique de Savannah et pourra les rejoindre dans la matinée. Voilà enfin de bonne nouvelles !

Au pied de la tour d’OneWorld, un nouveau logo a rejoint les filiales existantes : Un « Z » argenté et stylisé, symbole de la création des Z-Corps. Malgré l’heure matinale, une forte agitation règne dans les étages concernés par la lutte contre les hostiles. Johnny et le Dude s’installent dans l’une des cafétérias de la tour et en déjeunant, ils rédigent leur rapport sur les événements survenus à Washington. La vidéo de l’attaque est jointe au dossier du Dude.

Suite à l’annonce, James fait part de son désir de s’engager, tout comme les membres de son équipe, côtoyée au Kanas. Johnny et le Dude lui souhaite bonne chance en le quittant : eux aussi souhaite intégrer les Z-Corps. Désireux de s’oxygéner, Johnny sort en ville pour faire quelques emplettes.

Pour sa part, le Dude décide de profiter des services de massage, même si l’alcool est banni.

08:00 AM

Blue, la cheerleader de Lawrence débarque au siège d’OneWorld, remis en partie de sa blessure subit au Kansas quelques jours auparavant. Elle retrouve-grâce à l’application de géolocalisation des employés-le Dude qui sort d’un sauna. L’homme maitrise pleinement les prestations de bien-être de la compagnie !

Les deux amis vont prendre un verre-dont un White Russian pour le Dude-dans un bar de la ville, se racontant leurs aventures. Après cette parenthèse alcoolisée pour certains, ils retournent au siège d’One, où ils retrouvent Johnny de retour de ses emplettes.

09:00 AM

Les haut-parleurs et les écrans de communication interne diffusent un message général :

« Votre attention s’il-vous-plaît,

Ici Nathan Hewes, qui s’adresse à l’ensemble du personnel de la compagnie et de ses filiales.

Comme vous avez dû l’apprendre, le Senat a autorisé hier la création d’une force privée chargée d’épauler l’armée dans la lutte contre les hostiles et de prévenir tout erreur.

Notre compagnie a ouvert ce matin à travers le pays des dizaines de centres de recrutement. Les volontaires, après avoir été évalués et subi une formation adaptée, seront envoyés lutter contre cette terrible épidémie.

Nous sommes désormais lancés dans une lutte contre la montre. Toutes celles et ceux parmi vous qui veulent rejoindre les Z-Corps sont les bienvenus. Parlez-en à vos amis, à vos proches.

Pour des raisons de sécurité, Bryan Clark a été mis à l’abri le temps que les services concernés découvrent qui est derrière la tentative d’assassinat. Notre groupe sera présidé temporairement par Bradley Finch, notre président directeur. Les équipes Z-Corps seront dirigées par John Harvey Donaldson.

Je sais que chacune et chacun d’entre vous donnera le meilleur pour que le rêve de Bryan Clark se concrétise. Ensembles, nous allons faire changer les choses ».


Une agitation se répand alors dans les services, de nombreux employés souhaitant rejoindre la lutte contre les hostiles. Blue, Johnny et le Dude décident de s’engager pour des raisons qui leur sont propres. Ils rejoignent le bureau interne mis à la disposition des candidats et remplissent les formulaires. Parmi les autres volontaires, ils reconnaissent les employés les ayant accompagnés au Kansas.

L’équipe que forment les trois compagnons est la Z-Team 1, qu’ils surnomment « Strike Team », en rapport avec la pratique du bowling. Chaque Z-Corps se voit nommé contrôleur, le premier échelon dans la hiérarchie de la filiale.

Vient ensuite le choix des alias, même si la célébrité médiatique colle aux membres de la Z-T 1.

Blue devient « Leader » (d’après elle en rapport avec un personnage de Star Wars; Blue Leader…).
Johnny choisi « Doc » (Rapport avec sa pharmacie embarquée sur sa moto qui pourrie sur le parking du Bowling Paradise).
Et le Dude…reste le « Dude ».

Bizarrement, le fait que Leader demande à diriger l’équipe est accepté de tous…

S’en suit des projections sur le cadre légitime de fonctionnement des Z-Corps, des informations sur les hostiles, le matériel des Z-Corps. Puis une séance d’évaluation des compétences de combat a lieu, pour définir le type d’armes que chaque Contrôleur se voit attribuer.

01:00 PM

Après une matinée épuisante de paperasserie, de visionnage et de tests physiques, la Strike Team reçoit sa dotation en matériel et en armes. « Doc » peste contre les combinaisons noires, avec la canicule qui règne au Kansas, sans succès. Le « Dude » demande l’obtention de gilet pare-balles pour affronter les autres menaces, qui est rapidement approuvée.

Soufflant un peu, l’équipe s’accorde une pause dans une cafétéria de l’immeuble.
Dehors, des civils se présentent spontanément pour s’engager dans la milice privée d’OneWorld.

02:00 PM

Quelle n’est pas la surprise du groupe de retrouver Gretchen fraîchement arrivée ! Malgré son état (que les antidouleurs contribuent à stabiliser), la chanteuse a souhaité rejoindre ses compagnons pour les accompagner dans la lutte contre les hostiles. Le personnel de la clinique a réussi à lui trouver un transport de la compagnie pour rejoindre Savannah rapidement.

Impressionnés par sa détermination, « Doc », « Dude » et « Leader » accueillent avec joie leur camarade. Le quatuor du bowling est de nouveau au complet.

Après avoir fait les démarches nécessaires, Gretchen rejoint la Z-T 1 et s’appelle « Head Shot » (sans doute par rapport à son titre qui caracole en tête de certains hits parades).

06:00 PM

Armée et équipée, la « Strike Team » embarque avec les 11 autres équipes en direction de l’aérodrome, sous les caméras de la communication interne d’OneWorld. Là-bas, les 90 premiers Z-Corps décollent à destination de la base militaire de Garden City au Kansas, d’où ils rejoindront par voie aérienne la base fortifiée de Forbes Field, aux abords de Topeka.

10:00 PM

Immortalisée par les télévisions du pays et du monde entier à leur arrivée au Kansas, les Z-Teams s’installent à bord d’hélicoptères de l’armée qui prennent leur envol vers les abords de la capitale foudroyée du Kansas. Le survol des zones contaminées révèle que le mal poursuit sa progression sur l’état, en dépit des actions des militaires. Les Z-Corps feront-ils vraiment la différence ?

Image

10:40 PM

La base aérienne de Forbes Field est entourée de panache de fumigènes et d’Agent Gris, perturbant les hostiles à proximité que les snipers éliminent dès qu’ils s’approchent de trop près. Les abords de Topeka sont visibles, rasés en partie par le bombardement au napalm. Malgré l’heure tardive, la canicule accueille les nouveaux venus.

De nombreuses tentes ont été dressées en bord des pistes pour héberger les unités survivantes de l’armée. Les Z-Teams sont réceptionnées par du personnel d’OneWorld qui les dirige vers la tente n°3 ou le Maître Contrôleur Principal « Hunter » les attend. Sur le trajet, plusieurs militaires dévisagent les Z-Corps d’un regard mauvais.

Les équipes pénètrent sous la grande tente où une forte chaleur règne, malgré les ventilateurs qui tournent à fond. Un afro-américain d’une cinquantaine d’année est installé sur l’estrade qui domine plusieurs rangées de chaises. Sa tenue noire arbore un velcro l’identifiant comme « Hunter ». Il dévisage longuement les Z-corps en finissant une cigarette, avant de prendre la parole.

« Bienvenue en enfer.

La plupart d’entre vous connaissent ce qui se passe ici. Les autres vont rapidement le découvrir. Le tout est de le faire sans mourir ou faire mourir vos camarades. Cette saloperie qui transforme les gens en monstres vous attend dehors et guettera le moindre de vos faux pas pour vous baiser. Vous et tous ceux proche de vous.

Dans les prochaines heures, vous allez recevoir votre première mission. J’attends que chacun de donne vous le meilleur. Nous disposons d’un assortiment d’armes et de technologies qui nous donnent l’avantage sur ces carcasses ambulantes. Mais ne prenez surtout pas la grosse tête : Ces choses n’accordent pas de deuxième chance.

Allez prendre un peu de repos maintenant ».


Les équipes, un peu déboussolées par cet accueil, sortent de la tente de réunion. Leur OWPad, relié au réseau USTRANSCOM, s’active et leur rappelle les consignes de sécurité et de la compagnie. « Doc » et « Head Shot » rechignent à suivre ces « ordres ». La position de leur tente est fléchée via une application de géolocalisation. Un décompte en temps réel leur indique que leur prochain repas aura lieu dans 30 minutes.

La Z-Team fait un crochet dans sa tente pour se délester du matériel qu’elle peut laisser le temps du repas.

11:25 PM

La cantine est occupée par une trentaine de militaires éparpillés sur les meilleures places, qui regardent les Z-Corps avec un mélange de colère et de dédain.

Image

Le « Dude » passe au sein des autres Z-Teams qui s’installent pour tenter de sympathiser, avec plus ou moins de succès : Tout le monde ne remet pas en doute les consignes de leur employeur…

C’est l’heure du repas : Des aliments sains et bios fournis par GreenFood. De l’eau minérale d’OneWorld Water Division. Des compléments nutritionnels de Labwatch.
Tout ce qui est nécessaire pour qu’un Z-Corps soit efficace dans son travail.

« Leader » décide de briser la glace en dansant, afin d’entrainer les autres ocupants. « Head Shot » saisit son OWPad et, sélectionnant une musique country célèbre en version instrumentale, chante pour enflammer les cœurs et faire tomber les barrières. La prestation des deux femmes réveille l’âme de l’Amérique qui sommeille en chaque civil et militaire présent dans la cantine ! Tout le monde reprend la chanson, d’autres se mettent à danser avec ceux « d’en-face » !

Une longue ovation éclate dans la cantine à la suite de la prestation. Epuisées mais heureuses, les deux femmes de la Z-Team ont clairement brisé la glace, comme le prouve les regards que s’échange désormais les occupants de la cantine. Y-aura-t’il un effet boule de neige ?

11:45 PM

Les OWPad indiquent aux Z-Corps que leur briefing aura lieu dans un peu plus de 6 heures. La fatigue et la chaleur décident tout le monde à aller prendre du repos.

22 août 2012
05:00 AM

Après une nuit de repos difficile et un petit-déjeuner équilibré avalé rapidement, les Z-Teams sont regroupées dans la tente n°3, attendant le début officiel des Z-Corps. Le Dude est un peu à cran, ayant été dérangé toute la nuit par les tirs de snipers et les râles d‘hostiles. « Hunter » et son équipe.

L’écran de l’estrade laisse tourner le logo des Z-Corps en boucle.
La tension devient palpable alors que l’horloge numérique égraine les minutes jusqu’à 6 heures.

06:00 AM

Les OWPads téléchargent les premières missions des Z-Corps!
Les tablettes de la Z 1 affichent le code mission suivant :

EXT-KS-ELD-P1-T1-HX-12080001

La mission est une Extraction à El Dorado (Kansas) de survivants repérés par un avion cargo il y a 8 heures au Beijin Bistrot. La ville est considérée comme abandonnée depuis une semaine, les infrastructures ont été endommagées par divers causes, mais le nombre d’hostiles est indéterminé. Le déploiement sur site et la récupération se feront par voie aérienne. La mission doit durer 1 heure maximum.

Le MCP « Hunter » ne laisse pas le temps à ses équipes de tergiverser sur leur mission : Il les fait foncer vers les hélicoptères et les jeeps qui les attendent dehors. Profitant du trajet pour peaufiner leur plan, Leader « décide » de faire déposer la Z-Team à proximité du Bistrot.

Image

Le fait que le bruit de l’hélicoptère puisse attirer les hostiles et compliquer ainsi la mission ne semble déranger que le pilote…

06:35 AM

Le Beijin Bistrot est mitoyen d’un motel, qui bénéficie d’une zone légèrement boisée derrière. Le pilote dépose rapidement l’équipe avant de repartir. La « Strike Team » progresse de la façon suivante : « Doc », « Dude » « Leader » et « Head Shot ». Un repérage met en évidence des silhouettes maladroites qui cherchent l’ombre protectrice d’arbres alors que l’aube se lève.

Silencieusement, le quatuor progresse vers le bistrot, dissimulé encore par la couleur noire de ses tenues. En remontant le parking du SunSet Inn mitoyen via une ligne d’arbres, les Z-Corps distinguent des silhouettes dans une des chambres de l’établissement. Dans le même temps, ils aperçoivent deux hostiles qui évoluent sur le parking du bistrot. « Doc » lance une grenade d’Agent Gris qui gaze les deux monstres. Laissant passer plusieurs secondes pour que le produit agisse, l’équipe repart ensuite vers la chambre occupée.

A quelques mètres de la porte, « Head Shot » hurle dans la radio « A couvert ! » et joint l’action à la parole !
Un crépitement de pistolet-mitrailleur retentit de la chambre et déchiquète la porte en bois. Mais quatre semaines passées en territoire hostile ont donné des réflexes aux Z-Corps qui entendent siffler les balles au-dessus de leur tête !

Profitant de l’occasion, deux individus armés en tenue de prisonniers jaillissent de la chambre du motel et détalent vers l’avenue au nord !

La Z-Team remarque alors que les bruits ont fait sortir les deux hostiles ralentis de leur nuage, tandis que cinq autres monstres remontent la ligne d’arbres derrière eux !

« Doc » rafale une créature éloignée, mais ses balles explosives ravagent un arbre. « Head Shot » tente d’éliminer un hostile ralentit à proximité : sa balle explosive ricoche sur le crâne du monstre ! « Leader » tire avec son fusil à pompe à son tour sur le premier hostile éloigné qui sort de l’abri des arbres : Sa balle explose en sectionnant sa victime au niveau du torse !

« Doc » passe en mode coup par coup. Sa balle suivante arrache le bras droit du deuxième hostile éloigné. L’hostile de « Head Shot » fonce sur elle, s’apprêtant à la mordre, lorsqu’elle lui loge une balle en pleine tête. Le visage explose, projetant des débris sanguinolents à la ronde. Les tenues et les masque NCB protège les membres exposés.

« Leader » élimine sa moitié d’hostile restante d’une balle explosive.
« Dude » ouvre le feu sur un hostile sur le troisième hostile éloigné, lui faisant sauter la tête.

Des cris et des coups de feu se font entendre de là où sont partis les prisonniers.

« Doc » et « Head Shot » s’élancent vers les fuyards, tandis que leur deux camarades règles leur compte aux hostiles restant. Ils découvrent l’un des hommes blessé par un plombier zombifié. Le monstre est expédié manu militari d’une dead smash.

A une vingtaine de mètres sur la droite, le comparse du blessé s’enfuit en courant. Il zigzague entre les voitures abandonnées.

Après avoir calmé l’homme en prétextant des soins médicaux, « Doc » parvient à le tester avec son activimètre portable. La lecture instantanée donne un taux de contamination de 29% au bout de quelques secondes. « Doc » se fit à son instinct (et non pas aux fatidiques 49% de contamination) et loge une balle dans la poitrine du prisonnier qui est projeté en arrière, mort.

Son état de santé l’empêchant de courir, « Head Shot » tire près du fuyard pour l’obliger s’arrêter, sans succès.

« Leader » et « Dude » rejoignent leurs compagnons, pour voir s’approcher de l’ouest une demi-douzaine d’hostiles. Ils épaulent et s’apprêtent à dégommer ces nouvelles carcasses ambulantes. La fusillade retentit dans la ville déserte...

Image

« Doc » s’élance vers le deuxième prisonnier, bien décidé à le ramener.

Celui-ci arrive à un autre carrefour, attirant l’attention de plusieurs créatures qui convergent vers lui. Il parvient à les esquiver et s’éloigne encore un peu plus. La menace va peser sur « Doc » lorsqu’il va arriver au carrefour !

« Head Shot » dégoupille une grenade d’Agent Gris, vise l’un des hostiles éloigné et lance le cylindre vers lui.
L’objet s’élève puissamment dans les airs et retombe en fracassant le crâne du monstre en tête du groupe. Chutant, la chose fait tomber les deux silhouettes malhabiles qui l’accompagnaient, tandis que la grenade disperse son contenu.

S’avançant dans le nuage d’Agent Gris avec son pistolet, « Doc » élimine deux hostiles d’une balle en pleine tête. Gêné par son masque et les volutes de gaz, sa dernière balle rate le troisième monstre en ricochant sur le bitume et frappe le Z-Corps en plein gilet pare-balles ! Sonné, il évite de justesse la morsure au mollet que lui destinait la chose engourdie par l’agent chimique. Il expédie la dernière menace à coups de rangers.

Ayant perdu la trace du deuxième survivant, la Strike Team décide d’appeler l’hélicoptère pour une évacuation. Au bout de quelques minutes, l’appareil arrive et les récupère. En repartant vers Forbes Field, l’équipe repère une petite troupe d’hostiles en train de dévorer le criminel. Sa fuite aura été de courte durée…

La mission est un échec, même si les réfugiés n’en étaient pas.

07:30 AM

L’hélicoptère dépose à peine la Z-Team sur le tarmac que déjà une nouvelle affectation de mission s’active sur les OWPad.

La journée risque d’être très longue…
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Dox
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3543
Inscription : dim. oct. 26, 2014 10:42 am
Localisation : Dijon

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Dox » mer. févr. 22, 2017 6:24 pm

Très sympa. Tu devrais envisager de faire une compilation de tes CR et mettre un lien sur la Scénariothèque ! :)
Le JDR : le poids des mots, le choc des dés ! :bierre:

Kence
Profane
Messages : 30
Inscription : ven. mars 15, 2013 5:30 pm

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Kence » mer. févr. 22, 2017 6:46 pm

J'adore ta campagne sur Z-corps. Et voir que des personnages ont survécu aussi longtemps depuis le bowling... C'est une campagne mortelle!

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1930
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » mer. févr. 22, 2017 7:14 pm

Merci pour vos retours. ;)

Les joueurs sont rusés maintenant : ils ont augmenté leur compétence d'Esquive et garde une pool de points de personnages pour les mauvaises rencontres. Mais je compte bien leur montré qui s'est le meuj : la fin de ce scénario sera plus difficile et on attaquera ensuite le scénario Z-Corps du LdB : phase 3, des hordes dignes de ce nom, en ville, de nuit...:twisted:
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

skaven
Profane
Messages : 2
Inscription : lun. janv. 11, 2016 2:04 pm

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par skaven » mar. févr. 28, 2017 9:41 am

toujours aussi interressant à lire et toujours aussi divertissant !
une vrai source d'inspiration pour les MJ !

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1930
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » lun. mars 06, 2017 8:46 pm

Voici le scénario Welcome to DC pour ceux qui seraient intéressés
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Avatar de l’utilisateur
Ollamh
Transcendé
Messages : 742
Inscription : lun. déc. 07, 2009 12:40 pm
Localisation : Belgique

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Ollamh » lun. mars 06, 2017 9:14 pm

Hudson a écrit :
lun. mars 06, 2017 8:46 pm
Voici le scénario Welcome to DC pour ceux qui seraient intéressés
Super!! Merci.
"Campaigns don't survive the test of time by being timid. "- Chris Perkins

Avatar de l’utilisateur
Dox
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3543
Inscription : dim. oct. 26, 2014 10:42 am
Localisation : Dijon

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Dox » mar. mars 07, 2017 7:32 am

Hudson a écrit :
lun. mars 06, 2017 8:46 pm
Voici le scénario Welcome to DC pour ceux qui seraient intéressés
Merci Hudson !!!! :rock
Le JDR : le poids des mots, le choc des dés ! :bierre:

Avatar de l’utilisateur
GuiHatt
Mystique
Messages : 856
Inscription : jeu. juin 30, 2016 3:41 pm
Localisation : Strasbourg

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par GuiHatt » mer. avr. 05, 2017 3:45 pm

Et bien ! Quelle aventure. J'ai lu cela comme un roman !
J'ai acheté le jeu, les différents suppléments disponibles et je me régale.

J'ai aussi récupéré tous tes scénarios !

BRAVO !

et j'attends avec grande impatience de pouvoir faire jouer la campagne à mes joueurs et aussi de lire la suite de ton compte-rendu.

Un grand MERCI !
Collectionneur de Jeux de Rôles depuis 1980.
Mon Profil GroG
Ma Campagne Degenesis

Avatar de l’utilisateur
Dox
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3543
Inscription : dim. oct. 26, 2014 10:42 am
Localisation : Dijon

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Dox » mer. avr. 05, 2017 4:04 pm

GuiHatt a écrit :
mer. avr. 05, 2017 3:45 pm
et j'attends avec grande impatience de pouvoir faire jouer la campagne à mes joueurs et aussi de lire la suite de ton compte-rendu.
Tu m'étonnes ! Maintenant que l'on tient Hudson on ne la lâche plus :mrgreen:
Le JDR : le poids des mots, le choc des dés ! :bierre:

Avatar de l’utilisateur
Hudson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1930
Inscription : lun. juin 18, 2007 4:37 pm
Localisation : Warp 9.3
Contact :

Re: [CR] Campagne Z-Corps

Message par Hudson » lun. avr. 10, 2017 12:04 am

18° partie-888 000 ZCORPS suite...

Image"Leader"
Image "Head Shot"
Image"Ze Dude"
Image"Doc"

22 août 2012
07:30 AM

Débarquant à peine de l'hélicoptère qui l'a ramené à la base de Forbes Field, la Strike Team se voit attribuer une nouvelle mission via ses OWPads:

EXP/ERA/PRE-KS-WIC-Px-T0-Hx-1208021

A bord d'un véhicule blindé, la Z-Team a pour ordre de descendre le Kansas Turnpike qui relie Topeka à Wichita. Elle doit y éliminer et détruire les hostiles qu'elle repérera et porter assistance aux éventuels réfugiés qui pourraient se manifester. En outre, d'autres missions pourront se greffer sur celle-ci.

L'équipe se rend auprès du personnel de la logistique des Z-Corps, pour toucher son équipement de mission.

Pour celle-ci, du matériel nouveau est confié : des grenades Crematoria, capable de consumer des cadavres infectés empilés, ainsi que des seringues équivalentes, pour brûler une seule dépouille. Un lance-acide, similaire à un lance-flammes, dissout avec le même produit.

Sur la base, des patrouilles militaires terrestres et aériennes se mettent en branlent dans une nouvelle journée de lutte contre un ennemi qui ne connait pas la peur. Certains soldats, ayant été présents durant le show de Leader et Head Shot, leur font un petit salut au passage.

Malgré la prise régulière de ses antidouleurs, Head Shot affiche une petite mine.
Sera-t-elle en état d'aider efficacement ses compagnons, malgré la canicule qui continue a sévir ?

La Z-Team 1 se rend devant son véhicule après avoir compléter ses munitions; un Oshkosh L-ATV. Il s'agit du successeur de l'Humvee des forces armées américaines.

Image

Alors que des membres de la logistique chargent le véhicule en rations, eau et matériels divers, Leader, Dude et Doc se lancent dans une conversation sur la rémunération de leur nouveau métier et des moyens de réduire la part que les impôts peuvent leur prélever.

Visiblement l'ex-pom pom girl suivait les cours d'économie du lycée et s'imagine exercer cette profession durant de nombreux mois...
Une fois le véhicule chargé et prêt, Leader prend le volant. Doc prend la place du mort, décidé à lire un stock de comics qu'il a acheté.
On parle déjà d'une série dédiée aux Z-Corps dans les milieux geeks parait-il.

Dude s'installe dans l'espace tourelle arrière, tandis que Head Shot tente de s'installer confortablement pour trouver un repos.

Peux habituée aux boites manuelles, Leader malmène un peu la transmission du véhicule, sous le regard inquiet des mécaniciens d'OneWorld, avant de quitter le parking de la base.

08:00 AM

La jeep blindée de la Strike Team quitte l'enceinte fortifiée de la base militaire, évoluant parmi les ruines calcinées de Topeka en direction du sud-ouest.

Le réseau routier qu'emprunte l'équipe est saturé de véhicules abandonnés depuis de nombreuses semaines, ainsi que de carambolages et autres véhicules accidentés hors des voies. Leader adapte une conduite tranquille qui, associée à la trappe ouverte du toit, compense une climatisation inexistante.

L'aube a chassé - pour l'instant - les hostiles qui pourraient trainer et l'équipe n'en croise que 4 sur les vingt premiers kilomètres parcourus.

Une tactique simple est mise en application : Leader s'approche de la cible, Dude lui explose la tête au fusil à pompe et Head Shot traite le cadavre avec une seringue et les fluides projetés et au lance-acide.

Une vieille femme en manteau de visons, un boucher ventripotent, un homme nu commotionné et une hôtesse d'accueil constituent le tableau de chasse de l'équipe, malgré une certaine maladresse du Dude.

10:00 AM

En arrivant aux abords d'un échangeur routier, l'équipe aperçoit sur une patrouille militaire qui stationne avec son Humvee, un servant dans la tourelle.
Doc demande confirmation à la base, mais en attendant la réponse, les soldats font signe aux Z-Corps d'avancer.

Image

Après une vérification quelque peux tendu, les militaires leur demande de traiter quatre hostiles éliminés à quelques mètres.
Sous la protection de Doc et Dude, Leader emploie quatre seringues pour détruire les dépouilles contaminées.

Observant le spectacle étrange des cadavres qui se dissolvent en fumant, les militaires échangent quelques mots avec la Z-Team avant que celle-ci ne reprenne la route. Il s'agit d'une équipe de Marines du 1°Bataillon, 9°Régiment des Walking Dead, basés à Hunter Field que les Z-corps ont déjà croisé.

10:45 AM

Reprenant la route, l'équipe doit alterner slaloms, sorties de routes, déblocages de véhicules bloqués/accidentés pour tailler sa route vers Wichita.
Leader décide d'accélérer la cadence.

11:20 AM

Arrivant près d'un pont qui enjambe la route, Doc fait s'arrêter le véhicule à 500 mètres, ayant aperçu un léger reflet sur une surface métallique.
S'équipant d'une paire de jumelles, l'ancien criminel aperçoit plusieurs guidons de motos; des Harvey Davidson. Le type de motos lui rappelle un groupe de motards en maraude aperçu quelques jours auparavant (cf.14°partie). Il préconise à ses compagnons de sortir de la route pour éviter de passer sous le pont et prend le volant.

Quittant la route et s'élançant dans les champs à l'abandon, le L-ATV longe à bonne distance le Kansas Turnpike. Leader aperçoit six motards type Hell's Angels bondir sur les motos et prendre la route pour rejoindre plus bas le Turnpike. La jeune femme remarque qu'ils sont tous armés (H&K MP5, M-16, etc.) et accélèrent pour devancer la Z-Team.

Lançant une boutade "88 miles à l'heure !", Doc écrase le champignon et rejoint le Turnpike dans le rugissement du moteur du L-ATV, distançant- pour l'instant- leurs mystérieux poursuivants.

La radio coupe la tension qui sévit dans l'habitacle :" Une équipe de Patriot's Pickup - des chasseurs encadrés par des militaires pour éliminer des hostiles depuis des zones définies, réclame leur assistance à Americus, une petite bourgade à l'ouest qui longe la route des motards... Malgré le risque d'être rattrapée, la Z-Team rejoint les coordonnées GPS : les abords d'un petit ruisseau près de la ville. Une dizaine d'hostiles est éparpillée dans l'herbe.

Image

Deux pick-up sont garés, entourés d'une dizaine de quinquagénaires armés de carabines de chasse et d'une glacière remplie de bières.
Le militaire de liaison, le caporal McIntosh fait le point: son équipe a éliminé douze hostiles il y a peu et ils doivent être neutralisés.

Dude remarque une bouteille de vodka dans la glacière. Mais sans lait, pas de vrai white russian...

Doc s'équipe du lance-acide et de seringues pour s'occuper des dépouilles. Leader et Dude le surveillent, armes aux poing, tandis que Head Shot en profite pour se reposer.

La bonne ambiance - quelque peu alcoolisée - des chasseurs perturbe le sérieux de la situation.

S'approchant des cadavres, Doc en "plante" un premier. Une fois celui-ci traité, il passe au suivant. Puis au troisième (feu un mécanicien), il remarque qu’aucune balle n'a perforé le crâne de celui-ci! Pire encore: Le bruit de l'embout de protection que le Z-Corps vient de recracher avec les dents fait ouvrir les yeux à l'hostile, visiblement en torpeur jusque là ! Le monstre s'apprête à attaquer Doc !

Dans un réflexe éclair, le biker enfonce la seringue dans l'œil droit, jusqu'à atteindre le cerveau puis il presse le piston de la seringue. Les réflexes saccadés du monstre s'arrêtent très rapidement, mais les grognements qu'il a eu le temps d'émettre réveillent quatre autres hostiles mal traités !

Dude foudroie l'hostile le plus proche des chasseurs d'une Dead Slug de son fusil à pompe, sa tête explosant et son corps étant projeté sur une autre créature qui tombe.

Doc recule de la zone des cadavres et dégaine son arme de poing. Un enfant se relève vers lui mais tombe sur le cadavre traité et prend feu.
Un rappeur rasta se dirigeant maladroitement vers les chasseurs.

Recrachant leur bière et échangeant des jurons, les chasseurs saisissent leurs carabines.

Leader l'aligne mais le rate, imitée par Dude.

A son tour Doc vise l'enfant mais échoue de peu, celui-ci se relevant, menaçant !

Dude expédie le rasta d'une balle explosive en pleine tête, suivi par les chasseurs imbibés qui tirent sur tous les hostiles au jugé !
Sentant les balles la frôler, Leader rate son tir sur l'enfant qui menace Doc. Ce dernier, malgré les balles qui s'abattent autour de lui, parvient à loger une balle dans la tête du garçon, le projetant en arrière.

Le dernier hostile qui tentait de se relever est expédié par le Dude.

Malgré les appels au calme du caporal, les chasseurs vident leurs armes sur les dépouilles. Une fois le calme revenu et la fumée des balles dissipées, l'équipe découvre une survivante mal en point qui a été abattue par plusieurs balles des chasseurs. Etait-elle poursuivie par les monstres ? La question demeurera sans réponse, mais cette nouvelle provoque la consternation parmi les chasseurs, puis la colère entre eux.

Avant que l'alcool ne fasse ressortir ce qu'il y a de plus mauvais en eux, Dude parvient à calmer le groupe des chasseurs avec sa philosophie héritée d'innombrables heures accoudé au comptoir du Bowling Paradise. Une fois la situation redevenue calme - et avant que d'autres hostiles n'arrivent, la Z-Team traite les dépouilles. Le cadavre de l'inconnue est transporté à l'arrière d'un des pick-ups et ceux-ci repartent vers l'Ouest.

01:00 PM

Ayant rejoint le Turnpike, l'équipe poursuit sa progression vers Wichita. Au bout de 10 kilomètres, le CSO (Centre Stratégique des Opérations) contacte l'équipe pour qu'elle prête assistance à une Tour de Guet (des snipers militaires installés sur une position surélevé) à Emporia.

La ville est déserte, mais en approchant du centre-ville, des haut-parleurs sont entendus, crachant du Hard Rock sirupeux. Une escouade de snipers salue l'arrivée de la Strike Team avec un porte-voix, leur expliquant qu'il y a des cadavres abattus à traiter. Quelque peu échaudée par leur précédente mission, l'équipe réfléchit au moyen de mener celle-ci sans mauvais surprise. Les dépouilles d'hostiles sont éparpillées nécessitant de les regrouper pour les détruire.

Leader et Doc s'équipent complètement (masque, gants) pour regrouper les cadavres sur la place de la mairie afin d'en faire un tas.
Transpirant dans cette tâche difficile, Doc réussit à voir des rats qui se repaissent des chairs putréfiées...et font bouger le cadavre que manipule l'ex-criminel !

"Y en a un qui bouge ! Hostile actif !" hurle un des snipers avant d'ouvrir le feu.

Dans un état second, Doc se jette à couvert, évitant de justesse les rafales courtes qui déchiquètent le cadavre inerte.

Pour se faire pardonner leur tir accidentel, les snipers descendent boire une bonne bouteille de whisky. Alors que les dépouilles se consument, une ambiance bonne enfant s'instaure entre les deux groupes. Les cadavres dissous, l'équipe repart après en avoir profité pour se restaurer.

02:20 PM

Signalant que leur mission à Emporia est terminée, la Z-Team s'en voit confier aussitôt une autre : extraire des survivants localisés à Cassoday, à 50 kilomètres au sud. Leader reprend le volant, laissant Doc souffler - et cuver - un peu. Décidément la journée n'en finie pas...

02:45 PM

Dans la ville fantôme, les coordonnés GPS conduisent à une immeuble où des traces de combats récentes sont visibles.
Leader, Dude et Doc descendent en tenue pour explorer l'immeuble, laissant Head Shot au volant.

Les cadavres d'hostiles croisés portent des impacts de balles employées par les Z-Corps.

Se pourrait-il qu'une autre équipe soit déjà passée par là ?
Doc tente d'obtenir cette information en contactant le CSO. La musique d'attente est très calme, mais très longue.
Le groupe poursuit la visite des lieux, accumulant d'autres indices quant à l'intervention d'une autre Z-Team : nourriture, boisson.
Le CSO finit par dissiper les interrogations de l'équipe : il s'agit d'une erreur informatique, la mission a déjà été effectuée ce matin.

Head Shot contacte ses compagnons pour signaler l'arrivée de nombreux hostiles (sans doute le bruit du diesel en est-il la cause). Ceux-ci sont obligés d'abandonner les dépouilles contaminées sans pouvoir les traiter. Le groupe reprend son trajet initial vers Wichita.

03:30 PM

A l'approche d'El Dorado (la ville où l'équipe a été envoyée au petit matin pour sa première mission), un pont enjambant un cours d'eau est bloqué par un embouteillage de véhicules abandonnés. La tâche pour dégager l'accès est laborieuse - une poignée d'hostiles est coincée dans certaines voitures - mais l'équipe se débrouille relativement rapidement. Alors que le L-ATV repart, les OWPad s'activent :

EXP-KS-ELD-P1-T2-H3-1208099

Le texte de mission est très étrange : Ramener 5 têtes d'hostiles + de la bière + etc...

Les réactions de l'équipe ne se font pas attendre : Doc contacte le CSO pour se faire expliquer clairement la mission. Il échoue sur le répondeur interactif encore en version beta des Z-Corps.
Head Shot a réussi à s'endormir.
Dude est dubitatif, hésitant sur la signification du mot bière (boisson ou cercueil).
Leader n'hésite pas et décide d'ignorer la demande en poursuivant la route vers Wichita.

L'équipe se perd en conjectures tout en passant devant El Dorado: fatigue du personnel, erreur de saisie, piratage informatique.

03:50 PM

Un message d'excuse tombe sur les OWPads, demandant d'ignorer la précédente mission qui venait de la base école de saisie du logiciel employé.
Doc, énervé, se fend d'un commentaire incendiaire dans le dossier de la mission, espérant être lu par le fautif.
Confortée par sa décision, Leader accélère un peu plus, alors que le GPS indique Wichita à moins de 30 kilomètres.

La densification des véhicules à l'abandon complique énormément la progression vers la ville. L'équipe doit multiplier les passages au ralenti et déplacer plus de véhicules parfois récalcitrants.

Image

07:10 PM

Malgré toute leur habilité, Doc et ses compagnons mettent trois heures pour arriver jusqu'aux faubourgs de Wichita.
Une nouvelle mission est affectée à l'équipe alors que les panneaux indiquent la vile à moins de 2 kilomètres.

Image

EXT-KS-WIC-P1-T0-H4-1208115

Un avion cargo a repéré plusieurs survivants retranchés dans un immeuble de bureaux (le Paladia Building) il y a moins de deux heures. L'équipe doit les localiser, les tester avant de demander leur évacuation par le moyen approprié (terrestre, aérien).

L'arrivée à Wichita est un choc : la majeure partie des immeubles et constructions a été touchées par les bombardements au napalm. Les véhicules dans les rues ont brûlé et explosé. Des restes de squelettes jonchent par endroit le bitume fondu. Une odeur prenante de chair grillée et d'essence brûlée règne dans les airs. Le bruit du diesel du L-ATV constitue, avec le vent, les seuls bruits qui s'entendent dans cette nécropole sinistre et déserte.

A la faveur de zones ombragées que constituent les immeubles éventrés, des silhouettes malhabiles sont aperçues, regroupées en petits groupes, attendant un stimulus pour satisfaire leur appétit sans fin.

Après réflexion, Leader, Dude et Doc décident d'infiltrer l'immeuble. Head Shot va attirer l'attention des hostiles présents dans le secteur et s'éloigner en s'assurant d'en attirer le maximum derrière elle.

Le stratagème marche ! Entrainant à sa suite les créatures, la jeep militaire s'éloigne en faisant rugir son moteur.
Le trio équipé et armé fonce vers le Paladia Buiding dont le rez-de-chaussée est ravagé par les destructions récentes.
Il s'oriente vers les escaliers où la porte anti-feu valse sous le coup de pied de Leader, pour révéler la cage remplie d'hostiles!

Les lumières et le bruit tire les créatures de leur torpeur, provoquant de violent grognements qui résonnent dans les lieux, les faisant se lancer vers les trois Z-Corps ! Fonçant vers les ascenseurs après avoir bloqué sommairement la porte, Doc parvient à ouvrir les portes de l'un d'eux. La cabine se trouve deux étages plus bas !

Si Leader et Doc parviennent à atteindre l'échelle posée sur la paroi, Dude jauge mal la distance et tombe !

Atterrissant brutalement sur la cabine, il crache du sang dans son masque, une violente douleur lui vrillant les côtes. Les cris des hostiles se rapprochent !
Doc lance une grenade d'Agent Gris pour masquer le Dude et ralentir les créatures qui pourraient tomber sur la cabine.

Leader et Doc dégainent, prêts à tirer les hostiles qui se présenteront.

Deux hostiles apparaissent dans l'encadrement des portes ouvertes et tombent sur la cabine !
L'un d'eux tombe lourdement sur le Dude, aggravant sa blessure ! Doc et Leader flinguent les hostiles tombées sur la cabine. Dude parvient à ramper jusqu'à l'échelle, au pris de terribles douleurs.

Mais déjà d'autres hostiles arrivent, deux chutant à l'extrémité de la cabine, dont l'un en plein dans le nuage qui se diffuse de la grenade.

Le quinquagénaire commence à se redresser sur les barreaux de l'échelle. Ses compagnons assistent à une scène surréaliste à la faible lumière de leur lampe-torche : l'hostile sur la cabine semble inhaler tout le gaz qu'émet la grenade, commençant à développer sa masse musculaire ainsi qu'un grognement terrifiant.

Leader tire sur la chose, sans parvenir à entamer la peau devenu extrêmement résistante !
Galvanisé par la situation, Dude parvient à monter les barreaux de l'échelle jusqu'à rejoindre ses compagnons.

Sans demander leur reste, le trio gravit l'échelle jusqu'au dernier étage, alors que les hurlements continuent et que d'autres bruits sourds indiquent la chute de plusieurs hostiles sur la cabine. Le Dude lance une grenade Crematoria vers la cabine, espérant que le produit se propage à l'un des monstres.

08:05 PM

Au bout d'un effort qu'il juge surhumain, le Dude rejoint ses compagnons au 6°étage. Le palier est vide. Aucune trace de ses compagnons. Des parois de verre opaques laissent passer la lumière déclinante du soleil.

Une pancarte moderne indique la société occupant les lieux

Image
Dernière modification par Hudson le dim. juin 04, 2017 10:09 am, modifié 2 fois.
Le monde se divise en 2 catégories :
Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent...

Toi...tu creuses 8)

Répondre