[CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2344
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

[CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par Léonard » lun. mars 03, 2014 11:03 am

Lancement de la campagne Cthulhu que j'avais présenté ici.

Les deux premiers scénarios sont des one-shots, qui introduisent le contexte de la campagne au travers de deux affaires différentes. Les personnages principaux apparaîtront après.

Episode 1 : Mousson

Février 1935, Batavia, Indes Néerlandaises.

Après une nuit d'orage, des enfants des rues qui farfouillent dans les rues inondées à la recherche d'objets de valeur découvrent un tapis roulé dans un canal. En le sortant de l'eau, ils découvrent le corps d'un homme blanc dissimulé à l'intérieur.

L'après-midi même, le Burgers Comitee Van Batavia, une association de défense des intérêts des colons se réunit dans un café. Il y a là un riche armateur, Guus Van Diemen (travaillant officieusement pour la sécurité intérieure néerlandaise, mais ça, personne ne le sait) ; le colonel à la retraite Jan Van Kreiken et son boy indigène, Harto ; le docteur August Hofstede et son infirmière stagiaire, Margreet de Moor. Ils ont appris la mort de Jasper Conrad, un planteur britannique (l'homme du tapis), et ont décidé d'enquêter sur ce meurtre. Ils accueillent Chuan Li Dao, l'économe chinois de la victime, qui peut les aider dans leurs investigations.

En se rendant à la propriété Conrad, nos PJ en apprennent un peu plus sur la victime : alcoolique et joueur invétéré, Jasper Conrad sortait beaucoup le soir, surtout depuis quelques temps. Il avait disparu au cours d'une sortie en ville, quelques jours auparavant. De plus, des documents dans son bureau permettent de comprendre qu'il travaillait comme agent de renseignement pour l'Intelligence Service britannique. Il avait rédigé un rapport sur un Chinois nommé San Chen, membre d'une cellule communiste, décédé quelques jours auparavant.
De son côté, le docteur Hofstede obtient l'autorisation de voir le corps de Conrad à la morgue. Il s'avère qu'il a été éventré par les griffes d'un animal inconnu, qui lui a dévoré plusieurs organes. Le corps ne présente aucune autre blessure, comme s'il ne s'était pas défendu. De plus, le docteur trouve quelques traces de rouge à lèvres sur son visage et son cou.

En suivant l'itinéraire de Jasper Conrad le soir de sa disparition, les PJ découvrent qu'il a été tué dans une chambre d'un tripot chinois, où il serait monté avec une jeune prostituée malaise dénommée Indah, qui a mystérieusement disparu. Détail étrange : partout où il est passé ce soir-là, des témoins ont entendu les pleurs d'un bébé au loin.

Le lendemain, les PJ se rendent dans le quartier chinois, pour en savoir un peu plus sur le dénommé San Chen, auquel s'intéressait Conrad. Il s'agissait d'un modeste artisan, souffrant d'une addiction à l'opium. Il a été tué dans une fumerie, où il est entré avec une prostituée nommée Indah, qui là aussi s'est volatilisée. Les circonstances de la mort de San Chen sont exactement les mêmes que celles de Conrad.

En discutant avec le responsable de l'Intelligence Service à Batavia, les PJ apprennent que la cellule de San Chen aurait reçu une livraison d'armes de provenance inconnue, peu de temps après la mort de l'artisan chinois.

Les circonstances de la mort de Jasper Conrad et San Chen étant bien étranges, les PJ finissent par s'intéresser aux légendes locales. Un vieux Malais leur parle d'une créature nommé Pontianak, fantôme d'une femme morte en couches, qui tuerait les hommes en leur dévorant les entrailles. Il leur explique comment neutraliser le monstre, mais ne sait pas comment le contrôler (ce que sont capables de faire certains sorciers indigènes).

Il s'avère que la dénommée Indah était une jeune prostituée malaise, qui travaillait dans une maison close nommée le Taman Harum. Il y a quelques années, elle est morte des suites d'un avortement qui a mal tourné.
En se rendant au Taman Harum, les PJ rencontrent la tenancière du bordel, une Coréenne nommée Mme Lim. Ils découvrent qu'elle contrôle la Pontianak, grâce à une vieille servante versée dans la sorcellerie. Mme Lim aurait fait assassiner San Chen et Jasper Conrad (ainsi qu'un nationaliste javanais, quelques semaines plus tôt) pour le compte d'un commanditaire inconnu.

Dans un final plutôt bâclé (on manquait carrément de temps), les PJ ont pu prendre le contrôle de la Pontianak et la neutraliser, et ont fait arrêter Mme Lim (bien que les soupçons pesant contre elle ne soient pas suffisants pour qu'elle soit condamnée. Les autorités se contenteront de l'expulser).

Reste la question du commanditaire : il semblerait qu'il servirait une puissance étrangère, qui tenterait de contrôler les réseaux communistes et nationalistes aux Indes Néerlandaises, pour déstabiliser le pouvoir colonial, et n'hésiterait pas à s'attaquer aux services secrets britanniques.
Parmi les suspects (Chine, URSS...), le Japon vient en tête de liste.


Si ce compte-rendu vous dit quelque chose, c'est parce que j'avais déjà fait jouer le scénario en convention il y a quelques mois.
Dernière modification par Léonard le lun. déc. 21, 2015 10:39 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
killerklown
Dieu des intégristes contrariés
Messages : 6080
Inscription : mer. mai 31, 2006 4:52 pm
Localisation : Allemagne

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par killerklown » lun. mars 03, 2014 11:10 am

Tes joueurs vont-ils continuer ta campagne avec ces persos ou était-ce un one-shot d'introduction ?
En tout cas ca donne envie de voir la suite (et accessoirement de jouer à ta table ;) )
Flexirôliste™ à tendance jeu de rôle 90ies

http://emporio-caduto.blogspot.com
http://intolondon1814.blogspot.com

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2344
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par Léonard » lun. mars 03, 2014 12:00 pm

Ces personnages ne serviront que pour le one-shot. Sauf un, l'armateur travaillant pour les services secrets hollandais, que nous avions créé secrètement avec le joueur, et qui reviendra pour la suite de la campagne (mais pas dans le prochain scénario).

Le principe sera le même pour le prochain scénario : des prétirés éphémères, parmi lesquels se cachent un personnage principal, que je ferai créer à un joueur.
Ensuite, on créera le groupe de PJ pour le reste de la campagne, dans lequel seront intégrés les deux précédents personnages.

En tout cas, merci du compliment, mais pour jouer à ma table... ça va faire un peu loin si tu es en Allemagne. :D

Avatar de l’utilisateur
killerklown
Dieu des intégristes contrariés
Messages : 6080
Inscription : mer. mai 31, 2006 4:52 pm
Localisation : Allemagne

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par killerklown » lun. mars 03, 2014 1:46 pm

Oui, oui, j'y suis bien... D'ailleurs, si tu as besoin de services linguistiques quant à tes Nazi™, n'hésite pas à me poser des questions...
J'aime beaucoup l'idée d'introduire qu'un personnage principal par scénar... Mais avec mon rythme de jeu, je commencerais la campagne qu'au bout d'un an...
Tu as combien de joueurs ? Les 2-3 qui n'auront pas eu leur "scénar d'introduction" risque pas de faire la gueule ?
Flexirôliste™ à tendance jeu de rôle 90ies

http://emporio-caduto.blogspot.com
http://intolondon1814.blogspot.com

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2344
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par Léonard » lun. mars 03, 2014 2:22 pm

Je voulais pas en faire quelque chose de trop systématique et de trop long. Donc pas de scénario d'intro pour les 6 PJ, non.
Mais les PJ apparus dans les scénarios d'intro n'auront pas plus d'importance que les autres. Et pour ces derniers, il y aura peut-être des flashbacks expliquant comment ils ont été confrontés pour la première fois au surnaturel (ce qui est bien en accord avec le principe des Bénéfices Spéciaux de Gumshoe), avec un ou deux points bonus pour ouvrir des nouvelles Compétences en cours de partie.

Après, s'ils font la gueule, tant pis pour eux. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
killerklown
Dieu des intégristes contrariés
Messages : 6080
Inscription : mer. mai 31, 2006 4:52 pm
Localisation : Allemagne

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par killerklown » lun. mars 03, 2014 3:43 pm

Par contre cela a l'énorme avantage que tous les joueurs connaissent les événements auquels ces PJs ont été confrontés !
Flexirôliste™ à tendance jeu de rôle 90ies

http://emporio-caduto.blogspot.com
http://intolondon1814.blogspot.com

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2344
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par Léonard » dim. avr. 20, 2014 5:55 pm

Hier, deuxième scénario d'introduction. On change de prétirés.

Episode 2 : Akkorokamui

Hawaï, octobre 1935.
J.T. Beauregard, jeune lieutenant de la Navy en permission, marche sur le port d'Honolulu. Il voit venir à lui une vieille femme titubante. Elle est très sale, porte des traces de coups au visage, et ses vêtements et sa physionomie ne permettent pas de savoir d'où elle vient. Elle s'effondre dans les bras du lieutenant en prononçant : "Hari Shitekka ! Galkianun Shitekka !" Puis elle s'évanouit.

Quelques heures après, à l'hôpital royal d'Honolulu sont réunis :
- Emmett Anderson, agent fédéral du service d'immigration.
- Joe Kamaha, officier de police hawaïen.
- Le Dr Bradley, médecin de l'hôpital.
- Le lieutenant Beauregard.
Ils sont bientôt rejoints par le Pr Lynn Beresford, une anthropologue australienne qui devrait permettre d'identifier l'origine de l'inconnue.

L'examen de la vieille femme (toujours inconsciente) permet de se rendre compte qu'elle a été ligotée, maltraitée, vaguement torturée. Son état de santé général est mauvais : elle souffre de malnutrition depuis longtemps, et ses mains sont usées par le travail manuel et l'exposition au sel et au froid.
Le Pr Beresford considère qu'elle doit appartenir à une peuplade d'Asie continentale (Sibérie, Tibet...). Ses vêtements semblent être ceux d'une personnalité importante (chaman ou femme de chef). Sa présence à Hawaï reste bien mystérieuse.

Pendant que les PJ discutent dans la chambre, l'officier Kamaha remarque un jeune asiatique vêtu élégamment, qui cherche la chambre de la vieille femme. Lorsque Kamaha l'interpelle, l'inconnu prend la fuite. Poursuivi par Beauregard et Kamaha, il sort de l'hôpital et rejoint un complice au volant d'une puissante voiture, qui démarre sur les chapeaux de roues. Nos héros réquisitionnent un autre véhicule, et se lancent à leurs trousses.
Les deux voitures se livrent une course-poursuite endiablée dans les rues d'Honolulu, puis sur la corniche qui longe la mer. Finalement, la voiture des deux inconnus rate un virage et dévale la pente en faisant des tonneaux. Le conducteur meurt sur le coup, et son passager est en bien mauvais état. En les examinant, les PJ découvrent qu'ils portent de nombreux tatouages, dont celui de la principale famille Yakuza implantée à Hawaï.

A l'hôpital, la vieille inconnue a repris connaissance. Sa langue reste incompréhensible, mais les PJ parviennent à comprendre son nom : Katkemat. Ils décident de l'emmener sur le port, pour retrouver l'endroit où elle était détenue. Elle les conduit jusqu'à un entrepôt appartenant à une compagnie d'import-export locale.
Dans l'entrepôt, on trouve deux chaises autour desquelles on trouve des morceaux de corde et des traces de sang. Il y a aussi une cargaison de sacs de riz provenant d'Hokkaido, au Japon.
Les PJ arrivent à comprendre que Katkemat n'était pas détenue seule : un homme, Shitekka, était avec elle. Il s'agit probablement de son mari.

De son côté, le Pr Beresford fait quelques recherches à l'université d'Honolulu. Elle parvient à identifier à quelle ethnie appartient Katkemat : les Aïnous. C'est un peuple chamaniste d'Hokkaido, soumis par les Japonais à un quasi-esclavage.
Dans la soirée, chez le Dr Bradley, Katkemat (qui a été sortie de l'hôpital pour sa sécurité) fait de nouvelles révélations : elle semble mettre en garde les PJ, et prononce à plusieurs reprises le mot : "Akkorokamui". Les PJ lui demande de dessiner Akkorokamui, et elle représente quelque chose ressemblant assez à une pieuvre ou un calmar... Et de grande taille, apparemment ! Katkemat fait comprendre qu'il y a un lien entre son mari et Akkorokamui.

Le lendemain, les PJ se livrent à quelques recherches à la capitainerie du port et au service d'immigration : ils apprennent que la cargaison de riz d'Hokkaido a été livrée il y a une semaine par un cargo mixte venu du Japon. Les seuls passagers a en être descendus sont un certain Makoto Takahiko, homme d'affaire, et quatre employés à lui. Leur adresse de résidence à Honolulu est celle d'un chef yakuza (du même gang que les deux hommes qui ont fini dans le décor).
Il s'avère que M. Takahiko s'est rendu au siège d'une compagnie de paquebots transpacifiques, et a pris deux billets sur le SS President Hoover, qui a fait escale hier à Honolulu, lors de son voyage San Francisco-Manille.
Justement, le lieutenant Beauregard a participé à une parade militaire pour l'arrivée du Hoover, car l'un de ses passagers est le général Douglas MacArthur, qui se rend à Manille pour prendre le commandement en chef de l'armée des Philippines.

Les PJ font le lien entre les différents éléments : le Japonais Takahiko aurait enlevé Katkemat et Shitekka, car ce dernier lui permettrait d'utiliser un monstre marin, Akkorokamui. Grâce à lui, il serait possible de couler le SS President Hoover, afin de tuer le général Macarthur.

Sans traîner, les PJ informent la Navy d'un risque d'attentat contre MacArthur. Le lieutenant Beauregard obtient la mise à disposition d'une vedette rapide (PT-Boat), sur laquelle tous les PJ, accompagnés par Katkemat, prennent la mer en direction du Hoover. Ils rejoignent le paquebot le lendemain, et montent à bord.
Malheureusement, Takahiko et son homme de main, qui ont embarqué à bord à Honolulu, sont introuvables. La fouille du navire permet finalement de retrouver, dans un réduit en cale, l'un des hommes de main de Takahiko, ainsi que le pauvre Shitekka, enchaîné et torturé.
Kamaka et Beauregard abattent le Japonais, et Shitekka est libéré. Mais il est plongé dans une profonde transe. Alors que les PJ cherchent à l'en sortir, des coups violents commencent à se faire entendre contre la coque...
Katkemat, conduite auprès de son mari, parvient à l'apaiser par ses paroles et ses chants étranges. Les coups contre le navire cessent. Le Pr Beresford, poussée par la curiosité, monte sur le pont et voit une gigantesque forme rouge vif s'éloigner du navire et plonger sous la surface.

Les PJ sont félicités par le général Macarthur pour avoir déjoué un complot auquel il n'a pas compris grand chose.
Shitekka, qui parle japonais, peut bientôt révéler qu'on l'a obligé à entrer en transe pour entrer en contact avec Akkorokamui. Ensuite, en le torturant, son geôlier a provoqué la colère du monstre, qui s'en est pris au navire.
De retour à Honolulu, on découvre que Takahiko, qui n'a pas embarqué sur le Hoover, s'est réfugié au consulat nippon. Quelques jours après, on apprend sa mort, dans des circonstances mystérieuses.
Dernière modification par Léonard le lun. déc. 21, 2015 10:42 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Orlov
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2901
Inscription : jeu. févr. 20, 2014 10:57 am

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par Orlov » dim. avr. 20, 2014 6:16 pm

Ca avait l'air sympa comme partie, bien rythmée en tous cas.
Tu l'as géré comment la poursuite dans Honolulu, celle qui finit par la mort des deux pilotes ? C'était le résultat que tu attendais ?
Johan Scipion a écrit :
lun. janv. 23, 2017 3:52 pm
Ça va être fun, ça va être jeune, et vous allez tous mourir.
Projet JDRA: Grandes Terreurs: Cthulhu chez les Soviets et son C/R
campagne de D&D 5: D&D dans le Dodé

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2344
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par Léonard » dim. avr. 20, 2014 6:33 pm

Orlov a écrit :Ca avait l'air sympa comme partie, bien rythmée en tous cas.
Tu l'as géré comment la poursuite dans Honolulu, celle qui finit par la mort des deux pilotes ? C'était le résultat que tu attendais ?
J'ai utilisé le système de poursuite de Night's Black Agents : une série de jets de Conduite en opposition, les voitures s'éloignant ou se rapprochant en fonction des réussites ou des échecs de chacun.
C'était pas mal, mais ça manquait un peu de descriptions de ma part.
Pour la fin de la poursuite, j'ai considéré que sur un échec complet à un jet (1 au dé, sans bonus), je pouvais finir par un accident. Ca me permettait d'éviter un interrogatoire poussif qui n'aurait rien apporté (après tout, les PJ n'avait rien contre les deux Yakuzas, à part un délit de fuite).

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10075
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par Sammael99 » lun. avr. 21, 2014 12:04 am

Très sympa en tous cas.

J'adore cette ambiance Théodore Poussin.
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2344
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par Léonard » lun. avr. 21, 2014 8:23 am

Oui, ça fait partie de mes principales inspirations (notamment sur le 1er épisode).

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2344
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par Léonard » lun. avr. 21, 2014 12:33 pm

Pour finir sur les retours concernant la dernière partie :

- Au niveau règles, j'ai un peu testé le système sur lequel on avait réfléchi dans un autre sujet : mise simultanée du joueur et du MJ (en cachant des pions de Go dans sa main, pour ne pas voir la mise de l'autre), un seul jet de dé modifié par les deux mises (mise du joueur - mise du MJ).
Bon, ça a fonctionné, mais ça s'est bouclé en un seul round : deux joueurs tirent en même temps sur un unique adversaire, en mettant presque tous leurs points, et avec un 6 au dé. Ils l'ont mis hors de combat (pas mort mais presque) direct.
En fait, le système peut être assez mortel si on fait les bons choix, et j'apprécie.

- Au niveau roleplay, je me suis bien amusé à jouer la vieille qui baragouine en greumeuleu. Ca a bien fonctionné, et les joueurs ont dû trouver d'autres stratégies pour réussir à communiquer.

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2344
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par Léonard » mer. mai 14, 2014 10:22 am

Voilà, les joueurs ont à peu près tous créé leurs personnages. Notre Section Spéciale (qui n'a pas encore de nom) comportera :

- Un agent de l'ONI (services de renseignements de la Marine américaine) un peu dépressif, connaissant bien le Japon.
- Un jeune sous-officier de l'US Navy (le Lieutenant Beauregard, du deuxième scénario).
- Une aristocrate anglaise, navigatrice expérimentée et agent de renseignement de la Royal Navy.
- Un armateur hollandais de Batavia, travaillant accessoirement pour la sécurité intérieure néerlandaise (Guus Van Diemen, du premier scénario).
- Un anthropologue américain (sûrement spécialiste de la Chine).
- Un antiquaire et occultiste chinois de Hong-Kong.
- Un gamin des rues chinois de Shanghai, informateur pour les services secrets occidentaux (celui-ci jouera à temps partiel, pendant l'absence d'un autre joueur).

Comme il me manque pas mal de joueurs à la prochaine partie, je vais la faire avec un groupe restreint. C'est pas plus mal, le groupe se constituera petit à petit, au fil des aventures.

En tout cas, je sens bien la campagne. La plupart des joueurs sont super investis, et ont créé des personnages nickel, en se documentant beaucoup. Ca devrait donner un groupe vraiment chouette, Pulp sans être caricatural.

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2344
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par Léonard » lun. mai 19, 2014 9:49 pm

Le Bureau des Enquêtes Spéciales de l'ONI (le Renseignement de l'US Navy) est désormais opérationnel. Installé à Manille, il comporte pour l'instant deux agents :

- Le lieutenant-commander JT Beauregard, jeune officier un peu tête brulée, affecté il y a peu au Renseignement.
- Le lieutenant Jonathan Packard, agent plutôt gratte-papier, mais connaissant bien l'Asie (il a passé plusieurs années à Tokyo).
Par la logique des grades de l'armée, le premier est le supérieur du second, alors qu'il est bien moins expérimenté, surtout pour jouer les espions discrets. Cela donne lieu à des rapports entre personnages assez amusants.

Après avoir passé quelques mois à éplucher des dossiers sans rien obtenir de bien nouveau, ils décident de se rendre à Shanghai, plaque-tournante de l'espionnage en Asie.

Episode 3 : Les balles sifflent sur Shanghai (première partie)
Ce scénario est tiré du recueil "Aventures Extraordinaires", mais a été un peu modifié pour être intégré dans la campagne.

Shanghai, septembre 1936.

Les officiers Beauregard et Packard, habillés en civils, débarquent du paquebot de Manille. Ils sont tout de suite repérés par Meo (le 3ème PJ), un jeune gamin des rues de Shanghai qui sert d'informateur aux services secrets occidentaux. Il parvient à se faire embaucher comme guide, et leur conseille d'aller voir Clive Chesney, le représentant du Renseignement Naval Britannique.
Quelques heures plus tard, dans le bureau de Chesney, Beauregard et Packard expliquent l'objectif du Bureau des Enquêtes Spéciales : découvrir si le Japon serait impliqué dans les affaires touchant au surnaturel. Chesney, intéressé, sort alors de ses dossiers une lettre volée quelques jours auparavant à un diplomate japonais.

Cette longue lettre, datée de deux semaines environ, est signée par le père Emile de Briac, et adressé à son confrère Henri Duvivier, à l'hôpital St Pantéléon, dans la concession française de Shanghai. L'auteur, un prêtre jésuite, était en route pour Shanghai, après plusieurs années passées dans une mission de Chine centrale. Il avait quitté à l'époque la ville car il se sentait menacé par des personnes qui avaient assassiné un certain Albert. De Briac raconte dans sa lettre qu'il s'est fait confié, pour se défendre à son retour, un miroir doté d'un grand pouvoir de destruction. Mais il se sentait pris de remords après avoir fait usage du miroir pour se défendre contre un brigand, qui serait mort dans des circonstances abominables.

La mention d'un objet enchanté, et le fait que cette lettre intéresse les Japonais, incitent les PJ à enquêter sur cette affaire.
Par ailleurs, ils parviennent à identifier le mystérieux Albert : il s'agit certainement du célèbre journaliste Albert Londres, mort en 1932 dans le naufrage du Georges Philippar, au cours de son retour de Shanghai. La rumeur court qu'il aurait été assassiné. Pour l'instant, les PJ ont mis ce volet de l'affaire de côté, pour s'intéresser tout particulièrement à Emile de Briac.

Ils se rendent à l'hôpital St Pantéléon, ou Beauregard rencontre le père Duvivier, le médecin chef de cet établissement jésuite. Le lieutenant apprend que de Briac est bien arrivé à Shanghai il y a douze jours. Mais il a quitté l'hôpital la semaine suivante. Et, hélas, hier, un inspecteur de la police britannique est venu apprendre à Duvivier la mort de son ami.
Pendant que Beauregard est à l'hôpital, Packard et Meo, dans le parc qui l'entoure, repèrent un espion japonais qui surveille les entrées et les sorties.

Le soir, Beauregard décide de sortir seul en ville, pour profiter de la folle ambiance de Shanghai. Il finit par se dégotter une petite pépée française, Victoire Chaparon, avec qui il termine la nuit.

Le lendemain, les PJ se rendent au commissariat de police de la Concession internationale. Ils rencontrent l'inspecteur Basseman, chargé de l'enquête sur la mort d'Emile de Briac. Il leur montre le corps, étrangement desséché comme une vieille momie. Il a été découvert il y a deux jours dans une pension de famille, où il s'était installé. Ses affaires ont été récupérées par la police, mais aucun miroir n'a été retrouvé.

Les PJ rejoignent la pension Montigny, un établissement peu avenant dans un quartier mal famé. Ils rencontrent la logeuse, Jenny Simon, qui leur raconte les circonstances de la découverte du corps : de Briac vivait presque cloîtré à la pension depuis son arrivée. Une nuit, son voisin de chambre, un Indien nommé Darvesh Singh, a été réveillé par des cris provenant de la chambre du jésuite. Il a prévenu Jenny Simon, qui a ouvert avec son passe la porte verrouillée. Elle a constaté que de Briac était déjà mort, et son corps presque méconnaissable. Lorsqu'on l'interroge sur un miroir, Jenny se souvient d'en avoir vu un près du cadavre, mais il a disparu par la suite.
En fouillant la chambre, les PJ ne trouvent pas le miroir. Ils soupçonnent le louche Darvesh Singh de l'avoir volé, mais ne peuvent entrer dans sa chambre.

Le soir, les PJ rentrent à leur hôtel, avec encore beaucoup de questions sans réponses...

On s'est arrêtés là pour l'instant. La suite le mois prochain.

Avatar de l’utilisateur
Khentar
Dieu des charrettes divines
Messages : 3113
Inscription : mar. oct. 28, 2008 5:31 pm
Localisation : Paris XV

Re: [CR : Cthulhu Gumshoe] Black Pacific Ocean

Message par Khentar » mar. mai 20, 2014 4:36 pm

Ca m'a l'air rudement bien.

J'approuve totalement ton optique d'éviter le mythe. En effet, les Cthuleries m'inssuportent. Car franchement, les "larves stellaires" ou les "polypes volants", ça me semble d'un débile patenté.

Alors que se servir de l'occultisme en vigueur, je trouve ça génial :)

Tu as un lecteur !

K.

Répondre