[MJ Only]Comment je mène mon Prélude à la guerre d’Earthdawn

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6837
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [MJ Only]Comment je mène mon Prélude à la guerre d’Earthdawn

Message par Qui Revient de Loin »

Nouveau CR en ligne: La Peste venue du passé (https://souffledeguerre.wordpress.com/2 ... -du-passe/, mélange entre Grave wisdom des lames de Carah Fadh, Le Roi est mort! de Prélude et Epidémie à Throal d'Anésidora), suite d'Epidémie à Throal (https://souffledeguerre.wordpress.com/2 ... -a-throal/).

Il me reste encore à mettre en ligne celui des 2 dernières séances consacrées aux Brumes de la trahison.
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6837
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [MJ Only]Comment je mène mon Prélude à la guerre d’Earthdawn

Message par Qui Revient de Loin »

Bon, c’est la débandade parmi mes joueurs, cela devait arriver pour la 5e année de campagne, et ce malgré 3 renouvellements. Le seul joueur qui avait participé à tout jusque-là vient de se mettre en retrait du JDR tandis qu'un autre déménage et quitte la région.

C’est con, car je voulais clôturer la campagne dans les 6 mois (viewtopic.php?f=32&t=24111&start=15#p1336655). Et cela rend un recrutement de joueur peu pertinent au vu du temps joué sans lui et de ce qu'il jouera.

Mon plan de secours, c’est de terminer avec la dernière joueuse, en mode solo, ce qui n’est pas idiot puisque c’est elle qui s'était le plus intéressée et investie dans les intrigues personnelles. Et ça sera une expérience nouvelle pour moi. Et ça pourrait justement me remotivé alors que je commençais à en avoir assez de cette campagne.

A creuser.

Cela me conforte dans l'idée que, maintenant, avec le mode de vie des trentenaires, une campagne sur plusieurs années, c’est trop long... Si c'était à refaire, je trancherais dans le lard, ne ferais surtout pas jouer tous les scénarios "préquels", et je tâcherais de mener plus à la hussarde.
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6837
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [MJ Only]Comment je mène mon Prélude à la guerre d’Earthdawn

Message par Qui Revient de Loin »

Bon, l'aventure repart:
Les nouvelles ambitions du dernier personnage: https://souffledeguerre.wordpress.com/2 ... e-krysten/
Et l'épilogue du dernier épisode avant le prochain: https://souffledeguerre.wordpress.com/2 ... es-terres/
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6837
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [MJ Only]Comment je mène mon Prélude à la guerre d’Earthdawn

Message par Qui Revient de Loin »

Suite à une question de Mahar, voici comment j’ai adapté Les brumes de la trahison pour ma campagne.

Pour résumer, les joueurs ont découvert la Rose avec le livre des Esprits bleus et la statuette de dragon lors de Corrompue ! et les ont à leur ami Merrox. Ils ont compris qu’il y avait un lien avec les Dragons.
Puis, pour guérir le royaume de Throal, où ils avaient des attaches fortes (amis, loyautés, fiancée), de la Peste de Landis ils ont dû se procurer du lierre de sang qui d’après les infos trouvées à Landis, était essentielle pour le remède. Et il fallait BEAUCOUP de lierre de sang pour guérir tout le royaume. Je leur faisant lancer les dés pour savoir comment progressait la maladie des PNJ proches, pour savoir s’ils étaient contaminés (et ce fut le cas pour le perso de la joueuse), ils ont vraiment senti l’urgence et la gravité de la situation.

Ils ont donc été dépêché en mission diplomatique pour négocier avec la Terrible et Merveilleuse Reine de tous les Elfes et utiliser la Rose, dont je leur est dévoilé une partie de l’histoire (la reine Failla, Alamaise, le don de Shossara), pour se mettre dans ses bonnes grâces. Et puis j’ai jouer la montre, leur faisant faire des jets pour estimer la progression de la maladie à Throal et chez la PJ : choix de l’itinéraire et du mode de transport (vitesse et viol du territoire aérien des elfes ou lenteur et protocole diplomatique ?), négociation pour entrer dans la Bois de sang, accueille et négociation avec Kalourin, puis Takaris, arrivée au palais des elfes mais attente de l’ouverture de la « Cour de printemps » dans 15 jours… ou le forcing (ce que l’un des PJ a fait, qui s’est fait prendre et a été accusé de vouloir assassiner la reine), rencontre avec un drake d’Alamaise, les ambassadeurs des elfes du nord (révélation pour partie de l’histoire elfes-dragons).

J’avais imaginé plusieurs possibilités (aide des dissidents de Monus Byre en échange d’une plantation de glands ; deal avec Alamaise ; politique de persuasion des conseillers de la reine et des chefs de maison pour influencer ensuite la reine, etc.), et en fait les PJ ont suivi plus ou moins la trame originale des brumes de la trahison.

Au final, les PJ se sot retrouvé au gnouf mais ont pu s’évader ou être secouru par Takaris qui les mets face à un marché ; l’aider à coincer à Kalourin en échange d’une rencontre avec la reine. J’ai complètement reconçu le kaer maudit (kaer elfique volant, lien avec d’autres menaces de ma campagne, etc.) et lors de la confrontation finale Takaris-Kalourin-Alachia-PJ, les PJ m’ont surpris en prononçant le vrai nom de la Brume au cours du bal, créant son intervention anticipée, puis en la piégeant dans le corps d’un prisonnier blessé et ligoté…

Pour finir, la reine a accepté la rose et les a remercié mais a exigé, en échange du lierre, que les Throaliens viennent s’agenouiller devant et la supplie pour y avoir accès (toujours l’horloge de la maladie…) ou bien que l’un des PJ accepte de se soumettre à elle et de reconnaître le bien fondé du rituel de sang en s’y soumettant. Ce qu’a accepté la Ts’krang !

Pour finir, en matière d’ambiance, j’ai joué à fond la montre le caractère hostile du Bois, le régime nord-coréen des Elfes de sang et le côté « cour unseelie » de la cour elfique, ce qui a créé une tension intense, un malaise à couper au couteau et de grands sacrifices et actes désespérés. (Pour info, Throal a perdu près d’un tiers de sa population… et Néden, sans retour de leur part ; avait décidé que foutu pour foutu, autant lancer une dernière attaque massive de soldats pestiférés sur la Béhémot… ce que les PJ ont du annuler à leur retour !).

(à noter que c'était la deuxième opportunité offerte aux PJ de devenir les servants d'un Grand Dragon (d'abord Aile-de-Givre, et potentiellement Racine-de-la-Montagne, ici Alamaise), la troisième fois fut la bonne avec Aban. j'ai donc une joueuse dont le perso est une shivahala en puissance, une Ts'krang de sang ET serviteuse de Grand Dragon ! :bravo: Comment ça, on voit que la campagne approche de son terme ?)

Plus de détails sur mes réflexions sur cet arc:
L’aventure telle que racontée par ma joueuse
Hélas pas encore corrigée ni illustrée et mis en ligne tel quel : https://souffledeguerre.wordpress.com/2 ... s-de-sang/
Le chapitre de la critique Grog où je propose des modifications :
http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr ... a-trahison
Mes notes pour une campagne Elfes de sang
http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr ... es-de-sang
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Mickey
Dieu du dévoilement
Messages : 1522
Inscription : mer. juin 28, 2006 11:25 am
Localisation : Toulouse (voire Bayonne)
Contact :

Re: [MJ Only]Comment je mène mon Prélude à la guerre d’Earthdawn

Message par Mickey »

Je suis toujours avec intérêt ta campagne, bien que je sois désormais assez éloigné de ces thématiques. Mais y'a toujours de quoi phagocyter niveau ambiance et description.

Apres, j'ai un peu de mal avec le concept du rituel des epines non elfe...
"L'Homme avance la tête en l'air, et finit par marcher dans la merde"
"L’imagination nous emmènera souvent vers des mondes qui n’existent pas, mais sans elle nous n’irions nulle part" C. Sagan
Ma collec' JdR, mon Senscritique & Une bonne action pour le Burkina Faso
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6837
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [MJ Only]Comment je mène mon Prélude à la guerre d’Earthdawn

Message par Qui Revient de Loin »

Mickey a écrit : Apres, j'ai un peu de mal avec le concept du rituel des epines non elfe...
L'idée, c'était pouvoir enfin utiliser cet élément fort du BG d'ED pour jouer, de montrer le côté implacable et freak control d'Alachia, de rendre les choses personnelles et de proposer un dilème au PJ: mourrir de la Peste de Landis ou devenir corrompue et une créature d'Alachia ? Sauver son intégrité personnelle ou le royaume de Throal ?
Et plus tard: Alachia ou Alamaise ?

Je voulais aussi donner de la cohérence: pourquoi Alachia aiderait gratuitement Throal, alors qu'elle s'est engueulée avec Valurus III et qu'on considère sa cour comme corrompue ?
Et rien n'empêche à un non-elfe de participer à ce rituel.

Et enfin, permettre aux PJ de lever le voile sur ce mystère d'ED.

Par contre, je pèche par excès en accumulant trop de choses vu que c'est la fin de la campagne: les Grand dragons, le Bois de sang, Ristul, le Béhémot, la Shivahala, les lames de Carah Fadh (dont, j'y pense maintenant, la malédiction devrait être levée suite au changement radical de la trame du PJ-de-sang)...
Mickey a écrit :Je suis toujours avec intérêt ta campagne, bien que je sois désormais assez éloigné de ces thématiques. Mais y'a toujours de quoi phagocyter niveau ambiance et description.
Parce que tu as arrêté ED ou que tu as pris une direction différente dans ta campagne ?
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Mickey
Dieu du dévoilement
Messages : 1522
Inscription : mer. juin 28, 2006 11:25 am
Localisation : Toulouse (voire Bayonne)
Contact :

Re: [MJ Only]Comment je mène mon Prélude à la guerre d’Earthdawn

Message par Mickey »

Non, je n'ai pas arrêté du tout!

Avec m table de Bayonne (qui avait donné le CR de la Revanche d'Ardanyan posté ici même), on n'a pas pu jouer depuis 1 an, mais j'ai bon espoir de caser quelques parties pendant mes vacances d'avril. Là, j'ai écris une petite campagne pour amener les PJs d'Ardanyan au coeur de Cara Fahd, à la recherche du "Joyaux éthéré" (qui ne s'avèrera n'être rien d'autre que le coffre d'Anisédora).
Pour ce faire, ils vont devoir retrouver Gnanagh le Témeraire, et donc initier les Dagues de Cara Fahd, et vivre à l'insue de leur plein gré leur premier voyage dans un métaplan.

Avec ma table de Toulouse, on joue plus régulièrement, mais moins intensément. La campagne, Les Cauchemars d'Ardanyan, reprend la trame et pas mal d'évennements de la très bonne campagne D&D3 "La main rouge du désastre" (invasion des Crânes du Wharg qui vont déferler contre Ardanyan). Mais comme cette menace extérieure ne suffit pas, la cité est en crise à l'intérieur. Crise démographique, avec l'arrivée massive des habitants du kaer libéré récemment par les PJs, crise politique avec plusieurs prétendant au pouvoir "légitime", crise économique car les Fondateurs se sont barré avec la caisse, crise militaire car les troupes d'élites ont fuit elles aussi.
Mais la plus grosse crise est à venir: parmi les réfugiés des terres orientales dévastées par les Ecorcheurs se dissimule rien de moins qu'une Horreur survivant dans les cauchemars d'un petit orphelin. Lorsque les PJs vont lui sauver la vie et l'envoyer se protéger derrière les murs de la cité, sans le savoir ils vont offrir un terrain de jeu rêvé à la terrible Horreur. Tellement de craintes et d'angoises en ses temps troubles. Tellement de cauchemars à se repètre. Et se prétendant au pouvoir, bien sûr de lui et faible, fera sans doute le corps d'accueil parfait à l'Horreur, déjà renommée par la rue: le Chuchoteur Onirique*.

Là, pour l'instant, les PJs connaissent la menace d'invasion et croient avoir trouvé la planque des Ecorcheurs. Erreur, ils n'ont en fait écouvert qu'une succursale, où ces derniers, aidé d'un dragonnet, crée l'arme secrête de la horde: des chimères pour terroriser les cieux autant que les Ecorcheurs marquent le sol!

*oui, j'ai reprit le nom et une vague inspiration de ce module sympa pour D&D3.
"L'Homme avance la tête en l'air, et finit par marcher dans la merde"
"L’imagination nous emmènera souvent vers des mondes qui n’existent pas, mais sans elle nous n’irions nulle part" C. Sagan
Ma collec' JdR, mon Senscritique & Une bonne action pour le Burkina Faso
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6837
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [MJ Only]Comment je mène mon Prélude à la guerre d’Earthdawn

Message par Qui Revient de Loin »

Ma foi, ça m'a l'air très intéressant (des chimères !).

PS: j'ai pas mal réfléchi à l'intégration de la campagne des lames de carah fadh, donc si tu veux en discuter n'hésite pas.
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6837
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [MJ Only]Comment je mène mon Prélude à la guerre d’Earthdawn

Message par Qui Revient de Loin »

Précédentes aventures:
*Mission diplomatique chez les Elfes de sang
https://souffledeguerre.wordpress.com/2 ... s-de-sang/
*Dur choix entre vengeance et diplomatie
https://souffledeguerre.wordpress.com/2 ... iplomatie/

*La Fin du Béhémot et de Grand-Foire
Lors du dernier épisode, et du premier en mode solo, ma joueuse a déjoué le plan machiavélique de l'Invocatrice qui avait ouvert les 3 sceaux de Ristul (gouffre d'Aras Néhem, cité souterraine de Kratas et Plaie du monde de Jerris, tous quasiment alignés) et ne nécessitait plus qu'on bon gros massacre pour avoir l'énergie de magie de sang nécessaire pour invoquer Ristul. Ce qu'elle voulait faire en rasant Grand-Foire après s'être emparé du Béhémot de l'avoir corrompu et refait décoller.

Heureusement, la PJ a découvert cette entreprise et pu faire prévenir Throal dans les temps pour faire évacuer Grand-Foire (cf. Dur choix entre vengeance et diplomatie).

Session suivante:
Elle a ensuite mené une opération commando pour s'infiltrer dans le Béhémot corrompu alors que celui-ci était à quelques miles de Grand-Foire et que le dragon Racine-de-la-Montagne l'éperonnait en faisant jaillir du sol des pics rocheux dignes de petites montagnes.
A l'intérieur, elle a réussi à faire jonction avec la résistance de Nikkar Carinci [qui a préféré détruire l'Horreur qui s'était emparé de sa forteresse plutôt que de la laisser se déchainer sur Throal, non sans avoir négocié une indemnité royale] et du reste de ses troupes [j'ai regretté de ne pas avoir mis en application les conseils de génération de donjons de Mener des parties de JDR] et à descendre jusqu'à la Roche de vie d'Ayodhya pour la détruire, pourfendant pour se faire une horde de cadavéreux, de jéhutras et d'entités de cristal (+quelques obsidiens corrompus façon Lames de Carah Fadh).

Hélas pour elle, en détachant la Roche-de-vie, elle est tombée dans le vide [échec critique], plusieurs centaines de mètres au dessus du sol. Heureusement, elle a été sauvée par Aile-de-givre qui l'a happée en plein vol [j'avais pas d'autre idée, et c'était assez logique qu'il soit dans les parages] puis a été conduit dans son antre, où elle a assistée à un conseil draconique en tant que servante d'Aban [le pacte de servitude s'est fait lors de l'expédition dans le marais des brumes pour récupérer les locis devant alimenté la flotte aériennes barsaiviennes. les deux femelles reptiliennes ambitieuses se sont de suites beaucoup plus, et le pacte a rompu en partie le rituelle des épines et la malédiction des Lames de Carah Fadh en modifiant son architramme. Ca m'a permis de clôturer l'arc des Lames qui avait perdu beaucoup de son intérêt en mode solo et au vu de l'évolution des enjeux, et ce n'est pas comme si j'avais tendu la perche de ce type de pacte draconique plusieurs fois, avec Aile-de-Givre, Alamaise et Racine-de-la-Montagne...].

Là, elle a appris que le navire théran, dont l'escorte avait à son retour, contaminé le Béhémot, transportait Aardéléa qui avait été capturée vers un établissement en Indrisa. Elle a été aussi mise au parfum sur la nature de la jeune fille et sur le plan des dragons vis-à-vis de Vivane et de Théra, et elle a choisi de tourner le dos à la question barsaivienne pour se consacrer à la politique draconique, et à Aardéléa [la joueuse ayant été la seule à s'être attaché émotionnellement à ce PNJ].

[J'avoue que je ne l'avais pas vu venir, et que j'ai donc du changé mon idée de final pour cette campagne. en voici la nouvelle trame, avec le retour d’un ancien joueur ayant vu les débuts de la campagne et prenant un nouveau perso : le capitaine de l’« Earthdawn ».

Vers le final
Les dragons réunissent les deux PJ sur le pont de l’« Earthdawn » et leur explique l’importance d’Aardéléa pour le futur des dragons, et leur remettent un MacGuffin pour la détecter approximativement.

Lors du voyage vers l’Indrisa, en suivant le signal du MacGuffin, ils détectent une essence draconique qui les sut très loin derrière eux (le dragon Denaistéras, qui veut récupérer Aardéléa) et découvre le Léviathan :
Image
Ce Léviathan est en fait construct renfermant les restes du Premier Dragon, Cœur-de-Terre, dont le but est de transmettre à travers le temps (déjà 4 âges !) l’annonce des retours de Verjigorm et de la façon de s’y préparer. Cette sorte de donjon vivant renferme entre autre l’original des Livres de la Herse, l’enseignement Vimithrani qui empêche l’arrivée des Horreurs en Indrisa, une fresque racontant le cycle du mana, les différents âges et la venue du Grand V au 4e âge et au 6e âge. Les gardiens célestes thérans comptent utiliser Aardéléa et le savoir du Léviathan pour voyager dans le temps et rejoindre les Aztlans à Shadowrun.

Sur terre, en Indrisa, les PJ découvrent une Inde mystique, des rumeurs et légendes sur le Léviathan, le culte des 3 Passions Brahma (création), Vishnou (Protection/maintien) et Shiva (destruction/mort), un Thibomata leur annonce un désastre terrible au Nord-Ouest (Urupa est décimée, permettant à Ristul d’apparaître), la topologie des lieux pouvant les aider à faire face au Léviathan.

Puis c’est l’ascension sur le Léviathan, où ils feront face à des nuées d’oiseaux-Folie, au Roi des singes et à ses macaques furieux qui vivent dans les temples sur le dos de la bête, à la Dernière Reine des Nagas qui vit dans les entrailles du titan et protège son cœur, et découvrent les fresques qui leur révèlent les grands secrets d’ED : l’origine de Verjigorm et des dragons, le cycle de mana, la prophétie du retour du Grand V qui colle aux agissement de l’Invocatrice : faire venir Ristul pour créer un pont avec l’espace et permettre le passage de la Grande Chasseuse.
J’hésite à faire intervenir le dragon Denaistéras.

Enfin, c’est la confrontation finale (croient-ils) avec le gardien céleste, la destruction de Léviathan et l’apparition du fantôme de Cœur-de-Terre, qui métamorphose les PJ grâce à l’œuvre qu’est Aardéléa et leur révèle le destin de la jeune fille, et le leur : retourner à Barsaive, affronter Ristul avant le retour de Verji puis sauté dans le 6e âge.
Arrivée dans une banlieue de l’Europe de l’est, les J sont très affaiblis et le fantôme de Cœur-de-Terre se dissipe, la Ts’krang se dégobelinise, une limousine s’arrête devant eux et une magnifique Elfe en sort, tenant une rose, en robe de chez Dior : c’est la Merveilleuse et Terrible Reine de Tous les Elfes, la Rose éternelle à la main, qui les accueillent.

Fondu au noir, et générique de fin !
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Maldoror21
Cardinal
Messages : 604
Inscription : dim. juin 16, 2013 6:16 pm

Re: [MJ Only]Comment je mène mon Prélude à la guerre d’Earthdawn

Message par Maldoror21 »

Bravo! Va falloir que je prenne le temps de tout lire depuis le début :)
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6837
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [MJ Only]Comment je mène mon Prélude à la guerre d’Earthdawn

Message par Qui Revient de Loin »

Bon, je colle ici mes notes, un peu vrac, pour service à ceux que ça intéresseraient.

A propos de la scène sur les landes brumeuses des Brumes de la trahisonSuite de mes notes sur l’épisode au Bois de Sang mêlant les Brumes de la trahison, le supplément Blood Wood et Prélude à la guerre.L'aventure telle que vécue et racontée par les PJ : Mission diplomatique chez les Elfes de sang.La lande à l’est du Bois de sangTakaris dit aux PJ qu’il a vu Kalourin faire d’étranges sorties à l’est du Bois de sang (au nord des monts Scytha). Lui-même et ses hommes ne peuvent enquêter à cause de la Nostalgie et de l’interdiction royale de quitter le Bois.
En suivant cette direction et en trouvant des traces de passages (roues de chariots venant chargé et repartant à vide), les PJ se retrouvent dans une inquiétante lande vallonnée prise dans le brouillard et une bruine glaciale (mon Horreur-Némésis génère du givre et des tempêtes de neige sur son passage, et la Brume est une de ses créations). Là, de terribles feu follet tromperont leur sens, les abuseront et, une fois piégés, les agresseront.
Au sommet de la plus haute colline, ils seront enfin protégés de la bruine par… un kaer volant. Les traces de roue mènent à une rampe abaissée et à une voie hélicoïdale montant jusqu’au sommer du roc transformé en kaer volant par les elfes.
Là haut, ils trouveront des thérans cadavéreux mettant en place des balistes sur la forteresse et, plus loin, le village elfique bâtie autour d’une cathédrale de bois élaborée dans un arbre géant. Là se trouve :
  • le fantôme du capitaine de ce kaer, qui avait fuit avec le kaer et ses habitants lors de la création folle du kaer de bois. Hélas, ils ont trouvé sur leur chemin l’Horreur « Invocatrice ». Désormais spectre, la capitaine souhaite adresser à Alachia sa demande de pardon et lui rendre le gland du Cœur-de Chêne qu’elle lui avait confié.
  • Des drakes et œufs d’Alamaise en cours de corruption (comme dans Trame brisée)
Image
  • La Brume, horreur invoquée par l’Invocatrice avec pour mission de s’emparer d’un objet de trame de Passion : un fragment du Cœur-de-Chêne planté par Jasprée (donc au cœur du Bois de Sang).
Arriveront au plus mauvais moment la kila corrompue du capitaine théran bien connu et détesté des PJ : le nain Doigt-d’or ! Il a leurré le géant des tumulus rencontré il y a bien longtemps par les PJ dans l’objectif de le capturer avec les balistes pour lui arraché du front le Rasoir de Mynbruj (éperon de navire volant du supplément Travar ou Kratas et objet de trame de ladite Passion).
L’envers du décor :L’Invocatrice cherche à obtenir trois objets de trame de Passions pour renouveler le rituel d’invocation de Ristul (qui a rendu folle, ou presque, Vestrial, Raggok et Dis). Pour cela elle a envoyée il y a déjà longtemps une de ses création, la Brume, pour s’attaquer au Cœur-de-Chêne avec l’aide de Kalourin, et plus récemment son nouvel allié en la personne du traitre à l’Empire théran : Doigt-d’or et sa kila.
Elle a aussi capturé des drakes et des œufs d’Alamaise pour en faire ses choses. C’est d’ailleurs pour cela qu’un drake excentrique à l’apparence elfique cherche à retrouver son « ami » dans les jardins du Palais elfique, Alamaise étant persuadé que c’est Alachia qui est derrière cette disparition.
Image
Le Palais elfiqueLe palais est protégé et dissimulé derrière un immense labyrinthe végétal en trois dimensions, dont la configuration est sans cesse changeante, les lianes de sang saisissant les intrus qui s’en approchent trop prêt (comme le montre de pauvres oiseaux ou écureuils…) et des épineux hantant ses couloirs, au milieu des jardins royaux.
Dans ces jardins exquis, des ambassadeurs et leur suite attendent de pouvoir pénétrer dans le palais (et donc le labyrinthe) pour le Bal de l’été et de la vigne, au solstice d’été (20 jours après le départ de Throal).
Les PJ y rencontreront :
  • L’ambassadeur de Shossara : qui pourra leur révéler de choses sur la Rose écarlate et l’histoire de Failla, d’Alamaise et de Shossarra et, en échange de la Rose leur faciliter la rencontre avec la reine Alachia ;
  • L’ambassadeur de Séréthéa ;
  • Une délégation de Syrtis, avec la Shivahala (« Bang » de l’intrigue perso du PJ T’skrang) ;
  • Un elfe excentrique qui cherche son « ami » : un drake d’Alamaise à la recherche des drakes disparus. Il sait que l’on peut traverser le dôme-labyrinthe par son apex, qui est ouvert pour laisser passer la lumière mais où de terribles lianes veillent. Il est réticent à y aller frontalement car il a déjà subit par le passé les geôles elfiques…
  • Les différentes Ranelles, qui ont leurs somptueux palais autour des jardins. Takaris, la Rose ou l’ambassadeur Shossarans pourront présenter les PJ et permettre de commencer les manigances : obtenir une audience avec la reine, le soutien de membres du Conseil elfique, l’aide discrète des partisans des Chercheurs-de-Cœur, etc.
  • Un noble elfe portant l’arme du frère du PJ orc (« Bang » de son intrigue perso : des infos sur son frère, récupérer l’arme ou garder la neutralité de ce noble ?).


 
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Répondre