[CR] Star Wars (inspiré Eote)

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

[CR] Star Wars (inspiré Eote)

Message par Nightfalls » sam. févr. 14, 2015 6:05 pm

Bonjour,

Petit CR des aventures que je fais jouer en ce moment à Star Wars. Je me base sur le background de Eote (dont la mini campagne "Au-delà de la bordure"), mais je fais jouer avec un autre système (perso).

Présentation des PJ :

Dozer King (Humain / chasseur de primes)
Il y a six ans, il était associé à quatre autres chasseurs de primes, menés par le fameux Jodo Kast (un Mandalorien), pour capturer un traître à l’Empire dont la tête valait 100 000 crédits impériaux. Cette traque a duré plusieurs mois et a finalement mené sur le monde isolé de Tatooine. Hélas, si le fugitif a bien été capturé, Jodo Kast a décidé que le gâteau ne devait pas être partagé en cinq parts ! Avec ses deux complices, Suud Tootsen et Baramas Gallahar, il a soudainement retourné ses armes contre les deux chasseurs en trop et Dozer a été laissé pour mort. Il n’a dû la vie qu’à un vieil ermite (nommé « le vieux Ben ») qui l’a remis sur pied. Depuis ce jour, Dozer a juré de retrouver les trois salopards qui l’ont trahi pour leur faire la peau.

Roharwoor, dit Ro (Wookie / pilote)
Vingt ans plus tôt, il était pilote de chasse de la République durant la guerre des Clones. Malheureusement, il s’est avéré que le comte Dooku avait raison sur un point : la République était gangrénée et la démocratie allait mourir avec elle.
Il a pu éviter l’esclavage et commencer une nouvelle vie dans la bordure extérieure. Ses talents de pilotes lui ont permis de rendre des services à divers trafiquants (il faut bien vivre).
Il y a quelques années, Ro a été sauvé d’un groupe de chasseurs de primes (qui voulait le vendre à l’Empire comme esclave) par un autre chasseur de primes, Dozer King. Le Wookie considère qu’il a une dette de vie envers cet humain et a juré de lui rendre la pareille. Dozer cherche à se venger de collègues qui l’ont trahis et laissé pour mort (l’un des chasseurs de primes qui voulait capturer Ro était Suud Tootsen). Jusqu’à ce que la vengeance de Dozer soit accomplie, le Wookie sera son ombre protectrice.

Mely Peers (Humaine / pilote et contrebandière) et Stev Henneman (Humain / techie)
Mely et Stev ont toujours eu envie de voyager d’un bout à l’autre de la galaxie et de décider de leur destin. Pour le premier objectif, c’est bon. Pour le second, il y a encore du boulot. En effet, ils sont les propriétaires d’un magnifique YT-2400 d’occasion (La Flamme Bleue) grâce à l’argent d’un baron du crime, un Bothan nommé Teisar Ad’Salah. Ils lui doivent une petite fortune (plus de 100 000 crédits hutts), dette qu’ils remboursent en travaillant pour lui, convoyant divers chargements illégaux sous le nez des autorités, en particulier les douanes impériales.
Les hasards de la vie les ont conduits à s’associer, depuis deux ans, avec Dozer et Ro. La vie dans la bordure extérieure ne tient souvent qu’à un fil et plus on est nombreux pour faire face aux difficultés, mieux c’est. Ils savent que Dozer veut se venger du fameux Jodo Kast et sont prêts à l’aider.

a+

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Re: [CR] Star Wars (inspiré Eote)

Message par Nightfalls » sam. févr. 14, 2015 9:14 pm

Nous sommes peu de temps après la bataille de Yavin.

Les personnages effectuent une mission pour Teisar Ad’Salah dans un port fantôme, près de Delatrix (bordure de l’espace hutt) ; celui-ci se trouve à l’intérieur d’un gros astéroïde qui fait partie de la ceinture extérieure d’un système solaire délaissé. Il s’agit de livrer un stock de 30 caisses (50 kg chacune) à un autre équipage, composé de Trandosiens et d’Humains. Dix caisses ont déjà été chargées sur l’autre transport léger, grâce à un droïd servant de chariot élévateur, et tout le monde se regarde peu de travers (on ne sait jamais) au milieu de l’astroport fantôme où déambulent plusieurs dizaines de types louches. Un vieux borgne aux vêtements crasseux vient parler à Dozer ; il s’agit de Remsen, un infomarchand qui veut monnayer des infos sur Jodo Kast.

Soudain, les hauts parleurs de l’astroport crachent : ALERTE ! LES IMPERIAUX ARRIVENT ! EVACUEZ ET CHACUN POUR SOI !

La panique se répand et tous les malandrins se précipitent vers leurs vaisseaux. Idem pour l’équipage du transport sur lequel les personnages chargeaient les caisses de Teisar Ad’Salah. Stev ordonne au droïd chariot élévateur de ramener à bord de la Flamme Bleue les dix caisses qu’il transporte ; cela va faire perdre du temps aux personnages, mais ils préfèrent courir le risque plutôt que d’abandonner une partie de la cargaison de leur boss. Remsen est prêt à révéler ce qu’il sait gratuitement si Dozer l’emmène à son bord (comme quoi, tout s’arrange). La Flamme Bleue décolle enfin, Mely aux commandes, Ro à ses côtés, Dozer dans la tourelle.

Message diffusé sur toutes les fréquences radios : A TOUS LES CRIMINELS : C’EST L’EMPIRE QUI VOUS PARLE ! RENDEZ-VOUS SANS RESISTANCE OU VOUS SEREZ DETRUITS !

Stev met les senseurs en mode passif pour être le moins repérable possible ; il décèle néanmoins sur ses écrans de contrôle les traces de nombreux chasseurs en approche rapide, ainsi que la présence d’un vaisseau de guerre à la périphérie de la ceinture d’astéroïdes (un destroyer ?). Prudemment, Mely prend la direction qui la tiendra le plus éloigné des chasseurs les plus avancés, tout en fonçant au milieu des astéroïdes. L’YT-2400 finit par s’éloigner suffisamment pour sortir du champ de débris et passer en hyperespace.

Remsen est déposé sur Delacrix. L’infomarchand lâche ce qu’il sait. Jodo Kast est sur la trace d’un pirate, Bandin Dobah, dont la tête est mise à prix par un Hutt (5000 crédits hutts) et par l’Empire (10 000 crédits impériaux). Remsen conseille de retrouver un complice de Dobah, un certain Daro Blunt (un contrebandier doublé d’un pirate occasionnel) qui réside souvent sur l’unique astroport de la planète Formos. Lui saura sûrement où trouver Dobah, le tout étant de le faire parler. Dozer est étonné que le Mandalorien s’intéresse à une proie aussi modeste que Dobah, mais décide de suivre cette piste. Le reste de l’équipage est ok. Stev laisse un message sur le réseau (sur l’équivalent d’une boîte mail) à l’intention de Teisar Ad’Salah pour lui indiquer que vingt de ses caisses sont toujours à leur bord (« sauvées des impérieux »). Sans attendre de réponse, la Flamme Bleue met le cap sur Formos.

A+

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Re: [CR] Star Wars (inspiré Eote)

Message par Nightfalls » sam. févr. 21, 2015 8:03 pm

La suite.

6 jours plus tard, atterrissage sur le petit spatioport de Formos. Connaissant la réputation du coin, le groupe de contrebandiers laisse Ro dans le vaisseau pour le surveiller, les autres se rendant à la cantina de Rii Jenks. Mely entame la discussion avec le patron tandis qu’une partie de sabacc se finit à coups de blaster, dans l’indifférence générale. Contre quelques crédits, Rii donne quelques infos, appréciant peu Daro Blunt. Lorsque celui-ci est sur Formos (ce qui est le cas actuellement), il passe en soirée avec certains de ses “ amis ” (un ou deux Humains et un Rodien) pour boire un verre et immanquablement déclencher une bagarre. Ils sont installés dans un grand local / entrepôt, tout près de la cantina. Pendant ce temps, Ro met en fuite (sans violence) deux cambrioleurs qui voulaient découper la porte de la Flamme Bleue avec un chalumeau à plasma.
Une rapide reconnaissance du repaire de Blunt (un bâtiment massif à deux niveaux avec des meurtrières en guise de fenêtres, et une lourde porte renforcée surveillée par une caméra qui donne sur une cour) permet de définir un plan d’action. Dozer achète deux grenades lacrymogènes auprès d’un trafiquant de la cantina. Stev assure la surveillance ; tout d’abord, un Humain part en speeder de l’entrepôt, puis trois Humains et un Rodien se rendent à la cantina. Il ne reste plus que deux Humains dans l’entrepôt à ce moment-là. Stev garde la cantina à l’œil tandis que Dozer et Ro partent à l’assaut de l’entrepôt (Mely surveillant le vaisseau à la place du Wookie). Ro monte sur le toit grâce à ses dons naturels pour l’escalade et Dozer balance les deux grenades lacrymos par des meurtrières. L’une des grenades foire (le matos d’occasion…), mais le nuage de gaz produit suffit à pousser les deux complices de Blunt à aller respirer de l’air frais dans la cour. Ro leur tombe littéralement dessus et les neutralise proprement. Un peu d’intimidation auprès des prisonniers permet de savoir que Blunt est bien à la cantina. Dozer et Ro s’installent pour attendre leur retour. Bien sûr, lorsque Blunt et ses copains reviennent, ils sont pas mal éméchés et se font prendre par surprise par le chasseur de primes et le Wookie. Le combat est bref, sous les yeux de Stev qui préfère garder ses distances avec toute action violente. Blunt est un coriace, mais le Wookie finit par le faire parler (la torture c’est pas beau, mais des fois ça marche). La base secrète de Dobah est installée sur un astéroïde, dans un coin paumé qui n’est pas éloigné de Formos (20h d’hyperespace en temps standard). Blunt ne possède pas de vaisseau, c’est Dobah qui lui en envoie un quand il a besoin de lui et de sa bande, ou de cacher sur Formos de la marchandise en transit. Dans sa base, Dobah peut compter sur une quinzaine d’hommes. Les prisonniers sont embarqués dans une soute de la Flamme Bleue.

Mely fait sortir le YT-2400 à une bonne distance de l’astéroïde et Stev passe tout le secteur aux senseurs. Il détecte une émission provenant d’un satellite de surveillance qu’il parvient à brouiller. Le vaisseau se pose à la surface de l’astéroïde, à proximité de la base constituée de plusieurs éléments préfabriqués reliés entre eux. Il n’y a pas de champ d’énergie pour préserver une atmosphère, aussi Dozer, Ro et Stev sortent-ils en combinaison spatiale pour rejoindre les portes de la base. Ils aperçoivent quelqu’un en combinaison qui sort de la base sur le côté, fusil blaster en main. Par communicateur, cet homme ordonne aux nouveaux arrivants de se rendre avant que ses hommes et lui n’ouvrent le feu. Les contrebandiers ont beau regarder partout, ils ne voient personne d’autre… Ca sent gravement le bluff, mais Dozer et ses compagnons n’engagent pas le combat. Il explique que sa venue n’est pas motivé par la prime sur la tête du capitaine Dobah, mais par le fait qu’un Mandalorien qu’il déteste va venir pour s’occuper des pirates ; une alliance serait donc de circonstances. Dozer est suffisamment convainquant pour que l’homme se détende et se présente comme étant Dobah. Cependant il est trop tard : Jodo Kast est déjà passé. Il y a plusieurs jours, son vaisseau s’est posé avec un code d’identification qui lui a permis de passer le satellite de surveillance sans déclencher l’alarme. Avec dix complices, le Mandalorien a pris d’assaut la base et a tué tous les hommes de Dobah. En fait, le chasseur de primes était à la recherche d’un vieux drone messager, que l’un des équipages de Dobah avait trouvé à la dérive dans l’espace, qui provenait du Sa Nalaor, le légendaire vaisseau du clan bancaire qui a disparu à la fin de la guerre des clones avec une fortune à son bord. Les pirates ont bien tenté de casser le code du message contenu dans la mémoire du drone, mais le cryptage militaire a résisté à toutes leurs tentatives. Tout ce qu’ils ont pu apprendre c’est que si son navordinateur avait bien fonctionné, il aurait rejoint la station spatiale de la Roue et délivrer son message à un Twi’Lek nommé Ropok. Le drone ayant été sérieusement endommagé avant son passage en hyperespace, il a complètement dévié de sa route, puis a dérivé dans l’espace durant près de vingt ans. Dobah a négocié le drone auprès de Reom, le fils de Ropok, ce qui lui a rapporté une belle somme (c’était il y a environ un mois). Le pirate ayant tout avoué au Mandalorien, il a eu la vie sauve. Mais le chasseur de primes ne lui a laissé aucune vivre et l’a abandonné pour “ qu’il meure dans son trou comme le rat qu’il est ”. Dozer reconnaît bien le style de son ennemi. Les contrebandiers acceptent de prendre Dobah à leur bord ; ils le laisseront sur Formos avec leurs autres prisonniers avant d’aller sur la Roue. En signe de reconnaissance, le pirate leur donne ses dernières caisses d’épices (le Mandalorien a raflé le reste, mais celles-ci étaient bien cachées) pour une valeur de 5 000 crédits hutts à la revente.

a+

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Re: [CR] Star Wars (inspiré Eote)

Message par Nightfalls » dim. mars 01, 2015 9:13 am

La suite.

Reom, en tant que président de la petite corpo Isotech, habite dans le quartier VIP de la Roue, un secteur bien sécurisé. La station spatiale étant déjà un endroit policé, Stev décide d’approcher le Twi’Lek au culot en laissant un message à son intention à l’accueil du quartier : il explique que lui et ses amis sont au courant de son intérêt pour le Sa Nalaor et qu’ils souhaitent lui apporter leur aide pour éliminer un chasseur de primes redoutable qui s’intéresse de près au drone messager de la frégate séparatiste. Et ça marche : Reom ne tarde pas à contacter les contrebandiers et leur donne rendez-vous chez lui. Sur place, les personnages discutent avec un hologramme (presque parfait) du Twi’Lek, preuve que l’individu est prudent. Le drone était bien destiné, à l’époque, à Ropok, le père de Reom, mort dans les geôles impériales peu après la fin de la guerre des clones. Pour l’heure, le cryptage du message du drone n’a pas pu être brisé. Mais le Twi’Lek a un autre souci : le clan Yiyav (des Rodiens récupérateurs d’épaves / pirates / contrebandiers) a enlevé sa sœur cadette, Shira, lors d’un voyage spatial. Les Rodiens veulent échanger la jeune femme contre le drone messager. Reom accepte d’associer les personnages à l’affaire du Sa Nalaor / d’aider à neutraliser Jodo Kast si sa sœur est sauvée. Reom présente Dey Dem’Ley aux personnages, une Bothan au pelage roux qui était, avant de se mettre à son compte comme infomarchande, une espionne au service de la Rébellion. Elle était venue proposer ses services à Reom (une association), car elle possède un contact au sein du clan Yiyav et sait comment l’échange va se dérouler. Un rendez-vous dans l’espace va être fixé, loin de la Roue. Shira se trouvera dans une capsule de secours piégée, détachée du transport léger des Yiyav. Le drone devra être envoyé au transport des Rodiens, pour que leur techie vérifie l’engin. Si quelque chose cloche, la capsule de Shira explosera (déclenchement de la bombe par signal radio).

Note : on ne peut pas tenter de copier le message contenu dans le drone sans risquer sa destruction (sécurité de type militaire). C’est pourquoi ni Dobah ni Reom ne l’ont fait.

Les Yiyav finissent par prendre contact avec Reom pour échanger Shira contre le drone, comme l’avait dit la Bothan. Les personnages ont mis ce temps à profit pour faire fabriquer un faux drone aux techniciens de Reom.
Au point de rendez-vous, à quelques heures d’hyperespace de la Roue, la Flamme Bleue se trouve face à un Ghtroc 720. Pendant que les Rodiens étudient le faux drone, Stev isole, puis brouille le signal entre le vaisseau Yiyav et la capsule piégée où se trouve Shira. A une distance de quelques milliers de km, Ro détecte un chasseur et un transport léger en embuscade (ça, la Bothan n’en avait pas parlé…). Ces deux vaisseaux n’interviennent pas lorsque Dozer détruit la tourelle laser des Yiyav et que Mely manœuvre pour s’arrimer à la capsule de Shira. Dozer pense que les vaisseaux en embuscade sont aux ordres de Jodo Kast et qu’ils n’interviennent pas parce que le Mandalorien a compris que le vrai drone était toujours sur la Roue. Les Yiyav et les deux vaisseaux en embuscade passent en hyperespace.

A+

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Re: [CR] Star Wars (inspiré Eote)

Message par Nightfalls » sam. mars 14, 2015 11:13 am

La suite.

De retour sur la Roue, Reom apprend aux personnages que Shira a été faite prisonnière alors qu’elle se rendait sur Raxus Prime, la planète décharge où se trouve le QG secret d’Isotech. Elle allait chercher IT-3PO, un droid de protocole qui était au service de Ropok à l’époque de la guerre des clones. Après s’être cassé les dents sur le codage du drone messager, Reom s’est dit que le droid pourrait connaître, ou découvrir, la clé de cryptage qui permettrait de décoder le message contenu dans la mémoire du drone.

La libération de Shira ayant été une franche réussite, Reom s’entend avec les contrebandiers pour qu’ils l’aident à retrouver le Sa Nalaor (et sa précieuse cargaison) en échange d’un hyperpropulseur x1 pour la Flamme Bleue (de plus, Isotech prendra en charge les éventuelles réparations des avaries que le vaisseau subirait lors de cette affaire). Grâce à ses relations, le Twi’Lek contactera Teisar Ad’Salah, afin que les personnages puissent lui rendre avec retard (sans encourir de représailles) les caisses qui sont encore dans les soutes de la Flamme Bleue.

Dans un premier temps, il s’agit de se rendre sur Raxus Prime, en compagnie de Shira, afin de récupérer IT-3PO. Le Twi’lek pense que les personnages devraient prendre le drone avec eux, mais ceux-ci pensent qu’il est trop risqué de lui faire quitter la Roue (vu que le clan Yiyav voudra sans doute se venger et que Jodo Kast rôde dans le coin) ; il est décidé, comme Reom l’avait prévu au départ, d’amener IT-3PO au drone. Raxus Prime est une planète de la bordure extérieure qui est sous le contrôle de la mégacorpo Sienar (Isotech ayant installé son QG là-bas de manière clandestine, pour pouvoir récupérer du matos gratuitement, sur les épaves de vaisseaux qui se trouvent entassées à la surface de la planète), le fournisseur principal de matériel militaire spatial impérial.

Avant de partir, les personnages prennent quelques renseignements sur Dey Dem’Ley, craignant qu’elle ne soit qu’une traîtresse en puissance (à la solde de Jodo ?). Stev, grâce à ses compétences informatiques, pirate le réseau de la Roue. La Bothan est arrivée sur la Roue une journée après l’enlèvement de Shira (48 h avant l’arrivée des personnages). De plus, elle a ouvert un compte en banque sur la Roue lors de son arrivée et elle loge dans un hôtel casino, dans une belle suite. Son communicateur (celui dont Reom a le numéro) n’a servi qu’à contacter le Twi’Lek (sans doute en possède-t-elle un autre).

Après un voyage d’une dizaine de jours en hyperespace, La Flamme Bleue arrive à proximité, à une distance respectueuse des chantiers orbitaux de Sienar, grâce aux coordonnées fournies par Shira qui accompagne les personnages. Ro a pris les commandes et plonge vers la surface de la planète, obligé de faire du rase-motte entre les montagnes de ferraille pour éviter d’être repéré par les chasseurs de la corpo. Le Wookie semble se croire revenu en pleine guerre des clones, frôlant les obstacles du terrain au plus près (la peinture de l’YT est rayée en plusieurs endroits). Lorsque les personnages se posent dans le repaire secret d’Isotech, Shira leur présente Norta, un Rodien aux yeux cybernétiques qui est le bras droit de son frère depuis de longues années. Après que Shira lui ait expliqué le plan de Reom, le Rodien ramène IT-3PO (droid de protocole à la carrosserie argentée) un petit quart d’heure plus tard.

Quitter Raxus Prime exige encore quelques acrobaties, mais rien de grave ne survient et le retour à la Roue se déroule sans problèmes. IT-3PO se met au travail de décryptage dans une pièce isolée des appartements de Reom ; les personnages ont convenu avec lui de tenir la Bothan à l’écart, pour l’instant du moins. Stev, toujours méfiant, se met à la recherche d’un éventuel mouchard chez Reom et il en détecte effectivement un, qui émet sur une fréquence sécurisée. Ce mouchard est finalement localisé à l’intérieur d’IT-3PO ! Les personnages décident de désactiver le mouchard, après avoir écarté toute possibilité d’utiliser ce mouchard à leur avantage lors d’un vif débat. C’est un dispositif sophistiqué qui était branché sur les systèmes sensoriels du droid depuis quelques mois au maximum ; heureusement, ça ne ressemble pas à du matériel impérial. Il y a forcément un traître dans le personnel d’Isotech sur Raxus Prime. La portée d’émission du mouchard couvre uniquement la station spatiale.

A+

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Re: [CR] Star Wars (inspiré Eote)

Message par Nightfalls » dim. mars 22, 2015 6:12 pm

La suite.

Environ 48h plus tard, IT-3PO découvre la clé du code. Le drone contient un message holographique envoyé par le capitaine Harsol et destiné à Ropok (seuls les personnages, Reom et Shira voient le message). Il indique que le Sa Nalaor est dans la nébuleuse de Chol et va se crasher sur la planète Cholganna (coordonnées jointes). Le capitaine demande à Ropok de mettre en place une mission de secours. Harsol dit qu’une dénommée Cratala est bien avec lui, et que s’ils survivent au crash leurs accords resteront valides.

Cratala est une humaine, un véritable génie en matière de cybernétique et de robotique qui a participé à l’élaboration du corps du général Grievous. Son nom est célèbre pour les techies de la galaxie. Elle est censée avoir disparu à la fin de la guerre des clones. Les bases de données de la Roue ne contiennent pas beaucoup d’infos sur Cholganna, si ce n’est que c’est une planète inhospitalière à la frontière de l’espace sauvage et que seuls des chasseurs de gros gibiers, aimant les sensations fortes, essayent de s’y rendre (certains n’en reviennent pas).

Reom confie aux personnages la tâche d’aller sur Cholganna et de trouver d’éventuels survivants (on ne sait jamais), en particulier cette Cratala, dont le savoir pourrait être très utile à sa corpo. Dans le cas où il n’y aurait pas de survivants, ils devront ramener tout le matériel technologique qui semblera sortir de l’ordinaire. S’il y a vraiment un trésor à rapporter, Reom leur en allouera une partie. Comme il lui semble hors de question que les personnages reviennent ensuite à la Roue ou sur Raxus prime, il leur donne les coordonnées d’un autre centre secret d’Isotech, construit à l’intérieur de l’épave à la dérive d’un vieux cargo (appelé Iso-1). Le Twi-Lek les prévient également que s’ils essayent de le doubler (garder pour eux ce qu’ils trouveront sur Cholganna), il finira par le savoir et a assez de connaissances dans le milieu du crime pour leur rendre la vie très difficile…

Stev décèle un mouchard (classique) sur la Flamme Bleue. Aussi les personnages mettent au point une diversion : un vaisseau d’Isotech part avec un commando (des mercenaires recrutés pour l’occasion) pour une fausse destination, puis les personnages partent de leur côté, avec IT-3PO (puisqu’il connaît le capitaine Harsol) après avoir désactivé le mouchard.

Les contrebandiers vont au bout de la route hyperspatiale Perlemienne, puis programment le saut vers Cholganna. Vu qu’il n’y a pas vraiment de route tracée et que c’est un voyage risqué, ils décident de le faire en deux étapes afin de diminuer la difficulté. Lors de la seconde étape, il y a un problème de radiations spatiales et le vaisseau met le double du temps pour arriver à destination. Ainsi, une fois dans la nébuleuse de Chol, l’YT2400 a utilisé 35 jours de son autonomie, au lieu des 26 jours prévus. Un jour est consacré à scanner la planète depuis l’orbite pour tenter de repérer l’épave. La planète est soumise à de nombreuses perturbations magnétiques (les répulseurs, y compris ceux des vaisseaux spatiaux, marcheront très mal et les ondes radios seront brouillées). Cela dit, un très faible signal de détresse est repéré. Le seul point d’atterrissage possible est à plusieurs kilomètres de l’origine du signal, ce qui oblige à une marche de plusieurs heures dans une jungle sombre et inquiétante où les arbres atteignent une taille vertigineuse.

Le signal provient d’une nacelle de sauvetage noyée sous la végétation, au fond d’un ravin. Alors que le Wookie examine l’engin, Stev et Dozer sont attaqués par une bête sauvage qui ressemble à un grand félin, un nexu. Cette redoutable bête (très rapide) est mise en fuite après avoir légèrement blessé le techie (qui a dû faire appel à la Force pour éviter le pire). A part des cadavres humanoïdes et une saleté de colonie d’insectes verts, la nacelle contient un ordinateur de bord qui permet de déterminer la trajectoire du Sa Nalaor lors de sa descente en atmosphère, ce qui permet de définir une zone de recherche plus restreinte. Il y a également un enregistrement vocal qui relate la dernière conversation entre les passagers de la nacelle et le capitaine Harsol ; ce dernier condamne ceux qui abandonnent le vaisseau sans ordres, tandis que les passagers de la nacelle accusent le capitaine d’être à l’origine de ce désastre, à cause de ses manigances avec Ropok.

Grâce à ces renseignements, le lendemain, les personnages découvrent deux grosses parties de la frégate du clan bancaire. Tout d’abord, la partie arrière (qui comprend les propulseurs) qui s’est détaché du reste du vaisseau, puis s’est écrasée dans une grande rivière, formant un barrage et un petit lac. Tous les compartiments sont à 90% immergés ; pas mal de dégâts et de droïds détruits. Sans matériel approprié, impossible de pousser l’inspection très loin. Dans l’après-midi, la partie avant de la frégate est découverte. Elle s’est écrasée dans la jungle, non loin de la rivière. Sur place, les personnages se rendent compte que des filets de camouflage ont été tendus au-dessus des débris du vaisseau, ce qui prouve bien qu’il y a eu des survivants et qu’ils ont tenu à rester cachés. Dans les environs, il y a les traces d’un camp sommaire abandonné depuis longtemps, ainsi qu’une zone où la terre a fraîchement été retournée. Il s’agit d’une fosse commune renfermant quatre cadavres humanoïdes, morts il y a plusieurs semaines suite à des blessures causées par des armes blanches et des armes à énergie. Après avoir déterré les cadavres, les personnages décèlent trois personnes embusquées dans la végétation. Les contrebandiers la jouent « cool » (contre l’avis de Ro) et essayent de nouer le contact. Ce sont des survivants, armés de blasters et d’arcs. Bien qu’ils soient hostiles, le fait que les personnages prétendent être envoyés par un ami du capitaine Harsol, plus la présence d’IT-3PO qui affirme le connaître, détend l’atmosphère. Les survivants disent que les quatre cadavres sont ceux de chasseurs qui avaient découvert par hasard l’épave du Sa Nalaor. Ils ont été tués, car le capitaine Harsol ne voulait pas courir de risques (ils auraient pu informer l’Empire). Après avoir désarmé les personnages, les survivants les conduisent à leur camp, construit dans une grotte profonde, au bas d’une falaise surplombant la rivière. Là habite une quarantaine de survivants (avec des enfants) et quelques droids rafistolés. Le capitaine Harsol n’est pas très sympathique, mais il reconnaît IT-3PO, lequel l’appelle « maître ». Cratala est également là, avec un droïd de combat IG (ceux qui escortaient le comte Dooku) à côté d’elle. Les deux chefs de la communauté acceptent de discuter avec les personnages.

A+

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Re: [CR] Star Wars (inspiré Eote)

Message par Nightfalls » sam. avr. 18, 2015 7:26 pm

La suite.

Les personnages discutent à l'écart, dans une sorte de hutte de bois et de métal, avec Harsol et Cratala. Ils répètent leur histoire, soutenus par IT-3PO, et affirment que Reom est désireux de leur porter secours et de s'associer avec l'Arkanyenne afin de faire prospérer sa petite corpo. Harsol pose quelques questions et leur fait répéter plusieurs fois certains détails, essayant de mettre en défaut les personnages. Il explique que le trésor du Sa Nalaor n'existe plus : il était composé de millions de crédits en provenance des mondes séparatistes, monnaies qui n'ont certainement plus cours à l'heure impériale. A la fin, le capitaine indique aux nouveaux venus qu'il va réfléchir à leur proposition et que pour l'instant ils sont ses « invités » ; ils ne pourront pas quitter la grotte et une escorte leur est allouée (on n'est jamais trop prudent). Les personnages ont eu un mauvais ressenti concernant le capitaine (dur de se prononcer sur Cratala puisqu'elle a gardé le silence). Ro commence à faire remarquer à ses amis qu'il n'aurait pas fallu donner toutes leurs armes. Les personnages passent la nuit dans une petite hutte qui sert à entreposer du matériel. Stev sonde un peu deux des gardes qui assurent leur sécurité : ils sont dévoués à Harsol et louent la volonté de l'homme qui leur a permis de survivre 20 ans ici. Tout n'est pas idéal pour la petite communauté, mais la peur de finir dans une geôle impériale leur fait craindre tout ce qui vient de l'extérieur. Les personnages essayent de leur faire comprendre que l'Empire a d'autres chats à fouetter que de s'occuper d'une bande de séparatistes disparue depuis la fin de la guerre des clones, mais ils se heurtent à un mur.

Dans la journée, on vient leur dire que Cratala souhaite leur parler dans son labo. L'Arkanyenne demande aux garde de rester à l'extérieur ; elle est en compagnie d'une fillette brune d'une dizaine d'années et de son droïd IG (celui-ci semble être en parfait état, au contraire des B1 rafistolés qui patrouillent dans la grotte). Cratala présente la petite fille comme étant Mira, une enfant dont elle s'occupe depuis la mort de ses parents, il y a 2 ans, et qu'elle considère comme sa propre fille. Vu qu'elle croit au récit des personnages, elle est prête à quitter la planète avec Mira, mais cela devra être fait de manière discrète. Jamais Harsol ne donnera son accord. Il est rongé par la paranoïa et il finira par trouver un motif pour faire exécuter les personnages. Personne, pas même elle, ne peut s'opposer publiquement à lui sans craindre des représailles. La plupart des survivants sont sous sa coupe, mais certains partagent les idées de Cratala. Voilà donc ce qu'elle propose : s'évader de nuit du camp, aller négocier avec Reom la protection de tous les survivants qui voudront quitter Cholganna, puis revenir « en force » pour donner l'occasion à ceux qui voudront partir de le faire. Une telle proposition ne se refuse pas. Si on leur demande de quoi ils ont discuté avec elle, les personnages n'auront qu'à prétendre que Cratala désirait savoir si leur vaisseau contenait des pièces de rechanges susceptibles de remettre à neuf l'unique générateur du camp.

Dès la nuit suivante (mieux vaut agir vite pour ne pas laisser le temps à Harsol de se retourner), les personnages récupèrent leurs armes et franchissent sans encombre les portes du camp grâce à la complicité des amis de Cratala. L'Arkanyenne, Mira et le droïd IG sont avec eux. Le petit groupe ne s'éloigne pas trop de la rivière durant la nuit ; il serait trop dangereux de le faire et mieux vaut attendre le lever du soleil pour rejoindre le vaisseau. Il ne s'agit que de prendre un peu d'avance sur les hommes que Harsol lancera sur eux dès que leur disparation sera remarquée, le lendemain matin. Malgré cette précaution, le petit groupe est victime de l'attaque de plusieurs pieuvres arboricoles embusquées en haut des arbres. Mira, Stev et Mely sont leurs cibles, mais l'attaque est repoussée grâce à l'IG, Ro et Dozer qui, en dépit de l'obscurité (ils avaient pris la précaution d'emmener des lunettes thermographiques avec eux), parviennent à trancher les tentacules qui enserraient leurs amis. Stev est légèrement blessé à ce moment-là en faisant une chute de quelques mètres amortie par la végétation. Le lendemain, l'YT-2400 est atteint. Décollage et, après une escale technique sur Quermia pour refaire le plein du système de survie, cap sur les coordonnées de Iso-un. Durant le long voyage en hyperespace, Cratala confie que les soutes du Sa Nalaor contenaient un trésor qui a toujours de la valeur : des milliers de lingots de différentes matières précieuses. Harsol a fait déplacer tous ceux qu'il a pu dans un endroit secret, au cas où il serait amené à négocier avec des étrangers venus en force.

La Flamme Bleue émerge à proximité de l'immense épave du cargo qu'Isotech a investi. Le vaisseau est dirigé vers la cale qui a été transformée en baie d'atterrissage où se trouve deux autres transports légers. Shira vient accueillir les personnages et les conduit à son frère ; le trajet à travers le vaisseau prend une dizaine de minutes, certaines sections étant exposées au vide spatial et tous les ascenseurs n'étant pas en état. Dans une grande salle proche de la passerelle, Reom félicite les personnages pour leur succès ; le Twi'lek est tout à fait disposé à traiter avec Cratala et le courant semble passer entre les deux férus de technologie. Soudain, le vaisseau tremble sous le coup d'une violente explosion. Reom se renseigne par intercom : le vaisseau est attaqué par plusieurs vaisseaux légers sortis de l'hyperespace. L'explosion qui a secoué le cargo s'est produite dans les locaux techniques, proche du générateur : les boucliers et le système de défense sont inopérants ! Reom se demande qui est capable d'avoir commis une telle trahison. Dozer clame que tout cela porte la marque de ce salopard de Jodo Kast. Les personnages foncent vers la baie où se trouve leur vaisseau, armes en mains. Pour eux, les assaillants veulent investir le cargo et faire des prisonniers pour apprendre la localisation du Sa Nalaor. Mais ils ne rencontrent aucun ennemi dans les couloirs du vaisseau et arrivent devant la porte anti-explosion de la baie. Celle-ci est fermée et deux gardes d'Isotech se trouvent devant. Ils expliquent que peu après l'explosion à l'intérieur du cargo, un YT-1300 est entrée dans la baie. Plusieurs gardes ont essayé d'intervenir, mais des techniciens qui se trouvaient là ont tiré sur eux avec des pistolets blasters. Des hommes armés et des droïds de combat B2 sont sortis du transport léger et ont investi la baie, avant de verrouiller la porte anti-explosion. Seuls les deux gardes s'en sont sortis vivants. Dozer veut savoir si c'est un Mandalorien qui commandait l'attaque. A sa grande déception, le chef des assaillants serait un homme au crane rasé avec une belle balafre en travers du visage. Puisqu'il n'y a qu'un seul accès à la baie, un assaut frontal paraît risqué. Ro et Dozer se proposent de passer par l'extérieur pour prendre les assaillants à revers. Reom les conduit au sas le plus proche. Le Wookie et le chasseur de primes endossent des combinaisons spatiales et s'avancent sur la coque du cargo grâce à leurs semelles magnétiques. Deux cents mètres plus loin, ils sont presque arrivés à l'entrée de la baie lorsqu'un YT-1300, avec des bandes rouges sur le côté, en franchit le champ de force et s'éloigne dans l'espace. Dozer jette un œil à l'intérieur de la baie. Une dizaine de droïds B2 pointent leurs blasters en direction de la porte anti-explosion, laquelle est piégée par une charge explosive (heureusement que l'assaut frontal n'a pas été retenu). Plus grave, il y a un cylindre métallique de deux mètres de haut avec un écran qui affiche un décompte ; vu sa taille, cette bombe serait capable d'éventrer le cargo. Ro et Dozer franchissent le champ de force et attaquent sans attendre. Les droïds B2, surpris, ne font pas le poids et sont rapidement pulvérisés. Une fois le piège enlevé, la porte anti-explosion est déverrouillée permettant à Stev de foncer sur l'énorme bombe. Aidé par Cratala, le techie parvient à la désamorcer in-extremis en puisant dans ses réserves (vive la Force !). Le navordinateur de la Flamme Bleue est inutilisable, car il a été amputé de ses blocs mémoires (grâce à des micros charges explosives) : ceux qui les ont volés pourront ainsi facilement déduire la localisation du Sa Nalaor. Ro décolle à la poursuite de l'YT-1300. Shira et Mely prennent les commandes des deux autres transports légers qui sont dans la baie. A leur grande surprise, une bataille spatiale a déjà lieu à proximité du cargo, opposant les vaisseaux des assaillants à deux transports bien armés. Une voix résonne alors sur toutes les fréquences radios : « Reom, nous venons à votre secours. Allez-vous bien ? Répondez ! ». Cette voix est familière pour les personnages ; il s'agit de celle de la Bothan Dey Dem'Ley. Un des vaisseaux assaillants est détruit mais les autres, dont l'YT-1300, couverts par des chasseurs Sorosuub, parviennent à passer en hyperespace...

Retour à la baie de l'Iso-un. La Bothan est à la tête de mercenaires trandosiens faisant partie de la guilde mercenaire des Griffes Tempête (des combattants réputés et plutôt chers) ; c'est ce qu'elle a pu réunir de plus efficace étant donné le peu de temps qu'elle a eu pour agir. Elle explique que c'est le cartel du Soleil Noir qui a attaqué l'Iso-un et qui avait engagé Jodo Kast pour récupérer le drone messager. Le cartel a pu avoir autant de renseignements sensibles sur Isotech grâce à un traître : le Rodien, Norta, le bras droit de Reom sur Raxus Prime. C'est également lui qui avait posé un mouchard sur IT-3PO. Norta avait de grosses dettes de jeu et trahir Reom lui permettait de les effacer. La Bothan a appris tout cela, car elle travaille pour une infomarchande très puissante qui a un contact bien placé au sein du Soleil Noir. Dey Dem'Ley est ravie d'apprendre que la fameuse Cratala est en vie et en sécurité. Elle propose à Reom un partenariat avec sa patronne pour consolider les activités d'Isotech et construire une nouvelle base d'opérations secrètes (celles de Raxus Prime et Iso-un étant compromises). Le Twi'lek accepte. Une mission de secours est immédiatement envoyée sur Cholganna ; les personnages y participent (leur navordinateur une fois réparé) ainsi que les mercenaires trandosiens (pour éviter toute bêtise de la part d'Harsol). La plupart des réfugiés croient en la parole de Cratala et saisissent l'occasion de retourner à la civilisation galactique. Harsol reste sur place avec ses fidèles les plus fervents. Avant de partir, Ro laisse un petit souvenir pour les hommes du Soleil Noir : la bombe placée sur l'Iso-un est reliée à des détecteurs de mouvements dans la partie du Sa Nalaor qui est immergée dans la rivière. Lorsqu'ils viendront piller les soutes de cette épave, il y aura un gros BOUM ! Reom tient sa parole et, en paiement des services fournis par les personnages, fait équiper la Flamme Bleue d'un hyperpropulseur x1.

FIN d'Au-delà de la Bordure

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Papotage sur le système

Message par Nightfalls » sam. mai 09, 2015 7:51 pm

Bonjour,

Juste quelques mots sur le système que j'utilise, vu que ça n'a rien d'officiel même si je me suis inspiré de la base de SW saga en essayant d'enlever son côté trop tactique et en supprimant tout ce qui est classes et niveaux (j'aime pas).

Sur le principe, les caracs (Force, Constitution, Dextérité, Perception, Volonté, Charisme et Intelligence) sont importantes et influent sur le calcul des Avantages (Attaque Distance, Attaque Contact, Défense Réflexe, Défense Physique et Défense Mentale) ainsi que sur les Compétences (il y en a une trentaine, de manière à bien différencier les persos).

Une carac peut avoir une valeur de -3 (vraiment minable) à +6 (super extraordinaire), les PJ démarrant (en moyenne) avec un niveau de 0 à 2 dans chacune.

Cela permet de calculer un score de base auquel on ajoute le résultat d'un lancer de dés pour battre une difficulté ( de 4, tâche moyenne, à 20+, tâche quasi-impossible à accomplir). Les PJ étant dans la catégorie des "héros - personnage d'exception", ils lancent 2D8 et gardent le meilleur. La plupart des PNJ lancent 2D6.

Après quelques parties de rodage, ça tourne pas trop mal.

Edit : j'avais oublié de mentionner l'Intelligence ds les caracs.

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Visuel d'une fiche

Message par Nightfalls » dim. mai 10, 2015 1:01 pm

Voilà un petit scan d'une fiche (celle du wookie).
C'est plus fonctionnel qu'esthétique...

Image

Image

Image
Dernière modification par Nightfalls le lun. sept. 24, 2018 7:23 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Papotage sur le système 2

Message par Nightfalls » jeu. mai 14, 2015 2:13 pm

Pour un peu expliquer, si Ro veut tirer sur une cible avec son arbalète wookie, il utilise son AD (attaque à distance) de +5.
Il lance donc 2D8 et prend le meilleur dé, qu'il additionne à son AD pour dépasser une difficulté.
S'il obtient un double 1, son tir est automatiquement raté. Il retire l'un des dé et s'il obtient un nouveau 1, c'est un échec dramatique / critique (idem que dans SW d6).
S'il obtient un double 2, 3, 4, 5 ou 6, son résultat est amélioré de 1 point. Ainsi, un double 3, lui donne en fait un résultat de 4.
S'il obtient un double 7 ou 8, son résultat est amélioré d'une seule relance de 1D8 (on ne relance pas sur un nouveau 7 ou 8 ).
Ainsi, si Ro veut tirer sur un chasseur de primes situé à moins de 10 m de lui, la difficulté liée à la portée est de 4 (bout portant). Le joueur lance les dés et obtient 2 et 6. Ca lui fait donc 11 en attaque (MR de 7). Si le chasseur de primes n'esquive pas l'attaque avec sa DR (défense réflexe), il va avoir très mal :mrgreen:

Les PJ disposent également de points de Force. Si un joueur dépense 1 point de Force avant son jet de dé, il bénéficiera de 1D8 bonus à ajouter au résultat de son jet.

Les XP permettent d'acheter des atouts (de niveau 1 à 4) pour acheter de nouvelles capacités, améliorer leurs caracs, leur degré d'expertise dans les avantages ou les compétences.

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Re: [CR] Star Wars (inspiré Eote)

Message par Nightfalls » ven. juin 05, 2015 3:20 pm

Cette suite est TRES TRES librement inspirée du « Hutt à le bras long » et ne suit en rien un éventuel background officiel.

Teisar Ad'Salah, le seigneur du crime bothan envers qui les PJ sont en dette (pour leur vaisseau), veut récupérer Orbota, un Twi'Lek prisonnier de Darga le Hutt sur Tatooïne. Il conçoit un plan en plusieurs étapes auquel les personnages vont devoir participer (aussi bien pour répondre de leur retard à lui ramener certaines caisses (il connaît Reom via quelques affaires et veut bien accorder le bénéfice du doute aux contrebandiers) que pour réduire leur dette de 10 000 crédits hutts).

La première étape de ce plan va amener les personnages à se rendre sur la planète Yssar, dans le secteur Arkanis. Là, dans une grande ville souterraine (vu que la surface de la planète est légèrement hostile avec ses gaz en fusion à 500° C), vit le peuple Yssari. Il s'agit d'une race arachnoïde qui vit en retrait de la société galactique (ils n'ont jamais fait partie de la République et nul ne connaît leur monde d'origine, sans doute détruit il y a des millénaires par l'explosion de son étoile) et affiche une neutralité digne de louanges. Génies de la finance galactique, ils ont développé une corporation bancaire influente et détiendraient en prime des petits secrets inavouables sur de nombreux personnages influents de la Galaxie. Leur banque centrale est réputée inviolable et d'ailleurs, aucun voleur n'a réussi à accéder au moindre de ses coffres. Palpatine, dans sa grande générosité, a néanmoins décider d'accorder aux Yssaris une protection spatiale (vu qu'ils n'ont pas d'armée) sous la forme d'une base spatiale dirigée par les douanes impériales (la protection est payée par les menues taxes imposées aux échanges de gaz et de minerais, vu que les Yssaris en font commerce).

Les personnages se rendent donc sur Yssar sous prétexte d' acheter 2 tonnes de gaz MH6 ; passer les douanes à vide se fait tranquillement, bien que l'YT-2400 (sous sa fausse identification transpondeur) soit tout de même scanné avant sa descente vers la cité yssari. Le véritable but des contrebandiers est de récupérer, grâce à la clé d'accès que Teisar leur a donné, le contenu du coffre 123/02 et de le ramener au duc Genadok, sur Géonosis (le duc désire récupérer son bien en toute discrétion, c'est pourquoi il emploie des employés de Teisar pour cela). Après une descente dans un puits de 2 km de profondeur, le vaisseau franchi un bouclier de protection et trouve sa place dans une baie de l'astroport. Les formalités réglées auprès des droïds yssaris (les Yssaris n'aiment pas se montrer et interagissent avec les étrangers grâce à des machines qu'ils construisent eux-mêmes), les personnages règlent l'achat du gaz puis se rendent à la banque du consortium en empruntant de longs couloirs creusés dans la roche (il n'y a que des étrangers de passage pour affaire dans cette section de la cité, les Yssaris habitent quant à eux une section interdite aux autres races). Là-bas, les droïds banquiers examinent leur clé ; elle est vraie, donc pas de souci e ce côté-là, hélas en raison d'un souci technique indépendant de leur volonté, le coffre 123/02 est inaccessible avant une vingtaine d'heures standards. Les personnages sont plutôt étonnés d'entendre cela et leurs questions ne trouvent aucune réponse expliquant le problème. En regagnant leur vaisseau, les contrebandiers font bien attention à ne pas être suivis (RAS). Le lendemain, les personnages se présentent à la banque et on les conduit jusqu'à une salle inférieure protégée par de nombreux champs de force et droïds de sécurité ; une fois seuls dans une salle de consultation, les personnages enfoncent leur clé dans une fente murale et les cubes qui constituent l'une des parois rocheuses modifient leur agencement, horizontal et vertical, révélant un espace vide qui est vite comblé par un coffre métallique qui porte l'inscription 123/02. A l'intérieur se trouve une mallette de sécurité. Stev est assez impressionné : c'est un attaché case à l'épreuve des armes énergétiques, des explosions, avec une serrure biométrique et sans doute un système d'autodestruction de son contenu si on essayait de le forcer. Revenu dans l'YT, le techie passe la mallette à l'équivalent des rayons X, mais les matériaux occultants empêchent de deviner la forme de ce qu'elle contient ; quoi que ce soit, ça doit valoir un paquet de crédits, mais les personnages préfèrent ne pas essayer de mécontenter leur commanditaire et cessent leurs investigations.

En s'approchant de l'orbite, les contrebandiers reçoivent un message des douanes impériales leur intimant l'ordre de se diriger vers leur base spatiale et de se préparer à une inspection. Ils préfèrent obtempérer et ne pas griller leur fausse identification transpondeur, la mallette étant à l'abri dans les soutes secrètes. Une navette s'arrime à la Flamme bleue et deux officiers des douanes montent à bord. Après quelques questions de routines, les impériaux demandent pourquoi l'équipage a passé plus de 24 h standard sur Yssar, tout ça pour acheter un peu de gaz à générateur. N'y aurait-il pas une histoire de contrebande là-dessous ? Ne faudrait-il pas vider les cuves pour vérifier la nature du gaz et fouiller le vaisseau de bord à bord ? Bien sûr, sous-entend l'un des impériaux, tout cela pourrait être éviter par une donation aux douanes impériales... Les contrebandiers, vite convaincus que les deux impériaux ignorent tout de leur vrai mission, cèdent au chantage et lâchent quelques centaines de crédits, ce qui met un terme au « contrôle » douanier. Heureusement que la corruption a disparu avec l'avènement de Palpatine :lol:

Cap sur Géonosis et passage en hyperespace. Tout semble se dérouler à la perfection, sauf qu'une heure plus tard les alarmes hurlent à tout va : l'hyperdrive vient de lâcher à cause d'une surcharge de radiations ! L'YT repasse brusquement en espace normal, loin de tout système solaire, avec un navordinateur et un hyperdrive sentant le grillé. Ro, au poste de pilotage, repèrent deux vaisseaux légers en train de foncer sur eux. Le combat s'engage. L'un des vaisseau fait uniquement feu avec un canon à ions pour neutraliser la Flamme bleue sans l'endommager. Le Wookie manœuvre pour s'éloigner des assaillants, Dozer leur adressant un feu nourri depuis la tourelle. Stev essaye de relancer le navordinateur, mais cela prendra un peu de temps. Grâce à son expérience acquise durant la guerre des clones, Ro parvient à tenir les deux autres vaisseaux suffisamment en respect (même si l'un des pilotes adverses est loin d'être un manchot) pour que le techie relance les systèmes et renvoie l'YT en hyperespace. Ces pirates étaient-ils au courant de l'existence de la mallette ? Et comment ont-ils fait pour provoquer la panne de l'hyperdrive ? Ce guet-apens a-t-il un rapport avec le délai d'attente imprévu à la banque yssari ?

A+

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Re: [CR] Star Wars (inspiré Eote)

Message par Nightfalls » lun. août 24, 2015 11:05 am

La suite.

La Flamme Bleue arrive sur Géonosis et met le cap sur la ruche où réside le duc Genadok afin de lui remettre son bien. Il y a une frégate des douanes impériales en orbite qui ne prête pas attention à l'arrivée de l'YT 2400. La ruche organise de grandes festivités à base de combats de gladiateurs et autres sports violents ; il y a donc des milliers d'étrangers venus de tout le secteur galactique pour s'amuser, boire et parier beaucoup de crédits. C'est l'une des seules occasions où les Géonosiens acceptent de cohabiter avec des non-insectoïdes : le moment rêvé pour ne pas éveiller l'attention des autorités impériales.

Les personnages se posent dans l'astroport souterrain de la ruche, et paient ensuite leur droit de séjour à des Géonosiens accompagnés d'un droïd de protocole, lequel leur précise bien que « les mammifères n'ont pas le droit de circuler hors de la zone autorisée sous peine de mort. » Après avoir appelé un numéro de communicateur donné par leur boss, un Toydarien vient les voir. C'est Anatta, un contact du duc, qui conduit les personnages jusqu'à son employeur, dans un secteur normalement interdit aux non-Géonosiens. Entouré de ses gardes et assis dans un large fauteuil en bois sombre aux formes torturées, le duc Genadok s'assure que sa mallette est inviolée. La tentative d'interception dont ont été victimes les personnages ne le surprend guère, même si cela l'inquiète un poil. Ses ennemis sont nombreux et puissants. L'essentiel est néanmoins que la mallette soit arrivée à bon port et il va remplir sa part du marché conclu avec Teisar Ad'Salah : Anatta va introduire les contrebandiers auprès du duc Dimmock qui organise une réception ce soir dans son antre. Ce dernier est en affaire avec Darga le Hutt et va lui vendre des pièces de droïds de combat (matériel plus que hautement prohibé). Aux personnages de se faire remarquer par le duc pour se faire embaucher et convoyer les dites pièces jusqu'au palais de Darga sur Tatooïne (ce qui leur permettra d'être dans la place et de pouvoir organiser l'évasion d'Orbota) ; il faut noter que Darga est actuellement absent de son palais, en déplacement sur Nar Shaada, ce qui signifie que le plus gros de son entourage et de ses gardes est avec lui (la situation est donc idéale, d'où l'occasion saisie par Teisar Ad'Salah).

Durant la journée, Ro décide de se faire quelques crédits et s'arrange pour combattre un gladiateur dans l'arène. Il affronte à mains nues (tirage au sort du mode de combat) un puissant Gamoréen. Après un long combat plein d'incertitude, le Wookie ressort de l'arène sous les acclamations des spectateurs avec quelques touffes de poils en moins et quelques centaines de crédits en plus (les paris passés par ses amis dans les gradins).
Le soir, Anatta amène les personnages chez Dimmock. Il y a plusieurs dizaines d'invités non-Géonosiens qui boivent, mangent et tentent d'obtenir un contact avec le duc, lequel circule de groupes en groupes avec son droïd de protocole. Stev se charge de l'approche diplomatique et propose les services de son équipage (sans pouvoir dévoiler tout ce qu'il sait, bien entendu), dont il vante les qualités, mais le feeling n'est pas très bon et le duc ne semble pas lui faire confiance. Par contre, il était prêt à acheter le Wookie pour en faire un de ses gladiateurs. Les personnages remarquent un jeune Sullustain qui suit le duc pour écouter ses conversations et qui, lui aussi, semble porter un grand intérêt à Ro. Stev l'approche et tente d'en apprendre plus sur lui : le Sullustain dit s'appeler Mu Nanb et être un marchand indépendant. Intéressé par un équipage expérimenté, Stev lui donne son adresse électronique. Dozer suit le Sullustain à la sortie de la réception, jusqu'à l'un des hôtels improvisés de la ruche (grande salle souterraine avec des chambre simplement séparées par des pans de toile). Il partage sa « chambre » avec un humain. Stev et Dozer prennent une chambre proche pour les tenir à l’œil : le techie assure une surveillance électronique et parvient à intercepter une communication cryptée envoyée depuis la chambre du Sullustain (c'est un cryptage de type militaire!). Stev n'ayant pas le matos susceptible de casser un tel code, il envoie le fichier à Reom par le réseau (ça m'étonnerait qu'il y parvienne, mais on ne sait jamais).

Le lendemain, le Sullustain et son garde-du-corps humain se rendent à l'arène (ils surveillent plus les nobles géonosiens qu'autre chose à l'aide de leurs macrojumelles). Stev reçoit sur sa boîte électronique un message de Mu Nanb pour un rendez-vous dans une cantina de la ruche. Stev et le Ro y vont, Dozer continue à surveiller le Sullustain de loin. Celui-ci avoue avoir entendu leur discussion avec le duc. Il les informe que l'Empire a envoyé des espions autour du Duc, car le BSI est au courant d'une importante transaction avec un Hutt (mais les impériaux ne savent pas lequel). Mieux vaut donc travailler pour lui que pour le duc : il leur propose de convoyer une marchandise sensible, mais pas depuis Géonosis. Ro porte un micro caché dans ses poils pour enregistrer la conversation. Les personnages disent qu'ils vont réfléchir (ils ont 48 h standards pour le contacter à son adresse électronique).

a+

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Re: [CR] Star Wars (inspiré Eote)

Message par Nightfalls » jeu. août 27, 2015 3:25 pm

Suite.

Après une longue concertation, les personnages contactent le duc Dimmock grâce à Anatta, lequel les met en garde (le duc n'aime pas être dérangé pour des motifs futiles et ça peut très mal finir). De nouveau chez le noble géonosien, ils lui font écouter la conversation qu'ils ont eu avec Mu Nanb et le mettent en garde contre les espions impériaux qui seraient au courant de ses affaires en cours. Dimmock rit de tout cela. Il est parfaitement averti de l'intérêt des impériaux pour ses transactions avec un seigneur hutt ; d'ailleurs la petite réception d'hier soir avait pour but de les tromper en faisant courir de fausses informations. Néanmoins, le duc est intéressé par ce que les personnages viennent de faire. Puisqu'ils sont recommandés par Anatta, il revient sur sa décision et leur confie le transport des pièces de droïds de combat jusqu'au palais de Darga. En cas de succès, ils toucheront 2000 crédits hutts (une belle somme pour un voyage jusqu'à Tatooïne, qui n'est distante que d'une heure en hyperespace). Il les informe aussi qu'il fera transporter une fausse cargaison par d'autres contrebandiers, au cas où, pour poursuivre sa tromperie envers l'Empire. Le lendemain matin, les personnages prennent livraison des caisses sur une baie d'embarquement réservée aux géonosiens. Ils quittent la planète en se mêlant au flot des vaisseaux civils (les festivités de la ruche sont terminées) et les étrangers sont priés de vite s'en aller (à moins de vouloir devenir gladiateur dans l'arène).

A la sortie de l'hyperespace, devant Tatooïne, les personnages ont une mauvaise surprise. Deux frégates des douanes et des TIE surveillent l'orbite de la planète. Chose plus qu'inhabituelle pour ce trou paumé de la bordure extérieure. A la radio, une voix ordonne au transport léger de se rapprocher d'une frégate pour être scanné. Ro, aux commandes, le sent très mal : il met les moteurs au ralenti et, tout en s'exécutant, remet en charge l'hyperdrive pour un nouveau bond. Hélas cela est détecté par les senseurs de la frégate la plus proche : cette fois, la voix intime l'ordre au vaisseau de stopper et trois chasseurs TIE foncent sur lui. Le pilote wookie se croit revenu en pleine guerre des clones. Moteurs à fond, il s'éloigne de l'orbite de Tatooïne tandis que Dozer prend place dans la tourelle. Au terme de la poursuite (le temps pour l'hyperdrive de se recharger), deux TIE ont été mis hors de combat et l'autre détruit. Saut de puce en hyperespace, juste pour sortir du système et se mettre hors de portée des senseurs des frégates. Comme quoi, 2000 crédits hutts, c'était pas si cher payé pour ce court voyage. Heureusement, le transpondeur de l'YT diffusait la fausse identité du vaisseau (Brume de Kirims), maintenant grillée auprès de l'Empire. Stev enrage, car s'en fournir une nouvelle coûtera très cher ! L'équipage pense un temps à revenir discrètement (tous les systèmes éteints) près de Tatooïne, en vitesse subluminique, dans l'espoir de passer sans se faire accrocher par les senseurs des frégates. Le souci, c'est que cela prendrait plusieurs jours pour couvrir ainsi les millions de km qui les séparent de la planète et Darga pourrait rentrer chez lui entre temps. Cette idée abandonnée, les personnages se rendent compte que ce qu'il leur faut, c'est une cargaison officielle de couverture pour ne pas trop attirer les soupçons des douanes et passer le blocus. Retour sur Géonosis et négociation rapide pour racheter les invendus d'alcool des cantinas improvisées durant les festivités. Quelques milliers de litres d'alcool dans les soutes, la Flamme Bleue retourne vers Tatooïne et sort d'hyperespace, comme si de rien n'était, avec son vrai code transpondeur. Bien sûr, c'est très risqué, mais les personnages comptent sur le fait que les impériaux ne penseront jamais que ceux qui se sont barrés deux heures plus tôt vont tranquillement revenir (le vaisseau n'ayant pas été durement touché lors du combat contre les TIE, rien ne le distingue d'un autre YT-2400). Cette fois, Ro exécute les ordres des douaniers et se rapproche d'une frégate, comme d'autres transports en orbite. Dozer déclare la cargaison d'alcool aux douaniers, destinée à Mos Eisley. La Flamme Bleue n'étant pas recherchée et le chasseurs de primes convaincant, le bluff fonctionne et le vaisseau peut se rapprocher de Tatooïne. Ro se rapproche de Mos Eisley, conscient que les senseurs des frégates peuvent le détecter dans l'atmosphère ; près de la ville, il coupe tous les systèmes non essentiels et fait du rase-motte en direction du palais de Darga.

a+

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Re: [CR] Star Wars (inspiré Eote)

Message par Nightfalls » dim. nov. 01, 2015 6:58 am

La suite.

Le palais de Darga, comme celui de Jaba, se trouve dans un endroit isolé. Construit sur une colline faite de roches acérées, il est massif et recouvert de plaques blindées. Au sommet de deux tours, il y a des batteries de défenses laser. La zone d'atterrissage des vaisseaux spatiaux (qui est reliée au reste du palais par un long passage couvert) se trouve sous une coupole de métal, laquelle s'ouvre pour laisser l'YT-2400 se poser. Un Devaronien escorté d'un Rodien accueille les personnages : « Il y a du changement : la livraison des caisses se passera ailleurs. Je vais vous accompagner jusque là-bas ». Les contrebandiers n'ont pas le temps de se dire que leur plan pour libérer le Twi'Lek vient de tomber à l'eau, qu'une demi-douzaine de gros bras surgissent du passage couvert qui conduit au palais. Leur chef, un humain barbu aux bras tatoués interpelle le Devaronien (qui devient livide) : « C'est fini pour toi, Oxod ! Ta trahison s'achève ici ! ». Dozer King reconnaît l'homme qui vient de prononcer ces paroles : il s'agit de Baramas Galahar, l'un des chasseurs de primes dont il veut se venger. Baramas s'étonne de voir Dozer en vie, « une erreur qu'il va rectifier ». Tout le monde dégaine les blasters et ça tire dans tous les coins. Le Devaronien et son garde-du-corps sont les premières victimes. Les personnages remontent dans l'YT, remettent les gaz et arrosent la plate-forme avec leur tourelle laser. Baramas hurle dans son communicateur à une certaine Orpa de détruire le vaisseau. Les batteries laser du palais s'activent tandis que Baramas saute de la plate-forme pour atterrir sur la pente de la colline (il se blesse légèrement dans son saut, car il y a 5 m de dénivelé). Ro, aux commandes de l'YT évite les tirs des batteries laser, mais est touché par un missile à concussion tiré depuis le palais (les Hutts sont pleins de surprises). Le Wookie a de la chance (jet de dégâts minable du missile...) et Dozer fait taire les batteries du palais par des tirs précis. Baramas grimpe la pente raide de la colline pour rejoindre la porte piétonne du palais. Le chasseur de primes n'est pas assez rapide et l'YT peut manœuvrer, rampe d'accès abaissée au-dessus de lui. Dozer et Stev peuvent ainsi tirer sur Baramas (handicapé par sa blessure au pied et gêné dans ses esquives par le terrain difficile) ; ils le neutralisent avec une fléchette tranquillisante et le capturent. La coupole de métal ayant été refermée, l'aire d'atterrissage du palais n'est plus accessible. Les personnages contacte la fameuse Orpa par radio et arrivent à la convaincre qu'ils avaient juste un vieux contentieux avec Baramas et n'ont rien à voir avec le Devaronien. L'YT peut à nouveau se poser et, sous haute surveillance (impossible de tenter quelque chose pour atteindre les cellules du palais), les caisses contenant les pièces de droïds de combat sont déchargées. Les personnages repartent, puis se posent dans le désert à quelques kilomètres du palais de Darga. Il est temps de discuter avec Baramas.

Le chasseur de primes était au palais parce qu'il a capturé le Twi'Lek Orbota pour le compte de Darga. Il attendait son retour pour toucher ses crédits et se faire un peu valoir auprès du seigneur du crime. Le Devaronien a voulu trahir Darga au bénéfice de Jaba (qui éatit intéressé par les pièces de droïds de combat). Baramas se doute que Dozer est à la recherche de Jodo Kast. Il est prêt à donner des renseignements sur le Mandalorien et même à aider à libérer Orbota. Après tout, il n'est pas au service du Hutt et connaît bien le palais avec le temps qu'il a passé à l'intérieur. Il lui suffira de dire à Orpa (le bras droit du Hutt) qu'il a échappé à ses ravisseurs. Les personnages se laissent convaincre, mais Stev place une bombe (déclenchement à distance) et un micro sur la ceinture de Baramas : s'il essaye de les enlever ou de les trahir, il finira en morceaux. Le chasseur de primes confie à Dozer qu'il a dernièrement eu des nouvelles de Jodo ; celui-ci travaille pour le cartel du Soleil Noir et il va prochainement se rendre sur Nar Shaddaa pour contacter un Nikto qui s'y cache après avoir volé une cargaison d'épices au syndicat Pyke. Si Dozer est assez dingue pour chercher des noises à un membre du Soleil Noir, il n'a qu'à contacter Marru Jakkar, une infomarchande de Nar Shaddaa qui pourra l'aider à retrouver le Nikto.

Baramas retourne chez Darga et remplit sa part du contrat en ramenant, la nuit suivante, Orbota jusqu'à l'YT. Les personnages décident de respecter la parole donnée et enlèvent la bombe placée sur le chasseur de primes (Dozer se console en se disant que son ennemi va maintenant être recherché par Darga). Ils quittent Tatooïne et ramènent le Twi'Lek à leur boss, Teisar Ad'Salah, avant de mettre le cap sur Nar Shaddaa.

FIN DU SCENARIO

Avatar de l’utilisateur
Nightfalls
Messie
Messages : 1062
Inscription : dim. août 20, 2006 8:18 am
Localisation : Marseille

Re: [CR] Star Wars (inspiré Eote)

Message par Nightfalls » jeu. déc. 31, 2015 4:50 pm

Cette suite est très librement inspirée d'un scénario gratuit FFG que les amateurs reconnaîtront.

Nos courageux contrebandiers vont donc sur Nar Shaddaa pour retrouver la trace de l'infâme Jodo Kast, chasseur de primes mandalorien de son état, lequel doit rentrer en contact avec un Nikto qui a volé de la drogue au syndicat Pyke.

Ils se retrouvent face à l'infomarchande Marru Jakkar, une black élancée avec de grandes bottes de cuir, qui bosse pour le clan hutt Zalhota. Elle sait où se cache le Nikto, un certain Kaa'too. En échange, elle demande aux personnages de récupérer des données « commerciales » qui intéressent ses patrons. Celles-ci se trouve dans l'ordinateur d'un certain Coruum Sa'dia, directeur de la société de transport ZELCOMM. Bien sûr, cette société sert de couverture à un clan hutt, les Sardva, qui est en délicatesse avec le clan Zalhota. Il faut donc faire preuve de finesse, surtout que si Coruum se rend compte du piratage des données, elles perdront toute valeur.

L'ordinateur de Coruum n'étant relié à aucun réseau, les personnages font preuve de finesse. Ils introduisent un drone – droïd de maintenance / ménage, contrôlé à distance par le techie, caché dans une caisse dans l'entrepôt de ZELCOMM. Le drone sort de la caisse (avec des caméras, les personnages se sont assurés que personne ne le verrait faire) puis fait son bout de chemin dans les bureaux sous l’œil de quelques gardes placides. Le drone parvient ainsi dans le bureau de Coruum, se branche sur son ordinateur, ce qui permet au techie de faire parler ses dons de hacker et à copier les données tant convoitées sans laisser de traces. Marru Jakkar est impressionnée par l'efficacité des personnages et promet de faire appel à eux pour d'autres jobs, plus rémunérateurs. Elle tient sa parole et révèle que Kaa-too est en affaire avec Speng, le gérant d'une maison de sabacc, l'Arachné, appartenant au clan Akala. Ce clan, assez faible, cherche depuis un moment à renforcer ses relations avec le cartel du Soleil noir afin d'emmerder les clans les plus puissants. C'est pourquoi les Akala ont aidé le Nikto a rentrer en contact avec le cartel ; ce dernier veut leur revendre les épices volés au syndicat Pyke et, pourquoi pas, bosser pour eux dans l'avenir. La vente des épices ne devraient plus tarder et, effectivement, l'infomarchande a entendu dire que c'était un Mandalorien qui représenterait le cartel.

Speng est un joueur professionnel de sabacc. Il joue avec de « grosses pointures » dans sa salle privée, à l'étage de son club, là où il traite également ses affaires sensibles. Pour accéder à cette salle privée, l'un des contrebandiers se fait remarquer par son adresse (ou sa chance incroyable) au jeu de cartes dans la salle publique du club. Intrigué, Speng le fait monter à l'étage pour éprouver son talent. Bon, là, le personnage se fait plumer proprement (il perd tous ses gains de la journée, soit plus de 1000 crédits hutts, à la vitesse de la lumière), mais il a quand même l'occasion de dissimuler un micro sous la table de sabacc. La chance souriant aux contrebandiers, Speng reçoit la visite d'un Hutt quelques heures plus tard. Les deux parlent justement du Nikto : la vente au cartel s'est bien passée (le clan Akala a donc réussi à toucher une belle commission et s'est rapproché du cartel) ; de plus, le Mandalorien et le Nikto sont partis ensemble pour régler une affaire dans un port fantôme, situé sur la lune gelée de la géante gazeuse TC-16-3.

Argh !! Les personnages n'ont pas raté Jodo Kast de beaucoup ! Ils connaissent ce petit port fantôme, localisé dans un ancien avant-poste des clones dans la Bordure. C'est à 7 jours d'hyperespace de Nar Shaddaa (ce n'est pas que c'est vraiment loin, mais cela prend du temps, car il n'y a aucune voie hyperspatiale tracée / balisée / directe pour s'y rendre). Qu'importe, les contrebandier sautent dans leur YT 2400 et foncent. Avec leur hyperdrive x1, ils espèrent prendre de vitesse Jodo. L'avant-poste est creusé dans la profondeur d'une falaise de glace. Le vaisseau des contrebandiers est le seul dans la baie d'atterrissage. Une rapide inspection permet de découvrir quelques cadavres blastés. Pas âme qui vive dans le petit complexe. Les senseurs de l'YT détectent un vaisseau léger Ghtroc en approche. Il rentre dans la baie et la voie de Jodo Kast résonne par ondes radios : « Alors, Dozer, toujours en vie à ce que m'a dit un ami commun ! Tu me cherches, me voilà ! » Le sixième sens de Dozer lui dit que ça va mal se passer : le Mandalorien n'est pas du genre à se la jouer à la loyale et il devient évident que Baramas Galahar a prévenu Jodo.

It's a trap !!

Dozer ordonne le décollage. L'YT 2400 a à peine le temps de sortir de la falaise que le Ghtroc explose. L'onde de choc secoue les personnages, mais ils sont partis à temps pour éviter de se faire désintégrer. Hélas, deux autres vaisseaux légers apparaissent sur les écrans et le combat commence. L'YT manœuvre pour s'éloigner de la lune et pouvoir s'échapper en hyperespace. Les personnages parviennent à mettre à mal l'un des vaisseaux adverses grâce à quelques tirs bien sentis. Ils se demandent s'il ne vaut pas mieux rester, car même en infériorité, ils semblent tirer leur épingle du jeu. Un nouveau vaisseau apparaît sur les écrans, un chasseur qui avait maintenu jusque-là tous ses systèmes éteints. Dozer se doute que c'est Jodo qui se mêle à la danse pour en finir personnellement. L'YT a déjà souffert lors de l'explosion et du combat, il paraît très risqué de se battre à 1 contre 3. La mort dans l'âme, les personnages passent en hyperespace. Ce sera pour une prochaine fois...
Dernière modification par Nightfalls le dim. janv. 10, 2016 7:06 am, modifié 1 fois.

Répondre