[CR] Al Qadim DD5 (ex DK²)

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2939
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

[CR] Al Qadim DD5 (ex DK²)

Message par Sama64 » jeu. juin 18, 2015 9:14 pm

Après quelques hésitations et pas mal de conseils (sur un autre sujet - fil discussions) j'ai lancé mon sandbox Al Qadim, sous DK² (et quelques ajouts d'Arkypels).
Je ferai peut être un point plus tard sur les règles/ modifs que nous utilisons.
En tout cas nous partons dans un 1er temps sur la "campagne" Golden Voyages, se déroulant dans la Mer encombrée (=Crowded Sea).
Il y a 6 joueurs prévus, mais seuls 4 étaient présents lors de la partie de lancement hier.

Composition du groupe de PJs :
* Zaheed ibn Kazeed al Farqad : humain / barbier (kit d'Al Qadim sous AD&D2, plus ou moins voleur/barde + soigneur); homme raffiné, dont les goûts sont parfois un peu trop ostentatoires (il met beaucoup de parfum, et porte des étoffes fines aux couleurs très vives, voire criardes) aimant bien manger et boire. Avec sa voix un peu nasillarde, il peut paraître sarcastique, voire très impertinent, quand il pense qu'il n'y a pas grand risque à se laisser aller... Mais quand il est face à des personnes plus puissantes ou mieux nées que lui, il peut devenir épouvantablement obséquieux. Il reste très mystérieux sur son origine et les raisons qui l'ont poussé vers Gana.
Spoiler:
En fait c'est un eunuque, en fuite et recherché pour meurtre
* El Faddit : elfe lunaire / druide (pas un kit d'AQ ; il est orienté combat corps à corps et domaines magiques animaux et soins), qui a quitté le nord de Faerun (=fuit) et s'est retrouvé dans Zakhara, peut être à la recherche de son Destin. Ascète et méditatif il apprécie les choses simples et les choses bien faites
* Hashur al Meraq : demi-elfe aquatique / mamelouk (kit d'Al Qadim sous AD&D2, guerrier/ infiltrateur et porté sur les compétences sociales, combat avec 2 cimeterres); il fait partie des "Studieux", branche des esclaves-soldats chargés des missions de renseignements et d'infiltrations pour les maîtres de Qudra. A la suite d'une sombre histoire il a du fuir Qudra pour le sud et Gana.
Spoiler:
Mais il fait aussi partie du groupe mamelouk des Vigilants (les « Sahir » qui ne sont pas connus du reste de la population). C'est le groupe de Mamelouks le plus secret. Une sorte de groupe secret/ fraternité. Ils sont normalement basés aux "frontières" de Zakhara ("ruined kingdoms", Mer Encombrée, Cités Libres du nord). Hormis lutter contre les forces maléfiques, ils doivent aussi éviter que des savoirs dangereux et interdits tombent dans de mauvaises mains, et cacher la vérité sur "des cultes innommables" au reste de la population.
* Ibn Al Nafis : humain / numérologue (kit d'Al Qadim sous AD&D2, mage lançant ses sorts en se basant sur des formules mathématiques), spécialisé dans les domaines de l'eau, de l'air et de la divination ; issu d'une famille plutôt aisée, ce qui lui a permis ces études, il a peu d'expérience pratique
* humain / sorcier ou mage élémentaire (kit d'Al Qadim sous AD&D2) => perso pas encore créé
* humain / corsaire (kit d'Al Qadim sous AD&D2, plus ou moins guerrier/roublard) => perso pas encore créé

Les règles :
Nous jouons avec le DK², en version DKool (pour l'instant). Les PJs débutent au 2ème niveau.
Les joueurs, sauf le druide elfe, se sont inspiré des kits d’AQ pour créer leur perso sous DK² donc on se retrouve avec des persos bien typés « orientaux ».
Je n’avais autorisé qu’un seul perso extérieur à Zakhara, et uniquement 2 non-humains histoire d’éviter l’aspect « benetton/ ménagerie » :D
On va normalement utiliser les « archétypes héroïques « d’ Arkypels, ainsi que les traits de caractère (convictions/ objectifs) afin de refléter les alignements d’AD&D.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bref résumé de la 1ère session :

Après un long voyage à travers les étendues désertiques de Zakhara mais aussi de ses merveilles, le druide elfe El Faddit, le Barbier Zaheed ibn Kazeed al Farqad et le guerrier (mamelouk) demi-elfe Hashur al Meraq ont rejoint une immense colonne de voyageurs et de marchands, en route vers Gana la riche Cité de la Perle, tout au bord de la Mer encombrée.

Nos 3 voyageurs sont arrivés au tout début de l'intense Festival de la Perle, qui clôt la saison de la pêche et dure 3 jours : rues décorées et population en liesse, la cité allait célébrer le Festival de la Perle. Les 3 voyageurs ont pu en mesurer rapidement toute la ferveur, mais aussi les difficultés pour se repérer, se déplacer, et trouver un logement dans cette ville devenue frénétique.

Hassan le maroquinier, qu'Hashur et ses amis devaient retrouver à son échoppe en pleine Medina, s'avéra introuvable (parti festoyer ?), mais un commerçant voisin, Ahmed le barbier leur confirma qu' Hassan habitait toujours là, seul (il est veuf).
C'est dans l’échoppe de ce barbier que les 3 compagnons rencontrèrent un jeune homme, mage-numérologue de son état, Al Abnefis - celui-là même que la célèbre Sha'ira Sheera bint Tanar de la Cité de Tajar leur avait dit de rechercher : Ah que La Destinée s'avère propice pour ceux qui suivent les voies de la Prophétesse !

Après quelques présentations, les 4 compagnons se trouvèrent pris dans un mouvement de foule incontrôlable, puis enfin libres, se retrouvèrent dans une petite place à l'allure délabrée (et agrémentée de quelques silhouettes patibulaires). Là, un antique vieillard les appela depuis le fond de son échoppe sombre et poussiéreuse. “Venez voir, venez voir mes merveilles, de grandes merveilles ramenées de lieux lointains. Faites confiance au Vieux Kerim, il sait ce que vous cherchez.” Après une étrange discussion et un "minimum" de négociation ils convinrent du prix (500 dinars d'or, - contre 5000 au départ) et Al Abnefis versa 100 dinars d'acompte, avec la promesse que le vieux Kerim garderait la carte tandis que le jeune homme reviendrait avec la somme restant à payer.
Les 3 autres héros étaient vraiment peu convaincus de l'intérêt de payer aussi cher une vulgaire carte...mais après tout leur nouvel ami était numérologue et devin !
Dernière modification par Sama64 le lun. avr. 15, 2019 11:28 am, modifié 5 fois.
Traductions & relectures pour le DDD

Avatar de l’utilisateur
Orlov
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2961
Inscription : jeu. févr. 20, 2014 10:57 am

Re: Al Qadim sandbox en DK²

Message par Orlov » jeu. juin 18, 2015 10:53 pm

Cool ! Je suivrais ça avec plaisir.
Une question: comment tu comptes mettre en scène le côté sandbox ?
Johan Scipion a écrit :
lun. janv. 23, 2017 3:52 pm
Ça va être fun, ça va être jeune, et vous allez tous mourir.
Projet JDRA: Grandes Terreurs: Cthulhu chez les Soviets et son C/R
campagne de D&D 5: D&D dans le Dodé

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2939
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: Al Qadim sandbox en DK²

Message par Sama64 » ven. juin 19, 2015 3:10 pm

Merci !
Pour le côté sandbox c’est pour l’instant assez flou : il y a un cadre géographique, la Mer Encombrée, avec 3 villes que j’ai commencé à décrire plus précisément.
J’ai aussi laissé des pistes / rumeurs, de façon à ce que les PJs s’en saisissent si ça les intéresse.
J’ai aussi réfléchi à quelques enjeux/ évènements qui devraient se dérouler dans cette zone géographique, et qui pourraient interférer avec les PJs. Je n’ai pas (encore) de « mega enjeux » par contre j’ai 2-3 grosses idées que j’aimerai intégrer dans la campagne.

D’autre part le module « Golden Voyages » est lui-même un sandbox : il y a un objectif (en gros : trouver un trésor) mais les différentes étapes sont indépendantes donc l’ordre pour les réaliser
est laissé aux joueurs. Et rien ne les empêche de laisser tomber l’objectif initial en cours de route s’il tombent sur autre chose qui les intéresse.

Enfin, les PJs (en tout cas certains) ont des objectifs personnels, qui devraient me permettre de raccrocher des scénars.


Enfin pour l’instant c’est le tout début, et c’est mon 1er sandbox donc difficile de me prononcer sur la manière dont ça va évoluer :ange: .
Traductions & relectures pour le DDD

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 7644
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: Al Qadim sandbox en DK²

Message par Paiji » ven. juin 19, 2015 3:18 pm

En tous cas, voilà un CR qui démarre bien et que je suivrai avec intérêt, j'adore Al Qadim. :D
King Kirby Zavatta Team

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2939
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR] Al Qadim sandbox en DK²

Message par Sama64 » jeu. juil. 23, 2015 2:49 pm

La 2ème session a eu lieu mardi 21/07, 2 joueurs supplémentaires nous ont rejoint, par contre celui qui joue le mamelouk demi-elfe était absent.
Le 1er personnage qui rejoint le groupe est Recep Hamza Bakhtiaris un humain médecin itinérant et érudit
Spoiler:
(en fait un saher - c-a-d un sorcier - spécialisé dans les éléments Vent et Feu, mais en fuite et potentiellement recherché par son ancien mentor car il a séduit -et engrossé- sa fille)
Le second est Dayzzatar le Soyeux un marin (=corsaire) qui cherche à devenir capitaine de son propre navire, pour lancer une vendetta personnelle contre Jumlat (cité concurrente de Gana), ses origines sont assez mystérieuses, et il semble privilégier davantage le panache à la violence et à la cruauté habituelles des corsaires.
Spoiler:
il s'est en fait échappé des geôles de Jumlat suite à de la contrebande de perles

*************************************************************************************************************************************************************************
CR de la 2ème session :
Après avoir été hébergés par Ibn Al Nafis, les 3 compagnons et leur hôte repartirent voir le vieux Kerim en son échoppe (en ayant un peu de mal à retrouver la petite place, en pleine journée) et achetèrent la carte (plutôt Ibn Al Nafis tout seul, puisqu’il avait réussi à réunir les 300 dinars restant). Le vieux Kerim leur donna un peu plus d’informations sur l’origine de la carte, et notamment l’histoire du capitaine Umar Al Rubban. Hashur al Meraq était parti essayer de retrouver son "contact" Hassan le maroquinier.

Ils commencèrent à échafauder des projets sur des trésors cachés sur un étrange archipel en forme de crabe. Il fallait bien rentabiliser la (grande) somme payée pour cette carte…hormis Ibn, les autres aventuriers étaient dubitatifs.
C’est en sortant d’un salon de thé qu’ils rencontrèrent Recep Hamza Bakhtiaris, un médecin itinérant et connaissance de Zaheed…une fois de plus la Destinée se montrait bénéfique et même "joueuse".

Le 2ème soir du festival de la Perle, ils se rendirent sur le zaroug du capitaine Hamza Al Zoubeyr qui avait invité Ibn Al Nafis à contempler les feux d’artifices depuis le pont de son bateau. Et c’est là qu’ils rencontrèrent Dayzzatar le Soyeux, un marin lui aussi invité par Hamza Al Zoubeyr. Il s’avéra qu’il s’agissait du même marin qui avait croisé la route d’El Faddit il y a bien des années, et qui faisait partie de l’équipage qui avait recueilli l’elfe sur une plage, bien plus loin au nord – que la Prophétesse en soit remerciée. « Le soyeux » était à la recherche de travail, et d’un navire (la saison des perles s’était achevée sans qu’il puisse s’assurer un emploi stable (comme second ou capitaine)). Les aventuriers parlèrent de leur projet d’aller sur les îles du crabe, et finalement le capitaine Al Zoubeyr se montra intéressé pour aller à Sams Bandar (seul village zakharan sur l’archipel) même s’il souligna les dangers de navigation, et si Dayzzatar estimé le bateau trop lent et peu maniable pour s’aventurer aussi loin…L'dée, pour rentabiliser le voyage serait d'apporter des marchandises intéressantes jusqu'au village, et d'en repartir avec les produits locaux (principalement crevettes et coco). Problème : aucun des aventuriers n'a vraiment d'argent pour acheter une cargaison.

Le capitaine Hamza Al Zoubeyr:
Image

Le feu d’artifices fut magnifique, et la soirée se prolongea, les aventuriers ayant bien des souvenirs et nouvelles à échanger.
Le lendemain, certains partirent à la recherche d’informations sur Umar Al Rubban. D’autres sur la carte (le capitaine Hamza Al Zoubeyr avait pu en confirmer une certaine « authenticité ») et Zaheed al-Farqad arpenta le port et les troquets du quartier afin d’en apprendre plus sur des marchands « aux abois » prêts à leur financer une cargaison pour se rendre sur les îles d’Al-Sartan. Il entendu donc parler d’un marchand, presque ruiné depuis une dizaine d’année, et sans doute prêt à tout pour « remonter la pente ».
L’après-midi, la Proclamation des Tours eu lieu, la voix puissante du sultan Yusef bin Ahmad al-Wadi résonnant dans toute la ville. A la surprise générale, Zaheed al-Farqad le barbier décida de se présenter le lendemain matin au palais afin de concourir à la Grande Epreuve de la Perle, et espérer gagner le titre de Grand Guerrier de la Perle.
C’est ce qu’il fit le lendemain, et pas vraiment intimidé par la magnificence des lieux et l’aura de son excellence le sultan, s’engagea à rapporter un objet merveilleux au sultan, en évitant de donner trop de détail sur l’objet (il se montra particulièrement convaincant ! 26 au jet de Bluff). Il évita également la nuée de camelots de charlatans et de femmes de petite vertu qui attendait à la sortie du palais.

Les aventuriers, rejoints par Hashur al Meraq le mamelouk (qui entre temps avait retrouvé Hassan le maroquinier mais se retrouvait libre de tout engagement), allèrent rencontrer Amir Ibn Rayan le marchand ruiné, en sa maison bien délabrée… Le marchand, particulièrement déprimé (et déprimant) fut assez difficile à convaincre, mais suite aux arguments combinés de Zaheed et de Recep (on a utilisé les tests "combinés"), il accepta malgré tout de rencontrer le capitaine Hamza Al Zoubeyr pour discuter des modalités du transport de marchandises jusqu’à Al-Sartan et Sams Bandar (et des pourcentages de commission pour chacun). Les aventuriers ne parlèrent évidemment pas du trésor potentiel au vieil homme.


*************************************************************************************************************************************************************************
Commentaires :
J'avais prévu de faire jouer rapidement les retrouvailles des PJs (les 2 nouveaux ont déja des liens avec les autres) et d'embrayer sur l'expédition vers les îles d’Al-Sartan (un des scénars de Golden Voyages).
En fait cela a pris bien plus de temps, et les PJs ont eu l'idée de rechercher un "financeur" pas trop regardant pour rendre le voyage profitable. Ils m'ont un peu pris de court, mais quand j'avais fait des recherches sur des scénarios pouvant s'intercaler dans la campagne, j'avais lu l'histoire d'un marchand ruiné prêt à tout pour se refaire (tiré d'un "donjon magazine"); du coup j'en ai profiter pour introduire ce marchand, ce qui me permettra de leur faire jouer le scénar prévu + tard.
Par contre l'expédition vers Al-Sartan sera pour la prochaine session prévue mi-août.

Cela fait 2 séances "introductives" ce qui est trop je pense...il y a eu très peu de jets de dés (jets sociaux et érudition), certains joueurs ont peu participé (principalement le druide elfe - normal dans un environnement aussi urbain). On n'a pas vraiment testé le système, en tout cas les composantes Combat et Magie (les+ compliquées je pense).
Je pense aussi que le groupe va "manquer de muscles", avec uniquement 2 vrais guerriers (et encore pas des brutasses car ils ont pas mal de compétences sociales) et plus de "filous / sociaux" et de magots...Cela me fait penser à un groupe pour Nightprowler plutôt que D&D pour l'instant. Mais le scenar a pas mal de combats assez punchy donc ça sera le test
Dernière modification par Sama64 le ven. août 07, 2015 2:57 pm, modifié 2 fois.
Traductions & relectures pour le DDD

Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6230
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [CR] Al Qadim sandbox en DK²

Message par Qui Revient de Loin » jeu. juil. 23, 2015 4:28 pm

Comme c’est un bac à sable et que ton groupe n’est pas très "combattant" (2 guerriers, quand même), n'est-ce pas paradoxal de leur proposer un scénar avec pas mal de combats ? En tant que perso dans ce cadre, je ferais un max pour que mon groupe évite les confrontations physiques si on est pas fortiche là-dedans, justement grâce à la liberté offerte par un bac à sable, et je tirerais un max de nos capacités sociales et "filoutes", par exemple en cherchant des financeurs comme ils ont fait ^^.
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2939
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR] Al Qadim sandbox en DK²

Message par Sama64 » jeu. juil. 23, 2015 4:46 pm

ben...ils ont récupéré la "carte au trésor", c'est eux qui veulent allez sur l'île voir ce qui s'y passe...
ils risquent d'en avoir pour leurs frais vue l'opposition (même si j'ai prévu de la diminuer un peu).
Après, ils ne sont pas obligés de réussir ce scénar là ; effectivement ils vont peut être s'apercevoir que c'est trop lourd pour eux :escrime et réorienter leurs centres d'intérêt

ou peut-etre que je me plante et que la magie freeform du DK² (entre autre) va leur rendre la vie très très facile
Traductions & relectures pour le DDD

Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6230
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [CR] Al Qadim sandbox en DK²

Message par Qui Revient de Loin » jeu. juil. 23, 2015 4:51 pm

Ah, ok, ils pourront donc éventuellement se dire que puisqu'ils ont la carte, ils pourront revenir plus tard mieux préparés au besoin et embrayer sur autre chose. ça ressemble déjà plus à du bac à sable pour moi :)
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2939
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR] Al Qadim sandbox en DK²

Message par Sama64 » jeu. juil. 23, 2015 5:02 pm

ouaip ! d'une part, la carte "montre" pleins d'endroits (même si c'est cet archipel qui saute aux yeux) donc ils peuvent aller ailleurs "chercher le trésor"
ou revenir + tard, avec quelques niveaux de plus (mais pour le coup je ne réduirai pas l'opposition et les événements auront poursuivi leur course, plutôt dans un sens défavorable)

vu qu'ils ont payé très cher cet carte, j'imagine qu'ils vont quand même essayer de s'en servir un minimum :P

filwinn
Initié
Messages : 200
Inscription : jeu. nov. 05, 2009 2:02 pm

Re: [CR] Al Qadim sandbox en DK²

Message par filwinn » jeu. juil. 30, 2015 6:44 pm

Hehehe, je vais suivre ce CR avec beaucoup d'attention, car j'ai l'intention de lancer quelque chose de fort similaire, mais sous D&D5 et Ruined Kingdoms comme base de travail, le tout aggrementé de Golden Voyages, du starter set, et de beaucoup de popotte maison.

Avatar de l’utilisateur
KamiSeiTo
Dieu aux ailes de papillon
Messages : 3093
Inscription : lun. août 27, 2007 7:05 pm
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: [CR] Al Qadim sandbox en DK²

Message par KamiSeiTo » jeu. juil. 30, 2015 10:47 pm

Et une main géante avec un œil au milieu ! :ange:
Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.
Brand.

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2939
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR] Al Qadim sandbox en DK²

Message par Sama64 » dim. août 02, 2015 11:10 pm

filwinn a écrit :Hehehe, je vais suivre ce CR avec beaucoup d'attention, car j'ai l'intention de lancer quelque chose de fort similaire, mais sous D&D5 et Ruined Kingdoms comme base de travail, le tout aggrementé de Golden Voyages, du starter set, et de beaucoup de popotte maison.
J'ai vu que des joueurs (us ou français je me souviens plus) ont démarré une adaptation à DD5
Ruined Kingdom ça fait partie des projets d’enchaînement après Golden Voyages, et ça m'a été demandé par plusieurs joueurs

Edit : ajout de quelques élements concernant les différents personnages
Traductions & relectures pour le DDD

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2939
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR] Al Qadim sandbox en DK²

Message par Sama64 » ven. août 14, 2015 11:53 am

Hier soir nouvelle session Al Qadim. 4 joueurs étaient présents, ce qui donnait :
* Zaheed ibn Kazeed al Farqad : humain / barbier
* El Faddit : druide elfe (non-zakharan)
* Hashur al Meraq : demi-elfe aquatique / mamelouk
* Dayzzatar "le soyeux" : corsaire/ marin humain

Nous avons (enfin !) commencé l'aventure The Great and Dread God qui se déroule sur l'archipel d'Al Sartan.

**************************************************************************************************************************************************************************
Les négociations abouties entre le vieux marchand Amir et le capitaine Hamza, nos héros embarquent à bord du El Haytham, pour plusieurs semaines de navigation sur la Mer Encombrée. La destinée veillant sur leur entreprise, ils atteignent sans péripétie notable l’Archipel du Crabe, et en particulier Jazirat Al Qraidis, l’île de la Crevette et le village zakharan de Sams Bandar.
Ils sont accueillis par des grappes d’enfants puis les femmes du village, occupées à installer les crevettes à sécher sur les étendoirs – c’est bien la source de la très tenace odeur de crevettes que les PJs sentaient depuis quelques temps.
Après le retour des hommes de la pêche, nos voyageurs sont présentés à l’Amil (=Chef de communauté) de Sams Bandar, Najib Al-Samsi. Celui-ci se montra ouvert à la discussion même s’il insista sur la pauvreté de sa communauté. Les négociations ne purent se poursuivre bien longtemps car un hululement retentit dans Sams Bandar, provoquant de la tension : très rapidement les femmes furent prises de panique en hurlant des mots comme cannibales, Haifami, assassins noirs,…. L’Amil expliqua rapidement à ses visiteurs que des sauvages, féroces et cannibales guerriers noirs venus d’autres îles de l’archipel les menaçaient régulièrement, et faisaient des raids sur Sams Bandar, le dernier ayant fait plusieurs morts, blessés et disparus (emmenés par les Haifamis).
Il demanda donc aux fiers guerriers (oui, les PJs) de les aider à repousser l’assaut.

L'amil Najib Al-Samsi :
Image

El Faddit et "le Soyeux", accompagnés du jeune Reza (« éclaireur » du village) partirent donc à travers la jungle afin d’obtenir des informations plus précises sur les assaillants (qui, selon le guetteur, avaient débarqué au nord de l’île et devaient traverser la jungle). Les autres héros repartirent au navire chercher armes, armures et certains matelots en renfort. Le capitaine Hamza proposa bien sûr d’aider les PJs et le village.
Puis avec une dizaine de villageois armés, le reste des PJs s’enfoncèrent dans l’épaisse forêt.

Les 3 « éclaireurs » purent arriver à un promontoire et un singe, étrangement familier avec El Faddit, partit dans les profondeurs de la jungle, vers le lieu probable où les « envahisseurs » progressaient.
=>Une cinquantaine de guerriers, armés et puissamment bâtis s’avançaient en effet à travers la jungle. Puis 3 de ces guerriers à la peau noire commencèrent à gravir le sentier menant vers El Faddit, Le Soyeux et Reza, tandis que le gros de la troupe disparaissait dans la jungle (empruntant un second sentier). Après des hésitations, les 3 éclaireurs décidèrent de se cacher et d’observer. Le reste des villageois, des matelots et de nos héros traversant la forêt pour aller au devant des Haifamis.

Malheureusement "le Soyeux", sans doute trahi par ses vêtements chatoyants, fût repéré par les 3 éclaireurs noirs. L’un d’eux, engagea la conversation dans un midani basique, et assura être venu « en paix » et souhaiter rencontrer le Chef du "village aux grands bateaux". El Faddit, sortit de sa cachette et se mêla à la conversation, convaincu qu’une solution pacifique était préférable.
Ce petit groupe partit à la rencontre des autres Haifami qui stationnaient plus loin en contrebas.
Le chef Shafiya, un puissant et charismatique guerrier leur fût présenté, et, via son interprète, parla d’une grande menace pesant sur les Haifami, mais aussi sur l’ensemble des îles. Il demanda à rencontrer le chef des « incroyants » (une insulte pour les zakharans présents !) c’est-à-dire l’amil Najib Al-Samsi.

Nos héros proposèrent donc de mener Shafiya et une dizaine de ses guerriers au village, tandis que les autres resteraient dans la forêt, à distance de Sams Bandar.

Les Haifamis :
Image

Une fois au village, passée la stupeur des habitants de voir arriver les haifamis accompagnés des leurs, la discussion s’engagea entre l’amil et Shafiya, même si les tensions demeuraient vivent.
El Faddit mais aussi Dayzzatar et Zaheed le barbier usèrent de leur éloquence pour apaiser ces tensions et faciliter la discussion.
Shafiya (toujours via son interprête) expliqua que le dieu Kar’r’rga, divinité des océans auquel ils faisaient offrandes et dévotions, est malade, ou fou, et a commencé à dévaster les rivages, et provoquer des naufrages, avec l’aide de ses serviteurs / enfants les Sartanis (des géants à tête et pinces de crabe ?). Selon lui, et ses sages, les Gurums seraient responsables (apparemment des humanoïdes très grands et forts, cannibales – sans doute des ogres).
Selon les oracles/ sages haifamis, seuls des non-croyants (= zakharans) seraient capables de calmer/ apaiser Kar’r’rga.

Nos héros, à commencer par (étrangement) Zaheed, proposèrent leur aide, sous réserve qu’une paix durable soit conclue entre haifamis et habitants de Sams Bandar. L’amil Najib leur promis même un navire construit par la charpentière Safana.
Apprenant que le voyage jusqu’au village des haifami prendrait 2 semaines de pirogue, nos héros proposèrent au capitaine Hamza de boucler la transaction avec Najib et de rentrer à Gana (vendre les marchandises avec Amir) et de revenir les chercher.

Après une fête (pas assez arrosée au goût de Dayzzatar) censée sceller l’accord, les haifamis, nos héros et 3 villageois repartir dans la jungle puis sur les pirogues.
Le trajet, assez monotone et difficile pour ceux n’ayant pas le « pied marin » dura effectivement 2 semaines, pendant lesquelles les PJs apprirent à connaitre les haifamis.

Malheureusement, alors que les pirogues arrivaient en vue du village, Mgaiswalu, une épaisse fumée noire fut visible, et apporta de la crainte chez les haifamis : leur village était attaqué !
El Faddit, qui était accompagné par une mouette depuis plusieurs jours, l’envoya au devant. Il parut étrangement informé de la situation : des gurums attaquaient le village, plusieurs habitants ayant déjà été tués et des huttes incendiées.
Le groupe accosta discrètement, puis séparé en 3 sous-groupes (les PJs + les 3 villageois de Sams Bandar, et les haifamis répartis en 2) s’approchèrent du village, puis l’investirent en passant par les palissades, défoncées par les gurums.
Une douzaine de ces créatures (des vert pâle et des brunes) s’attaquaient au village. La mouette d’El Faddit l’informa qu’ autre ogre vert, seul sur une pirogue, se tenait dans le lagon. Apres une hésitation, le groupe décida de protéger d’abord le village.

Les PJs s’attaquèrent à un ogre vert pâle armé d’un immense coutelas (d’abord par des flèches tirées par le mamelouk Hashur, puis au contact, par Dayzzatar, Zaheed, puis le druide El Faddit). L’elfe argenté, à la surprise des autres, se vit pousser de grandes griffes à la place des mains, puis se rua à l’assaut.
L’ogre fut difficile à vaincre, sa grande taille et l’épaisseur de sa peau lui permettant de résister longtemps, tandis que ses coups provoquant d’importantes blessures.
Le numérologue invoqua un tourbillon afin de ralentir des renforts d’ogres.
Un deuxième ogre, brun et armé d’un tronc de cocotier, vint remplacé son compagnon abattu : les prouesses d’Hashur armé de ses 2 cimeterres, mais aussi l’agilité de Dayszzatar et les puissantes griffes du druide elfe furent nécessaires pour tuer le monstre (celui-ci put asséner un terrible coup avec son tronc à El Faddit - celui-ci essay de faire jouer son attribut "jouet du destin" mais sans succès).
Autour d’eux, les haifamis repoussaient les monstres au prix de nombreux morts (plus d’une 20aine). Au loin apparurent 2 immenses formes : des crabes géants ou plutôt 2 géants à tête et pinces de crabes : des sartanis – la mouette d’El Faddit les informa que l’ogre vert sur la pirogue avait soufflé dans un coquillage , sans doute pour les appeler.

Les héros, décidèrent de se replier avec les blessés et les valides dans la jungle, puisque les ogres semblaient se replier et que les sartanis ne pouvaient venir sur la terre ferme .
El Faddit envoya sa mouette suivre les ogres, repartis en pirogues.


=>à suivre (prochaine session le 18/08)
*************************************************************************************************************************************************************************
Considérations techniques et commentaires :
Afin d'accélérer le rythme et entrer vraiment dans la campagne, je n'ai pas inclus de péripéties dans le voyage (que ce soit en bateau ou en pirogue). Mais que les joueurs ne pensent pas que tous les voyages seront aussi tranquilles :mrgreen:

C'était notre 1er combat avec le DK², je l'ai trouvé fluide (même s'il y avait assez peu d'ennemis, et 4 puis 3 PJs), je pense qu'une fois que nous maîtriserons bien les atouts de combats et la manière de lancer/ créer les sorts, ça sera plus rapide.
La Magie Freeform est je trouve assez peu intuitive et compréhensible, et le joueur (druide) a pas mal galéré, nous n'étions pas vraiment d'accord sur le FD, la difficulté, etc...Il faudra vraiment qu'on se note les caractéristiques des sorts dès qu'ils sont lancés, et que les personnages sorciers mémorisent leurs sorts.

L'absence de plusieurs joueurs et de 2 mages a rendu le combat plus difficile que je pensais, même si j'ai baissé le nombre d'ogres et ne les ai pas joué "à fond" (1 seule fois régénération pour l'ogrima, 1 seul atout de combat, et l'ogre mage n'est pas intervenu). Il faut dire que je ne connaissais pas la puissance des monstres par rapport à celle des PJs.
Les joueurs ont claqué pas mal de DK (voir tout) et en ont bavé (2 persos sur 3 ayant perdu plus de 2/3 de leurs Pts de Vie. Normalement la prochaine session sera plus dure côté opposants, mais il devrait y avoir 5 ou 6 joueurs.

Les différents enchaînements du scénar sont un peu "téléphonés" mais les joueurs ont vraiment bien joué le jeu. On s'était mis d'accord lors du lancement de la campagne pour un univers "cinématographie / 1001 nuits, avec coïncidences, rebondissements, et clichés.
Dernière modification par Sama64 le ven. août 14, 2015 3:50 pm, modifié 4 fois.
Traductions & relectures pour le DDD

Avatar de l’utilisateur
madame ridulle
Déesse des perruches
Messages : 3389
Inscription : lun. sept. 24, 2012 1:15 pm

Re: [CR] Al Qadim sandbox en DK²

Message par madame ridulle » ven. août 14, 2015 12:41 pm

très sympa mais c'est marrant moi on me dit Al Quadim... je saute sur l'occasion de jouer un sha'ir...
Real stupidity beats artificial intelligence every time.
Hogfather

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2939
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR] Al Qadim sandbox en DK²

Message par Sama64 » ven. août 14, 2015 2:28 pm

un des joueurs voulait en jouer un, puis s'est orienté vers un saher (mage du vent et de l'eau).
c'est vrai que le sha'ir est vraiment emblématique d'AQ, mais je ne sais pas comment on aurait géré ses spécificités et celle de sa magie sous DK² :/
Traductions & relectures pour le DDD

Répondre