[CR] RomaNova (attention OSR inside)

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Aesdana
Banni
Messages : 1496
Inscription : mer. nov. 01, 2006 12:37 pm
Localisation : En Alsace, encore et toujours

[CR] RomaNova (attention OSR inside)

Message par Aesdana » ven. nov. 11, 2016 11:33 am

Les astres étant propices à une reprise des parties avec mes joueurs de donj', on a remis le couvert avec les mêmes persos ou presque mais dans un autre univers. Pour apprécier l'art de la transition (TGCM ?), voir le CR de la première session ci-dessous.

Avatar de l’utilisateur
Aesdana
Banni
Messages : 1496
Inscription : mer. nov. 01, 2006 12:37 pm
Localisation : En Alsace, encore et toujours

Re: [CR] RomaNova (attention OSR inside)

Message par Aesdana » ven. nov. 11, 2016 11:40 am

RomaNova – session 1

Casting :
  • Guillaume, jouant Skaw, nain niv
    Léon, jouant Playarion, prêtre niv 4
    Lucas jouant Makar Ivanovitch prêtre romanovien de Janus niv 2
    Pascal, jouant Raja, guerrier moine de Sajavedra niv 2
    Pascal, jouant Morvana, mutant niv 3
    Valentin, jouant Elius voleur romanovien niv 3
    William, jouant Andros voleur romanovien niv 3
La vie d’aventuriers ne s’arrête pas aux portes des donjons ! Suite à un repentir magistral de Silca la guerière, le mage dirigeant Feretha décide de présider lui-même un procès exceptionnel pour haute trahison. Les confessions circonstanciées de leur ancienne amie les accablent définitivement et irréfutablement. Nos intrépides aventuriers tentent alors d’arguer de la mort de cette dernière et relatent un scénario hautement crédible selon lequel Ky-R'is de la planète Duvan'Ku serait venu d’outr’espace, puis serait demeuré sous terre des millénaires pour finalement enfiler la peau de la pauvre Silica qu’il avait occise, tout ça dans le but de se rendre à Dénéthix avec sa propre armée de morts-vivants. Etrangement, rien n’y fait. Ni la cour ni les jurés ne font mine de croire à ce rocambolesque fatras de mensonges.

Sentence pour haute trahison : "La mort serait trop douce ! Je les bannis par-delà le temps et l’espace." Rappelons que Feretha est un mage accompli : la sentence aussitôt prononcée est aussitôt exécutée et nos pauvres aventuriers exilés…

Par bannissement hors du temps et de l’espace, il fallait certes entendre hors de cette époque et de cette ville mais pas trop loin quand même finalement. A l’évidence, en effet, les locaux en toge qui repêchèrent notre fine équipe dans les eaux chaudes du port de RomaNova parlaient une langue étrange et familière à la fois : la lingua franca. L’adaptation de nos malchanceuses victimes de la myopie de la justice magiocrate fut ainsi assez rapide et consista en deux choses. D’une part, en une maîtrise parfaite, à l’accent barbare près, de cette langue. D’autre part, en la prise de conscience aigüe que l’ascenseur social fonctionnerait d’autant moins ici qu’à Dénéthix que nos aventuriers étrangers n’avaient aucun droit tant qu’ils n’acquerraient pas la citoyenneté romanovienne. Evidemment, des propos furent entendus sur des considérations triviales telles que la guerre des dieux, la perte des territoires d’origine des anciennes cités, l’invasion des monstres ou encore la mer des brumes qui relie des régions du monde autrefois très éloignées. Mais ventre affamé n’a point d’oreille : aussi revenons au concret.

Un court voyage en mer plus tard, notre équipe de valeureux traverse un petit port miteux avant d’emprunter un long canyon reliant le port à la ville de Khosura (les plateaux sont accessibles mais invivables). Cette dernière fait partie du plan de reconquête des territoires perdus par les 5 grandes villes qui ont fondé RomaNova (Ur, Rome, Athènes, Alésia et Men-néfer). Située en plein territoire des barbares superstitieux de l’Asifir, elle doit son succès aux ressources en sels (commun et rares) tirées du lac qui noie un tiers de sa surface mais aussi à sa maîtrise naissante des peuplades locales qu’elle libère du joug des djinns, efrits, marids et autres daos qu’ils vénèrent.

Plus concrètement, les autorités locales ont besoin de régler un problème urgent dans un canyon isolé : des familles se font agresser la nuit par des hommes sans visage aux bras sinueux conduisant comme des bergers des tentacules géants (genre 5m de diamètre). Ces mêmes tentacules proviennent d’un puits au fond duquel un dao gigantesque et difforme se manifesterait une fois par décade. Le jour fatal semble être revenu : on envoie donc des expendables, heu un suicide squad, pardon des braves désireux de prouver leur attachement à RomaNova et gagner ainsi leur citoyenneté.

Des guides, des ânes et du matos (dont 6 rouleaux de 30m de corde) sont fournis et notre équipe se retrouve sur un promontoire surplombant un trou de 30m de diamètre dont s’échappe une brume épaisse, fétide et doucereuse comme un cadavre. Ce promontoire est fiché d’un solide pieu de fer rouillé entouré de maillons de chaînes brisés, le tout sur un fond brun foncé strié par endroits de 4 traces parallèles allant jusqu’au bord. . Des marches peu larges taillées dans le bord du puits permettent de descendre au fond du puits : la visibilité réduite par la brume n’empêche pas de distinguer des silhouettes…

Raja décide courageusement de descendre en premier tout en s’encordant et attachant une extrémité de la corde à un gros rocher. Morvana le suit puis Playarion. Les autres décident rapidement de passer par en haut quand ils s’aperçoivent que le pourtour du puits héberge des plateformes bien plus larges que les marches. En attendant, Raja se trouve confronté à 5 types en robe grise au visage lisse comme un crâne chauve. Ils se mettent aussitôt à ululer tout en ondulant de manière trop souple. Raja saisit son bâton et en pousse un dans le vide. Les 4 autres continuent à « chanter » et un tentacule géant apparaît. L’appendice monstrueux n’est pas cet organe lisse et doté de ventouses que toute pieuvre possède. Il s’agit plutôt d’une grosse masse de chair caoutchouteuse, doté d’yeux idiots, de crocs, de ventouses ou de tentacules secondaires. Avant que Raja puisse attaquer de nouveau, le gros tentacule sort de ses ondulations suivant le rythme des silhouettes en robe grise pour frapper le flanc du puits où se trouve Raja. Un heureux coup du sort place une corniche qui dévie la frappe sur l’adversaire de Raja : celui-ci suit alors son camarade au fond du puits suite à un léger coup de bâton de ce dernier qui profite du déséquilibre ainsi créé.

Pendant ce temps, Andros descend sur la première plateforme et surine par derrière une des robes grises. Les deux derniers sont finalement précipités au fond du puits.

L’exploration de la plateforme débute alors : elle donne sur un portique de pierre entourant une porte en pierre. Une solide poussée du MAKAR et d’Elius permet de pousser cette porte. Le couloir qui s’enfonce sur qq mètres ouvre sur un salle sombre. Quand MAKAR s’avance, un sans visage en robe grise le poignarde par derrière. Le coup ripe sur la cotte de mailles de MAKAR. On ne peut dire de même du coup d’épée qu’Elius inflige au type. Il l’éventre comme chez le poissonnier pour se rendre aussitôt compte qu’une masse ronde et rouge émerge avec ses tentacules du ventre du cadavre pour s’agripper à lui. MAKAR l’en débarrasse rapidement. L’examen de la salle révèle alors un autel recouvert de motifs en spirale entrelacées. Les murs sont trouées à intervalles réguliers par lequels les yeux de Morvana distinguent un autre mur. Un encensoir en bronze repose à côté de 4 pierres taillées en forme d’œufs.

La plateforme suivante n’étant pas loin, nos courageux candidats à la citoyenneté romanovienne s’engage sur l’escalier étroit pour se rendre compte qu’une ouverture est visible juste en –dessous. Les cordes passées au-dessus des marches permettent de constater qu’une caverne s’ouvre largement sous les marches. Makar décide alors de s’y rendre seul sans attendre (vraisemblablement dans l’espoir vain de faire mentir le bon vieil adage selon lequel l’union fait la force).

Il invoque la lumière de Janus Bifrons pour le guider dans ces ténèbres. L’éclairage magique fait apparaître de nombreuses colonnes, stalac-tites et -mites. Makar s’éloigne alors consciencieusement du bord mais se trouve rapidement confronté à deux gros lézards qui dodelinent de la tête tout en le fixant étrangement. Un engourdissement le saisit alors puis une franche paralysie tandis qu’il sent ses membres se rigidifier rapidement. Morvana, invisible grâce à son gant de satin incrusté de pierre précieuse, passe par derrière. Playarion, accroché à sa corde, invoque Cthulhu pour cacher Makar dans les ténèbres. Un des deux lézards passe la tête dans la zone d’ombre pour happer la jambe de Makar. Morvana décide alors de saisir un des 2 lézards pour lui cacher les yeux avec sa main tandis que Playarion avale sa potion de transposition : un lézard la bouche ouverte apparaît alors en plein air tandis que Playarion se retrouve aux côtés de Makar. Un instant plus tard, il choit en gitant désespérément ses pattes.

Morvana, fort de son impressionnante carrure et de la mâchoire présente dans sa paume droite, maintient le deuxième lézard au sol, en arrache un bout : Raja et Playarion lui infligent le coup final. Après avoir récupéré sa corne dorée et, pour Elius, la plupart des écailles du monstre, le groupe repart en exploration pour découvrir une ouverture au fond de la caverne des deux lézards (au passage, ils remarquent que certaines stalagmites sont en fait d’anciennes victimes pétrifiées et rongées par endroit).

Le passage mène à une caverne au centre de laquelle un trou laisse passer un énorme tentacule qui se tend vers nos aventuriers à leur entrée. Particularité : il est harnaché de manière à porter une échelle de corde qui descend dans les ténèbres du puits avec le reste du tentacule. Une torche jetée au fond du puits tome assez longtemps avant de se faire écraser par un soubresaut du tentacule lorsqu’elle le frôle de trop près.
Un passage au fond comporte une échelle de corde qui descend vers une autre caverne : emprunté ce chemin mène à une pièce maçonnée qui diffère de la simple pierre taillée qui constituait la pièce précédente avec l’autel bizarre. Sept cercueils en bois pourri gisent en son sein : le symbole du chaos est gravé sur leur couvercle. Notre équipe de malins décide de mettre en place une stratégie pour ne pas se faire agresser par les squelettes qui y reposent. La manœuvre est inutile car ils ne bougent pas lorsqu’ils les pillent. Trois des cercueils refermaient en effet une épée courte noire comme la nuit, un collier en or avec un pendentif en forme d’étoile et un anneau de platine aux gravures en forme de signes astrologiques.
Le butin facilement acquis, les pilleurs repartent. Soudain, des guerriers fantômatiques surgissent des murs et leur infligent des coups d’épée. Si le sang ne coule pas, Raja, Morvana et Skaw n’arrivent plus à respirer. Heureusement, la force de conviction de Makar et Playarion permettent d’invoquer Janus et Cthulhu, faisant fuir les 7 fantômes. Tout le monde respire alors, au propre comme au figuré.

Notre joyeuse bande décide de remonter sur les escaliers faisant le tour du puits pour arriver à la deuxième plateforme. Ils constatent qu’une troisième plateforme s’étend un peu plus loin après une volée manquante de marches. Le décor est le même pour cette plateforme-ci : portique et porte en pierre plus couloir et pièce qui s’ouvre au fond. Makar décide alors d’y aller avec Morvana en frappant dès qu’ils dépassent le coin du couloir. Bien leur en prend, Morvana occit une robe grise et la masse tentaculaire et sanguinolente qui en surgit juste après. La parure de la pièce est identique : autel, encensoir, trous dans le mur et pierres en forme d’œufs.

Fin de la session.

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 7385
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: [CR] RomaNova (attention OSR inside)

Message par Paiji » ven. nov. 11, 2016 5:54 pm

Cool. C'est toujours motorisé sous DCC ? C'est un scenar du commerce ou de la création perso ?
King Kirby Zavatta Team

Avatar de l’utilisateur
Aesdana
Banni
Messages : 1496
Inscription : mer. nov. 01, 2006 12:37 pm
Localisation : En Alsace, encore et toujours

Re: [CR] RomaNova (attention OSR inside)

Message par Aesdana » sam. nov. 12, 2016 11:33 am

Ouais, merci, je trouve ça cool aussi. Je suis content de retrouver mes petits jeunes remplis d'enthousiasme et d'esprit OSR.

J'ai expliqué au petit nouveau que donj' testait surtout la compétence du joueur : d'où la pauvreté des infos sur la feuille (on réfléchit d'abord puis, éventuellement, on regarde ses carac) et le fait que jette tous les dés devant eux (bon choix, tout va bien, mauvais, bing, conséquences).

Finalement, pour DCC, j'aime beaucoup les surprises crées par le système et la variété des conséquences mais ça reste trop lourd pour moi (trop de bonus à ne pas oublier).

Donc on joue avec mon beau PMT du SCRIPTORIUM (la boîte rouge quoi).

Avatar de l’utilisateur
Aesdana
Banni
Messages : 1496
Inscription : mer. nov. 01, 2006 12:37 pm
Localisation : En Alsace, encore et toujours

Re: [CR] RomaNova (attention OSR inside)

Message par Aesdana » sam. nov. 12, 2016 4:00 pm

Complément (pour le scénar) : oui, c'est un module de Goodman Games pour DCC : People of the Pit.

Quant à l'univers, c'est une antiquité fantastique avec tous ses beaux clichés mâtinée de trucs sympas pompés chez Melan / Gabor Lux.

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 7385
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: [CR] RomaNova (attention OSR inside)

Message par Paiji » sam. nov. 12, 2016 4:14 pm

Merci, je vais pouvoir suivre ton CR avec le plan sous les yeux. :yes:
King Kirby Zavatta Team

Répondre