[Crashtest ATM/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire & autres contes...

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10966
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par Sammael99 » mar. sept. 26, 2017 8:26 am

Quand j'ai fait joué ce scénar avec AiME à mon fils et deux ados de ses copains, on a eu droit au TPK lors de ce combat. Comme je ne voulais pas les dégoûter de leur première partie de JdR, ils ont été fait prisonniers et ont commencé la session suivante enchaînés dans la mine.

Moi j'aime beaucoup la fin du scénar, je la trouve très Bilbo comme ambiance. Y a moyen de donner un ton un peu léger à une situation tragique. Et puis c'est tout sauf facile...
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1295
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par Carfax » mar. sept. 26, 2017 9:53 am

Ego' a écrit :
lun. sept. 25, 2017 6:14 pm
« ...l'interaction avec maître Lindar une fois au palais de Thranduil...
Salut @Ego' , j'ai pris un peu de retard sur la lecture de ce fil et donc ma question va te sembler décalée par rapport au flux de ta narration. Tu n'es pas sans savoir la difficulté qu'impose la mécanique du jeu pour jouer et interpréter les interactions avec les PNJ importants en mélangeant jets de dé et roleplay. Nous en avions discuté au début de ce fil. Mais je serai pas contre, si tu en trouves le temps (que cela ne t'oblige pas à te coucher tard :??: !!)  de nous narrer une rencontre standard telle qu’elle s'est déroulée en jeu à ta table. Comment as-tu géré par exemple celle avec maître Lindar ? Laisses tu débuter un rollplay par un joueur que tu arrêtes à un moment donné pour un premier jet dont le SR a été modifié en conséquence de son roleplay ? Ou très peu de roleplay avec simples jets ? Bref je serai bien friand d'un exemple concret (et détaillé ?) d'une interaction de ton groupe avec un PNJ. 
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Une envie pressante de courir en Terre du Milieu ?
J'ai narré sur CNO Le vent se lève... et poursuis avec Les 5 supplices revisités 
 

Avatar de l’utilisateur
Ecorce
Prêtre
Messages : 373
Inscription : ven. sept. 22, 2017 1:45 pm
Localisation : Angers (49)
Contact :

Re: [Crashtest TOR/LAU] En quête de parité ?

Message par Ecorce » mar. sept. 26, 2017 10:37 am

À propos de la parité, ou plus précisément la place des femmes dans l'univers et dans la logique du jeu...

J'ai pour ma part interprété une Femme des Bois (ou une femme Homme des Bois, comme vous préférez) pendant un an de jeu dans Ténèbres sur la Forêt Noire. Un point que j'ai trouvé très délicat à envisager, c'est la descendance (pas insurmontable, mais des choix doivent être faits des deux côtés, joueur·se et GdL).

En tant que personnage de sexe masculin, on peut facilement déterminer que sa compagne reste au foyer le temps de la grossesse, de l'accouchement et de l'éducation (disons qu'en termes de jeu, ça évite de se prendre la tête, l'enfant grandit dans son coin et on peut se servir des phases de communauté pour développer les relations père-enfant). On peut faire autrement, mais on a là une solution de facilité.

En tant que personnage de sexe féminin, vivre la grossesse en phase d'aventure va forcément poser un problème. Ça peut être un challenge intéressant de prévoir un seuil de fatigue plus important pour elle peut-être, voire même prévoir 1 point de communauté bonus dans la réserve de communauté (un heureux événement, une espèce de lien de communauté spécial), ainsi que d'estimer que l'accouchement n'aura lieu qu'en phase de communauté (remarque, vive la tension dramatique si l'accouchement arrive en plein combat !).
Par contre, comment envisager le temps nécessaire pour récupérer de l'accouchement et gérer l'enfant ? Une solution peut être d'invoquer la famille. Dans les familles hommes des bois et béornides, on a sûrement une organisation un peu "tribale", dans le sens où l'enfant grandit avec toute la tribu, et est un peu l'enfant de tout le monde. La mère peut donc repartir à l'aventure sans qu'il s'agisse d'un abandon. Il doit bien y avoir quand même une tension entre l'envie de materner et l'aventure, je n'ai pas d'idée sur la question.
Pour d'autres peuples il faudra envisager les grands parents ou des amis (de la même culture ou appartenant à une culture où l'on dispose d'un titre, d'un garant ou d'un sanctuaire, je suppose)... mais ça implique l'absence des parents. On peut se la jouer moderne avec le père qui reste au foyer, mais ça ne me semble pas être une règle que l'on peut généraliser si l'on veut rester crédible avec l'univers (mais pourquoi pas, s'il s'agit d'un marchand, on peut imaginer qu'il inclura plus facilement l'enfant qu'un père soldat). Car même si des héroïnes existent (regardez bien mon avatar), et donc des aventurières, ça n'empêche pas au rôle traditionnel de persister. Donc, des choix sont à faire, des solutions à trouver.

Pour ma part j'avais trouvé une alternative : je me suis trouvé une jeune fille un peu sauvage à prendre sous mon aile. Le gros avantage, c'est qu'elle était déjà âgée et donc qu'elle aurait pu prendre ma place assez rapidement en cas de décès (je suis devenu GdL depuis).

Une autre alternative, l'adoption (qui peut être la résultante du sauvetage d'un nourrisson en phase d'aventure par exemple).
Les Carnets d'Imladris - http://fondcombe.wordpress.com

Avatar de l’utilisateur
XO de Vorcen
Dieu du brandy
Messages : 4457
Inscription : ven. août 29, 2008 10:18 am
Localisation : Savigny sur Orge (Essonne)

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par XO de Vorcen » mar. sept. 26, 2017 11:07 am

Les aventures s'enchainent elles vraiment ou y a t'il de grosses ellipses qui rendraient exceptionnelles les absences d'un parent ?

Dans beaucoup de jeux, les aventuriers enchaînent, un donjon le lundi et s'il ne font pas le second le mardi, c'est parce qu'il y a du trajet entre les deux. Mais ils ne "vivent" pas, le focus étant sur l'aventure. Alors que logiquement ils devraient avoir des aventures par contraintes ou pour dans l'intervalle vivre confortablement sans se tuer à la tâche (un échange sécurité mais misère contre risque mais opulence).

Si le jeu se place dans une optique où les évènements ne s'enchaînent pas rapidement (comme par exemple à Ars Magica où les scénarios en théorie ne devraient pas s'enchaîner à plus d'un par saison ou plus), il y a de l'espace pour gérer hors aventure les maternités et paternités. Et comme tu le soulignes, ça peut aussi donner du sel : si la femme enceinte ne pourra pas tenir le rythme (mais le ressort serait le même avec un blessé sauf que l'innocence de l'enfant à naître est source de motivation supplémentaire) lors d'une poursuite, le groupe ne doit il pas adapter sa stratégie en fonction (diversion, furtivité plutôt que vitesse, etc.) ?
Savage Worlds : règles d'essai gratuites et scénarios gratuits, les gammes en français (et en anglais pour Achtung! Cthulhu, Beasts & Barbarians et Lankhmar), ressources chez Torgan, discussions Casus NO avec d'autres liens.

Avatar de l’utilisateur
Ecorce
Prêtre
Messages : 373
Inscription : ven. sept. 22, 2017 1:45 pm
Localisation : Angers (49)
Contact :

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par Ecorce » mar. sept. 26, 2017 11:16 am

Je réfléchissais en même temps que j'écrivais, mais pour résumer ma pensée, je pense que la grossesse c'est tout à fait jouable en jeu (voire super intéressant même). Par contre je ne vois pas la mère repartir avant plusieurs années à l'aventure après accouchement (sauf obligation morale, ou mission "importantissime"), sans que ça ait l'air d'un abandon.

Disons qu'en tant que futur parent du XXIème siècle (c'est pour le mois de mai si tout va bien !), je ne peux pas mettre de côté l'importance des figures d'attachement que sont les parents pour le développement de l'enfant.

Tout dépend de ce que le joueur ou la joueuse veut faire de ce futur personnage. Ça peut être intéressant qu'il soit insecure, mais c'est un concept. Pour avoir un enfant devenu adulte, avec la tête sur les épaules et pas 50 points d'Ombre dès le début, il doit y avoir une histoire familiale (au moins jusqu'au décès ou retrait du personnage parent). J'ai du mal à me défaire de ces impressions IRL pour créer de la cohérence ou de la crédibilité in-game.
Les Carnets d'Imladris - http://fondcombe.wordpress.com

Ghorin
Initié
Messages : 195
Inscription : mer. mai 16, 2012 10:01 am

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par Ghorin » mar. sept. 26, 2017 11:19 am

Tout d'abord bravo Ego pour ce crash-test impressionnant avec des retours et des analyses très intéressantes pour moi. Merci d'ailleurs également aux autres qui y participent. Pour ma part, je masteurise l'Anneau Unique (via roll20) depuis 1 an et demi et j'ai pas mal de choses perfectibles dans ma partie et je trouve ici des idées et des outils pour m'aider (j'en ai trouvé aussi sur le forum de Cubicle7 et sur celui de Edge que je fréquente très régulièrement).

Pour ma part, je trouve que globalement le jeu fait le job pour nous aider à plonger dans les Terres du Milieu même s'il y a des choses perfectibles dans le système. De toute façon, cette immersion provient tant du système (qui implémente les thèmes tels que l'Espoir / le Désespoir, la Vaillance / la Peur, les Voyages, les Rencontres, ...) que du travail de préparation du MdL (je passe facilement 3-4 heures à préparer un scénario pour l'adapter à la campagne et aux PJ, pour trouver des images évocatrices ou des sons et musiques, pour prendre en main les caractéristiques et motivations des PNJ et Ennemis ).

Quelques points sur nos séances de jeu :​​
  • Nous jouons tous les jeudi soir (21h30-23h30). Des séances donc assez courtes (contraintes familiales et professionnelles) mais très régulières. J'annule un séance par contre si le joueur d'un PJ primordial pour le scénar en cours est absent. Si un joueur est absent pour une longue période, on sort son perso et on le met dans une phase de communauté (gérée par email entre moi et le joueur), sinon si c'est juste pour une séance je mets son perso en arrière-plan. Dans les 2 cas : pas d'XP ni de Pts de Progression mais l'absence est courte, l'écart d'XP est minime et si l'absence est longue, la phase de communauté du PJ absent lui permet d'évoluer un peu de son côté.
  • Je cache autant que possible le Système aux joueurs pour qu'ils se focalisent sur le fond (leurs PJ, l'histoire, l'ambiance, l'intrigue ...). ils ne voient donc pas certains indicateurs tels que le Seuil de Tolérance pour les Rencontres ou mon utilisation de l'Oeil de Sauron pour les Périls. Je me demande d'ailleurs si je ne devrais pas changer cela car aujourd'hui les Rencontres  et les Voyages ne génèrent pas la tension qu'ils devraient et sont souvent traités un peu à la légère. Cette façon de faire est une habitude ancrée dans notre groupe de joueurs quel que soit le jeu joué.
  • J'ai limité la puissance des Traits : l'utilisation d'un Trait ne génère une réussite automatique que pour les actions simples, pour les autres le Trait amène un bonus sur le SR et je demande un jet de dés.
  • J'apprécie tout particulièrement le système concernant le Combat (avec les Postures, les manoeuvres, les Pts de Haine et les Capacités Spéciales des Ennemis) pour lequel j'ajoute également le classique croquis pour les positions. Je suis par contre sans doute laxiste sur la gestion des blessures qui ont tendance à devenir "non gênantes" dès qu'elles ont été soignées. Pas très réaliste, il faudrait que je corrige cela.
  • La Phase de Communauté est également très intéressante car elle permet à chaque joueur de se focaliser, pendant un moment, sur son personnage. Cela aide à la profondeur des PJ et à leur intégration dans le monde qui les entoure.
  • Pour les Rencontres, nous faisons le max en roleplay et je demande des jets de dés de compétence (Présence, Courtoisie ...) en mettant un malus/bonus au SR en fonction de la qualité du rp. J'essaie ainsi de lier tant la capacité du joueur à celle de son personnage.
  • La difficulté principale que je rencontre concerne les Voyages où malgré un gros travail de ma part (ajout de périls, description de la région traversée, utilisation de la règle de base de manière très simplifiée pour limiter les jets de dés), cela ne fonctionne pas à chaque fois. D'ailleurs la séance de jeudi soir dernier a généré le lendemain la remarque d'un joueur "ça ne va pas du tout, on n’avait pas l’impression d’être dans les Terres du Milieu, on ne faisait que lancer des dés". Ce qui m'avait surpris car ils avaient lancé juste 2 jets de dés (des Rôles de Voyage) pour les 2 jours passés, avaient eu 2 périls (une pluie diluvienne durant la nuit, des loups qui les suivent) et 1 rencontre (3 Hommes des Bois). Et lorsque le Guetteur a détecté les loups avec son jet de Vigilance, les autres joueurs ont demandé à faire également le jet de Vigilance ... Bref j'ai du travail sur ce sujet ;-)
Note : J'ai créé quelques aides de jeu pour la communauté. Elles sont disponibles sur http://ostolinde.free.fr/au_aidesdejeu.html
Note : Je posterai sur le forum de Edge un récap plus complet de ma campagne de l'Anneau Unique, je ne le poste pas ici car ce serait un détournement de ton thread ;-) 

[edit] mon post sur le forum de Edge : http://www.edgeent.fr/sujet/143375-reto ... hread_dego

Ghorin
Dernière modification par Ghorin le mar. sept. 26, 2017 12:20 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Arma
Banni
Messages : 1484
Inscription : jeu. oct. 18, 2007 8:10 am
Localisation : Lyon

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par Arma » mar. sept. 26, 2017 11:30 am

Ecorce a écrit :
mar. sept. 26, 2017 11:16 am
Disons qu'en tant que futur parent du XXIème siècle (c'est pour le mois de mai si tout va bien !), je ne peux pas mettre de côté l'importance des figures d'attachement que sont les parents pour le développement de l'enfant.

Justement, je pense que tu réflechit trop comme un parent du XXième siècle.

Dans un monde où l'obscurité est en train de revenir en force, partir à l'aventure pour espérer donner un meilleur avenir à son enfant ne me parait pas si déconnant que cela. Biensur, les "phases hivernales" du personnage sont toute trouvés => retour à la maison pour s'occuper de la famille, renouer avec l'enfants, etc, ... Et au yeux de l'enfants qui va grandir, le parent aura probablement de nombreuses absences mais restera comme une figure "héroïque" pendant longtemps.

Avatar de l’utilisateur
XO de Vorcen
Dieu du brandy
Messages : 4457
Inscription : ven. août 29, 2008 10:18 am
Localisation : Savigny sur Orge (Essonne)

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par XO de Vorcen » mar. sept. 26, 2017 11:38 am

Ecorce a écrit :
mar. sept. 26, 2017 11:16 am
Je réfléchissais en même temps que j'écrivais, mais pour résumer ma pensée, je pense que la grossesse c'est tout à fait jouable en jeu (voire super intéressant même). Par contre je ne vois pas la mère repartir avant plusieurs années à l'aventure après accouchement (sauf obligation morale, ou mission "importantissime"), sans que ça ait l'air d'un abandon.

Disons qu'en tant que futur parent du XXIème siècle (c'est pour le mois de mai si tout va bien !), je ne peux pas mettre de côté l'importance des figures d'attachement que sont les parents pour le développement de l'enfant.

Tout dépend de ce que le joueur ou la joueuse veut faire de ce futur personnage. Ça peut être intéressant qu'il soit insecure, mais c'est un concept. Pour avoir un enfant devenu adulte, avec la tête sur les épaules et pas 50 points d'Ombre dès le début, il doit y avoir une histoire familiale (au moins jusqu'au décès ou retrait du personnage parent). J'ai du mal à me défaire de ces impressions IRL pour créer de la cohérence ou de la crédibilité in-game


Je dois être un père indigne pour être parti une semaine en vacances avec ma femme en laissant notre fils d'un an aux mains de sa grand-mère ravie (et qui avait insisté pour l'avoir un peu rien qu'à elle un temps). Je n'ai simplement considéré cela comme un abandon mais comme une reprise de souffle.
Du point de vue de la fiction, l'enfant n'est généralement pas une simple extension du parent. Il a un autre parent, une parentèle, des amis, etc. Si la mère doit s'absenter une petite semaine, ce n'est pas la fin du monde. Après le principe de l'aventure c'est que ça dérape et que la petite semaine n'est plus si petite que ça. Mais la volonté de rentrer et de tenir sa place peut aussi être source de force intérieure (comment ça se rendre ? Hors de question, je rentre auprès de mon enfant et ils ne cavaleront pas assez vite pour me prendre) et de prudence (Tu es fou, c'est bien trop risqué ! Mon enfant a besoin de moi, pas de deveir orphelin).
 
Savage Worlds : règles d'essai gratuites et scénarios gratuits, les gammes en français (et en anglais pour Achtung! Cthulhu, Beasts & Barbarians et Lankhmar), ressources chez Torgan, discussions Casus NO avec d'autres liens.

Avatar de l’utilisateur
Avangion
Cardinal
Messages : 531
Inscription : mer. juin 22, 2016 10:25 pm
Localisation : Paris

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par Avangion » mar. sept. 26, 2017 11:48 am

Ghorin a écrit :
mar. sept. 26, 2017 11:19 am
Tout d'abord bravo Ego pour ce crash-test impressionnant avec des retours et des analyses très intéressantes pour moi. Merci d'ailleurs également aux autres qui y participent. Pour ma part, je masteurise l'Anneau Unique (via roll20) depuis 1 an et demi et j'ai pas mal de choses perfectibles dans ma partie et je trouve ici des idées et des outils pour m'aider (j'en ai trouvé aussi sur le forum de Cubicle7 et sur celui de Edge que je fréquente très régulièrement).

Pour ma part, je trouve que globalement le jeu fait le job pour nous aider à plonger dans les Terres du Milieu même s'il y a des choses perfectibles dans le système. De toute façon, cette immersion provient tant du système (qui implémente les thèmes tels que l'Espoir / le Désespoir, la Vaillance / la Peur, les Voyages, les Rencontres, ...) que du travail de préparation du MdL (je passe facilement 3-4 heures à préparer un scénario pour l'adapter à la campagne et aux PJ, pour trouver des images évocatrices ou des sons et musiques, pour prendre en main les caractéristiques et motivations des PNJ et Ennemis ).

Quelques points sur nos séances de jeu :​​
  • Nous jouons tous les jeudi soir (21h30-23h30). Des séances donc assez courtes (contraintes familiales et professionnelles) mais très régulières. J'annule un séance par contre si le joueur d'un PJ primordial pour le scénar en cours est absent. Si un joueur est absent pour une longue période, on sort son perso et on le met dans une phase de communauté (gérée par email entre moi et le joueur), sinon si c'est juste pour une séance je mets son perso en arrière-plan. Dans les 2 cas : pas d'XP ni de Pts de Progression mais l'absence est courte, l'écart d'XP est minime et si l'absence est longue, la phase de communauté du PJ absent lui permet d'évoluer un peu de son côté.
  • Je cache autant que possible le Système aux joueurs pour qu'ils se focalisent sur le fond (leurs PJ, l'histoire, l'ambiance, l'intrigue ...). ils ne voient donc pas certains indicateurs tels que le Seuil de Tolérance pour les Rencontres ou mon utilisation de l'Oeil de Sauron pour les Périls. Je me demande d'ailleurs si je ne devrais pas changer cela car aujourd'hui les Rencontres  et les Voyages ne génèrent pas la tension qu'ils devraient et sont souvent traités un peu à la légère. Cette façon de faire est une habitude ancrée dans notre groupe de joueurs quel que soit le jeu joué.
  • J'ai limité la puissance des Traits : l'utilisation d'un Trait ne génère une réussite automatique que pour les actions simples, pour les autres le Trait amène un bonus sur le SR et je demande un jet de dés.
  • J'apprécie tout particulièrement le système concernant le Combat (avec les Postures, les manoeuvres, les Pts de Haine et les Capacités Spéciales des Ennemis) pour lequel j'ajoute également le classique croquis pour les positions. Je suis par contre sans doute laxiste sur la gestion des blessures qui ont tendance à devenir "non gênantes" dès qu'elles ont été soignées. Pas très réaliste, il faudrait que je corrige cela.
  • La Phase de Communauté est également très intéressante car elle permet à chaque joueur de se focaliser, pendant un moment, sur son personnage. Cela aide à la profondeur des PJ et à leur intégration dans le monde qui les entoure.
  • Pour les Rencontres, nous faisons le max en roleplay et je demande des jets de dés de compétence (Présence, Courtoisie ...) en mettant un malus/bonus au SR en fonction de la qualité du rp. J'essaie ainsi de lier tant la capacité du joueur à celle de son personnage.
  • La difficulté principale que je rencontre concerne les Voyages où malgré un gros travail de ma part (ajout de périls, description de la région traversée, utilisation de la règle de base de manière très simplifiée pour limiter les jets de dés), cela ne fonctionne pas à chaque fois. D'ailleurs la séance de jeudi soir dernier a généré le lendemain la remarque d'un joueur "ça ne va pas du tout, on n’avait pas l’impression d’être dans les Terres du Milieu, on ne faisait que lancer des dés". Ce qui m'avait surpris car ils avaient lancé juste 2 jets de dés (des Rôles de Voyage) pour les 2 jours passés, avaient eu 2 périls (une pluie diluvienne durant la nuit, des loups qui les suivent) et 1 rencontre (3 Hommes des Bois). Et lorsque le Guetteur a détecté les loups avec son jet de Vigilance, les autres joueurs ont demandé à faire également le jet de Vigilance ... Bref j'ai du travail sur ce sujet ;-)
Note : J'ai créé quelques aides de jeu pour la communauté. Elles sont disponibles sur http://ostolinde.free.fr/au_aidesdejeu.html
Note : Je posterai sur le forum de Edge un récap plus complet de ma campagne de l'Anneau Unique, je ne le poste pas ici car ce serait un détournement de ton thread ;-) 

Ghorin
 

Je n'étais pas intervenu sur ce fil très intéressant me contentant de le lire. Mais à te lire Ghorin, je ne peux m'empêcher de dire ce que je pense de la phase de voyage dans TOR.
C'est juste nul. Outre le fait que c'est lourd, c'est fastidieux (il faut l'anticiper bien en avance et ça prend du temps)… c'est totalement contradictoire avec l'esprit du voyage chez Tolkien. Le voyage chez ce dernier est physique mais surtout symbolique. Il transforme le voyageur. Ce n'est pas un décompte de kilomètres ni un taux de dangerosité pondéré. 
Là on a une suite de jet de dés et de décompte des cases. 

Je te conseille de bazarder une bonne moitié des règles (conserve juste un peu les rôles car tu ne peux faire autrement) et pense à amont ce que tu veux faire ressentir à tes joueurs en terme de vécu. Quel sentiment doit émerger ? Comment l'intégrer dans la trame scénaristique globale qui a aussi un enjeu symbolique ? Puis construis tout le reste autour de cela. 
 

Avatar de l’utilisateur
Ecorce
Prêtre
Messages : 373
Inscription : ven. sept. 22, 2017 1:45 pm
Localisation : Angers (49)
Contact :

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par Ecorce » mar. sept. 26, 2017 12:04 pm

(je tiens à m'excuser de mes propos qui sont sans doute bien trop personnels et donc en partie exagérés, exacerbés, angoissés, j'ai peut-être un peu dépassé le cadre du jeu en y incluant des angoisses personnelles. Je vous laisse recadrer la question de la maternité en jeu ou la laisser de côté)
Les Carnets d'Imladris - http://fondcombe.wordpress.com

Ghorin
Initié
Messages : 195
Inscription : mer. mai 16, 2012 10:01 am

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par Ghorin » mar. sept. 26, 2017 12:12 pm

Avangion a écrit :
mar. sept. 26, 2017 11:48 am
Ghorin a écrit :
mar. sept. 26, 2017 11:19 am
 

Je n'étais pas intervenu sur ce fil très intéressant me contentant de le lire. Mais à te lire Ghorin, je ne peux m'empêcher de dire ce que je pense de la phase de voyage dans TOR.
C'est juste nul. Outre le fait que c'est lourd, c'est fastidieux (il faut l'anticiper bien en avance et ça prend du temps)… c'est totalement contradictoire avec l'esprit du voyage chez Tolkien. Le voyage chez ce dernier est physique mais surtout symbolique. Il transforme le voyageur. Ce n'est pas un décompte de kilomètres ni un taux de dangerosité pondéré. 
Là on a une suite de jet de dés et de décompte des cases. 

Je te conseille de bazarder une bonne moitié des règles (conserve juste un peu les rôles car tu ne peux faire autrement) et pense à amont ce que tu veux faire ressentir à tes joueurs en terme de vécu. Quel sentiment doit émerger ? Comment l'intégrer dans la trame scénaristique globale qui a aussi un enjeu symbolique ? Puis construis tout le reste autour de cela.   


Salut Avangion,

Il est possible effectivement que je suive ton conseil et que je bazarde une bonne partie des règles de voyage mais j'aimerais d'abord comprendre pourquoi ça marche pour certains groupes et pas pour d'autres.
  • Est-ce inhérent à la façon qu'à le MdL de gérer cette Phase de Voyage ? Il est possible (même certain en fait, vu le résultat) que je fasse mal le taf.
  • Est-ce juste que tous les groupes de joueurs ne sont pas identiques et n'ont pas les mêmes attentes et acceptation de l'aspect intrusif d'un système de jeu ?
Sinon je fais déjà la préparation d'un voyage en le focalisant sur un sujet particulier (l'oppression de l'Ombre, la faim, un péril particulier, ...) et sur un sentiment à faire ressentir aux joueurs, je vais continuer dans ce sens pour améliorer encore. C'est juste la mécanique qui semble trop présente et un peu tue-l'ambiance pour les joueurs de mon groupe.
Merci Avangion, je continue de lire ce thread et je verrai ce que j'en fait.

Avatar de l’utilisateur
Ego'
Dieu de la taverne
Messages : 6339
Inscription : ven. nov. 28, 2003 2:04 pm
Localisation : derrière le comptoir (à Metz)

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par Ego' » mar. sept. 26, 2017 12:17 pm

Je n'ai pas le temps d'intervenir précisément pour vous répondre à tous  :geek

Je tiens juste à dire que le​​​ débat sur la maternité me paraît très intéressant et utile Écorce, donc non tu n'as pas à t'excuser. Merci à toi d'avoir lancé le sujet  :yes:

Avatar de l’utilisateur
Arma
Banni
Messages : 1484
Inscription : jeu. oct. 18, 2007 8:10 am
Localisation : Lyon

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par Arma » mar. sept. 26, 2017 2:10 pm

Ecorce a écrit :
mar. sept. 26, 2017 12:04 pm
(je tiens à m'excuser de mes propos qui sont sans doute bien trop personnels, etc...

Je trouve aussi le débat intéressants. Comme je l'ai dit, pour moi ce n'est pas choquant d'avoir un des parents (y compris la femme) qui part à l'aventure avec régularité. Au contraire ça peut être un des moteurs, une des raisons de son départ : il cherche à offrir une meilleur situation à sa descendances. Par contre on est d'accord que ce n'est pas sans conséquences : si l'on veut rester cohérent, cela restreint énormément ses possibles pour la phase de compagnie (où il voudra retourner voir son enfant). Intéressant niveau roleplay, mais probablement beaucoup moins intéressant sur la technique et l'évolution.

Je trouve également que l'idée de "valorisé" la naissance au sein du groupe, via un point d'espoir en plus ou quelque chose du genre, est une très bonne idée. Pour un groupe soudé, la paternité de l'un n'est pas anodin : ça donne de l'espoir.

Avatar de l’utilisateur
Arma
Banni
Messages : 1484
Inscription : jeu. oct. 18, 2007 8:10 am
Localisation : Lyon

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par Arma » mar. sept. 26, 2017 2:11 pm

Pour revenir dans le débat sur le système de voyage, je pense que c'est comme pour tout : il faut arrivé à doser la partie "jet de dé" et à la couper par du descriptif, des petits événements du quotidien, bref, du jeu. C'est comme un combat : sans description ni jeu autour, ce n'est qu'une série lassante de jet de dé, dès que l'on rajoute de la vie, un cadre, bref, de l'ambiance, le combat commence à prendre saveur.

Je ne suis pas sur que ce système soit idéale (je pense même qu'il faut l'amender), mais avoir un système pour supporter le voyage me semble essentiel vis à vis des terres du milieu. Il ne faut pas oublier, par exemple, que Le Seigneur des Anneaux, c'est avant tout un gigantesque voyage (de la comté, au Mordor). Les événements qui se trouve sur la route comme les monts de Caradras [désolé de l'orthographe], la moria, la mort de Boromir, etc...ne sont au final que les résultats de périples (événement périlleux ? ) sur la route.

Avatar de l’utilisateur
Avangion
Cardinal
Messages : 531
Inscription : mer. juin 22, 2016 10:25 pm
Localisation : Paris

Re: [Crashtest TOR/LAU] Ténèbres sur la Forêt Noire

Message par Avangion » mar. sept. 26, 2017 5:23 pm

À mon avis il faut savoir en amont quelle expérience on désire transmettre aux joueurs lors du voyage. C'est l'essentiel. Cela implique que le voyage propose quelque chose qui soit neuf pour être enrichissant et donc évidemment éviter une énième attaque de wargs ou encore un gros troll. 

Effectivement, le voyage est essentiel dans les romans de Tolkien et Cubicle 7 s'en est rendu compte. Et ils ont cherché à créer un système de règles ad hoc. Mais ils sont passés complètement à côté à mon avis. Il aurait fallu créer un système de règles franchement narratifs… mais c'est difficile (je pense que j'en serai bien incapable). Ils ont préféré faire compter au GdL les cases et faire additionner des distances. Le pire c'est que c'est long et fastidieux. Si c'était au moins rapide et intuitif…

Quant aux événements périlleux… justement non : dans Tolkien, il ne s'agit jamais d'un truc aussi anodin. Les événements transforment la structure même de l'histoire. Ce ne sont pas les bêtes événements périlleux de TOR. 

Là, j'ai l'impression de me retrouver avec une version plus sophistiquée des rencontres aléatoires de AD&D.   

Répondre