[CR] JdR en Psychiatrie ?

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
supertimor91
Initié
Messages : 190
Inscription : ven. nov. 10, 2017 3:10 pm
Localisation : Blois (41)

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par supertimor91 » lun. déc. 03, 2018 6:11 pm

Merci beaucoup pour ce retour fort instructif ! C'est la première fois que je ressens autant le fait d'insuffler quelque chose de durable à mon petit groupe ! Effectivement je vais devoir être prudent pour ne pas créer de clans, mais chaque participant à cette séance va voir sa réputation augmenter 😉.
L'année 2019 se profile vraiment bien, on vient de contacter des maisons d'éditions pour obtenir du matériel et certaines nous ont déjà répondu par la positive ! Ça va être génial 😄.

Concernant Armelle, la stagiaire, elle a passé un super moment ! Elle était surprise de voir une telle effervescence et elle s'est prise au jeu très rapidement.
Infirmier dans une Clinique de Psychothérapie Institutionnelle, j'utilise le jeu de rôle dans le cadre d'un atelier thérapeutique : Ludi'Rôle.

Pour suivre l'aventure #jdrpsychiatrie, c'est ici : http://d1000etd100.com/category/jdr-psychiatrie/

Ptitbestiol
Profane
Messages : 4
Inscription : dim. nov. 11, 2018 1:43 pm

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par Ptitbestiol » lun. déc. 03, 2018 6:16 pm

Bonjour Jeremy et bonjour à tous, tout d'abord un grand merci à Jeremy pour son accueil, et un grand merci aux joueurs qui m'ont fait passer un très bon moment. Je suis donc Didier et j'ai assisté à la séance de dimanche. En arrivant et en attendant Jeremy, une conversation s'est vite engagée avec (par hasard) un des joueurs. En l'occurrence notre ami le nain. J'ai été très intéressé par ses commentaires sur le jeu. Que du positif, et il en retire beaucoup de bénéfice en terme thérapeutique.
Au déjeuner, très bonne ambiance avec les joueurs et Jeremy. Rigolade, petites vannes, et bavardages sur et autour du jeu. J'ai senti une "légère" impatience à débuter la partie.
Une partie en effet épique avec de nombreuses bonnes initiatives, un groupe à peu près soudé, une stratégie à coup de hache, de la réussite aux dés et un dragon (certainement un peu mou de la griffe, gentil Jeremy).
Comme je l'ai dit, j'ai eu devant moi une table de jeu de rôle comme toutes les tables de jeu de rôle. Avec de la joie, des sourires et rires (certains plus forts que d'autres 😁) de la convivialité, de l'empathie entre personnages face au dragon. Et peut-être surtout 3h d'évasion et de déconnexion. (de l'avis même des joueurs).
Je me consacre actuellement à un projet professionnel de pratique du jeu de rôle dans son approche thérapeutique et sociologique dans le Maine et Loire. Tout soutien est le bienvenu 😊. Ma journée d'observation avec Jeremy et ses joueurs m'a été très profitable et me conforte dans mon projet.
Très bonne journée à vous et merci encore à Jeremy.

supertimor91
Initié
Messages : 190
Inscription : ven. nov. 10, 2017 3:10 pm
Localisation : Blois (41)

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par supertimor91 » lun. déc. 03, 2018 9:40 pm

Merci de ton retour Didier ! Je suis content que tu te sois senti accueilli. Je transmet ce message jeudi à la réunion du club 😉
Infirmier dans une Clinique de Psychothérapie Institutionnelle, j'utilise le jeu de rôle dans le cadre d'un atelier thérapeutique : Ludi'Rôle.

Pour suivre l'aventure #jdrpsychiatrie, c'est ici : http://d1000etd100.com/category/jdr-psychiatrie/

Avatar de l’utilisateur
Ecorce
Prêtre
Messages : 357
Inscription : ven. sept. 22, 2017 1:45 pm
Localisation : Angers (49)
Contact :

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par Ecorce » lun. déc. 03, 2018 9:41 pm

Ah mais, n'étiez-vous pas présent au Festi'jeux à Andard dernièrement, @Ptitbestiol ? :)

J'ai vu votre stand, ça m'a intrigué mais je n'ai pas eu le temps de venir discuter. J'ai été attiré au départ par vos exemplaires en excellent état des premières éditions de D&D.

Je serais curieux d'en apprendre plus sur votre démarche.
Les Carnets d'Imladris - http://fondcombe.wordpress.com

Ptitbestiol
Profane
Messages : 4
Inscription : dim. nov. 11, 2018 1:43 pm

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par Ptitbestiol » mar. déc. 04, 2018 8:50 am

Bonjour Écorce et tout le monde. En effet j'étais à Festijeux à Andard. Je peux bien entendu échanger avec vous sur mon projet. Et avec ceux qui le souhaitent. Une adresse mail pour communiquer rouff.didier@orange.fr
Très bonne journée à tous

supertimor91
Initié
Messages : 190
Inscription : ven. nov. 10, 2017 3:10 pm
Localisation : Blois (41)

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par supertimor91 » dim. déc. 16, 2018 11:29 am

Le 15/12/2018 : Cthulhu Hack

#jdrpsychiatrie

Les aventures d'un jeune MJ en Clinique de Psychothérapie institutionnelle Saison 2, Episode 6 : " A ba enfin, la voilà cette satanée goule ! Après avoir percuté une rame de métro et boité pendant des heures, elle va morfler ! Fait moi un test de santé mentale s'il te plait... Échec ! Comment souhaites-tu sombrer dans la folie ? ...


Bonjour à toutes et à tous ! 

Pour ceux qui ne connaissent pas encore mon projet, je suis infirmier dans une Clinique de psychothérapie institutionnelle et j'ai la chance de pouvoir pratiquer le JdR avec des ados hospitalisés. A travers mes compte-rendu, j'essaye de vous présenter ma pratique au près d'un public particulier et les effets "thérapeutiques" possible que j'en tire. 

Je profite du dernier week-end de l'année pour animer deux séances au lieu d'une. Aujourd'hui, Samedi, ça sera le test de Cthulhu Hack. Les jeunes connaissent de nom cet univers, et ils étaient de curieux de le découvrir en jeu ! C'est également un petit challenge pour moi, étant ici principalement sur une ambiance à poser plus qu'autre choses, le système étant très souple / simple. Je tiens à préciser que je n'ai quasiment aucune expérience sur l'Appel de Cthulhu.

Au programme de cette initiation, j'ai utilisé un des scénarios du livre de base, "Tout au fond". Le pitch est assez simple, les PJ sont des étudiants dans le Paris des Années 20. Ils ont un stage d'été au Musée du Jardin des plantes. Une grosse partie de l'équipe est partie au Kenya en expédition afin de ramener des nouveautés pour la réouverture du musée prévue à la rentrée. L'indicible et l'inconnu arrive en plusieurs vagues, commençant par des télégrammes, des ossements à reconstituer, des photos à analyser... Puis les premiers spécimens arrivent ! A nous les joies des test d'observation et des dissections ! Et finalement, ce sont des goules qui rentre en jeux... Le scénario finit sur une chasse au fin fond du métro parisien de nuit.

Mon petit groupe est constitué de joueurs habituels de l'atelier. Les pathologies vont de la schizophrénie à la dépression, en passant par des troubles de la personnalités. A noter la présence de deux spectatrices, dont une inscrite à la séance du lendemain. C'est assez cool d'avoir des curieux qui viennent voir ce qui se passe et comment on joue, ça apporte un autre regard à l'atelier et le jeu de rôle.


La session c'est plutôt bien déroulée, bien que je me sois heurté à plusieurs difficultés.

Premièrement, le changement de statut des PJ. Fini l'Héroïsme, place à la "normalité". Ce changement me paraissait simple mais finalement, il a fallu déconstruire quelques petites habitudes. Rien d'insurmontable, mais un petit frein à l'ambiance que je souhaitais distiller.

Deuxièmement : Le Paris de la Bel époque. Je me suis mis en difficulté tout seul, la période parlant peu aux joueurs. Moi même je n'en ai qu'une vague idée finalement. J'aurais du soi modifier un chouilla le scénario pour le faire jouer de nos jours ou alors proposer pleins d'aides de jeux afin de s'immerger ! (Photos, journaux, ...)

Troisièmement : Le rapport à la folie. J'avais un peu peur du côté audacieux de faire jouer  un jeu où l'on perd sa santé mentale à des jeunes  atteints de troubles psychiatriques... Finalement, le second degré et l'humour, ça enrobe bien le tout ! J'avais peur que les choses deviennent un peu trop personnelles mais ça s'est régulé tout seul, assez naturellement. (Après tout ils ne sont pas en situation de crises ...)

L'investigation : Ils ne sont clairement pas habitués aux jeux d'enquêtes... De plus, le scénario étant très "libre", ils n'ont pas su enrober leurs interventions et les temps morts (Aller au café, lire les journaux, la bibliothèque, ...). D'un autre côté si l'époque ne parle pas, ça n'aide pas à se projeter. Par ailleurs, ils n'ont jamais déviés des énormes rails du scénario. Peut être aurais-je du les laisser un peu plus patauger dans la semoule ? Distiller les indices différemment ? Bref, préparer un peu plus ! (On y revient toujours :D) Les règles un peu plus intransigeantes et plus "difficiles" ont bien été accueillies, surtout le classique jet de folie. Je me rend compte  qu'avec le temps je deviens de moins en moins "sympa", ce qui est très bien. Cette intransigeance m'a souvent fait défaut à mes débuts.

A noter de beaux moments de RP, surtout lors de la pêches aux informations au près des clochards du métro !

Bref, un bilan plutôt sympathique, ils ont appréciés, mais moi j'ai clairement des choses à améliorer sur le sujet (Ambiance / investigations). J'ai hésité à me replonger dans les bouquins de Chill V3, il parait que les conseils de maitrises de l'épouvantes sont clairement bons. Peut être même pourquoi pas le proposer pour passer à un contexte moderne, une espèce de Monster of the Week en plus sérieux ?

Je profite de ce compte-rendu pour remercier les différentes maisons d'éditions (A ce jour, le studio Deadcrows avec Monster of The Week, Sans Détour avec Paranoïa, Renegade avec le kit d'initiation de Shaan, le Studio Yggdrasil avec Darkrunes... Et pleins d'autre choses qui devraient arriver, mais je ferais un bilan global sur les dons afin de remercier correctement tout le monde, en plus des retours plus personnels du Club) qui nous ont fait des dons pour l'atelier ! Nous partions de rien et nous devrions finir avec une très belle petite bibliothèque. Certains ce sont jetés dessus et les lectures sont en cours. J'imagine que l'année 2019 va être marquée par le début de l'autonomie de l'atelier, et ça, ça va être génial.

Voilà ! Je vous dis à demain normalement pour le compte-rendu de la session de D&D5.

Ludiquement,

Jérémy


 
Infirmier dans une Clinique de Psychothérapie Institutionnelle, j'utilise le jeu de rôle dans le cadre d'un atelier thérapeutique : Ludi'Rôle.

Pour suivre l'aventure #jdrpsychiatrie, c'est ici : http://d1000etd100.com/category/jdr-psychiatrie/

supertimor91
Initié
Messages : 190
Inscription : ven. nov. 10, 2017 3:10 pm
Localisation : Blois (41)

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par supertimor91 » mar. déc. 18, 2018 3:38 pm

Le 16/12/2018 : D&D 5

#jdrpsychiatrie

Les aventures d'un jeune MJ en Clinique de Psychothérapie institutionnelle Saison 2, Episode 7 : "Attends, tu es trop frêle, je passe devant ! Au moment où tu jettes un regard sur ta camarade, tu la vois se transformer de façon fulgurante en un énorme ours ... A ouais d'accord ! Ba écoute fonce, je te couvre !"

Bonjour à toutes et à tous !

Pour ceux qui ne connaissent pas encore mon projet, je suis infirmier dans une Clinique de psychothérapie institutionnelle et j'ai la chance de pouvoir pratiquer le JdR avec des ados hospitalisés. A travers mes compte-rendu, j'essaye de vous présenter ma pratique au près d'un public particulier et les effets "thérapeutiques" possible que j'en tire.

Deuxième séance du week-end, le dimanche donc, où nous poursuivons nos aventures sur la campagne du Starter Set, les Mines perdues de Phancreux. Cette séance était un peu plus "cadrée" car je devais absolument finir à l'heure ! (Les joies de la Nounou) Du point de vue de la campagne, nous nous approchons de la fin. Ils vont en effet enfin retrouver Gundren Cherchepierre dans le Château des Cragmaw ! 

Le groupe est constitué d'habitués, incluant une nouvelle venue et Samuel. 

La nouvelle, Sabrina, est hospitalisée depuis quelques temps. Elle présente un déficit léger, avec une tendance à l'anorexie. L'hospitalisation est un moyen pour elle de se mettre à l'abri d'une relation compliquée (voir toxique) avec son compagnon et sa famille. Elle a tenue à essayer le jeu de rôle, par curiosité mais peut être aussi  par sympathie aussi envers moi. (Les joies des relations transférentielles :) ) Elle a pu venir observer la séance de la veille et créer son personnage dans la foulée. Elle a choisi d'incarner une druide pouvant prendre des formes animales. J'ai volontairement tronqué son personnage de la magie, de façon à ne pas la submerger d'informations pour une première. Elle était un peu perdue, mais notre bienveillance lui a permis d'être guidée durant toutes les étapes de la partie. 


La partie a donc été plutôt rapide, commençant "in media res" devant le château des Cragmaws. Néanmoins, j'ai deux points à développer sur cette partie.

Le premier, c'est la BattleMap. Je l'ai beaucoup trop investi et la partie a vite pris des allures de jeux de plateau. C'est quelques choses que je craignais et malheureusement c'est arrivé... Comme tout outils, au début on en abuse un peu, on a besoin d'en éprouver les limites. Je crois que je vais me forcer à jouer certains combats, ceux qui ne nécessite pas de tactiques particulières, sans. Cela devrait me permettre de remettre sur le devant de la scène les descriptions et l'ambiance, et montrer que ce n'est pas automatique ! 

Deuxièmement, Samuel. Je suis de nouveau sceptique et je dois dire qu'il créé des discussions (très) animées autour de la table. Il se met dans une drôle de position. D'un côté, son immaturité et son excentricité commencent à créer quelques étincelles. De plus, sa pseudo maitrise des règles fait qu'il a tendance à ramener sa fraise à tout les instants, y compris lorsque les autres ont besoin de se concentrer. Bien entendu, il parle fort et rit bien gras... Bref ! Autre chose, il est incapable d'agir en groupe. Il joue un rôdeur et à aucun moment il va gentiment dire à ses collègues de passer devant afin de les couvrir, non non non ! Il va partir un peu en solo prendre des risques inutiles, insistant fortement sur ses capacités, ... Le pire dans tout ça, c'est qu'il ne prend pas du tout en considération les remarques que lui font les autres ! Immaturité ? Têtu ? Est-ce une carapace qu'il ne faut surtout pas briser ? Est-ce un moyen de tenir l'autre à distance ? Les pistes sont nombreuses et je vais devoir reprendre ça avec lui pour les prochaines fois car j'ai bien senti l'agacement général. Le problème est peut être plus global, car dans son propre raisonnement, les difficultés ne viennent pas de lui mais des autres. ("Il n'y a pas de harceleur ici, donc je n'ai pas de soucis...") Je dois rencontrer son éducatrice jeudi matin, j'en discuterai certainement avec elle.

Nous étions finalement sur du Dungeon Crawling pur et dur, ce qui, je pense, a pas mal limité les possibilités de RP (Ne pas oublier qu'ils ne sont pas encore très pro-actif). Néanmoins, la libération de Gundren et l'acclamation au village a été un moment fort, et ils attendent impatiemment la suite. Je pense pouvoir finir la campagne d'ici trois séances. La première sera consacré à la poursuite de Brocc, le nécromancien revenu des morts pour se venger des PJ (Ex perso de Samuel). Je pense créer un mini donjon un peu corsé et broder un lien avec soi Acérérak ou Stradh, de façon à amorcer la possible future campagne. Ensuite, ça sera la Caverne du Ressac, dernier acte de la campagne. J'hésite à le faire en deux séances où à m'organiser pour commencer plus tôt l'atelier et faire une grosse session. Je verrais avec les joueurs et les possibilités de services. 

Voilà ! 

Encore une fois, je vous remercie pour votre soutien et votre curiosité vis à vis de mon projet !

A très bientôt,

Jérémy




 
Infirmier dans une Clinique de Psychothérapie Institutionnelle, j'utilise le jeu de rôle dans le cadre d'un atelier thérapeutique : Ludi'Rôle.

Pour suivre l'aventure #jdrpsychiatrie, c'est ici : http://d1000etd100.com/category/jdr-psychiatrie/

supertimor91
Initié
Messages : 190
Inscription : ven. nov. 10, 2017 3:10 pm
Localisation : Blois (41)

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par supertimor91 » mer. janv. 23, 2019 4:54 pm

Et voilà enfin la suite, désormais sur le blog d1000etd100 !

http://d1000etd100.com/jdrpsychiatrie-s ... episode-8/
Infirmier dans une Clinique de Psychothérapie Institutionnelle, j'utilise le jeu de rôle dans le cadre d'un atelier thérapeutique : Ludi'Rôle.

Pour suivre l'aventure #jdrpsychiatrie, c'est ici : http://d1000etd100.com/category/jdr-psychiatrie/

Avatar de l’utilisateur
eskhiss
Initié
Messages : 157
Inscription : jeu. mars 01, 2018 11:04 am
Localisation : rennes

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par eskhiss » mer. janv. 23, 2019 7:20 pm

Et si samuel avait raison?
Je comprends bien qu'il a tort et que le groupe ne sait pas comment lui faire comprendre et qu'il peut être crispant mais du coup vous reproduisez en jeu ce qu'il a déjà vécu dans la vie.
La situation lui paraît donc normale puisque déjà vécu et il peut se poser en "C'est pas sa faute".
Ce n'est de son point de vue pas un "échec" puisqu'il n'est pas en tort.
Il peut changer ça sur quelques séances mais ses habitudes reviennent .
Je te suggère de demander à des psy de ton site comment le faire changer et aussi d'écouter " grand bien vous fasse" de ce matin sur inter.

Prévoir une séance "arrangée ou acceptée par les autres" ou il suivront le choix de Samuel. Ce choix amenant à un échec possible ou probablement à des soucis sévère en plus. Il pourrait faire le constat et apprendre de ses "erreurs" ? Laisse le faire des erreurs et en payer les conséquences pour qu' il apprenne et que ça ne soit pas " la faute des autres " (inutile de tuer l'équipe pour ça)
plus ça change plus c'est pareil.

supertimor91
Initié
Messages : 190
Inscription : ven. nov. 10, 2017 3:10 pm
Localisation : Blois (41)

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par supertimor91 » mer. janv. 23, 2019 7:59 pm

Merci pour cet éclairage, enfin ce changement de prisme de vue en faite. Effectivement je pourrais prendre ce levier là, mais ça serait un peu contraire à ce que nous essayons de travailler. Quelque part, nous aimerions qu'il pli un peu, afin de pouvoir travailler plus en profondeur. On a accès qu'au frontal pour le moment. De plus, ce qui au premier abord paraît être une répétition pour lui, ne l'est peut être pas pour le groupe ? Peut être que ça leur fait du bien de pouvoir lui tirer dessus pour le faire "taire" un peu ?

Bref, je vais aller écouter l'émission de France inter et en discuter un peu avec les collègues. Demain je rencontre une éducatrice qui le suis à l'extérieur, j'aurais peut être plus d'éléments !
Infirmier dans une Clinique de Psychothérapie Institutionnelle, j'utilise le jeu de rôle dans le cadre d'un atelier thérapeutique : Ludi'Rôle.

Pour suivre l'aventure #jdrpsychiatrie, c'est ici : http://d1000etd100.com/category/jdr-psychiatrie/

Ravortel
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2957
Inscription : lun. juin 02, 2014 5:52 pm
Localisation : Pas là.

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par Ravortel » mer. janv. 23, 2019 8:14 pm

Attention à définir ce que tu fais. De la psychiatrie ou du JEU de rôle ?
Soit tu es dans une dy’amique de soin, encadré par un psy, et c’est un atelier professionnel, soit tu offres un moment de détente « hors psy ». Si tu mélanges les deux, tu cours à l’échec des deux côtés.
La question de fond est : est-ce à toi, à ce moment-là, avec ces gens-là, de chercher à faire quelque chose pour Samuel, ou pas ?

Imaginons que Samuel ait une jambe cassée et que tu proposes une activité basket. Dois-tu faire en sorte de le sortir de son fauteuil ?

Je n’ai pas la réponse. Mais je sens venir la situation en porte-à-faux dangereuse.

supertimor91
Initié
Messages : 190
Inscription : ven. nov. 10, 2017 3:10 pm
Localisation : Blois (41)

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par supertimor91 » mer. janv. 23, 2019 8:56 pm

L'atelier est un moment de détente pour tous, mais ça reste un média, donc un outil thérapeutique dans mon contexte. Les questionnements que ça engendre sont toujours dans un second temps, celui des transmissions écrites et celles de la rédaction des CR, avec les échanges associés. Comme à chaque fois, il faut définir ce que l'on peut entendre par thérapeutique ? Ici, c'est surtout un outils d'observation. Je n'ai pas l'illusion ni le pur optimisme de me croire capable transformer Samuel via l'atelier. J'en suis au stade où je constate une certaine répétition dans son positionnement au sein d'un groupe. Le fait d'en parler m'aide à étayer ma pensée et éventuellement adapter mon positionnement sur les futures séances.

Dans tout les cas, merci de ta remarque, c'est important de définir un cadre et je remarque que le miens n'est pas toujours clair.
Infirmier dans une Clinique de Psychothérapie Institutionnelle, j'utilise le jeu de rôle dans le cadre d'un atelier thérapeutique : Ludi'Rôle.

Pour suivre l'aventure #jdrpsychiatrie, c'est ici : http://d1000etd100.com/category/jdr-psychiatrie/

Ravortel
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2957
Inscription : lun. juin 02, 2014 5:52 pm
Localisation : Pas là.

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par Ravortel » mer. janv. 23, 2019 9:21 pm

L’important est qu’il le soitpour toi et pour eux.
Après les gens ici ne peuvent pas connaître tes prérogatives et capacités :)

supertimor91
Initié
Messages : 190
Inscription : ven. nov. 10, 2017 3:10 pm
Localisation : Blois (41)

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par supertimor91 » ven. févr. 01, 2019 6:18 pm

Infirmier dans une Clinique de Psychothérapie Institutionnelle, j'utilise le jeu de rôle dans le cadre d'un atelier thérapeutique : Ludi'Rôle.

Pour suivre l'aventure #jdrpsychiatrie, c'est ici : http://d1000etd100.com/category/jdr-psychiatrie/

Avatar de l’utilisateur
Mole Shaman
Transcendé
Messages : 771
Inscription : ven. sept. 29, 2017 12:46 am
Localisation : Luxembourg (Luxembourg)

Re: [CR] JdR en Psychiatrie ?

Message par Mole Shaman » ven. févr. 01, 2019 6:47 pm

Très sympathique à lire et bravo pour l'effort de maîtrise et la recherche de cohérence de l'histoire. Je pense que la lamie est un bon choix pour proposer une alternative au combat et ,si elle est moins connue que le Tyranoeil par exemple elle pourrait faire un personnage récurent intéressant car puissant et ambivalent

Qu'en est il des réactions de Samuel ? Est-il satisfait de clore l'histoire de son personnage ? A moins que Brocc n'ait pas été détruit,il pourrait alors revenir hanter le groupe.
"I believe a few things pretty seriously : We are strongly moved by and informed by stories,stories unify communities,stories reveal who we are." Avery Alder

Répondre