[CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Calisto
Dieu des audacieux
Messages : 3783
Inscription : mer. août 13, 2003 7:26 pm
Localisation : Houdan (78)

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Calisto » sam. sept. 01, 2018 8:37 am

Tiens je sens que je vais suivre ce fil et aller lire cette campagne ! Et la table de l'époque en garde un souvenir mémorable, ému je suis, ce fut une très belle époque et une très très belle table... il te reste qui ? Séb et Rémi ? Vu que Jeff est sur Québec et Pascale et Alex sur Bruxelles...

Sinon je suis vraiment fan de ton adaptation, je vais lire la campagne pour mieux comprendre mais là ça fait un moment que l'on tourne en rond sur Delta Green et j'ai des envies de repartir sur une campagne avec un contexte très différent... je me demande si je ne vais pas te piquer ton idée... mais en jouant avec le système des Lames du Cardinal et peut être l'univers si ça cadre suffisamment.
“Omnes stulti, et deliberatione non utentes, omnia tentant”

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6218
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » sam. sept. 01, 2018 12:19 pm

Calisto a écrit :
sam. sept. 01, 2018 8:37 am
Tiens je sens que je vais suivre ce fil et aller lire cette campagne ! Et la table de l'époque en garde un souvenir mémorable, ému je suis, ce fut une très belle époque et une très très belle table... il te reste qui ? Séb et Rémi ? Vu que Jeff est sur Québec et Pascale et Alex sur Bruxelles...

Effectivement, c'est Rémi qui joue le duelliste Castillan, et Sébastien le cavalier Highlander.
Rémi se souvient qu'alors à la fac, il avait passé des heures à utiliser l'ordi de son labo pour quantifier les probas du système de jeu Roll & Keep.

Calisto a écrit :
sam. sept. 01, 2018 8:37 am
Sinon je suis vraiment fan de ton adaptation, je vais lire la campagne pour mieux comprendre mais là ça fait un moment que l'on tourne en rond sur Delta Green et j'ai des envies de repartir sur une campagne avec un contexte très différent... je me demande si je ne vais pas te piquer ton idée... mais en jouant avec le système des Lames du Cardinal et peut être l'univers si ça cadre suffisamment.

En adaptant l'intrigue aux Lames, il y a tout un truc à faire sur l'idée que le premier groupe de Lames qui est mort il y a 10 ans était aux ordres de Richelieu tandis que celui d'aujourd'hui répond à Mazarin. Ont-ils des visées différentes ? RIchelieu a-t-il sacrifié ses Lames à l'époque ? Et si les Lames se rendaient compte que Mazarin fait partie des cultistes survivants ?

Avatar de l’utilisateur
lordsamael
Messie
Messages : 1150
Inscription : dim. mai 08, 2005 4:54 pm

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par lordsamael » sam. sept. 01, 2018 1:13 pm

La campagne est jouable a la manière des masques (lieux / indices / intrigue etc) donc dans n'importe quel ordre ou elle est plus dirigiste que cela ? 

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6218
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » sam. sept. 01, 2018 2:48 pm

lordsamael a écrit :
sam. sept. 01, 2018 1:13 pm
La campagne est jouable a la manière des masques (lieux / indices / intrigue etc) donc dans n'importe quel ordre ou elle est plus dirigiste que cela ? 

C'est du Cthulhu toboggan classique : un scénario d'intro, 5 scénarios que les PJ peuvent plus ou moins faire dans l'ordre puis retour au final scripté. Mais les différentes branches du culte offre à chaque fois une ambiance et des situations variées, c'est moins répétitif que ça a en l'air. Mais à chaque fois, le but des PJ est bien de démanteler le culte local.

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6218
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » ven. sept. 07, 2018 3:24 pm

Et donc, chaque PJ a reçu il y a quelques jours une lettre lui annonçant le décès du bon Gerhard Ziegler, citoyen d'Esein, et le conviant donc à son enterrement. Aucun PJ n'a jamais entendu parler de cette personne, mais la lettre précise que les Ziegler et leur famille sont liés. Les 4 PJ traversent donc tous Théah à bride abattue pour se présenter dans Wische, une petite cité triste et inquiétante. Ils débarquent de nuit, alors que la lune est masquée par des nuages. Du brouillard couvre le sol boueux. À la porte de la cité, des gardoches leur demandent de s'identifier et leur pointent du doigt la maison de Herr Ziegler quand les PJ leur posent des questions.

C'est la veillée funèbre, chez les Ziegler. Le bon Gerhard était l’apothicaire de Wische, alors tous les petits notables du coin sont présents, habillés de noir. Les PJ arrivent les uns après les autres et sont accueillis par Hilda, la fille du défunt. Dans un coin se trouve le cercueil fermé. Nous sommes en plein territoire objectionniste, l'ambiance est lourde et maussade.

Le duelliste (qui est également prêtre vaticinal) parle immédiatement avec le pasteur. Ils parlent boutique, même s'ils ne sont pas dans la même équipe. Le pasteur est embêté : Gerhard Ziegler s'est suicidé, il ne devrait normalement pas l'enterrer en suivant les rites objectionnistes, mais comme c'était un notable... Il a donc décidé de couper la poire en deux et de l'enterrer en catimini au petit matin. Le prêtre vaticinal lui dit de ne pas s'inquiéter : en tant qu'objectionniste, l'âme de Ziegler est déjà condamnée à l'enfer, alors son suicide n'est finalement pas si dommageable. Évidemment, le pasteur ne goûte pas à cette remarque.

Les 3 autres PJ essayent pendant ce temps de trouver des réponses en interrogeant tour à tour Hilda. Ils apprennent qu'il y a 10 ans, Gerhard Ziegler a disparu pendant plusieurs mois et quand il est revenu à Wische, il n'était plus le même homme. Devenu lunatique, il alternait les phases maussades et les instants euphoriques. Or les PJ ont également connu une situation similaire : ils ont chacun perdu leur père ou leur mère il y a 10 ans, qui est parti du jour au lendemain sans rien dire et n'est jamais rentré à la maison. Si Hilda leur a envoyé cet avis de décès, c'est qu'en lisant parfois par-dessus l'épaule de son père, elle l'a surpris en train d'écrire le nom de leur famille.

Quand les PJ demandent s'ils peuvent avoir accès aux archives de Ziegler, ils comprennent qu'ils le pourront après la mise en terre, quand le notaire aura lu le testament du défunt. D'ailleurs, les proches de l'apothicaire se mettent en route et forment une procession au petit matin pour aller jusqu'au cimetière. La cérémonie est évidemment morose, mais alors que les gens murmurent des récitations objectionnistes, ne voilà-t-il pas qu'on voit au loin qu'un incendie s'est déclaré dans Wische ? Tout le monde abandonne l'enterrement pour se précipiter.

C'est évidemment la demeure de Herr Ziegler qui est en train de brûler. Mais impossible pour les villageois et les PJ d'essayer d'éteindre l'incendie : une compagnie de mercenaires s'est déployée autour du bâtiment pour en interdire l'accès en formant un cordon de sécurité. Ces soldats sont visiblement sous les ordres d'un inquisiteur (frère Bernardo). Le biclassé duelliste/prêtre se présente à l'inquisiteur, qui lui fait comprendre qu'il est là pour détruire toute trace de sorcellerie. Le Highlander et l'espion montaginois grimpent sur le toit d'une maison voisine et sautent dans le brasier dans l'espoir de sauver quelques documents de l'incendie. Ils se brûlent dans l'opération mais réussissent à sauver quelques morceaux de lettres à moitié brûlées. Pendant ce temps, le soldat samartien réussit à persuader les mercenaires de laisser les villageois maîtriser l'incendie pour éviter qu'il ne se propage au reste du village. Quand le Highlander et l'espion sortent vivants des flammes, cela impressionne fortement les mercenaires et les villageois. L'inquisiteur est forcé de s'éclipser mais les PJ ont bien compris qu'ils se sont fait là un ennemi mortel qui reviendra vite les hanter.

En lisant les documents sauver de l'incendie, les PJ comprennent plusieurs choses :
- une femme enfermée dans un hospice situé en Vestenmannavnjar lui écrivait des lettres étranges
- elle y parle d'une nuit folle et indique clairement que les parents des PJ sont morts cette nuit-là au cours d'un massacre
- elle est hantée par la culpabilité mais ne semble plus avoir toute sa tête.

De plus, pour remercier le Highlander d'avoir fait fuir l'inquisition de leur village objectionniste, le barbier du village lui paye un coup à boire et lui apprend que Ziegler souffrait d'un chancre de la bouche.

Désormais, les PJ qui ne se connaissaient pas au début de cet épisode forment un groupe disparate ayant un objectif commun : faire la lumière sur ce qui est arrivé à leurs parents il y a 10 ans. Et pour le moment, ils craignent fortement que leurs parents aient été des sorciers, ce qui expliqueraient pourquoi l'Inquisition essaye de faire disparaître par le feu les traces de ces actes ignobles.

Ils quittent Wische alors que la maison de Ziegler est encore fumante et s'embarquent dans un bateau pour rejoindre le Vestenmannavnjar à la recherche de cet hospice et de cette mystérieuse femme.

------------

Ça a marché comme sur des roulettes. C'était un court épisode pour découvrir le système de jeu, qui est très flexible. Les joueurs ont apprécié pouvoir jeter une pleine poignée de d10 et de réussir tout ce qu'ils entreprenaient. Mais la mécanique de complications/opportunités permet de bien s'amuser. Par exemple, quand les deux PJ étaient au coeur du brasier à chercher à sauver les lettres des flammes, j’annonçais : "Ok, c'est une mise pour réussir à se faufiler dans le bâtiment en feu, mais vous subissez un point de dégât que vous pouvez annuler en dépensant une mise. Mais pour chaque mise supplémentaire obtenue, vous pouvez sauver un document des flammes". Les PJ avaient donc le choix : se protéger du feu ou bien mettre la main sur les documents. Et évidemment, au round suivant, l'incendie progressait, donc c'était 2 points de dégâts, puis 3... Donc il devenait de plus en plus dangereux de courir après les documents.

Je pensais qu'il y avait avoir une bonne petite baston avec les mercenaires à la sortie de l'incendie, j'avais prévu de tester les règles d'escouades de brutes, mais les PJ ont choisi l'intimidation, ce qui était un bon move. On aura l'occasion de tester les règles de combat lors de la prochaine partie.

Bref, c'est bien parti. C'est un peu rigide pour le moment car c'est l'accroche de la campagne, mais on va commencer à plus s'amuser lors de la prochaine séance chez les vikings.

Avatar de l’utilisateur
nerghull
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3032
Inscription : dim. mai 03, 2015 3:02 am

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par nerghull » ven. sept. 07, 2018 6:32 pm

C'est plutôt cool !
Par contre ces noms. Ces noms....
Spooky scary creepypasta

Ici j'ai pris du temps pour faire des trucs :
Une bafouille sur les plateaux de jeu & Un truc plus synthétique sur la déstabilisation / Des CR de partie d'Eclipse Phase
Un système alternatif pour Warhammer 40k (Black Crusade et Dark Heresy, surtout)

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6218
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » ven. sept. 07, 2018 6:44 pm

nerghull a écrit :
ven. sept. 07, 2018 6:32 pm
Par contre ces noms. Ces noms....

Tu parles desquels ?
De ceux de mes PNJ ou de ceux de l'univers de jeu ?

Avatar de l’utilisateur
nerghull
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3032
Inscription : dim. mai 03, 2015 3:02 am

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par nerghull » ven. sept. 07, 2018 6:52 pm

Ceux de l'univers : j'ai levé un sourcil devant "objectiviste" (l'auteur a du se penser très malin sur ce coup), mais "Vestenmannavnjar" m'a carrément fait pousser un long soupir :P
Spooky scary creepypasta

Ici j'ai pris du temps pour faire des trucs :
Une bafouille sur les plateaux de jeu & Un truc plus synthétique sur la déstabilisation / Des CR de partie d'Eclipse Phase
Un système alternatif pour Warhammer 40k (Black Crusade et Dark Heresy, surtout)

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6218
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » ven. sept. 07, 2018 7:02 pm

nerghull a écrit :
ven. sept. 07, 2018 6:52 pm
Ceux de l'univers : j'ai levé un sourcil devant "objectiviste" (l'auteur a du se penser très malin sur ce coup), mais "Vestenmannavnjar" m'a carrément fait pousser un long soupir :P

Et bien autour de la table de jeu, ça passe comme une lettre à la Poste.
Les joueurs s'amusent des noms en regardant la carte, mais retiennent que Charousse est la capitale de Montaigne.
Et pour Vestenmannavnjar, on dit Vendel quand c'est 22h49 et qu'on la langue qui commence à fourcher.

En fait, ça va paraître con, mais perso c'est Eisen que je n'arrive pas à prononcer.

Avatar de l’utilisateur
Humphrey B
Dieu des physiciens wargamers
Messages : 4699
Inscription : sam. avr. 03, 2010 7:35 pm
Localisation : Troyes
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Humphrey B » ven. sept. 07, 2018 8:46 pm

Mille mercis pour ce CR Cédric, je vais suivre cela avec attention !
Cédric Ferrand a écrit :
ven. sept. 07, 2018 3:24 pm
Et donc, chaque PJ a reçu il y a quelques jours une lettre lui annonçant le décès du bon Gerhard Ziegler, citoyen d'Esein, et le conviant donc à son enterrement. Aucun PJ n'a jamais entendu parler de cette personne, mais la lettre précise que les Ziegler et leur famille sont liés. Les 4 PJ traversent donc tous Théah à bride abattue pour se présenter dans Wische, une petite cité triste et inquiétante
Soit la poste théane est rapide, soit le bon Gerhard doit déjà être bien moisi quand les PJs arrivent. :mrgreen:
Nan, blague à part, j'adore ce début, c'est à la fois le cliché absolu de Cthulhu (la mort du vieil oncle, heureusement sa baraque a brûlé avant que les PJs n'en héritent) et une ambiance complètement différente.

Merci aussi pour l'intermède technique, c'est toujours sympa de voir un peu le système derrière la narration.
“Harry, I’m going to let you in on a little secret. Every day, once a day, give yourself a present. Don’t plan it. Don’t wait for it. Just let it happen. It could be a new shirt at the men’s store, a catnap in your office chair, or two cups of good, hot black coffee.” – Agent Dale Cooper

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6218
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » ven. sept. 07, 2018 9:36 pm

Humphrey B a écrit :
ven. sept. 07, 2018 8:46 pm
Soit la poste théane est rapide, soit le bon Gerhard doit déjà être bien moisi quand les PJs arrivent. :mrgreen:

Il était apothicaire, sa fille connaissait des herbes pour ralentir la décomposition.
Ou alors ce phénomène de non-décomposition est une preuve qu'il pratiquait la sorcellerie.
Mais oui, c'est une histoire qui demande une forte dose de suspension volontaire d'incrédulité :P

Humphrey B a écrit :
ven. sept. 07, 2018 8:46 pm
Merci aussi pour l'intermède technique, c'est toujours sympa de voir un peu le système derrière la narration.

Je trouve le système difficile à cerner à la lecture car tu ne sais pas vraiment à l'avance combien de mises un PJ va générer lors d'un jet de dés.
Il fallait absolument que les PJ récupèrent quelques-uns des documents, mais pas forcément tous (s'ils avaient loupé un ou deux documents, j'avais prévu de manger l'aide de jeu pour bien leur montrer que c'était foutu pour de bon) mais j'étais dans l'incapacité de planifier une difficulté pour leur foutre la pression car en fonction des choix de caractéristiques et de compétences qu'ils font, ça peut facilement osciller entre 2 mises et 5 mises, c'est imprévisible. Mais j'ai compris pendant la scène que c'était pas important, comme équilibrage : ce qui comptait c'était qu'ils étaient dans une maison en flammes en train de défoncer une porte pour accéder aux lettres ou bien en train de crocheter un coffre tandis que tout flambait autour d'eux.
Il y a aussi la question de savoir si tu dois offrir des complications/opportunités à chaque jet, mais encore là, c'est au final pas bien compliqué : si rien ne te vient à l'idée, alors tu vas au plus simple.

Et le fait qu'ils réussissent tout ce qu'ils entreprennent dynamise bien les scènes. Tu ne perds jamais de temps à gérer du non, ça avance. Et forcément, ça t'oblige à être hyper flexible car ils ont beaucoup de latitude. Ça risque d'être rapide, comme campagne, c'est clairement pas le genre de système où tu passes 3 plombes juste pour gérer une grosse scène.

Le truc vraiment appréciable, c'est qu'on n'a pas ouvert le livre de base une seule fois de la soirée.
Et évidemment, à 23h, dans mon lit, je me suis rappelé que j'avais des points de danger et que oui, bordel de nouille, j'aurais pu les utiliser pour rendre la scène d'incendie plus tendue du slip en augmentant la difficulté de 10 à 15. Ça va se passer autrement la prochaine fois qu'ils croiseront l'inquisiteur Bernardo, oh ça oui !

Avatar de l’utilisateur
Calisto
Dieu des audacieux
Messages : 3783
Inscription : mer. août 13, 2003 7:26 pm
Localisation : Houdan (78)

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Calisto » mar. sept. 11, 2018 5:32 pm

J'adore ! Merci pour le CR, c'est top, bon plaisir à la table. Purée je donnerais beaucoup pour y être.
“Omnes stulti, et deliberatione non utentes, omnia tentant”

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 5726
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par sherinford » mer. sept. 12, 2018 3:40 pm

Cédric Ferrand a écrit :
ven. sept. 07, 2018 7:02 pm
En fait, ça va paraître con, mais perso c'est Eisen que je n'arrive pas à prononcer.

Aïl zeun ?

Je trouve la démarche d'adapter du Cthulhu en 7ième mer succulente... Du coup, je m'abonne à ce compte rendu...

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6218
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » ven. sept. 14, 2018 3:29 pm

Or donc, les PJ ont souhaité affréter un bateau pour faire le trajet Wische-Vendel. Le Montaginois est donc allé dans le port de Wische et s'est intéressé à un navire marchand du Vestenmannavnjar qui transporte du tissus et des épices. Le capitaine est sympathique et est né à Vendel, la destination des PJ. C'est donc une traversée qui s'annonce tranquille. Le soir du premier jour à bord, le capitaine Bjorn invite les PJ à sa table pour souper. Un marin interrompt le repas pour venir chuchoter quelque chose à l'oreille de Bjorn : un autre navire semble suivre le leur depuis qu'ils ont quitté Wische, et il parait se rapprocher de plus en plus. Le bon capitaine demande donc aux PJ s'ils ont des ennemis et essaye de décider si ses clients peuvent cracher un peu plus au bassinet pour compenser le risque qu'ils font porter à son bateau ou bien s'il doit les abandonner dans une barque en pleine mer. Le Castillan le rassure : ce n'est rien, une broutille avec un inquisiteur, mais les PJ promettent d'utiliser le navire de Bjorn pour d'autres voyages à venir, des traversées qui seront lucratives. Ils scellent cet accord en buvant un verre, et Bjorn s'écroule sur la table, mortellement empoisonnée. Les marins frappent à ce moment-là à la porte du capitaine car l'autre navire se rapproche vraiment dangereusement. Oups.

Le Highlander sort sur le pont pour jauger la situation : il regarde par la longue vue du bateau et confirme ce que tout le monde soupçonnait : c'est bien l'inquisiteur Bernardo Gui qui est à leurs trousses avec un bateau rempli de mercenaires. Le Montaginois confirme que le capitaine a été tué avec de l'arsenic et se souvient que le marin qui était venu les déranger avait une drôle de cicatrice à la gorge. Le Samartien reste dans la pièce avec le corps du capitaine pour éviter que les autres marins ne le trouvent tandis que le Castillan part convaincre le second du capitaine de leur innocence. Les PJ arrivent à étouffer l'affaire mais apprennent qu'il y a quelques jours, une partie de l'équipage a fait savoir au capitaine qu'ils voulaient devenir des corsaires. Un vote a eu lieu, ils ont perdu de peu, mais tout indiquer que c'est une mutinerie qui est en cours. D'ailleurs, quand les PJ sont sur le point de dévoiler l'affaire, les mutins passent à l'attaque. Ils sont très rapidement tués par les PJ, mais les autres marins sont abasourdis que les PJ se mettent à tuer des membres de l'équipage sans raison et prennent les armes contre ces 4 passagers. La violence déployée par le Highlander lors du précédent assaut était impressionnante : le reste de l'équipage décide que finalement, le jeu n'en vaut pas la chandelle et dépose les armes. Les PJ leur expliquent tout (la mutinerie, le poison, l'inquisition), mais le moral est au plus bas. Le Castillan organise donc une messe pour leur redonner confiance. Sa prêche est si passionnée que plusieurs marins demandent à être converti sur l'instant. Tout le monde retourne à son poste, on hisse la bastingère, on abat les mortagrès, on vire les anarets et le bateau reprend de la vitesse pour finir par échapper au bateau de Bernardo Gui.

Arrivé deux jours plus tard à Vendel, le Montaginois fait courir la rumeur à la capitainerie que le navire de l'inquisiteur qui va bientôt accoster est contaminé par la peste bubonique. Puis les PJ s'en vont vers l'hospice vaticinal dont l'adresse apparaissait dans les lettres sauvées des flammes à Wische. Ils trouvent un peu à l'écart de la cité tout en haut d'une falaise battue par les vents une petite chapelle de bois qui a déjà plusieurs fois brûlé ainsi qu'une ferme qui sert autant de presbytère que d'hospice. Les indigents et les malades du coin y vivent dans une grande salle commune. Certains malades sont attachés à leur lit par sécurité, d'autre dorment par terre. En guide de soins, ils reçoivent quotidiennement un grand verre d'eau bénite et une hostie consacrée. L'endroit est tenu par le père Felipe (qui, quand il voit le Castillan débarquer, est persuadé qu'il est enfin venu le délivrer de son sacerdoce) et de soeur Béthanie. Au départ, les PJ ne savent pas trop comment expliquer ce qu'ils viennent faire là, mais à peine sous-entendent-ils que peut-être une patiente aurait envoyé des lettres étranges que le père Felipe leur dit "Ah oui, vous êtes là pour parler avec Birgit Gustaffson". Et le prêtre les guide dans son hospice décrépi pour leur présenter la malade en question, qui n'a pas l'air d'avoir toute sa santé mentale...

-------------

Alors, ce n'était pas sensé nous occuper toute la session, cette histoire de bateau, je voulais juste animer un peu le voyage avec une péripétie, et puis vous savez ce que c'est... Un jet de dés en entraine un autre, et on se retrouve avec une sous-intrigue qui se développe d'elle-même. J'ai introduit les règles de combat en leur faisant affronter une bande de brutes (les mutins), pour me rendre compte que c'était comme sacrifier un gobelin devant 4 PJ niveau 10 à D&D. Les deux duellistes ont massacré cette piétaille en un claquement de doigts. J'ai pu remettre un peu la pression en faisant en sorte que le reste de l'équipage se dresse face aux PJ devant leur comportement sans pitié, mais je me rends compte qu'il va me falloir des vagues de brutes pour mettre en danger ces zigotos (et qu'il faut toujours inclure un scélérat pour pimenter le truc). Mais j'apprends en même temps qu'eux.

C'est la première fois que ma fille de 8 ans écoute vraiment le scénario et pose des questions. Quand j'ai décri le capitaine mort empoisonné, elle a tout de suite eu des réflexes de rôlistes : "Il faudrait fouiller", "Je crois que c'est l'autre marin qui l'a tué"... C'est officiel : je vais devoir la faire jouer dans son coin car elle est mûre pour le JdR.

On a une convention à notre table : je dégaine une photo d'acteurs pour chaque PNJ important de la partie, et elle se retrouve dans le carnet de notes tenu par un des joueurs. Les PJ font donc facilement la différence entre un figurant et un second rôle : si je lui donne une photo, c'est qu'il peut/va revenir. Le fait d'attribuer une photo au capitaine Bjorn pour le tuer quelques minutes plus tard a donc été un choc.

Ça continue de bien fonctionner, c'est super héroïque. Le Highlander a obtenu 14 mises lors d'une action (une bonne main de départ, + 3d car un autre PJ l'aide, + un avantage qui transforme automatiquement chaque dé en mise), c'est une impressionnante machine de guerre. Je vais devoir sortir des scélérats de derrière les fagots pour proposer une opposition digne de ce nom.

Avatar de l’utilisateur
nonolimitus
Banni
Messages : 1404
Inscription : mer. oct. 25, 2006 9:20 pm
Localisation : la Côte de Jade
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par nonolimitus » ven. sept. 14, 2018 3:35 pm

@Cédric Ferrand : "C'est la première fois que ma fille de 8 ans écoute vraiment le scénario et pose des questions. Quand j'ai décri le capitaine mort empoisonné, elle a tout de suite eu des réflexes de rôlistes : "Il faudrait fouiller", "Je crois que c'est l'autre marin qui l'a tué"... C'est officiel : je vais devoir la faire jouer dans son coin car elle est mûre pour le JdR."

Mon fils ainé a débuté à 8 ans et le cadet à 7 ans... Et, en partie, c'est le plus jeune le plus surprenant et le plus débrouillard (c'est aussi un rebelle comme son paternel...  :D ).

Trouve 2 ou 3 autres jeunes et lance une partie !!!
 
Nonolimitus
le MJ avec du gobelin dedans !!!
"Fort heureusement, un peu de séchage et une carotte lui ont remis les idées en place." Poulpivre

Répondre