[CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Carter77
Zelateur
Messages : 57
Inscription : lun. mars 29, 2010 2:45 pm

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Carter77 » mer. janv. 23, 2019 8:59 am

nerghull a écrit :
mer. janv. 23, 2019 8:36 am
 
C'est ta critique de l'Oeil Noir v5 ou rien à voir ? :D 
Excellente !

@Cédric Ferrand Serait-il possible stp de partager les aides de jeux créées pour l’adaptation de cette campagne une fois celle-ci terminée ? Ca donne furieusement envie de faire jouer la campagne en mode 7eme Mer. 

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6704
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » mer. janv. 23, 2019 12:18 pm

nerghull a écrit :
mer. janv. 23, 2019 8:36 am
C'est ta critique de l'Oeil Noir v5 ou rien à voir ? :D 
[/quote]

Je n'ai pas lu un livre de l'Oeil noir depuis 30 ans, ce n'est donc pas une critique assassine mais un running gag.
À chaque fois que les joueurs me demandent comment s'appelle un truc à Sieger, je réponds Das Schwarze Quelque chose, parce que je ne parle pas allemand, contrairement à trois de mes joueurs.

Carter77 a écrit :
mer. janv. 23, 2019 8:59 am
Cédric Ferrand Serait-il possible stp de partager les aides de jeux créées pour l’adaptation de cette campagne une fois celle-ci terminée ? Ca donne furieusement envie de faire jouer la campagne en mode 7eme Mer.

Ça ne serait pas hyper légal, car j'ai traduit des textes de la campagne originale.

Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Zelateur
Messages : 72
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par AsgardOdin » jeu. janv. 24, 2019 8:19 am

Je suis tombé sur ce CR par hasard et j'ai tout dévoré à la suite. C'est bien écrit c'est fluide, ça ne nécessite pas de connaître la campagne (ou le système) pour comprendre et on se prend à vibrer avec les personnages hauts en couleur et à espérer comprendre tous les mystères de ce fameux culte !
En plus ça me donne des idées pour adjoindre plus de monstrueux dans d'autres campagnes. C'est toujours intéressant de voir comment les autres meneurs traitent de l'horreur ou du paranormal.
Bref en trois mots comme en cent : La suite, vite !
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 6041
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par sherinford » jeu. janv. 24, 2019 8:28 am

Cédric Ferrand a écrit :
mer. janv. 23, 2019 12:18 pm
Je n'ai pas lu un livre de l'Oeil noir depuis 30 ans, ce n'est donc pas une critique assassine mais un running gag.
À chaque fois que les joueurs me demandent comment s'appelle un truc à Sieger, je réponds Das Schwarze Quelque chose, parce que je ne parle pas allemand, contrairement à trois de mes joueurs.

Subtile façon de procéder.

Mais ça ne marche que si le "Quelque chose" est neutre...

:lol:

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6704
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » jeu. janv. 24, 2019 12:05 pm

sherinford a écrit :
jeu. janv. 24, 2019 8:28 am
Mais ça ne marche que si le "Quelque chose" est neutre...

C'est un peu l'avantage de ne pas parler allemand : tu ignores qu'il existe des mots neutres.

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6704
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » ven. févr. 01, 2019 3:23 pm

Or donc, nos héros étaient autour d'une arène sauvage. Le premier combat de la soirée allait débuter quand l'organisateur de la soirée (Ulrich) s'est empressé de signaler à la foule la présence parmi eux d'un ami : Rodolphe de Percout (à la vérité, notre Montaginois déguisé). Oups. les PJ n'avaient pas tablé sur une attention aussi soutenue... Un premier combattant descend dans l'arène, alors Ulrich a l'obligeance de demander à Percout de désigner un adversaire. Le Montaginois choisit un gars pas trop costaud dans la foule car le Samartien a misé de l'or sur le premier combattant. Les deux hommes ont bu un shooter de Nectar local et sont hyper agressifs. La foule hurle "Vas-y, mords-y l'oeil" et autre "Fout lui en plein les dents". Le combat est somme toute rapide, mais une fois de plus, Ulrich fait usage d'un certain sens de l'hospitalité en demandant à Percout de trancher : faut-il que le perdant soit mis à mort par le gagnant ? La foule excitée attend la décision. Le Montaginois hésite, mais finit par lever le pouce... Le public ne réagit pas avec colère, comme les PJ le craignaient. Ulrich est également surpris : "Vrai de vrais ? Ah ben c'est le beau geste... Bon, ben du coup, c'est lequel d'entre vous qui descend prendre la place du perdant ?"
Le Castillan descend dans l'arène sous le nom du Saint Duelliste. Il expédie le duel en quelques passes d'arme, s'amusant de l'amateurisme de son adversaire. Mais là encore, quand il est demandé à Percout si le perdant doit mourir ou non, le Montaginois ne veut pas forcer le Castillan à tuer un homme, alors il lève le pouce. Mais ça veut dire qu'un autre PJ doit descendre dans l'arène pour affronter le Saint Duelliste. Et ça, c'est hors de question pour nos héros, qui refusent. La foule n'est pas très contente, elle veut sa ration de violence sauvage et aveugle. On commence à bousculer le Highlander et à la pousser dans l'arène. Il résiste, mais finit par se prendre un coup de pied dans le dos qui le précipite dans l'arène. Il entraîne dans sa chute 6 spectateurs. Le Samartien décide alors de rejoindre ses amis dans l'arène, il y a donc une dizaine de personnes dans le trou. Ça risque d'être une sacrée boucherie... Tout le monde se toise du regard, des alliances se forment... Mais pendant ce temps, Ulrich fait avancer vers l'arène un chariot recouvert d'un drap sale. Quand il retire le drap avec panache, les spectateurs découvrent avec ravissement un énorme ours noir gavé de Nectar. Des sbires d'Ulrich force l'ours à descendre dans l'arène en employant des lances. La boucherie va bien avoir lieu.
Le combat est gore. L'ours attaque aveuglément tout ce qui passe à portée de ses griffes ou de sa gueule. Les spectateurs que le Highlander avait fait tomber avec lui meurent d'un revers de coup de patte. Nos héros font front contre la bête, mais le Nectar dont elle a été gavée la rend particulièrement féroce. Le Samartien est mis hors jeu par l'ours, qui s'épuise et finit par rendre l'âme sous les coups du Castillan et du Highlander.
Quand les PJ sortent victorieux de l'arène, les spectateurs se dispersent. Nos héros s'attendent à devoir se battre avec Ulrich, mais à leur surprise, ce brave Ulrich les traite comme des amis, leur faisant visiter son installation en connaisseur. "Je sais pas comment vous faites en Avalon,mais nous ici, voilà comment qu'on fait avec notre Bouche..." Et la visite est amicale. Sous l'arène, il y a un tunnel dans lequel les sbires trainent les cadavres pour les démembrer. Ulrich est très fier de son petit royaume, et très franchement, les PJ sympathisent avec lui. Il évoque ses années folles de mercenaires où il pillait a tout va en Vodacce, explique qu'il apprécie le culte car ça lui donne une structure, des buts, un encadrement. Les PJ jouent le jeu et sont curieux "Mais avec la Bouche, vous faites comment, vous ? Parce que nous, à Bûché..." Alors Ulrich leur explique : "On ne s'approche pas de la Bouche, elle est bien trop vicelarde. Le seul qui y va, c'est Otto." Le gars en question est râblé, myope comme une taupe et couvert de terre. Il entre dans la pièce qui contient la Bouche et se met à lui parler comme un dresseur à un fauve : "Essaye pas de mordre, tu sais que si tu tentes quoi que ce soit, c'est fini pour toi..." Ulrich est littéralement tétanisé quand il regarde Otto faire. "C'est un ancien sapeur" exploque-t-il aux PJ. Car le secret d'Otto pour se faire respecter, c'est qu'il a placé des charges explosives tout autour de la Bouche. Quand il avant vers elle, c'est en tenant une torche pour pouvoir allumer une mèche en cas de problème. Les PJ sont très impressionnés par le sang froid d'Otto. Ils pensent bien évidemment à tout faire péter pour se débarrasser de la Bouche, mais comme ils ont vraiment trouver Ulrich bien sympathique, et qu'Otto n'est pas non plus le cultiste lambda, nos héros s'y refusent, finalement. Surtout qu'ils sont à Sieger pour identifier une certaine M. S. Alors ils bluffent et demandent à rencontrer la maîtresse des lieux. Ulrich leur explique qu'elle n'est pas souvent là, qu'elle vadrouille. Mais il peut lui transmettre une lettre, si les PJ le souhaitent. Nos héros retournent donc à l'auberge pour écrire une fausse lettre en essayant d'imiter l'écriture de Percout pour inciter M. S. à venir les rencontrer. La lettre est remise à un gamin des rues envoyé par Ulrich, Le Montaginois suit le gamin, qui file vers le port, où il confie la lettre au capitaine d'un bateau. Le Montaginois est seul, il pourrait essayer de monter à bord et de se cacher, mais il a peur de se retrouver isoler. Le navire s'en va sur le lac, ça va être plus compliqué de localiser M. S...

-------------
Une soirée étrange. Le fait d'incarner un Ulrich qui ne soit pas un gros débile de cultiste mais un mercenaire qui essaye de bien faire son boulot a complètement changé la donne. Les joueurs ont démontré beaucoup d'empathie et se sont amusés à discuter avec ce gars. Je pensais vraiment que ça allait virer au bain de sang, ce passage, mais au contraire, c'est devenu une scène rigolote, avec les PJ qui comparent leurs méthodes de travail ("Ah ben nous, si on filait notre Nectar libidineux à un ours, ça serait un autre genre de soirée, croyez-moi..."). Vraiment cool, comme rendu.

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6704
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » ven. févr. 15, 2019 3:05 pm

Or donc, nos Héros soupçonnent que la mystérieuse MS se cache quelque part. Le Castillan et le Samartien posent donc des questions sur le port, et ils apprennent :
- que les pêcheurs du coin attrapent surtout des silures dans leurs filets
- qu'il y a un île appelée Die Namenlose Insel (l'île sans nom) qui a très mauvaise réputation
- que c'est île est la propriété de la famille Schneider
- que la riche famille Schneider s'est installée là-bas il y a 20 ans pour échapper à une épidémie de peste
- que ça fait 10 ans qu'on a plus trop de nouvelle d'eux et que personne ne fait plus commerce avec les Schneider
En allant fouiller dans les archives de la cité de Sieger, le Castillan comprend :
- que ça fait des années que les Schneider ne payent plus d'impôts
- que les percepteurs qui sont allés sur l'île réclamer les sommes ne sont jamais revenus
- qu'au cours des 10 dernières années, les membres de la famille Schneider sont tous morts dans ces circonstances pas nettes
- qu'il reste deux membres de la famille : la grand-mère (Kristen) et la petite-fille (Magda).
Ergo, Magda Schneider doit être la fameuse MS.
Reste une question de taille : Magda était-elle présente lors de l'invocation dans la grange ? Si oui, le Montaginois ne pourra pas se faire passer pour le Sieur de Percout auprès d'elle. Si non, y'a moyen de moyenner.

Nos héros décident donc de payer grassement un pêcheur (Fritz) pour s'approcher de la mystérieuse île sans nom qui a un nom. Sous le bateau, d'immenses silures de plusieurs mètres de long nagent et ne donnent pas envie de se baigner. Quand le brouillard se lève, la petite excursion vire à l'angoisse. N'arrivant pas à se diriger, ils avancent prudemment à la rame mais sont éperonnés par un navire 3 fois plus gros que le leur. Le Montaginois tombe à l'eau lors du choc (mais il sait nager, pas de panique, et les silures sont des éboueurs d'eau douce). Les autres montent sur le bateau qui les a percutés : le pont est vide. Sur le sol, il y a des traces de sang qui mènent à l'escalier qui descend dans la soute. Le Castillan et le Highlander descendent pendant que le Samartien va fouiller la cabine du capitaine (un grand mot pour désigner une petite pièce où il trouve un carnet de bord prouvant que ce bateau fait la liaison entre Sieger et l'île une fois par mois). C'est à ce moment-là que le Montaginois (qui reste avec Fritz le pêcheur pour éviter que celui-ci ne les abandonne avec son bateau) reconnaît le navire : c'est celui qu'il a vu dans le port, quand le gamin est venu apporter au capitaine leur message pour MS.

Dans la cale, tout est vide : toute la cargaison que le Montaginois avait vue être montée à bord a disparu. Mais ils suivent les traces de sang et découvrent, allongé sur un tas de vieilles voiles pourrissantes, le corps sans vie d'un marin. Le Castillan le fouille pour déterminer sa confession en cherchant un tatouage qui indiquerait si c'est un bon vaticinien ou une ordure objectionniste, mais en oscultant le corps, il découvre que le bougre possède une seconde bouche sur le flanc droit. Il n'ose la toucher avec ses doigts, il utilise donc la pointe de sa rapière pour titiller la monstrueuse bouche... qui s'ouvre d'un coup et mord la rapière. Le Castillan doit forcer pour libérer sa lame et fend la bouche en deux. Elle semble morte. Elle est dotée de crocs qui font penser aux autres Bouches qu'ils ont déjà affrontées. En inspectant le reste du corps, il constate que d'autres incisions chirurgicales ont été pratiquées sur le corps et qu'elles sentent,,, le Nectar.

Nos héros abandonnent ce navire fantôme et continent en direction de l'île. Ils accostent sur un vieux ponton vermoulu dont les planches menacent de se briser. L'île est couverte d'une végétation assez imposante. Le Samartien ouvre la route en donnant des coups d'épée pour tailler un chemin. Après une heure de marche, tandis que le soleil se couche, ils tombent sur le cimetière de l'île. Plusieurs tombes correspondent aux membres de la famille Schneider dont le Castillan avait vu les noms sur les registres, mais il y a également de nombreuses tombes anonymes. Et certaines sont fraîches. Évidemment, en bon prêtre, le Castillan n'est pas ouvert à l'idée de déterrer des cadavres pour vérifier s'ils ont des bouches surnuméraires...

Il faut faire un choix : monter un camp pour passer la nuit ou bien continuer en espérant trouver la cachette de Magda Schneider. Nos héros optent pour forcer la marche car ils ont peur qu'allumer un feu de camp ne signent leur arrêt de mort. Ils avancent en suivant un vieux sentier repéré par le Samartien, qui mène le groupe. Il aperçoit dans la nuit la silhouette apeurée de quelqu'un qui fuit éperdument en courant dans la forêt. Le Samartien se lance à sa poursuite et se faisant se trouve isolé du reste du groupe. Il finit par rattraper la silhouette : c'est un marin en panique qui est coincé au bord d'une falaise. Quand le Samartien s'approche, le marin a si peur qu'il est à deux doigts de tomber de la falaise. Quand il parle, c'est pour dire "Elle est à mes trousses !" Le Samartien réussit à le calmer, mais au moment où il pense que la victime va s'éloigner du bord de la falaise, une flèche se plante dans le torse du marin et provoque la chute mortelle de l'inconnu.

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6704
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » ven. mars 01, 2019 3:05 pm

Or donc, le Samartien repère d'où la flèche mortelle a été tirée : l'archer est dans un arbre, sur une haute branche. Notre héros dégaine son pistolet et fait feu : l'archer tombe de l'arbre. Le coup de feu permet aux autres héros de retrouver le Samartien, mais le temps qu'ils progressent en direction de l'arbre, l'archer a disparu dans la nature. Les héros décident donc de reprendre la direction du manoir familial de la famille Schneider. Mais c'est une nuit sans lune, il pleut, ils sont fatigués... Ils décident donc de s'arrêter dans les vestiges d'un village pour faire un feu et reprendre des forces. Au premier tour de garde, le Highlander manque de somnoler, mais au second tour, c'est le Castillan qui s'endort comme une grosse merde. Quand les héros se réveillent, ils découvrent avec stupeur que Fritz, le pêcheur qui les accompagne (un peu forcé, car les PJ ont peur qu'il s'enfuie avec son bateau et les abandonne sur l'île) a disparu dans la nuit. Des traces au sol montrent que son corps a été tiré...Ouf, il a probablement été enlevé, donc il n'est pas parti avec le bateau.

Le jour se lève : les PJ font face au manoir, qui est à l'abandon. Le toit fuit, du lierre envahit les murs, les murs sont fissurés, la mousse pousse de partout... En passant de pièce en pièce, ils finissent par tomber sur une vieille dame assise dans sa chaise roulante, emmitouflée dans sa couverture dans un jardin d'hiver en décomposition. C'est la matriarche Schneider, qui est aveugle et ne semble plus avoir toute sa tête. Les héros continuent de errer dans le manoir décati,et entendent soudain des cris de douleur de Fritz, qui semblent provenir de l'ancien jardin à la montaginoise. L'endroit est encore une fois à l'abandon, l'ancien labyrinthe végétal est devenu sauvage. Sur le corps de Fritz, il y a de longues estafilades bien vicieuses. Le Samartien veut aider Fritz à se relever, mais bien évidemment, quand le pêcheur se retourne, il arbore une horrible bouche monstrueuse sur son ventre ! Aahhhh. Pendant que le Samartien et le Montaginois essayent de s'occuper de leur ami le pêcheur (qui essaye de les dévorer de sa large bouche). Alors que le combat fait rage, c'est le retour du mystérieux archer, qui plante une flèche dans le Highlander depuis un étage du manoir. Le Castillan grimpe sur le mur du manoir pour rejoindre le tireur, qui n'est autre que Magda Schneider. Il essaye de la faire tomber de sa cachette, elle l'entraîne dans sa chute et se sert de lui comme d'un coussin pour amortir le choc. S'en suit un duel tandis que les 3 autres héros font la fête à Fritz. Les héros sont victorieux, mais ils sont seuls sur une île abandonnée, avec une vieille dame sénile de 80 ans en fauteuil roulant et aucun marin pour les ramener à bon port... Et ils ont tué Magda Schneider mais n'ont du coup pas obtenu de renseignements.

Asmodeus_Mogart
Initié
Messages : 167
Inscription : jeu. oct. 30, 2014 5:09 pm
Localisation : Nantes

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Asmodeus_Mogart » mer. mars 06, 2019 8:00 pm

Que de rebondissements

Asmodeus_Mogart
Initié
Messages : 167
Inscription : jeu. oct. 30, 2014 5:09 pm
Localisation : Nantes

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Asmodeus_Mogart » ven. mars 22, 2019 11:43 am

Et la suite ?

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6704
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » ven. mars 22, 2019 11:52 am

Asmodeus_Mogart a écrit :
ven. mars 22, 2019 11:43 am
Et la suite ?

Un des joueurs a un gros pépin de santé, nous sommes donc en pause.

Avatar de l’utilisateur
nerghull
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3346
Inscription : dim. mai 03, 2015 3:02 am

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par nerghull » ven. mars 22, 2019 11:56 am

Bon rétablissement à lui :)
(et bon jeu à vous aussi dans l'entretemps, si vous jouez à autre chose)
Spooky scary creepypasta

Ici j'ai pris du temps pour faire des trucs :
Une bafouille sur les plateaux de jeu & Un truc plus synthétique sur la déstabilisation / Des CR de partie d'Eclipse Phase
Un système alternatif pour Warhammer 40k (Black Crusade et Dark Heresy, surtout)

Asmodeus_Mogart
Initié
Messages : 167
Inscription : jeu. oct. 30, 2014 5:09 pm
Localisation : Nantes

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Asmodeus_Mogart » ven. mars 22, 2019 1:57 pm

Oh oui, bon rétablissement à lui.
(peut-être un peu de temps libre pour bosser sur la suite de Watsburg, le livre....)

Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 6704
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Cédric Ferrand » ven. mars 22, 2019 2:42 pm

Asmodeus_Mogart a écrit :
ven. mars 22, 2019 1:57 pm
(peut-être un peu de temps libre pour bosser sur la suite de Watsburg, le livre....)

Pas de nouveau roman Wastburg prévu, mais je publie une nouvelle tous les 6+1d6 jours sur Hu-Mu

Le roman sur lequel je bosse en ce moment, c'est plus du Unknown Armies québécois.

Asmodeus_Mogart
Initié
Messages : 167
Inscription : jeu. oct. 30, 2014 5:09 pm
Localisation : Nantes

Re: [CR] 7e Mer - L'Éternel menteur

Message par Asmodeus_Mogart » ven. mars 22, 2019 3:17 pm

J'ai vu et lu tes nouvelles, elles sont extras, je suis leur parution assidûment.
 

Répondre