[D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4717
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Vorghyrn » lun. nov. 19, 2018 11:28 am

Masathyr a écrit :
sam. nov. 17, 2018 10:23 am
Question: comment tu gères le fait que les gens autour de ton perso veulent peut être intéragir avec lui ( le surveiller, lui confier une mission) surtout ceux auquel tu ne pensent pas, comme une nouvelle faction, une autre famille...? Est-ce qu'il y a un jet du type: est-ce que d'autres personnes ou même comme que j'ai rencontré vont interagir avec moi? Par exemple - et c'était ma question qui a déclenché cette série de question
J'ai plusieurs mécanisme de jeu qui peuvent "générer" des interactions
1/ les tirages sur différentes tables (principalement génération de PNJ, rumeur mais aussi une excellente table de 500 verbes qui nécessitent souvent de trouver un sujet. J'utilise aussi le deck de Tarroka (Curse of Stradh) pour varier les PNJ. A ce sujet, je regrette un peu qu'ils n'aient pas fait un véritable générateur d'histoire avec ce deck, mais bon...
2/ mon inspiration perso (basé quand même sur une certaine connaissances de Menzoberranzan, des drows et du setting "out of the Abyss"). Parfois, je vois une opportunité d'introduire une faction ou un PNJ et je lance un jet de question (non/oui mais/oui) pour savoir si l'interaction se fait. Johrod (le comptable drow qui a suivi mon perso par hasard à la première session) est un bon exemple. Mon perso quittait le manoir Shezrizzen et je me suis juste demandé "est-il suivi ?" réponse: oui ! quelques tirages plus tard, je sortait ce PNJ.
2/ en J'en suis à 3 aventures (donc à peu près 6 séances) et j'ai déjà mis en jeu pas mal de PNJ et factions (à la louche une douzaines de PNJ, 3 factions très actives et au moins autant qui ont déjà été vues dans l'histoire). Tourner juste sur celles-ci serait largement suffisant pour une campagne entière.
comment déterminer quand Demogorgon va apparaître? 
Alors, vu la tournure que prend l'histoire, je ne suis pas sûr de jouer Out of the Abyss, sauf peut être en toile de fond. Mon perso est presque niveau 4 et j'ai une pile d'intrigues à Menzoberranzan à jouer. Après, mon perso commence à avoir quelque différents avec sa famille et si il devait être traqué par elle (un peu à la manière de Drizzt), ça serait surement l'occasion.

Après, je joue avec des front à la PbtA et j'ai bien un front où des démons peuvent envahir Menzoberranzan donc Demogorgon apparaitra... quand ça tombera bien dans mon histoire. :charmeur

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4717
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Vorghyrn » mer. nov. 21, 2018 1:03 pm

de Charybde en Scylla

oui, j'ai eu des jets de dés terrible sur cette partie et mon perso aurait dû mourir une fois (j'explique pourquoi j'ai choisi de "tricher" dans le poste) et à failli mourir une deuxième fois dans le scénar

Autant la première mort aurait été décevante, autant la deuxième aurait été tout à fait "drow". Je vous laisse lire ça. A noter que les péripétie résultants de la deuxième situation vont être plus qu'intéressantes dans la suite.

Sinon, c'est aussi le scénar où je me suis rendu compte que j'avais choisi une classe assez tendue pour le solo car l'attaque sournoise de D&D5 est faite pour être jouée en groupe. J'ai tenter de corriger ça dans la suite.

Avatar de l’utilisateur
Mole Shaman
Pape
Messages : 664
Inscription : ven. sept. 29, 2017 12:46 am
Localisation : Luxembourg (Luxembourg)

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Mole Shaman » mer. nov. 21, 2018 8:00 pm

Le CR continue à être passionant et j'ai hâte de connaître la suite. Vorghyrn n'aurait il pas pu simplement commander/emprunter des armes auprès des marchands ? Contre une faveur ou intrigue par exemple (après tout il appartient à la noblesse)

Le 2e rebondissement et l'intrigue autour de l'arme magique semblent très prometteuse :) !

Pourrais tu poster des statistiques pour Vorghyrn (niveau 1 par exemple) ? Merci ! :)
"I believe a few things pretty seriously : We are strongly moved by and informed by stories,stories unify communities,stories reveal who we are." Avery Alder

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4717
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Vorghyrn » mer. nov. 21, 2018 8:28 pm

Mole Shaman a écrit :
mer. nov. 21, 2018 8:00 pm
Le CR continue à être passionant et j'ai hâte de connaître la suite. Vorghyrn n'aurait il pas pu simplement commander/emprunter des armes auprès des marchands ? Contre une faveur ou intrigue par exemple (après tout il appartient à la noblesse)
Probablement qu'il aurait pu mais en tant que joueur, j'ai été saisi par l'urgence: récupérer du matériel sans que ma maison ne l'apprenne (disgrâce donc perte d'utilité d'après le système de Menzoberrazan:city of intrigues, que je recommande chaudement).
Etant voleur par la classe de personnage, ça m'a semblé logique que Vorghyrn tente cette approche.

D'une manière générale, je prend les décisions de Vorghyrn avec un "esprit de joueur" (ce que je ferais si j'étais PJ) et j'échafaude l'histoire avec "un esprit de MJ". les deux cohabitent assez bien surtout depuis qu'une deuxième tête à commencé à pousser sur mon épaule :mrgreen:  (référence à la campagne Out of the Abyss, pour celles et ceux qui ne l'ont pas lue)
Mole Shaman a écrit :
mer. nov. 21, 2018 8:00 pm
Le 2e rebondissement et l'intrigue autour de l'arme magique semblent très prometteuse :) !

Pourrais tu poster des statistiques pour Vorghyrn (niveau 1 par exemple) ? Merci ! :)
J'utilise l'appli fight club pour gérer les perso et GM 5 (du même éditeur) pour les rencontres. Je recommande les deux (et j'envisage de prendre la version payante de GM5, mon dieu, 3,5€, au moins !) tellement je trouve ça pratique. L'intrigue, le background etc... sont sous forme de fiches evernote en wiki.

Vorghyrn niveau 1 ça donne ça (carac obtenu par tirage, je lance 4D6 et je garde les trois meilleurs, je relance ce qui fait 7 ou moins et les valeurs sont redistribuée sur les carac):
- FOR 9, DEX 18, CON 14, INT 14, SAG 10 CHA 16.
- Background: sage (noble aurait été un choix logique mais j'étais plus attiré par la magie avec Shar, il a bien sûr le titre de noblesse mais pas forcément la reconnaissance qui va avec, en même temps, c'est juste un mâle... :mrgreen: ),
- il est formé en perception (race:elfe), arcane, histoire (background:sage pour les deux), discrétion (expertise), tromperie (expertise), investigation et persuasion. J'ai choisi d'ignorer des compétences classique de voleur (escamotage et acrobatie) car je vois Vorghyrn comme un vendeur d'informations (ce qui colle avec son background de sage). il a donc besoin de caractéristique sociales et investigation. Discrétion est un must-have, surtout en solo. Il est probable qu'au niveau 4 de voleur je ne prenne pas une augmentation de carac mais le don "talentueux" pour 3 nouvelles compétences, dont probablement escamotage, acrobatie et... intimidation ? intuition ? survie si il y a une errance dans l'Outreterre ? athlétisme pour fuir ?

Pour les plans de carrière, après avoir beaucoup hésité, je l'ai passé assassin en niveau 3 (à cause de l'épée) et je prendrais 2-3 niveau de warlock pour lui donner une composante "magique".
Pourquoi pas arcane trickster ? les invocations de warlock et le fait de récupérer ses sorts en repos courts me plaisent plus qu'avoir un peu plus de sort mais en repos long. De plus le Vorghyrn D&D4 avait aussi un aspect "assassin" que j'aimerais retrouver. Enfin, je n'exclue pas de faire 3-4 niveaux de guerrier pour choper l'archétype champion et retrouver la saveur du maitre des dagues D&D4. A voir, je ne me suis pas décidé.
 

Avatar de l’utilisateur
Mole Shaman
Pape
Messages : 664
Inscription : ven. sept. 29, 2017 12:46 am
Localisation : Luxembourg (Luxembourg)

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Mole Shaman » ven. nov. 23, 2018 7:49 pm

Merci pour ta réponse ! Je n'avais pas fait attention au fait que la maison ne devait pas être au courant et je comprends mieux tes choix. :) Warlock me semble très justifié aussi en terme de RP dans le contexte ,et notamment si Shar passe par l'entremise de l'entité qui est censee etre la source des pouvoirs magiques pour amener progressivement Vorghyrn à son culte à travers la dissimulation (comme c'est le cas pour le culte d'Ilbrandul dont Shar prend l'identité après s'en être débarrassé)

J'apprécie beaucoup les scènes avec le contact magicien de Vorghyrn et les intrigues à Sorcere. :)
"I believe a few things pretty seriously : We are strongly moved by and informed by stories,stories unify communities,stories reveal who we are." Avery Alder

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4717
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Vorghyrn » mar. nov. 27, 2018 5:52 pm

Mole Shaman a écrit :
ven. nov. 23, 2018 7:49 pm
Merci pour ta réponse ! Je n'avais pas fait attention au fait que la maison ne devait pas être au courant et je comprends mieux tes choix. :) Warlock me semble très justifié aussi en terme de RP dans le contexte ,et notamment si Shar passe par l'entremise de l'entité qui est censee etre la source des pouvoirs magiques pour amener progressivement Vorghyrn à son culte à travers la dissimulation (comme c'est le cas pour le culte d'Ilbrandul dont Shar prend l'identité après s'en être débarrassé)

J'apprécie beaucoup les scènes avec le contact magicien de Vorghyrn et les intrigues à Sorcere. :)
A priori, je vois Vorghyrn comme déjà "attiré" par le culte de Shar. Principalement parce qu'il est curieux de la magie (on pourrait presque dire que c'est un lanceur de sort contrarié).
Pour warlock, je prendrait le pacte celeste du XGoE

sinon, voici la suite et fin de la première aventure

Comme je le dis dans le lien, je n'ai pas détaillé le donjon. Franchement, je ne suis pas amateur de donjon à la base (oui je sais, c'est bizarre, mais j'ai toujours joué à D&D plutôt autour d'intrigues). J'ai quand même voulu me lancer ici parce que le format s'y prête et que le générateur de donjon à titillé ma curiosité. Eh bien pour l'instant, je suis convaincu. J'en suis à 3 donjons en 3 aventures. J'ai toujours réussi à trouver une cohérence et même une dynamique à ces donjons (ce qui est inquiétant parce que j'ai lu quelques aventure officielles avec des donjons et je les ai toujours trouvé chiants). Du coup, je joue peut être pour la première fois à D&D :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4717
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Vorghyrn » sam. déc. 08, 2018 11:49 am

le début du deuxième scénario avec mon perso solo

J'ai allégé un peu l'aspect technique sur mon blog car ça fait quand même des postes très long dont je ne suis pas sûr qu'ils soient souvent lus (moi-même j'ai vu d'autres CR de campagne qui me faisaient de l'oeil mais don la longueur des postes m'a rebuté... )

Du coup, je vais parler un peu plus technique ici.

Déjà, première chose par rapport au scénario précédent, j'essaie de ne développer du BG (par Q/R) que quand c'est sûr que mon perso aura aussi les info (au moins en partie). Ca m'a globalement permis d'être plus surpris en tant que MJ/PJ que dans le premier scénario où j'avais un petit effort de distanciation à faire (ici aussi mais moins).

Ca commence donc par la génération de la quête qui me donne
item dangereux exposé / à saisir - sauvetage / récupération obtenu par des rumeurs à un poste de garde
comme d'habitude, je vais triturer un peu ça pour coller avec le cadre Out of the Abyss. Après quelques Q/R, l'item dangereux est devenu un portail, qui a été traversé par un démon qui à pris possession d'une tour à Sorcere. Quant au sauvetage... on verra plus tard. Techniquement, le portail ne va pas beaucoup intervenir dans la quête mais ça a été un point de départ pour imaginer le contexte, qui est finalement ce qui fait la quête. J'étais plutôt content que le démon ne soit pas là juste pour tout casser et de lui donner un autre but mystérieux.

Je conçois que l'idée qu'un petit groupe de mage (pas des maitres de Sorcere) parviennent à garder secrète une invasion démoniaque dans une des tour de l'académie soit un peu tirée par les cheveux, mais disons que ça m'arrangeait et que ce n'est pas non plus totalement impossible vu l'ambiance "secret et complot" chez les drows.

Mon perso a globalement eu un peu de mal à trouver un point d'entrée (quelque chose de concret à faire) et ce sont les rumeurs qui m'ont permis de débloquer la situation en me mettant sur la piste de ce Zyn Mylor.
Je n'ai pas détaillé la fouille des appartements de Zyn Mylor ainsi que la scène de chantage mais ça a bien sûr donné lieu à plusieurs jets de Q/R et de compétences (tous réussis, pour une fois) pour en arriver là.

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4717
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Vorghyrn » jeu. déc. 13, 2018 8:31 am

2ième scénario, 2ième session: un donjon

Je pense que ce donjon était assez réussi. Le fait que je le déroule au fur et à mesure l'a rendu intéressant pour moi, puisque je le découvrait en tant que joueur (sauf la disposition que je connaissais comme MJ) et je devais un peu me triturer les neurones pour interpréter les tirage dans le cadre du scénario. Bizarrement, j'ai eu l'impression, pour la première fois, de faire un donjon utile pour l'histoire, là où la plupart des donjons que j'ai pu lire dans les aventures du commerce me donnaient l'impression d'une parenthèse. Du genre, on rentre dans le donjon pour une raison, cette raison se justifie à la fin et tous le donjon est un prétexte pour caler des pièges et des rencontres souvent inventives mais rarement lié à l'histoire. Ici, j'ai vraiment pu insérer mes rencontres dans le contexte global.

Un mot sur l'ajout d'une alliée. C'est vrai que le voleur solo souffre un peu de ne pouvoir que rarement placer des attaques sournoises (problème que je règle par la suite en donnant gratuitement à Vorghyrn la capacité de swashbuckler de faire des sournoises sur un ennemi si on n'a pas d'autre ennemi dans les 5m). Ajouter une prêtresse de Shar spécialisée contact permettait de palier à ce manque ainsi qu'à celui de soin (ou simplement de faire que si Vorghyrn passe à 0, le combat ne se fini pas net) mais permet aussi de renforcer le thème de Shar dans l'histoire.
Vyrnyla est donc une prêtresse qui doit se cacher à Menzoberranzan (où seul le culte de Lolth est autorisé) et qui est là pour de bonnes raisons. Elle a donc l'archétype "charlatant" pour être un peu compétente dans ce domaine, en plus de son domaine de la tromperie.
L'ajout de cette quasi-PJ a donc une justification technique et scénaristique.

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4717
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Vorghyrn » ven. janv. 18, 2019 12:10 am

session 3

Côté mécanismes solo, rien de nouveau dans cette session, si ce n'est qu'à la fin j'ai tiré un petit D20 pour savoir si les prêtresse de Lolth interviendraient rapidement (ce qui aurait pu créer une complication supplémentaire). Ca n'a pas été le cas.

Le piège final a été tiré comme "mortel" mais les PJs pouvaient se permettre de l'encaisser au pire (Vyrnyla aurait soigné Vorghyrn). Un bon jet de dés à fait que finalement, c'est plutôt bien passé

Ah si ! on commence à voire poindre les "downtime activities" que je n'utilise pas du tout en "downtime" et que je vais exploiter plus intensément plus tard. Je trouve cette idée très intéressante en jeu solo où on a un peu plus le temps que dans une partie à plusieurs joueurs où il faut quand même réunir le groupe pour partir à l'aventure.

session 4

On attaque un nouveau donjon avec un mécanisme tiré de White lies ( @Solaris @Le Grümph ). L'idée étant de jouer l'intrusion de manière dynamique.
J'ai eu un peu de mal a évaluer les tailles de jauge d'intrusion et d'attention du grand méchant, mais vous verrez dans la suite que les dés se sont chargés de corriger ça...

Narrativement, les deux jauges s'expliquent super bien ici. Zhulbar est caché dans un demi-plan avec des portails disséminé dans la tour. Les fouilles des PJs leur apportent des indices qui permettent de trouver un de ses portails (ce qui veut dire que je n'ai pas besoin de décider à l'avance où il sera). A l'inverse, si le démon est une sorte de "maitre du donjon" et de la dimension hybride que cette tour est en train de devenir, on peut imaginer qu'il a la capacité de "sentir" ce qui s'y passe. Plus les PJs interagissent et plus il "perçoit" quelque chose, qui finira par attirer son attention.
Je ne dis pas que je ferai ça à chaque fois mais ces deux compteurs rendent beaucoup plus dynamique le fait de vouloir exfiltrer quelqu'un du donjon, que le fait de placer arbitrairement le mage à trouver dans une pièce (si possible loin de l'entrée). Pour un jeu en solo, ça me permet de jouer en n'ayant pas à faire semblant de ne pas savoir où est l'objectif.

Je suis passé un peu vite dans le CR sur la double rencontre méphite + cultistes mais en fait celle-ci a été très intéressante à jouer. La rencontre "méphite" était censée être "mortelle" pour 2 PJ. Le round de surprise et des jets misérables des méphite en a fait presque une promenade de santé. Par contre la fuite du survivant et la rencontre avec les cultistes a été beaucoup plus riche en rebondissement. Pas forcément plus difficile en terme de combat mais plusieurs événements (la porte, la ruse pour faire sortir les cultistes, la négociation) en a fait une rencontre très sympathique.

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4717
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Vorghyrn » dim. janv. 20, 2019 7:59 pm

session 5

un petit détour lié à un événement de donjon tiré au hasard. Je tire un nombre d'événement aléatoire par donjon qui dépend du niveau d'activité du donjon (tiré au hasard au début du donjon). Ici, il n'y avait qu'un seul événement. Évidement, l'événement avec un gobelin est un peu gentillet et pas adapté à mon donjon, mais ça m'a paru assez facile de transposer. En fait, je trouve que c'est toute la force du jeu en solo: avoir le temps de réfléchir à comment on transpose une idée à l'histoire en cours.

Sinon, même si ce n'est pas visible dans le récit, la dynamique du dé d'attention du démon et du dé de recherche de Zhulbar est vraiment très agréable et rend le donjon très dynamique

session 6 (dernière session de ce scénario)

Je voulais vraiment jouer une rencontre non-combat. J'ai essayer de lancer cette rencontre mais je m'en suis remis aux dés. Les dés ont décidé que le démon était dans un bon état d'esprit (tirage d'un état d'esprit avec un modificateur positif) et Vorghyrn a réussi ses jets face a cette créature dangereuse, qui aurait pu attaquer n'importe quand (on parle quand même du type de montre le plus chaotique mauvais de D&D...) J'ai bien aimé le fait de faire que même quand le jet était réussi, le hasard pouvait faire que finalement le démon ne se prête pas totalement au jeu.

Pour la phase finale, les dés d'attention du démon, sont monté très vite alors que ceux de recherche de Zhulbar (plus fréquent et souvent avec un type de dés plus élevé, D4 vs D6). Arrivé à 25 sur les deux en même temps. J'ai trouvé intéressant de mixer les deux événements: retrouver Zhublar et le démon qui envoie son lieutenant. Ca a fait une rencontre pleine d'enjeux.
A noter que pour les rencontres, c'est assez difficile de juger de la réelle difficulté, malgré les guides donnés par la solo toolbox. Si les PJ ont un round de surprise, une rencontre mortelle peut devenir moyenne. Pareil, quelques bon jets de dés (par exemple mon voleur qui réussi une attaque sournoise sur un ennemi "important") ou pas (que les ennemis aient un round de surprise, qu'ils réussissent leur jet alors que les PJ ratent), peuvent changer grandement la rencontre.

Pour le final, j'ai aussi envie de finir le scénario (pour des raisons de temps). Le fait de ne pas avoir un dernier gros combat ne m'a pas gêné et collait assez bien avec le background de Out of the Abyss. Du coup, j'ai opté pour la projection avec une rencontre faisable (mortelle en fait). Ici encore, une rencontre difficile pour 2 PJ niveau 2 et un PNJ mage ne s'est pas avéré si difficile. Par contre, à voir les carac de la bête, ça aurait beaucoup plus mal tourné si le démon avait réussi un pouvoir et n'avais pas pris une attaque sournoise avec critique. Mais T’urlonoch n'a pas dit son dernier mot (c'est devenu une menace)

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4717
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Vorghyrn » mer. mars 13, 2019 5:03 pm

quelques CR de retard parce que pas de temps pour les taper, par contre, les parties ont bien avancées :)
voici un petit scénario que j'ai condensé pour le rendre lisible.

En fait, ce scénario est peut être une de mes plus mauvaises parties. Pourquoi ? parce que j'ai usé et abusé du système de questions et que je me suis retrouvé dans des méandres scénaristiques peu intéressants. La scène du combat contre l'ermite en est une illustration (même si elle apporte un rebondissement intéressant pour la suite de la campagne). Ca devait être une simple scène de roleplay pour obtenir un objet qui faciliterait le plan de Vorghyrn. J'ai voulu faire un jet, qui bien sûr se fini en échec critique, donc tirage sur la table des manoeuvre, une manoeuvre bizarre (déclencher une capacité de monstre), que j'ai interprétée comme j'ai pu (pas trop mal à AMHA :mrgreen: ) qui donne lieu à un combat qui n'a pas vraiment sa place. Je ne pense pas que la scène était intéressante mais je pense que j'aurais dû arrêter de lancer les dés à un moment et chercher une issue plus simple pour continuer.

Bref, une bonne leçon pour les prochaines fois

A partir des prochain CR, c'est Vorghyrn qui raconte ses aventures à la première personne :charmeur
 

Avatar de l’utilisateur
Mole Shaman
Pape
Messages : 664
Inscription : ven. sept. 29, 2017 12:46 am
Localisation : Luxembourg (Luxembourg)

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Mole Shaman » mer. mars 13, 2019 7:10 pm

Ça s'annonce toujours aussi bien :). !
"I believe a few things pretty seriously : We are strongly moved by and informed by stories,stories unify communities,stories reveal who we are." Avery Alder

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4717
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Vorghyrn » mer. mars 13, 2019 7:40 pm

merci pour tes retour et ton assiduité :)

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 4717
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Vorghyrn » dim. mars 17, 2019 9:06 pm

une nouvelle aventure de Vorghyrn. J'ai dû la jouer en une seule fois (5-6h)

cette fois, je passe au style direct. Il s'agit seulement de la mise en place mais comme les CR sont déjà (quasiment) écrit ça devrait aller vite (1-2 semaines de publications)

Avatar de l’utilisateur
Mole Shaman
Pape
Messages : 664
Inscription : ven. sept. 29, 2017 12:46 am
Localisation : Luxembourg (Luxembourg)

Re: [D&D5 Solo] Le chemin ténébreux

Message par Mole Shaman » lun. mars 18, 2019 12:33 am

Très intéressant toujours. J'aime bien ce nouveau style à la première personne et ton éclairage sur les sentiments religieux de Vorghyrn et les intérêts commerciaux de la maison (+ son travail pour la maison delArmigo)
:).

Vivement la suite !
"I believe a few things pretty seriously : We are strongly moved by and informed by stories,stories unify communities,stories reveal who we are." Avery Alder

Répondre