[CR][AW] La Poudrière

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
shlopoto
Cardinal
Messages : 600
Inscription : mar. nov. 30, 2004 9:42 pm
Contact :

[CR][AW] La Poudrière

Message par shlopoto » mer. oct. 31, 2018 11:31 am

Avec mon groupe régulier (moins un joueur temporairement absent), sur Hangout, nous avons commencé une nouvelle campagne d'Apocalypse World. J'ai déjà été meneur de jeu sur AW lors d'une campagne, et joueur sur une autre. Malgré tout il y avait encore beaucoup de choses à bien comprendre sur le jeu, et avec cette nouvelle campagne, dès le second épisode, nous avons l'impression d'avoir progressé et mieux intégré la façon de jouer. Voici les résumés des deux premières parties. Les joueurs ont pris des archétypes avec lesquels nous n'avions encore jamais joué : Taulier et Céphale.

Bienvenue à la Poudrière
Jackson est le taulier de la Poudrière, un domaine planqué dans les montagnes, abrité dans un cimetière de bateaux arrivés là on ne sait comment. Il règne sur une communauté de moins de deux cent âmes, dont une soixantaine de brutes qui forment son gang. Dans le camp il y a aussi le Bunker, une base secrète creusée dans la montagne par des militaires, avant l'apocalypse. Jackson y envoie souvent des expéditions pour aller chercher armes, conserves et livres anciens, mais le Bunker n'a jamais été complètement exploré et n'est pas sans danger. Croquemitaine est la céphale du coin, toujours prête à ouvrir son cerveau pour écouter les bruits bizarres dans le maelström psychique. Cinquante années après l'apocalypse, il ne reste que deux saisons, aussi extrêmes que longues : la canicule et le froid extrême. La végétation est rare et empoisonnée, seul le lointain gang Monsento dispose de graines saines et profite de ce monopole pour gagner de l'influence, vendant les graines au prix fort. L'hiver approche et malheureusement les dernières récoltes ont été emportées par un ouragan, il n'y aura pas assez de réserves pour tenir tout l'hiver.

Jackson et Croquemitaine décident d'aller voir les Sorciers, une communauté vivant au pied de la montagne, dans un ancien parc d'attraction. La bouffe étant vitale, ils ne peuvent pas s'attendre à ce que les Sorciers la partage de bon cœur. Heureusement (?), Croquemitaine détecte une invasion de « zombies » (en réalité des humains dégénérés que les radiations ont rendu fous et psychopathes) qui se dirige droit sur le parc. Jackson et Croquemitaine sautent en voiture et filent prévenir les Sorciers, tandis que des camions vont suivre pour essayer d'emporter la bouffe.

En cours de route, ils découvrent que la végétation, qu'ils savaient déjà empoisonnée, a aussi développé des capacités motrices. Un arbre mal luné empoisonne Barbecue, qui succombe une heure plus tard d'une blessure mineure. Comme s'ils n'avaient pas assez d'ennuis comme ça. Ah, et le maelström informe Croquemitaine que, dans le camp, Véga, opposant du taulier, vient d'enlever Mésange, la copine de ce dernier.

Arrivés chez les Sorciers, Jackson convainc Jeanette, le chef, de faire une sortie pour intercepter les zombies. Tandis que l'essentiel des défenseurs sont partis, les camions arrivent et on s'apprête à vider les réserves. Les défenseurs, femmes et enfants restés en arrière tentent bien de refuser, mais le gang de Jackson tire dans le tas. Les réserves sont presque vides quand ils doivent abandonner l'endroit, les premiers zombies arrivent après avoir décimé les forces de Jeanette.

Winter is Cumming
À la Poudrière tout le monde a de quoi manger grâce à la descente chez les Sorciers, tout va bien. Du coup, les habitants du camp ont le temps de cogiter et, ça ne rate pas, certains membres du gang de Jackson se mettent en tête que Jackson doit leur montrer du respect. Fusible les représente et vient plaider leur cause auprès du taulier. Croquemitaine suggère un système de médailles et insignes, bien bling-bling, Jackson se fend d'un ou deux s'il vous plaît et les hommes paraissent satisfaits avec ça.

Il est temps maintenant de s'occuper de la disparition de Mésange, enlevée par Véga si l'on en croit la vision accordée par le maelström psychique. Le boss se rend chez l'agitateur, accompagné de la céphale, voulant la jouer en douceur. Devant la péniche verte de Véga, de nombreux fidèles voient d'un mauvais œil l'arrivée de Jackson. Putride, en particulier, tripote sa machette de façon significative. Jackson entre dans la péniche et trouve Véga. Croquemitaine implante un ordre dans le cerveau de l'opposant pour qu'à présent il se comporte comme un fidèle allié et serviteur du taulier. Ce dernier prend Véga à part, lui dit être au courant pour l'enlèvement et lui suggère de libérer Mésange sans causer d'ennuis. Véga cède et conduit Jackson dans le Bunker, jusqu'à la fosse, un passage inférieur désaffecté et sans issue dont on ne peut ressortir sans corde. Elle est déshydratée et affamée mais en vie.

Quelques mois plus tard, l'hiver et là, et bien là. Un matin, trois zombies sont repérés en approche de la barricade, dont un avec un fusil à la main, du jamais vu. Jackson les fait flinguer, sauf un qui, sur la demande de Croquemitaine, est capturé et jeté dans la fosse du Bunker, pour étude. La céphale tente d'interroger le maelström au sujet du mutant, mais aussitôt la créature se met à hurler de douleur et Croq est victime d'une brève attaque cérébrale. Après quelques jours de repos, la céphale tente à nouveau l'opération et découvre que les zombies ne sont pas attirés par quelque chose mais qu'ils fuient la plaine.

Plus tard cet hiver, Jackson note l'absence de Véga à un conseil et s'inquiète. En se rendant chez lui il aperçoit des membres de son propre gang en pleine confrontation avec les alliés de Véga, et ce dernier a la tête sur un billot, avec ce con de Jakabaka se tenant prêt à le décapiter à la hache. Il y a des flingues sortis de partout, bienvenue à la poudrière, ce taré de Putride a même un fusil mitrailleur et menace d'arroser tout le monde. Jackson agresse Jaka et l'oblige à poser sa hache, pour désamorcer la situation. Véga, secoué par les événements, se rebiffe contre l'ordre implanté par Croq et commence à se révolter : la céphale utilise son emprise sur lui pour provoquer une sorte de crise d'épilepsie. On l'emmène chez Menton, la meuf qui a des produits pharmaceutiques à défaut de savoir soigner les gens. Elle calme Véga avec un décontractant musculaire et le laisse se reposer, sous la surveillance de Putride. Jackson repart avec ses hommes, et apprend que ces derniers espéraient de nouvelles médailles avec cette action d'éclat…

Tonton, un des deux capitaines du gang, vient voir Croquemitaine et lui demande, contre un troc, à ce que Fusible ferme sa gueule à tout jamais, à cause de sa voix insupportable. La céphale accomplit la mission, se contentant de demander à Fusible de ne jamais ouvrir sa bouche en présence de Tonton.

Des éclaireurs envoyés par Jackson utilisent une fusée éclairante pour appeler au secours. Céphale ouvre son cerveau et voit deux éclaireurs cernés par des arbres, ces saloperies d'arbres empoisonnés qui bougent et tuent les humains. Une mission de sauvetage est organisée, avec deux camions et une quarantaine de membres du gang. On emmène aussi le lance-flamme de Raphaël (un ado à moitié taré, le seul qui accepte de travailler au dangereux travail du « nettoyage » de l'essence, transformant les réserves corrompues en carburant utilisable), mais pas avant que ce dernier n'ait eu le temps de le tester sur Simone et sa fille, qu'il voulait manger. Croquemitaine enterre l'histoire et offre un peu de bon temps au jeune homme pour calmer ses ardeurs et lui faire lâcher le lance-flamme. Le gros paquet d'arbres qui emprisonne les éclaireurs se trouve sur le chemin d'un énorme amoncèlement de neige, il y aurait moyen de faire un strike mais Croquemitaine ne veut pas sacrifier les éclaireurs coincés au milieu. Avec le lance-flamme, elle se taille un chemin au milieu des arbres et parvient à faire sortir les deux gars, malheureusement ces derniers sont griffés par les arbres et empoisonnés. Dès qu'ils sont sortis, on ouvre le feu sur les arbres pour les contenir, et le bruit des détonations déclenche une avalanche qui broie la centaine d'arbres. Il y a des blessés du côté du gang, et deux morts, mais on s'en sort pas trop mal. Jackson se dépêche maintenant de rentrer au camp pour amener les deux empoisonnés à Menton. Avec des antiseptiques elle parvient à garder en vie un des deux éclaireurs, mais ne peut rien faire pour l'autre, qui meurt.

En faisant le point sur la situation, Jackson et Croquemitaine s'accordent à dire que les arbres sont plus dangereux que les zombies, et ça sera pire au printemps. Ils envisagent de se tourner vers le gang Monsento, qui ont l'air d'en connaître un rayon sur la végétation, pour demander leur aide. Et il y a vraiment un sale truc dans la plaine, mais quoi ?

s.

Avatar de l’utilisateur
Arkham
Initié
Messages : 132
Inscription : mar. févr. 18, 2014 10:48 pm

Re: [CR][AW] La Poudrière

Message par Arkham » dim. nov. 04, 2018 2:03 am

Pas mal, ça commence bien cette campagne. :)

Tu pourrais être plus explicite sur les points de progrès dont tu parles entre chaque campagne ?
Je joue et maîtrise des PbtA, mais là notre groupe démarre tout juste une mini-campagne AW, qui me paraît le moins évident à jouer. Même si j'ai assidûment lu les conseils des diverses sujets dédiés, je suis preneur de tout conseil!

shlopoto
Cardinal
Messages : 600
Inscription : mar. nov. 30, 2004 9:42 pm
Contact :

Re: [CR][AW] La Poudrière

Message par shlopoto » dim. nov. 04, 2018 3:43 pm

Salut Arkham,

Ça m'est difficile d'être plus précis pour l'instant. J'ai l'impression qu'avec l'expérience accumulée sur Apocalypse World mais aussi Monster Hearts et Dungeon World, nous sommes plus à l'aise avec la force motrice du jeu. J'ai relu le livre pour la n-ième fois et ai eu l'impression d'encore découvrir des choses, de mieux comprendre, alors que tout était sous mes yeux depuis le début. J'ai aussi l'impression qu'AW génère de meilleures histoires que les deux autres jeux mentionnés, en tout cas pour nos goûts. Après la seconde partie, nous étions unanimement satisfaits de mieux comprendre le jeu, les archétypes, de voir plein de pièces de puzzle se mettre en place. Nous nous sommes moins posé de questions et, quand ça arrivait, nous trouvions des réponses satisfaisantes en farfouillant deux minutes dans les livrets ou les règles.

Je peux tout de même identifier trois gros changements. D'abord j'ai enfin corrigé cette fausse croyance que j'avais que le MC ne faisait une action que lorsque les joueurs rataient un jet. En réalité le MC fait des actions à chaque fois qu'une occasion se présente, ou qu'il y a un blanc dans le jeu. Seulement il fait des actions de préparation, pas trop méchantes, comme d'annoncer des ennuis, et seulement s'il estime que les joueurs n'en ont pas déjà assez (sinon il peut faire des actions valorisantes comme donner à un PJ l'occasion de briller). Quand les joueurs ratent un jet (ou ont ignoré un avertissement), alors le MC peut directement faire une action plus dure, comme infliger des dégâts. Encore une fois tout ça est écrit dans le livre, mais vas savoir pourquoi j'avais cette fausse idée. L'exemple de jeu dans le livre (chapitre move snowball en anglais, je ne me rappelle plus de son titre dans la VF) m'a sérieusement mis la puce à l'oreille : le MC fait des actions à tour de bras. :)

Ensuite, étant plus habitué aux règles et donc moins débordé par le jeu, j'ai pu plus sereinement utiliser les actions des fronts, et par ailleurs je pense que j'ai mieux préparé ces derniers. J'ai passé une heure ou deux entre les deux séances pour les formaliser, penser à leurs archétypes, j'ai commencé à réfléchir à leurs actions, etc. Toujours en suivant scrupuleusement ce qui écrit dans le livre. Le vocabulaire autour des fronts est inutilement compliqué je trouve, je ne vois pas l'intérêt de réunir plusieurs menaces sous un front, d'ailleurs je crois que c'est un truc que Baker a retiré de la seconde édition : il n'y a que des menaces, non regroupées. Le chapitre sur les fronts et peu clair mais, en lisant les exemples, en revenant en arrière pour corriger et en y passant du temps, on arrive à un truc bien.

J'ai aussi mieux géré la première séance, avec le remplissage du disque où on note tous les PJ et la pénurie associée. L'association avec une pénurie est tordu : je les ai placés un peu au pif, surtout pour distinguer les groupes entre eux. Là encore la seconde édition corrige bien le tir en proposant des positions géographiques (nord, sud, inside, outside) plutôt que des pénuries. Après la première séance tu crées les groupes (les menaces), tu leur associes des ressources (untel contrôle l'eau, untel le carburant, untel la viande) qui seront à l'origine des interactions avec ces fronts et enfin, étape inutile selon moi, tu les regroupes en trois ou quatre fronts.

Après, en cours de partie, je me suis amusé à passer d'une menace à une autre. Cela implique aussi de ne pas passer trop de temps sur chaque problème, et de faire avancer le temps dès que possible. Sur la première séance nous avons fait l'équivalent d'une journée peut-être, pour gérer un seul problème (et un autre, vite fait, en cours de route), j'ai corrigé le tir avec la deuxième où il s'est passé au moins six mois. Passer d'une menace à l'autre donne plus cette impression que tout se casse la gueule et qu'il n'y a pas de status quo, comme le répète le livre à l'envi.

Le joueur du taulier, d'abord surpris par le peu d'actions spécifiques dont dispose son personnage, se sent vraiment responsable de la communauté, concerné par le manque de bouffe, inquiet de la révolte qui gronde ici ou là, surpris par les initiatives des PNJ. Le joueur de la céphale découvre que son personnage est un vrai nid à emmerdes pour la communauté, beaucoup plus vicieux et intrusif qu'il ne l'avait d'abord imaginé, et relit avec une compréhension nouvelle la phrase décrivant son archétype : « C’est le genre d’accessoire de goût que tout village digne de ce nom se doit de posséder. » :)

Il nous reste à éclaircir et tester l'action Commandement du taulier, elle paraît très spécifique et oblige à voir avec un œil différent Prendre par la force et Agresser quelqu'un, quand le taulier utilise son gang pour des actions offensives.

s.
Dernière modification par shlopoto le jeu. nov. 29, 2018 11:26 am, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Arkham
Initié
Messages : 132
Inscription : mar. févr. 18, 2014 10:48 pm

Re: [CR][AW] La Poudrière

Message par Arkham » dim. nov. 04, 2018 5:11 pm

Merci @shlopoto pour cette réponse très détaillée !

J'ai les 2 éditions US d'AW, mais mon groupe étant anglophobe, je n'ai lu la V2 qu'en diagonale et nous jouons avec la VF (donc V1).
Mais ce que tu dis sur les menaces/fronts et la mise en place des pénuries m'interpelle : j'avais trouvé ça bien complexe dans la V1 maintes fois relue, et ces changements m'ont complètement échappé à la lecture (en diagonale ) de la v2... Je vais m'y replonger de ce pas, c'était mon plus gros doute sur la jouabilité.
Autant une saga à DW s'écrit toute seule, et j'ai adoré les histoires pleines de rebondissements de MH, autant je ne me sentais pas à l'aise pour faire vivre une campagne AW avec des fronts qui soient réellement des menaces sans être trop téléphoné ou trop répétitif me semblait difficile avec les outils proposés.
Bref, merci encore pour ce retour, et j'attend la suite des CR avec impatience :bierre:

shlopoto
Cardinal
Messages : 600
Inscription : mar. nov. 30, 2004 9:42 pm
Contact :

Re: [CR][AW] La Poudrière

Message par shlopoto » lun. nov. 05, 2018 2:37 pm

Je n'ai pas lu la seconde édition, j'ai juste trouvé le pdf des livrets sur le site officiel, avec les actions de base, la feuille de première séance, etc., et j'y ai vu ces changements. Le disque est devenu « threat map », et à la place des feuilles de fronts il n'y a plus que des feuilles pour noter les menaces. Il y a d'autres changements, mais ces deux-là rejoignent mes observations sur cette nouvelle campagne avec la première édition.

La prochaine partie est prévue pour mercredi soir. :)

shlopoto
Cardinal
Messages : 600
Inscription : mar. nov. 30, 2004 9:42 pm
Contact :

Re: [CR][AW] La Poudrière

Message par shlopoto » ven. nov. 23, 2018 3:53 pm

Troisième partie, jouée au début du mois, suivie d'une quatrième jouée hier soir. Un joueur nous a rejoints, il joue Farley, un passeur qui roule en limousine. Nous devons encore trouver comment l'intégrer dans la routine qui tourne beaucoup de la poudrière, nous avons des pistes pour la suite.

Visite aux Monsento
Quand l'hiver se termine, les réserves de nourriture sont basses et il est temps de payer une visite au gang de Monsento pour obtenir des graines. Il y a quelques accrochages à la Poudrière, notamment des jalousies autour de Croquemitaine, la céphale, qui couche un peu à gauche et à droite pour fouiller le cerveau des habitants. Alors qu'il veut interrompre un règlement de compte entre Raphaël, venu avec son lance-flamme, et Laporte, Farley découvre l'existence d'une secte cachée, dirigée par Menton. Il envoie Raphaël prévenir Jackson, mais quand le jeune homme fait irruption, lance-flamme en main, dans la piaule du taulier, ce dernier qui était occupé avec son amie Mésange pense à une agression et essaye de se saisir du lance-flamme. Un jet de napalm sort et met le feu à la piaule, Jackson se rappelle la caisse de grenades qu'il a cachée mais n'a pas le temps de la sortir : l'explosion ravage toute la piaule, tue Mésange et blesse gravement Jackson et Raphaël. Ils sont emmenés d'urgence chez Menton qui, quand elle ne dirige pas une secte, est ce qui à la Poudrière ressemble le plus à un médecin. Raphaël perdra une jambe, Jackson a bien dégusté mais s'en sortira avec quelques semaines de repos. Pendant ce temps, on apprend qu'une poignée de la communauté des Sorciers a survécu à l'attaque de zombies et à la famine hivernale, dont Jeanette, leur chef, bien qu'elle soit horriblement défigurée.

Finalement ils peuvent enfin prendre la route vers le nord avec quelques véhicules militaires et la limousine de Farley. Le voyage se passe sans incident, ils aperçoivent bien les Albions, des pillards montés à moto, qui les surveillent, mais ces derniers ne sont pas assez forts pour les attaquer. Finalement le convoi arrive dans les marécages et, sous surveillance, pénètre dans l'enclave de Monsento. Croquemitaine a vu dans le maelström que Victoire, chef de Monsento, avait un faible pour Jackson, faible que le taulier s'empresse d'exploiter pour mieux négocier. Ils échangent armes contre graines, on charge le camion puis une fête est donnée le soir. Jackson et Victoire disparaissent rapidement dans un mobile home, tandis que Croquemitaine harangue la foule et la pousse à l'orgie. Puis, avec Farley, ils vont jeter un œil sur une bâche qu'ils ont repérée dans la journée, pour voir ce qu'elle cache. Ils y découvrent une sorte d'énorme plante malade, faisant penser à un chou-fleur, plante qui vomit des graines d'un aspect malsain. Ne sachant pas ce que c'est, ils décident d'arroser la plante d'essence. Au petit matin, quand le convoi repart, Croc oblige un garde à cramer l'immonde végétal, puis ils partent sans demander leur reste.


Sabotage et Sorciers
Trois mois plus tard, l'été infernal bat son plein. Mauvaise nouvelle à la Poudrière, les plantes et les graines rapportées de Monsento ont soudainement changé d'aspect, donnant des légumes immangeables voire dangereux, comme ces épis de maïs empoisonnés qui attaquent à vue, envoyant des dards au visage de leur cible. Jackson se doutait que Monsento allait tenter un truc et a organisé une surveillance stricte des entrées et sorties du camp, mais apparemment un Monsento est parvenu à s'infiltrer. Farley interroge le maelström et apprend qu'une intruse, déguisée en homme, est dans le camp. En enquêtant ils finissent par découvrir qu'il s'agit de Turlute, un petit gros qui fait partie d'un groupe de nouveaux arrivants, en réalité une femme déguisée. En l'interrogeant, ils apprennent que Victoire veut venger « Raymond », le chou-fleur qu'ils ont cramé lors de leur visite. Elle a saboté les graines et les plantations, et placé une bombe sous l'avion de Jackon, bombe qu'on lui fait retirer. Jackson fait une offre de paix et laisse Turlute repartir chez Monsento avec son message. Farley l'emmène et revient sans encombre, évitant les Albions.

Leur situation est mauvaise, une fois de plus ils vont rapidement manquer de nourriture et, une fois de plus, ils envisagent d'aller piller les Sorciers, le plan B étant de devenir cannibales, mais ils chérissent pas cette idée. Pour l'instant la vie suit son cours dans le camp : Raphaël est tout content de montrer « l'alcool » qu'il fabrique à partir d'essence (breuvage qui a la couleur et le goût de l'essence), quelques membres du gang veulent lyncher Menton, chef de la secte découverte quelques mois auparavant, mais Farley lui sauve la mise.

Avant que Jackson n'ait le temps d'organiser une expédition chez les Sorciers, ces derniers débarquent par surprise : Jeanette, effectivement défigurée mais aussi complètement folle, vient avec une poignée d'hommes menacer le taulier. Ce dernier fait ouvrir le feu et pendant de longues minutes, les Sorciers et leurs véhicules sont transformés en passoires. Véga, qui avait une alliance secrète avec Jeanette, vient accuser Jackson de mener la Poudrière à sa perte, à force de se mettre à dos toutes les enclaves voisines. Sa diatribe est interrompue par une toux violente suivie d'une combustion spontanée ! Ses supporters pensent que c'est Jackson qui l'a tué mais ne savent pas comment. L'un d'entre eux, Charlot, gueule quelques instants puis ils se dispersent. Les héros soupçonnent le breuvage de Raphaël d'être à l'origine de cette combustion spontanée.

Il est plus que temps d'aller chez les sorciers. Jackson et Croquemitaine montent dans la limousine de Farley, un camion et une jeep suivent. Alors qu'ils approchent de l'enclave des Sorciers, une ancienne fête foraine, trois véhicules embusqués surgissent, attaquant la limousine. Farley conduit comme un dieu et évite les coups de bélier, Jackson sort par le toit ouvrant et ouvre le feu avec un lance-grenades, détruisant une des voitures et tuant tous ses occupants. Les autres véhicules prennent un peu de distance, Farley en profite pour se réfugier dans l'enclave abandonnée afin d'être à l'abri des tirs. Il ne reste qu'une petite vingtaine de Sorciers, et Croquemitaine décide d'en prendre le commandement. Elle leur ouvre son cœur, leur montre la voix et les convainc de l'accepter comme leader. Jackson fronce le sourcil mais laisse faire, en tout cas il est venu chercher de la bouffe et ne se laissera pas attendrir.

Malheureusement, ils découvriront que les Sorciers sont passés au plan B dès l'hiver dernier après avoir été dépouillés par Jackson, mangeant les cadavres morts sur le champ de bataille, compagnons et zombies. Ce n'est pas le genre de nourriture que Jackson est venu chercher. Cependant, ils commencent à se demander s'il n'y a pas une alliance à faire sur ce principe : la Poudrière fournit les cadavres, les Sorciers les transforment en pâté non identifié, prennent leur part et renvoient le reste à la Poudrière. Ça pourrait marcher, tant que personne ne se réalise ce que contient cette nouvelle bouffe.

Croquemitaine dispose maintenant d'un petit domaine avec une vingtaine d'âmes cannibales, dont treize membres d'un gang. La fête foraine offre une bonne protection mais avec un voisin aussi agressif et puissant que Jackson, il y a du mouron à se faire.

shlopoto
Cardinal
Messages : 600
Inscription : mar. nov. 30, 2004 9:42 pm
Contact :

Re: [CR][AW] La Poudrière

Message par shlopoto » ven. déc. 14, 2018 9:17 pm

Nous avons joué la cinquième partie hier soir, toujours aussi satisfaisante : Apocalypse World, c'est bien. :)

L'Ombre des Dragons
C'est le milieu de l'été, Farley~ revient d'une mission chez Monsento, il a délivré un message mais aussi espionné le campement. Tandis qu'il est en train de mettre de la distance entre lui et les Albions qui le poursuivent, sa voiture tombe en panne : on a mis du sucre dans le réservoir. Quelqu'un chez Monsento ne veut pas qu'il arrive en vie. Il planque sa voiture et essaye de la réparer tandis que les Albions cherchent sa trace. Des motards le repèrent, il les élimine mais attire les autre et décide de prendre une moto pour les attirer loin de sa voiture. Bientôt, il se retrouve avec une vingtaine de motos au cul.

Chez les Sorciers, Croquemitaine~ met progressivement les choses en place. Elle continue de collaborer avec Jackson~, tout en essayant de convaincre les habitants de son domaine que les Sorciers restent indépendants. Elle couche avec Douillette, un membre du petit gang, et se rend compte qu'il a envie de se barrer, rongé par le passé., Il parle des Dragons, un gang dont il a entendu parler, qui sévit dans la plaine, gang mené par un dénommé Grocouik, immense et jaune, qui semble faire peur à tout le monde. Elle va consulter Jackson, et ils décident qu'il est temps d'aller explorer la plaine.

Mais Croq détecte que Farley a des ennuis et ils doivent mener une sortie express et en force pour aller sauver le passeur. Avec deux camions et tout son gang, Jackson fonce droit sur les Albions, à l'endroit vu par Croq dans ses visions.

Farley, criblé de balles et blessé par une flèche, trouve refuge entre les camions tandis que le gang s'apprête à un assaut frontal. Mais les Albions sont rompus aux attaques de convois, ils élargissent leur formation pour être plus difficile à toucher et lancent des cocktails molotov sur les véhicules, privant le gang de Jackson de sa protection. Un des Albions repère la céphale et ordonne de la prendre comme cible prioritaire, Croquemitaine doit ramper sous un camion en feu puis à travers un nuage de poussière pour aller se cacher dans un trou. Finalement, le gang de Jackson, supérieur en nombre, finit par écraser les Albions, mais ils ont perdu un des deux camions dans l'affaire. Ils emmènent les survivants comme prisonniers et utilisent les motos comme moyen de transport pour remplacer le camion manquant. Ils retournent à la Poudrière, puis vont chercher la limousine de Farley.

À la Poudrière, l'infirmerie de Menton est prise d'assaut, Jackson essaye à nouveau d'avoir un entretien avec elle mais elle n'a pas le temps de discuter. Finalement il questionne Laporte qui, de manière un peu confuse, lui apprend que les Enfants Célestes viennent du ciel, qu'ils sont supérieurs aux autres qui viennent de la terre, que Menton peut faire une cérémonie pour reconnaître les Enfants Célestes, que d'après Menton la secte fêtera ses mille ans au début du prochain hiver, et qu'elle veut l'avion de Jackson.

Un des Albions fait une combustion spontanée, il n'a pas été exposé à « l'alcool » confectionné par Raphaël, il y a donc une autre raison, inconnue, à ce phénomène. Encore des emmerdes à venir ?

Croquemitaine ouvre son cerveau au maelström psychique pour en apprendre plus sur les Dragons : c'est un gang avec plus d'une centaine de membres, ils ont une base quelque part dans le désert et se déplacent en meute à bord de véhicules hétéroclites. D'une façon ou d'une autre, ils semblent très liés au maelström. Par ailleurs, Croquemitaine se rappelle de légendes à propos de Grocouik quand elle était petite. Elle fait également un cauchemar au cours duquel Grocouik l'assassine.

À la Poudrière, des explorateurs remontent du bunker et racontent avoir trouvé un nouveau passage, menant à une sorte d'autoroute souterraine qui file droit vers la plaine. Jackson fait barricader l'accès mais compte l'explorer plus tard.

Chez les Sorciers, Croq reçoit un message de Victoire : si Jackson est livré pieds et mains liés aux Monsento, les Sorciers auront de la nourriture assurée pour les dix années à venir. Tandis que Croq essaye de convaincre son gang que ça pue le piège, un guetteur lance l'alerte : tandis que le soleil se lève on constate la présence de centaines d'arbres à proximité du camp, du côté de la plaine, chaque arbre portant plusieurs zombies empalés dans ses branches. Le maelström révèle à Croq que les arbres fuient quelque chose dans la plaine, tout comme les zombies l'année précédente. Les arbres n'ont pas réellement d'intelligence, juste une sorte de conscience, d'instinct. Les zombies embrochés sont une sorte de piège tendu aux Sorciers. Tandis qu'elle interroge le maelström, Croq sent ce dernier piocher une information bien précise dans son cerveau : la céphale sait que c'est grâce à Jackson que la Poudrière ne s'effondre pas, et que s'il venait à mourir le domaine tomberait. Jamais auparavant le maelström n'a cherché ce genre d'information, c'est nouveau. Et mauvais signe, à nouveau.

De son côté, Jackson séduit Menton et couche avec elle, essayant de se réconcilier. Il en apprend plus sur les Enfants Célestes et essaye de se faire passer pour l'Élu. Menton est sceptique mais elle pourrait le croire si elle le voyait voler. Jackson promet trois trocs au premier qui lui trouvera l'équivalent d'un jetpack dans le bunker et, ça ne rate pas, quelques jours plus tard un explorateur lui amène un engin qui semble correspondre à la description. C'est un truc high-tech, qui ne vole pas très longtemps, mais ça devrait faire l'affaire. Les seules personnes capables de le recharger, à la connaissance de Jackson, sont les ingénieurs de Monsento. Zut.

shlopoto
Cardinal
Messages : 600
Inscription : mar. nov. 30, 2004 9:42 pm
Contact :

Re: [CR][AW] La Poudrière

Message par shlopoto » ven. janv. 18, 2019 12:15 pm

Nouvel épisode !

Dans la plaine
Des mois ont passé, l'hiver terrible est revenu. La famine sévit à la Poudrière, tandis que chez les Sorciers le cannibalisme continue, mettant à profit les cadavres laissés par la bataille contre les Albions. Croquemitaine est allée chez Monsento pour obtenir de la nourriture, en vain. En revanche elle en est revenue avec Faune, le jeune frère de Victoire, ils sont épris l’un de l’autre. Victoire a tenté de récupérer son frère par la force, en vain. Elle est repartie mais semble avoir laissé un espion.

À la Poudrière, Jackson impressionne les Enfants Célestes en utilisant avec succès un jetpack. Menton est convaincue qu’il est l’élu et le surnomme Alaboula, quoi que cela veuille dire. Le lendemain, accompagnés de Croquemitaine et Farley, ils explorent enfin l’autoroute souterraine, partant avec voiture et motos, et ils roulent pendant des jours. Ils croisent une mare de sève filtrant à travers le sol et devinent la présence d’une forêt au-dessus d’eux. Plus tard leur chemin est bloqué et ils cherchent une issue. Ils trouvent un escalier et remontent à la surface, pour découvrir une plaine verdoyante, dans laquelle une girafe mange les feuilles d’un arbre.

Jackson flingue la girafe mais alors qu’ils approchent du cadavre ce dernier prend feu. Les aventuriers commencent à penser que des sortes de spores sont derrière ces combustions. Une explosion à quelques kilomètres attire leur attention, ils voient un immense nuage s’élever et vont voir. En s’approchant ils constatent que c’est un nuage d’insectes, dévorant les trois pauvres couillons qui ont dynamité les caves où les bestioles séjournent. Trop tard pour intervenir, mais ils remontent les traces de la voiture des trois gars pour trouver leur communauté. C’est un groupe de nomades vivant dans leurs camions, ils se nomment les Yrvins. L’accueil est froid mais Croq les amadoue et tout le monde fait connaissance et échange des informations. Ils apprennent que les insectes sont surnommés « la chtouille », et que Grocouik les contrôlerait, faisant fuir arbres et zombies. À propos de ce dernier, il serait aussi vieux que l’apocalypse, et il recherche Croquemitaine pour restaurer le monde d’avant. Les aventuriers repartent avec des sangliers pour commencer un élevage.

Quelques mois plus tard, une armée de zombies attaque la Poudrière. Heureusement, Farley a fini de préparer son nouveau véhicule, un énorme engin de chantier armé jusqu’aux dents, et roule sur les attaquants tandis que le gang de Jackson canarde. Ce dernier utilise le jetpack pour voler au-dessus de l’armée afin de les bombarder, mais il se casse la figure et se fait à moitié étriper avant de réussir à rejoindre le véhicule de Farley. Finalement les zombies sont repoussés, mais ça leur a coûté cher en munitions. Croquemitaine se demande si des expériences qu’elle a faites sur des cadavres pourrait avoir causé cette invasion.

Notes
Pas une partie super remplie mais pour la reprise, après les vacances, c'était pas mal. Nous nous posons des questions sur Ouvrir son cerveau car ça nous paraît un peu trop « facile » à utiliser, à tout bout de champ. Il ne semble pas y avoir de contreparties réelles, et à force de poser des questions aux joueurs qui s'en servent, je ne sais plus quoi faire des réponses.

s.

shlopoto
Cardinal
Messages : 600
Inscription : mar. nov. 30, 2004 9:42 pm
Contact :

Re: [CR][AW] La Poudrière

Message par shlopoto » ven. mars 01, 2019 5:06 pm

Voici deux nouveaux épisodes, tous deux joués en février.

L’attaque des Dragons
C’est la fin de l’hiver, mais le retour du beau temps ne coïncide apparemment pas avec celui des bonnes manières puisque quelques Sorciers tendent une embuscade à Farley pour essayer de le bouffer. Il s’en sort avec des égratignures et prévient Croq du laisser-aller qui règne. Mais cette dernière a déjà des soucis avec un ennemi infiltré qui continue de saboter ses installations. Pour calmer la grogne, elle accuse et livre une victime au hasard, McDo, le temps d’enquêter. Elle finit par découvrir que Georges a des absences, il oublie régulièrement ce qu’il a fait durant les dernières heures. Il semble possédé par quelqu’un ou quelque chose.
Pendant ce temps à la Poudrière,on envoie des expéditions dans la plaine pour trouver de la bouffe et commencer un élevage de sangliers. Malheureusement certains sont radioactifs, Jackson les colle à l’écart pour les étudier. Une autre expédition s’enfonce dans le bunker pour trouver des munitions, qui sont venues à manquer.
Un nuage de chtouille viens pimenter un peu tout ça, tout le monde court se réfugier à la Poudrière. Croq fouille le maelström pour voir ce que prépare Grocouik et découvre que sa bande est en train d’arriver en passant par l’autoroute souterraine. Farley fonce dans le bunker pour hâter le retour des munitions tandis que Jackson donne des ordres pour se protéger de la chtouille et contre-attaquer, mais aussi pour faire exploser les tunnels et éliminer ou coincer Grocouik.
Le bunker réserve une mauvaise surprise à ses visiteurs, sous la forme d’une inondation soudaine, qui noie tous les membres de l’expédition sauf un, sauvé par Farley. Ils reviennent avec une simple caisse de munitions, pas même pleine, mais c’est mieux que rien.
À la surface, Jackson commande efficacement et ses hommes parviennent à repousser la chtouille en limitant les dégâts. Il fait exploser les tunnels sous la Poudrière tandis que Croq, sortie avec quelques membres du gang, va faire exploser une autre partie du tunnel, une fois la meute de Grocouik passée. Malheureusement, c’est fait dans la précipitation et l’équipe se fait péter avec le tunnel. Croq survit mais est enfouie sous des tonnes de roche. Au passage, elle remarque qu’elle brille dans le noir, comme les sangliers, ce qui est un peu inquiétant. Trouvant une utilisation inattendue du maelström, s’inspirant de ce qui arrive à Georges, elle sort de son corps et parvient à prendre le contrôle de celui de Raphaël. Ainsi elle peut prévenir ses amis qui viennent la secourir avec une équipe. Après de longues heures, Laporte trouve la céphale.

La Montgolière
C’est l’été. Depuis la victoire contre Grocouik, c’est l’euphorie générale et, surtout, un gros relâchement, aussi bien chez les Sorciers qu’à la Poudrière. Pour tout dire, ça glande même pas mal. Les autres enclaves, jusqu’à Monsento ou les Albions, envoient félicitations et présents à Jackson. Ce dernier aimerait bien creuser les décombres de l’autoroute souterraine pour s’assurer de la mort de Grocouik, mais il a d’autres chats à fouetter.
Les Enfants Célestes racontent partout que Grocouik était l’antéchrist et qu’avec sa mort vient la fin du purgatoire : ils s’attendent à l’arrivée d’un avion qui permettra à Jackson, l’Élu, de les emmener tous au paradis. Et avec de telles perspectives, ils ne voient pas l’intérêt de trouver ou rationner la nourriture, et ils festoient donc comme si l’hiver n’allait jamais revenir. Leur doctrine touche de plus en plus de monde, atteignant le camp des Sorciers. Ni Jackson, ni Croq n’apprécient cet état d’esprit, pas convaincus par la doctrine et pas même sûrs que l’ennemi soit mort.
Parmi les émissaires venus apporter présents et félicitations se trouve Bidule, un excellent technicien de chez Monsento. Le taulier parvient à le convaincre de rester et lui confie deux projets : d’une part trouver un moyen de lire les « flims », disques d’avant l’apocalypse et qui montreraient des histoires, d’autre part fabriquer une « montgolière » (*), autre invention passée, pour se débarrasser des Enfants Célestes. Ils peuvent mettre à profit l’atelier que Farley vient de finir de construire, son but à lui est de produire ses propres graines.
Une expédition partie pour les plaines, via la surface, pour récupérer de la bouffe, ne donne plus de nouvelles. Croq interroge le maelström et pense qu’ils ont été attaqués et tués par les arbres. Mauvaise nouvelle.
Bidule a trouvé et réparé un appareil pouvant lire les flims et une projection est organisée, la foule médusée suit les aventures de Bambi et le prestige de Jackson grandit encore : nul doute que les autres enclaves vont vouloir leurs propres projections.
Le second projet aboutit à son tour, la montgolfière est prête. Il n’y a que quinze places pour ce premier vol. Le taulier sélectionne les plus pénibles, dont Menton, et après les avoirs délestés de leurs possessions terrestres, inutiles au paradis, les laisse s’envoler, le vent les poussant en direction de la plaine, sous l’œil envieux des autres croyants restés en arrière. Quelques jours plus tard, Croq verra qu’ils se sont croûtés quelque part dans les plaines, au beau milieu d’une meute de zombies. Ces derniers ont fait un festin.
Pour concevoir ses graines, Farley va avoir besoin de Victoire, chef des Monsento. Ils se mettent d’accord pour l’inviter, elle accepte mais vient avec une troupe armée, et il ne fait aucun doute qu’elle ne sera pas coopérative, mais chaque chose en son temps.

(*) Ils ont des connaissances parcellaires et déformées d’avant l’apocalypse, cela donne parfois lieu à des déformations de ce genre, que je n’ai pas toujours détaillées mais qui, malgré le politiquement peu correct, nous ont bien fait rire dans le contexte de la partie.

shlopoto
Cardinal
Messages : 600
Inscription : mar. nov. 30, 2004 9:42 pm
Contact :

Re: [CR][AW] La Poudrière

Message par shlopoto » ven. mars 29, 2019 11:57 am

Nouvelle séance mercredi dernier, une de nos meilleures de l'avis général, peut-être parce que les choses ont commencé à chauffer entre les personnages des joueurs. Ça tombe bien car avec les évolutions je trouve qu'ils ratent trop peu leurs jets, mais s'ils se tapent dessus alors qu'ils réussissent ou qu'ils ratent alors il se passera des choses intéressantes. :)

Victoire !
Petit flashback, quelques semaines avant l'arrivée de Victoire à la Poudrière. Une expédition pour voler de la nourriture aux Albions tourne mal, une poursuite en véhicule s'ensuit. Farley a essayé de sécuriser la bouffe mais est tombé dans une embuscade d'un groupe de Monsento et l'a perdue, il a rejoint le groupe et fuit avec eux. Croq met fin aux ardeurs d'une partie des Albions en forçant la main — ou plutôt le cerveau — d'un meneur, tandis que Farley donne des coups de volant pour expédier certains motards dans le ravin. Jackson fait un carnage avec son lance-grenades, mais une balle perdue le lui fait sauter des mains et il ordonne de faire demi-tour pour aller le chercher, n'hésitant pas à mettre son flingue sur la tempe du conducteur pour bien faire passer l'ordre. Finalement Farley passe le ramasser avec sa limousine et ensemble ils vont ramasser l'arme, sans y laisser de plumes. Finalement ils arrivent à semer les derniers poursuivants et retournent à la Poudrière, bredouilles.

Retour au présent, Victoire est arrivée, avec Farley comme chauffeur personnel (et amant temporaire) et une vingtaine de membres de son gang comme escorte. Jackson l'accueille et lui sort le grand jeu, avec projection de flim et tout. Croq n'assiste pas trop à ces réjouissances, occupée à mettre au point son contrat avec Carnage, un effrayant homme de main qu'elle vient d'engager à plein temps. Discrètement, Jackson tâte le terrain et réalise que Victoire ne lâchera jamais le secret de la production des graines, à moins de la torturer. Le soir venu, il la fait venir dans son avion, où Farley attend, en embuscade. Croq s'adresse aux membres du gang Monsento, resté dehors, et les entraîne dans une fête mythique pour détourner leur attention. Dans l'avion, Farley détourne l'attention de Victoire et Jackson en profite pour essayer d'assommer sa visiteuse, mais elle n'est qu'étourdie et parvient à se mettre à couvert, sortant son arme. Ils n'ont pas envie qu'elle attire l'attention de ses hommes avec un coup de feu, Jackson ne peut s'approcher mais Farley trouve une énorme boîte de conserve et la balance à la tête de Victoire. Cette fois-ci, elle est bien assommée.

Pendant que le gang cuve, Croq les fait ligoter. Farley et Jackson emmènent Victoire dans une pièce discrète du bunker et l'attachent sur une chaise. Jackson joue du chalumeau et finit par la faire parler, Farley prend note des infos et confirme leur valeur. Que faire de Victoire dans l'immédiate ? Farley coupe court à la discussion et tire une balle dans la tête de la prisonnière. Tonton, attiré par la bonne odeur de viande grillée, est témoin mais Jackson lui demande de se taire et de rester ici pour s'assurer que personne n'entre. Ensuite ils vont trouver Croq dehors et lui racontent ce qui vient de se passer, malheureusement Faune, le frère de Victoire et l'amant de Croq, surprend la conversation et, déboussolé, prend la fuite. Il faut le faire arrêter mais « sans le tuer », et un garde de la Poudrière estime qu'une balle de sniper dans le ventre devrait remplir le contrat. Faune s'écroule, Croq balance du troc à tout va pour trouver quelqu'un pour le soigner, et finalement quelqu'un vient s'occuper du jeune homme, soignant la blessure et le mettant sous calmants. Avant de s'endormir, il dit à Croq qu'il veut tuer Farley et Jackson. Pour l'instant, il ne parlera à personne, mais la nouvelle de la mort de Victoire va vite se répandre. Croq révèle à Farley qu'elle connaît son père, un certain Braquemart, chef d'une tribu des Albions. Ce gars est aussi le père de Victoire et de Faune : Farley vient de tuer sa sœur (et a fricoté avec elle peu de temps auparavant).

Victoire tient les autres clans avec la production de graines, et comptait sur les accords passés avec eux pour lui venir en aide si besoin. Pour reprendre le contrôle de la situation, il faut prendre le contrôle de la production de graines et passer de nouveaux accords. Farley sera en mesure d'en produire d'ici l'hiver (il faudra d'abord qu'il désosse l'avion de Jackson, ce que ce dernier vient juste d'apprendre et n'apprécie pas trop) mais il faut faire disparaître la source de production des Monsento. Une expédition en force est organisée, Jackson et l'essentiel de son gang vont aller au nord pour voler les réserves, asservir ou tuer ce qu'il reste du gang de Monsento et brûler les plantations.

Croq a pris la poudre d'escampette et, avec Carnage, se dirige à motos vers le territoire des Albions. Ils se font cueillir par des éclaireurs et Croq les convainc de les amener auprès de Braquemart. Ils trouvent ce dernier au milieu d'un énorme rassemblement annuel des Albions (entre 400 et 500 guerriers), non loin d'une aiguille rocheuse sur laquelle l'épave d'une navette spatiale Challenger se tient en équilibre précaire. Braquemart est vieux, immense et barbu, avec une belle panse. Il reconnaît aussitôt Croq, qu'il appelle amicalement « Pépette » en souvenir de leur ancienne relation. Il n'est guère surpris de la mort de Victoire par ceux de la Poudrière, et propose une nuit de deuil dans le désert avec bière et peyotl. Croq a une vision : tous les clans connus et quelques autres se rassemblent autour d'une colline, au sommet de laquelle se tient un immense personnage habillé de jaune, qui se tourne vers elle et la désigne du doigt. La vision de Braquemart est plus cryptique : des avions surgissent du sol et « vomissent du rock 'n' roll » partout. Croq décide d'aller intercepter Jackson et son armée avant qu'ils arrivent à Monsento, pour discuter paix et partage, avec les Albions pas trop loin derrière, en cas de besoin.

shlopoto
Cardinal
Messages : 600
Inscription : mar. nov. 30, 2004 9:42 pm
Contact :

Re: [CR][AW] La Poudrière

Message par shlopoto » ven. avr. 12, 2019 1:17 am

Malheureusement il manquait le joueur de Farley, cet épisode clef joué aujourd’hui s’est donc déroulé sans lui.

Le dernier accord
Croquemitaine veut gagner davantage d’Albions à sa cause et couche avec un autre chef de tribu, un dénommé Véléda. Celui-ci ne fléchit pas trop, en revanche il a marqué la céphale qui en pince maintenant pour lui. Elle arrive tout de même à le convaincre de joindre ses forces à celles de Braquemart pour la rencontre avec Jackson.

Elle se présente seule face au gang de la Poudrière, pour des négociations, mais Jackson a repéré la centaine d’Albions planquée non loin. Finalement des pourparlers ont lieu sous une tente, à l’abri des snipers, avec Jackson, Croquemitaine, Carnaj, Balloches, Farley qui restera discret, Braquemart, Véléda et Bidule. Les Albions veulent leur part du gâteau, Jackson veut la mainmise sur la production de nourriture, Croq veut une solution équitable pour tous. Durant les négociations, Jackson s’aperçoit que la céphale s’est approchée pour le toucher et lui ordonner de se montrer clément : il la menace de son arme et lui demande de retirer son « sort ». Elle prétend le faire, et en tout cas avoue qu’elle a eu ce geste d’agression.

Avant que les choses ne s’enveniment vraiment, ils sont interrompus par l’arrivée d’un nuage d’insectes, la chtouille, et prennent la fuite. Croq ouvre son cerveau pour chercher la présence de Grocouik et se retrouve en sa présence, pouvant l’observer de près pour la première fois : c’est elle mais en plus grand, avec une combinaison jaune. Elle comprend que Grocouik est le maelström psychique. Ce dernier explique qu’il a existé de tout temps, qu’il a été mis à mal par l’apocalypse et que les incursions des humains, celles de Croq en particulier, le détériorent toujours plus. Il réclame sa vie pour rétablir l’harmonie, et accepte de lui accorder une année.

Jackson a fui vers le nord et arrive au camp de Monsento. Il leur propose d’intégrer la Poudrière, leur promettant de se montrer clément, et s’ils refusent il emploiera la force. Il se montre très convaincant et remporte la bataille sans tirer le moindre coup de feu. Il repart avec la moitié de la population, laissant aux insoumis de quoi survivre. Ces derniers sont maintenant peu nombreux, et les Albions vont sûrement en prendre le contrôle.

Croq a observé de loin, a apprécié la clémence de Jackson et décide de rentrer à la Poudrière, humblement, pour faire la paix avec le taulier. Mais en chemin elle trouve le cadavre de Faune, son amant : Jackson l’a éjecté de la Poudrière et le jeune homme, gravement blessé au ventre, n’a pas survécu une journée. Croq a une vision, Grocouik lui permettra de contrôler la chtouille avec la tête de Faune. Elle décapite le cadavre et enterre cérémonieusement le corps avant de se rendre chez les Sorciers. Un shaman monte le crâne sur un sceptre puis les Sorciers quittent leur camp, beaucoup trop proche de celui de Jackson, avec l’intention de rejoindre celui de Monsento.

Répondre