CR - Sur la piste de la Bête

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
Patch
Zelateur
Messages : 99
Inscription : jeu. févr. 10, 2011 6:40 pm
Localisation : 62700 Bruay la Buissière

CR - Sur la piste de la Bête

Message par Patch » dim. nov. 11, 2018 7:39 pm

Partie du 10/11

"Sur la piste de la Bête" est le scénario de "Initiation au jeu de rôle - contemporain fantastique" de François LEVIN.

Audrey - Ardine (compétences : géologie, premiers secours, boxe et institutions)
Victoria - Vik (compétences : histoire de l'art, résilience, ancient aliens, sens pratique)
Pauline - Sylvie (compétences : bricoleur, athlétisme, affinité avec la nature, chasse et pêche)
PNJ - Shawn

Episode 1

Ardine, Shawn, Vik et Sylvie sont 4 étudiants venus pour rejoindre Cecilia Moore leur professeure - connue pour être un peu barrée- dans la Bridger-Teton Forest du Wyoming et explorer un site géologique.
Chacun porte deux sacs bien remplis avec tout le matériel de randonnée, les autorisations administratives nécessaires, une balise GPS, du matériel de pêche, une trousse de secours Firts Aid Kit, un couteau Gerber Bear Grylls, etc.
Shawn porte lui, les provisions et les cartes de la région. Il a les coordonnées du site géologique.

Cecilia n'est pas sur le parking, Ardine repère sa voiture et le mot qu'elle y a laissé :
"Le temps est superbe ! Je suis partie faire des repérages sans vous attendre.
Rejoignez-moi à l'endroit prévu pour le campement.
C M."


Sans attendre le groupe se met en route. Les paysages des Green River Lakes sont magnifiques. 2400 mètres d'altitude et une température d'au mieux 5°C  ont de quoi changer les habitudes des 4 citadins habitués à une vie de confort.

Durant la randonnée, le groupe note une étrange empreinte dans le sol : celle d'un glouton mais avec comme des doigts ou des excroissances supplémentaires.

Continuant leur chemin, Sylvie manque de finir dans l'eau glacée en franchissant un passage à gué mais se rattrape de justesse.

Le groupe prend une pause pour pêcher et manger.

Dans l'après-midi le calme de la forêt est pertubé un bref moment par des bruits très forts qui semblent venir du versant opposé de la vallée.

Le soir, les personnages établissent un campement et préparent un feu. Shawn s'occupe de mettre les provisions en hauteur à l'abri des ours comme le recommande la réglementation des services forestiers.  Un groupe de randonneurs accompagné de Rinty leur berger allemand les dépasse en les saluant. Les étudiants en profitent pour leur parler des étranges bruits, mais personne ne sait ce que cela pouvait être.

Vik ne manque pas de raconter des histoires terrifiantes le soir autour du feu. Puis chacun va se coucher.

La nuit est perturbée par des cris et des aboiements. Tout le monde sort de sa tente, lampe en main. Cela doit venir du camp des randonneurs croisés durant la soirée. Mais on ne voit rien, personne n'ose s'enfoncer dans la nuit. Shawn pense qu'un ours est venu  attiré par l'odeur de leurs provisions. Puis de nouveau le calme.
On se promet d'aller les voir le lendemain matin.

Le lendemain, le groupe traverse la prairie de Three Fork Park et trouve le campement des randonneurs. Il reste des emballages, du tissu déchiré et un collier de chien ensanglanté avec un médaillon gravé Rinty.

Les étudiants reprennent leur route se demandant ce qui peut bien se passer dans cette forêt. Une nouvelle découverte interrompt leur progression : le cadavre d'un orignal mâle dont les entrailles s'échappent de son flanc ouvert. Dans l'amas sanglant, le corps d'un faon. Un corps étrange avec des caractéristiques d'autres animaux, des dents de prédateurs et des détails monstrueux.
Shawn ne peut s'empêcher de rendre son petit-déjeuner.
Sylvie déduit du faon qu'il n'aurait pu vivre longtemps même s'il avait pu survivre à cet "accouchement".

Plus calme, le groupe croise ensuite d'autres randonneurs qui eux redescendent vers les lacs de Green River. Peu loquaces, ils ne cherchent pas à s'attarder avec les étudiants.Ils semblent anxieux surtout l'en d'entre eux.

Enfin d'après-midi, le campement de la professeure est enfin atteint. Sa tente orange fluo est là mais elle non. On a beau chercher et l'appeler mais sans résultat. Sylvie trouve son dictaphone. En l'écoutant on apprend qu'elle pense avoir trouvé les traces de l'expédition Stone-Cruz-Meyers de 1936.

Le groupe s'installe près de la tente de la professeure, espérant son retour.
Mais au crépuscule, ce n'est pas Cecilia qui arrive mais 5 agents des services de protection des réserves naturelles armés de carabines. Ardine et Sylvie trouvent rapidement leur attitude suspecte. Ils questionnent les étudiants, prennent leurs papiers et leurs autorisations. Celui qui leur parle garde toujours un lampe braquée vers leurs visages. Qu'est ce qu'ils font ici, où est le professeure Moore, ont-ils vu quelque chose d'étrange ? On ne dit rien, sauf Shawn qui manque gaffer mais se rattrape de justesse.

L'agent leur explique alors qu'au vu des récents événements ils vont devoir les éliminer.

Il lève la main et donne l'ordre de mettre en joue le groupe d'étudiants. Il n'a pas le temps de finir son geste que quelque chose derrière lui le happe et l'emporte dans les airs. C'est la panique, les agents se retournent pour tirer en rafale sur une chose derrière eux.
Shawn effrayé, crie aux autres de fuir, Vik prend une lampe torche et s'éloigne du camp. Vik et Ardine hésitent. Qu'est-ce qui est devant eux, immense et dégagent une odeur de putréfaction infecte.
La tête d'un agent roule à leurs pieds. Un autre est emporté en hurlant par la chose. Elle est indéfinissable, dépasse l'entendement. Elle se déplace trop rapidement pour sa masse.
Ardine est soudainement éclaboussé de sang et d'entrailles.
Les étudiants attrapent vite fait qui sa trousse de pharmacie, qui son couteau Bear Grylls, qui sa balise et fuient dans la nuit.

La chose se met en marche;

Les étudiants courent. Shawn et Ardin n'ont pas de lampes. On court, on fuit. Sans savoir où. On essaye de rester ensemble.
Jusqu'à ce que le groupe s'arrête épuisé au sommet une tour d'observation. Shawn n'est pas là. On l'a perdu durant la fuite. Perdu ? Emporté par la créature ?
Les 3 étudiants finissent par s'endormir juste avant de voir au loin une lumière tremblotante.

Episode 2

Le lendemain matin, les 3 étudiants se remémorent les événements surnaturels de la veille. On échange sur ce que chacun a vu ou cru voir de la chose.
On se remet en route, fatigués, perdus, sans vivre, Ardine couvert de sang, les vêtements sales et déchirés lors de la fuite.
Sylvie trouve une petite source d'eau pour se désaltérer et se laver un peu. Elle en profite pour rassembler quelques baies.

Le groupe se met en route vers la position de la lumière aperçue la veille.

Soudain en approchant d'une clairière, le groupe entend le bruit d'un hélicoptère. Tous se cachent. C'est un modèle Sikorsky utilisé par l'armée et certains services civils. Au niveau de la porte arrière, un homme fait des signes à Sylvie et lance une échelle de corde l'invitant à monter. Sylvie refuse. Il insiste. Les 3 se mettent à couvert des conifères. L'hélicoptère se met alors en mouvement et l'agent commence à mitrailler la zone au jugé. Puis l'hélicoptère repart.

Les 3 quittent la zone et rencontrent en fin d'après-midi un homme gentil bien qu'un peu fou. Il doit vivre depuis des années dans les bois. Seul. C'est lui qui les suit et les observe depuis un moment. Il leur a apporté des baies, des champignons et des racines. Tout est comestible. Il parle de lui à la 3ème personne et s'appelle Julian.
Vik est rassurée et contente de rencontrer enfin quelqu'un de gentil.
Il les invite à passer la nuit dans sa cabane.
C'est une cabane d'un ancien village de prospecteurs, étrange et abandonné au fond d'une combe. L'endroit est envahi par la végétation.

Après un bon repas préparé par Julian, chacun s'effondre sur sa couche.
Une bonne nuit de repos au chaud et en sécurité.

Le lendemain, Julian n'est plus là. Le groupe explore le village. Il y a une timbale d'eau devant la porte de sa cabane. Au petit matin, le village a des airs de village fantôme plongé dans le silence.
Dans une des cabanes, Vik trouve une page d'un vieux carnet de l'expédition Stone parlant du Sentier des Etoiles et des conserves datant des années 30.
A l'extérieur du village, le groupe débouche sur un cercle de poteaux dont le sommet est taillé dans la forme d'une figurine humanoïde accroupie. Une cinquantaine de 50cm de haut, bouche ouverte comme s'ils chantaient ou appelaient.
Vik les reconnaît comme le petit peuple du folklore amérindien et se rappellent des légendes des tribus du Wyoming, de la momie de San Pedro qui leur ressemble.
L'endroit n'inspire aucune confiance. Le groupe rentre dans la cabane de Julian et attend son retour.

Julian ne tarde pas avec deux lapins qu'il est tout fier d'avoir piégés.
Il prépare à manger. On discute. Julian n'a pas vu Cecilia, cela fait longtemps qu'il n'a pas vu quelqu'un. Les figures des totems sont des Minérigars qui sont attirés par la Mère des Mille Chevreaux qui apporte les grandes chasses. Son nom arapaho est Heino Beesbeteetosoo beniixoxko'u.

On mange mais tout bascule quand Julian dit qu'avec ce qu'il a mit dans le repas, tout le mode va passer une bonne nuit !

Tous sombrent dans l'inconscience et se réveillent attachés à un poteau du cercle des totems. Julian est présent et exalté : il les désigne comme des cadeaux à la Mère noire du bois des Mille chevreaux qui va venir les féconder pour qu'ils enfantent ses enfants.
Et puis Julian pourra enfin naître !
Et soudain la forêt s'ouvre devant les personnages...

Patch
Zelateur
Messages : 99
Inscription : jeu. févr. 10, 2011 6:40 pm
Localisation : 62700 Bruay la Buissière

Re: CR - Sur la piste de la Bête

Message par Patch » sam. févr. 09, 2019 4:28 pm

J'ai joué la suite du scénario il y a déjà plusieurs semaines, et ne me souviens plus de tout en détail mais pour résumer :

Audrey - Ardine (compétences : géologie, premiers secours, boxe et institutions)
Victoria - Vik (compétences : histoire de l'art, résilience, ancient aliens, sens pratique)
Pauline - Sylvie (compétences : bricoleur, athlétisme, affinité avec la nature, chasse et pêche)

Episode 3
Le groupe arrive à surmonter sa peur et se libérer tandis que Julian, fou, est dévoré par la Bête.  Une fois tous libres, les personnages fuient espérant ne pas être rattrapés par la chose.
A l'aube, épuisés, ils s'arrêtent. Ardine va rester éveillé tandis que les filles dorment. Il aperçoit dans les premiers rayons du soleil, en contrebas l'épave d'un hélicoptère.
Une fois tout le monde debout, on explore les lieux. L'hélicoptère est le Sikorsky rencontré auparavant. Les corps des occupants sont éparpillés autour. En fouillant les corps, on trouve des barres chocolatées que l'on s'empresse de dévorer, dans la carcasse des bouteilles d'eau et de soda, et dans le holster du pilote un pistoler Sig Sauer.
On s'équipe aussi de barres de métal prises sur la carcasse de l'engin comme arme improvisée. Un peu à l'écart, un gilet ayant appartenu à Cecilia est trouvé ! Des traces de sang partent en direction de l'est. Serait-elle vivante ?

Pendant la fouille, un des corps se met à convulser et son ventre libère dans une gerbe de sang une créature difforme à la tête hypertrophiée. Ardine le tue et sous les yeux horrifiés de ses amies entreprend de donner des coups de couteau dans le ventre de chacun des corps présents... Le début de la folie qui le guette ?

Le groupe suit la trace de Cecilia qui semble se diriger vers la réserve indienne de Wind River. On quitte la forêt et s'enfonce dans une ancienne vallée glaciaire. La région est assez hostile : difficile ici de trouver à manger ou de faire du feu, même pour Sylvie.
Un empilement de pierres, d'origine indienne est rencontré sur la route : les pierres ont été bougées récemment. A l'intérieur des objets rituels indiens mais aussi un papier plié :

"Cécilia Moore, 28 avril 2018. Je remonte le sentier des Etoiles"

et une petite statuette en os représentant un être du Petit peuple, comme sur les poteaux.

On continue la route dans le froid quand une bande de loups s'approche de plus en plus. Un mâle mène la meute. Un gros mâle dont un flanc est étrangement boursouflé : quand il s'approche, le groupe constate que la boursouflure est une créature à la tête énorme et aux bras chétifs et inertes.
La bête est tuée non sans mal, le reste de la meute se disperse. Pas le temps de se reposer, l'orage se rapproche, tout comme la Bête...

On presse le pas et le groupe se réfugie dans des cavernes. A l'abri, Ardine s'occupe des blessures du groupe. On en profite pour explorer les lieux : des cavernes anciennes aux parois couverts de peintures rupestres dérangeantes, du matériel ayant appartenu à l'expédition Stone-Cruz-Myers, un fossile impossible (un squelette humain portant des lunettes de vue), des momies du Petit peuple...

Pas le temps de s'attarder plus longtemps, la Bête est de nouveau sur leurs traces...

Le groupe continue leur progression dans le couloir principal qui peu à peu laisse place à une lumière aveuglante et une forte sensation de chaleur. Ils retrouvent leur sens dans une salle étrange entourés des membres du Petit peuple (bien vivants cette fois-ci) et l'un d'entre eux utilisent une arme qui leur fait perdre connaissance.

Episode 4
Le groupe reprend conscience dans un lieu étrange : ils explorent et rencontrent une Cécila Moore enceinte et folle.
Elle leur explique qu'ils sont loin dans le passé (60 millions d'année) dans une tour minérigare (nom du Petit peuple). Les minérigars cherchent à échapper à leur extinction (le volcan Yellowstone qui va très bientôt entrer en éruption) et à trouver refuge à notre époque (par des réceptacles dont les humains seront porteurs). Elle leur apprend aussi l'existence de la Couronne d'épines un artefact minérigar qui transmet à son porteur le savoir et la connaissance de leur race.

Les autres étages accessibles abritent une galerie de créatures et d'animaux connus ou inconnus en état de stase, des entrepôts d'objets étranges et les portails donnant passage vers d'autres mondes et époques .

Les révélations et l'exploration finissent de faire sombrer Ardine dans la folie.

Vik et Sylvie font la douloureuse expérience de l'utilisation de la couronne d'épines. Fortes de ce savoir, elles établissent un plan pour semer le chaos en libérant des espèces connues ou étranges dans la tour alors que le super-volcan entre en éruption.

Elles profitent de l'agitation pour déclencher deux engins explosifs et passer le portail vers notre présent.

Secourues par des randonneurs, elles apprennent avec stupeur que l'année actuelle est 2023...



 

Répondre