[CR][JDR Solo] Muses & Oracles - Octo Fork

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Arcane
Profane
Messages : 40
Inscription : dim. janv. 07, 2018 10:47 am
Localisation : Limoges

[CR][JDR Solo] Muses & Oracles - Octo Fork

Message par Arcane » lun. mars 11, 2019 11:28 am

Bonjour tout le monde,

Etant très dubitatif par rapport au JDR en solo, et d'un autre côté très intéressé par l'utilisation en partie des cartes Muses & Oracles, j'ai décidé de tester tant ce concept que ce nouveau matériel en me lançant dans une partie Solo avec les règles de M&O. J'aime bien FU/FUBar et FATE, même si ce n'est pas exactement ce sur quoi je m'oriente en ce moment (plus sur du Brigandyne), mais pourquoi pas, il s'agit juste d'un petit test après tout.

Si j'ai la foi (et le temps, surtout), je ferai donc quelques petits CR de ces péripéties.

Voici déjà le CR de la création de l'univers et du perso.
Car oui, je pars d'une page vierge (à peine maculée de petits carreaux), sans aucune idée, afin de tester tout ça.

UNIVERS DE JEU
Je tire deux cartes pour déterminer l'univers en lisant les résultats des D6 et tombe sur 31, [préhistoire]. Un Sentiment attire mon attention : [gai]. Préhistoire gaie, ça sent un peu le remake de RRRrrrr!!! avec Chabat et les Robins des bois. Bon... Par curiosité, j'inverse le résultat des D6 et tombe sur [Space Opéra]. Ah... Space opéra gai ça m'inspire un peu La Folle histoire de l'espace, je trouve ça marrant. Validé !

Je n'ai bien sûr aucune d'idée d'axiomes, donc je tire des cartes en espérant que les Mots-Clés vont m'inspirer.
Première série : [Humour], [Revendication], [Fusion]. Cela me fait penser au film Equilibrium, et j'imagine du coup une planète appartenant à un système planétaire sur laquelle le rire ou la manifestation des émotions de joie est interdite. Je note ça comme un Axiome de l'univers.
Deuxième série de cartes : [Jalousie], [Dualité], [Ecole], avec le symbole du Bouclier sur l'une des cartes. L'environnement de jeu sera celui d'une école compétitive, avec des intrigues, et mon idée évolue vers une académie de formation de la police du rire. Allez, ça sent un peu la "police de la pensée" de G. Orwell. J'ai conscience que mes inspirations sont banales, mais je me pardonne parce que 1) je joue en solo, donc y'a personne pour m'emmerder et 2) je suis un quarantenaire-père-de-famille qui joue au JDR une fois quand il lui tombe un oeil, mon imaginaire n'est plus ce qu'il était.
Quelques cartes plus loin, symboles et Mots-Clés me confirment dans mon idée que cette planète (je tire [Branche] et [Predestination], la planète s'appellera donc Fatefork) est dominée par le [Protocole] (à définir) auquel s'oppose une faction résistante (les Revendicateurs).

Je tire quelques cartes en plus pour déterminer le Thème ([Croyances]) et une Situation narrative ([Détruite], 16). Ok, ça doit pouvoir s'exploiter.

PERSONNAGE
Je décide que je ne vais jouer qu'un seul PJ pour une première. Je tire deux cartes pour déterminer son nom, et j'obtiens les mots-clés [Embranchement] et [Tentacule]. Rapidement, le nom Octo Fork me vient. Tiens, ça sonne un peu pareil que la planète. A voir si on peut en faire quelquechose...

Au niveau du rôle, il semble évident qu'il est un cadet de l'académie de police du rire. Je ne sais pas encore pourquoi il est là, on verra bien.

En ce qui concerne le problème personnel, j'imagine une relation amoureuse avec une femme dont il ignore qu'elle est un Revendicatrice. C'est bateau, mais ça pourra toujours générer du scénar facilement.
Je tire quelques cartes pour son Apparence et tombe sur [Dégingandé] et [Grandes mains]. Je l'imagine assez sec, plutôt grand dadais, les cheveux en bataille.
Ok, voyons ses autres Descripteurs. Je tire une carte qui porte le trait [Poltron], je me dis que ça peut être marrant. J'ajoute le Descripteur "Ne brille pas par son courage". Couplé à son allure, je décide que son second Descripteur sera "Rat de bibliothèque".
Pour le troisième descripteur, je décide d'un objet personnel, et je tire une carte. Je tombe sur [Poignard]. Well... Ca colle pas spécialement avec le bonhomme... Mais bon, allez, disons qu'en fait, le poignard lui a été donné par son père, un ancien "marine" de l'aérospaciale ("space marine", aucun lien avec W40k :-p) qui lui a donné son poignard lorsqu'Octo est entré à l'académie. Du coup, le personnage d'Octo se dessine un peu, je l'imagine bien un peu "geek", pas très courageux mais qui se la raconte un peu avec son couteau. Ca risque d'être difficile d'en faire quelque chose en scenar, mais je me dis qu'il va subir plus qu'agir dans un premier temps. Un début d'aventure in media res peut être un bon démarrage.

Je me penche maintenant sur ces relations. Je tire une première carte qui évoque un personnage autoritaire. Je pense à un Juge de l'académie (peut être un peu à la façon Judge Dredd) qui l'aurait à la bonne. Peut être un ami de son père ?
Pour la seconde relation, je tire une carte dont le Secret parle faire de la [contrebande]. Du coup, j'imagine un ami d'enfance qui est devenu "dealer de Joy", une drogue euphorisante totalement illégale. Il est tard, j'ai un peu la flemme de définir son nom, on verra plus tard si c'est utile. C'est un ami mais j'ai un peu perdu le lien avec lui depuis que je suis entré à l'académie.
Pour le troisième, le symbole de la carte (une [poignée de main]) m'inspire quelqu'un qui a des relations. J'ai l'idée du père d'Octo Fork, ancien space marine avec une brillante carrière devenu Consul sur une planète voisine. Le lien se fait avec le nom : les Fork sont probablement une ancienne famille, assez respectée, avec une histoire liée à la colonisation et à la terraformation de la planète Fatefork.

Il me reste à définir les Motivations du personnage avec tout ça. Je me dis que c'est probablement un bon bougre, un peu couard, élevé dans l'autorité de son père. Il a suivi un peu simplement les ordres familiaux. Clairement pas taillé pour l'école de guerre, son père l'a envoyé à l'école de la police du rire pour au moins "en faire un homme, si possible, à défaut d'un guerrier". Octo n'aime pas décevoir les gens, il espère s'en sortir avec un minimum de casse, grimper les échelons tranquillement pour se faire une place dans la société qui lui permette de ne pas mettre en avant ses défauts.

Clairement, il va falloir, pour sortir quelque chose de ce perso qui ressemble plus à un sidekick de série B qu'à un héros, le plonger dans la tourmente. La Situation tirée au début ([Détruite]) semble toute indiquée pour cela.

A suivre... 
 
Dernière modification par Arcane le lun. mars 11, 2019 11:55 am, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Sakagnôle
Banni
Messages : 1422
Inscription : jeu. nov. 05, 2015 11:18 am

Re: [CR][JDR Solo] Muses & Oracles - Octo Fork

Message par Sakagnôle » lun. mars 11, 2019 11:41 am

Ta création est excellente, en tout cas les tirages incongrus et tes efforts/réflexions pour en tirer qq chose me parlent clairement! 

J'ai hâte de lire la suite!
 

Avatar de l’utilisateur
Arcane
Profane
Messages : 40
Inscription : dim. janv. 07, 2018 10:47 am
Localisation : Limoges

Re: [CR][JDR Solo] Muses & Oracles - Octo Fork

Message par Arcane » lun. mars 11, 2019 11:55 am

Sakagnôle a écrit :
lun. mars 11, 2019 11:41 am
Ta création est excellente, en tout cas les tirages incongrus et tes efforts/réflexions pour en tirer qq chose me parlent clairement! 

J'ai hâte de lire la suite!
 

Merci @Sakagnôle c'est encourageant !

Avatar de l’utilisateur
Berzerk
Evêque
Messages : 496
Inscription : mar. sept. 07, 2010 10:50 am
Contact :

Re: [CR][JDR Solo] Muses & Oracles - Octo Fork

Message par Berzerk » lun. mars 11, 2019 10:52 pm

Très sympa @Arcane , je trouve que tu te débrouille bien, surtout avec une création totalement aléatoire !  :yes:

C'est très inspirant ! ;)
Le narratif, c'est fantastique ! :D

Mon blog sur le jdr en solo : https://herossolitaire.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
Arcane
Profane
Messages : 40
Inscription : dim. janv. 07, 2018 10:47 am
Localisation : Limoges

Re: [CR][JDR Solo] Muses & Oracles - Octo Fork

Message par Arcane » ven. mars 15, 2019 11:48 pm

SESSION n°1

Première session solo, je décide que ce sera assez court, vraiment histoire de tester une scène afin de voir ce qu'il peut se passer et surtout pour me familiariser avec le tirage et l'utilisation des cartes.

J'ai statué lors de la création du personnage que je démarrerai in media res. Je tire une première carte (A44) et retient les éléments suivants : [équipement], 4 étoiles, l'image d'un homme qui fait un effort pour pousser quelquechose, [poursuivre], [chapelle]. Quelques idées me viennent immédiatement et je tire une seconde carte (A43, le jeu est terriblement bien mélangé !). De cette seconde carte je note les deux verbes [retenir] et [interdire], l'image du crochet, l'objet [eau-de-vie], la motivation [respecter un serment] et le mot-clé [pièce]. La première scène commence à apparaître...
Octo est adossé à la lourde porte verrouillée de la Chapelle de la Sainte Concorde. Des coups répétés et des clameurs se font entendre. Leur volume est assourdissant, tout comme la foule qui se masse de l'autre côté de l'épaisse huisserie. Octo prie la Concorde, et remercie le Protocole d'avoir fait construire une chapelle avec une porte aussi lourde au sein de l'académie. Une épaisse barre de bois maintient péniblement les deux battants de la porte fermés, et Octo est adossé de toutes ses forces à la porte comme pour en interdire le franchissement.

Instinctivement, j'ai envie de tirer un Oracle pour savoir si Octo parvient à tenir la porte close, ou si celle-ci résiste, mais je me dis qu'une question aussi fermée peut être particulièrement dangereuse en cas de réponse négative. Alors, je décide de partir sur une question ouverte : "que se passe-t-il ensuite ?". Je tire une première carte (A3, [vin]) et une seconde de rebondissement [Menace]. En me reportant au livre de M&O, je réalise que je n'ai pas défini de Fronts. Bon, il va falloir que j'y songe, mais je garde une trace dans ma tête que le Front lié à cette foule doit progresser d'un niveau. Je lis la carte de rebondissement et choisis d'incorporer le focus "la cavalerie arrive".
Tandis qu'Octo peine retenir la porte de la Chapelle, au-dehors, des explosions et des cris se font entendre. Les coups sur la porte cessent rapidement, alors que les clameurs semblent se disperser sous la charge typiquement reconnaissable d'une Compagnie de Maintient du Protocole. En quelques minutes, l'agitation s'est éloignée de la Chapelle, et Octo se retrouve seul dans un silence pesant. Ses longues jambes se dérobent sous lui, et il s'effondre, assis dans sa propre urine, terrifié.

Cela fait un peu court pour une scène, alors je choisis de rester dans le lieu et tire une carte (A90 [opulence], 5 étoiles). La scène sera donc une scène d'action, et j'opte pour l'exploration de la Chapelle.
Octo reprend peu à peu ses esprits, et commence à arpenter la nef de la Chapelle, et réalise qu'il n'est pas tout seul dans celle-ci. Un vieil homme en toge, apparemment ignorant de sa présence et du fracas qui s'est déroulé quelques minutes plus tôt sur le parvis de la porte, est assis sur l'un des bancs près de l'autel de la Loi. Il semble occuper à quelque chose, et alors qu'Octo s'approche, il entend l'homme qui semble entretenir une conversation avec un interlocuteur invisible.

"Mais je vous l'dis, Seigneur, cet agneau-là, il est pas prêt de s'égarer à nouveau. Alors bon, j'ai ptet été un peu dur pour une sourire, mais hé vous savez c'que c'est Seigneur, hein ? Ca commence par un sourire, et ça finit par l'éclat de rire. Non j'ai été ferme... mais juste."

Le vieux curé, qu'Octo connait sous le nom du Juge Boots, est réputé pour ne plus avoir toute sa tête, bien qu'il soit officiellement dit à son sujet qu'il entretient une relation intime et particulière avec le Protocole. En plus d'être un peu timbré, le vieux est aussi sourd comme un pot, aussi Octo l'aborde-t-il d'une voix forte.

"Juge Boots, je suis Octo Fork, cadet de l'académie". 
L'ancien, surpris, se retourne d'un bond.
"Fichtre, gamin, tu m'as foutu une de ces frousses. Approche petit, ma vue n'est plus ce qu'elle était. Mais qu'elle est cette odeur ma parole ? Tu t'es oublié dans ton pantalon ou quoi ?"

Octo se sent honteux. Il bredouille quelques mots mais finir par avouer.
"Juge Boots, c'était la panique dehors. Des Revendicateurs sont entrés dans l'académie. Ils étaient nombreux, et armés, avec des d'outils, des vibrolames, des blasteurs même. Ils sont arrivés par le camion de livraison du réfectoire. Ils ont commencé à massacrer tout le monde, à tout casser. C'était horrible."
Octo éclate en sanglots et poursuit :​​​​​​​ "Je me suis enfuis. Certains sont restés pour se battre. Mais pas moi. J'avais trop peur."
Ici, je décide de poser une question fermée "le vieux prêtre est-il compréhensif avec Octo Fork ?" et tire A89 ([oiseau], [OE]).
"Allez allez gamin, calme toi. Boots se lève et se dirige vers le tabernacle de l'autel, en sort une bouteille de vin de messe, et la tend au jeune cadet. Tiens, aphone ça, ça va te détendre. T'as fait ce que n'importe qui aurait fait, c'est humain. Et laisse moi t'dire une chose : t'as eu bien raison. Vu que t'as l'air plus taillé dans la boue que dans le roc, tu s'rais sans doute mort à l'heure qu'il est si tu t'étais pas envolé à tire d'ailes."

Passablement réconforté par ses paroles, Octo se sent rassuré et pense subitement au conservateur de la bibliothèque de l'académie. Il se souvient avoir vu un groupe de Revendicateurs emprunter l'élévateur menant à la bibliothèque tandis que lui-même était en train de fuir. 

"Juge Boots, il faut que j'aille voir si le Vénérable Juge Bjorn (A26, image d'un vicking) va bien. Vous n'auriez pas un pantalon de rechange à me prêter par hasard ?"
Boots le toise du regard et répond sarcastiquement "non, mais j'ai quelque chose qui devrait t'aller. Enlève-moi ça, petit".
Au regard du descripteur "Ne brille pas par son courage", je me pose la question de savoir s'il ne faut pas que je dépense 1PO pour avoir le courage de sortir de la Chapelle et voir ce qu'il se passe à la bibliothèque. Mais après réflexion, je décide que le descripteur "Rat de bibliothèque" compense un peu cela. Peut être d'ailleurs le Vieux conservateur est-il le fameux Juge qui l'a à la bonne dans ses Relations, ce qui est en soi une motivation suffisante pour pouvoir outrepasser son manque de courage sans avoir à dépenser de points oraculaires.
Quelques minutes plus tard, Octo, couvert d'une robe de bure noire brodée d'argent du Protocole, arpente les jardins de l'académie.

Avatar de l’utilisateur
Arcane
Profane
Messages : 40
Inscription : dim. janv. 07, 2018 10:47 am
Localisation : Limoges

Re: [CR][JDR Solo] Muses & Oracles - Octo Fork

Message par Arcane » ven. mars 22, 2019 12:48 am

SESSION n°2

A nouveau une petite session, je n'ai que peu de temps en ce moment (déménagement oblige), alors je me dis que des mini-sessions d'une demie-heure, de quoi couvrir une scène, sont bien suffisantes.

Je tire une carte et obtiens 5 étoiles : scène d'action/exploration. Puis A60, et je retiens les mots [Déluge], [Déboussolé], [Ramper]. Jusque là, l'inspiration vient plutôt facilement...
Octo explore les jardins de l'académie, qui sont sans dessus-dessous, et il pleut désormais averse. Le ciel sombre est zébré d'éclairs, et une pluie lourde commence à tomber qui semble propice à éteindre les foyers d'incendie qui semblent avoir éclatés de ci de là. Octo ne reconnait plus les jardins de l'académie : de nombreuses décorations, statues, et autres petits bâtiments sont écroulés ou partiellement détruits, et Octo se demande bien comment des Revendicateurs ont pu avoir accès à une telle force de frappe. Il imagine qu'une telle attaque a du être minutieusement préparée, et de longue date ! C'est alors qu'à travers l'orage, il entend des bruits qui se rapprochent rapidement. Il décide de se cacher sous les grosses pierres d'une colonne à moitié effondrée.
Question ouverte : que voit-il ? Je tire une carte Rebondissement, PNJ. Vu que notre histoire débute, il n'y a pas beaucoup de PNJ existant prêt à être intégré, et afin de ménager un peu de suspense je préfère ne pas insérer un personnage avec lequel Octo a une Relation aussi tôt dans le récit. Je décide donc de transformer le PNJ en Nouveau PNJ, et tire une carte supplémentaire pour lire le signe FATE : - ; cette rencontre sera donc négative pour Octo. Je tire une carte en plus (A37) qui comporte 2 étoiles : 2 PNJ. Une nouvelle carte (A36) me dit toutefois que ces PNJ sont [effrayés].

Question fermée : ont-ils vu Octo ? Je tire la carte A14 : NM. L'image de la carte m'évoque un phare penché.
Deux Revendicateurs courent en direction d'Octo, mais ne l'ont apparemment pas remarqué. Ils semblent fuir un danger et, dans leur fuite, l'un d'eux s'appuie sur l'une des énormes pierres sous laquelle Octo s'était caché. Cette dernière chavire et tombe lourdement sur Octo, lui écrasant la cheville.
Afin de déterminer la gravité de la blessure d'Octo, je décide de tirer une carte. Toutefois, je pense que le trait "Ne brille pas par son courage" peut jouer en faveur du personnage, car on peut supposer qu'il aura su d'instinct choisir un abri assez sûr. Je tire donc deux cartes.
Question ouverte : quelle est la gravité de la blessure d'Octo ? [-1PO=>1][Pot+1=>1][Av.] A15 et A46. Je regarde les étoiles pour évaluer la gravité de la blessure, et opte pour A46 (OM) qui n'en comporte qu'une. Je retiens également les mots [bâton] et [connaît un secret militaire important].
Octo laisse échapper un cri de douleur lorsque la lourde pierre chute sur sa cheville. L'espace d'un instant, pris de panique, il pense que ça cheville est cassée, mais parvient pourtant à bouger son pied et ses orteils sans difficulté et avec une douleur modérée. Il s'en tirera sans doute pour une cheville ankylosée pendant quelques jours. Cependant, sa jambe est bloquée sous la lourde pierre et il ne parvient pas à l'en dégager facilement.
Regardant autour de lui, Octo aperçoit une vibrolame sans doute abandonnée là par un Revendicateur en fuite, arrêté ou mieux encore, "rectifié" tel qu'on le dit dans le jargon de la police du rire. Il s'en saisi tout en ce souvenant d'une anecdote que son père lui avait racontée un jour durant son enfance ; dans cette histoire, un camarade de compagnie de son père avait réussi à enfoncer une porte de plastacier en un coup de vibrohache en ajustant la fréquence de l'arme à la densité de la porte.
Octo se dit que cela peut valoir le coup d'essayer la même chose et, plongeant dans les souvenirs de ses lectures (Descripteur "Rat de bibliothèque"), il se remémore la densité du béton standard dont semble être composée la colonne sous laquelle il s'était abritée, et essaie de calculer la fréquence à laquelle il serait nécessaire d'ajuster la vibrolame pour tenter de fendre en deux le morceau de colonne qui le retient au sol.
Question fermée : Octo parvient-il à se libérer ? A50 [OE][5 étoiles]
Après quelques instants de réflexion, Octo ajuste la fréquence de la vibrolame et se place au mieux pour tenter de frapper l'énorme bloc de béton qui retient sa jambe. Ce n'est pas chose facile car il est moitié assis et moitié allongé, mais en une frappe aussi forte et habile que sa constitution longiligne le lui permet, la vibrolame, calibrée à la perfection, fend le bloc de béton sans rencontrer de grande résistance, et Octo peut rapidement se remettre en marche.
Et en plus, il a gagné une vibrolame dans l'histoire.
Il est tard, écrire ces quelques paragraphes m'a pris une demie-heure (fichtre, et pourtant c'est pas du Maupassant !!).
Je décide de conclure cette scène et tire une carte (A48). Je retiens : [3 étoiles] (scène de drama), [manufacture], [lien secret avec un autre PNJ]. J'ai déjà une idée de ce à quoi va ressembler la prochaine scène...
De nouveau libre de ses mouvements, Octo s'approche de "l'Imprimerie", une grande bâtisse dans laquelle sont édités numériquement tous les manuels et codes d'instructions de l'académie. Il entre discrètement à l'intérieur du bâtiment et, alors qu'il progresse prudemment, surprend deux voix en train de converser.
A suivre...

Répondre