[CR SOLO] Striscia da solo

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Sakagnôle
Banni
Messages : 1421
Inscription : jeu. nov. 05, 2015 11:18 am

[CR SOLO] Striscia da solo

Message par Sakagnôle » jeu. mars 14, 2019 3:53 pm

Hello, je vous propose ici le "reboot" d'un solo que j'avais commencé en version papier.

Depuis peu et suite aux info trouvées dans ce forum je me suis lancé sur OneNote (dommage que ça ne se partage pas comme cela^^).

OneNote c'est très bien, intuitif pour un pas doué comme moi, c'est "Crossplatform" comme on dit: à la pause au boulot sur le pc, chez moi sur tablette et portable... parfait.

Moins old school et stylé que le carnet Paperblank ou Moleskine mais plus pratique, je peux facielement, faire ce CR par simple copiés-collés!

Pour cette session, j'ai choisi un jeu que j'affectionne particulièrement pour sa simplicité, sobriété, et efficacité: Striscia de M. @Kobayashi.

Plein d'influence et d'inspirations que j'aime, on est entre la Renaissance et le XVIIème.

Je joue dans le Background officiel largement fourni par @Solaris@tobormory  , @childeric maximus  et autres.

Pour les règles quelques modifications maisons contenues dans la Traités de Maestro Sakagnoli (développé sur le forum de l'auteur du jeu - et que je mettrai bientôt en forme pour vous les présenter ici). En gros, des perso un peu plus costaud et des option d'escrime, ainsi qu'un système de "Brute squad" comme dans 7th Seas.

Pour le reste Muses & Oracles de @Saladdin pour les inspi un peu par-ci, un peu par là... Casus Belli et surtout la belle ébauche de campagne "Eviter la Guerre".

Sur ce : Le Personnage: Bartolomeo Del Monferrato
 
Bartolomeo est le 4ème Enfant d'un seigneur du Piémont,  terre de vigne, agricole, haut pied de la chaîne des Hautes-Montagnes; il n'est que le 2ème fils.

Son frère Edmondo était beau, grand et blond comme son père; excellent dans tous les domaines.

A la mort du Baron, alors que Bartolomeo était encore jeune, Edmondo a repris le domaine et le Titre; il a envoyé son frère étudier les armes à Vicerezzo , chez Lippo Dardi, Maître d'Arme et Tavernier au Cinghiale Incoronato.

Lippo, appris non seulement à Bartolomeo à manier les armes mais également lui permis de nouer des liens avec de nombreux mercenaires venant se restaurer dans estaminet

.Or Edmondo devait décéder a un âge bien trop jeune, sans femme ni héritier. (idée d'aventure!)

Loin du domaine et peu intéressé, Bartolomeo, n'a point crier au scandale lorsque Lucinda son ainée ainsi que son mari, cadet d'un Markgraf de l'Empire, prirent les rênes du Domaine Familial.

Bartolomeo demanda uniquement le vieux fortin situé dans les montagnes, nommé bien trop pompeusement Castel Magnus ou Castelmagno afin de servir de quartier général a sa compagnie de mercenaire qu'il venait de créer.

La Compagnie du Phénix, n'est pas une grande compagnie ou un troupe de lansquenet de l'Empire.

Bartolomeo, a recruté des hommes de confiance, issus de la même école, ou de la même région, a laquelle se mêle des helvètes.

La Fenice  s'est fait une réputation de garde du corps indépendants, de convoyeurs ou de protecteur de marchands et de petits convois; des Eglises lui confie la protection de pèlerins, la Guilde des Alchimiste des cargaisons précieuse.

Connus pour leur probité sans faille ce petit groupe commence doucement à se tailler une réputation.

En ce moment, Bartolomeo revient à Vicerezzo ils y a des tensions et les rumeurs de guerre, cela est bon pour ses affaires!Les lois de la ville empêchant à une troupe en arme d'entrer dans la cité, la majeure partie de la compagnie est restée dans à Castelmagno, sous les ordres de X, régulièrement  sollicitée; cette petite affaire tourne on dirait.

Pendant ce temps, le Capitaine Monferrato et quelques hommes sont à Vicerezzo ou non loin pour tenter de décrocher de gros contrats.

Le premier sent plutôt bon… une délégation de Poggia doit rencontrer le Doge et il ont besoin d'une protection, neutre…

* * * * *

Physiquement, Bartolomeo ne se différencie pas par sa taille , si sa carrure.

Il entretient une Barbe très noire et fournie, voire hirsute savamment travaillée qui lui donne une apparence de rustre qu'il n'est pas.

Sa voix est forte et surprend par son timbre.

Pour ses pourpoints, il affectionne un gris particulier qu'il nomme cendre.

Il y a encore des noms à trouver et des blancs à remplir mais c'est une bonne base. 

Techniquement sa fiche de personnage:

Habileté 1
Vigueur 0
Astuce 2
Volonté 1

Attaque: 2
Défense: 9

Vocation: Mercenaire (Chien de guerre)
Réputation: Noble
 Bottes et autres:

La Botte de Lippo Dardi (+1d6 dégâts)

Le Froissement de Monferrato (Mauvaise posture, l'adversaire ne peut attaquer un adversaire au choix de l'attaquant ou à-2) 
Ecole d'escrime:  Il Cinghiale Incoronato 
 
 * * * * *

Je ne m'appuierai pas (ou peu ) sur une école d'escrime mais sur une compagnie de mercenaires... la mienne!

Sur ce:

 
Dernière modification par Sakagnôle le sam. mars 16, 2019 11:03 pm, modifié 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kobayashi
Dieu des cochons d'Inde samouraï
Messages : 3079
Inscription : sam. mai 20, 2006 10:35 pm

Re: [CR SOLO] Striscia da solo

Message par Kobayashi » jeu. mars 14, 2019 4:46 pm

Miam, vivement la suite :D
Les Livres de l'Ours : jeux de rôles indépendants ou presque

La Boutique des Livres de l'Ours

"Role-playing isn’t storytelling. If the dungeon master is directing it, it’s not a game." Gary Gygax

Avatar de l’utilisateur
Sakagnôle
Banni
Messages : 1421
Inscription : jeu. nov. 05, 2015 11:18 am

Re: [CR SOLO] Striscia da solo

Message par Sakagnôle » jeu. mars 14, 2019 5:12 pm

Excès de Zèle:

Scénario issu de Casus belli n°28 gagnant fu Concours "Gagner la Guerre".

Il est particulièrement adapté à Striscia^^ Coup pendables, intrigues sur fond de guerre latente, un régal!
Prologue


Vittorio Barberini, un homme influent m’a engagé moi et ma compagnie.
 
La famille Barberini est en délicatesse avec le Doge, elle cherche des appuis partout où elle peut…
 
 
Je dois servir d’escorte pour « trois journées » à une délégation de Poggia, la Cité-Etat voisine avec laquelle Vicerezzo est toujours à couteaux tirés.
 
Récemment, Vicerezzo a soufflé sur les braises en prenant par les armes et la ruse Bellagio, une cité stratégique tenue par sa voisine.
 
N’étant originaire d’aucune des deux villes, le choix s’est logiquement porté sur nous.
 
Cette situation cela me permettra de prendre le pouls des relations entre les deux Cités … et puis ce n’est que trois jours, je pourrai dormir al Cinghiale et remplir mes poches.
 
En parlant ce cela, sur les 3 bourses replètes promises, ce pingre ne m’en a donné qu’une… j’aurais les autres une fois la mission accomplie.

Sur les toits de Vicerezzo

Cela n’a pas loupé, à peine la délégation de  Poggia eut elle mis le pied dans la ville et déjà une attaque!Le tireur est mauvais, il a raté ses deux tirs.Mais il a pris le temps de recharger son arbalète!Cela m’a permis de monter; il me voit, je le prends en chasse sur les toits… j’ai horreur de courir et il n’est pas midi…Test de l’assassin (+2=12) L’enflure est rapide et agileBart= 8…Je me défend pas mal sur ces toits glissants… mes passez pour le rattraper.Je ne le perd pas de vue; il arrive au bout du toit et doit sauter(8!) Il arrive à sauter de justesse, en se rattrapant du bout de doigts.Je ne vais pas tenter le Diable (m’a-t-on demandé de le rattraper vivant? Oui) mais je dois le prendre vivant; je saute à mon tour.(7) … nous nous retrouvons côte à côte sur le rebord du toit.
  • Alors comme ça on est tire mal, j’espère que t’es meilleurs avec des putes…
  • J’ai raté cette enflure mais il ne perd pour attendre
  • Qui ça il?
(Question perd-Il l’équilibre ou se fait-il descendre ? Oui et…)Soudain sa tête explose comme une courge trop mure et dégringole… je suis plein de son sang pouah !Plus bas Vittorio baisse un pistolet fumant…
  • Si vous n’êtes pas capable de faire ce pourquoi je vous paye je le fait moi-même… allez descendez de là et vous êtes sale!
Couvert de sang et de honte, je redescends, l’un de mes homme a récupéré un des  carreaux… on l’observera plus tard.Personne n’est mort, personne n’est blessé même pas mon honneur. 
 
Petite Beuverie entre amis

Le reste de la journée se passe tranquillement, plus d’attentats.

En plus, ces gens de Poggia  sont bien urbains.

Je connais un des membres de leur escorte, il dirigeait une troupe mercenaire, la Brume Rousse… quel nom stupide!

On a combattu à leur côtés lors d’un siège maritime du Califat. Il a rejoint sa cité et travaille pour elle désormais.Comment se nomme-t-il déjà? Bruno c’est ça un gros rouquin, une toise de haut, un géant, laid comme un poux, avec sa fraise on dirait une fleur de camomille … mais franchement un bon compagnon.

  • Alors Bartolomeo, on se reconverti en nounou pour diplomate
  • Comme toi Bruno à ce que je vois !
  • Dis moi, tu connais un endroit sympa pour boire un coup ce soir… tu me donnera ton avis sur la Cité et je te donnerai des nouvelles du pays.
  • Volontiers mais uniquement si tu payes, à la tombée de la nuit on ira Au Cinghiale, c’est chez des amis.
  • Non, non, non, je veux un terrain neutre.
  • Alors au port la Sirena e il Vecchio…
Bruno veut des info sur Vicerezzo, je vais les monnayer contre des info qu’il a sur Poggia ou autre.

(Est-ce que j’arrive à lui soutirer des info sans trop en dire?Bruno= 6 Bart= 7)

A la Sirenetta comme on l’appelle, Bruno me fait boire, pour mieux me faire parler!

Mais je tiens l’alcool et si je lui raconte des banalité sur le Doge et ses velléités commerciales plus que guerrières; le mercenaire me donne dans son flot de parole une vraie pépite :Il doivent retrouver une personne disparue (jet d20=4)

Je note mentalement tous les détails mais l’alcool ne m’aide pas … j’y reviendrai plus tard.

(Cette personne connaît des détails de la prise de Poggia)

Finalement Bruno se lève et va rejoindre sa troupe en goguette…Bonne nuit, je rentre al Cinghiale !


Avant de m’endormir pour un repos bien mérité je regarde de plus près ce carreau, avec mes connaissance martiale peut être qu’un élément pourrait me dire quelque chose?(Jet difficile (9)  = 8… )

Ce Carreau ne me dit rien mais ce n’est pas une arme d’un régiment connu… étrangère ou que je ne connais point, Merda!Je m’endors contrarié…Le réveil l’est encore plus, Jacopo, un de mes hommes me réveille:

  • Capitaine! Condottiere! Vite, il y a un soucis….
Il est déjà tard, je devrais être chez les Poggiens ou au moins en route.Jacopo, ce bon vieux Jacopo me précède, il y a du raffut, les gens appellent la garde.J’arrive dans un hangar non loin du Cinghiale Incoronato, l’auberge où je loge à Vicerezzo.Vision macabre quand je rentre, Bruno, le Gros Rouquin pend mollement au bout d’une corde, 3 basanés, armes au point autour de lui! 

Avatar de l’utilisateur
Kobayashi
Dieu des cochons d'Inde samouraï
Messages : 3079
Inscription : sam. mai 20, 2006 10:35 pm

Re: [CR SOLO] Striscia da solo

Message par Kobayashi » ven. mars 15, 2019 12:12 pm

Monsieur joue côté Barberini ? Il aime vivre dangereusement :mrgreen:
Les Livres de l'Ours : jeux de rôles indépendants ou presque

La Boutique des Livres de l'Ours

"Role-playing isn’t storytelling. If the dungeon master is directing it, it’s not a game." Gary Gygax

Avatar de l’utilisateur
Sakagnôle
Banni
Messages : 1421
Inscription : jeu. nov. 05, 2015 11:18 am

Re: [CR SOLO] Striscia da solo

Message par Sakagnôle » ven. mars 15, 2019 12:22 pm

La suite est fin du scénario est encore pire dans ce sens (jouée hier et avant-hier est encore pire^^) 

L'ébauche d'univers est évocatrice pour pouvoir vraiment développer quelque chose de sympathique et de très très inspirant.

d'ailleurs la suite!
Rappelons que notre protagoniste est dans un hangars où il ya un mort avec lequel il trinquait la veille au soir et trois pirates du Califat autour de lui....
 
  • Tout doux dis-je
  • Je pas tuer…
  • Enfin la les preuves sont contres toi, l’ami..
  • Je … pas
Il ne sait pas parle notre langue et moi pas la leur.

Ce sont des marins ou des pirates, ils sont armés en plus…(Est-qu’un essaye de s’enfuir? Oui et..)

Soudainement deux des trois marins tentent de partir en passant par là où je suis entré…ces pauvres types se font arrêter par Vittorio et ses hommes apparus comme par enchantement qui les abattent sans sommation d’un coup de dague à la gorge.

Mon attention se tourne sur le survivant qui me charge, sabre à la main… et merda, je vais encore devoir me battre.

(Ahah ah le crash test du sytème de combat!

Le Pirate: Att 1 Déf 8 10 PV Cimeterre d6

initiative:Bart: 4Pirate: 5)

Ce sagouin a presque failli me surprendre et commence l’assaut, j’ai juste eu le temps de sortir ma rapière. (Att: 7)

J’esquive facilement sa piètre attaque et tente ( 10 dont un 6) directement de placer la Botte de Lippo Dardi, qui passe facilement (dégats: 9).

Je passe ma ligne d’épaule sous son bras armé, il ne peut plus rien faire, je n’ai plus qu’à remonter tout en puissance.Un coup presque mortel qui le mets au tapis.
  • Achevez-le! Lance Barberini
  • Achevez-Le vous-même
  • Je vous paye pour obéir … Capitaine
  • Vous me payez pour protéger la délégation de Poggia et..
  • … et on voit le résultat lance-t-il en pointant ce pauvre Bruno. Primo !
Un des sicaires des Barberini viendra planter sa lame dans le cœur du brigand déjà agonisant.
  • Allez-y tous le monde! Il n’y a plus rien à voir! La Garde de la Ville va s’en charger… et vous dit-il en me pointant reprenez votre garde.
Je suis mal toute la journée entre les regards désapprobateur de mon commanditaire, ceux de la délégation de Poggia et le souvenir des yeux vides de Bruno…(Se passe-t-t’il qq chose dans la journée? Non et…)

La journée s’achève finalement tranquillement, le Comte Umberto, chef de la délégation de Poggia, vient même me voir…
  • Bruno était un imbécile, il aimait trop boire et sortir, c’était une cible facile et cela s’est passé la nuit, hors votre contrat, vous n’avez rien à vous reprocher Monferrato.
  • Grazie, Comte, mais quand même, j’ai passé un moment avec lui et puis même à trois ces types du Califat étaient des rigolo…
  • En venant ici on savait que nous ne rentrerions pas tous, pour la suite gardez l’œil, je n’ai qu’une confiance limitée en nos voisins Vicerentini…. Et si un jour vous passez à Poggia, faites moi savoir votre présence, il y’a toujours du travail pour de gens comme vous.
Quelque chose me chiffonne… impossible que ces pirates du califat aient fait le coup, c’est trop gros comme coup.

Evidemment, la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre, la populace parle d’une guerre soit avec le Califat, soit contre Poggia qui après le camouflé de Belaggio n’accepterait pas un nouvel affront.

Demain auront lieu les négociations à proprement parler… je dois reposer…Je me laisse deux heures pour avoir des informations.

Sur les dock voilà où je pourrais trouver des information sur les marins.

La Voile Écarlate est la plus grosse taverne du port, je connais un peu de monde en donnant des pièces aux bonnes personnes (-1 Bourse)  j’arrive à trouver un vieux marin qui connais des choses.

(Est-ce que j’arrive à faire cracher le morceau au marin? 5+2 Astuce = 7)

Difficilement le vieillard me raconte, on parle au port que 3 Corsaires du Califat ont été enlevés par des pirates.

Or les pirates ont été retrouvés morts, le dernier par un balle alors qu’il était suspendu à un toit....

Ce salopiot que je poursuivait a acheté au vieillard son arbalète… il voulait venger ses amis assassinés par Vittorio Barberini est ses deux chiens de garde! 
L’enfoiré, sous couvert de pacifier les relation avec Poggia il monte un coup contre le Califat?

Je le savais bigot mais de là à lancer une croisade.

En rentrant, Ugo, me remettre un billet… tiens tiens quelqu’un veut me voir d’urgence… pas encore l’heure de dormir, ce n'est pas le genre de personne que l'on fait attendre…

Avatar de l’utilisateur
Sakagnôle
Banni
Messages : 1421
Inscription : jeu. nov. 05, 2015 11:18 am

Re: [CR SOLO] Striscia da solo

Message par Sakagnôle » lun. mars 18, 2019 10:57 am

Suite et fin de ce premier scénario:
 
Trahir et Mourir…

Juste avant que je n'aille avec deux de mes hommes prendre notre garde à l'hôtel particulier de la délégation de Poggia j'ai ma réponse… et elle est (OUI mais)  positive sous condition.

(Quel est cette condition? M&O…  après deux tirages…Cacher son identité, oui y a un truc à faire )

Il faut que je sois grimé et que l’on ne puisse me reconnaître et sans arme trop visible.

(Lieu: M&O => écurie ou sépulcre…  ce sera le cimetière)

Bien je ressortirai l’habit de Moine que l’on garde bien au fond de la malle.

******

Je profite de la longue réunion de négociation du matin pour m’éclipser, en espérant que rien d’important ne se passe en mon absence (Fu= NON).

Je mets l’habit de moine et garde une dague, j’espère que ce n’est pas un guet-apens (Fu= Non Mais…) .

La personne que j’attendais est là … avec un petite troupe de gardes.

Je m’avance devant la tombe monumentale des Barberini, Donna Celestina Barberini, la matriarche de la famille est droite comme un I, toute de noir vêtue bien évidement comme il sied à une endeuillée:

  • Bucefale et Carlo me manquent terriblement…
  • Il ne vous reste que Vittorio de « valide »
  • Et, c’est bien là mon soucis, « Monsieur »
  • Oui, surtout lorsque je vais vous apprendre que les Caraglio par le truchement d’Orsini m’ont demandé expressément de l’éliminer après ce qu’il tente de faire…
  • Mais, qu’a donc fait cet idiot, je lui ai demander de garder profil bas!
Je lui raconte toutes mes découvertes, lui précisant qu’Orsini est encore mieux informé que moi.
  • Madame, il faut que vous fassiez fuir Vittorio le plus vite possible, il faut que vous trouviez quelque chose; mois même je refuse de le tuer, je refuse de faire le sale boulot d’Orsini; mais d'autres auront moins de scrupules.
  • Bien, Vittorio partira dès cet après-midi, il avouera tout par écrit, enfin les grandes lignes et je le conspuerai publiquement.
  • Bonne idée, expatriez-le, loin mais pas trop, il pourra trouver des appuis et des alliés au moment où le vent tournera ici.
  • Mais entre-temps je n’ai vraiment plus personne…
  • De toute façon vous n’auriez eu plus personne avant demain matin, autant que Vittorio soit en vie dans le Royaume, l’Empire…. Évitez Poggia, dis-je malicieusement.
  • Je n’ai plus l’humour nécessaire pour glousser à vos mauvais traits d’esprit; Giovanni  andiammo a Casa, presto !
*****

J’ai dû me hâter pour revenir prendre mon poste mais a priori personne ne m’a suivi, me voilà rassuré.

(QQ un a-t-il suivi Bart? Fu = Oui, Bart l’a-t-il repéré ? Test=3+2= 5 ..; et non !)

L’après-midi les discussions diplomatiques ont a priori tourné court après que Vittorio Barberini ne soit parti en trombe suite à la réception d'un courrier.

En ramenant, la délégation de Poggia, j’entends le Comte, il  ordonne que tout soit prêt pour partir dans l’heure.Il demande à me voir un instant.

  • Ce que je vais vous dire doit rester entre nous et ne me coupez pas ni ne répondez. Barberini a laissé une lettre indiquant que tout était de sa faute, qu’il avait monté ce coup seul par haine contre Poggia, et en impliquant le Califat il n’impliquait pas Vivcerezzo. Signora Barberini, l’a publiquement répudié et conspué.
Pff… foutaises… Ceci dit nous ne pouvions laisser ce nouvel affront impuni après Belaggio; surtout après Belaggio en fait, cette mission diplomatique était une erreur.

Ce sera la guerre entre Poggia et Vicerezzo.Je pense que vous êtes impliqué à un niveau mais je ne sais lequel; je vous crois honnête, vous savez que le cancer qui va tuer cette ville est Orsini et son acolyte le fils du Doge.

Si tout cela vous intéresse allez dans cette petite Boulangerie du quartier des abattoirs à l’enseigne de la Chauve-Souris, demandez un « Répugnant »…


La délégation part; et ma mission fut un succès finalement, par contre plus de commanditaire, plus de bourse.

Enfin une vraie nuit de repos…. Sauf que je suis réveillé par un type encagoulé qui pointe une dague sur mon cou.

  • Monsieur Orsini, n’a pas trop apprécié que tu ailles voir la Barberini, mais il a dit que Vittorio avait bien disparu, il n’y aura pas de guerre avec le Califat mais bien avec Poggia, alors il te laisse la vie sauve… pour le moment; la prochaine fois, toi et ta bande de chiens galeux vous obéirez. Tiens, chien, pour ta peine.
(Les Barberini sont-ils généreux? NON)

Au moins je suis toujours en vie et plus riche de deux bourses… la guerre qui s’annonce avec Poggia va multiplier mes contrats, par contre j’ai le cul entre deux chaises…Décidément je vais me plaire ici pour mon retour.
 

Je me suis régalé, entre les dés Fu, les tables de Striscia et les Cartes M&O, j'ai bien pu mener ce scénario.

D'ailleurs, je félicite de nouveau l'auteur, c'est un excellent scénario, bien plus fins qu'il n'y parait à la lecture; en plus il est bien adapté à Striscia.

Au final... un seul "combat" résolu en 1 seul petit tour.

Je pense être en plein dans l'esprit de Striscia et désormais bien embourbé dans la politique locale ^^

Pour la suite j'hésite, soit je pars sur "Mettre fin à la Guerre"  (d'ailleurs le premier scénario serait une "intrusion" dans le Château d'Orsini où j'utiliserai les règles d'intrusion de White Lies^^)  soit j'attend les mémoires d'un spadassin et reste vers Vicerezzo.

Je vais laisser mûrir tout ça.

Répondre