[CR Maison] Les Rivières de Paris (MAJ 03/07/19)

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Ego'
Dieu de la taverne
Messages : 6250
Inscription : ven. nov. 28, 2003 2:04 pm
Localisation : derrière le comptoir (à Metz)

Re: [CR Maison] Les Rivières de Paris (MAJ 29/06/19)

Message par Ego' » lun. juil. 01, 2019 3:12 am

Je découvre, et les pages de ton CR défilent. C'est très plaisant et intrigant :yes:
Dommage pour les illustrations, les liens sont HS. Je pars reprendre ma lecture...

Merci pour le partage :bierre:

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10857
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: [CR Maison] Les Rivières de Paris (MAJ 29/06/19)

Message par Sammael99 » lun. juil. 01, 2019 4:04 am

Ego' a écrit :
lun. juil. 01, 2019 3:12 am
Je découvre, et les pages de ton CR défilent. C'est très plaisant et intrigant :yes:
Dommage pour les illustrations, les liens sont HS. Je pars reprendre ma lecture...

Merci pour le partage :bierre:

Ce sont des photos de Paris, les illustrations. Mais je n'ai pas eu le temps de les refaire correctement. Ca va viendre.

Merci en tous cas, content de te savoir parmi les lecteurs !
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Pratiquant
Messages : 281
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: [CR Maison] Les Rivières de Paris (MAJ 29/06/19)

Message par Herlkin » lun. juil. 01, 2019 5:00 pm

Je trouve que l'irruption de l'Historique dans le monde moderne est particulièrement bien venu pour densifier cette histoire...j'avoue plus me sentir plus dans un roman que dans un CR de partie de JdR ;-)
Ce genre d'interruption fonctionne souvent...enfin j'ai le même goût que toi pour ce genre d'épisode.
"Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Sherlock Holmes

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10857
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: [CR Maison] Les Rivières de Paris (MAJ 29/06/19)

Message par Sammael99 » mer. juil. 03, 2019 5:22 am

Episode 7.2

Pendant les jours qui ont suivi, on a pas entendu parler d'Epervier. C'était pas inhabituel, mais on était quand même pas rassurés. Les choses étaient tendues à Paname. La préfecture avait déclaré son allégeance à De Gaulle, les panzer étaient postés à l'extérieur, et ça canardait sec. Des gamins qui voulaient rejoindre les FFI avaient été piégés par des collabos et executés par les nazis.

Bref, quand Dynamo nous a fait savoir à travers nos codes téléphoniques qu'on devait se retrouver au point de rendez-vous dans la nuit du 24 au 25 on se doutait que ça ne serait pas pour une partie de cartes. J'ai enfourché mon vélo, et j'ai tracé vers les Halles. Je me suis fait repérer par une patrouille de boches à vélo qui m'ont coursé jusqu'à St Germain l'Auxerrois. Je suis passé devant le point de rendez-vous avec deux nazis au cul. Heureusement, Dynamo a vite réagi. Je crois qu'elle a aimanté les deux vélos Allemands, et les patrouilleurs se sont écrasés au sol, enlacés comme leurs vélos.

On s'est retrouvé quelques minutes plus tard. Les nouvelles n'étaient pas bonnes.

- J'ai eu Epervier à la radio, a commencé Dynamo, visiblement remuée.
- Et alors ?
- L'urgence du moment c'est qu'il faut qu'on trouve le poste de commandement du sabotage de Paris sous l'Assemblée Nationale et qu'on les empêche de faire une connerie.
- Sabotage ?
- Les nazis ont truffé tous les ponts et les monuments d'explosifs. Ils allaient tout faire sauter avant l'arrivée de Leclerc, mais le consul de Suède a réussi à négocier une reddition pacifique. Mais Epervier m'a dit qu'ils ont peur que le SS en charge du poste de sabotage refuse de suivre les ordres. Il faut qu'on y aille au plus vite pour éviter le pire.
- Super, on y va alors.
- Oui, juste deux secondes. Je crois qu'Epervier est morte.
- Quoi ?
- Oui. A la fin de la conversation j'ai entendu des coups de feu, et puis une voix. Un type qui s'appelait Le Vautour. Visiblement un ancien collègue d'Epervier. Je vous dirais le détail plus tard, mais à la fin elle s'est mise à hurler, et je ne pense pas que ça soit bon signe.
- Epervier a cané? j'ai dit incrédule.
- J'en ai peur. Mais on a pas le temps de s'attarder dessus. En route!

Arrivés aux alentours de l'Assemblée Nationale, Langue-Pendue nous explique qu'il venait régulièrement s'entraîner à l'escrime avant-guerre avec un député de ses amis.

- Il y a une salle de gymnastique au sous-sol. Et une entrée latérale qui devrait être moins gardée que l'escalier principal.

On s'est glissé vers cette entrée de côté. La grille était en fer forgé, mais on a pu apercevoir au travers la silhouette d'un soldat posté devant la porte intérieure.

- Je m'en occupe, a dit Langue-Pendue.

Il a pris son air constipé, comme à chaque fois qu'il se concentre, et d'un seul coup le soldat a éclaté en sanglots et a dit quelque chose en schleu. Langue-Pendue nous a dit plus tard qu'il lui avait filé un bon coup de peur pour sa vie. Bref, il s'est carapaté.

Ensuite j'ai essayé de forcer la serrure avec les outils de Dynamo, mais j'ai perdu la main. Dynamo a dit qu'on ne pouvait pas attendre, et elle a mis la main sur la serrure. On a vu une poudre de rouille s'échapper par le trou, et elle a juste ouvert la porte. La serrure était détruite, complètement rouillée.

On est rentré dans les jardins, puis on a couru jusqu'à la porte d'entrée. On l'a forcée, et Langue-Pendue nous a guidé vers les sous-sols. Assez vite, on a entendu des voix, une altercation en Allemand.

- Il faut qu'on se dépêche a dit Langue-Pendue en courant.

Un peu plus loin, on a aperçu une pièce éclairée. Il y avait quatre soldats nazis et un officier SS. Sur la table devant eux, un amas de cables qui partaient vers différentes canalisations dans les murs de l'Assemblée. Au bout de la table il y avait un gros détonateur qui reliait tous les circuits de cables.

Le SS avait une main sur le détonateur et de l'autre il pointait son Lüger vers ses collègues. Les quatres soldats avaient aussi leurs pistolets au poing. L'un d'entre eux essayait de raisonner son collègue en noir. Langue-Pendue nous a raconté après ce qu'ils s'étaient dits.

- Tu as entendu les ordres du Gouverneur. On ne déclenche pas les explosifs, Günther!
- C'est un traitre! Le Führer a exigé que Paris brûle plutôt que d'être libéré. Paris brûle-t'il ?
- Ne sois pas fou, Günther! On a tous nos pistolets pointés sur toi. Si on tire, tu vas juste mourir en ayant désobéi aux ordres, ignominieusement. Et tu n'auras pas le temps de raser Paris de toute façon.

Il n'y avait pas une minute à perdre. J'ai manipulé les fluctuations de la chance pour que le mécanisme ait un défaut si jamais il était activé. Dynamo, quand à elle, a transmuté les fils de cuivre en fils de plomb. Mais au final, c'est encore une fois les manipulations mentales de Langue-Pendue qui nous ont sauvé du pire. Il a imposé un grand calme au SS qui allait appuyer sur le détonateur. Au bout d'un moment, il a descendu son pistolet, en parlant, très calmement, à ses collègues.

L'un d'entre eux a pris son pistolet, pendant qu'un autre sectionnait tous les branchements sur la table. Notre travail était accompli.

On est ressortis de l'Assemblée Nationale aussi discrètement qu'on y était rentré. Dehors, le jour se levait, un jour magnifique. On a marché vers la Tour Eiffel, et Dynamo a fini de nous raconter ce qu'elle avait entendu dans le poste de radio après qu'Epervier lui ait passé les ordres. Après les coups de feu, elle a entendu une voix d'homme, et elle en a déduit qu'il s'agissait du Vautour :

VAUTOUR : C'est la fin des haricots, ma cocotte !

EPERVIER : Vautour ! J'aurais du me douter que tu avais rejoint les salopards...

VAUTOUR : J'ai juste compris de quelle côté les tartines étaient beurrées !

EPERVIER : Sauf que Paris va être libéré ! Tes copains Drachen vont rentrer chez eux la queue entre les jambes !

VAUTOUR : Tu crois encore que c'est la politique qui m'intéresse ? Ha ! Avec ce que j'ai appris et acquis, la France ou l'Allemagne, je m'en tamponne ! C'est moi qui durerai mille ans, pas le Reich !

EPERVIER : Pourriture !

VAUTOUR : Assez palabré. Adieu, Epervier !

Là, elle a entendu les hurlements d'Epervier et elle a compris que c'était fini.

Dynamo avait la larme à l'oeil en terminant son histoire, et je dois dire que j'étais pas loin d'être de la même humeur.

FIN DE L'EPISODE 7
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Initié
Messages : 189
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR Maison] Les Rivières de Paris (MAJ 03/07/19)

Message par AsgardOdin » mer. juil. 03, 2019 2:01 pm

Sammael99 a écrit :
mer. juil. 03, 2019 5:22 am
Là, elle a entendu les hurlements d'Epervier et elle a compris que c'était fini.
C'est triste.. mais ils ont sauvé Paris ! :bierre:
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 16280
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: [CR Maison] Les Rivières de Paris (MAJ 03/07/19)

Message par Loris » mer. juil. 03, 2019 3:04 pm

Très classe, ce chapitre. :)
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 10857
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: [CR Maison] Les Rivières de Paris (MAJ 03/07/19)

Message par Sammael99 » mer. juil. 03, 2019 6:23 pm

Content que ça vous plaise !

Suite et fin du premier arc demain !
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Répondre