[CR] Game of Thrones - Le Gambit du Val

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

[CR] Game of Thrones - Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mar. mai 21, 2019 12:35 pm

Bonjour, 
j'ai décidé de commencer à poster le CR de la campagne Game of Thrones commencée il y a longtemps, 4 ans, je pense. 
Attention, c'est le CR utilisé pour les joueurs, il reflète donc ce qu'ils savaient à fur et à mesure, certains incohérences apparentes trouvent explications bien plus tard.
A terme, je mettrai aussi en ligne l'intégralité de la documentation: environ 400 pages pour le document de base, 450 psj illustrés, quelques dizaines de châteaux et un document d'environ 180 pages constituant mes notes en amont de chaque session. Associé au CR, cela permet de bien comprendre comment a été utilisé le document de base.
Nous avions commencé par un scénario simple pour prendre en main le système et voir si cela plaisait. Donc le début est assez simple. Ca se corse terriblement après...
Voici d'abord le document de base qu'on reçu les joueurs, pour connaître leur maison.

Pour ceux qui n'ont pas de temps, je résume: la maison est possessionnée dans le Val d'Arryn, contrôlant une péninsule s'étendant dans la Baie des Crabes, un peu à l'est de l'embouchure du Trident. Le château, Beaconhall, tire son nom du phare qui permet aux navires de longer la côte (courants oblige) sans danger.


https://www.dropbox.com/s/0b184r6y64myt ... s.pdf?dl=0

Le chef de la maison, Ser Melegar Bonfyre le Retors est un ancien mercenaire. Ce n'est pas le plus fidèle zélateur des Sept. Depuis son arrivée au pouvoir, il mène une vie tranquille de potentat local. Son principal plaisir dans la vie est en fait de veiller à l'application de son "droit de cuissage".
Il vit d'ailleurs entouré de conseillers et de garde du corps recrutés parmi ses nombreux bâtards. L'idéal de ce fou furieux est une "famille" unique étendue à toutes ses terres et dont il serait le patriarche tout-puissant. La devise des Bonfyre en découle d'ailleurs : From our own seed. Ses principaux bâtards, ce sont les Pjs... Son seul fils légitime, Ser Melegar le Jeune est mort en mer récemment. Il laisse une veuve et un fils mineur, Melegar le Tterce.
Les PJs:

            Fils de Margot Saltstep, une dame de compagnie de Ghertrut Peebleheart, Ser Owain, l'aîné, a été élevé directement par Melegar pour pouvoir seconder son frère légitime, Ser Mélégar le Jeune, dans la gestion du fief. Il faut bien l'avouer, la mort récente de ce dernier ne lui a pas causé un chagrin indicible...
            Bran, d'un tempérament sauvage, s'est rebellé assez tôt contre son géniteur et a quitté Beaconhall pour embrasser la profession de mercenaire. Il est revenu il y a peu, à la nouvelle de la mort prochaine de sa servante de mère, Bernie, fort malade. Les rapports sont tendus avec le vieux seigneur, même si (ou parce que ?) Bran marche finalement dans les pas de son mercenaire de père.
            Melegar voulant être bien certain de ne pas avoir de gêneur à demeure, il a envoyé de force Erec se former à Gulltown dans un séminaire des Sept, afin d'avoir à terme l'un des siens comme septon. Qu'Erec soit né d'une Sœur du Silence défroquée nommé Lizbeth a en effet semblé prometteur à Melegar. D'un point de vue moral, ce n'est pas une parfaite réussite... En revanche, son séjour prolongé dans le grand port l'a idéalement préparé pour gérer les contacts avec la guilde des pilotes et les maisons marchandes.
            Melegar avait envisagé de faire de même pour obtenir un mestre, mais, Artus, expédié à grands frais pour ce faire à Old Town, a réussi « l'exploit » de se faire renvoyer pour vol... Son retour a Beaconhall a été pour le moins houleux, surtout que sa mère, une laitière au nom prédestiné de Béate, a perdu son rang de "favorite" depuis qu'une violente attaque de varicelle l'a défigurée.
            Vient enfin le bel Asling. Ce dernier a dû s'exiler dans le sud lointain suite à une querelle avec son père, ce dernier ayant accusé son fils d'avoir profité des charmes de sa maîtresse en titre...
Dernière modification par Morokanth le mer. mai 22, 2019 9:57 pm, modifié 1 fois.

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mar. mai 21, 2019 12:35 pm

Janvier 259, sous le règne d'Aegon V.
Un beau matin, un septon itinérant nommé Brett "talons-de-cuir" vient dénoncer au château un mariage qui n'a pas été annoncé au seigneur : la belle Daesy, fille de Gendry, le chef du village de Redstump, va convoler en justes noces.

            Que nenni s'empresse de dire votre père qui refuse qu'un aussi joli bout de fille (de l'avis de Brett !) lui échappe. Vous voilà, derechef, chargés d'aller chercher Daesy. N'écoutant que son courage, Ser Owain décide finalement de ne pas mobiliser pour ce faire l'intégralité de la garnison de Beaconhall. Applaudissements dans la salle !
            Au village, un petit problème se pose : un chevalier itinérant, Ser Galwayn Saltshores, d'une maison des Fingers, a décidé de protéger la vertu de Daesy au nom de l'argument, ô combien spécieux, selon lequel Jaehaerys Ier Targaryen a interdit le droit de cuissage il y une soixantaine d'années. Entre gens de bonne compagnie, cela finit nécessairement par un duel, même si l'écuyer de Ser Galwayn, un homme plus que mûr nommé Bedwer Bombarrel, tente d'éviter la chose.
            Le duel ne dure guère : un bon double 6 dans la face de Ser Galwayn permet de faire triompher le bon droit féodal contre la loi royale. Pendant ce temps, Artus réussit à approcher la jeune fille et lui propose de lui épargner la nuit avec Ser Melegar en témoignant du fait qu'elle a une maladie vénérienne ! Nous noterons au passage, chers téléspectateurs, que le « Mestre raté » semble le seul Bonfyre doté d'une conscience! La jeune fille toutefois semble résignée et craindre davantage qu'une telle affirmation l'empêche ensuite de se marier avec son fiancé, un bûcheron nommé Will.
            La petite clique des bâtards revient donc victorieuse à Beaconhall et livre la jeune Daesy à papa. S'ensuit une fête de mariage bien arrosée, en compagnie de "dames d'atours" prélevées dans le bourg du château. Tard dans la nuit, chacun regagne ses appartements : "Dites bonne nuit à votre bonne maman les enfants", ricane Mélégar le Retors, en montant l'escalier avec sa "promise".
            Evidemment, au matin une catastrophe est arrivée car il faut bien que les ennuis commencent. Personne ne répond dans les appartements du père. Artus doit forcer la porte qui ferme de l'intérieur. Le père est trouvé mort sur son lit : on lui a appliqué un oreiller sur le visage puis enfoncé une dague dans le cou. Quant à Daesy, elle pend lamentablement au mur, les andouillers d'une tête de cerf empaillée enfoncés dans la gorge. Le sang a jailli vers le mur, pas de traces de pieds au sol. Toutefois, une corde attachée à un grappin pend au balcon jusqu'au pied de la tour, côté mer. La chambre de Melegar le Tierce et celle de sa mère sont vides. Ils ont disparu. Apparemment, la mère n'a pris aucun vêtement autre qu'un manteau.
            Après l’envoi d’un corbeau à Lord Edmund Waxley, signeur des Bonfyre, l'enquête commence. Ell met en évidence deux points étranges : les chiens ne trouvent aucune odeur au pied de la tour ; c'est l'époque des très grandes marées et la plage est encore très largement découverte, or aucune trace de pas n'est visible dans le sable. Une énorme puce leur venant à l'oreille, les Bonfyre inspectent davantage le balcon et il leur apparaît que le grappin n'a guère laissé de marques sur la pierre comme il aurait dû le faire s'il avait soutenu le poids d'un ou plusieurs grimpeurs.
            Parallèlement, l'examen des cadavres révèle quelques vieux tatouages sur le corps du père, remontant sans doute à sa vie de mercenaire ; quant à Daesy, il semble bien qu'elle n'était pas vierge lors de sa "nuit de noces", et même loin de là. Ah, les filles de la campagne !!

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mar. mai 21, 2019 12:35 pm

Comme les chiens s'avèrent incapables de trouver des traces de l'odeur de la mère de l'héritier autour du château, on postule alors l'existence d'un passage secret. Devant les échecs répétés à le trouver, Ser Owain ordonne de démonter les murs, ce qui à mi-hauteur d'une tour est une entreprise assez périlleuse... Finalement, la solution vient d'une nuit d'enquête dans les archives totalement abandonnées du château. Artus y trouve un vieil acte juridique qui mentionne le passage secret. Il s'agit d'une sentence de mort à l'encontre d'Ermangarde Cliffward, épouse adultère d'un seigneur de la famille éliminée par les naufrageurs que Ser Melegar le retors délogea à son tour pour fonder sa maison. On y apprend que cette dame recevait nuitamment le chef des gardes dans ses appartements via un passage secret. Pour le faire venir, elle mettait une chandelle sur sa fenêtre orientée vers les écuries. Le document mentionne également la cheminée de la chambre. Cette description permet d'identifier la chambre de la dame avec l'actuelle chambre de Melegar le Tierce, l'héritier mineur. Dès lors, découvrir le passage devient aisé.
               L'ouverture donne sur une cheminée étroite, dotée de barreaux, qui descend dans l'épaisseur du mur. On débouche dans une pièce dont part un tunnel. La pièce n'est remarquable que par les provisions qu'elle contient et le grand coffre qui s'y trouve. Il a été forcé. C'est sans doute là que se trouvait le trésor de Melegar, qui sert à la solde des mercenaires de la garnison. Ne restent que des papiers, pour l'essentiel des quittances, reçus, autres actes de propriétés et correspondance apparemment sans grand intérêt. Parmi les pièces les plus récentes, une lettre d'un mestre nommé Levon. Celui-ci remercie Melegar de sa générosité et lui envoie copie d'un passage de la Geste de Ser Erryk Craggate, sire de Cliffcrown Hall. Suit le récit d'une attaque des pirates contre la région, survenue à une époque reculée et que Ser Erryk repoussa par une ingénieuse stratégie : il tira profit des grandes marées pour contourner la montagne par la plage et tomber par surprise sur les pillards dont les avant-gardes surveillaient la route du col. A proximité du lieu de sa victoire fut érigée plus tard Beaconhall.

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mar. mai 21, 2019 12:36 pm

  Le tunnel rejoint les piémonts boisés au sud-ouest, à environ une heure de chemin du château. L'entrée du tunnel est dissimulée sous une dalle couverte de mousse. Il est manifeste que 3 ou 4 chevaux ont été un temps attachés là. Une piste s'éloigne vers le nord-est.
               Lorsque les Bonfyre veulent rentrer au château, ils réalisent que le passage ne s'ouvre que de l'intérieur. Ils sont donc obligés de faire un grand détour pour revenir au château, perdant un temps précieux.
            Finalement Artus et Bran partent à cheval, avec des chiens pour tenter de suivre la piste des chevaux qui attendaient à la sortie du tunnel. Ils finissent par apercevoir un cavalier portant la livrée Bonfyre poursuivi par trois autres cavaliers. Après une longue réflexion sur l'intérêt ou non d'intervenir (apparemment on pratique le libéralisme à outrance chez les Bonfyre, "laisser faire, laisser passer", même quand des types essaient de tuer vos hommes, c'est vraiment sympa), les deux demi-frères se portent au secours du soldat. Les chiens retardent l'un des cavaliers et Bran en tue deux autres, non sans que l'un d'entre eux ait réussi à mettre hors de combat le malheureux Artus d'une botte à la cuisse. Le troisième prend la fuite.
            Le soldat blessé annonce alors que le voisin des Bonfyre, Ser Loholt Graggate, vient de passer la frontière à la tête de ses troupes. Un prisonnier crache, outre ses dents, que Ser Loholt semble extrêmement sûr de sa victoire et dispose du renfort d'une petite troupe de mercenaires, les Larmes du Septentrion, commandés par Vortimer Snow, dit "Mâche-Moelle". L'armée compterait environ 200 hommes au total.

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mar. mai 21, 2019 12:36 pm

Bran revient au château porter la nouvelle au plus vite, laissant le soldat et Artus rentrer à leur rythme en raison de leurs blessures...
            La nouvelle provoque la consternation et une frénésie d'activité pour mettre le château en état de défense. Un problème se pose toutefois rapidement : puisque la porte donnant accès aux appartements seigneuriaux était fermée de l'intérieur et que le passage secret ne s'ouvre également que de l'intérieur, qui a pu l'ouvrir pour laisser entrer les assassins ? Les fistons de Ser Mélégar le Retors tombent d'accord sur le fait que seule la belle-fille de celui-ci, veuve de son fils, dame Linore, peut avoir ouvert le passage. Toutefois, elle ne semble pas briller par son esprit d'initiative et doit bien de toute façon avoir reçu des instructions pour savoir exactement quand ouvrir le passage. On en conclut donc à la présence d'un espion au sein du château... On envisage dans un premier temps d'annoncer la chose aux habitants rassemblés pour voir "celui qui transpire". Mais le problème est que si on ne trouve pas le traître à ce moment-là, le niveau de moral va s'effondrer. Il y a bien évidemment "l'option Artus" qui consiste alors à exécuter quelqu'un au hasard, mais les bâtards au grand cœur n'arrivent pas à se résoudre à tant d'abjecte cruauté ! On lance alors une rumeur relative à la présence d'une petite réserve de feu grégeois dans le château pour tenter d'amener le traître à se révéler en tentant de détruire l'arme ou en allant prévenir les Craggate.
            Un autre problème apparaît encore plus urgent : les réserves financières ont disparu et si ce sont bien les Craggate qui ont mis la main dessus, ils auront beau jeu d'annoncer cette réalité aux mercenaires, les amenant à déserter... Les fils Bonfyre envisagent alors un audacieux coup de main contre le camp de l'ennemi pour s'emparer de l'or. Surpris par les sentinelles, ils doivent toutefois battre en retraite précipitamment. Ils ont néanmoins appris quelque chose : dame Linore et son fils sont dans le camp ennemi !!
            Les perspectives sont donc fort sombres jusqu'à l'arrivée de leur intellectuel de frère, l'avaricieux septon Erec Stone. Celui-ci leur souffle un plan génial : profiter des grandes marées actuelles pour réitérer la manœuvre de Ser Erryk Craggate, contourner la montagne par la plage dégagée et attaquer le fief de l'adversaire à revers, l'obligeant à se retirer en menaçant son château de Cliffcrown Hall, nécessairement fort dégarni de troupes. La clique laisse donc Beaconhall aux bons soins de Ser Boros Brighthelm, chef de file des chevaliers de maison du fief, s'étant assuré de sa fidélité en lui promettant une réforme de la "politique militaire" par le chasement des chevaliers. A ce moment, le "piège à traître" n'a encore donné aucun résultat.

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mar. mai 21, 2019 2:03 pm

            L'armée Bonfyre s'élance donc et, au terme d'une éprouvante marche entre les falaises et la marée montante, ponctuée d'arrêts dans d'étroites vallées ou sur des buttes protégées de la marée, nos héros atteignent le fief des Craggate. Ils plantent leur camp devant Cliffcrown Hall, effectivement maigrement défendu. Les tentatives pour négocier une reddition échouent devant l'obstination du castellan, le vieil Ser Asmund la Herse. Celui-ci a été ulcéré par les provocations mesquines du Très-Infect Artus (Stone) Bonfyre. L'assaut est donné. Au terme d'un combat longtemps indécis, Bran parvient à créer une brèche dans la porte, déjà bien ébranlée par le bélier, à grands coups de hache.
            Malheureusement, un carreau d'arbalète tiré à travers l'ouverture béante, lui transperce le flan et il ne doit son salut qu'à l'intervention d'Artus et d'Erec. Pendant ce temps, Owain mène les mercenaires à l'assaut de la brèche et affronte en duel le vieux castellan. Leurs lourdes armures les protègent longtemps des coups de boutoir qu'ils s'assènent réciproquement, mais l'âge finit par prévaloir et le vieux chevalier, le souffle court, s'effondre. Artus se précipite alors pour le soigner, mais "malheureusement, tout son art ne peut rien" et le vieil homme décède, l'une de ses blessures s'étant malencontreusement « remise à saigner »…
 
Les conquérants se présentent alors au pied du donjon et reçoivent la reddition de lady Alayne Craggate, contre promesse de ne pas exercer de violence à l'égard de ses gens.
            D'emblée on s'organise. Sur l'ordre de Ser Owain, la famille est expulsée du donjon pour éviter les complots internes. Lady Craggate et ses filles sont assignées à résidence dans le Sept édifié dans la cour. Il faut dire que le tempérament querelleur du septon résident, Willar, et son amour des imprécations injurieuses lui ont gagné un petit séjour au cachot dès les premières minutes d'entretien avec les nouveaux maîtres du château. Pendant que tout ce beau monde déménage, Artus mène les soldats dans une fouille en règle du donjon, tandis que Ser Owain organise la sécurité et l'installation d'un hôpital de campagne, secondé par Mestre Augelle qui s'est immédiatement rangé aux côtés des vainqueurs au nom de la règle voulant que son ordre serve une place et non une famille. Bran est ainsi installé dans une chambre pour éviter que sa blessure n'empire (voire même ne contre-attaque !).
Dernière modification par Morokanth le mar. mai 21, 2019 7:09 pm, modifié 1 fois.

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mar. mai 21, 2019 7:08 pm

            Artus ne tarde pas à découvrir le trésor des Craggate, la pièce contenant outre les panoplies d'armes (largement vides, les seigneurs étant en campagne), les archives et le grand coffre. Les Bonfyre envisagent sereinement de faire main basse sur les richesses qui doivent s'y trouver quand un grand escogriffe engoncé dans des velours doublés de fourrure, coiffé d'une toque de martre et ganté de chevreau s'interpose. D'une conversation longue et confuse, pleine de sous-entendus et de quiproquos, il ressort que cet homme, maître Nigel Swifthand, "intendant des moulins", est en fait un agent de Lord Josselyn Arryn le Riche. Ce grand seigneur est l'actuel chef d'une branche cadette de la glorieuse maison Arryn du Val enrichie plus que de mesure dans les activités commerciales et l'usure, au point que Lord Josselyn est couramment appelé "l'étrangleur", ou "le lierre"... Maître Nigel met en garde nos Bonfyre contre le fait de s'emparer du contenu du coffre, largement déjà hypothéqué en faveur de son maître : il serait dommage, après avoir pris d'assaut le château d'un vassal légitime du Val à la tête de mercenaires, et alors qu'ils ne sont pas, eux, seigneurs légitimes, de se mettre en plus à dos Lord Josselyn le Riche... ou pire son fils, Moris le Plantureux pour qui un sou est un sou et un voleur de l'engrais sur pattes...
Dans l'immédiat, les Bonfyre renoncent donc prudemment à la "confiscation". Ils décident en revanche de prévenir leur seigneur, Lord Edmund Waxley de leur conquête effectuée en réponse à l'invasion des Craggate, assassins de leur père. Malheureusement, la volière se révèle privée de corbeaux dressés à se rendre à Wickenden, siège des Waxley : les Grafton, seigneurs des Craggate ne sont pas très laxistes sur le droit qu'ils reconnaissent à leurs vassaux de pouvoir communiquer directement avec les autres grandes maisons. Mestre Augelle leur indique néanmoins la présence à Cliffcrown Hall d'un membre de la Confrérie des Corviers nommé Jon Bellfroy : les Corviers sont les éleveurs de corbeaux et les individus qui ramènent par les routes les corbeaux envoyés par les seigneurs de Westeros. En effet, ces braves bêtes, aussi intelligentes soient-elles, ne font pas d'aller et retour et ne connaissent qu'une destination. Le retour se fait donc dans les cages en osier des Corviers. Une lettre pour Lord Edmund Waxley est confiée à Jon Bellfroy qui doit se rendre à Gulltown où le mestre de la Maison Shett de Sealock Keep aura sans doute un corbeau dressé à rejoindre Wickenden. Les Bonfyre espèrent donc recevoir des instructions de leur seigneur pour la suite. Le Corvier leur conseille également de mesurer leurs ardeurs, car selon lui des troubles plus graves sont aux portes...

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mar. mai 21, 2019 11:12 pm

On se précipite donc dans la volière et l'on y trouve une lettre que le Corvier vient d'apporter. Toujours cachetée, elle porte le sceau de la maison Grafton, les seigneurs des Craggate, et est adressée à ces derniers. Mais la courtoisie est morte sur les remparts et, d'un coup de dague, Artus fait sauter le cachet permettant ainsi à Ser Owain (biclassé chevalier - jésuite) d'en lire le contenu " sans l'ouvrir" :
 
 
En cette deux cent cinquante-neuvième année après la conquête, vingt-septième de règne de notre preux roi Aegon V Targaryen, la maison Arryn a été appelée à lever l'host du Val par lord Ormund Baratheon, sire de Storm's End, Main du Roi, pour porter le fer dans les Stepstones contre l'usurpateur Maelys Blackfyre et y faire triompher le droit.
            En conséquence de quoi, moi, Lord Gerold Grafton, sire de Goldengull Keep, ordonne à mon fidèle vassal Ser Loholt Craggate, sire de Cliffcrown Hall, de se présenter à la tête de quatre-vingt dix hommes d'armes, valides et intégralement armés, en ma bonne ville de Gulltown pour les ides du troisième mois, afin qu'ils s'embarquent pour Sunspear sous le commandement d'Omer Grafton, mon héritier, au service du Trône de Fer.
 
Donné aux ides du premier mois à Goldengull Keep,
Pour Lord Gerold Grafton, Sire de Goldengull Keep,
Mestre Hermel
 
            Il semble donc que les Blackfyre, branche rebelle des Targaryen, soient encore en train de fomenter des troubles et que le roi ait décidé d'aller les combattre dans l'extrême sud du monde, face à Dorne. Pour ce faire, l'armée du Val est convoquée, les Craggate devant pour leur part fournir la moitié de leurs hommes.
            Parallèlement, un fait troublant est découvert lors de la visite de la volière : sur le rebord du lutrin du mestre un peu de sang a coulé. Convoqué mestre Augelle dit n'en rien savoir et qu'il s'est peut-être coupé. Le sang est toutefois tout récent. Or il affirme avoir été fidèle à ses vœux et n'avoir pas envoyé de corbeaux depuis la conquête du château par les Bonfyre. Le pauvre homme a passé la journée dans l'hôpital à soigner les blessés et ses mains portent tellement de coupures qu'il est bien difficile d'en tirer argument contre lui. Selon mestre Augelle, le coupable serait maître Swifthand, car un seul corbeau manque, celui à destination de Tideward, le siège de Lord Josselyn Arryn. Difficile de vérifier car le bon "intendant des moulins" garde toujours ses gants. Interrogé, il se scandalise du soupçon, ce d'autant plus qu'il ne rend pas de compte à Lord Josselyn à Tideward, mais au palais urbain des Arryn à Gulltown, où réside Moris Arryn le Plantureux, fils de Lord Josselyn.

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mar. mai 21, 2019 11:14 pm

En attendant, les Bonfyre décident d'ouvrir malgré tout le coffre, mais en présence de maître Swifthand : des milliers de pièces d'argent rutilent sous leurs yeux. Un inventaire exact est entrepris que signera le marchand pour prouver que rien n'a été volé. Il en résulte que le coffre recèle 6332 cerfs d'argent, soit un peu plus de 30 dragons d'or. Parallèlement, une grande quête commence dans les archives : trouver des preuves du complot des Craggate contre les Bonfyre, voire des liens avec Tideward. Les Bonfyre en effet envisagent maintenant des collusions entre Craggate et Arryn de Gulltown. Trois documents potentiellement intéressants sont trouvés : une lettre de mestre Levon, en service auprès des Arryn de Gulltown, confirmant à Ser Loholt Craggate, il y a environ un an, avoir une copie des mémoires de l'architecte de Beaconhall ; le contrat des Larmes du Septentrion, les mercenaires de Vortimer Mâche-Moelle, daté d'il y a six mois environ ; une lettre, vieille d'environ un an, adressée par Ser Morholt Craggate à son papa, Ser Loholt, et vantant les aménités du château de Tideward. Les Bonfyre en concluent que leur ennemi a dû trouver le secret du passage secret menant aux appartements seigneuriaux de Beaconhall dans les mémoires de l'architecte, puis engager les mercenaires. Le degré d'implication des Arryn ne fait pas l'unanimité : commanditaires, simples financiers ?

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mar. mai 21, 2019 11:15 pm

Comme il faut bien se détendre un peu les nerfs, le presque bon, la vraie brute et l'exquis truand décident d'aller interroger le vociférant septon Willar. Car une règle bien établie veut que lorsque l'on ne sait pas trop quoi faire, on peut toujours persécuter un psj faible et enchaîné, ça ne mange pas de pain (ou alors rassis). Après avoir diversement mis à l'épreuve l'étanchéité des sphincters du pauvre septon, nos trois gaillards s'en reviennent bredouilles. Le prêtre hurle, pleure, se vide, se dévide, mais ne semble rien savoir de concret sur le "complot" de Ser Loholt. Selon lui, le seigneur a levé son armée pour aller s'opposer à un rassemblement d'hommes des clans des Montagnes de la Lune. Si les Bonfyre sont pour lui un "puits d'iniquité débordant de souillures", il ne semble au courant de rien d'utile. En outre, ses mains ne présentent aucune coupure.
            Réfléchissant à tout cela, Ser Owain décide d'aller prier et repère dans le Sept la jeune Alcia, fille aînée de Ser Loholt, qui l'observe de derrière un pilier, l'œil humide, les pommettes empourprées, en mâchonnant une mèche de cheveux. L'occasion est trop belle se dit le beau chevalier auréolé de la gloire de sa conquête de tirer (les vers du nez de) cette pucelle ! Il envoie Artus l'inviter à dîner avec lui, mais dame Alayne Craggate intercepte Artus, le faux mestre, et déclare d'un air pincé que sa "fille doit décliner l'honneur qui lui est fait, ne se sentant pas bien". Cris, pleurs, et bris d'assiettes sont entendus un peu plus tard dans le Sept...

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mer. mai 22, 2019 7:39 am

Vient alors l'heure du repas et tout le monde se rassemble. On déguste un bon potage quand la corne d'alerte retentit. N'écoutant que leur courage, les deux guerriers, Bran et Owain, courent vers leurs appartements mettre leur armure. De son côté Artus, malgré son physique de rat de bibliothèque, sort pour faire face à la menace : des hommes semblent avoir pris pied sur la muraille ouest et se battre contre les sentinelles. Ni une, ni deux, sentant la diversion, il court à l'est vers la porte, constate que tout va bien, puis court au sud vers le Sept où se trouve la famille Craggate. Et là, évidemment, les gardes sont morts et la dame et ses filles envolées. 20 minutes plus tard, chevaux scellés et armures revêtues, les trois frères s'élancent en pleine nuit pour tenter de rattraper les fugitives. Cela semble bien improbable, mais Bran révèle des compétences de chasseur hors du commun et une chance qui fait douter que les cornes qu'il arbore soient bien attachées à son casque.
            Au terme d'une longue traque, les trois Bonfyres tombent sur six soldats escortant lady Alayne Craggate et ses filles et faisant une halte au bord d'un cours d'eau. Le combat est rapide et brutal : contre toute attente, Ser Owain tombe transpercé par une lame qui ne rate son cœur que d'un cheveu, tandis que Bran, encore souffrant du carreau d'arbalète reçu lors de l'assaut du château, s'effondre après avoir reçu un coup dont il se serait habituellement ri ! Il ne reste donc plus que le malingre Artus, mais le sournois faux mestre a entamé le combat en décochant une flèche qui a fait paniquer le cheval de dame Alayne et fait tomber à l'eau sa plus jeune fille ! Occupés à la sauver, un soldat et la dame elle-même se sont retrouvés un peu isolés. Artus se dégage du combat, traverse à cheval la rivière, blesse le soldat et s'empare de la dame avant que les autres soldats ne le rattrapent. Le reste est la scène trop connue du chantage à l’otage, agrémentée toutefois de coupures répétées infligées à la noble dame pour convaincre ses sauveteurs qu'Artus n'hésitera pas à la tuer. Il faut dire que comme il est habillé en mestre, ses menaces ne sont pas prises très au sérieux initialement. On finit donc par organiser un échange : les soldats Craggate repartent avec leur dame et ses filles, tandis qu'Artus s'enfuit avec les corps de ses frères chargés sur leurs chevaux.

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mer. mai 22, 2019 8:59 am

Le lendemain quand ceux-ci se réveillent, c'est la consternation : privés d'otages, les Bonfyre sont à la merci d'un retour offensif des Craggate. Il leur faut à tout prix rentrer sur leurs terres en espérant que les Waxley vont venir les sauver. Le problème évidemment est qu'ils viennent de les prévenir qu'ils occupent le château Craggate et n'ont plus les moyens d'annoncer leur départ. Mais le péril est trop grand, il faut partir dès que les blessures permettront de se mettre en route ! Avant de partir, Artus arrache sous la menace à Mestre Augelle une lettre arrivée au château pour Ser Loholt. Elle se révèle n'être qu'une lettre de la Guilde des marchands de Gulltown, proposant ses services pour l'aider à armer ses troupes en vue de la campagne royale dans l'extrême sud. On s'empare également du trésor après avoir fait réserver par Nigel Swifthand la part due aux Arryn de Gulltown, plus 500 cerfs pour "frais de gestion"... Enfin, les Bonfyre emportent les archives des Craggate, réparties dans les affaires des soldats.
            Le 20 janvier au matin, la colonne Bonfyre s'ébranle et avance à marche forcée, laissant Artus surveiller les arrières et tendre des embuscades à d'éventuels suiveurs. Malheureusement, les forces d'Owain finissent par le trahir : sa blessure se rouvre et l'armée doit s'arrêter, sous peine de mettre sa vie en grave danger. Une dizaine d'heure sont ainsi perdues. Enfin, on se remet en route et l'on atteint la route qui monte vers le col qui sépare les terres Craggate de celles des Bonfyre. On progresse aussi vite que possible, mais lorsque le cor des éclaireurs fait entendre sa note déchirante, chacun comprend que le pire vient d'arriver : l'armée Craggate s'est également engagée sur la route du col et l'affrontement est inévitable.

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mer. mai 22, 2019 1:09 pm

Le rapport des éclaireurs est terrible : plus de 200 hommes s'approchent, soit plus du triple des forces Bonfyre. Ser Owain, au prix d'un terrible effort de volonté, parvient à se lever de sa litière et à galvaniser ses maigres forces militaires. Il les dispose en ligne en travers de la route, mais l'ennemi occupe vite le sommet de la côte... Un petit groupe d'homme est confié à Bran et Artus pour aller prendre position au-dessus de la route et tenter de faire basculer des pierres sur l'ennemi qui avance. Mal planifiée, l'attaque échoue. Alors que Ser Loholt, son fils Ser Morholt le Bel, et Vortimer Mache-Moelle s'établissent au col pour superviser le combat, 90 soldats commencent à descendre vers la ligne des 60 Bonfyre. Artus repère alors un groupe de 30 archers s'enfonçant vers les hauteurs qui font face à l'endroit où il se cache avec Bran et leurs cinq hommes. Il est clair que ces tireurs vont tenter de prendre à revers la ligne Bonfyre ! Artus s'élance, malgré ses blessures, dans la montagne pour prévenir Owain, mais il arrive bien tard... Prévenu du danger, Owain doit donner l'ordre à ses hommes de quitter la route et de monter sur la pente qui la flanque à l'ouest, les archers arrivant par l'est. La manœuvre est délicate et la ligne ne tarde pas à se décomposer, alors que de nombreux soldats désertent et fuient vers les terres Craggate. Pire ! Alors que les soldats tentent de grimper la pente, les archers Craggate surgissent sur la pente de l'autre côté de la route et les tirent comme des pigeons, tandis que le gros de la troupe occupe la route, là, où peu avant se dressait la ligne Bonfyre ! Enfin, Bran voit une dernière troupe, de quelque 50 hommes, grimper la pente ouest pour progresser le long de la crête et venir ainsi occuper les hauteurs au-dessus des forces Bonfyre, bloquées dans leur progression par le tir des archers. Dès lors le danger d'encerclement est imminent, mais aucune porte de sortie ne se présente...

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mer. mai 22, 2019 5:55 pm

            Bran tente alors le tout pour le tout : un groupe d’environ 30 hommes des Craggate est resté bien en retrait du combat, au nord du col. Bran décide que l'héritier Craggate et sa mère, dame Linore, se trouvent peut-être là et qu'il pourrait tenter de s'en emparer ! Bien lui en prend puisqu'en s'approchant il découvre que 20 de ces hommes sont des soldats Waxley. Les ayant approchés, il apprend qu’ils sont commandés par un chevalier du nom de Ser Damian Stoutheart. Ce dernier a été envoyé par Lord Edmund Waxley à l'annonce de la mort de Ser Mélégar le Tierce pour s'interposer entre les Craggate et les Bonfyre. L'homme réalise alors que Ser Loholt l'a tenu volontairement à l'écart de la bataille en cours, lui affirmant que ses hommes devaient aller forcer le passage du col tenu par des "guerriers des clans", afin de pouvoir en réalité exterminer en toute tranquillité les Bonfyre.
            Le dernier carré des soldats Bonfyre, serré autour de ser Owain et Artus, entouré d'ennemi de tous côtés, est donc sauvé in extremis par l'envoyé de lord Waxley qui vient exiger des explications à ser Loholt sur ces "étranges hommes des clans que vous combattez..."
            S'ensuit donc un grand déballage au cours duquel les Craggate et les Bonfyre s'invectivent et s'accusent à qui mieux mieux sur le grand air des "Chiens de bâtards parricides contre sournois félons assassins !". Il faut dire que Ser Loholt est chagrin : non seulement, on lui a pris son château, mais sa femme a été victime de violences physiques et ça, ça semble avoir du mal à passer...

Morokanth
Pratiquant
Messages : 290
Inscription : mar. janv. 15, 2019 11:45 am

Re: [CR] Le Gambit du Val

Message par Morokanth » mer. mai 22, 2019 7:40 pm

En gros, la version du seigneur Craggate est la suivante :
               Ayant découvert le secret du passage dans les mémoires de l'architecte de Beaconhall, il envoya un groupe d'hommes l'explorer, précisément la nuit de la mort de Ser Mélégar le Retors. Ser Loholt confesse avoir voulu vérifier s'il aurait éventuellement été possible de s'en servir en cas de conflit avec son voisin, mais pas davantage. Il affirme que ses hommes ont trouvé ouvert le panneau secret donnant aux appartements. Ses hommes ont d'abord cru que Mélégar le Retors venait de l'emprunter pour aller chercher quelque chose dans son coffre. Entrés dans les appartements (ce qui dépassait leurs instructions), ses hommes ont trouvé Mélégar mort et une femme égorgée sur des bois de cerfs. Ils ont alors pris sur eux de sauver de la violence ambiante l'héritier et sa mère. Il semble évidemment à ser Loholt que le panneau était ouvert parce que l'assassin venait de l'emprunter pour aller chercher de l'or ou des documents dans le grand coffre de Ser Mélégar. Une fois que dame Linore a été accueillie dans son camp, il a pris sur lui d'aller rétablir l'ordre au nom de l'héritier légitime, car il était bien évident que les bâtards avaient éliminé leur père pour mettre en tutelle leur neveu et abuser de son jeune âge pour régner à sa place (les bâtards, c'est méchant, tout le monde sait ça !). Il insiste sur le fait que son armée a progressé sur les terres Bonfyre sans commettre la moindre exaction...
               Ser Owain somme alors ser Loholt d'expliquer par quel hasard son armée était justement mobilisée à ce moment. Ser Loholt rétorque impavide que ses éclaireurs avaient signalé des concentrations de guerriers des clans dans les piémonts peu avant. Il envisageait donc une attaque préemptive contre les clans. Toutefois, lorsque ses hommes lui ont amené Lady Linore et que celle-ci a dénoncé le complot des bâtards pour éliminer son fils, l'héritier légitime, il a changé l'objectif de sa campagne pour lui porter secours, "conformément aux lois de la chevalerie".

Répondre