Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
grimthot
Pratiquant
Messages : 301
Inscription : sam. nov. 20, 2010 1:26 pm
Localisation : Nantes

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par grimthot »

Si fate te semble confus je te conseille la lecture du book of Hanz une compilation d'article de blog dont une partie est traduite sur le wiki fate. C'est très éclairant sur bien des aspects ( rire)

Avatar de l’utilisateur
VigiloConfido
Ascendant
Messages : 1534
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:34 am

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par VigiloConfido »

Noté ;)
- il y a un plan B ?
- oui, s'assurer que le plan A fonctionne.


Avatar de l’utilisateur
VigiloConfido
Ascendant
Messages : 1534
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:34 am

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par VigiloConfido »

Merci @DocDandy pour cet article de ton blog dont j'ai apprécié la lecture :)
- il y a un plan B ?
- oui, s'assurer que le plan A fonctionne.

Avatar de l’utilisateur
VigiloConfido
Ascendant
Messages : 1534
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:34 am

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par VigiloConfido »

Merci DocDandy d'avoir bien voulu me parler de ce jeu, j'avais oublié en Fate ;) que tu était un grand connaisseur de ce jeu  

Le jour où je décide de tester Fate, je crois que je commencerais par proposer un one-shot de Fate Accelerated avant Fate Core quand même  

Ou alors je relis Fate Core mais en VF, à la lumière du jour et pas fatigué. (j'ai lu la VO sur une tablette à 2h du matin).

Ce que j'aime bien tout de même dans ce jeu c'est qu'il est tourné vers les personnages, et ce dés la création et ça c'est chouette.
- il y a un plan B ?
- oui, s'assurer que le plan A fonctionne.

Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Dieu de la péninsule
Messages : 3476
Inscription : ven. févr. 15, 2008 7:40 pm

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Cyrano »

Si le système de base ne t'a pas convaincu je ne pense pas que la Boîte à Outil (version française de Toolkit) ne le fasse : le supplément est destiné à ce qui veulent bricoler le système. Relire Fate core à tête reposée ou commencer par Fate Accelerated me semble être une meilleure idée.

Personnellement, j'adore deux chose dans le système Fate :
- le principe d'avoir des Aspects, je trouve que cela type vraiment les personnages,
- L'action Créer un avantage qui gère d'une manière unifiée toutes les manœuvres permettant d'aborder de manière créative un problème, aussi bien social que physique (jetez du sable dans les yeux, utiliser la science de la déduction pour analyser un adversaire, remarquer que l'armure des adversaires ont une faille au niveau des aisselles etc.) et permet au non-combattant de ne jamais être inutile au combat.

En tout cas, on peut utiliser le coeur de la mécanique Fate comme du jeu de rôle classique, sans narrativisme ou presque (mais que les points de destin/chance/héroïsme permettent un contrôle limité de la narration est assez courant au final)

 
La violence est le dernier refuge de l'incompétence (Isaac Asimov, Fondation)

Avatar de l’utilisateur
VigiloConfido
Ascendant
Messages : 1534
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:34 am

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par VigiloConfido »

J'ai lu Fate Accelerated hier soir et j'ai tout compris dedans, un retour ?
- il y a un plan B ?
- oui, s'assurer que le plan A fonctionne.

Avatar de l’utilisateur
DocDandy
Pape
Messages : 677
Inscription : ven. nov. 09, 2018 10:46 am
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par DocDandy »

Perso je pense que Fate accélèré c'est le meilleur moyen de commencer. Tu fais jouer un scénario en mode shonen, super héros ou pulp et c'est bon.

Avatar de l’utilisateur
VigiloConfido
Ascendant
Messages : 1534
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:34 am

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par VigiloConfido »

DocDandy a écrit :
mer. déc. 25, 2019 10:39 am
Perso je pense que Fate accélèré c'est le meilleur moyen de commencer. Tu fais jouer un scénario en mode shonen, super héros ou pulp et c'est bon.

Le truc c'est que Fae ne contient aucune règle pour les "pouvoirs" que tu peux trouver dans ces modes-là mais je suppose que tu improvises ça avec des aspects ?
- il y a un plan B ?
- oui, s'assurer que le plan A fonctionne.

Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 6377
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Cryoban »

VigiloConfido a écrit :
mer. déc. 25, 2019 10:45 am
Le truc c'est que Fae ne contient aucune règle pour les "pouvoirs" que tu peux trouver dans ces modes-là mais je suppose que tu improvises ça avec des aspects ?


Effectivement tu peux utiliser des Aspects et des Stunts pour faire cela. Do: Fate of the flying temple illustre assez bien comment faire cela avec FAE
Il n'y a pas de formulation adéquate pour un événement qui entend à bousculer la normativité du monde (Selene 5/09/17)

Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres

Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Dieu de la péninsule
Messages : 3476
Inscription : ven. févr. 15, 2008 7:40 pm

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Cyrano »

VigiloConfido a écrit :
mer. déc. 25, 2019 10:45 am
DocDandy a écrit :
mer. déc. 25, 2019 10:39 am
Perso je pense que Fate accélèré c'est le meilleur moyen de commencer. Tu fais jouer un scénario en mode shonen, super héros ou pulp et c'est bon.

Le truc c'est que Fae ne contient aucune règle pour les "pouvoirs" que tu peux trouver dans ces modes-là mais je suppose que tu improvises ça avec des aspects ?
Les aspects sont un bon point de départ, surtout lorsqu'on utilise la règle des permissions (un personnage disposant d'un aspect lié à une super force pourra tenter un jet sous Puissant pour arracher une porte blindée ou attaquer en lançant une voiture, même s'il n'invoque pas son aspect en payant 1 point Fate. De même pour un personnage avec un lance-toile pourra Attaquer et Créer un avantages à distance)

Ensuite le système de conception de Prouesse de Fate Accéléré marche bien pour représenter les pouvoirs :
"Parce que je suis Monstre vert ultra violent quand je m'énerve, j’obtiens un bonus de +2 quand j’attaque de façon Puissante au corps à corps" (force surhumaine)
"Parce que je suis L'Homme le plus rapide du monde, j’obtiens un bonus de +2 quand j'essaie de me défendre d'une façon Rapide contre une attaque physique qui ne me prend pas par surprise" (super-vitesse)
"Parce que je suis Génie, Playboy, Philanthrope, Milionaire dans une Armure MKVII, une fois par session de jeu je peux affecter une zone entière lorsque je crée un Avantage d'une manière Flamboyante en utilisant l'armement de mon armure" (super armure)
"Parce que je suis un La fille de Zeus et d'Hippolyte, j’obtiens un bonus de +2 quand j'essaie de me défendre d'une façon Puissante contre une attaque physique" (Invulnérabilité)
"Parce que je suis L'Homme le plus rapide du monde, une fois par session de jeu je peux me rendre où je veux, pourvu que je puisse courir jusque là, quel que soit mon point de départ" (Dans un jeu de super-héros je permettrais d'utiliser cette prouesse plus d'une fois en payant 1 PF à chaque utilisation après la première)

La seule limites pour moi est le cas des héros totalement invulnérables comme superman ou hulk : à moins d'assumer complétement cette invulnérabilité et de considérer que ces personnages sont immunisés aux dégâts lorsqu'on n'exploite pas leur faiblesse, ces pouvoirs sont difficiles à gérer avec Fate Accéléré.
Au mieux je prendrais la prouesse accordant un bonus de +2 en défense puissante pour le représenter car contre des adversaires de base, un +5 en défense suffit à rendre le personnage presque invulnérable (quitte à devoir dépenser 1 PF de temps en temps)
La violence est le dernier refuge de l'incompétence (Isaac Asimov, Fondation)

Avatar de l’utilisateur
Cléanthe
Messie
Messages : 1030
Inscription : dim. mars 11, 2012 10:27 am
Localisation : L-A

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Cléanthe »

Retour de lecture sur le tome 2 de l’encyclopédie des Jeunes Royaumes consacré à Pan Tang pour Mournblade, petite précision je n’évoque ici que la partie background dont je viens d’achever la lecture et non la partie scénarios que je n’ai pas lue et qui représente 1/3 du supplément de 99 pages.
Image
J’ai acheté ce supplément parce que j’apprécie la gamme Mournblade et son développement par le Département des Sombres Projets depuis quelques années maintenant. Alors oui, les suppléments sortent au compte-gouttes mais ils sont également bien écrits et inspirants.

Graphiquement, la couverture est plutôt réussie mais victime d’un souci graphique mineur, en effet le titre du supplément : Pan Tang, pour la gloire du chaos n’apparaît pas sur la partie inférieure de la couverture, contrairement à ce que montre l'image partagée ici. Rien de grave en soi, la 1ère impression sera donc un collector ! Les illustrations intérieures sont globalement réussies, mais trop peu nombreuses à mon goût. Les 3 illustrations double pages d’Andreas Rocha et qui illustrent les grandes cités pan tangiennes sont réussies, mais comme elles sont finalement très ressemblantes, on visualise finalement assez mal la spécificité de l’architecture mabden, dommage. Les illustrations de Swal qui mettent en scène des personnages pan tangiens sont les plus réussies, mais là encore trop peu nombreuses pour rendre compte, encore une fois, de la spécificité de leur culture, ce qui est dommage au vu de l’importance de leur art et de son rayonnement dans les Jeunes Royaumes.

L'ouvrage a été rédigé dans sa partie background par la regrettée Isabelle Perier, et la soixantaine de pages qui la compose balaie en autant de chapitres l’histoire de l’île, ses relations avec le monde extérieur, sa géographie, puis un sanctuaire côtier dédié à Pyaray, suivi d’un chapitre politique sur la théocratie, puis un autre sur les pouvoirs qui luttent les uns contre les autres. La partie background s’achève enfin par un chapitre métaphysique sur la situation de Pan Tang dans le conflit éternel. J’apprécie l’écriture qui en plus de 60 pages parvient à poser la culture locale sans excès, pour les vieux de la vieille qui ont lu comme moi le précédent supplément édité chez feu Oriflam, le parti pris est en effet diamétralement opposé. Alors que dans Stormbringer, l’île était hautement fantastique et ses habitants complètement cintrés, Isabelle Perier humanise les mabden, rend leur société chaotique presque réaliste. Il y a un travail de construction intelligent pour penser l’unité géographique, historique et sociale de leur culture. J’y ai repéré des mélanges de culture romaine (clientélisme et division sociale stricte entre patriciens, peuple, et esclaves), de culture occidentale (pour le darwinisme social et le totalitarisme) entre autres. Mais tout ça est intelligemment mêlé à la philosophie chaotique d’une société où tout est en mouvement et où le goût pour les arts concurrence le goût pour la sorcellerie et celui pour la guerre, tout concourant vers un objectif de domination mondiale. Au-delà de ce cadre culturel, l’auteur développe des intrigues liées aux luttes d’influence des hommes dans l’île, mais aussi des luttes d’influence entre les dieux du chaos eux-mêmes. La relation diplomatique entre Pan Tang et le reste des Jeunes Royaumes n’est pas oubliée et intelligemment pensée dans un équilibre entre violence (la piraterie), la manipulation (espionnage et sorcellerie) et l’influence culturelle par l’art. Tous les complots en cours de Pan Tang dans les JR sont également développés et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’influence subtile des mabden sur les JR se met doucement en place pour mener à la fin du monde. Ceci dit, parmi les pan tangiens, certains commencent à comprendre que les actions du théocrate pourraient bien conduire à la fin du monde et non à l'hégémonie mondiale, des luttes d'influence sourdes prennent donc place pour empêcher cette issue fatale. Bien vu !

En conclusion, sur les 2/3 de l’ouvrage lu je le rappelle, j’ai beaucoup aimé ce que j’ai lu et qui confirme l’approche nuancée de cette nouvelle édition. Les mabden forment une culture chaotique enfin humainement crédible, soumise à un régime totalitaire et c’est bien vu, parce que c’est ce qui les conduira comme tous les régimes totalitaires... à la ruine. Au rang des regrets, la quantité des illustrations qui ne permet pas de rendre compte de la spécificité esthétique de la culture mabden, mais aussi et c’est mineur le peu d’informations sur les mabden et leur origine.

 

Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 7459
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Fabfab »

Excellent retour qui ne fait que confirmer l'angle d'attaque de Mournblade. Vite que je me le procure!
A distorted reality is now a necessity to be free

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2630
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Julian_Manson »

en même temps Moorcock lui-même est sur Mournblade, et on sent clairement la profondeur du jeu dans le livre de base.

Cela fait partie des jeux de dark fantasy que j'aime: c'est sombre, mais les pjs sont compétents ET importants et on peut faire réfléchir les joueurs :)
"Shang Bu Han: C'est toi qui te fais des idées! Moi, depuis le début, j'ai jamais dit que j'avais un sabre! [ ... ]
Ennemi: Mais qui es-tu à la fin?
Shang Bu Han: On m'appelle "L'Epée sans lame" je crois. Cela vient juste d'être décidé..."



Avatar de l’utilisateur
Cléanthe
Messie
Messages : 1030
Inscription : dim. mars 11, 2012 10:27 am
Localisation : L-A

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Cléanthe »

Julian_Manson a écrit :
dim. déc. 29, 2019 9:49 pm
en même temps Moorcock lui-même est sur Mournblade, et on sent clairement la profondeur du jeu dans le livre de base.

Cela fait partie des jeux de dark fantasy que j'aime: c'est sombre, mais les pjs sont compétents ET importants et on peut faire réfléchir les joueurs :)

Bah, tu sais Moorcock n'y est en tout cas aujourd'hui pour pas grand chose, et la vision du Département des Sombres Projets est quand même largement moins foutraque que celle de Moorcock sur les Jeunes Royaumes.

Répondre