Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Berzerk
Cardinal
Messages : 592
Inscription : mar. sept. 07, 2010 10:50 am
Contact :

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Berzerk »

DocDandy a écrit :
sam. juil. 11, 2020 5:39 pm
Je viens de recevoir la campagne Steampunk, c'est mon prochain retour
Ton retour m'intéresse, ayant abstract donjon (que j'aime bien dans le fond et la forme);

J'hésite à me prendre la campagne Abstract Steampunk car, je me demande si elle apporte du sel au jeu ou pas ?!

Merci ;) 
Le narratif, c'est fantastique ! :D

Mon blog sur le jdr en solo : https://herossolitaire.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
Loludian
Dieu pour tous
Messages : 5891
Inscription : sam. oct. 21, 2006 11:05 pm
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Loludian »

Berzerk a écrit :
sam. juil. 11, 2020 8:48 pm
DocDandy a écrit :
sam. juil. 11, 2020 5:39 pm
Je viens de recevoir la campagne Steampunk, c'est mon prochain retour
Ton retour m'intéresse, ayant abstract donjon (que j'aime bien dans le fond et la forme);

J'hésite à me prendre la campagne Abstract Steampunk car, je me demande si elle apporte du sel au jeu ou pas ?!

Merci ;) 
Elle apporte une campagne, très héroïque, et ellle montre d'ailleurs les possibilités du système, je trouve (mais je suis partial, je fais partie des XII Singes). Perso j'ai beaucoup aimé la campagne et je pense la faire jouer à mon tour.

Avatar de l’utilisateur
Berzerk
Cardinal
Messages : 592
Inscription : mar. sept. 07, 2010 10:50 am
Contact :

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Berzerk »

Loludian a écrit :
dim. juil. 12, 2020 10:03 am
Berzerk a écrit :
sam. juil. 11, 2020 8:48 pm
DocDandy a écrit :
sam. juil. 11, 2020 5:39 pm
Je viens de recevoir la campagne Steampunk, c'est mon prochain retour
Ton retour m'intéresse, ayant abstract donjon (que j'aime bien dans le fond et la forme);

J'hésite à me prendre la campagne Abstract Steampunk car, je me demande si elle apporte du sel au jeu ou pas ?!

Merci ;) 
Elle apporte une campagne, très héroïque, et ellle montre d'ailleurs les possibilités du système, je trouve (mais je suis partial, je fais partie des XII Singes). Perso j'ai beaucoup aimé la campagne et je pense la faire jouer à mon tour.
Merci, tout les avis sont bon à prendre  :yes:
 
Le narratif, c'est fantastique ! :D

Mon blog sur le jdr en solo : https://herossolitaire.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
la_loutre
Mystique
Messages : 813
Inscription : mer. mai 03, 2017 7:20 pm
Localisation : Basse Normandie - manche

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par la_loutre »

Image

.) Quoi que c'est ?
Maze Rat en VF par les 12 singes

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?
Via la communication des 12 singes sur les différent forum roliste.
 
3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?
Compulsif, à la base je voulais juste le bouquin de lieu d'aventure

4.) Vous pensiez trouver quoi ?
Un jeu OSR et l'adaptation made in 12 singes

5.) Vous avez trouvé quoi ?
Un jeu OSR un peu mal calibré en terme de difficulté mais simple d'utilisation pour la version original. 
Un jeu OSR trop confus/complexe dans sa version 12 singes. 

Du coté des règles de base, ont à un palier de difficulté bien trop haut, ce qui est corrigé par la version 12S, un système de magie bien trop aléatoire qui est lui aussi corrigé via la version 12s.
Du coté des règles par les 12S, le coeur du jeux change un peu, il ya  + de niveau de pj, des "don" qui sont ajouté et quelque modification mineure sur le combat. Par contre le calcul des bonus en combat me semble trop chiant.

On trouve aussi un univers assez classique dans le LDB, des humains avec des royaumes, des elfes un peu reclu, des Orc tribaux et pilleur, mais aussi un peuple nain sous la coupe des humains (esclavage).

6.) Allez vous vous en servir ?
Oui, mais je vais devoir faire un mixte entre les règles d'origines et celle des 12 singes pour le coté règles.
Oui pour le recyclage de la mini campagne intégré à la fin du livre de base.
Oui pour utiliser une partie du lore du jeux mise en place par les 12 singes

7.) En conseilleriez vous l'achat ??
Non, si vous chercher un jeux OSR il y aura surement mieux ailleurs
Aucun rapport avec la boutique

Avatar de l’utilisateur
chaosorcier
Dieu anti-Jamy
Messages : 3611
Inscription : mar. oct. 14, 2008 5:40 pm
Localisation : La Quatrième Dimension

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par chaosorcier »

Image
1.) Quoi que c'est ?
Vaesen par Fria Ligan, le livre de règles avec le recueil de scénario plus l'écran de jeu
et les différents bonus débloqués par le Kickstarter.

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?
Ayant participé à plusieurs des Kickstarter de l'éditeur, j'ai reçu l'information au travers d'un des mails
de Fria Ligan sur leurs différents financements à venir.
 
3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?
Un poil compulsif, j'ai pas mal participé aux différents financements depuis Genlab Alpha et
depuis j'apprécie la qualité de leur production même si je n'ai pas fait tous leurs jeux.

Avec Vaesen, c'est la 1ère fois que je prends une contrepartie autre que le simple livre de base.
Petite entorse notamment pour avoir l'écran dont j'avais trouvé le visuel joli sur la page du KS.
Entorse qui m'a coûté des frais supplémentaires car transport assuré par DHL donc frais de dossier
pour se faire livrer...
 

4.) Vous pensiez trouver quoi ?
Un jeu dans une Scandinavie située au XIXe siècle et basée sur les illustrations de créatures fantastiques
de l'artiste Johan Egerkrans. Jeu utilisant le système fétiche de Fria Ligan depuis la parution de Mutant 
Year Zero et où l'ont incarne ici des chasseurs de monstres.

5.) Vous avez trouvé quoi ?
Les mêmes règles, une légère variante, de ce qu'on a pu voir dans la gamme Mutant Year Zero mais aussi
dans Tales from the Loop ou plus récemment le jeu Alien et qui sont devenus une constante
chez Fria Ligan. Celles-ci sont simples à appréhender, à faire comprendre à de nouveaux joueurs.euses
et à faire tourner lors d'une partie. Variation intéressante mais manque à mon avis d'éléments pour rendre
la progression de PJs intéressante sur le long terme.

Les PJs incarnent dans Vaesen des personnes qui suite à une rencontre traumatisante avec le surnaturel
ont décidés de s'unir en faisant revivre une ancienne société secrète afin de lutter/enquêter sur les phénomènes étranges.
Petit inspiration du côté Chill et AdC à la lecture, la jeu se démarque avec son aspect basé
sur le folklore Nordique et la possibilité de faire évoluer leur quartier général, bien que ce dernier
aspect a déjà été vu sous des formes différentes dans d'autres jeux de l'éditeur.

Le cadre de jeu est intentionnellement souple et c'est à la table de jeu ou MJ de voir comment
l'aborder. En intégrant par exemples des événements réels de la Scandinavie ou alors rajouter
des éléments familiers du jdr comme du steampunk. Liberté bienvenue bien que le livre de base manque
malgré le matériel à l'intérieur ex:la création de scénarios. Le livre de base reste succin sur la Scandinavie
réelle avec juste les grandes agglomérations, les noms conventionnels et quelques encarts sur le folklore
de l'époque

Des recherches sur internet devrait aider à un peu mieux a se faire une idée des pays nordiques au
XIXe siècle avec une lecture ou relecture des contes fantastique ou histoires de fantômes.
Un petit boulot encore en plus pour le ou la MJ, que je pense nécessaire mais peut-être optionnel pour
d'autres, serait de compiler des superstitions ou légendes du Nord pour l'immersion sur ce que croit
la population de cette époque pour le retranscrire en partie.

Le gros point fort à la lecture des livres sont les illustrations d'Egerkrans. Je ne sais si elles sont reprises
de ses précédents ouvrages mais elle sont superbes. Sa préface dans le ldb indique que c'est
un ancien rôliste et que les bestiaires des jdr l'ont influencés depuis un jeune age. Son bestiaire aide à
voir la différence avec le reste des créatures imaginaires de l'Europe même si on retrouve des classiques.

Lécran est solide et pratique cependant l'illustration bien que reste fort joli provient vient surement
d'un fichier avec une image en résolution basse.

Juste jeté un coup d'oeil à A Wicked Secret & others mysteries, le recueil débloqué par le KS et aussi
bien illustré bien que ce soit un autre artiste qu'Egerkrans pour les portraits de PNJs et plusieurs
créatures. L'impression, la mise en page et la qualité de la reliure sont un constante agréable chez
Fria Ligan. Il y a pas mal d'aides de jeu sous forme de lettres, articles, notes etc... cela demandera
du travail pour traduite ça en français et l'éditer sous une nouvelle forme pour une partie.

Les cartes aides de jeu et dés débloqués par le financement ne sont pas mal faits mais franchement
dispensables.

6.) Allez vous vous en servir ?
J'hésite, c'est sympathique à la lecture et il y a de bonnes idées, car du travail est nécessaire (avis perso)
pour s'accaparer et retranscrire la Scandinavie même romancée de Vaesen à une table.

7.) En conseilleriez vous l'achat ??
Oui, même si je citerai en 1er les jeux phares de Fria Ligan avant celui-ci, notamment toute la gamme
Mutant Year Zero. Vaesen a aussi de la concurrence cependant il y quelques bons atouts de son côté.
Ninjak: "Why is it whenever i employ a stratagem, the idiot i use it against labels me a coward ?"

X-O Manowar 7# (2012)

Avatar de l’utilisateur
VigiloConfido
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1802
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:34 am

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par VigiloConfido »

1.) Quoi que c'est ?
Odyssey: The Complete Game Master's Guide to Campaign Management

Image


2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?
Par une personne avec qui j'ai fait du jeu de rôle par le passé.


3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?
Réfléchi, j'ai lu une copie que cette personne m'avait passé par le passé et j'ai décidé après lecture de donner des sous aux auteurs. De plus, il y avait un bundle qui comprenait deux autres ouvrages de l'auteur que je comptais lire aussi.


4.) Vous pensiez trouver quoi ?
Un guide sur la création de campagne.


5.) Vous avez trouvé quoi ?
Un guide pour gérer toutes les étapes de la campagne : concept, structure, première partie, gestion de l'univers, des PNJ, des joueurs, gestion des risques et des changement, comment terminer une campagne que ça soit en la tuant, le mettant en pause ou la terminer au bon moment...


6.) Allez vous vous en servir ?
Absolument.


7.) En conseilleriez vous l'achat ??
Tout à fait.
‘Tell the Supreme Intelligence that I’m coming to end it. The war, the lies, all of it.’

Avatar de l’utilisateur
VigiloConfido
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1802
Inscription : jeu. juil. 20, 2017 10:34 am

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par VigiloConfido »

1.) Quoi que c'est ?
Image

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?
Par un ancien ami

3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?
Réfléchi, il faisait partie du bundle avec Odyssey dont j'ai déjà parlé et j'avais prévu de le lire pendant ma pause MJ.

4.) Vous pensiez trouver quoi ?
Un guide pour m'apprendre à mieux préparer mes sessions de JDR.

5.) Vous avez trouvé quoi ?
Cet ouvrage est dédié principalement à la préparation de session par les MJ et tout ce que ça implique : brainstorming, sélection des idées, conceptualisation de l'histoire, relecture. Cet ouvrage va plus loin puisqu'il propose au lecteur des choses comme analyser son cycle créatif pour savoir quand mieux travailler sur ses préparations, mais aussi que faire quand un imprévu arrive par exemple.

6.) Allez vous vous en servir ?
Possible oui, c'est un des ouvrages référencés par Mike Schea à la fin de Return of the Lazy Dungeon Master et les deux se complètent bien, celui ci étant plus générique et théorique

7.) En conseilleriez vous l'achat ??
Oui​​​​​
‘Tell the Supreme Intelligence that I’m coming to end it. The war, the lies, all of it.’

Avatar de l’utilisateur
haplo
Pratiquant
Messages : 225
Inscription : ven. août 31, 2018 11:16 am
Localisation : Vitré

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par haplo »

1) Quoi que c'est ?
Cyberpunk rouge le kit de saut de départ

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?
Ca a fait du bruit quand c'est sorti, je me souviens d'avoir lu qu'ils avaient profité des gus qui font le jeu vidéo CP77 pour prendre des cours de game design.
 
3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?
Je l'ai vu sur le thread de vente, de mémoire c'est à celanawe que je l'ai acheté. Je me souviens lui avoir demandé pourquoi il le vendait, par curiosité, et sa réponse était peu ou prou "je n'ai pas envie de faire jouer ça, des trucs m'ont dérangé". Bref compulsoréfléchi.

4.) Vous pensiez trouver quoi ?
Un truc qui titille ma fibre nostalgique, me faire voir du chrome, des néons, et une matrice toujours aussi nulle. Mais bon, je voulais donner sa chance à cet univers qui balayait l'existence de Cyberpunk 3.

5.) Vous avez trouvé quoi ?
Alors si je pose ça là aussi longtemps après c'est parce que ça fait 2-3 fois que je lis des gens tentés par l'achat de la VF. Ce qui va suivre n'engage que moi et ma mauvaise foi peut-être, probablement de la déception, et il faut bien savoir en lisant ça que j'aime le cyberpunk plutôt Gibsonien. Ca n'enlève rien aux incohérences parfois dures à supporter.

Spoiler:
  1. La présentation : moderne, sur deux colonnes, du rouge qui fait siagner les yeux un peu trop à mon goût, mais bon c'est ça aussi cyberpunk, le style, ça change, allez pourquoi pas. Gros gros gros point noir pour moi en revanche, OK c'est dans une boite, mais le dos des bouquins n'a pas de titre, brdl pourquoi, j'ai déjà peur de la suite de suppléments sans rien sur le dos, ça m'énerve, si vous pouvez me dire quels sont les bouquins entre Night City et Bartmoss dans la photo ci dessous je vous paie un plein verre de larmes, tellement c'est fou de pas avoir remarqué le problème 30 ans plus tard : Image
  2. Le background :Le livret, sobrement intitulé « World Book », commence par nous dire ce qu’il s’est passé depuis 2020. On y apprend qu’il y a eu une troisième guerre mondiale initiée par les corporations (edit: la 4eme guerre des corps), que ça a pété dans tous les sens, puis le 20 Août 2023 survient « l’holocauste de Night City ». Une « pocket nuke » est lancée sur le building Arasaka de la corporate plazza. Et du coup ça va, c’est un missile nucléaire de poche, donc la ville n’est pas rasée, juste irradiée. On y revient un peu après, mais déjà vous pouvez sentir l’odeur du corps encore chaud de la crédibilité vous chatouiller les poils de nez.
     A partir de la page 5, c’est « Les USA à l’époque du Rouge », à mon humble avis un Vieux Pape. Les US sont fragmentés en cité-états indépendantes, mais Elizabeth Kress en est présidente, parce que ça fait bonne figure de mettre des femmes à des hautes fonctions placards si je comprends bien. Ancienne militaire au bras long, elle est ce qui tient les États-Unis ensemble, même si on comprend vite qu’il n’en est rien. La case est cochée. (edit: comprenez bien que ce qui me dérange ce n'est pas que la case soit cochée, c'est qu'on ne s'en serve pas).
     Puis vient Night City, toujours page 5, indépendante mais faisant quand même partie de la Confédération Pacifique, qui a vite fait remis en place  de quoi échanger des denrées permettant à NC de se relever. On apprend que Biotechnica fait repousser une flore expérimentale et introduit une faune du même acabit dans les régions dévastées.
     Ensuite on nous parle du monde, l’Afrique a conquis l’espace, l’Amérique du Sud s’est solidifiée, l’Asie du Sud-Est (généreusement appelée « Asie » évidemment) se reconstruit, l’Europe c’est mort, le Moyen Orient (mais si vous savez ce bout de terrain situé à 80% en ASIE) se prépare à lutter contre l’envahisseur corporatiste.
     Enfin, on nous parle des corpos, elles sont mal en point et se sont retrouvées divisées en de multiples fragments qui luttent pour leur part de marché. Enfin sauf Biotechnica, division de Petrochem, qui je suppose se porte bien puisqu’elle peut faire pousser une jungle sur le continent Nord-Américain avec l’aval du gouvernement fantoche ¯\_(ツ)_/¯
     Vient ensuite une section récapitulative des évènements dans l’univers du jeu, et il faut le dire c’est pas mal pour savoir où on évolue, voir prévoir des ptits scénars flashbacks pour les PJ ou déporter/lier des intrigues à une autre époque. Un rappel également axé sur l’histoire de Night City, qui depuis le temps, je ne vais pas le cacher, m’avait complètement échappé.
     On fait un bref retour sur le maire et comment il s’est fait enflé, les corpos, l’histoire jusqu’au contexte de cyberpunk 2020. Ils expliquent ensuite ce qu’ils ont déjà expliqué précédemment à propos de la "pocket nuke", et là je comprend qu’on a pas la même définition d’holocauste. Ce que le chapitre suivant va tendre à prouver. Parce que s’ils ont le bon goût de dégager Cyberpunk 3 (pudiquement appelée « réalité alternative » par l’auteur de ce que j’ai pu lire de la rumeur, pour dire que tout est à jeter), c’est pas non plus folichon :
     
    • Le monde est pourri, les corpos sont des entités très très méchantes (jusque là, classique, canon)
    • Araska et Militech font partie de ces corpos en guerre. Araska a donc balancé une « pocket-nuke » sur son propre bâtiment pour faire accuser Militech, dans la corporate plazza de NC. J’ai été voir dans le dictionnaire anglais, après tout peut être que je ne comprends pas le mot nuke, mais si si, :
      Image
    • le ciel est rougeâtre pendant un temps, c’est ça le RED. Vous êtes heureux, le nom veut dire quelque chose. C’est pas le sang, la chair qui se rappelle au cyber ou quoi que ce soit non, c’est un effet de bord d’un truc d’une crédibilité à toute épreuve.
    • En vrac ce que l’on va savoir de Night City ensuite : 
      • Le recap sur l’histoire de la ville (ça c’est cool).
      • Les habitants ont tous des puces anti-radiations (sous cutanées ? des patchs ? des précisions ? vous rigolez ?), donc c’est cool, par contre ça a créé du remous, les eaux usées, les systèmes électriques tout ça, bien entendu c'est à moitié foutu. Sans rire, ils expliquent que la ville complète était inhabitable pendant 24h, mais heureusement les habitants étaient super cybernétisés ou avaient activé leurs « filtres anti-radiations » (lol) donc en fait ils ont surtout déserté le centre ville (P15). "Holocauste".
      • NC devient un champ de bataille en reconstruction, qui sera ultimement récupéré par les nomades, qui vont désormais assurer transport de marchandises, assumer des responsabilités locales etc
      • On oublie l’administration, c’est des groupes qui s’auto-gèrent. Et se partagent le gâteau. . Des nomades, des corpos qui réinvestissent les lieux bien évidemment, sûrement des associations de commerçants et de quartier…
      • Les hôpitaux ont survécu mais ils manquent de personnel, par contre la ville est parsemée de cliniques ambulantes (p19). Keskekwa.
      • Des dataterms sont toujours disponibles un peu partout, mais bon on est en droit d’imaginer que les terminaux mobiles des gens les rendent un peu datés…
      • Max Hammerman, ancien flic, assure à lui seul le travail de police à coup de recrutement de solo pour rétablir l’ordre, du coup ça en fait une milice municipale de la cité-état ce qui est un profond non sens, d’autant qu’on va vous demander de bien avoir peur des flics.
      • Les transports en commun sont fonctionnels, je vais pas m’étendre, mais sachez qu’on peut s’offrir des voyages spatiaux. Des holocaustes sans morts, des villes dévastées en ruines mais l’aérospatial se portent bien…
    • Viens la partie 4 (p22), « Everyday Things ». Pareil des infos sur l’ambiance :
      • La drogue est interdite, mais pas les trucs de synthèse dans des labos miteux.
      • Qu’importe le crime, c’est la prison si on vous choppe (vous savez, la milice 🙃), si on ne vous a pas collé une bastos dans le coffret.
      • On a des « agents » SAAI (Self-adative AI) qui vont permettre de hercher des infos pour vous, passer des coup de fil, organiser votre agenda etc etc (du coup les dataterms sont entretenus pour justifier des impôts à une administration qui n'existe plus ?)
      • Le réseau, parlons-en : comme d’hab dans tous les jeux de rôle pensés par des gus qui croient que informatique = magie, on a encore quelque chose de parfaitement au poil. Mais disons que Cyberpunk est un genre, pas seulement une époque, et que la matrice très visuel d’icelui soit d’actualité dans une dérivation de notre monde où tout a empiré, surtout le pire. Même là j’ai du mal à sauver des trucs. En gros il n’y a plus de réseau. Enfin à l’échelle mondiale. Il y a bien chaque ville qui entretient son truc local à base de renseignements sur les services publics (qui n’existent pas si je me fie au même bouquin hein), petit annuaire et tout, le datapool. Les corpos ont toutes leur LAN déconnecté du reste (du coup fini les hacks de l’extérieur, maintenant faut entrer, ça en vrai c'est cool amha, pour imbriquer plus aisément les actions du runner a celles de l'equipe, par contre ça place évidemment une difficulté supplémentaire). Enfin elles ont parfois des liaisons WAN avec d’autres éléments de la corpo j’imagine, parce que je vois mal la big corpo evil from hell avec en fait un batiment de 30 étage pour tenir tête à une ville en ruine peuplée de camés, de chômeurs, de rebelles. Mais bon du coup si y a un semblant d’administration détenue par les gros bras de la ville et des liaisons pour les corpos entre les villes, je me dis qu’elles doivent pas péter bien loin vu le fric qu’il y a à se faire à rouvrir internet. J’imagine que je ne suis guère un stratège. Au lieu de ça on a un twitter/youtoob local qui porte le doux nom de popmedia (qui peut aussi véhiculer des programmes, j’imagine que c’est pour de l’intrigue pas cher).
      • Les médias sont des équivalents de corpos (alors pareil me demandez pas avec quels moyens) ou des artistes free-lance. La télé et la radio ont fait leur grand retour avec la fin du NET mondial mondialisé.
      • Quelques lieux, véhicules, infos sur la nourriture etc.
    • Voilà pour le background. En gros. Il reste un chapitre avec comme sujet la maîtrise du jeu, il y a les conseils d’usage pas très finaud de cyberpunk, et, bien entendu, aucune suggestion sur la gestion de l’action avec la matrice en parallèle de la bidoche. Il y a quelques organisations vaguement décrites (de quoi se les approprier vitezeuf et broder) et une table aléatoire de rencontre en ville.
       Puis survient le scénario dont on parlera à la fin.

  3. Les règles : Elles ont pas trop bougé (incroyable), c’est de l’interlock (STAT + SKILL + 1D10), perso j’aime bien même si ça force à sur-spécialiser les personnages, ça va avec les canons du genre.  Il y a de quoi créer vite fait un perso, avec des tables, comme naguère. Par contre s’ils parlent des classes et des compétences spéciales d’icelles, ils ne décrivent que « Interface », alors qu’ils te filent des pré-tirés d’autres classes. Dommage pour ceux qui ne seront pas le netrunner s’ils prennent les pré-tirés (j'abuse on les trouve sur le net ça a pas du bouger des masses).
     Ils remplacent aussi Friday Night Firenight Par Thursday Night Throwdown, qui change la donne, notamment avec le jet de « Facedown » (baisse les yeux ?) par défaut quand tu rencontres des keupons : si tu rates mais que tu veux te battre quand même, t’as -3 à toutes tes actions. C’est ambitieux vu les niveaux de difficulté du jeu : 10 c’est enfantin, mais bon c’est juste le max de ton dé, 14 c’est un difficulté « everyday life », à partir de 18 ça devient « competent », bref t’as intérêt à furieusement maxer tes compétences pour faire des jets utilisables sous pression dans l’action (P26). Si en plus les adversaires ont des armures… Et, évidemment, aucune suggestion pour la gestion de l’échec. Après le TNT peut probablement avoir comme effet d'éviter la bagarre et de créer d'autre genre de scène, il faudrait voir en testant. 
     Il y a aussi une explication d’un netrun sans surajout de programme mais toujours sans conseils pour l’intégrer dans l’action :/. J’imagine qu’ils comptent sur le fait que les runners doivent désormais être dans les locaux de la corpo pour agir. Cela dit, toujours aucune réflexion sur la mise en réseau des choses. Après je suis mesquin ce n’est qu’un kit d’intro. Pour finir, pas de liste de prix/armes/équipements, même rudimentaire (si ce n’est quelques guns mais bon, ça fait pas tout). De toute façon j’écris ça mais les règles sont pas vraiment sorties, j’imagine que j’ai eu le droit à un patchwork de kit d’initiation. La seule qu’il y a c’est le hacker parce que je suppose que c’est la seule difficile à prendre en main. N’étant pas moi même un bon mécaniste, je ne vais pas m’y appesantir.

  4. Le scénario : En gros vos PJ doivent résister à WorldSat toute la nuit sinon ils sont dégagés de leur squat. Ils vont pouvoir essayer de soudoyer les voisins, il y a des pistes pour que chaque rôle ait son moment de lumière, c’est un peu basique mais c’est un kit d’init. Donc c’est pas là dessus que ça me dérange. Là où il me semble que cela pèche c’est sur la proposition globale (qui est raccord cela dit avec ce que propose la boite, énormités scénaristiques mises à part) : on ne fait plus du cyberpunk de genre, on est un cyberpunk à chien. On fait des petits deals de merde et on lutte contre « le système ». Il n’y a pas de mission et pourquoi donc y en aurait-il dans cet environnement ? C’est Mad Max avec un nouveau maquillage. Pas de corpos qui vous utilisent et tentent de mieux vous jeter, fini le réseau matriciel (mais ça c’est pas grave c’est toujours mal utilisé) et ses multiples éléments graphiques, fini les néons, la crasse et le chrome, fini les corpos toutes puissantes, maintenant vous êtes des gueux comme les autres et vous luttez avec eux. Notez que j’ai rien contre les gueux, les punks à chien ou quoi hein, chacun sa route, et j'aime bien en jouer, c'est pas la question. Ce qui me chiffone c’est que cyberpunk à mes yeux n’est pas qu’un univers, c’est aussi une proposition ludique, littéraire, assez codifié finalement. Et là je ne la retrouve pas dans ce que le jeu propose de me faire vivre. Disons que si le scénario du kit de saut rapide est fait pour présenter ce que le jeu offre à jouer, ça me semble passer à côté de l'idée que je peux m'en faire. C'est absolument personnel, il y a plein d'autres raisons de ne pas acheter ce kit. En tout cas, comme la personne qui me l'a vendu (et qui a eu l'honnêteté de me le dire), je ne me vois pas faire jouer des copains là dedans, il y a des trucs plus adaptés pour la proposition amha. Et l’univers, bah comme dit, c’est mad max quand il y a des restes de villes cyberpunk, un peu d'electrictié, et quelques années qui sont passés, avec un marché un peu plus étoffé quoi.
     Bref. Y a quelques autres idées de scénars de la taille d’un ticket de métro, c’est toujours ça de pris.

  5. Conclusion arbitraire :
  • Les – :
    • le pitch de départ, mais quelle putain de blague
    • le système toujours aussi pété et qu’ils ont durci,
    • ne propose plus de faire effectivement du genre cyberpunk mais de vivre dans un environnement pseudo mad max dans une gross ville autrefois cyberpunk (c’est pas vraiment un moins, mais c’est quand même potentiellement pas ce que les gens vont chercher),
  • Les + :
    • un bon récapitulatif des règles, mais aussi de l’histoire de Night City et de l’univers de Cyberpunk,
    • on peut jouer avec direct (enfin sauf les compétences de classe, mais bref c’est pas gravissime on les comprend quand même assez vite ou on les cherche sur internet et voilou ça va pas ou peu changer),
    • une bonne mise en page, claire, mais c'est affaire de gout. 
    • et surtout, le plus important, ça vous motivera peut-être enfin à ouvrir Neon City Overdrive qui vous fait de l’oeil depuis un bon moment ;]
Gardez votre fric.
 

6.) Allez vous vous en servir ?
Hahaha
7.) En conseilleriez vous l'achat ??
Je vais m'auto citer :
Gardez votre fric.
Prenez votre jeu préféré et utiliser le bouqin de Night City si la ville vous manque, ça suffira amplement. Mais bon encore une fois c'est un avis tout subjectif.
Dernière modification par haplo le sam. juil. 25, 2020 10:24 am, modifié 1 fois.
1/2 Mardi : MJ IVL Pax Elfica
1/2 Mardi : MJ DnD5 IVL Curse of Strahd
1/Mois : MJ AdCv7 IVL les Oripeaux du Roi
De temps en temps MJ sur d'autres trucs.
 

Avatar de l’utilisateur
polki
Banni
Messages : 1269
Inscription : lun. févr. 01, 2010 10:41 pm

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par polki »

3eme partie de neon city overdrive ce soir, je plussoie ce choix :)
.
:bierre:

Avatar de l’utilisateur
DocDandy
Mystique
Messages : 844
Inscription : ven. nov. 09, 2018 10:46 am
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par DocDandy »

J'ai l'impression que Ponsdmith est totalement cramé depuis qu'il a mis le nez dans cette histoire de jeux vidéos.
Mekton z toujours pas livré aux backers depuis 2013.
The Witcher écrit par sa femme et son fils.
Du coup je m'attendais un peu à un produit bâclé sur le fond, pas trop surpris du coup. Mais très déçu venant d'un type qui a produit deux de mes jeux préférés (Falkenstein et Mekton)

ikaar
Dieu des mecs qui fondent
Messages : 2305
Inscription : mar. févr. 14, 2006 7:56 pm
Localisation : Dunkerquois
Contact :

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par ikaar »

neon city overdrive


C'est le jeu de Nathan Russell, qui avait écrit Fu ?

As-tu fait un retour approfondi qque part ? Je suis intrigué.
blog : L'ALAMBIC
Mes ventes actuelles
"FU RPG, c'est du Fate sans compétences, sans stunts et sans dés bizarres.
Le reste, c'est de la littérature". C.Ferrand

Avatar de l’utilisateur
chaosorcier
Dieu anti-Jamy
Messages : 3611
Inscription : mar. oct. 14, 2008 5:40 pm
Localisation : La Quatrième Dimension

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par chaosorcier »

Cela renforce l'impression que Cyberpunk à plusieurs trains de retard par rapport à la concurrence qui fait déjà depuis
un bon moment mieux dans le même genre.

Pour Neon City, petite présentation sur Drivethrurpg et petit prix en POD.

Neon City

ps: autant prendre Cyberpunk 2020 en POD que cette nouvelle version (avis perso) d'ailleurs Comme il Faut vient
juste d'être mis à jour pour le POD.
  
Ninjak: "Why is it whenever i employ a stratagem, the idiot i use it against labels me a coward ?"

X-O Manowar 7# (2012)

Avatar de l’utilisateur
Sakagnôle
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2131
Inscription : jeu. nov. 05, 2015 11:18 am

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Sakagnôle »

ikaar a écrit :
sam. juil. 25, 2020 2:55 pm
C'est le jeu de Nathan Russell, qui avait écrit Fu ?

oui c'est lui je le suis sur FB
 
Vous ne l'avez sans doute pas remarqué mais j'ai changé mon avatar!

Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2136
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

Rogue Scroll - SWM sans Overplayer

Message par Fabulo »

Image

1.) Quoi que c'est ?
Rogue Scroll, une version simplifiée de Swords without Master, d'Epidiah Ravachol
https://epidiah.itch.io/rogue-scroll

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?
Par hasard.
 
3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?
Réfléchi : j'aime le principe de SWM mais ça m'a toujours paru inutilement complexe.

4.) Vous pensiez trouver quoi ?
Une version condensée du jeu, plus abordable.

5.) Vous avez trouvé quoi ?
Un PDF de trois pages (1.49 dollars)

Une version simplifiée et plus logique :
- les Mystères et Morales disparaissent (je trouvais ça superflu et trop spécifique)
- les Motifs restent (le coeur du jeu)
- la Phase de Péril n'existe plus (décrire de la baston sans réel mécanisme d'opposition...bof)
- les phases Rogue & Discovery fusionnent (dans les faits, elles étaient similaires/redondantes)

Des tableaux très utiles pour lancer la première scène.

Des règles simples : on se pose des questions à tour de rôle, si la question porte sur un personnage, on jette deux dés de couleur différente pour déterminer le ton (joyeux ou lugubre) et un éventuel plantage (en cas de double). Si la question est "neutre" (elle porte sur le monde), on ne jette pas les dés et le joueur interrogé se contente d'y répondre.

Et on note des Motifs pour créer une texture riche et des échos dans la trame du récit. Pas de MJ.
Ca a un air de For The Queen, sauf qu'on improvise les questions et de Fiasco pour le découpage en scènes. On pose des scènes, à tour de rôle :
avec qui sont les pjs ? où ? pourquoi ? que se passe t il ? quelle menace (orage) ?

Exemple de première scène (déterminée aléatoirement à partir des tables du jeu):
Spoiler:
Image

6.) Allez vous vous en servir ?
Oui, je teste prochainement.

7.) En conseilleriez vous l'achat ??
Oui. Si vous aimez improviser des récits à plusieurs, avec un minimum de cadre. C'est orienté Sword & Sorcery mais adaptable à d'autres univers, pour un peu que ça soit épique.
Eventuellement pour du jeu solo.
Et pour avoir des amorces inspirantes pour créer des scénarios (ou des amorces pour Dungeon World).


 

Avatar de l’utilisateur
Julian_Manson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2814
Inscription : jeu. nov. 23, 2017 4:05 am

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Julian_Manson »

@Serval et @pseudo 

j'ai beaucoup joué à Origins et Inquisition ( très progressiste ce dernier ), et le livre explique tellement mais tellement mieux le background, comme par exemple pourquoi Tevinter est craint et la magie du sang interdite ect.

On peut jouer un garde des ombres, c'est une spécialisation que tu choppes niveau 6 et qui ne prend " pas de place " ( comprendre qu'au niveau 6 tu peux par exemple devenir templier ET garde des ombres )

On est sur du proto-AGE ( ayant Blue Rose, Fantasy AGE, Modern Age et The Expanse... ) plus rugueux mais qui marche, la magie est bien faite et colle à l'univers et aux jeux vidéos.

Si j'y fais jouer, j'utiliserai sans aucun doute Faces of Thedas qui a les profils des grands noms des jeux vidéos ( Léliana, Morrigan ect )
"Comment savoir que les gens sont qui ils sont? Avant les piles, je veux bien...UN visage était un visage...Mais maintenant...Ils peuvent cacher n'importe qui..."

Takeshi Kovacs, Carbone modifié, Tome 1, Richard Morgan

Répondre